Llurth Dreir, la cité Maudite

Outreterre du Milieu

A près de 15 kilomètres sous les plaines du Shaar, et loin à l'ouest de la Grande Faille, se situe un amas de cavernes peu profondes. Creusées par un grand lac souterrain lui-même alimenté par un cours d'eau venu de la surface et riche en alluvions, leur niveau a lentement baissé au fil des millénaires, ne laissant d'elles qu'une modeste étendue d'eau encerclée -par d'interminables plaines de boue fertile.
Llurth Dreir est une ville morne dépourvue de la culture et de l'assurance narcissique propres aux autres cités drows. Il y a de cela des siècles, ses habitants offensèrent Lolth et la Reine Araignée se détourna de la ville. Débutèrent alors des querelles entre les maisons qui se poursuivent encore à ce jour et où tous les coups sont permis. Les diverses maisons se sont tournées vers d'autres dieux, parmi lesquels Vhaeraun, Kiaransalee et même Eilistraée, mais la divinité qui attira le plus les habitants de la cité était l'abomination connue sous le nom de Ghaunadaur. Quand un monstrueux avatar de Celui Qui Est tapi jaillit des profondeurs de Llurthogl, de nombreuses maisons choisirent de vénérer le dieu qui se manifestait dans l'espoir (vain) d'acquérir la puissance nécessaire pour anéantir leurs ennemis.
Llurth Dreir était une cité puissante lorsque Lolth l'abandonna. Ses trois grandes grottes voûtées abritent encore -près de., 60 000 drows et plus de 100 000 esclaves misérables. Les elfes noirs n'accordent pas la moindre attention à leurs serviteurs qui doivent se débrouiller comme ils le peuvent pendant que leurs maîtres restent à l'abri de leurs tours noires. Les maisons drows ont coutume d'organiser des raids dans les champs de leurs rivales pour y prendre nourriture, esclaves et sacrifices à l'attention de Ghaunadaur, tout en offrant un minimum de protection à ceux qui leur versent un tribut.
Si Llurth Dreir était plus proche de civilisations ou de cités rivales de bonne taille, ces dernières auraient été anéanties depuis plusieurs siècles. Heureusement, la cité s'élève en une région relativement reculée de l'Outreterre et aucun royaume hostile n'est assez proche pour songer de façon sérieuse à la saccager. En fait, Llurth Dreir ne vaut peut-être même pas la peine d'être attaquée. Les tours des elfes noirs renferment certaines richesses, mais hormis cela, le reste de la Cité Maudite vit dans la misère la plus totale. En outre, aucune armée ne prendrait le risque d'affronter Celui Qui est tapi s'il décidait de prendre la défense de ces disciples.


Retour à la page sur La Grande Bhaerynden
Retour à la carte de l'Outreterre

Valid XHTML 1.0 Strict