Kuragolomsh

Outreterre du Milieu

Les destrakhans sont à ce point hais qu'il leur faut vivre en complète autarcie. Le nom de ce hameau est une déformation d'un mot de commun des Profondeurs qu'on peut traduire par « repaire des plus misérables ». Personne ne sait comment les destrakhans l'appellent, et nul ne s'en soucie de toute façon. Entre cinquante et. quatre-vingts de ces monstres vivent dans les profondeurs obscures de Kuragolomsh.
Les destrakhans sont des créatures associables qui oublient jusqu'à leurs propres intérêts pour se livrer à des actes maléfiques ou pour humilier les êtres dont ils croisent la route. Le destrakhan moyen est aussi intelligent et vicieux qu'un drow. Ces monstres ont prouvé qu'ils comprenaient plusieurs langues, mais ils ne s'en servent jamais.
Kuragolomsh se trouve dans la partie orientale des Mornes Landes, sous les Contreforts de la Terre du Vaste. Le hameau est composé de trous creusés à intervalles réguliers d'un tunnel long de 96 mètres et large de 4,50 mètres. Au bout du tunnel se trouve une zone plate où les monstres semblent s'être constitué un amphithéâtre grossier.
Plusieurs seigneurs drows d'avant-postes proches ont songé à envoyer des troupes d'esclaves pour anéantir les destrakhans, ou du moins pour les repousser, mais ils craignent que les créatures ne mobilisent alors davantage des leurs. Ils cherchent donc le moyen de manipuler les monstres pour qu'ils détruisent eux-mêmes Kuragolomsh.
Malgré leur propension à semer le mal, les destrakhans attaquent rarement quand on ne les provoque pas. Parfois, ils tuent des créatures qui s'approchent de leur antre de trop près, mais ces aberrations s'intéressent davantage à la souffrance qu'à la mort. Il est possible que les destrakhans soient à la recherche de quelque chose, car des groupes de 10 à 20 spécimens quittent parfois le camp, ne revenant que des semaines plus tard. Ils ne rapportent jamais de trésor, mais il leur arrive de ramener des gnomes ou des humains qu'ils torturent avant de les tuer.
La taille semble être un facteur déterminant dans le choix de l'autorité de cette culture. En effet, le plus grand destrakhan dirige Kuragomlosh à grand renfort de beuglements. Les patrouilles qui s'approchent de l'endroit l'ont surnommé « Ouurouii » en raison du cri qu'il pousse le plus souvent. Ouurouii est de taille TG et semble avoir plusieurs compagnes, même si les rituels d'accouplement de ces créatures restent obscurs. Il règne sur son antre avec une malveillance et une mesquinerie qu'apprécierait assurément une prêtresse de Lolth.


Retour à la page sur Les Mornes Landes
Retour à la carte de l'Outreterre

Valid XHTML 1.0 Strict