Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Lun 10 Déc 2018, 04:59



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Mar 11 Sep 2018, 09:01 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 30 Juil 2018, 21:29
Messages: 29
Itarillë posa le pied sur le sol avec soulagement, non qu'elle soit contente de quitter l'objet tanguant et mouvant fait de cadavre d'arbre que les humains nommaient navire. Le mal de mer ne l'avait pas atteint à l'inverse de d'autre passager. Elle était surtout soulagé de quitter ce lieu clos où on lui avait bien fait comprendre qu'on ne faisait que supporter sa présence.
Le navire n'était qu'une longue liste d'interdit : pas le droit d'aller dans la cale; pas le droit de monter dans la vigie, pas le droit de dormir dedans; pas le droit d'aider le cuisinier; pas le droit de jouer et de grimper dans les cordages.
Pis encore, elle avait du supporter des jours durant les reniflements d'une bourgeoise. Bourgeoise, lui avait dit Mila une elfe de lune qu'elle avait rencontré, désignait un statut sociale précis des fortunés qui avait bâti leur richesse par le commerce pas un défaut en soit mais ce statut s'accompagnait souvent d'un esprit aussi verrouillé à la nouveauté qu'un coffre nain l'est face à un voleur. Itarillë, elle ne verrouillait pas ses coffres chez elle et le phénix avait été clair, elle devait voyager pour apporter des idées autres à sa tribu. Elle n'avait pas l'intention d'emporter de coffre nain.
La dame offensante avait au bout d'une dizaine de jours trouver assez de mépris pour s'attaquer à Itarilë :


"- Hum! Hum! Ma chère, il est de mon devoir de vous signaler l'indécence de votre tenue. J'ignore de quelle lieu de déperdition vous venez mais sachez que Gemmaline comme Eauprofonde sont des haut lieux de civilisation, pas des bois perdue. Je pourrais vous faire grâce d'une des veille robe d'une de mes servantes, ce serait une amélioration qu'en pensez vous ?
-Non merci, Itarillë avait l'habitude des remarques déplacés des hommes et des femmes sans tatouage, je suis bien comme je suis.
-Permettez-moi d'insister, perdurer dans ses errances n'est jamais une bonne chose, ma fille ! Il vous faut suivre les vois civilisés.
-La civilisation est un verni qui cache la corruption et la médiocrité, elle n'ai qu'un outil utile pour ceux qui rêve de domination. Un peu comme vos poudres et vos robes qui cachent votre laideur. Pourquoi croyez vous que votre mari grotesque bave en me regardant ? Parce que je suis belle et que je le serais encore quand vous pourrirez dans votre tombe. Vous ne savez construire qu'en tuant et détruisant, mon peuple n'a pas besoin de hache pour faire un avec la nature. "
La dame n'avait plus osé renifler en sa présence.
Itarillë, en n'y repensant, n'était pas fière de sa conduite mais durant ses voyages, elle avait accumuler bien des frustrations face au quolibet et blague grivoise, au remarque de mépris pour ce qu'elle était.
Elle regardait aujourd'hui ce qui l'attendait une ville et la foule, encore. Elle soupira et commença à se diriger vers l'intérieure de la ville à la recherche d'un peu de verdure. Bientôt, elle devrait se préoccuper de trouver de cet argent qui occupait les pensée des "civilisés" qui en faisait le centre de leur vie. L'argent ne rimait pas avec civilisation et pourtant il semblait en être le sang.

_________________
Itarillë, Étincelle du changement

Selon une légende; ce joueur est au contrôle d'un gnome sournois surnommée L'évasif, d'une scelleuse qui fait office de guide touristique pour entité extra-dimensionnelle nommée Réza Kulenov, et d'une nomade qui souhaite être un dragon, Sherazade.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Mar 11 Sep 2018, 20:13 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 24 Juin 2008, 18:09
Messages: 412
Image


Enfin, l'elfe posait le pied sur la terre ferme, ou presque puisqu'il lui fallut d'abord remonter le ponton de déchargement jusqu'aux quais avant que finalement l'île de Gemmaline lui offrit asile sous le soleil de l'après midi.

En cette heure de la journée, l'animation était forte dans le port qui voyait divers bateaux charger et décharger leurs cargaisons dans un brouhaha propre aux villes. Beaucoup des navires n'étant pas marchands se vouaient à la pêche quand il ne s'agissait pas de la flotte militaire parquée à l'extrémité est. Toutefois, au milieu des embarcations, deux navires se démarquaient des autres : le premier, lourdement armé à l'avant comme à l'arrière, semblait avoir vécu son temps et prêt à sombrer au moindre choc ; le second, totalement atypique, attirait particulièrement l'oeil. Ses voiles parcourues de tiges de bambous horizontales arboraient un un symbole inconnu au regard de la profane. Bien entendu, son arrivée ne se fit pas sans quelques regards et sifflements des dockers sans que toutefois l'un d'eux ne se montra trop entreprenant, pour l'instant. Nombre d'entre eux étaient regroupés avec d'autres mâles tout aussi bruyant, occupés à scander le nom de leur favoris au milieu des insultes alors que se jouait une rixe entre deux costauds gaillards. Ces détails ne donnaient pour l'instant matière à réfléchir, sans doute moins encore pour Itarillë qui s'avançait déjà vers la ville à la recherche de verdure, sans même demander son chemin...

- Bah alors mignonne ? Tu vas où comme ça ? L'ensorceleuse qui allait quitter le port se fit interpeler par une voix féminine et se retournant sur celle ci, Itarillë put faire la "rencontre" d'une jolie jeune femme brune, les yeux verts, un petit chat noir tatoué sur son épaule apparente, plus petite qu'elle d'une dizaine de centimètres et que l'on aurait pu trouver peu habillée si l'on ne l'avait été encore moins ...

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Mer 12 Sep 2018, 21:05 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 30 Juil 2018, 21:29
Messages: 29
Itarillë dévisagea l'inconnue qui l'avait interpellée, ses yeux verts se fixèrent sur le tatouage de chat. Elle resta silencieuse, cherchant à déterminer ce que pouvait signifier le tatouage. Une chose était sur, il n'avait aucun lien avec son peuple.
Au bout de cet examens, elle décida qu'elle n'avait guère apprécier les termes employé par l'inconnue, "mignonne" semblait sous-entendre beaucoup de chose chez les civilisés, Mila et les autres elfes, lui avait toujours conseillé de ne pas s'arrêter quand on l'interpellait ainsi. Elle ignorait pourquoi elle n'avait pas suivi le conseil, probablement à cause de la voix féminine.
Ne trouvant rien de mieux, à faire, elle salua la jolie jeune femme :


"-Aya, inconnue, une étrange manière d'appeler. Je vais à la rencontre des arbres. Où d'autre irais-je dans cette jungle de pierre ? Tu es?"

Elle n'avait pas beaucoup envie de se concentrer pour se faire comprendre de la femme et parlait selon ses veilles habitude. Le chat lui rappelait quelque chose mais quoi?

_________________
Itarillë, Étincelle du changement

Selon une légende; ce joueur est au contrôle d'un gnome sournois surnommée L'évasif, d'une scelleuse qui fait office de guide touristique pour entité extra-dimensionnelle nommée Réza Kulenov, et d'une nomade qui souhaite être un dragon, Sherazade.


Dernière édition par Itarillë le Dim 16 Sep 2018, 18:03, édité 1 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Sam 15 Sep 2018, 22:58 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 24 Juin 2008, 18:09
Messages: 412
Celle qui l'avait arrêtée sourire aux lèvres ne semblait pas habituée à ce genre de réponse, peut être était ce la forme plus que le ton, la manière singulière, du moins en ces lieux, qu'utilisait l'elfe qui venait piquer ses habitudes. Elle écarquilla rapidement les yeux en reculant la tête de son axe :
- Moi c'est Amélia, ça t'évitera de m'appeler l'inconnue, ce qui est bien plus étrange que mignonne ! Elle toisa Itarillë de la tête aux pieds, maintenant immobile et de face. Mais c'est vrai que t'as l'air d'être d'encore plus loin que les autres débarqués toi, et c'est rare que quelqu'un s'arrête pas pour un verre ou un bain après un tel voyage ! Viens, suis moi, je m'en vais te montrer comment on se détend dans "la jungle de pierre" ! Elle esquissa à ses mots inhabituels un sourire, et soupira un léger rire, ne dissimulant en rien l'amusement qu'ils provoquaient et dans le même temps pointa du doigt une enseigne portant le nom de " La Succube Plaisante " .
- Tes arbres seront encore là plus tard non ? Mais j'te force pas la main, si vraiment, suis cette allée, en pointant celle située le plus à l'est du port et qui remontait dans la ville. Quand tu verras une villa vraiment hors du commun, tu sera au temple de Lliira.Elle roula des yeux, comme quelque peut dérangée de l'envoyer ailleurs : " Ils ont les plus beaux jardins de la ville. Ou alors tu continues toujours tout droit, par là ou tu allais, et tu finira par sortir notre "jungle" ... " Les deux passages désignés, larges et fréquentés, ne laissant entrevoir à priori aucun traquenard, témoignait de l'honnêteté, peut être passagère, de l'interlocutrice de l'elfe. Elle pouvait espérer trouver d'autres jardins entre les murs de Gemmaline, mais Amélia qui attendait une réponse ne prendrait certainement pas le temps de tout lui détailler ...

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Dim 16 Sep 2018, 18:30 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 30 Juil 2018, 21:29
Messages: 29
Itarillë avait écouté tranquillement Amalia et prit note de ses remarques de ses yeux curieux. Plusieurs mots avait piqué son attention, notamment les mots "verre", "détente" et "bain". Elle avait toujours aimé nager et elle avait vite appris que "détente" et "verre" était associé à "bar" et "alcool" dans les villes. Itarillë aimait l'alcool ou plutôt les goûts diversifié que pouvait prendre ce breuvage.
Par ailleurs Amélia avait l'air plus surprise et curieuse de son phrasé que offensé ou méprisante, les habitants des ports étaient plus habitué à la différence que ceux des beaux quartiers.
Son interlocutrice avait poussé la gentillesse, jusqu'à lui indiqué les zones boisés proches.
Itarillë se mit donc en devoir de refuser sa demande poliment, la détente en ville n'était que rarement offerte, et elle n'avait plus d'argent :

"Mes excuses, Amélia, mais inconnue est la description exacte de ce que tu es pour moi. Les arbres ne bougent pas mais je crains ne pouvoir fournir votre métal qui s'échange et la détente ne s'obtient que rarement sans. Il fait la loi ici. Je vais donc te quitter pour rejoindre mes arbres et te souhaiter que le soleil éclaire ta vie de ses feux.
Elle s'apprêtait à partir quand elle se dit que la bonne de souvenir du sens du chat était de demander à la porteuse.


"Que signifie le chat chez les humains ?"

Elle pointait discrètement le tatouage d'Amélia.

_________________
Itarillë, Étincelle du changement

Selon une légende; ce joueur est au contrôle d'un gnome sournois surnommée L'évasif, d'une scelleuse qui fait office de guide touristique pour entité extra-dimensionnelle nommée Réza Kulenov, et d'une nomade qui souhaite être un dragon, Sherazade.


Dernière édition par Itarillë le Lun 17 Sep 2018, 13:19, édité 2 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Dim 16 Sep 2018, 20:27 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 24 Juin 2008, 18:09
Messages: 412
En effet, pour les gens de la ville Itarillë adoptait un langage bien particulier et Amélia était plus surprise que contrariée. Elle écouta attentivement et sans mal ce à quoi faisait allusion le métal à échanger : la monnaie. Pourtant, son l'absence ne sembla poser qu'à demi problème :
- Qu'à cela ne tienne ! Je t'offre le premier verre. C'est vrai que d'habitude c'est plutôt pour être sûre que tu prennes ceux d'après chez nous, mais si tu as une belle aventure à me raconter je m'en contenterais pour cette fois. Oui, l'on demandait à l'elfe de jouer les bardes, de troquer un peu de son voyage et son expérience contre du bon temps : une offre plutôt généreuse après tout.
Après cette proposition, Amélia tapota du doigt opposé le tatouage mentionné :

- Et comme ça moi, je te parlerais du chat ...
Elle termina par un clin d'oeil, tentant visiblement de piquer la curiosité de la belle elfe et bien entendu la pousser à l'accompagner ...

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Lun 17 Sep 2018, 18:33 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 30 Juil 2018, 21:29
Messages: 29
Itarillë avait beau être d'un naturel confiant, la bonne volonté de la citadine l'inquiétait un peu. Elle avait rarement vu des inconnue aussi agréable et conciliante. Un verre contre une histoire, c'était un bon échange, surtout si elle en apprenait plus sur le chat. Il était rare de voir un tatouage hors de chez elle et elle était toujours ravie d'apprendre leur signification. Elle chassa donc ses doutes et accepta la proposition :

Les arbres m'attendront un peu. Je te remercie pour ton offre, je crois qu'il coûte beaucoup aux enfant de la ville , on sentait une interrogation dans le dernier mot, d'accepter autres choses que le métal. L'histoire que j'aurais à conter devra donc valoir un trésor pour atténuer la manque.

Elle avait accompagné machinalement sa réponse, de la gestuelle du remerciement propre à sa tribu, poser la main sur son coeur.

_________________
Itarillë, Étincelle du changement

Selon une légende; ce joueur est au contrôle d'un gnome sournois surnommée L'évasif, d'une scelleuse qui fait office de guide touristique pour entité extra-dimensionnelle nommée Réza Kulenov, et d'une nomade qui souhaite être un dragon, Sherazade.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Mar 18 Sep 2018, 19:01 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 24 Juin 2008, 18:09
Messages: 412
- Haha, c'est vrai que c'est plutôt rare, mais tu verras que chez nous, à la Succube je veux dire, nous préférons le partage et la générosité à l'avarice ! M'enfin, tu comprendras peut être mieux sur place et après avoir discuter !
Si cela restait un "commerce", avec de l'argent à faire rentrer, il y avait de plus en plus à parier qu'autre chose se cachait derrière cette taverne. Mais pour l'heure, comme tout laissait prévoir de bonnes choses, il n'y avait aucune raison pour qu'Itarillë de s'inquiéta du lieu qu'elle s’apprêtait à visiter.

Après quelques pas à suivre Amélia, l'elfe pu entendre la musique s'échapper lorsque son guide ouvrit la porte. L'endroit moins rempli qu'il n'aurait pu l'être baignait dans une ambiance tamisée et aux murs libres, des tentures épaisses arborant l'emprunte d'un baiser décoraient la pièce. En face de l'entrée, après la seule "allée" vide, un escalier partait tant vers le haut que le bas et de là jusqu'à l'estrade, le mur offrait quelques alcôves intimistes. A gauche, après quelques pas au milieu des tables, Itarillë aurait pu atteindre le comptoir si l'on ne l'avait conduite sur la droite, pour d'autres tables plus nombreuses, face à une estrade. Sur celle ci se donnait actuellement en représentation un groupe de trois gaillards barbus, trapus, et surtout en jupe à carreaux sous lesquelles s'agitaient frénétiquement leurs jambes au rythme d'une musique venue d'ailleurs. Ces derniers partageaient alternativement le devant de la scène avec quatre halfelines, toutes de vert vêtues, aux pas similaires surtout pour l'oeil amateur de l'elfe. Quelques hommes et femmes aux tenues mettant leur corps en valeur allaient de table en table pour servir ou débarrasser, prenant parfois le temps de s'assoir à une chaise, où sur de genoux.

Devant le spectacle hétéroclite qui se jouait dans l'ensemble de la taverne, l'ensorceleuse ne constata le très bref aller retour de sa camarade de table qu'en la voyant déposer deux verres au contenu bleu émeraude.

- Aller goute moi ça ! C'est une Baie Krick, notre meilleur cocktail ! Lança t elle en prenant une gorgée. Elle laissa tout juste le temps à la profane d'en faire autant et repris :Aller, maintenant qu'on est là, parle moi de toi ! Et d'ailleurs, si tu commençais par ton nom, "l'inconnue",avant de me narrer ton histoire ?Elle faisait évidemment allusion au terme utilisé par Itarillë, et adoucit la moquerie légère d'un clin d’œil, attendant que son interlocutrice s'élance ...

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Jeu 20 Sep 2018, 14:06 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 30 Juil 2018, 21:29
Messages: 29
Étrange, tout de même l'insistance de cette commerçante pour fournir à boire s'amusa Itarillë. De toute manière, il n'y avait pas grand risque à la suivre.
L'une des première chose qui sauta aux yeux d'Itarillë était la surabondance du motif des lèvres rouges. Puis se fut la proximité des serveurs et serveuses avec les client : ils étaient peu habillé selon les normes citadine et s'asseyait avec les clients voire sur les genoux. Cela ne choquait pas plus que cela Itarillë qui suivait le conseil de son phénix " être curieuse de tout, ne se formaliser de rien, carboniser le mal", l'unique chose qui l’embêtait réellement, était l'absence de tatouage de clan.
Deux explications possibles, tout les personnes étaient des enfants ou comme souvent à l'extérieur, il n'y avait pas spécialement de clan ou de tatouage associé.
C'était peut-être ce qui surprenait le plus Itarillë, le tatouage pour son peuple était révélait bien des choses sur son porteur et notamment les voix qui suivaient. Son père, un grand guerrier, était couvert outre ses tatouages rituels, de divers tatouages symbolisant ses victoires. Ces tatouages dansait le long de ses cicatrices et s'harmonisait avec son tatouage totem, un immense puma. Toute les elfes des environs s'accordait à dire qu'il était l'un des hommes les plus séduisant qui existait.
L'absence de tatouage la perturbait au quotidiens presque plus que l'absence d'arbre.
Elle fut conduite vers une table devant l'estrade. On y dansait un étrange danse, les danseur étaient trois hommes trapus porteur de jupes et quatre halfelines de vert vétues. La danse était agréable comme la musique mais aucune des deux avaient un véritables sens pour l'elfe.
Elle constate le départ de sa camarade que à son retour et se dit qu'elle devrait faire plus attention. Elle remarqua aussi le verre qui était posé devant elle : une baie de Krick ? Un cocktail? s'interrogeait-elle au fur et à mesure des propos de sa camarade.
La boisson bleu tirant sur le vert, méritait son attention, elle commença par la sentir et envisagea un moment de vérifier la présence de poison dedans, mais se rappela que tout alcool était un poison pour le sort. Elle y trempa prudemment les lèvres avant de répondre à sa camarade :


Mes parents m'ont nommé Itarillë, j'ai choisi de conserver ce nom. Nous pouvons prendre un nom d'adulte après avoir rencontrer notre totem. Le mien signifie "Petite étincelle", je le conserve car il me correspond. Il est important de se nommer comme on est, c'est une preuve de maturité et d'acceptation. Un de mes camarade est considéré comme sage car il a choisi comme un nom se traduirait par "crapaud de la fosse", il n'est pas très agréable à regarder mais il est très patient et doué pour les mélanges .....

Itarillë parlait lentement et hésitait parfois dans le choix de ses mots, sa maîtrise du commun était fort correcte mais elle ne l'avait finalement que rarement utilisé au cour de sa vie. Elle continua :

Mon histoire est longue, tout n'y est pas intéressant mais je pense que mon court passage dans la ville de l'autre côté où l'onde est profonde, est la partie de mon voyage la plus intéressante pour toi? Qu'en dis tu? "

Itarillë prit une deuxième gorgée, elle buvait avec une précaution et une attention digne d'une boisson rare et nouvelle, cela l'était pour elle.

_________________
Itarillë, Étincelle du changement

Selon une légende; ce joueur est au contrôle d'un gnome sournois surnommée L'évasif, d'une scelleuse qui fait office de guide touristique pour entité extra-dimensionnelle nommée Réza Kulenov, et d'une nomade qui souhaite être un dragon, Sherazade.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Sam 06 Oct 2018, 19:34 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 24 Juin 2008, 18:09
Messages: 412
Amélia hochait la tête, plus au rythme de la musique qu'à celui de la conversation. Pourtant, ses yeux ne mentaient pas, Itarillë avait toute son attention et si la jeune femme ne pouvait écrire, elle semblait vouloir tout retenir. C'est avec un certain amusement qu'elle découvrit le nom de son interlocutrice et la coutume qu'il cachait, un amusement léger mais qu'elle ne dissumula pas, et à priori satisfaite de découvrir ceci. Elle laissa terminer, et lorsque l'elfe lui rendit la parole, elle revint de suite à cette histoire de nom :
- Tatatata !!! Et si tu m'expliquais déjà pourquoi " Petite étincelle " te sied tant ? Moi, c'est juste parce qu'on me l'a donné mon prénom, même s'il est plutôt joli ! Lança t elle le sourire au lèvres avec un mouvement de bassin pour se mettre en avant. Et du coup, il faudra aussi me parler de ce totem ! Elle tapotait du doigt sur la table, intéressée par cette autre coutume que l'elfe sauvage portait en ses bagages. Et enfin tu me raconteras ce morceau de ton voyage ! Où l'onde est profonde ? En Outreterre tu veux dire ? Elle fronça un sourcil, sondant la profane dans sa tenue ethnique et, certainement, s'imaginait elle mal Itarillë s'aventurer sur les terres de drows ou de créatures plus dangereuses encore ...

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Jeu 11 Oct 2018, 20:26 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 30 Juil 2018, 21:29
Messages: 29
"Sied?",Itarillë fronça les sourcils, elle ne connaissait pas le mot, un instant de réflexion lui permit de découvrir le sens du mot "Tu veux dire "conrespond" ?" C'est simple, mon totem est le phénix, il symbolise le renouvellement et le feu qui l'anime, le changement. Comme pour allumer un feu, il faut pour provoquer un changement, une étincelle. C'est le rôle qui m'a été confié. Mais pour apporter le changement, le phénix m'a dit que je devais quitter un temps ma tribu et trouver l'île des maîtres-dragons. "
Le reste des questions d'Amélia était compliqué :
"Je ne sais pas ce qu'est Outreterre, toutes terres est outre quand c'est pas la nôtre ? Donc je suis en Outreterre maintenant mais tu n'y est pas. Non? Pour ma part, je te proposais de parler de la ville de l'autres côtés de l'océan : Ondesprofondes, peut-être pas "ondes" "flots" ?" Elle laissa reigner la musique "Ah je me souviens Eauxprofondes!"

Elle semblat hésité à continuer puis se mit à conter

"Quand je suis arrivé dans la grande cité, j'ai quitté la caravane de mes amis lunaires, il allait vers la Lune d'Argent. Je serais bien allé avec eux mais Le phénix disait que je devais rejoindre une île. J'étais un peu perdu alors c'était une jungle de pierre immense et la plus grand que j'ai vu jusqu'à maintenant. Ces lumières voilaient les étoiles et le bruit courraient en permanence dans ces venelle. Ma forêt natale bruissent elle aussi, mais elle ne chante pas la même chanson. La chanson de cette ville était étrange mélancolique et joyeuse, jeune et sage. Elle portait la marque de conflit mais c'était construit dans les échanges et la paix. Néanmoins, comme dans tout forêt, il y a des prédateurs. Je sentais des regards posé sur moi et peu était bienveillant, certain lubriques et d'autres offusqués. Les habitants des villes sont toujours dans l'excès quand il réagisse à ma tenue, cela me dépasse un peu mais j'ai apprécié que tu le sois pas."

Elle s'interrompit pour boire une gorgée et avant de reprendre, replaça une de ses tresses qui lui bouchait la visage, derrière son oreille.

Certains lubriques devinrent prédateurs, ils me suivirent et comme des loups encerclent leur proie, ils m'acculèrent. Ils étaient nombreux et je commençais vraiment à avoir peur. Quand arriva un étrange volatile, un corbeau au pelage iridescent s'abattit sur l'un de mes agresseurs, les injuriant copieusement. Les loups étaient nombreux et si courageux était l’ailé, je doutais fortement de ses chances. Je préparais à me battre moi-même et Sage Aile aussi.

En entendant son nom, l'amas de plume qu'on aurait pu prendre pour une décoration de mauvais goût ornant la tête de l'elfe s'éveilla en paillant.

Sage Aile, Amélia. Amélia, Sage Aile. Sage Aile se préparait à l'attaque. Quand une voix stoppa net les mauvais hommes, elle les arrêtât alors qu'elle ne s'adressait même pas à elle mais à Théophile, le corbeau. "Théophile, que fait-tu donc ?". La voix en elle-même évoquait un grincement de porte et son ton laissait entendre qu'un tour de mauvaise nature se profilait. Si je n'étais pas rassuré par la voix, les voyous se liquéfièrent et fuir sans se demander leur reste. La voix appartenait à un étrange gnome, cheveux blanc et noir, vraiment blanc et noire, visage tout en angle et arrête. Il m'avisa et m'ordonna de le suivre, je n'osais le suivre. Il me conduisit à une auberge et alors que j'étais dans un état second, le tenancier m'appris que l'étrange gnome avait payé pour une semaine. Je ne connaissait même pas son nom..

Elle se désaltéra de nouveau et attendit, l'histoire était manifestement pas finis mais elle semblait attendre l'approbation de son auditoire avant de continuer ou du moins que celui-ci avait bien tout compris.

_________________
Itarillë, Étincelle du changement

Selon une légende; ce joueur est au contrôle d'un gnome sournois surnommée L'évasif, d'une scelleuse qui fait office de guide touristique pour entité extra-dimensionnelle nommée Réza Kulenov, et d'une nomade qui souhaite être un dragon, Sherazade.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Dim 21 Oct 2018, 17:21 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 24 Juin 2008, 18:09
Messages: 412
Décidément, la communication entre la sauvageonne et la citadine semblait compliquée. Les us de l'une ne correspondant à l'autre, les méprises pourraient être nombreuses et la mention d'Eauprofonde dénoua heureusement l'une d'elle. Amélia laissa échapper un plus ou moins long "Ah", tant rassurée que se sentant bête de n'y avoir pensé puis laissa sa camarade de table poursuivre.

Les tournures et métaphores de l'elfe rendaient sa narration plus intéressante encore. En soit, traverser Eauprofonde sonnait toujours pareil dans la bouche des nouveaux, mais l'entendre de celle d'Itarillë permettait de voir la ville différemment et la jeune femme s'en régalait. C'était exactement ce qu'un habitant des villes ressentirait au milieu d'une jungle, une aventure assez exceptionnelle offerte là et qui semblait passionner l'auditrice. Le réveil de la chouette la sorti de sa rêverie, lui volant une brève salutation alors que ses yeux trahissaient tout un tas de questions qu'elle ne posa pas, attendant le reste de l'histoire en demandant d'un simple " Et après alors ? ", en savourant son breuvage coloré.

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Mer 07 Nov 2018, 10:42 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 30 Juil 2018, 21:29
Messages: 29
Itarillë n'était pas une veilleuse des contes, un métier ardu et complexe qui nécessitait une bonne mémoire, une capacité à captiver l’audience en jouant tant des mots que des silences, tout en restant clair. Elle imitait la façon de faire de Mir, son amie qui peu après son rituel de passage, avait été choisi pour succéder à sa grand-mère. Elle se doutait des imperfections
Son auditrice unique semblait attentive et conservé ses questions pour plus tard, une attitude pour lesquels les sages auraient félicité n'importe quel élève. Itarillë n'avait jamais été félicité pour ça, elle posait des questions sans attendre la fin d'une histoire.
Elle continua son histoire.


Deux jours plus tard environ, je le recroisa. Si je le reconnu immédiatement, son regard me passa à travers. C'était le soir, la porte s'était ouverte et alors que tous, regardaient l'embrasure de la porte donnant sur la rue encore grouillante de monde. Enfin les réguliers, eux ne levèrent pas les yeux de leur chope. Alors que les murmures des marcheurs s'emballaient. Le tavernier salua un gnome qui semblait sorti du néant, mon sauveur. Son nom était Dinhed. Les deux commencèrent aussi tôt à discuter de tout et rien mais leurs visages étaient sérieux. Je suppose que c'était leurs doigts tambourinant l'un sur le comptoir, l'autre sur son verre prêt au moment de l'apparition qui menaient la vrais conversation. Je profitait d'une accalmie des percussions, pour tenter de remercier le gnome qui ne m'avait pas reconnu. Il me regarda, resta pensif puis annonça "Tu veux me remercier, y'a pas de quoi ! Albert m'dit que t'as pas un sous pour partir pour gemmaline, je te propose de m'rendre un p'tit service et je te paye la traversée." J'étais comme un singe assis sur une fourmilière, très gênées. Il m'avait visiblement reconnu, me proposait son aide mais je sentais un peu pris au piège. Je voulais le remercier mais un mauvais pressentiment me tiraillait les boyaux.

Elle s'interrompit pour prendre une autre lampés de la délicieuse boisson et s’aperçut que son verre était vide. Pour cacher la déception qui marqua son visage, elle continua son récit.

Je n'étais pas rassuré, mais j'acceptai. C'était une occasion inespéré de rejoindre l'île. Il m'expliqua une histoire étrange d'un homme-chef qui gagnait un pouvoir rapidement, il soupçonnait l'homme d'avoir un lien avec un culte de la dragonne, du dragon. Avec un de ses amis, il se proposait de vérifier, le problème était que la demeure était protégé par un étrange sort : on ne pouvait entrer qu'en y étant invité par le propriaitaire. Celui donnait une fête, il avait besoin d'une diversion pour attirer les gardes, ce serait mon rôle et celui de son ami. Nous étions sensé faire tourner les têtes vers nous. Il me fit porter une de vos robes....,son visage affichait un certain dégout,une vrai prison de tissu, j'en frémis encore. Mais il y avait pire, son ami, c'était un ...

Itarillë regarda un peu inquiète autour d'elle et baisa d'un ton

" .... un elfe obscure, un traite à la seldarine. Je dois avouer que j'ai essayer de le tuer, j'ai échoué. Le gnome m'a expliqué que son ami était un disciple d'une déesse militant pour les drow bienveillants. J'ai un gros doute Son surnom s'était Oxymore, le gnome trouvait sa drôle, le drow moins et moi je ne comprend toujours pas le sens du mot. Bref, nous devions faire semblant d'être un couple .......brrrrr. Je crois que le plan de base était que nous attirions l'attention par notre exotisme et nos démonstration affective. Il a plutôt bien marché, j'ai essayé de lui arracher les yeux après qu'il ai descendu un peu bas sa main. Pour le coup, entre mes hurlements, son cris douleur, j'ai les ongles pointu et le fait que mon orbe de feu l'ai louper et incendié une teinture. On a bien détourner l'attention. Dinhed a pu fouiller tranquilement la demeure. Le problème a été de me sortir de la prison. Et j'ai pu aller sur le continent.

Itarillë se tut et pour cause l'histoire était visiblement finis. Elle-même, préférait taire sa sorti de prison, l'évasion ayant été effectué par le drow. La fête, l'alcool et la discussion qui avait suivi avec l'ennemi honni et qui finalement après quelque jour de rencontre quotidienne n'était plus si honni que ça, ni ennemi que ça. Elle ne savait pas trop encore comme se positionner après certaines cabrioles. Elle savait juste que finalement elle l'aimait bien le Terendul et que les drow n'étaient pas très apprécier.

_________________
Itarillë, Étincelle du changement

Selon une légende; ce joueur est au contrôle d'un gnome sournois surnommée L'évasif, d'une scelleuse qui fait office de guide touristique pour entité extra-dimensionnelle nommée Réza Kulenov, et d'une nomade qui souhaite être un dragon, Sherazade.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Dim 11 Nov 2018, 12:02 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 24 Juin 2008, 18:09
Messages: 412
Suivant avec toujours autant d'attention, Amélia rencontra le même soucis de parcours que sa camarade de table : un verre vide. Lorgnant au fond du sien, elle put faire le même âpre constat avant de lever la main, demandant à l'une des serveuses à ce que l'on remit ça.

Servies rapidement, les deux femmes pouvaient continuer leur discussion, ou du moins Itarillë pouvait terminer son monologue, sa narration. Les sons devinrent d'ailleurs plus clair et l'elfe pu se rendre compte que plus personne ne jouait sur l'estrade : sans doute accordait on répit aux spectateurs pour qu'ils se concentrèrent ailleurs un moment. Amélia avait beau retenir ses questions, elle ne sut s'empêcher de rire lorsque l'ensorceleuse fit la description de ses "ébats amoureux" avec le drow ...

L'histoire terminée, la jolie brune tapa du plat de la main sur la table, souriante :

" Ah ça, ça méritait bien un deuxième verre ! Je t'avoue que, dans ta bouche, une aventure en ville devient tout de suite une sacrée épopée ! On m'en avait pas raconter une comme ça depuis longtemps !
Bon, par contre, avec tout ces animaux j'ai eu du mal à savoir si y avait un vrai corbeau ou non ... je dirais bien que oui mais ...? Et puis cet "Oxymore", ça serait bien que tu te souviennes du nom de son dieu ? Ça m'intéresse ce genre de choses ! Tu sais, ici, il y a toute une ville de kobold avec qui Gemmaline s'entend très bien, alors oui pourquoi pas après tout ... Tiens d'ailleurs,
elle leva le doigt et repris une gorgée :" Un oxymore, c'est quand tu parles de deux choses naturellement opposées comme heu ... un silence mélodieux, ou un drow aimable. " Elle accentua son exemple d'un clin d'oeil amusé et repris, plus sérieuse.

- Bon, il semble que ce soit mon tour n'est ce pas ? Elle prit une bonne dose de boisson et inspira prête à se lancer : " Pour commencer, il faut que tu saches qu'ici ce n'est pas juste un lieu de beuverie. Si l'on y fait autant la fête, que nous découvrons des histoires, des musiques, si nous rions et nous amusons, c'est avant tout en l'honneur de la Dame Dansante, notre bienveillante déesse, Sharess. Et ce petit chat noir tatoué, n'est autre que l'un de ses symboles, comme ce baiser qui tapisse nos murs. Pour ma part, j'ai rejoint son église à Eauprofonde, c'est bien pour ça que je me sentait sotte de n'avoir compris. La vie de tout les jours n'avait aucun gout pour moi. Trimer comme couturière comme maman pour pas un sous et être épuisée à ne rien faire d'autre chaque jour ? Hors de question ! La vie est une fête de tout les jours ! Elle est faite de découverte, grande ou petite, comme celle qui t'envoie ici Itarillë ! De partages, elle doit être joie ! Amélia s'emballait quelque peu alors qu'elle prêchait sa bonne parole, la seconde Baie Krick aidait sans doute à l'éloquence mais la foi et la conviction de la jeune femme étaient véhiculées et "perceptibles" à travers ses mots enjoués.Alors, comme j'ai pas la carrure pour parcourir le monde toute seule, quand mon église a décidé de créer un temple en cette belle île, je me suis portée volontaire pour faire partie des déportés. Et c'est comme ça, que je me retrouve là, à siroter une boisson bleue avec toi. Elle leva son verre bien entamé pour trinquer avec son auditrice après une version plus courte mais qui répondait toutefois à la question posée ...

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Mer 14 Nov 2018, 22:28 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 30 Juil 2018, 21:29
Messages: 29
Itarillë apprécia le deuxième boisson, et ayant fini écouta la prêtresse. Pris-note de ses diverses interrogation, et fut surprise de l'association de kobold bon, ce qui ne correspondait pas à son expérience, pas plus que les drows d'ailleurs. Elle apprécia la levée du mystère sur son amant d'une nuit, et rougit au clin d’œil. L'explication de Sharess lui semblait incomplète mais la mémoires de ses amies lunaires rougissante à son nom, lui murmurait que la dame ne supervisait pas que la danse.
Un silence se fit et l'alcool aidant eu le courage de demander quelque chose de difficile. Difficile car elle n'aimait pas l'idée de rester longtemps en ville, difficile car elle n'aimait pas l'argent, et qu'elle ne comprenait pas la passion du travail du homme de la ville. Mais elle ignorait où sur l'île, elle devait poursuivre sa quête, son chemin des rêves et mieux valait essayer de se fondre dans la ville et se renseigné avant quoique ce soit. Les arbres pouvait attendre. Ce fut donc avec réluctance qu'elle ouvrit la bouche, d'abord pour essayer d'apporter des réponses.
"-Pour le dieu d'Oxymore, Xilitrae ou une sonorité comme ça. Je suis désolé de te couper dans exultation joyeuses, mais tu saurais trouver un travail, je vais devoir rester sur l'île et mon chemin des rêves peut trouver sa solution tant en forêt que ...en ville. Je crains que les arbres devrons attendre.
Il n'y avait effectivement pas beaucoup d'enthousiaste et Itarillë faisait tourné son verre plein, jouant avec l'alcool dedant.

_________________
Itarillë, Étincelle du changement

Selon une légende; ce joueur est au contrôle d'un gnome sournois surnommée L'évasif, d'une scelleuse qui fait office de guide touristique pour entité extra-dimensionnelle nommée Réza Kulenov, et d'une nomade qui souhaite être un dragon, Sherazade.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Une elfe dans la ville....
MessageMessage posté...: Dim 18 Nov 2018, 15:27 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 24 Juin 2008, 18:09
Messages: 412
La jeune femme ne sembla qu'à moitié surprise de la demande, sans doute était ce plus le passage du coq à l'âne que la requête elle même qui fit son effet. Elle se frotta la tête un instant, cherchant en même temps la réponse dans son verre.
- Et bien, là tout de suite pas vraiment, mais nous avons toujours quelques choses à faire ne t'en fais pas ! Passe donc la nuit ici, repose toi de ton voyage, demain matin je saurais sur quoi t'aiguiller et si possible en dehors des murs. Elle appuya son sourire déjà présent pour relever cette petite intention. Nous déduirons juste la chambre et ce qui va avec de ce que le temple te versera. Ça te va comme ça ?
La proposition pouvait paraître honnête, seulement quelque chose clochait pour l'elfe, comme une impression d'avoir été prise dans un filet sans pour autant se sentir en danger ...

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron