Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Mer 21 Nov 2018, 20:52



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Mer 04 Juil 2018, 19:46 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Juin 2018, 16:20
Messages: 31
La carpe hurlante était une caraque à deux mats d’un peu plus de vingt-cinq mètres de long, aux lignes un peu abrupte elle avait déjà une longue vie derrière elle. Grenik, son capitaine, venait de la faire recaréner, le résultat n’était pas vraiment à son gout et le cout, l’indisponibilité de son bateau, tout comme le temps passer à terre dans les bars avaient considérablement entamés ses économies, il avait besoin de naviguer et de faire du profit. Par chance, il avait obtenu un contrat juteux et rapide, une liaison assez simple entre Eauprofonde et l’ile de Gemmaline.

Il n’était jamais allez à Gemmaline, mais l’ile avait bonne réputation et il espérait bien trouver la bas une cargaison à ramener sur le continent pour maximiser ses gains.

Grenik était un homme entre deux âges à la barbe grisonnante mais aux cheveux encore bien noir. Ses yeux plissés et ton teint buriné était typique des marins d’expérience et ce n’était sans doute pas la première fois qu’il tombait sur un passager clandestin dans ses cales.

Par habitude et afin d’éviter les ennuies, s’il n’était pas trop loin de son port de départ, il faisait demi-tour pour déposer l’infortuné clandestin aux autorités du port et demander une compensation financière. La plupart des ports faisant payer l’amarrage en justifiant le cout de la sécurité des infrastructures Grenik demandait toujours le remboursement des sommes versés afin de compenser sa perte de temps. Cette fois ci Grenik était déjà parti depuis trois jours lorsqu’un de ses hommes découvrit Iridène. La jeune fille était évanouie, fiévreuse et blessé sur le côté derrière des tonneaux d’eaux et de bières. Elle avait dépensé ses dernières force pour se cacher et remettre des tonneaux devant elle pour ne pas être découverte, elle était tombé dans l’inconscience suite à l’effort sans même pouvoir avaler le bonbon de soin qu’elle gardait dans une petite poche intérieur de sa chemise.

Lorsque son homme d’équipage le fit appeler pour voir l’intrus Grenik était morose, persuadé que la jeune femme allait y rester il se voyait déjà arriver à Gemmaline avec un cadavre à bord. Pas génial comme publicité pour retrouver du travail la bas et les autorités de l’ile allaient surement vouloir fouiller le bateau et bien que marin honnête Grenik avait comme tous ses confrères quelques babioles qu’il espérait écouler sous le manteau.

Entre devoir expliquer la présence d’un cadavre et voir son navire fouillé et faire demi-tour pour perdre prêt d’une semaine et peut être là aussi avoir des problèmes avec les autorités Grenik n’était pas vernis et maudissait son destin, en plus son clandestin était encore un enfant, un jeune garçonnet à première vue mais armé comme un homme, bref un nid à emmerde pour le capitaine.
La seul chance de Grenik de contrer sa mauvaise fortune en plus de prier Tymora était d’essayer de sauver son clandestin, il avait quelques notions de premier secours, car à bord les blessés étaient courant et un bon stock de bandage. Si Beshaba voulait bien le lâcher le clandestin vivrait, il le livrerait au port de Gemmaline, aurait une récompense, deviendrait riche et….. Arrêterait de rêver.

A sa grande surprise le clandestin était une clandestine, une fois déshabillé plus de doute la dessus et encore un coup de bol la jeune fille semblait s’accrocher à la vie comme une moule sur la quille d’un vieux sloop. Grenik finissait par être intrigué et passer la majeur partie de son temps à surveiller l’enfant. Il faut dire aussi que la traversé était tranquille, le vent était modéré et stable plein nord, idéal pour avancer, la mer calme et pas une voile à l’horizon. Grenik avait pleine confiance en sa vigie, un demi elfe presque plus expérimenté que lui ainsi qu’en son bosco un gnome un peu jeune pour ce poste mais marins depuis ses 10 ans. La carpe hurlante naviguait presque seul dans ses conditions et le capitaine, qui avait désormais bon espoirs de sauver sa clandestine, était curieux de connaitre son histoire. Car au vu de son équipement, de ses armes et armures et du reste, elle n’était pas clandestine simplement par manque d’argent mais avait été poussé à se cacher à son bord.

Lorsque Iridène ouvrit les yeux pour la première fois elle ne savait plus du tout ou elle se trouvait, elle se souvenait juste qu’elle fuyait les hommes qui l’avait reconnue et qu’elle avait été touché par un trait d’arbalète, le reste était floue pour elle. Le capitaine Grenik dont la colère à la découverte d’Iridène avait disparu en s’occupant de la jeune fille lui expliqua ce qu’il savait sur sa découverte. L’informa quant à leurs destinations et lui assura qu’il ne l’a livrerait pas aux autorités du port de Gemmaline si elle souhaitait rester sur l’ile plutôt que de retourner à Eauprofonde. Durant encore plusieurs jours il avait continué de s’occuper d’elle jusqu’à ce qu’elle n’ait plus besoin de soin particulier. Iridène pendant sa convalescence retrouva ses souvenirs et le détail de la soirée qui l’avait amené à bords, elle garda pour elle ses souvenir préférant en rester sur le peu qu’elle avait expliqué ; on l’avait agressé de nuit dans la rue et elle s’était enfuie au petit bonheur, ce n’était d’ailleurs pas faux en soi mais simplement incomplet.

Quand Iridène fut guérie il restait à peine deux jours de voyages qu’elle passa à essayer de donner un coup de mains à bords sans réel succès, si le capitaine avait eu le temps pour elle c’était bien que son équipage de vétéran fonctionnait bien seul et sans s’en rendre compte son « aide » fut plus une gêne pour lui apprendre deux trois choses qu’une réelle assistance mais cela dénotait au moins la reconnaissance de la jeune fille.

Au petit matin du deuxième jour le port de Gemmaline fut en vue, avec en premier, le navire de guerre de patrouille dont la vigie observa la Carpe hurlante progresser lentement. Les écoutes des voiles du grand mât et du mât de misaine avaient été choquées pour ralentir l’approche et les marins étaient prêts à les ferler une fois à quai. Iridène était prête à descendre elle avait salué et remercié comme il se devait le capitaine Grenik, après tout elle lui devait la vie à la fois par ses soins que par sa décisions de ne rien dire aux officiels sur son arrivé à bord. La jeune humaine observa sans s’en mêler les marins expérimentés venir accoster le quai en douceur et amarrer la carpe hurlante, une fois la coupé installe elle fit un dernier signe de la main et posa son premier pied sur l’ile.

Elle était un peu honteuse au fond d’elle-même, elle n’était là que par la bonté d’un homme qu’elle aurait volontiers volé si elle ne lui devait pas la vie et peut être que s’il l’avait mieux connue il l’aurait livré aux miliciens.

Mais cette pointe de honte était le faite de sa propre faiblesse, décidément Iridène en était persuadé il allait falloir qu’elle s’endurcisse encore et le calme apparent de cette petite ville insulaire semblait idéal pour qu’elle s’entraine avant peut être un jour de se venger, de venger sa mère et de punir tous ceux qui leurs avaient fait du mal.

_________________
La, je décris
"La, je parle"
"La, je crie"
"La, je chuchote"
"La, je parle le Chondathan"
"La, je parle l'illuskan"
"La, je parle l'elfique"
"La, je parle le nain"
Et ça c'est la fiche de perso
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Ven 13 Juil 2018, 20:36 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 01 Fév 2016, 20:54
Messages: 269
PX:
Le soleil était encore bas sur l'horizon lorsque la jeune femme posa les pieds sur l'île. La ville de Gemmaline était donc baigné par une lumière grisâtre, prise par une brume matinale lui donnant un air presque fantomatique.
Mise à part les marins, docker et passagés qui débarquaient, les quais étaient désert à cette heures matinale.
Il y avait bien quelques mendiants et autre poivrots, cuvant sur les pavés, ainsi que quelque gardes surveillant les grandes rues et les deux premiers .
La jeune femme fut brusquement sortit de ses rêves et envies de vengeance, par un demi-orc taillé comme une armoire qui la bouscula par inadvertance. Continuant son chemin, sans même l'avoir remarqué.

Dos au débarcadères et aux bateaux amarrés, Iridène, se retrouverait donc devant plusieurs battisses et avenues.
De gauche à droite, entre plusieurs petite battisses de bois miteuse, se trouvait une taverne, ou plutôt une sorte de petit bouiboui. Un poisson était dessiné sur le panneau branlant au dessus de la porte.
Une première avenue et quelque bâtiment plus entretenue plus loin, se trouvait une auberge. Une véritable institution selon se qu'en avait dit Grenik à Iridène.
Avec son enseigne légendaire, un dragon rouge enlaçant une chope : La Wyverne Scintillante. Un petit être se trouvait assit à droite de l'entré, fumant tranquillement sa pipe. Un kobolt aux écailles rouge et or.
Ensuite une nouvelle ouverture d'avenue plus loin, se trouvait un autre endroit légendaire selon Grenik, pour une raison dont il refusait de parler à "une jeune fille" pour reprendre les dire du capitaine : la succube plaisante.
Et tout à l'est au loin se trouvait la capitainerie et une imposante tour militaire.

Un nouveau lieu s'ouvrait à la jeune Iridène, un nouveau chemin, mais par où commencer ?

_________________
T'oxyderas-tu tel un concentré de ténèbres ?
Ou te consumera tu en une flamme d'un blanc immaculé ?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Sam 14 Juil 2018, 08:51 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Juin 2018, 16:20
Messages: 31
Aube et aurore étaient passés, la carpe hurlante n’était déjà presque plus qu’un vague souvenir pour quelqu’un de profondément tourné vers l’avenir et qui se sentait aux portes de quelque chose de nouveau.

Avec un léger sourire Iridène observait tranquillement le port, les bâtisses et les gens tout en envisageant les possibilités.

Pense : « Taverne pourrie, taverne moins pourrie et maison de plaisir. Voilà bien un port comme les autres, mais ou commencer ? »

Question simple, réponse compliqué Iridène ne comptait pas perdre de temps avant de trouver quelque chose à faire, un travail quelconque, une opération fructueuse mais certaines de ces actions ne sont pas évidentes quand on ne connaît pas les lieux.

Etonnamment peut être ou intelligemment qui sait ; la première chose que la jeune fille souhaitait trouver était une carte et quelqu’un pour lui commenter ; quelqu’un qui connait la ville, ses recoins et ses dangers.

Aucun magasin susceptible de vendre une carte en vue, mais des mendiants étaient présent et les gens qui vive dans la rue connaissent mieux que personne ses dangers, ses quartiers chaud et les endroits où les gardes sont moins présent. La taverne miteuse avec un poisson était sans doute aussi un bon début mais avant de dépenser son argent en consommations Iridène pris la direction d’un des indigents.

Le plus proche de la taverne qui l’intéressait, s’approchant discrètement de lui d’un pas inutilement mais volontairement feutré comme pour entrainer ses capacités de discrétion ou encore afficher ses qualités à quelqu’un qu’elle allait interroger.

Sortant quelques pièces de cuivres avec une pièce d’argent au milieu la jeune femme adressa la parole au mendiant en se mettant accroupie pour lui parler discrètement, d'une voix neutre mais basse.

« Salut, j’ai quelque chose pour toi si tu me dit ce que je veux savoir. J’arrive juste, j’ai besoin de connaitre les coins de cette ville ou les gardes ne vont pas, les quartiers chauds, les zones dangereuses, s’il y a une guilde de voleurs. Plus tu m’en diras plus je serais gentil avec toi »

De temps en temps Iridène utilisait les tournures de phrase masculine afin de jeter un peu plus le doute sur son âge et son sexe. Garçon manqué très jeune ou fillette un peu plus âgé difficile à dire au premier abord.

_________________
La, je décris
"La, je parle"
"La, je crie"
"La, je chuchote"
"La, je parle le Chondathan"
"La, je parle l'illuskan"
"La, je parle l'elfique"
"La, je parle le nain"
Et ça c'est la fiche de perso
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Lun 16 Juil 2018, 10:15 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 01 Fév 2016, 20:54
Messages: 269
PX:
Notre jeune Iridène s'approcha donc l'air de rien, d'un des homme en haillon assit près de la taverne du poisson.
C'était un petit vieux père, la barbe et les cheveux poivres et sel. Son visage émacié était maculé de crasse. D’ailleurs, il empestait la sueurs, la pisse, même le crottin.
Il regarda notre jeune amie d'un regard embrumé quand elle lui adressa la parole.

-Hasti pour surp, que j'connais l'coinp.
Le vieillard entrepris de se levé avec difficulté et tangage, pour mieux discuter, ou peut être pour être plus sur de sa prise au cas où on lui jouerait un vilain tour avec ces belles piécettes.
Mais hélas, la marée fut trop forte et le tangage trop important. Il s'affala au pied d'Iridène, vomissant tripe et boyau.
La botte gauche de la jeune fille fut promptement remplit d'un liquide épais, rougeâtre empestant la mauvaise vinasse.

Hé Nénès ça va ?! Qu'es tu lui a fait p'tit salopiau.
S'écria un deuxième hommes sortant de la taverne un litron entre les main.
Il était de taille moyenne, mais assez large d'épaule d'age murs, mais à la barbe encore noire. Il s'approchait à toute jambe du duo.

_________________
T'oxyderas-tu tel un concentré de ténèbres ?
Ou te consumera tu en une flamme d'un blanc immaculé ?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Mar 17 Juil 2018, 16:28 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Juin 2018, 16:20
Messages: 31
En approchant l’odeur pris les narines de la jeune humaine mais ce n’était rien là qu’elle n’avait déjà sentit et probablement en pire ; les quartiers des esclaves sous Eauprofonde ne sente pas la rose et à force on finit par s’y faire.

Peut-être qu’un érudit aurait même pu découvrir que les capacités olfactive des gens née dans ses conditions se trouve amoindrie qui sait.

L’odeur ne rebuta point Iridène qui se dit que les pochtrons étaient matinaux à Gemmaline tout en questionnant le vieux bout d’homme. Elle crue presque jusqu’au bout pouvoir avoir une réponse sensé et fini les bottes souillé malgré une tentative d’esquive vers l’arrière, elle en profita pour ranger dare-dare les pièces qu’elle n’avait jamais pleinement eu l’intention de céder.

Qu’elle ne fût pas sa surprise quand le deuxième ivrogne sortit de sa taverne l’accusa d’avoir peut-être agressé son ami. Un léger sourire naquit sur son visage cependant en entendant le dit ivrogne la nommer salopiau.

Cependant la vitesse d’approche de l’homme ne laissait guère la place aux trop longues réflexions, en pleine rue tirer la rapière n’était pas très malin et pourtant Iridène voulait s’imposer d’office face aux deux bouseux, cela passerait donc par la voie, mais sa corpulence n’était pas propice à l’intimidation il allait donc falloir encore une fois faire profil bas.

Un jour tous ces pégus la respecterait !

Elle répondit calmement d'une voie toujours basse.

« Ton copain à juste trop bu et vomi sur mes bottes alors que je lui posais des questions sur cette ville. j’ai besoin de connaitre les coins de cette ville ou les gardes ne vont pas, les quartiers chauds, les zones dangereuses, s’il y a une guilde de voleurs. C’est pas très compliqué mais ton Néné c’est levé trop vite et à vomi tous ce qu’il avait bu.

Toi tu peux peut être me répondre ?! »

_________________
La, je décris
"La, je parle"
"La, je crie"
"La, je chuchote"
"La, je parle le Chondathan"
"La, je parle l'illuskan"
"La, je parle l'elfique"
"La, je parle le nain"
Et ça c'est la fiche de perso
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Ven 20 Juil 2018, 15:31 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 01 Fév 2016, 20:54
Messages: 269
PX:
Citation:
Persuasion d'Iridène 18d20-1cha =17 vs psyco 16d20+?-? Réussit.


Le nouveau venu resta un moment dubitatif devant la jeune fille, ou du moins garçon pour lui. Semblant se demander comment il avait pus la prendre pour une menace.
Planté devant elle la jeune femme pourrais mieux le voir. Il la dominait de deux bonne tête et bien que les temps semblaient clairement dure pour lui a vue de ses frusque. Il ne faisait nul doute, que sous son espèce de poncho en toile de bure. Il devait avoir été fort musclé, mais que le tout avait commencé a fondre.
D'ailleurs Iridènne pourrait remarqué se détail sans souci. Les vêtements de cet homme avaient autrefois du être de bonne qualité, voire même raffiné. Comme en témoignait quelque moulure sur ses bottes trouées et vague trace de broderie sur son pantalon.
Après un moment donc, il finit par soufflet.

-Tssss toute cette foutue ville est un nid de serpent.
Il commença par se pencher et prendre son camarade par le col.
-Lui c'est Nénès, Moi c'est Néné. Mon gars, aide moi, on va aller le mettre la bas au frais.Il montra un coin de mur à l'ombre près de la taverne du Poisson. Néné semblait avoir des information, pour notre jeune amie, mais ne semblait pas vouloir les donner en pleine rue.

_________________
T'oxyderas-tu tel un concentré de ténèbres ?
Ou te consumera tu en une flamme d'un blanc immaculé ?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Ven 20 Juil 2018, 22:46 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Juin 2018, 16:20
Messages: 31
Iridène resta tendu comme un arc le temps que le gros balourd numéro deux finisse de la détailler. Ses muscles en attente vrombissaient intérieurement, le gaillard était bien charpenté, et bien moins touché par l’alcool. Si le premier poivrot ne pouvait décemment pas représenter une menace pour elle celui-ci était d’une tout autre trempe.

La jeune femme mit à profit le temps d’indécision du gaillard pour mieux l’observer, de la carrure, de la taille, des vêtements anciennement de qualité ; peut-être volé ou récupérer dans une poubelle, mais vu la musculature et la taille correcte des vêtements il lui semblait plutôt être un symbole de son ancienne vie.

Iridène jugeait encore de la dangerosité probable de l’inconnu quand il finit par desserrer les dents. Visiblement elle ne représentait pas une menace pour lui, et ses paroles semblait indiquer qu’il était prêt à donner des informations, elle n’avait même pas eu à agiter des piécettes sous son nez ce qui était toujours un bon signe. L’espace d’un instant, alors qu’elle faisait déjà mouvement pour attraper les jambes du vomisseur, Iridène se prit à imaginer que le gaillard pouvait être la première pierre d’un petit groupe de voleur et de bastonneur qui poserait bientôt une main noir sur cette ville.

Mais chaque chose en son temps, d’abords l’aider en amenant son ami dans un endroit plus tranquille, elle assista donc Néné à porter Néné, elle ne faisait pas bien la différence entre les deux noms, et quand ils furent tous dans un endroit plus à l’écart elle reprit, d’une voix toujours à peine plus haute qu’un chuchotement cherchant à encourager l’homme à se livrer à elle.

« Tu me semble différent de ton ami, tu as parlé d’un nid de serpent ?

J’ai l’impression qu’on pourrait s’entraider tous les deux, dit moi tout je t’écoute. »

_________________
La, je décris
"La, je parle"
"La, je crie"
"La, je chuchote"
"La, je parle le Chondathan"
"La, je parle l'illuskan"
"La, je parle l'elfique"
"La, je parle le nain"
Et ça c'est la fiche de perso
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Ven 27 Juil 2018, 16:52 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 01 Fév 2016, 20:54
Messages: 269
PX:
Néné tira donc son camarade sur le sol, aidé de son jeune interlocuteur. Ils le tirèrent jusqu'à un muret donnant un peu d'ombre, tout proche du "Poisson".
Puis il se redressa, de toute sa hauteur. Il eu un rire amère.

- Autrefois, Nénès et moi, on peu dire qu'on en a vue, qu'on bourlingué... Et un jour, on est arrivée ici, un belle endroits pour recommencé nos vie, qu'on s'est dit...
L'homme déboucha le flacon qu'il avait à la main et en prit une lampé. Il le tendit à Iridène.
- On avait notre petit groupe à l'époque et nos petites affaire marchaient bien. Nous étions, riches, installés confortablement et craint autant que respecté... Puis l'age à commencé a se faire sentir...
Et les serpents ont levé leur tête pour nous mordre. A la fin, il ne restait plus que Nénès et moi... Sa leur plaie de nous garder en vie, un peu comme des trophés.
Tu veux donc savoir où trainer ? Déjà pour éviter les problèmes parle pas de guilde de voleurs... En se moment, y a quelques familles qui gèrent les affaires.
Les Tiarms gèrent le marché, les Ympash le quartier des petites gens... Le baron s'occupe du port après le reste c'est du menue fretins.

Il réanalysa Iridène.
-Ma jeune amie, tu as peut être raison, on pourrait s'entre aider. Je te donne les cibles "facile" que j'ai repéré, sa nous mettra un peu d'or dans les poches. Sa te permettra aussi de te faire un nom, une place, pour approché une des grande famille et moi... Disons que si je peu mordre quelque vipère au passage, je serait bien content.

_________________
T'oxyderas-tu tel un concentré de ténèbres ?
Ou te consumera tu en une flamme d'un blanc immaculé ?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Dim 29 Juil 2018, 21:38 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Juin 2018, 16:20
Messages: 31
La jeune fille n’avait jamais été très doué pour se travestir, elle savait bien que sa féminité finissait par se voir à qui n’avait pas l’œil trop embrumé par l’alcool mais elle pensé Néné et… Néné trop enivré pour le remarquer. Celui-ci du moins tenait mieux l’alcool car nul doute qu’il avait bu au moins trois fois plus qu’il n’en fallait pour faire tomber Iridène inconsciente.

L’histoire des Nénés était louche, même leurs noms l’était d’ailleurs et surement qu’il ne disait que ce qu’elle voulait entendre ou pas loin. Comme ça les deux hommes avaient été « quelqu’un » craint et respecté… Que cela devait être dur de toucher le ciel et de retomber dans la merde. Au moins Iridène n’avait-elle connue que la merde pour le moment.

« Je veux bien faire le sale boulot, j’accepte même de partager avec toi, mais le mérite doit me revenir en totalité. Je me fais un nom, je gravis les échelons, je suis doué ça va allez vite. Et quand je serais assez haut dans la pyramide tu écouleras la fin de tes jours à l’abri du besoin et de la rue avec tout l’alcool que tu désires.

Si tu étais si doué que ça tu dois avoir des choses à m’apprendre aussi.

Je suis pas grande, trop jeune, pas riche, mais j’ai plus de couille que tous les connards de cette île et je ferais ce qu’il faut pour m’élever.. »


Iridène avait parlée avec passion mais d’un ton bas, toujours à peine au-dessus d’un murmure, elle semblait prête à user de ses lames dans l’instant et bouillonnait intérieurement

_________________
La, je décris
"La, je parle"
"La, je crie"
"La, je chuchote"
"La, je parle le Chondathan"
"La, je parle l'illuskan"
"La, je parle l'elfique"
"La, je parle le nain"
Et ça c'est la fiche de perso
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Mar 31 Juil 2018, 14:39 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 01 Fév 2016, 20:54
Messages: 269
PX:
Néné parut un moment amusé, par les propos de la jeune fille.
-L'alcool s'est pas pour moi, enfin, si un peu. Mai Nénès lui, il en a besoin pour... Enfin ça on en parlera plus tard.

L'homme se passa une main sur le visage. Il réfléchit un moment.
-Pour commencer, tu vas aller te prendre une chambre à la Wyvern. Ne prend que se qui sera nécessaire, laisse le superflus dans ta chambre. Une foi fait, nous irons au marché. Nous y ferons quelque courses, supprimerons un peu de concurrences et agiterons un peu les vipères pour qu'elles se mordes entre elles.

_________________
T'oxyderas-tu tel un concentré de ténèbres ?
Ou te consumera tu en une flamme d'un blanc immaculé ?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Sam 04 Aoû 2018, 07:17 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Juin 2018, 16:20
Messages: 31
L'absence de refus de la part de Nénès valait comme acceptation de ses conditions pour Iridène et elle saurait se souvenir de ces paroles. Les informations qu'il pouvait amener étaient une aubaine.
Pour se faire une place dans le nid des serpents il fallait bien en faire disparaître les plus faible et la jeune femme n'avait pas envie d'attendre.

"Je ne sais même pas si j'ai assez pour une nuit dans cette auberge, et je ne transporte jamais plus que le nécessaire, jamais rien qui puisse m'empêcher de bouger à ma guise et de semer des poursuivants.

On devrait y aller maintenant au marché, je suis prête à agiter quelques vipères."


Il est vrai que la fillette ne semblait pas surchargé, elle avait bien un sac à dos mais il semblait en grande partie vide, et mise à part ses armes et quelques chausse trappes fort utile pour fuir elle n'avait pratiquement rien de plus.

_________________
La, je décris
"La, je parle"
"La, je crie"
"La, je chuchote"
"La, je parle le Chondathan"
"La, je parle l'illuskan"
"La, je parle l'elfique"
"La, je parle le nain"
Et ça c'est la fiche de perso
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Ven 17 Aoû 2018, 15:15 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 01 Fév 2016, 20:54
Messages: 269
PX:
Néné haussa les épaule.
-Comme tu veux. Attend moi ici une minute.
L'homme disparut un moment derrière le poisson et les maisons alentours.
Une minute passa, puis deux, un quart d'heure enfin...

Quelqu'un appela alors la jeune fille.

Alors ?Néné se trouvait derrière elle. Il s'était changé, et portait désormais une soutane de bure à capuche.
Il faut être discret, la où nous allons. Je ne dois pas être reconnut. Allez suis moi.

Les deux comparses se mirent en route, laissant Nénès cuvé tranquillement.
Néné avait croisé les bras et passé ses mains dans les manches opposées. Il claudiquait doucement.
Il conduisait Iridène vers l'est, ils passèrent bientôt devant la "Wyverne" le kobold n'était plus la. Mais un énorme minotaure avait pris sa place et buvait à une énorme chope. Ils passèrent devant une grande artère. La jeune femme endenterait marmonné.

Par la les Ympash, bande de petits salopards pervers. On va plus loin.
Ils arrivèrent devant la "succube plaisante".
-Méfie toi de cet endroits. Il est plus que se qui semble être.
La marche reprit, ils était dans le quartier marchand, comme pu le voire Iridène. A toute les échoppes de par et d'autre de la rue, marchand de tissus, d'épices au parfums enivrant, marchand de babioles de verroterie et de jouet. D'autre boutique avaient pignon sur rue, mais ne proposaient leur biens qu'a l’abri de leur mur, comme les orfèvres, les armuriers, marchand d'objet magique et divers bizarrerie.
L'heure était encore matinale, bien que les commerçant soit tous en place et commençait à arranger le chalant. Il n'y avait que peut de passant.
Jusqu'à ce qu'un gros calishite, bardé de chaines et aux doigts boudinés tous engoncés dans des bague criarde, entouré de plusieurs hommes de mains, ne les oblige a se rangé pour pouvoir les dépasser. La jeune fille put voir le regard de Néné pausé sur la magnifique dague ouvragé que le gros marchand avait à la ceinture.
Quand soudain Iridène sentit une petite main la frolée. Par réflexe, elle eut juste le temps de rattrapé sa bourse. Qu'un jeune garçon, peut être plus jeune qu'elle, allait lui dérobé. Il ouvrit de grand yeux rond et entreprit de s'enfuir par une ruelle.

Rattrape le !

_________________
T'oxyderas-tu tel un concentré de ténèbres ?
Ou te consumera tu en une flamme d'un blanc immaculé ?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Ven 24 Aoû 2018, 15:43 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Juin 2018, 16:20
Messages: 31
La minute fut bien longue et Iridène était peu patiente mais Néné avait suffisamment intéressé la jeune fille pour qu'elle patiente, elle se doutait aussi qu'il lui faudrait plus d'une simple minute aussi ne fut elle guère étonné de le voir revenir ainsi habillé.

Pense : Alors comme ça il ne doit pas être reconnu, je suis certaine qu'il ne me dit pas tout...

"-Bien "Igor" soyons discrets."


Iridène suivi Néné/Igor à travers les rues de la ville se faisant un plan mental des principales artère et des petits ruelles sombre bien pratique. La visite était quelque peu rébarbative mais finalement alors qu'elle était tenté de dérober la belle dague ouvragé au gros porc qui les avait doublé un jeune malandrin aux doigts agiles tenta de lui faire la même.

Même si Néné ne lui avait pas ordonné elle aurait de toute manière tenté de rattraper le jeune voleur, pour l'exemple.

Iridène ne traina pas pour se lancer à la poursuite du garçon, il avait l'avantage du terrain mais la jeune fille aimait la compétition, et une course à pied c'était toujours intéressant.

_________________
La, je décris
"La, je parle"
"La, je crie"
"La, je chuchote"
"La, je parle le Chondathan"
"La, je parle l'illuskan"
"La, je parle l'elfique"
"La, je parle le nain"
Et ça c'est la fiche de perso
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Lun 24 Sep 2018, 16:58 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 01 Fév 2016, 20:54
Messages: 269
PX:
La jeunette prit donc en chasse le garçonnet dans la ruelle adjacente à la boutique d'un marchand d'épice et d'huile précieuse.
Le voleur en herbes regardant par dessus son épaule fut à la foi surprit et terrorisé de se voir ainsi donner la chasse.
Il courut à toute enjambé, gémissant de peur. Il changea souvant de direction dans les ruelles. Mais Iridène était sur ses talons, elle ne le perdait pas de vue. Grâces à ses jambes plus longue que celle du petit, elle gagnait du terrain sur sa proie.
Jusqu'à ce qu'elle ne soit plus qu'à porté de bras. Quand soudain, prit de panique, le voleur saisit un lourd tonneau sur un côtés de la rue et parvint, contre toute attente à le faire basculé.
Iridène tenta de l'évité, mais comme un chevale ratant sa prise d’élan devant un obstacle se prit les jambes dedans et glissa menton en premier jusqu'au sol.

Sonnée un instant, elle ne vit pas la direction que prit le trublion.
Il remarqua quelque trace de pas un peu plus loin, mais ne pouvais déterminer le chemin prit par le fuyard.
Continuerait elle la poursuite ou retournerait -elle vers nénès les mains vides ?

_________________
T'oxyderas-tu tel un concentré de ténèbres ?
Ou te consumera tu en une flamme d'un blanc immaculé ?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Mar 25 Sep 2018, 17:45 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Juin 2018, 16:20
Messages: 31
Iridène gagnait du terrain et le regard plein de peur du garçonnet était une motivation supplémentaire pour le rattraper et lui faire regretter sa tentative mais un excès de confiance sans doute la poussa à ignorer ce tonneau jusqu'à ce qu'il soit trop tard et qu'elle morde la poussière dans un craquement de mâchoire douloureux.

Mais il n'était pas question qu'elle abandonne aussi facilement, sans même savoir pourquoi Néné voulait qu'elle rattrape ce gredin, aussi elle se releva le plus vite possible et se précipita vers les quelques traces observé par terre, sans voir personne.

Elle interrogea les nombreux passants espérant que l'un deux lui indiquerait sans tarder la direction prise par le jeune garnement.

"Vous avez vu ou est partie ce gamin, il a volé quelque chose à mon maître !

Vite, vite, je dois le rattraper !"

_________________
La, je décris
"La, je parle"
"La, je crie"
"La, je chuchote"
"La, je parle le Chondathan"
"La, je parle l'illuskan"
"La, je parle l'elfique"
"La, je parle le nain"
Et ça c'est la fiche de perso
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Sam 29 Sep 2018, 16:53 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 01 Fév 2016, 20:54
Messages: 269
PX:
Hélas pour Iridène, la poursuite l'avait entraîné dans une ruelle déserte.
La jeune femme réfléchi un moment après tout, elle même avait été dans la situation du garçonnet.
Selon elle, le petit ne devait pas être loin. Il avait sans doute peur d'elle, mais encore plus sans doute de son "employeur " pour avoir échoué. Il devait sans doute être caché soit dans un petit trou, soit en hauteur. En attendant que la voix soit libre, pour retenter sa chance sur quelqu'un d'autre. Enfin peut être...

_________________
T'oxyderas-tu tel un concentré de ténèbres ?
Ou te consumera tu en une flamme d'un blanc immaculé ?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Sam 29 Sep 2018, 22:58 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Juin 2018, 16:20
Messages: 31
Iridène était en colère contre elle même mais elle avait tellement souvent échappé à des poursuivant adulte comme ce petit espérait lui avoir échappé qu'elle ne lui en voulait pas vraiment.

Son expérience de l'enfance la guidait et ce gamin pouvait avoir choisie de se terrer dans un troue comme d'escalader une façade et le meilleur mouvement pour Iridène était sans doute de monter. Si le petit était monté lui aussi elle aurait une chance de lui mettre la main dessus, s'il avait choisi le trou avec de la patience il sortirait et la jeune fille aurait l'avantage de la hauteur pour lui tomber dessus.

C'est donc en hauteur qu'Iridène se dirigea, elle escalada la façade, c'était aussi un bon test pour savoir si le gamin avait pu monter lui aussi. Si elle échouait il y avait peu de chance qu'un enfant ne réussisse et elle pourrait fouiller les trous, les coins et toutes les petites cachettes.

En attendant Iridène tenta de rejoindre les toits, ou que soit sa cible cela lui donnerait une meilleur vue.

_________________
La, je décris
"La, je parle"
"La, je crie"
"La, je chuchote"
"La, je parle le Chondathan"
"La, je parle l'illuskan"
"La, je parle l'elfique"
"La, je parle le nain"
Et ça c'est la fiche de perso
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Lun 15 Oct 2018, 20:36 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 01 Fév 2016, 20:54
Messages: 269
PX:
La demoiselle tenta donc l'ascension, vers les sommets de la ruelle.
Hélas, les belles boisures du mur de chaud blanche, furent trompeuses. Peut être étaient elles usées et ramollies par les embruns et les fortes pluies. Toujours est il que dans un craquement sonore, la prise lâchât sous les doigts d'Iridène.

Du justesse, peut être prévenue par le bruit, la jeune voleuse parvint dans une manœuvre acrobatique à se rattrapé sans se blesser...

Quand pourtant, une douleur sourde, s'abattit sur sa nuque. Iridène se retournant, se retrouverais face à face à son fuyard. Il tenait en main une longue matraque.
D'une voie fluette il appela.

Fido ! Fido ! Ça marche pas !

Il tenta de nouveau de lever la main, pour frapper la jeune femme. Mais au moment où il levait son arme. Il dut mettre trop de vitesse et de force dans le mouvement et ses mains trempées de sueurs, sans doute à cause du stresse. Sa matraque s’envola. Il était pour le moment désarmé.

:HRP:
Iridène -4pv non létaux

Initiative :
16+? le petit c...
11+3 Iridène

attaque du petit à la matraque
1d20 échec critique, résulta de la table : désarmé.

_________________
T'oxyderas-tu tel un concentré de ténèbres ?
Ou te consumera tu en une flamme d'un blanc immaculé ?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Mer 17 Oct 2018, 13:31 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 14 Juin 2018, 16:20
Messages: 31
Les choses allaient de Charybde en Scylla, ces quelques jours en mer avait il fait perdre à Iridène toutes ses facultés ?

Voila qu’après n'avoir pas pu rattraper ce petit mécréant, être passé à côté de lui sans le voir, avoir échoué à grimper a une maison elle se faisait agresser par un gamin encore plus jeune qu'elle.

Et cela faisait mal en plus !

Certes pour qu'une matraque tue il en faut plus que ça mais quand même la tête d'Iridène tournait déjà et son assaillant semblait savoir se servir de cet objet qui plus est.

Pas vraiment de nature optimiste la jeune fille se voyait déjà assommé, dépouillé voir emprisonné ce qui lui fit sans doute perdre un peu de temps sur sa réaction, heureusement le vent tournait et ce petit con avait perdu son arme !

Sans une once de remord, Iridène sortie ses rapières, impossible de finasser maintenant et hors de question de fuir non plus il fallait mettre hors de combat ce drôle avant que le dénommé Fido ne rapplique.

Iridène se dit l'espace d'un bref instant qu'une personne normal aurait du avoir une hésitation a taillader un enfant aussi jeune mais qu'elle n'en avait aucune et porta une première attaque sans retenu.

Après tout elle était plus jeune encore lorsqu'elle reçu sa première blessure à l'arme blanche. S'il survivait à ce jour ce garçon aurait au moins appris certaines choses.

Dégaine les deux armes
Attaque simple sur le petit con

_________________
La, je décris
"La, je parle"
"La, je crie"
"La, je chuchote"
"La, je parle le Chondathan"
"La, je parle l'illuskan"
"La, je parle l'elfique"
"La, je parle le nain"
Et ça c'est la fiche de perso
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'arrivée de la carpe hurlante
MessageMessage posté...: Jeu 18 Oct 2018, 20:15 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 01 Fév 2016, 20:54
Messages: 269
PX:
Iridène sortit donc prestement ses armes puis tenta d'empaler sur sa longue et fine lame, le petit voleur.
Hélas, la jeune femme ne frappa que le vide, son adversaire ayant évité de justesse la pointe acéré de larme.
Encourager, par son esquive habille, ou par sa naïveté, le garçonnet plongea pour récupérer son arme.
La jeune fille tenta d'en profiter pour embrocher son opposant. Elle planta sa première arme dans le sol. Elle douta une fraction de seconde de parvenir a toucher le voleur, comme si une force surnaturel le protégeait, mais elle se ressaisit. Sa deuxième arme traversa alors le ventre du trublion qui ouvrit deux grand yeux rond.
Saisissant son arme, il se redressa, cherchant à s’enfuir, évitant de nouveau la lame qui lui siffla aux oreilles.

Il commença a prendre de la vitesse, en levant haut les genoux. Il filet de sang coulait derrière lui.
Quand un autre garçon sorti d'un recoin et le bouscula, les faisant tomber.

-Fido ?
L'autre jeune homme un blondinet, un peu plus vieux que le premier, avait les yeux révulsés. Les mains croisé sur son ventre autour d'une dague plantée dans son ventre. Une dague à la poignée ouvragé dorée finement, sertie de gemmes.
Effrayé le fuyard ne semblait pas pouvoir se relever.

_________________
T'oxyderas-tu tel un concentré de ténèbres ?
Ou te consumera tu en une flamme d'un blanc immaculé ?
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: