Tu'narath

Population : 100 000 habitants libres (githyankis 96%, autres 4%)
Gouvernement : Monarchie (Reine actuelle : Vlaakith la reine liche)
Alignement : LM

Tu'narath est la plus vaste et la plus somptueuse cité des githyankis dans toutes les dimensions. Elle se trouve dans le plan Astral bâtie sur le corps pétrifié d'un dieu mort inconnu. C'est là que vit la reine liche, souveraine absolue de tous les githyankis. La reine liche permet le commerce avec les autres races, mais les marchands et visiteurs de Tu'narath qui ne sont pas githyankis doivent d'abord obtenir des visas spéciaux.
Le cadavre divin sur lequel Tu'narath est bâtie semble de forme vaguement humanoïde, avec une « tête », un corps allongé et six bras en étoile. Une force de gravité directionnelle subjective s'exerce dans un rayon de 60 mètres autour de ce cadavre, permettant aux habitants de la cité de marcher normalement Les créatures et les objets qui s'approchent à 60 mètres de la cite commencent à tomber tandis qu'ils pénètrent dans le puits de gravité de l'île astrale. Une série de tours d'amarrage et de plates-formes d'atterrissage situées sur les « cornes » et les « bras » de l'île permettent aux vaisseaux astraux de se poser.
Autour de la cité, on trouve plusieurs morceaux de détritus astraux au sommet desquels les githyankis ont bâti de petites citadelles fortifiées. Enchaînés à ces « forteresses volantes », on peut voir de plus petits morceaux de rochers où se dressent des tours.
Conseil aux voyageurs. Officiellement, les visas doivent être accordés personnellement par la reine, mais en fait, une fonction aussi triviale est indigne de sa considération, compte tenu en particulier des nombreux plans, intrigues et invasions qu'elle doit orchestrer. Généralement, les visas sont accordés par ses généraux et ses aides de camp, mais les obtenir reste une entreprise délicate. Les voyageurs ont plutôt intérêt à obtenir une « dispense de commerce », c'est-à-dire un passe qui peut être acheté aux abords de la cité. La dispense en question est un brassard vert que doivent porter les visiteurs. Ceux qui le portent peuvent se rendre dans le quartier marchand de Tu'narath. Il faut renouveler la dispense chaque jour. Son coût est négligeable (2 po), mais un visiteur doit fournir authentiquement son nom et la raison qui l'amène à faire affaire en ville pour l'obtenir.

Vie et société

La société des githyankis est affranchie du besoin de lois codifiées, car on n'y commet pratiquement aucun crime. Toutes les querelles sont gérées par une hiérarchie militaire stricte. Bien que les githyankis n'aiment pas partager leur domaine avec les autres races, Tu'narath accueille celles-en nombre limité ci dans son district des marchands. Les membres de ces races sont autorisés à commercer et à aller et venir à leur guise (via des portails ou des vaisseaux planaires), mais ils ont peu de droits et sont étroitement surveillés par les patrouilles de githyankis affectées au quartier. En général, toute créature capable de respecter les lois de la cité a le droit de vivre et de gagner sa vie à Tu'narath, à moins que le Commissaire githyanki ou quelque autorité supérieure n'en décide autrement. Les githzerais, les flagelleurs mentaux et autres ennemis jurés des githyankis sont tués à vue. Receler de telles créatures dans la ville est un crime puni de mort.
Des lois codifiées existent pour gérer les conflits issus des races qui ont tendance à bousculer l'ordre des choses. En bref, tout tort causé à un githyanki - du meurtre au simple regard de haine - peut être puni de mort. Les criminels particulièrement abominables sont amenés devant le Commissaire pour qu'il puisse avoir l'honneur de tuer personnellement les contrevenants. Quand un crime est commis à l'encontre d'un non-githyanki, l'accusé et le plaignant sont amenés devant le Commissaire, et on leur donne une chance de plaider leur cause. Dans la plupart des cas, l'accusé est présumé coupable et exécuté. À quelques rares occasions, et en particulier quand aucun githyanki n'est impliqué dans l'affaire, accusé et plaignant sont tous deux jugés coupables et sommairement exécutés, ce qui décourage les actes criminels autant que la volonté de les rapporter.

Caractéristiques géographiques principales

L'architecture de Tu'narath reflète l'esprit militariste des githyankis, avec ses bâtiments menaçants, ses arcs-boutants et ses piques proéminentes en fer forgé, mais avec assez de décorations pour en faire plus qu'un simple assemblage de pierre et de fer. Les portiques sont souvent ornés de sculptures et de fresques qui représentent des champions githyankis chevauchant des dragons rouges, tandis que des statues magnifiques de personnages de marque dominent les jardins publics. Les bâtiments sont tassés les uns contre les autres, structures aux multiples étages reliés par des ponts de pierre aux niveaux supérieurs. Les ponts qui enjambent les chaussées sont monnaie courante dans tous les districts de Tu'narath.
D'artistiques sculptures de champions githyankis et de scènes de bataille ornent les murs extérieurs de la plupart des bâtiments publics ou administratifs. Le travail de maçonnerie des murs intérieurs et extérieurs est excellent. Le sol du rez-de-chaussée est fait de pierre polie, parfois recouverte de parquet, tandis que les étages supérieurs sont constitués de plaques ou de planches de bois alignées sur des poutres. À l'intérieur des bâtiments, les plafonds s'élèvent généralement à 4,50 mètres de haut.
La reine liche habite à Susurrus, un immense palais d'obsidienne érigé sur le front de la silhouette du dieu. Une grande statue de Gith en obsidienne s'élève devant le palais, dominant la ville.

District des artisans

Les githyankis se servent du combat, de leurs vêtements et de leur artisanat pour exprimer leur personnalité individuelle. Les artisans githyankis, appelés les mlars, sont spécialisés dans la construction et la réparation des bâtiments, des outils, des armes, des vaisseaux astraux et d'autres objets de première nécessité, tandis que d'autres créent des sculptures et des œuvres d'art. Des districts entiers de Tu'narath sont donnés aux mlars, dont certains basent leur art sur des dons et des sorts comme fabrication ou mur de pierre. Certains mlars sont eux-mêmes de puissants magiciens, et bien qu'ils n'hésitent pas à participer à la défense de la cité, ils ont choisi de vivre à l'écart des choses militaires. Les mlars de bas niveau ont tendance à travailler dans les grandes fabriques ou dans les fonderies, tandis que les mlars de niveau intermédiaire ou élevé possèdent des boutiques, des forges ou des « studios ». Le district est décoré de statues, et même les bâtiments les plus courants ont des bas reliefs sur les murs extérieurs, et d'effrayantes gargouilles agrippées aux avant-toits.

District des fermiers

Les habitants du plan Astral ne souffrent jamais de la faim ou de la soif, et n'ont donc guère besoin. de réserves d'eau ou de nourriture. Toutefois, les githyankis et les dragons rouges qui leur servent de montures se rendent régulièrement dans d'autres plans, ce qui les oblige à emporter des réserves de nourriture avec eux. C'est pour cette raison que Tu'narath compte des fermiers githyankis, ou g'iathk. Le district des fermiers est l'endroit où ils vivent et s'occupent des récoltes de nourriture de la cité. De larges enclos illuminés par des sorts de flamme éternelle et modifiés par magie pour que le temps s écoule normalement (afin que les plantes puissent pousser et mûrir) contiennent des champignonnières, tandis que le bétail apporté à Tu'narath depuis les autres plans est réuni en troupeaux dans des cavernes sous la ville, ou laissé à l'air libre dans de petits enclos en surface. Pour les githyankis et les dragons rouges, le « bétail » comprend un peu de tout, depuis les animaux aux captifs humanoïdes enchaînés (gobelins, kobolds, gnomes, nains halfelins, elfes, humains, bariaurs et autres "têtes de bétail". En plus du bétail, les g'iathk s'occupent de l'évacuation des déchets de la ville en gérant des cavernes de scarabées géants, lesquela consomment rapidement les ordures de toutes sortes.

District des marchands

Situé sur l'un des bras du milieu de la cité, le district des marchands est la seule partie de Tu'naratr qui soit ouverte aux non-githyankis. Des githyankis mènent des patrouilles vigilantes dans les rues qui relient le quartier au reste de la ville, et bien des bâtiments situés près de la limite du quartier des marchands sont des immeubles vides ou des casernes de gardes. Le district des marchands n'est pas entretenu de manière aussi immaculée que les autres quartiers, mais il est loin d'être sale et désordonné. Les bâtiments les plus sordides sont situes parmi les entrepôts à l'extrémité du bras, près des docks. Quelques grandes résidences dominent l'horizon du district, mais la plupart des bâtiments sont des appartements serrés les uns contre les autres, que l'on peut louer pour une somme moyenne de 1 po par chambre (et par période de 24 heures). Comme les non-githyankis ne peuvent pas avoir de propriété à Tu'narath. tous les bâtiments ont un propriétaire githyanki, ou nil'ghar, qu: vit généralement ailleurs en ville. La plupart des propriétaire-sont des chevaliers githyankis qui se sont vus léguer ces demeures en échange de leurs bons et loyaux services. Ils se servent de githyankis de statut inférieur ou de serviteurs non-githyankis pour rassembler les loyers et gérer les locataires indésirables.

Districts militaires

La culture des githyankis est entièrement tournée vers la guerre et la conquête. Dès leur éclosion, les githyankis sont affectés à des régiments militaires. Privés de tout sens de la famille, ils apprennent à se fier avant tout à leurs armes, leur armure et leurs prouesses martiales. La cité dispose de plusieurs districts militaires où des centaines de régiments githyankis vivent et s'entraînent. Chaque régiment a sa propre hiérarchie de guerriers gith, de chevaliers, de sorciers et de gish. Un district typique contient des dizaines d'enceintes militaires séparées, avec un commandeur suprême (un chevalier githyanki) à la tête de chacune. Les commandeurs suprêmes passent le plus clair de leur temps à planifier des missions de conquête et à s'entretenir entre eux d'affaires qui concernent la cité tout entière. Ils laissent aux capitaines, ou kith'raks, le soin d'organiser les unités placées sous leur commandement. À leur tour, les capitaines confient aux sergents, ou sarths, le soin de former les soldats du rang. Les githyankis qui montrent une affinité pour la magie reçoivent une formation supplémentaire à la Citadelle de Guerre avant de rejoindre leurs régiments respectifs. Les githyankis qui manifestent des capacités psioniques inhabituelles sont envoyés à la Citadelle de l'Œil du Vide pour y recevoir des informations et un entraînement mentaux.

Le Palais des Murmures

Vlaakith la reine liche vit à Susurrus, le Palais des Murmures. Ses murs d'obsidienne polis sont soutenus par des arcs-boutants et percés d'étroites fenêtres serties d'opaques panneaux de verre pourpre. On y entre en passant sous une statue de Gith de trente mètres de haut qui « garde » le palais et surveille la cité en dessous. Une vaste nécropole entoure le palais de tous côtés, un silence angoissant planant sur les tombes et les mausolées des githyankis trépassés. Quand on s'approche de Susurrus, ont entend les murmures des morts emprisonnés entre ces murs. Ils se font plus forts quand on entre dans ce morne édifice, et plus intenses encore en présence de Vlaakith.

Entrer et sortir de Tu'narath

La cité est protégée par une douzaine de forteresses bâties sur de vastes fragments de rochers dérivant dans le plan Astral. Quand un vaisseau astral inconnu ou un groupe de voyageurs astraux approche de Tu'narath, la « forteresse volante » la plus proche dépêche une escorte pour l'intercepter : un kith'rak (capitaine) githyanki chevauchant un dragon rouge adolescent. Pendant qu'il s'approche du vaisseau astral, le dragon se positionne hors du champ de tir de ses armes visibles, mais s'avance assez pour pouvoir cracher son souffle enflammé sur le pont si nécessaire.
Quand il s'agit d'un groupe ou d'un navire githyanki, le kith'rak se contente d'escorter les arrivants jusqu'aux docks avant de retourner à la forteresse volante.
Quand il est confronté à un groupe qui comprend des non-githyankis, le kith'rak leur demande la raison de leur venue à Tu'narath et informe ces derniers qu'ils doivent rester dans les limites du district des marchands, sinon ils seront tués à vue. Si les visiteurs sont belliqueux ou s'avèrent être des ennemis connus du peuple githyanki, le kith'rak et sa monture attaquent immédiatement.
Cette activité attire l'attention des forteresses volantes des environs, lesquelles envoient des renforts.
Quand il est confronté à un navire ne comprenant que des non-githyankis, un kith'rak demande que le vaisseau soit fouillé de fond en comble avant de continuer. Le kith'rak utilise son pouvoir de porte dimensionnelle pour apparaître sur le pont et commence à inspecter systématiquement chaque compartiment et container du navire. Pendant ce temps, le dragon tourne autour du vaisseau, prêt à l'incendier. Une fois que le kith'rak en a terminé, il rejoint son dragon, et escorte le navire jusqu'aux docks.
Quitter Tu'narak est généralement plus simple que d'y entrer. À moins que les githyankis n'aient une bonne raison d'empêcher un vaisseau astral ou une formation de quitter la ville - par exemple s'ils soupçonnent qu'un githzerai fait partie de l'équipage - ils laisseront les visiteurs partir sans les fouiller ni leur faire obstacle.

Histoire de la région

Il y a une éternité, les ancêtres des githyankis se rebellèrent contre les flagelleurs mentaux. Après avoir gagné leur liberté avec l'aide de la légendaire Gith, ils fondèrent une monarchie héréditaire et nommèrent Gith comme souveraine. Cette dernière déclina cet honneur. La guerre civile ravagea les ancêtres des githyankis et des githzerais, et les deux races devinrent des ennemies jurées.
Par la suite, les githyankis finirent par s'installer dans le plan Astral. La carcasse du dieu mort qui allait devenir la très importante cité githyanki de Tu'narath était déjà antique à l'époque. Une famille qui affirmait descendre de Gith prit le pouvoir et établit Tu'narath comme capitale.
La lignée Vlaakith fournit aux githyankis les guides et la constance dont ils avaient grand besoin. L'exceptionnelle stabilité du gouvernement de Tu'narath est une rareté dans le mul-tivers, même parmi les dieux. La lignée Vlaakith règne sur les githyankis depuis d'innombrables millénaires.
La souveraine actuelle, la reine Vlaakith CLVII, règne depuis bien plus de mille ans. Contrairement à ses prédécesseurs, c'est une liche. Elle n'a pas d'héritier, et sa disparition causerait de grandes perturbations parmi les githyankis.


Retour à la page sur Le Plan Astral
Retour à la cosmologie

Valid XHTML 1.0 Strict