Les Hadozee


Hadozee

Les hadozee sont une race d’humanoïdes à l’allure simiesque, et de par leur apparences sont souvent nommés les « singes ailés des ponts » Il est facile de deviner d’où proviennent leur surnom : couvert d’une fourrure d’un brun clair, on une posture légèrement courbée, une crinière ébouriffée et un museau garnis de crocs. Ils ont des morceaux de peau qui pendent en-dessous des bras et qui leur permettent de planer si pas voler. Grâce à des compétences hors nomes en escalade et en équilibre, les hadozee sont parfait pour vivre sur les navires et dans toute aventure marine.
Les hadozee mesurent généralement entre 1m70 et 1m80, quoiqu’ils semblent plus petits à cause de leur posture courbée. Ils ont tendances à peser près de 100 à 125 kg, la plupart de leur poids étant du muscle pur. Leurs yeux sont noirs et brillants, leur fourrure varie entre le marron clair jusqu’au teintes profondes de chocolat. Les hadozee n’ont pas vraiment besoin de vêtements, grâce notamment à leur fourrure, quoique sur un navire ils portent souvent des ceintures pour leurs outils et leurs armes. En général les hadozee ont une durée de vie semblable à celle des humains, quoiqu’ils soient considérés adultes à un plus jeune âge.
Le plus fascinant sont leur ailerons, le morceau de peau de part et d’autre qui part du dessous du bras et se relie au milieu du tronc qui permet de glisser sur l’air. Grâce à ça les hadozee pleuvent se lancer d’une hauteur et voler sur une distance impressionnante. Il n’est pas rare de voir un hadozee qui lors d’un amarrage de bateau ne se donne pas la peine de descendre mais vole jusqu’à une autre partie du bateau.

Un hadozee est un personnage qui voit le monde essentiellement en voyageant autour du monde sur un bateau. Il a un goût prononcé pour les aventures et il est toujours heureux d’aller contempler ce qu’il y a au-delà de l’horizon. Il considèrera que sa vie sera réussie si elle est riche d’expérience et de nouveaux horizons. Il voyage à la recherche de secrets de magie, de savoir ancien ou encore pour découvrir des trésors de pirates. C’est chose normale chez les hadozee d’avoir envie d’aventures, la plupart ressentent l’appel du grand large, ce ne sont que ceux qui choisissent la voie terrestre de leurs explorations qui semble bizarre. Mais comme dit leur proverbe : a chacun son choix.
Les hadozee sont fiers de servir à bord de grand navires, et ils seront enclins à incorporer le nom du navire aux leurs. Donc Garsh qui a servi a bord du Rêve de la Nuit, se nommera sans doute : Garsh Rêvenuit. Ce nom de navire les lie aussi sûrement que des liens de familles ou de clan. Un hadozee qui rencontrera un membre de sa race ayant le même nom de bateau que le sien, s’en trouvera des liens plus profonds que ceux qui les unissent à leur propre famille.

Le darfellan est un voyageur tragique et forcé à vagabonder, tandis qu’un hadozee lui est heureux de voyager, poussé par l’insatiable curiosité et le désir de contempler d’étranges horizons ou encore affronter des situations dangereuses.
Les hadozee sont presque hyper actifs et curieux. Même en situation périlleuses il est plus enclin à plaisanter plutôt que désespérer, même si son humour est acerbe des de couleur des plus noires. Les hadozee sont connus pour leurs exubérances et leur caractère expressif. Lorsqu’il s’amuse on l’entend glousser, même hurler de rire : lorsqu’il est fâché il montre ses crocs et grogne. En général c’est un peuple paisible, et ne se battent qu’en cas de nécessité. Ils aiment beaucoup travailler à bord des navires et ne considèrent les tâches quotidienne comme faisant partie de leur travail, voire même à trouver des choses à faire. Des capitaines peu scrupuleux n’hésitent d’ailleurs pas à exploiter ce trait de caractère. Vu leur enthousiasme, il est certain d’ailleurs que les Capitaines se félicitent toujours d’avoir un marin de ce calibre à bord.

La plupart sont élevé en communautés dans des villes portuaires : les parents laissent volontiers leurs enfants en compagnie d’adultes qui partagent les même noms de navires, parfois les laissant là pendants des semaines ou même des mois. Les hadozee ont tendances à se rassembler pour partager le quotidien, vivant dans de grandes pièces, permettant au nouveau venu de trouver très vite une place où pendre son hamac. Un hadozee aime la vie de la communauté et partage tout les frais. Lorsqu’il arrive dans une communauté, il s’assurera que leurs besoins soient satisfaits, parfois même donnera plus que nécessaire, laissant l’endroit dans une meilleure condition qu’à son arrivée. Beaucoup d’hadozee se souviennent de la plupart des maisons communes de leur enfance avec bonheur, comme étant des endroits conviviaux où se racontaient mille et une histoires intéressantes. Un hadozee arrivant dans un port où il n’y a pas de maison communale se sentira perdu et malheureux. Ils ont alors tendances à rester à bord du navire.
Les hadozee sont engagés comme marins, car ce sont de solides travailleurs et des combattants aguerris. Ils aiment travailler à bord en compagnon d’autres marins. Néanmoins on les trouvera rarement sur des bateaux voyageant en climats froids ou tempérés. Ils préfèrent de loin ceux qui longent des côtes plus chaudes voire tropicaux.
Les hadozee on peu de temps pour philosopher sur l’éthique et la moralité. Ils désirent simplement qu’on leur foute la paix afin de se concentrer sur le travail exigé, et ils le font avec joie, laissant le soin aux autres de faire de même. C’est pourquoi ils ont tendance à être neutres.
Quoique un hadozee a une terre natale, ils ne savent plus (cela ne les intéresse pas au fond) où c’était. Leurs souvenirs ne restent qu’une longue séries de voyages parmi les autres races, travaillant sur leur bateaux aimé et ne voyant que ce que l’horizon avait à offrir. On ne les trouve donc pratiquement toujours le long des côtes et en mer.
Dans les cités portuaires, les hadozee vivent en communauté et on y trouvera essentiellement des mamans qui viennent de donner naissances, des blessés en convalescence ou tous ceux qui sont entre deux voyages. Tous s’occuperont d’élever les enfants lorsqu’ils sont dans la Maison Communale des hadozee.
Comme il fallait s’y attendre, les hadozee ne sont pas particulièrement croyants, quoique qu’ils soient modérément respectueux de ceux qui choisissent un dieu de la mer, dieux qu’ils ne connaissent que par leurs fréquentations avec d’autres races à bord des navires. Les prêtres d’un dieu de la mer présents sur les vaisseaux peuvent arriver à impressionner un hadozee à tel point qu’il vénérera et jurera que pas ce seul dieu.
Les hadozee adorent littéralement les elfes, à un point qu’ils en deviennent parfois obséquieux. Ils s’entendent bien en général avec toutes les autres races, qui pour n’importe quelle raisons, sont capables de travailler efficacement sur le pont d’un navire.

Caractéristiques raciales des Hadozee

Régions conseillées

Aucune

Taille et poids de base des Hadozee
 Taille
de base
Modificateur
de taille
Poids
de base
Modificateur
de poids
Taille moyennePoids moyen
Hadozee (M) 1.55 m +5d8 cm75 kgx (2d8)/51.78 m107 kg
Hadozee (F) 1.5 m +5d8 cm60 kgx (2d8)/51.73 m92 kg
Catégories d'âge des Hadozee
 Âge adulteÂge murGrand âgeÂge vénérableÂge max
Hadozee13355370 +2d20 ans
Notes

Cette race n'est pas issue de l'univers des Royaumes Oubliés, mais a été adaptée pour cet univers.

Sources

Stormwrack


Retour à la liste des races

Retour au sommaire

Valid XHTML 1.0 Strict