Automorphose

Automorphose Psychométabolisme
Source : Grand Manuel des Psioniques
Niveau : Egoïste 4, Nature 4
Signes apparents : matériel et olfactif
Temps de manifestation : 1 action simple
Portée : personnelle
Cible : le psionique
Durée : 1 minute/niveau (T) pour une créature, 1 heure/niveau (T) pour un objet
Point psi : 7
Cette faculté permet au psionique de prendre la forme d'une autre créature du même type que le sien ou de n'importe quel autre type à l'exception de créature artificielle, élémentaire, Extérieur et mort-vivant. Cette nouvelle forme peut avoir autant de dés de vie que le niveau de manifestation du psionique (maximum 15 DV).
Ce dernier ne peut pas prendre une forme plus petite qu'infime (1), pas plus qu'il ne peut prendre une forme intangible, ectoplasmique ou gazeuse. Il ne peut pas non plus prendre la forme d'une créature ayant un archétype. Le type et le sous-type du psionique (si besoin est) changent pour correspondre à la nouvelle forme.
En se transformant, le psionique regagne des points de vie comme s'il s'était reposé une nuit complète (mais il n'obtient aucun des autres avantages d'une nuit de sommeil, comme la guérison des affaiblissements temporaires de caractéristiques). Reprendre sa forme originelle ne le soigne pas. Si un psionique sous l'effet de cette faculté est tué, son cadavre retrouve sa forme d'origine (et il est toujours bel et bien mort).
Le psionique acquiert les valeurs de Force, de Dextérité et de Constitution de sa nouvelle forme, mais conserve ses propres valeurs d'Intelligence, de Sagesse et de Charisme. Il obtient aussi toutes les attaques spéciales extraordinaires possédées par la forme choisie (comme la constriction, l'étreinte ou le venin). Par contre, il n'obtient pas les particularités extraordinaires que possède sa nouvelle forme (comme perception aveugle, guérison accélérée, régénération ou odorat), pas plus que les pouvoirs surnaturels, psioniques ou magiques.
Il conserve toutes les attaques spéciales et particularités surnaturelles ou magiques de sa forme d'origine (sauf celles qui nécessitent une partie de son corps que la nouvelle forme ne possède pas). Il conserve aussi toutes les attaques spéciales et les particularités extraordinaires inhérentes à son niveau de classe, mais il perd tous ceux liés aux traits raciaux de sa forme d'origine. S'il possède des pouvoirs spéciaux d'archétype, il les perd aussi.
Si la nouvelle forme est capable de parler, le psionique peut communiquer normalement. Il conserve tous les pouvoirs de manifestation qu'il possède sous sa forme d'origine.
Le psionique acquiert les attributs physiques et naturels de la créature dont il prend la forme, mais il conserve son esprit. Les attributs physiques comprennent la taille naturelle, les capacités de mouvements ordinaires (comme le creusement, l'escalade, la marche ou la nage jusqu'à une vitesse maximale de 18 mètres, ainsi que le vol à l'aide d'ailes jusqu'à une vitesse maximale de 36 mètres), le bonus d'armure naturelle, les armes naturelles (comme les griffes et la morsure), les bonus raciaux sur les tests de compétences, les dons supplémentaires raciaux et tous les attributs anatomiques (présence ou absence d'ailes, nombre de membres, etc.). Un corps doté de membres supplémentaires ne permet pas au psionique d'effectuer plus d'attaques (ou une attaque à deux armes plus avantageuse) que la normale.
Le psionique peut librement choisir les particularités physiques mineures de sa nouvelle forme (comme la couleur des cheveux, la nature de la pilosité et la couleur de la peau) en respectant l'apparence de ce type de créature. Il détermine également des particularités plus importantes de la nouvelle forme (comme la taille, le poids et le sexe), mais elles aussi doivent rester dans la norme de l'espèce choisie. S'il utilise cette faculté pour créer un déguisement, il obtient un bonus de +10 à son test de Déguisement.
Une fois transformé, le psionique conserve son équipement, dans la mesure où la nouvelle forme est capable de porter l'objet en question. Dans le cas contraire, l'équipement est absorbé par la nouvelle forme et perd sa fonctionnalité. Lorsque le psionique retrouve sa forme d'origine, tous les objets précédemment absorbés dans la nouvelle forme réapparaissent à l'endroit du corps qu'ils occupaient avant la transformation, et sont à nouveau fonctionnels. Tout nouvel objet porté par le psionique sous l'effet de l'automorphose et qu'il ne pourrait porter sous sa forme d'origine tombe à terre, à ses pieds. Tout ce qu'il peut porter ou dont il peut se couvrir sous les deux formes (en utilisant la bouche, les mains ou autre) restera porté de la même manière au moment du retour à la normale. Toute partie du corps ou de l'équipement qui serait séparée du psionique retournerait immédiatement à sa forme d'origine. Le psionique peut aussi utiliser cette faculté pour prendre la forme d'objets inanimés. Il gagne la solidité de l'objet mais garde ses propres points de vie. Il peut prendre la forme de n'importe quel objet sortant de son imagination comme une chaise, une épée ou une carpette. Si le psionique tente de prendre la forme d'un objet plus complexe, il doit réussir un test de compétence approprié. Par exemple, s'il veut prendre la forme d'une magnifique peinture, il doit réussir un test d'Artisanat (peinture) dont le DD est déterminé par le MD en fonction de la qualité du tableau. Si le psionique échoue au test, la manifestation de la faculté est un échec. De même, il ne peut prendre la forme de machines mécaniques complexes sauf s'il possède une compétence associée à ce type d'objet, il ne peut pas non plus utiliser cette faculté pour prendre la forme d'un objet psionique, magique ou encore d'un objet dont la solidité est supérieure à 15. Enfin, il ne peut pas non plus prendre la forme d'un mécanisme actionné de façon psionique ou d'un objet composé d'ectoplasme.
En tant qu'objet inanimé, le psionique perd toute mobilité. Il conserve ses sens normaux et sa capacité à parler. Il peut manifester une faculté s'il tente un test de Concentration (DD 20 + niveau de la faculté), mais cela met un terme à la faculté d'automorphose. Si le psionique subit des dégâts sous la forme d'un objet, son corps normal subit aussi les dégâts (mais la solidité de l'objet, s'il en a une, protège le psionique).


Retour à la liste des facultés

Valid XHTML 1.0 Strict