Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Mer 21 Nov 2018, 04:36



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Lun 23 Oct 2017, 19:35 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 21:06
Messages: 345
PX: 6130
La remarque de Déliandre rendit le sourire à la jeune bédouine qui l’avait perdu dans la nuit. Elle ne savait pas si Sillis était rentrée et cela l’inquiétait quelque peu pour la suite de l’aventure. Quoi qu’il en soi, préparer un bon petit déjeuner tranquillement était une chose qu’elle affectionnait surtout que bientôt sur les routes elle ne disposerait pas de tout ce confort qu’offrait la petite chapelle de Bahamut. Elle lui répondit d’une voix douce et légèrement cassée.

- Et oui les femmes de mon peuple sont comme ça mais attention à ne pas oublier tous les périls du monde du moins déjà ceux de Gemmaline, as-tu vu Sillis ?

Elassa sursauta quand la porte claqua bruyamment renversant un peu de thé sur le plateau en argent.

- Tiens c’est peut-être elle qui arrive ?

Et non c’était Almenivar qui entra sans bonjour ni rien. Elle termina d’essuyer le plateau et l’emporta dans la salle ou les deux hommes échangés.
L’ensorceleuse servit un thé à la menthe brulant et très sucré à la manière des bédouins. Elle s’installa sans qu’on lui demande à la table. Très gourmande, elle rajouta du miel dans sa tasse avant d’attendre tranquillement que son breuvage refroidisse.


- J'adore le thé mais pas ceux de Thay sans vouloir faire de jeu de mot. Du moins ceux qui kidnappe les gens, Vous croyez que c'est lié à notre mission tout ça ?

_________________
Elassa
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Dim 05 Nov 2017, 10:34 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 16:54
Messages: 9173
PX:
Les trois hommes avaient l'air de prendre leur nouveau rôle de protecteur très au sérieux. Quoi qu'il en soit, Siliis se rendait bien compte que si ils se faisaient agresser, elle serait la seule à pouvoir se défendre. N'empêche qu'elle tira pas mal de renseignements au sujet de cette maison close au public non-invité et surtout pauvre. En démêlant les propos elle comprit que c'était en effet un endroit où il y avait des combats sur lesquels les riches venaient parier leur or. Elle comprit aussi que ces combats étaient mis en place dans la plus parfaite et la plus délicieuse illégalité. On avait ainsi des personnes qui venaient défendre leur vie, des gens qui avaient des dettes ou encore d'après Antonin le balaise là tout tatoué qui se faisait beaucoup d'argent en amenant des esclaves. Une des questions qui restait longuement dans le panier du débat était où allait les blessés graves voire les morts ? L'un d'eux avait une théorie qui entremêlait les cochons, l'océan et les caves de la maison où personne ne pouvait mettre les pieds. On alla même jusqu'aux cannibalisme des organisateurs sans omettre la case de vente d'organe ou de fabrication de morts-vivants...

D'une petite question, un grand et vaste sujet avait été mis sur le tapis, un endroit qu'il fallait sans doute un jour nettoyer de fond en comble. Peut-être que le gouvernement fermait les yeux car la plupart étaient des spectateurs réguliers. En tout cas ce n'était pas très clair. Peu ou prou, en prenant des chemins qui étaient loin d'être tout droit, Siliis arriva à bon port (sic) bien qu'en chemin il perdirent un des compagnons qui ne se sentait pas trop bien et qui alla dégueuler tout son alcool dans une petite ruelle sombre, déclarant d'un air aussi digne que possible, qu'il allait se reposer un peu avant de rentrer.... Après avoir salué ses protecteurs, la jeune femme entra dans la maison toute éteinte et décida de dormir là où il y avait de la place, dans le premier lit venu qui n'était autre que celui du prêtre disparu depuis peu...

Déliandre sourit à Elassa, contemplant les rayons de lumières qui caressait ses cheveux.
Siliis est rentrée cette nuit, et dort dans une des chambres. Je l'ai vue arriver avec deux hommes. Je ne sais pas trop ce qu'elle a fait, mais elle semblait indemne. Je pense qu'elle va se réveiller un peu plus tard dit-il avec un rire dans sa voix. Après quelques heures de méditation il avait veillé toute la nuit sur la maison, guettant le retour de ses résidents, laissant volontairement la porte ouverte. La ville était très calme cette nuit, trop calme peut-être ?

[i]Alménivar lui se détendit à la tentative de la jeune femme de mettre un peu de bonne humeur de bon matin. Il respira un bon coup, et tapota du doigt sur la table puis déclara :
[/i] Je serais ravi si tu pouvais m'en préparer une tasse Elassa. Désolé de ma brusquerie, mais je n'aime pas qu'on me fasse faux bond. Il avait l'air bien pourtant ce jeune homme. Comment ai-je pu me fourvoyer à ce point ? Me revoilà à la case de départ avec ma chapelle ... Puis il leva un regard interrogateur Alors votre pêche aux informations ? A-t-elle été bonne ? Notre mission est en péril d'ailleurs : je ne peux vous envoyer tous les trois dans l'antre de ces bandits. Il nous faut recruter des bras un peu plus solides ... et intelligents ....

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Lun 13 Nov 2017, 08:45 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 21:06
Messages: 345
PX: 6130
Déliandre rassura la jeune bédouine en lui spécifiant que Siliis était rentré à bon port si on pouvait dire ça ainsi. Elle se détendit un peu en servant une tasse de thé brulant au vieux mage, puis une autre pour la blondinette.
- Attention c’est très chaud, je vais aller la réveiller de ce pas, il serait aussi dommage qu’elle nous fasse faux bon. Hier soir nous étions à la Sirène bleue et je crois que nous avons vu Sorosh en personne, qui nous a vu aussi d’ailleurs. Nous avons également rencontré un homme tout de rouge vêtu, genre lieutenant, qui se dit être dans ses petits papiers et à qui Sorosh aurait soi-disant confiance. Il semble aussi que nous ne sommes pas seul à nous intéresser à ce personnage…

Elassa laissa sa phrase en suspens et aller toquer à la porte de la chambre d’Askarion.

- Sillis, SIIIIILIIISSSS vient nous rejoindre j’ai fait un peu de thé …

De retour rapidement, elle repris la parole tranquillement :

- Je ne sais pas, peut-être qu’à nous trois nous serions plus discret, il est très rare de tomber sur des gens digne de confiance et compétent, j’ai même encore du mal à cerner cette blondinette qui m’a l’air d’étre…

L’ensorceleuse ne termina pas sa phrase quand elle vit arrivé la roublarde.

- enfin reveillé !

_________________
Elassa
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Sam 25 Nov 2017, 14:35 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 17 Oct 2016, 15:02
Messages: 26
La neige... Voilà longtemps qu'elle n'avait pas vu de vraie neige. Elle tombait en petit flocon sur les cheveux auburn de sa mère qui la pressait de rentrer à la maison, fillette fluette et fragile qu'elle était il n'était pas question de la laisser trainer dans la glace plus qu'il ne le fallait... Sa mère l’appelait, « Siliis, Siliis ! »

- Sillis, SIIIIILIIISSSS !

Elle tomba du lit sur lequel elle s'était affalée quelques heures plus tôt, en prenant à peine le temps d'ôter son armure. Elle n'était plus aussi fragile que dans ses songes et sa chute non-maîtrisée contre le plancher provoqua un bruit parfaitement audible. Elle ouvrit les yeux et fixa le plafond, elle sentait que ça allait sortir, elle était insupportable le matin et...

- QUI EST L'INFÂME CRASSE DE RAIE DE CUL QUI ME RÉVEILLE COMME CA ! J'CONNAIS UNE FACE DE VASE QUI VA SE PRENDRE UNE GRANDE MANDALE !

Aigrie mais disposant d'un corps à l'agilité peu banale, elle grogna en sautant sur ses jambes avant d'ouvrir la porte d'un coup de pied. Ses pieds nus traversèrent le couloir en vitesse dans un silence qui contrastait avec l'envie d'en découdre avec le premier venue qui cognait au fond de sa tête. Elle déboula dans la salle à manger les cheveux en broussaille, les yeux encore embrumés et ne portant en tout et pour tout que ses chausse et la tunique de coton gris parfaitement ajustée qu'elle gardait sous son armure. Elle regarda Elassa pleine de flammes dans les yeux, elle semblait loin alors la douce jeune fille du soir précédent.

- J'imagine que c'est toi... Pour ta gouverne, lorsque l'on passe la moitié de la nuit à chercher des pistes, on supporte difficilement de se faire réveiller comme ça, dit elle sèchement.

Elle s'assit dans une grâce inconsciente sur la première chaise venue et saisit une tasse de thé avant de chercher de quoi manger. Au bout de quelque minutes elle repris la parole.

- J'ai trouvé une maison de combat dans la ville, elle a l'air de réunir tout les gros bras et autres mercenaires pour le bon plaisir des aisés. Et très certainement de ceux qui cherche des infos ou des forces. Peut-être que ça pourrait aider, mais j'ai pas réussi à entrer dedans.

_________________
Fiche de Siliis
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Dim 26 Nov 2017, 11:17 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 16:54
Messages: 9173
PX:
Déliandre et Alménivar cachèrent à grand peine un rire lorsqu'ils virent arriver Siliis totalement en pétard. D'ailleurs sa diatribe de mécontentement hurlé à l'étage s'était parfaitement entendu, la maison n'étant que bois et plâtre. Après cette scène matinale, et après avoir laissé le silence calmer les esprits Alménivar reprit :
Oui, je connais cette maison où quelques riches vont parier sur des combats à peine légaux certes. Mais elle est tolérée à condition qu'elle reste discrète et que les combattants soient tous des volontaires. Ce n'est malheureusement pas dans tous les cas, car certains sont forcés pour éteindre une dette, ou acheter un silence... Mais ... Après c'est un véritable vivier de force brute en général. On pourrait aller y faire notre marché en fait. Quelle heureuse idée Siliis. Ainsi ça calmera peut-être les craintes de notre Elassa qui peine à faire confiance aux gens de choisir vous même celle ou celui qui vous accompagnera ?

Déliandre semblait dubitatif ou l'idée que ces jeunes femmes allaient aller choisir leur garde du corps lui semblait limite point de vue éthique :
Voyons Alménivar, on ne sait pas sur qui on va tomber. Qui sait ce que réserve cet endroit où la violence est la monnaie d'échange et même si la mort y est rare, car interdite, les vainqueurs sont en général des grosses brutes payées pour taper sur des pauvres gens qui ont une dette ...
Justement Déliandre : le "pauvre gens" qui réussit sera sans doute intelligent, fort et à la recherche de travail. Un lieu idéal !

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Lun 27 Nov 2017, 07:57 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 21:06
Messages: 345
PX: 6130
De retour, Elassa contempla l’arrivé avec une petite moue de satisfaction. La blondinette hystérique aboyait fort de bon matin mais elle s’était enfin levée. L’ensorceleuse écouta l’avertissement de Sillis droit dans les yeux en sirotant son thé bouillant bruyamment et calmement. Un instant elle s’était vu lui jetait le breuvage brulant à la figure ou lui collait une claque mémorable mais à quoi bon. Rien ne semblait pouvoir atteindre la bédouine certainement pas les insultes d’une roublarde ébouriffée en manque de sommeil.

L’élue de Sélune écouta attentivement la conversation. Au fur et à mesure qu’elle en apprenait son regard se voila d’une sorte de tristesse et d’incomprehension. Certes Elassa n’était pas celle qui allait libérer la ville d’un tel lieu quoi que l’idée lui effleurât l’esprit un instant mais comment les dirigeants pouvaient tolérer ça. Ces mêmes dirigeants qui semblaient avoir aussi du mal à contrer Sorosh. Gemmaline était-elle entre les mains d’incompétents sans pouvoir ?

Heureusement les paroles de Déliandre semblaient lui redonner un peu d’espoir. Il avait bien résumé la chose et avait piqué la curiosité de l’ensorceleuse. Il fallait qu’elle voit cet établissement oui et peut-être pas pour y trouver main forte.

_________________
Elassa
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Sam 23 Déc 2017, 17:54 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 17 Oct 2016, 15:02
Messages: 26
- Une fois, j'ai revendu une opale à un baron calishite. Opale que je lui avais piqué le jour d'avant. Alors, bon, les gros bras et les manipulateurs persuadés d'être plus malin que Mask, je connais.

Elle regarda le plafond, un sourire rêveur sur les lèvres. Ça avait été un coup plutôt amusant. Cela étant, elle avait pris le pli de ne plus remettre les pieds à Port-Calim avant quelques années après coup, mais elle n'était pas faite pour ce genre de climat de toute façon.

La petite voleuse sauta sur ses pieds et alla regarder par la fenêtre.


- Il nous faut soit de l'argent, soit un moyen de pression. Les pugilistes de fond de cale ne sont pas vraiment connus pour leur loyauté, honnête gens ou non. En l'état actuel, notre équipe est plus à même d'opérer avec subtilité que brutalité. Si on veut un larron supplémentaire, il faut voir quelle voix on choisit. Personnellement, l'idée d'opérer à découvert n'est pas réellement pour me plaire.

Elle passa derrière Elassa et passa ses bras autour de son cou, malicieuse. Elle déposa un baiser sur sa joue et dit, joueuse.

- Je te pardonne pour cet abrupt réveil, et sache que tu restes la plus élégante des faces de vases que je connaisse.

Riant, elle s'écarta et annonça qu'elle allait se préparer pour la suite.

_________________
Fiche de Siliis
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Ven 05 Jan 2018, 11:05 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 16:54
Messages: 9173
PX:
Chacun alla se préparer pour une sortie en ville : Alménivar semblait de bonne humeur, et d'humeur baladeuse, Déliandre lui laissa ses sombres pensées au soleil éclatant de la journée. Une belle journée de printemps, où toute la ville entière semblait sourire, et semblait décidée à mettre menaces, orages ou même frayeurs de côté. Les rues étaient colorées et les badauds guillerets.

Deliandre avait prit la main d'Elassa de manière naturelle, une complicité entre eux qui n'échappa pas au regard acéré d'Alménivar. Ils firent "un tour" de la ville, passant par les rues marchandes, allant même jusqu'à la grande place où nombres d'artistes s'étaient installés, passant par le palais et le temple abritant les paladins du Coeur Radieux. Ils s'installèrent à une auberge près des portes de la ville pour voir entrer les hommes de la forêt et prendre des nouvelles. Alménivar semblait connaitre beaucoup de monde, des membres du conseils aux gamins de rue délurés au regard vif et aux mains baladeuses. Il écoutait ici, encouragea les confidences de certains, il était clair qu'il prenait la température. Charmeur et convivial ils passèrent un bon moment à l'auberge, à manger et discuter et prendre le temps de digérer. Cela donna l'occasion à Elassa de retrouver ses marques et à Siliis d'en apprendre un peu plus sur cette ville qu'elle avait littéralement prit d'assaut.

Dans l'après-midi, Alménivar décida que la récré était terminée. Il rassembla son monde autour de lui et les mena vers le quartier des riches :
Les premiers combats vont bientôt commencer déclara-t-il Venez par ici que je fasse de vous des nobliaux ... Il les conduit à un petit parc discret, sans nul doute le lieu des rendez vous des amours interdits et lança un sort sur chacun. Deliandre se retrouva déguisé avec des habits tout en soies, tissés et décorés de manière elfique, avec quelques pierres semi précieuses tissés dans sa chevelure. Elassa eut le plaisir de se voir habillée en un complexe et ingénieux système de tissus scintillant mettant en valeur sa silhouette mince, la tête élégamment orné d'un bandeaux de perles fines. Alménivar semblait hésiter pour Siliis : vu le caractère de la jeune femme, il opta pour le cuir noir soigneusement tanné avec une ceinture d'argent et un torque de même couleur. Quelques boucles d'oreilles en diamant dansaient dans sa chevelure donnant un air de riche rebelle.

Voilà mes agneaux, trois riches enfants gâtés, partis pour s'amuser un peu ... Vous êtes bien beaux tout les trois ! Quelques petites précisions à propos de ce lieu où Déliandre à juste titre ne voulait pas mettre les pieds : Sachez que les "patrons" ne sont autre de des adeptes de Loviatar. Ils ont imaginés ce dispositif afin de se régaler de la souffrance que leur arène cause. Ce sont des gens discrets, qui ne chercheront pas noise, mais qui restent éminemment dangereux. Ils savent que je sais, mais on se tient mutuellement à distance, je ne suis pas là non plus pour juger de la croyance de chacun. Ils connaissent ma position dans la ville et ça les incite au respect. Donc faites attention, car mêlés aux convives, ils ne sont pas aisément reconnaissable. Des questions ?

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Lun 22 Jan 2018, 05:51 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 21:06
Messages: 345
PX: 6130
Elassa tourna sur elle-même pour se regarder sous toutes les coutures. Il lui manquait un miroir pour se regarder mais à en croire la mâchoire décrochée et l’air ahurie de Déliandre tout de soie vêtue, le sort avait l’air d’avoir fonctionné correctement.

Elle ne se sentait pas plus belle que d’habitude, simplement habillé d’une plus jolie parure. Au fur et à mesure qu’elle se mirait, elle trouva ses nouveaux habits adaptés à sa silhouette et ce petit bandeau du plus bel effet. Elle se voyait déjà dansé pour Seluné dans cette tenue chatoyante.

Ainsi fagoté leur entrée n’allait surement pas passer inaperçue. Il fallait qu’ils aient l’air de gens noble, Elassa était à mille lieues de tout ça, la seule noblesse qu’elle connaissait c’était celle du cœur. A en croire Alménivar, cet endroit étaient des plus mal fréquenté et l’évocation de Loviathar fit faire une grimace de dégout à la jeune bédouine. Siliis tout de cuir vêtu ressemblait presque à une adepte de ce clergé. L’ensorceleuse commença alors un peu à se mettre dans la peau de ce personnage mais quelque questions subsistaient avant de se lancer :


- Nous amusé ! Mais nous n’avons même pas de quoi parier, si l’on annonce pas la couleur un minimum je crains que cela joue en notre défaveur. Et ce sort dure combien de temps ? Ça me rappelle un vieux conte…si je rentre pas avant une certaine heure pouf me revoila qu’une simple bédouine, presque une esclave aux yeux de certains…Et dans cet endroit…hummm…Bon on verra bien allons y.

_________________
Elassa
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Lun 22 Jan 2018, 16:27 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 17 Oct 2016, 15:02
Messages: 26
La jeune femme s'amusa des goûts que lui avait prêter l’illusionniste. Il l'aurait mieux connu, son choix aurait peut-être été autre. Mais elle devait lui reconnaître un goût certain. Si elle n'avait pas choisi cette vie, elle serait peut-être habituée à ce genre d'accoutrement, un peu de cuir en moins, sans doute.

Entrer dans un bastion des serviteurs de la Douleur l'amusait un peu. Elle n'avait absolument aucune affection pour les loviates mais elle avait eu l'occasion de se faire passer pour eux dans quelques situations délicates. Rien de mieux qu'une sangle de cuir, une capuche et une armure noir pour faire fuir des adversaires vertueux mais bien peu ouvert à l'obscur. Il fallait dire que Bahamut n'était pas vraiment un allié de la Dame des Bourreaux.

C'était dangereux, certes, mais ça l'amusait.

Elle pris un air légèrement hautain, mais pas trop, montrer son statut de jeune fille gâtée sans pour autant avoir l'air inaccessible. Une perle, certes, mais une perle que l'on pouvait dérober, dans laquelle on pourrait se perdre, pour laquelle on dévoilerait n'importe quel secret. Et tant qu'à faire, elle dévoila un peu de chair pour ajouter au charme. Elle avança avec ses compagnons et répondit à Elassa.


- J'ai de quoi ouvrir si nécessaire. Mais l'important c'est moins d'avoir de quoi parier que de leur faire croire. Ou mieux, de faire parier pour nous, d'autres bourses que les nôtres.

Elle prit la tête lorsqu'ils furent arrivés devant la maison et s'adressa aux gardes comme une noble bardée de privilèges, mais contenue de bienséance.

- Bien le bonjour mon beau, il nous à pris l'envie de parier quelques ors aujourd'hui, et il se dit que votre... manoir, elle hésita sur le terme, pour l'insolence, était le bon endroit !

:HRP: Déguisement pour se faire passer pour la meilleure des nobliote prétentieuse

_________________
Fiche de Siliis
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Sam 27 Jan 2018, 15:09 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 16:54
Messages: 9173
PX:
Prenant les devant la belle Siliis mourait d'envie d'explorer l'endroit à tel point qu'elle en devança leur guide Alménivar. Le garde la regarda d'un air tout à fait neutre jusqu'à ce qu'il reconnu le vieillard qui les accompagna. Levant un sourcil poli et se refrénant de tout commentaires à la vue de ce vieil homme accompagné de deux splendides créatures femelle et d'un joli elfe, il posa la main sur la porte. Celle ci brilla légèrement et un clic se fit entendre. Elassa qui n'avait pas les yeux en poche avait vu que le bracelet qu'avait le garde semblait être la clé de cet endroit. Siliis elle, trop pressée d'explorer n'avait rien vu de bien probant.

La porte s'ouvrit sur un hall tout en rondeur au milieu duquel coulait une petite fontaine. Sur les murs quelques tentures rouge sang et bleu saphir entre lesquelles ont pouvait admirer des peintures osées dépeignant un érotisme orgiaque avec des créatures humaines la plupart du temps et quelques créatures un peu plus exotiques. Quelques statues ornaient également la pièce, des femmes dans des tenues et des positions sans équivoque. Alménivar ne semblait même pas les voir, sans doute déjà habitué au décor, quand à Déliandre, il évitait manifestement à les regarder, trouvant la pointe de ses chaussures ou le décor au plafond d'un intérêt tout particulier.

Le sol était recouvert d'épais tapis doux, comme si ils marchaient sur un lit aux matelas durs. Derrière une tenture rouge bordée d'or, on pouvait apercevoir quelques clients, assis dans des divans moelleux dégustant des petits plats et buvant des des coupes brillantes. Enfin un petit comptoir où était assise une ravissante créature portant un masque de porphyre sur le visage et des voiles qui ne cachaient presque rien de sa plastique attendait patiemment que les nouveaux clients viennent payer leur place. Alménivar se dirigea droit vers elle et posa une bourse qui fut très discrètement et très rapidement placée hors de vue. Alménivar observa avec amusement les réactions de ses invités.

Les combats se situent au niveau dessous. Il va falloir traverser quand même le salon d'accueil leur glissa-t-il comme pour s'excuser.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Jeu 01 Mar 2018, 20:38 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 21:06
Messages: 345
PX: 6130
Elassa pénétra tranquillement dans le hall avec grâce et se dirigea droit vers la fontaine. Elle passa ses mains sous le filet d’eau et s’humidifia le visage. Elle avait chaud avec ses nouveaux vêtements. Peut-être à cause de ses sculptures érotiques qui ornaient magnifiquement la pièce. Ou peut-être que les maitres des lieux montaient la température pour que les jeunes femmes s’effeuillent comme la demoiselle du guichet. Elle n'avait pas l'air d'avoir froid !

Un peu gêné au début il fallait qu’elle s’accommode de tout ça et qu’elle en rigole. Le visage penché sur le reflet de l’eau. Elle appela, Siliis et Déliandre.


- Pstttt, Regardez, mes jolies…Approchez, venez voir, plus près, n’ayez pas peur.

- Là !

Elle désigna son image reflétée.

-C’est ça que l’on appelle une femme Fontaine ! Une vrai de vrai.

Elle chuchota discrètement.

-La clef de l’entrée est le bracelet du garde au cas où !

Elle éclaboussa ensuite ces deux compagnons en pouffant de rire avant de rejoindre Alménivar. Le vieux semblait habitué des lieux. Elle décida de lui emboiter le pas.

_________________
Elassa
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Jeu 12 Avr 2018, 07:32 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 16:54
Messages: 9173
PX:
Déliandre sourit en retour et lui murmura Je le savais déjà jolie Elassa, telle la Dame d'Argent qui au travers le reflet dans l'eau apporte douceur et réassurance.. avec un regard brillant d'un étrange éclat. Alménivar était trop préoccupé pour s'y intéresser, dardant son regard ici et là comme si il venait de pénétrer en territoire dangereux. Pourtant rien n'avait l'air plus moelleux et accueillant que la salle qu'ils traversaient, tout en lumière douce et en éclats de bijoux coûteux qui aurait put faire vibrer le cœur de la voleuse.

Le seul détail dérangeant peut-être dans cet environnement serait deux ou trois jeunes femmes qui arboraient de façon flagrante un dos nu où s'alignaient les striures de coup de fouet fraichement appliqués. Au bout de ce salon, une porte avec une poignée en forme de poing. Alménivar s'arrêta un instant pour être sûr que ses protégés le suivaient avant d'ouvrir la porte qui ouvrait sur des escaliers descendant. Ils étaient bien sombre malgré les torches éternelles qui l'éclairait, tout de gris presque noir, descendant en légère courbure pendant un long moment. On y entendit l'éclat de voix bavardant, avec parfois quelques exclamations, le tintement d'armes qui s'entrechoquaient avec un cri rauque qui augmentait le brouhaha en volume.

Protecteur Deliandre avait offert le bras à Elassa, comme pour la soutenir dans ce qu'ils allaient bientôt découvrir. Pour ceux qui n'en avait pas l'habitude, cela pouvait prêter à un moment de grand stress, comme si on descendait dans l'antre des enfers. Les lumières des torches avaient été disposés avec soin afin d'éclairer le centre de l'arène violemment, laissant les spectateurs dans l'ombre et l'incognito. Alménivar visa une table vide où ils purent s'assoir. Au centre de l'arène un combat de femme : l'une était une grande femme venue du nord, avec une auréole de cheveux blonds qui dansait au rythme de ses coups et ses parades, l'autre aux teint basané portait un casque et maniait une épée courte, se protégeant des coups de son adversaire. Il y avait une certaine grâce dans le combat, une danse à la gloire des dieux de la guerre. Autour une cage qui refermait cette arène avec des barreaux aux reflets étranges, qui pouvait laisser supposer qu'elle était magique.

Enfin assise entre Déliandre et Alménivar, Elassa pouvait observer à la pâle clarté les différents spectateurs. Tous semblaient issu de famille riches, et n'étaient pas nécessairement captivés par ce jeu de dames. Il y avait ici aussi des complots, des échanges discrets et des accords secrets. Un cri arracha la jeune femme à ses observations pour découvrir que la brune avait infligé une vilaine blessure à la grande blonde. Sa souffrance était visible et elle titubait au bord de l’inconscience. Le barreaux de la cage changèrent du gris acier en pourpre pendant quelques secondes puis s'éteignirent alors que la belle tenta le tout pour le tout. Elassa fut distraite par une voix douce qui parlait à Alménivar :
Cher conseiller, c'est un plaisir de vous rencontrer ici... L'homme avait un visage fin aux yeux d'un vert intense. Ses cheveux blond soigneusement coiffés et sa barbe taillé à la perfection lui donnait des allures de grand seigneur. Habillé d'une grande cape sous laquelle brillait une armure de cuir souple, avec des fermoirs d'argent, l'inconnu pour l'heure fixait Elassa d'un regard intense. Et en fort charmante compagnie ... conclut-il saluant la jeune femme d'une belle courbette.
Messire de Rochefolle, voici Elassa. Elle vient découvrir les plaisirs honteux d'une classe qui s'ennuie dit Alménivar en souriant d'un air innocent. Messire de Rochefolle eut un sourire entendu alors que Alménivar continua Ce n'est pourtant pas votre lieu de plaisirs favori Messire. j'aurais plutôt imaginé vous trouver au théâtre ou encore au temple de la nymphe où la musique, la danse et les plats raffinés sont d'autant de combats de tentation Messire Rochefolle prit la chaise réservée à Siliss qui avait décidé de rester enquêter à l'étage, à espérer que son enquête n'entrainerait pas la minutieuse exploration des bijoux portés par les femmes. Rochefolle posa ses mains sur la table et dit d'une voix basse
En effet cher ami, en effet. Je fréquente cet établissement avec regret. Mais il y a de ces affaires qui ne peuvent être traitées qu'en fréquentant cet endroit. Et je dois avouer être ravi de vous avoir rencontré. Je ne sais si vous êtes au courant de cette nouvelle drogue qui affecte certains citoyens, surtout dans les quartiers ouest de la porte ?
Le visage d'Alménivar se fit sérieux. Il semblait être au courant. Son regard se fixa à celui de Rochefolle Et ? dit-il un peu tendu.
Et bien il semblerait que cette drogue ait pour premier effet une force et une énergie quadruplée pendant quelques temps, puis, dépendant de la constitution de la personne se mue en apathie. Mais cette apathie de quelque jours est un stade intermédiaire. Le corps du drogué se transforme en une chose tout autre que humaine amenant une vague de souffrance intolérable. Mon enquête quand à un des complices qui fabriquent cette drogue me mène en ces lieux ...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Lun 14 Mai 2018, 08:37 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 21:06
Messages: 345
PX: 6130
Le belle ensorceleuse salua à son tour l’élégant personnage d’un petit signe de la tête. Elle écouta attentivement la conversation de ces messieurs sur les nouvelles fraiches et alarmantes du coin. Après réflexion il est vrai que ce Messire devait se trouver au bon endroit. Si quelqu’un pouvait bénéficier d’une telle force et énergie grâce à une nouvelle drogue c’est bien dans ce genre d’endroit qu’il serait le plus intéressant d’en écouler.

Elassa reporta alors son attention sur les jeunes femmes qui se battait jusqu’à la mort. Elle se leva même de sa chaise sentant quand la blonde mal en point qui tituber. Elle l’encouragea en laissa échapper à voix haute :


- Aller Guerrière ce n’est pas ton heure, pas ici, pas comme ça !

La bédouine était prise par ce combat, ça aurait pu être elle qui était dans l’arène. Son empathie et sa ferveur de vouloir secourir les plus faibles avait pris le dessus. Si ce combat continuait ainsi elle allait intervenir ça s’est sûr !

_________________
Elassa
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Lun 14 Mai 2018, 09:27 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 16:54
Messages: 9173
PX:
La harangue d'Elassa prit au dépourvu les hommes qui discutaient à voix murmurantes. Ils levèrent la tête alors que la jeune femme prit fougueusement le parti de la jeune blonde. Sa voix dut s'entendre car la dernière leva les yeux vers cette voix chaude légèrement teintée d'un accent qu'elle ne connaissait pas. Reprenant ses esprits, elle évita de justesse un coup mortel alors que l'épée siffla à ses oreilles. Son bras partit instinctivement assommant la brune de ses poings nus. Suivant le combat au plus près Elassa avait peut-être remarqué le désavantage de la blonde qui ne portait ni armes ni armures, par rapport à son ennemie qui elle était armée comme pour partir en guerre. Elle avait du courage et de l'endurance face à cette ennemie implacable.

Du coup les deux conspirateurs se turent suivant un instant le combat qui avait touché le coeur de la jeune femme. Déliandre semblait tout aussi concentré, mais il était plutôt curieux de ces barreaux qui changeaient de couleurs. Aussi se pencha-t-il vers Alménivar pour lui poser la question
Ca mon ami, c'est un dispositif mis en place par le temple de Loviathar qui par un procédé très complexe, recueille la souffrance extraite de combats. Mais il ne vaut mieux pas trop enquêter sur leurs pratiques, les prêtresses n'aiment pas les curieux.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 15 Mai 2018, 05:47 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 21:06
Messages: 345
PX: 6130
Elassa était plongée dans le combat. Elle voulait comprendre pourquoi ces deux s’étripaient de la sorte. Par besoin financier ? Sous la contrainte ? Par plaisir ? L’ensorceleuse ne s’attendait pas à voir un combat de femmes. Elle se sentit encore plus impliquée et commençait à bouillir de l’intérieur. L’élue de Séluné s’interrogeait sur le plaisir qu’avait ces gens à assister à ce spectacle. Pour elle au-delà des organisateurs, les spectateurs aussi cautionnés aussi la chose simplement par leur présence ou leur pari. Oui c’était bien plus qu’honteux comme le souligner Almenivar sur un ton ironique, ce n’était pas tolérable.
Elassa avait très envie de faire arrêter le combat. Elle prie sur elle pour le moment mais jusqu’à quand allait -elle pouvoir tenir de la sorte en faisant bonne figure ?

Quoi qu’il en soi la bédouine avait trouvé là deux brebis égarées. Un frisson parcouru l’échine de l’ensorceleuse quand la blonde répliqua de bien belle manière. Puis elle secoua la tête à la suite du coup comme si elle l’avait reçu à la place de la brune. En fait elle ne savait plus qui soutenir à présent. Si seulement elle pouvait faire match nul. Elle s’adressa à ces messieurs d’un ton interrogateur comme pouvait le faire une naïve de la haute :


- J’espère que ce combat ne va pas aller au-delà du raisonnable ?
- Mais suis-je bête il s’agit d’un spectacle…C’est fou ce que c’est grisant…Dites-moi Messires peut-on voir les combattantes après ?

L’élue de Seluné se reprit un peu et sortit une jolie bourse bien remplie. Elle s’adressa à Déliandre.

- Tiens renseigne toi sur les côtes, 10 pièces sur la Blonde et...
10 autres sur la brune…on verra bien !

_________________
Elassa
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mer 30 Mai 2018, 09:04 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 16:54
Messages: 9173
PX:
Déliandre jeta un drôle de regard sur Elassa et prit la bourse. Avisant un groupe d'excités qui entourait deux hommes imperturbable, un peu en contrebas, il se dirigea vers eux. Pendant ce temps le combat arrivait presque à la fin. La blonde avait réussit à désarçonner l'adversaire par la vitesse de ses coups, la repoussant presque jusqu'aux limites de la cage. La brune ne pouvait que parer les attaques en se défendant du mieux qu'elle put, réussissant par ailleurs d'infliger une entaille à l'avant-bras gauche de la blonde. Mais cette dernière semblait être habitée par les dieux du combat et continua à frapper, jusqu'à ce qu'un coup bien placé au menton assomma la brune. Elle titubait, oscillante prête à tomber à terre, maintenant adossée à la cage qui s'illuminait faiblement buvant sa souffrance. La blonde hésita, jetant un regard autour d'elle à tous ces visages qui semblaient comme cette cage, boire la souffrance de son adversaire. Puis dans un dernier geste elle l'assomma. Tous purent voir qu'elle avait restreint son geste afin de la mettre hors combat et non lui ôter la vie.

Déliandre avait réussit à placer les paris demandés par Elassa et il revint avec une cinquantaine de pièces d'or ne plus. Il s'assied près d'Elassa alors que le foule arrêta de hurler ne prenant même pas la peine d'applaudir la gagnante. Un ton de conversation reprit, alors que certains sortirent de la pièce, empruntant les escaliers.

La blonde est Esclarmonde une femme de Damarie, arrivée récemment sur l'île. Lors de sa traversée, elle a été dépouillée de tout ses biens. Elle a accepté ce combat en échange de nourriture et potions pour son père affaiblit par le voyage. L'autre c'est une habituée ... Krafarielle. Une combattante qui aime verser du sang. Une vraie furie qui aujourd'hui a trouvé digne adversaire... et qui ne sera pas payée ... lui glissa Déliandre d'une voix neutre.

Pendant ce temps les deux conseillers s'étaient rapprochés pour continuer leur discussions. Elassa entendit vaguement
"Tiamat" et temple .

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mer 30 Mai 2018, 17:03 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 21:06
Messages: 345
PX: 6130
Non, Elassa ne se délectait pas de ce combat. Au contraire, elle se leva en même temps lorsque le coup terrible de la blonde mis fin au spectacle et applaudit. En revanche les spectateurs friands de sang n’allaient surement pas apprécier ce geste car Esclarmonde n’avait pas voulu tuer son adversaire. A ce moment-là la compassion de la jeune bédouine se porta aussi sur Krafarielle, la brune inconsciente.

Le petit groupe était venu chercher du renfort et il semblerait que Séluné ai voulu que ce soit elles. Oui car l’ensorceleuse était sûr que ces deux pourraient faire l’affaire ensemble. Elle ne s’attendait pas à y trouver des femmes ou du moins pas dans cette arène.

L’ensorceleuse empocha la somme du pari sans s’extasier à outre mesure. Elle preta une oreille discrète a ce qui se disait mais son attention était focalisée sur les deux combattantes. Elle fit un petit signe d’approbation en direction de la blonde avant de revenir vers la conversation avec une petite mou attendrissante.


- Dites-moi Messire peut-on voir ces deux femmes en particulier. Elles m’ont fait gagner une belle somme et je me dois de les remercier dans la mesure du possible.

Bien sur l’élue divine avait remarqué la force et l’énergie des combattantes et elle pensa un instant qu’elles pouvaient avoir eu recours aux drogues évoquées par Rochefolle pour doper un peu leurs caractéristiques premières. Oui mais comme toute chose il y avait un prix à payer. Elassa détailla d’un peu plus près l’aspect physique des deux combattantes avant qu’elle s’éloigne. Vu l’influence du dieu qui bordé cette arène, les deux jeunes femmes n’allaient surement pas pouvoir bénéficier de soins adéquates.

_________________
Elassa
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Lun 02 Juil 2018, 09:48 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 16:54
Messages: 9173
PX:
Messire de Rochefolle fit une moue à la demande expresse d'Elassa de rencontrer les deux combattantes. Alménivar qui commençait à connaitre sa jeune protégée sourit vaguement, nullement surpris de cette requête. Il posa une main affectueuse sur Rochefolle comme pour l'inciter à le laisser parler :
Elassa, il n'est pas de bon ton de rencontrer les combattants en ces lieux, du moins tant qu'elles sont ici. Par contre, je connais la sortie des artistes, une petite ruelle à deux rues d'ici. C'est un moyen discret d'aller s'inscrire, et d'entrer et sortir du bâtiment sans que ce soit directement relié aux temple. Je propose que Déliandre t'y emmènes pendant que je termine ma conversation avec mon ami. Je te retrouverais après ...

Déliandre écouta les directions donnés par Alménivar. Lui aussi faisait la moue : il n'avait peut-être pas autant de confiance qu'Elassa dans son nouveau projet. Mais il était sûr qu'il était prêt à la suivre où qu'elle aille ...

Prenant congé les deux jeunes gens remontèrent les escaliers et traversèrent la grande salle illuminée pour atteindre la porte. C'est alors que Elassa remarqua une paire de yeux sombres qui la suivait du regard. Un homme ténébreux, aux long cheveux noués dans le dos et au visage tatoué. Il portait une chemise blanche aux manche ample, ouverte sur un torse musclé. Autour de son cou un torque finement ciselé fait en argent. Il y avait un mélange de désespoir et de douleur dans son visage, c'est peut-être pour cette raison que Elassa le remarqua dans cette pièces où les gens étaient souriants, et éclairé par les bijoux et soieries en tout genre. Un couple passa entre lui et Elassa. Il avait disparu comme fondu par les ombres. Deliandre remarqua le ralentissement de sa compagne :
[murmure] Un problème Elassa ? [/dit] lui glissa-t-il dans l'oreille soudainement inquiet tout en lui prenant légèrement le bras comme si il avait peur de la perdre.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 03 Juil 2018, 20:48 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 21:06
Messages: 345
PX: 6130
*Pas de bon ton bein voyons et que des femmes s’étripent en public c’est de bon ton, pfff, allez je vais sortir prendre l’air, c’est écœurant qu’on laisse faire ça dans cette si jolie ile, quel dommage ! Il porte bien son nom l’autre grand Seigneur, il ferait mieux de porter ses attributs et faire stopper tout ça, *

Même si la chaotique ensorceleuse pouvait tolérer certaines choses qui étaient hors la loi, elle trouver cette arène un peu limite et serait bien d’accord d’aider pour la faire fermer. Enfin pour l’instant ce n’était pas d’actualité. Il fallait recruter des bras pour la mission. Elassa rendit sa mou à Rocheffole avant de lui retorquer et de tourner les talons fièrement :

- Ha et bien je vois que les Grands Seigneurs n’en ont que les habits ! Je ne demande pas Séluné quand même !

Sur ce la bédouine s’en alla pour la direction indiquée par Alménivar en prenant Déliandre par le bras. Dans l’enceinte du bâtiment, l’élue divine identifia un homme qui dénotait des clients. Elle pensa que c’était surement quelqu’un du personnel.

-Un problème non non aucun …pour le moment… sauf si tu continue à me faire la moue. Dis moi plutôt qu’est ce qui te chagrines tu n’as pas l’air content de sortir d’ici ?

Détection sur le type avec le torque

_________________
Elassa
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron