Mailikki

forêts, créatures des forêts, rôdeurs, dryades, automne

Symbole : tête de licorne tournée vers la gauche et dotée d une  come dorée et d un œil bleu

Déesse intermédiaire, NB

Mailikki est une déesse de bonne composition, au sourire facile et toujours sûre de sa manière d'agir. Elle est farouchement loyale et protectrice à l'égard- de ceux qu'elle considère comme ses amis, mais elle est lente et exigeante à jauger quelqu'un avant de le compter parmi eux. Bien qu'elle sache que la mort fait partie du cycle de la vie, elle n'a pas le cœur aussi dur que Silvanus et elle intervient souvent pour guérir les blessures des créatures qu'elle trouve difficiles à supporter. Mailikki prend l'apparence d'une femme robuste aux cheveux roux et aux yeux noisette, à la silhouette galbée mais svelte, vêtue d'une armure de cuir dans les tons vert et brun sourds.

Histoire et relation

Il y a peu encore, Mailikki résidait sur le Plan Primaire, raison pour laquelle le Temps des Troubles ne l'a nullement affectée (même si la présence de nombreux autres dieux dans les Royaumes ont posé d'énormes problèmes à ses fidèles). Dans la confusion qui a suivi la Crise des Avatars, elle a absorbé l'automne dans sa sphère d'influence, car Myrkul, mort, n'en avait plus l'usage. Elle est vénérée par les humains, les elfes, les demi-elfes et les dryades. Elle aime se promener dans tous les bois de Faerûn, même si son culte est surtout présent dans les contrées du sud.
Elle est alliée avec Silvanus, dont elle est également la servante. La puissance croissante de ce dernier ne cessant d'empiéter sur la sienne, elle a, en 1369 CV réorganisé son clergé de manière radicale, et le pouvoir soudain que cette initiative lui a conféré a mis un terme à son déclin. Pour la toute première fois, elle a également eu la possibilité de s'installer dans un Plan Extérieur. À ce moment, ses fidèles avaient déjà ajouté le terme "Fille de Sylvanus" à ses autres titres, ce qui ne pouvait que semer le doute et la confusion car le Vieux Chêne n'est pas son père. Mais, depuis, de fausses légendes n'ont cessé de voir le jour, qui expliquent que Mailikki est le fruit d'une brève passion entre Silvanus et Hanali Celanil, déesse elfe de l'amour romantique et de la beauté.
Eldath est également la servante de Silvanus. Mailikki la considère comme sa sœur et Silvanus est l'image même du père pour elle. Les trois dieux sont très proches et font un excellent travail en commun, ce qui se retrouve au niveau de leurs clergés. Mailikki est aidée par trois entités divines de puissance moindre : Lurue la Licorne, Gwaeron Bourrasque et Shiallia.
Mailikki a aussi des relations amicales avec Shaundakul et Lathandre, et elle s'oppose aux divinités d'alignement mauvais en général, et plus particulièrement à Malar, Talos et Talona.
Pour les elfes d'Eternelle-Rencontre, Mailikki sous le nom de Khalreshaar sert Rillifane Rallathil et non Silvanus. Depuis le Temps des Troubles, le culte de Khalreshaar a gagné de plus en plus d'importance chez les demi-elfes, accordant du crédit au fait qu'elle est la fille de Silvanus et Hanali Celanil et donc la première divinité semi-elfique.

Culte et clergé

Les prêtres et druides de Mailikki se préoccupent avant tout de la protection de la nature (et plus particulièrement des forêts) contre les forces du mal et l'ignorance. Le plus souvent, ils vaquent d'une petite communauté à une autre, à l'orée de forêts, étendues ou réduites, encourageant les habitants à entretenir et à respecter les arbres et la vie qui trouve refuge à l'ombre de leurs branches feuillues. Ils tentent d'empêcher la colonisation des dernières grandes forêts en enseignant comment profiter correctement et prudemment de la forêt. Lorsque l'on fait appel à eux, ils défendent les arbres par les armes, si nécessaire. Les rôdeurs voués à cette croyance protègent et soutiennent les clergés d'Eldath et de Silvanus, et ils aident les Ménestrels à défendre, renouveler et même étendre les forêts et la vie qui s'y trouve. Ils s'opposent aux utilisateurs de magie de feu (comme les Magiciens Rouges) et incitent les habitant des villes et des fermes à percevoir les bois comme un lieu de retraite agréable, où se ressourcer et profiter de la beauté de la nature, plutôt que comme un endroit sauvage à craindre et à conquérir.
Les membres de l'Église de Mailikki sont dispersés et se retrouvent rarement dans de grands rassemblements pour bien longtemps. Il y a peu de temples de la Reine de la Forêt, car elle est adorée dans des clairières ou de petits sanctuaires. On trouve toujours dans les temples un petit groupe d'arbres, à moins qu'ils ne soient eux-mêmes construits dans un bosquet. On y compte systématiquement au moins un chêne, qui sert à la fois d'autel et de demeure à une dryade. Les petites créatures de la forêt sont toujours les bienvenues, et elles peuvent y résider toute l'année.
En 1369 CV, Mailikki a décrété la réorganisation de son clergé et a de nouveau accepté les druides au rang de ses fidèles pour contrer la diminution d'intérêt dont elle souffrait. Depuis, la hiérarchie de l'Église a presque complètement explosé, mais les clercs occupent encore tous les postes restants. Dans le même temps, les druides se sont rassemblés et ont fondé des cercles dans le Nord au nom de la déesse. Tous les fidèles de Mailikki sont connus sous le nom de Serviteurs de la Forêt. Ils se sont répartis en trois factions : le Cœur des Bois, le Bras Armé de la Forêt et les Epines. Le Cœur des Bois constitue le noyau dur de la foi. Ce groupe réunit les esprits des arbres, parmi lesquels on retrouve dryades, hamadryades et sylvaniens. Individuellement, on les nomme les Cceurs.
Le Bras Armé de la Forêt réunit les clercs et les druides (qui reçoivent individuellement le nom de Bras). Ils protègent toutes les forêts des Royaumes. La prêtrise de Mailikki esr ouverte à tous les humains, demi-humains et membtes des autres races des bois, du moment qu'ils sont d'alignement bon ou neutre. Malgré cela, cette faction est dominée par les humaines et les demi-elfes de sexe féminin. Ces femmes sont souvent des vétérans passionnés, portés vers l'aventure.
Les Epines sont les rôdeurs, dont on dit souvent qu'ils sont les favoris de la Dame de la Forêt. Ils jouent parfois le rôle de prêtres mais, le plus souvent, constituent le bras armé de la foi et défendent les forêts contre les humanoïdes en maraude et les fidèles de Malar. Cette faction comprend également un ordre restreint de chevaliers des bois (rôdeurs/druides) connus sous le nom de Majestombres.
Bras et Epines résident généralement dans les bois (les Cœurs aussi, mais eux n'ont pas le choix). Bien souvent, ils ont un minimum de deux foyers et une bonne domaine de caches dans lesquelles ils entreposent nourriture et objets de première nécessité. Ils ont souvent l'âme aventurière et sont de bonne composition. Leur quête de l'équilibre des cycles naturels leur confère une grande sérénité et ils vivent en paix avec tous les habitants de la forêt, à l'exception des disciples de Malar (qu'ils nomment "le Monstre", "le Monstre Bestial" ou encore "le Dieu Sanguinaire").
Les Bras sont souvent dotés d'un grand sens pratique. Même s'ils prienr la Dame comme il se doit, un surcroît de rituel ne peut que réveiller leur impatience. Leurs titres révèlent d'ailleurs leur besoin permanent de mouvement. Ils sont, par ordre d'importance : Quêteur (novice), Cerf de Printemps (prêtre ayant moins de deux années de service), Traqueur des Bois (prêtre expérimenté qui n'occupe pas un rang important ou qui n'a pas encote accompli d'exploit digne d'éloges), Flamme des Bois {envoyé, enseignant de la foi reconnu ou prêtre occupant un poste important au sein d'un temple), Grand Rôdeur (responsable d'un temple ou champion de la foi) er Faucon de la Dame (titre conféré par la déesse elle-même pour honorer ses plus nobles fidèles). Les titres décernés au personnel d'un temple sont souvent extrêmement simples : Cuisinier, Maître des Novices, Gardien de la Porte, Majotdome, Prieur, Abbé et Maître des Prières se retrouvent ainsi un peu partout.
Les prêtres, druides et rôdeurs expérimentés de Mailikki prientpour obtenir leurs sorts soit le matin, soit le soir, mais doivent respecter ses deux temps de prière. Ils peuvent écouter et même comprendre le murmure de la forêt après une. longue période de méditation et d'introspection. Tous les mois, chaque prêtre ou druide est tenu de célébrer le Chant des Arbres, un rituel qui appelle une dryade ou un sylvanien, puis il doit servir cette créature pendant une journée en lui rendant de menus services. Les rituels les plus sacrés de l'Eglise, les Quatre fêtes, ont lieux lors des équinoxes et des solstices. Elles se déroulent lors des nuits de solstice et d'équinoxe et n'ont pas d'autre nom que leur positionnement au cours de l'année (la Première Fête, la Deuxième Fête, etc.). Lors de ces occasions, les Maïlikkéens se réunissent en forêt pour célébrer les bons côtés de l'existence et chanter les louanges de la déesse. Les cérémonies accomplies lors d'Herbeverte et de la Longue nuit sont très semblables aux Quatre fêtes. Il y a aussi les rituels de plantation et la Chevauchée sauvage, au cours de laquelle des troupeaux de licornes se regroupent et permettent aux adorateurs de les monter à cru à travers la forêt. Les années où la Rencontre des boucliers suit la Longue nuit, la chevauchée continue pendant cette journée et cette nuit si tel est leur souhait. Presque tous les prêtres de Mailikki se multiclassent en rôdeurs ou (dans une moindre mesure) en druides. Les druides de Mailikki peuvent porter les armures et manier les armes permises aux rôdeurs sans briser leurs vœux sacrés.
Vêtements sacerdotaux. La couleur de base de la tenue de cérémonie varie en fonction de la saison, mais elle suit toujours la même règle : une couleur dominante et une autre qui vient la relever. En hiver, l'habit est blanc relevé de vert, au printemps, vert relevé de jaune, en été, jaune relevé de rouge, et en automne, rouge relevé de blanc. La tenue hivernale symbolise les arbres persistants et la végétation qui dort pour se protéger du froid, celle du printemps représente le lent éveil de la forêt, celle de l'été est une allégorie de la splendeur des fleurs et des fruits, et celle du printemps représente les feuilles tombées au sol que la neige commence à recouvrir. En temps de guerre, ces couleurs se retrouvent sur la cape que les prêtres portent en plus de leur armure, La tenue des Bras et des Épines se compose d'un pantalon, de bottes (toujours marron), d'une courre cape et d'un tabard à manches longues l'hiver, courtes l'été. Quel que soit l'habit porté, le symbole de Mailikki (une tète de licorne taillée dans l'ivoire ou l'os et ornée de fil d'or) est systématiquement porté sur le cœur.
La tenue de cérémonie des Majestombres se compose d'une cotte de mailles et d'une cape vert sombre tissée par les dryades avec du fil d'araignée er dont la couleur est obtenue à partir de teintures naturelles. Nombre de ces chevaliers de la forer portent une cotte de mailles elfiques que les seigneurs elfes leur ont donnée en remerciement des efforts qu'ils déploient pour défendre la forêt.
Vêtements de tous les jours. En temps normal, les Fidèles de la Forêt s'habillent en fonction du climat et des tâches qu'ils se préparent à accomplir, même s'ils veillent à conserver les couleurs changeantes de leur foi. Ils transportent l'équipement dont ils ont besoin dans des bourses ou de petites sacoches (certains attachent même les objets à leurs bottes). Pour les combats, les Majestombres ont un penchant très prononcé pour la cotte de mailles ou l'armure de cuir cloutée.

Dogme

Les êtres intelligents peuvent vivre en harmonie avec le monde sauvage. Ils n'ont pas besoin d'avoir recours à la destruction pour espérer construire la paix. Sachez apprécier la nature sauvage sans la craindre car la voie de la nature est la voie du bien. Trouvez et conservez votre propre équilibre et apprenez les secrets de la vie. Sachez percevoir et accepter les bons côtés de la vie sauvage. Ne permettez pas que les arbres morts restent inutilement étendus au sol et faites en sorte que les arbres vivants ne soient pas inutilement brûlés. Vivez dans la forêt et apprenez à faire partie d eaà forêt. Ne vous engagez pas dans d'inutiles batailles contre la forêt. Protégez la vie de la forêt, défendez chaque arbre. Plantez un nouvel arbre là où la mort en a fait tomber un. Faites en sorte de restaurer l'harmonie brisée par les utilisateurs du feu et les bûcherons. Ne faites plus qu'un avec les bois et apprenez aux autres à faire de même. Punissez et abattez ceux qui chassent pour le plaisir ou qui torturent les animaux sauvages.


Plan de résidence : Foyer de la Nature
Domaines : Bien, Faune, Fées, Flore, Voyage
Armes de prédilection : Cimeterre
Autres noms : Khelljara (en Rashéménie), Khalreshaar (à Éternelle-Rencontre).

Classes de prestige lié à Mailikki : Hathran

Dons lié à Mailikki : Initié de la Nature



Retour à la page des dieux

Valid XHTML 1.0 Strict