Sloopdilmonpolop, la Cité des Bassins

Grande ville, Outreterre du Milieu

Population : 8 339 habitants (kuo-toas 92 %, drows 5 %, duergars 2 %, slyths 1 %) ; 2 538 esclaves (troglodytes 69 %, kuo-toas 29 %, gobelins 2 %)
Gouvernement : monarchie
Religions : Blibdoolpoolp
Alignement : NM

Cité sacrée aux yeux des kuo-toas de l'Outreterre, Sloopdilmonpolop est le cœur de la vie religieuse des adorateurs de la déesse Blibdoolpoolp. Les bassins de la ville sont alimentés en eau douce (quoique parfois saumâtre) par deux sources. Éclairés des coraux et des poissons luminescents, les plafonds reflètent la lueur surnaturelle que dégage l'eau.
Situé à près de 12 kilomètres sous la baie du Malard flambé, au large des côtes du Téthyr, Sloopdilmonpolop est la plus grande ville kuo-toa de l'Outreterre. Les pèlerins kuo-toas issus de toutes les régions de Faerûn s'y rendent pour rendre hommage à Mère Océan, Blibdoolpoolp, au temple situé au cœur de la ville. Sloopdilmonpolop s'élève à un carrefour de tunnels fréquenté de l'Outreterre du Milieu, d'autant que de nombreuses caravanes commerciales y passent également. La ville a l'air un peu vide. Bien qu'elle soit-habitée, elle a visiblement été conçue pour accueillir beaucoup plus de monde. Durant les périodes d'inactivité, le clapotis de l'eau résonne de manière très prononcée. C'est peut-être pour cette raison que les visiteurs ont le droit d'errer libremejnt au sein du cercle extérieur qui est presque entièrement délaissé par les résidents kuo-toas. Les gardes ne laissent que les kuo-toas s'enfoncer plus profondément dans la ville, là où les temples reçoivent chaque jour les fidèles.
L'abondance en eau de Sloopdilmonpolop et le manque d'intérêt que les kuo-toas manifestent pour cette ressource attirent voyageurs et marchands de tout poil. Cinq compagnies commerciales disposent de comptoirs quasi permanents en ville ou dans ses environs, leur présence augmentant considérablement la quantité de richesses disponibles. Les drows contrôlent la majeure partie du commerce sous l'œil attentif de Villezzenet, mais des compagnies marchandes de duergars passent régulièrement en ville.
Le roi-prêtre Dagagoorg est lucide mais complètement fou. Il passe le plus clair de son temps à parler d'importations avec des voix qu'il est le seul à entendre et lui lance parfois des ordres incompréhensibles à ses subordonnés. Sa maladie est due à l'absorption de l'eau du cru qui a des effets mentaux déstabilisants sur certains kuo-toas. (On considère cet effet comme une grâce divine.) Cependant, son état s'aggrave à cause de Céphalopolop, un kraken qui vit dans un large et profond bassin de la ville. Le monstre communique avec le roi-prêtre via télépathie, ajoutant une voix à celles que celui-ci entend déjà. Parfois, le kraken se fait même passer pour Blibdoolpoolp. En ce qui le concerne, Dagogoorg est le pion parfait car il donne des ordres qui partout ailleurs auraient l'air complètement dingues.
Une armée régulière de bonne taille protège la communauté contre les menaces irraisonnées et empêche les bagarres dans l'anneau extérieur. La plupart des créatures intelligentes de l'Outreterre du Milieu voient Sloopdilmonpolop comme un terrain neutre, ce qui expliqué que nul ne s'en prenne aux kuo-toas. Les quelques individus qui ne respectent pas la souveraineté de la ville (parmi lesquels les skorpiocentaures d'Oaxaptupa) apprennent vite que les kuo-toas de la cité n'ont rien oublié de leur tradition martiale.
L'esclavage est à la fois légal et très pratiqué en ville, d'autant que les kuo-toas n'ont aucun remords à asservir les leurs quand il faut les punir. Les troglodytes sont des esclaves en vogue car beaucoup furent ramenés d'un raid conduit par Oorg-Pool-goop Gibupgagool en personne, il y a de cela quelques années.

Sites importants

La Cité des Bassins est une série de cavernes taillées de manière à prendre la forme de trois anneaux aux parois et plafonds visiblement naturels. Chaque anneau dispose d'un vaste bassin entouré d'un sol constitués de dalles en pierre. Un temple, construit sur le modèle des ziggourats, s'élève au centre de chaque bassin. Enfin, tous les bassins sont reliés par des tunnels creusés sous l'eau. Le temple de Mère Océan.
Hormis les kuo-toas, nul n'a le droit de contempler le temple principal de Blibdoolpoolp. Cette structure gigantesque a été taillée dans la roche et est surmontée par une statue de Mère Océan de 12 mètres de haut. Le sol qui entoure la bassin est conçu en terrasse, .sur le modèle d'un amphithéâtre. Cela permet d'accueillir plusieurs milliers de kuo-toas en plus de ceux qui nagent dans les eaux du bassin. Les prêtres y tiennent des cérémonies religieuses vingt-quatre heures sur vingt-quatre. On y trouve en .permanence des centaines de kuo-toas.
Le roi-prêtre vit au sein du temple. Il y médite et adresse ses prières à la dresse. On y trouve également le trésor de la ville, des coquillages et de petits objets sculptés et ciselés avec un tel souci du détail que des elfes en frémiraient.

Le Filet de l'Araignée

Cette taverne s'adresse aux drows mais tolère toutes les créatures dont la bourse est remplie. On y sert du poisson et des coquillages péchés dans le bassin le plus proche, le tout accompagné d'épices et de vin drow. Le propriétaire, Veskran Magry'Tzornyl est le neveu de la maîtresse des négociants drows, ce qui explique qu'il se prenne pour un notable de la ville.
Les elfes de la surface qui mettent les pieds dans cet endroit sont servis, mais les clients drows font tout leur possible pour les provoquer, afin qu'ils puissent réagir en état de légitime défense.

Histoire de la région

Il y a quatre mille ans, le prophète kuo-toa Sloopdilmonpol fonda la ville qui porte son nom pour servir de cœur au culte de sa déesse bien-aimée. Une noble lignée de rois-prêtres (fous pour la plupart) naquit, bâtissant un royaume qui prospéra sur des kilomètres de cavernes et de tunnels autour du temple principal. Bon nombre de communautés kuo-toas apparurent en d'autres lieux, mais leurs habitants continuèrent de se rendre très régulièrement à là Cité des Bassins pour rendre hommage à la déesse.
Finalement, les kuo-toas devinrent suffisamment puissants pour attirer l'attention des nains de Shanatar la Profonde, qui se situait juste au-dessus. Les nains de Xothaerin et de Sondarr finirent par repousser les incursions des kuo-toas qui menaçaient leurs terres, anéantissant leur armée et en repoussant les restes jusqu'à Sloopdilmonpolop. La population de la cité n'a jamais retrouvé son importance d'alors, mais l'importance religieuse de la ville n'en a jamais pâti.


Retour à la page sur Shanatar l'Ancienne
Retour à la carte de l'Outreterre

Valid XHTML 1.0 Strict