Oaxaptupa, le Monde sous le Monde

Ville importante, Outreterre Haute

Population : 1 690 habitants (skorpiocentaures 94 %, salamandres 3 %, azers 2%, duergars 1 %)
Religions : dieux des skorpiocentaures
Alignement : NM

Une grande colonie de skorpiocentaures (ou de tlincallis comme ils se désignent entre eux) s'est installée dans les ruines du royaume nain de Xothaerin, et la menace qu'elle représente grandit de jour en jour. Les skorpiocentaures ont rebâti le royaume à leur hideuse image, mais la cité ne leur suffit pas. Ils utilisent désormais l'endroit comme un point de départ pour mener des expéditions belliqueuses qui les conduisent dans les régions voisines de Shanatar l'Ancienne, en quête de proies faciles et de sites pour de nouvelles colonies.
A un peu moins de 4,5 kilomètres sous les Petites Dents de l'Amn, la cité-ruche d'Oaxaptupa bourdonne d'activité. Lorsqu'ils prirent la ville, les tlincallis découvrirent que les structures naines étaient trop petites pour leurs besoins et remplies de fioritures inutiles, comme des escaliers, aussi entreprirent-elles de rebâtir l'ensemble.
La commodité n'est qu'une considération secondaire aux yeux des skorpiocentaures. En premier lieu, tous les bâtiments existants. doivent entretenir un rapport les uns avec les autres. Les skorpiocentaures ont besoin d'une géométrie architecturale parfaite dans le cadre des grilles mystiques qui leur permettent de tirer le meilleur parti de leur magie de divination. Ainsi, des quartiers entiers furent rasés et les matériaux réutilisés pour d'autres projets.
Pour pouvoir évoluer facilement dans des bâtiments pourvus d'étages, les skorpiocentaures ont tout simplement abattu un plancher sur deux. Dans les structures de plain-pied, ils ont surélevé les toits (ou se sont contentés de les ôter). Parmi les autres modifications, il a fallu élargir les portes, transformer de grands édifices publics en demeures privées, et convertir les foyers en entrepôts. Le fruit de ces chamboulements est un bidonville rempli de tas de décombres qui constituaient jadis les demeures et les ateliers des nains. Bien que leur architecture soit des plus froides, les skorpiocentaures n'ont eu aucun mal à déceler les murs porteurs, ce qui explique que la ville demeure stable malgré son apparence lugubre. Les skorpiocentaures inspectent régulièrement leur travail à l'aide de divinations pour voir si un édifice est sur le point de s'effondrer.
Les tlincallis sont des créatures fatalistes qui accordent une importance énorme aux augures et aux présages. Persuadés que l'heure de leur mort est convenue d'avance, ils combattent avec une sauvagerie sans pareille dans l'Outreterre. Ils pensent également qu'ils doivent s'acquitter de leur destin au jour le jour. Du coup, les leaders de la cité passent une bonne partie de leurs journées le nez fourré dans les augures.
Les skorpiocentaures né disposent pas de réelle défense. La colonie est divisée en une trentaine de « clans » que des étrangers qualifieraient de gangs ou de compagnies de guerriers. La moitié de ces clans sont des pillards et des éclaireurs qui parcourent la région à,la recherche d'ennemis et de proies. Les autres s'attachent à la construction de la cité, à l'élevage et à la cueillette, à la surveillance des prisonniers, ou au soutien de la caste des devins.
Les skorpiocentaures ne s'intéressent guère aux esclaves car ils trouvent ennuyeux de contraindre autrui à exécuter leurs ordres. Cependant, les devins font bon usage des prisonniers en les sacrifiant de manière régulière.

Sites importants

Oaxaptupa est un lieu dangereux. Les étrangers doivent échapper aux divinations cléricales de Tluipacal car si le Seigneur Devin sent leur intention d'espionner les tlincallis ou de rapporter leur présence aux mauvaises personnes, ils sont rapidement jetés dans les enclos dans l'attente d'être sacrifiés. Tluipacal sait que son peuple ne doit pas s'attirer l'inimitié de tout Faerûn, mais les étrangers doivent expliquer en quoi ils sont plus utiles vivants que morts.

L'Atelier de Corantllil

Dans l'ancien colisée de Xothaerin, les tlincallis ont installé un gigantesque atelier de prêtres qui conçoivent des potions de soins presque tous les jours. Corantllil est la divinité skorpiocentaure de l'activité incessante. Ces potions sont offertes à certains tlincallis, mais les étrangers doivent payer le prix habituel pour se les procurer.

La Place des Visions

Au centre des cette immense place de pierre se trouve une fontaine merveilleuse. Cette source chaude alimentait jadis des roues à eau qui faisaient fonctionner des machines dans toute la ville, mais les skorpiocentaures ont dénaturé ce prodige de l'ingénierie naine. Aujourd'hui, une étincelante mosaïque de carreaux s'étend sur un rayon de 30 mètres autour de la fontaine.
Le cercle est divisé en onze parties correspondant aux onze membres du scorpion (deux pinces, huit pattes, un dard), aux onze signe du zodiaque tlincalli, aux neufs dieux majeurs et aux deux dieux mineurs, à chacun des avatars animaux des dieux, et aux six vertus et cinq vices des légendes. Chaque représentation interagit avec les autres selon des schémas toujours plus complexes, les symboles successifs n'ajoutant pas simplement au sens global mais changeant la signification des précédents.
Quand la fontaine déborde, les gouttes retombent sur différentes parties de la mosaïque. Le simple fait d'observer où et quand elles tombent est la forme de divination publique de la cité. Certains skorpiocentaures passent des journées entières à regarder la chute de l'eau sur la mosaïque, se contentant de boire l'eau sulfurique de la fontaine et attendant une interaction de symboles et de sens pour saisir leur destinée.

Temple de Huoxopica

Très d'un skorpiocentaure sur cinq est un prêtre ou appartient aux clans qui soutiennent la caste des prêtres. En effet, pour mener à bien les multiples sacrifices quotidiens réalisés au temple d'Huoxopica, les skorpiocentaures ont besoin d'une grande quantité de soins, de divinations et de prêtres ordonnés.
Pour être convenablement divertis et rassasiés, Huoxopica et son épouse Ixtilli, les deux principaux dieux skorpiocentaures, ont un besoin constant de sang et d'effervescence. Si les activités productives des skorpiocentaures les apaisent, seul le sang répandu au temple les satisfait véritablement. Ainsi, les monstres conservent une réserve de victimes sacrificielles dans un enclos proche. Les voyageurs capables de se défendre sans pour autant représenter une menace pour là communauté sont rarement sacrifiés, principalement parce que le fait de s'en prendre à eux en dehors du temple constituerait un gâchis de sang. Cependant, lorsque les réserves baissent, les étrangers ont tout intérêt à plier bagage.

Histoire de la région

Quand l'Amn se mit a commercer avec Maztica, les mercenaires et marchands du pays rapportèrent de nombreuses merveilles du nouveau continent, mais ils laissèrent également un peu d'eux-mêmes derrière eux. Une cité-ruche de skorpiocentaures vit les étranges visiteurs de cette contrée lointaine, et ses leaders, interprétant l'apparition de Faerûniens comme un présage, entamèrent un rituel de masse long de trois ans pour suivre les nouveaux venus et conquérir leurs terres. Les devins achevèrent leur rituel en 1365 CV et firent passer plus d'un milliers de skorpiocentaures dans les cavernes et tunnels situés sous l'Amn. Cette force expéditionnaire s'enfonça rapidement dans l'Outreterre et infesta le royaume nain de Xothafirin, où elle bâtit Oaxaptupa.
Les tlincallis découvrirent un certain nombre d'Extérieurs et d'élémentaires du Feu aux alentours de Xothaerin, et ils lancèrent un assaut furieux contre les azers, les éfrits et les salamandres qui vivaient dans la région. Les techniques meurtrières des envahisseurs dépassèrent rapidement les citoyens de la cité en ruine, qui furent ainsi chassés. Célébrant leur victoire par l'intermédiaire de centaines de sacrifices et de divinations, les skorpiocentaures commencèrent à sculpter les vestiges de la cité naine pour la reconstruire à leur image.


Retour à la page sur Shanatar l'Ancienne
Retour à la carte de l'Outreterre

Valid XHTML 1.0 Strict