Vergadain

richesse, chance, bonne fortune, voleurs non mauvais, suspicion, duperie, négociation, ingéniosité

Symbole : pièce d or

Dieu intermédiaire, N

En apparence, Vergadain représente le dévouement bien connu des nains pour l'art du commerce. Il est l'incarnation même de l'affaire rudement conclue après de longues et solides négociations. Toutefois, les individus les plus perspicaces savent que le Roi Marchand présente un aspect qui, s'il n'est pas totalement sombre, emplit rarement de fierté l'esprit des nains respectueux des lois. En qualité de dieu de la chance et de la duperie, Vergadain supervise également les nains qui usent de recours illicites pour accroître leurs richesses. Il adore marchander, qu'il s'agisse de la vente de quelques chevaux ou d'un projet visant à pénétrer dans l'étable après cette vente, pour récupérer ces chevaux et les revendre dans la ville suivante.

Histoire et relation

Vergadain est très populaire au sein du Morndinsamman et il entretient une grande amitié avec Dugmaren Brilletoge, qui partage son intérêt pour l'espièglerie. Le Roi Marchand s'associe parfois avec Abbathor - des alliances froidement qualifiées « d'arrangements commerciaux ». Ses voyages expliquent qu'il soit l'allié des dieux marchands de Faerûn.
Il y a bien longtemps, Vergadain assuma l'aspect de Bès, le Petit Père, une divinité mulhorandi. Son culte est aujourd'hui quasiment tombé dans l'oubli là-bas, principalement à cause de Mask.

Culte et clergé

En société, peu de gens avouent suivre la voie de Vergadain, car ceux qui respectent sa doctrine sont de grands négociateurs, des voleurs éhontés, ou les deux à la fois. Les prêtres du Nain Rieur (comme l'appellent les étrangers) sont les hurndor (« ceux qui commercent »). Se consacrant à la bonne tenue des activités commerciales naines, les hurndor parcourent plus le monde que les autres serviteurs des "membres du Morndinsamman, à l'exception possible de ceux de Marthammor Duin. Le Roi Marchand attend de tous ses prêtres qu'ils soient riches et qu'une partie de leur fortune finisse dans les coffres du temple local, qui prend généralement la forme d'une salle souterraine et dépourvue de fenêtres, remplie de grands trésors.
Les prêtres de Vergadain prient pour obtenir leurs sorts la nuit. Les jours sacrés de la foi sont appelés les fêtes du Denier et marquent une période d'intense activité commerciale. Se déroulant la veille et le lendemain de chaque pleine lune, en Herbeverte et durant toute journée décrétée profitable par le Roi Marchand (cela change en effet d'une année sur l'autre), les fêtes du Denier sont ouvertes au public, qui les qualifie affectueusement de foires commerciales. En effet, lorsque l'heure de la fermeture approche, les fidèles de Vergadain baissent le prix dé leurs biens dans un ultime effort visant à générer suffisamment de ventes pour accroître leur influence auprès de leurs pairs (sans parler de Vergadain en personne). Lorsque les hurndor se multiclassent, ils empruntent généralement la voie du roublard. Ils renvoient plutôt qu'ils n'intimident les morts-vivants.
Vêtements sacerdotaux. Le clergé de Vergadain favorise les riches robes au coût évident parsemé de pierres précieuses et ornés de fourrures. Une chaîne de pièces d'or liées est drapée sur les épaules et autour du cou. Bien que les couleurs utilisées pour les vêtements religieux varient considérablement, or et violet foncé sont préférés dans les pays où leur utilisation n'est pas interdite par les lois somptuaires. L'armure de cérémonie inclut une côte de maille, un haut-col garni de gemmes et portant le symbole du dieu, et une richement décoré. Les prêtres seniors doivent avoir leur armure de cérémonie plaqué en or pour éviter la honte, et c'est une marque de grande statut au sein de l'église pour les prêtres moins expérimentés.
Vêtements de tous les jours. Les prêtres favorisent une armure de cuir sous leurs vêtements normaux. Ceci donne une certaine mesure de protection sans offenser les partenaires commerciaux en laissant entendre que la sécurité du prêtre est remise en question. Dans les situations dangereuses, les membres du clergé de Vergadain favorisent cotte de mailles, avec un heaume et un hausse-col portant le symbole du dieu, le voyant comme un compromis nécessaire entre la nécessité à la fois pour la protection et la présentabilité.
La plupart des prêtres du Roi Marchant favorisent les petites armes qui sont faciles à dissimuler, comme des poignards, des couteaux et des épées courtes.

Dogme

Les individus véritablement bénis sont ceux dont l'entreprise et le zèle apportent richesse et chance. Travaillez dur, soyez malin, cherchez les meilleures affaires, et le Roi 'Marchand vous couvrira d'or. Traitez votre prochain avec respect, mais ne reculez pas devant vos responsabilités et faites passer vos intérêts avant les siens,


Plan de résidence : Foyer des Nains
Domaines : Chance, Commerce, Duperie, Nains
Armes de prédilection : Épée longue
Autres noms : Bès (dans la Mulhorande).



Retour à la page des dieux

Valid XHTML 1.0 Strict