Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Sam 14 Déc 2019, 19:04



 [ 114 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 29 Nov 2016, 10:40 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9218
PX:
Certes... dit le vieillard un peu comme ça, sans raison. Il était déjà en train de penser à autre chose sans doute. Mais les questions de la roublarde n'étaient pas tombés dans l'oreille d'un sourd. Il avait fermé les yeux, comme si il s'endormait après un bon repas, mais subitement les rouvrit :

Je vois que vous avez quelques renseignements sur cette île... Vous êtes intéressée à juste titre sur la présence des dragons ici : sachez qu'il fut une époque où il y avait un grand et vénérable wyrm d'argent qui eut descendance nombreuse pour un dragon. Mais les dragons ne sont pas fait pour vivre en communauté. C'est ainsi que vous ne trouverez ici, sur Gemmaline du moins, un maximum de deux ou trois de ces admirables créatures magiques. Elle n'ont que faire des humains ou des autres créatures qui vivent par ici, elles sont bien au-dessus de tout ça. Par contre il se pourrait que l'un ou l'autre ne prenne forme humaine pour observer les agissements du Prince ou encore se mêler à la population... Alménivar prit son air mystérieux, il était évident que pour lui le sujet était tout à fait clairement expliqué puis continua

Entendez-moi bien : il n'est pas question de détruire quoi que ce soit : il suffit d'arrêter les pirates et de libérer le dragon de cette tâche. Oui, je dis bien libérer ! Il doit y avoir un moyen de chantage, une pression quelconque, voire pire, un moyen magique de forcer à l'obéissance. Soyons clair, le peuple des dragons est loin d'être à la solde d'autres créatures ... Et surtout de partager quelconque butin, ne fusse que de même aller le chercher lui-même. Hors c'est ce qui est observé pour le moment, d'après les témoignages que la mer a bien voulu nous rejeter.

De son côté la belle Elassa cherchait dans ses souvenirs les quelques bribes glanées sur l'histoire. Tout ce que disait leur hôte était tout à fait exact, du moins c'est ce qu'elle percevait. Ses connaissances étaient toutefois assez limité, mais son séjour dans l'île de Gemmaline lui avait apprit qu'ici bien des mystères étaient encore à découvrir

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 29 Nov 2016, 13:14 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 12 Aoû 2016, 13:21
Messages: 37
Localisation: sur les traces d'adorateurs de Tiamat
PX:
Le plat se termine du prêtre se termine, il se sent rassasié comme jamais, ces quelques mois, pas ne pas dire années, à pister les bourreaux de ses parents lui semblent une éternité. Regarder Elassa finir sa viande avec les mains l'amuse, celui ne le rebute aucunement, car lui aussi habitué à manger pendant ses voyages, on a rarement le confort souhaité et le pratique l'emporte souvent sur les bonnes manières de la plupart des maisons. Encore une fois, la voleuse et la sorcière s'opposent dans leurs façons de faire, ça amuse d'autant plus le grand gaillard au teint pâle.
Alménivar s'exprime, suivi de Siliis, les infos sont intéressantes, Askarion les écoute attentivement à l'instar de la bédouine. La voleuse soulève quelques points que le prêtre n'aurait pas mis en avant dans un premier temps du moins, elle lui semble donc aussi habile à jongler que vive d'esprit, il en est ravi, il est bon de fréquenter des personnes qui réfléchissent différemment, ça nous permet d'évoluer, enfin.. en général, car toutes les fréquentations ne sont pas bénéfiques.

Quand Siliis aborde le sujet de ses origines, Askarion se focalise sur les traits de cette dernière, oui il a remarqué cette sorte d'aura et certains détails particuliers qui ne peuvent être d'origine humaine pure. Elle évoque une parenté blanche ou radieuse, le prêtre est sceptique, tout est possible, loin de lui de contredire les propos des mages qu'elle a questionné, car tout les mages ne sont pas des charlatans c'est vrai, mais peu nombreux sont ceux qui partagent réellement leur savoir avec des non initiés aux arcanes.
Askarion se rappelle des caractéristiques que lui dictait son mentor, Pratiado, la liste longue des différents types de dragons lui revint, il ne les connaissait pas tous, aujourd'hui encore certaines races pures ou hybrides sont si bien dissimulées qu'aucunes infos ne sont retranscrites.
La magie ne permet pas le savoir absolu et Bahamut possède de très nombreux secrets y compris auprès de ses champions.
Chez Siliis, le prêtre y perçoit un héritage d'Airain ou cuivre, peut être se trompe t'il totalement, ayant un héritage draconique métallique et remarquant que les hybrides draconiques sont un peu moins rare qu'il le pensait, Askarion croit, ou du moins espère inconsciemment, détecter des cousins draconiques métalliques, l'envie de retrouver un semblant de famille sans doute.

Le mage reprit la parole pour répondre en partie à la voleuse bien qu'il sembla glisser vers une sieste digestive mais ce ne fut qu'une feinte qui amusa le jeune prêtre.


Il faut en effet un certain pouvoir pour plier la volonté d'un jeune dragon, c'est ce qui m'inquiète, bien plus que les mauvais agissement de ce dernier qui est de nature relativement bonne.

_________________
Fiche D'Askarion
Image
Domaine: 1er niveau: Morsure magique
Oraisons (×3):
-Détection de la magie
-Lecture de la magie
-Purification de nourriture et d´eau
1er niveau (x2):
-Arme magique
-Protection contre le Mal
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 29 Nov 2016, 15:50 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 17 Oct 2016, 16:02
Messages: 26
La jeune fille soupira. Elle avait moins de réponses qu'elle ne l’espérait, mais après tout, il s'agissait de venir en aide à un dragon. Ça ne pouvait être que lucratif pour elle. Elle capta le regard d'Askarion et fut amusée de voir qu'il l'analysait comme elle l'avait fait auparavant. Elle aurait par contre été bien incapable de chercher le moindre héritage chez lui, elle était une novice en dracologie. Alménivar avait l'air honnête, trop sans doute, mais sympathique. De son avis, il semblant manquer d'ambition pour sa chapelle, mais qu'importe, elle priait Bahamut, mais n'était pas une ecclésiastique. Elle regarda son couteau. Une fois seulement, dans une situation critique, elle avait cru réussir à invoquer le pouvoir de son sang lorsqu'il s'était enrobé d'une lumière aussi céleste que lumineuse. C'est d'ailleurs ce qui avait commencer à la faire douter quand aux origines de son héritage, les blancs étaient des créatures du froid, pas de la lumière. De séduction en intimidation, mages et bardes lui avait confier ce qu'ils savaient, mais ce n'était pas suffisamment. Sa lignée pourrait bien remonter à des milliers d'années et être faite de croisements et d'entrechats. Tout ce qu'elle savait, c'est que de mémoire d'humains, sur trois générations, elle était la première à présenter ce genre de particularités.

Elle s'était efforcée de reproduire l'effet pendant ses voyages, mais elle n'avait pas encore eu l'occasion d'essayer en combat réel, c'était sans doute l'occasion. Mais tout travail méritait salaire, les plus dangereux en particulier. Le prêtre avait habilement évité son sous entendu, alors il était temps de mettre les pieds dans le plat.


- Les dragons ne partagent peut-être pas leurs richesses, mais le sauver ne fera pas grossir ma bourse. Qu'est ce que vous nous proposez en échange ? Je ne demande pas des monceaux de d'argent, j'imagine que même ici, notre église n'est pas richissime, mais nous n'aurions pas de sangs de dragons si nous n'aimions pas un peu l'or, n'est ce pas ?

_________________
Fiche de Siliis
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 29 Nov 2016, 22:18 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 22:06
Messages: 352
PX: 6130
Toujours silencieuse, Elassa était à l’écoute comme à son habitude. Le mystère qui s’articulait autour de cette histoire semblait sonné faux. Son regard plutôt doux se baladait d’un draconique à l’autre sans aucun jugement. L’éternelle négociation sur le salaire de la mission allait commencer. Si ça continuait comme ça elle allait s’attraper un mal de crane à se taper la tête contre les murs ou contre la tente comme on le disait chez elle. La bédouine laissa commencer la négociation à la roublarde. Déliandre semblait bien silencieux. L’ambiance était bonne, Elassa ne sentait pas de mauvais regard, c’était très plaisant. Sa nature chaotique prit le dessus, elle profita d’un silence pour poser quelques questions à son tour. Jusqu’à présent, tout paraissait si lisse.

- Siliis quel jolie nom, tout ces i, c’est très jolie, si Sillis tu devais choisir entre la vérité que tu cherches et un butin de jeune dragon noir que choisirais tu ? Attention je précise un trésor que tu aurais obtenu par toi-même je t’ai vu reposer le symbole sacré.

Se remémorant ses sœurs lui répétant « Elassa, elle a ça, elle a ça Elassa », Elassa se tourna vers le prêtre le sourire aux lèvres. :

- Askarion, quel jolie nom, si Siliis
L'ensorceleuse fit un drôle de mou. Tout c’est i, c’est jolie mais ça ne fait qu’accentué mon accent !
- et moi étions souffrantes, qui vas tu choisir de soigner en premier ? Attention Prêtre de Bahamut souffrante et soigner ne veulent pas dire toujours la même chose suivant les régions.

Elle souria avec malice .

Déliandre, tu m’as l’air très dévoué aux Maitre des lieux, que gagnes tu toi pour cette mission et ne me dis pas le plaisir de me …heu de vous connaitre ça c’est ma réponse.
S’assurant que tout le monde est fini le repas et répondu, elle regroupa les assiettes vides en bord de table. Elle se leva de table pour ouvrir la fenêtre en grand, levant les yeux au ciel pour chercher Sélune. Offrant son visage à l’astre, sa beauté se dévoila d’avantage. L’ensorceleuse était souvent partagée entre sa magie profane et divine. Aujourd’hui elle acceptait mieux cette ambivalence car elle vieillissait avec. Enfin pour le moment elle était encore bien jeune.
Almenivar, allons nous sortir ce soir tous ensemble ?
La bédouine semblait déjà connaitre la réponse.

_________________
Elassa
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 29 Nov 2016, 23:02 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 17 Oct 2016, 16:02
Messages: 26
La roublarde eu un léger rire. Elassa pensait probablement lui poser un cas de conscience avec une telle question, mais ce n'était pas le cas. Pour elle, les réponses était évidentes. Les réponses, car il était bien rare qu'une question n'implique qu'une seule réponse et une situation un seul dénouement. Elle s'installa plus confortablement dans sa chaise, apparemment à peu de chose de poser ses jambes sur la table, mais elle ne le fit pas. Elle rangea sa lame et observa l'extérieur par la fenêtre occulté par Elassa. Le temps qu'Alménivar réfléchisse, elle répondit à sa question

- Et bien, ma première réponse serait de préférer sauver les deux bien entendu. Ceci étant, si le choix m'était donné, je sauverais la vérité. Le savoir, c'est comme les êtres, c'est intrinsèquement fructueux, alors que l'or... En trop grande quantité, il éveille plus les convoitises que les intérêts. Cela étant, il y a aussi possibilité que ce dragon, à condition qu'il ne soit pas trop antipathique, puisse m'apporter plus que le savoir brut. Ou encore, si je savais que le dragon en question était en rivalité avec un autre et que j'avais la possibilité de subtiliser son butin - bien que je ne vois pas vraiment comment pour le moment - je pourrais l'échanger avec son rival pour avoir plus encore. Tout est question de situation, la route se divise rarement en deux chemins seulement.

Elle s'arrêta un instant, puis repris.

- C'est de l'ancien illuskien, tiré d'une chanson de route. Ça veut dire « dernière lueur du crépuscule », je crois. Et crois moi, c'est loin d'être le mot le plus difficile à prononcer de ce langage.

_________________
Fiche de Siliis
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Ven 02 Déc 2016, 07:57 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 12 Aoû 2016, 13:21
Messages: 37
Localisation: sur les traces d'adorateurs de Tiamat
PX:
La précision sur les récompenses demandée par Siliis n'étonna pas le jeune prêtre, ayant déjà côtoyé d'autres aventuriers, nombreux veulent avoir des infos sur les gains, comme la carotte pour les faire mieux avancer.
Mais la voleuse a raison, aussi infime et dilué soit-il le sang de dragon influence notre perception des richesses. Bien que jusqu'à présent, Askarion ne s'était jamais imaginé nager dans une piscine de pièces d'or et de pierres précieuses et que la notion de sa propre richesse est plus idéologique que matérielle, faisant des offrandes au dieu dragon sur les quelques butins inutiles gagnés au cours de ses aventures avec son mentor.


La sorcière prend la parole, le regard du prêtre change alors de cible, il est vrai que l'accent de la bédouine se remarque assez bien alors qu'elle évoque les noms des uns et des autres. S'adressant au jeune prêtre, elle lui demande de choisir entre elle et la voleuse.
Sur le moment, Askarion semble perplexe, il regarde l'une et l'autre à tour de rôle sans rien dire, comme si la décision semble trop difficile pour répondre, cela dure une poignée de secondes.
Puis il fixe à nouveau Elassa, un sourire serein et réconfortant flottant sur son visage de nacre.


Je ne peux choisir entre vous, je ferais mon possible pour vous remettre sur pieds toutes les deux. si un choix il faut faire, ce sera Bahamut qui choisira.

_________________
Fiche D'Askarion
Image
Domaine: 1er niveau: Morsure magique
Oraisons (×3):
-Détection de la magie
-Lecture de la magie
-Purification de nourriture et d´eau
1er niveau (x2):
-Arme magique
-Protection contre le Mal
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Ven 02 Déc 2016, 13:59 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9218
PX:
La discussion s'organisait autour de la table, discussion qui n'était pas sans piment. Déliandre semblait s'amuser beaucoup de ses nouveaux compagnons, Alménivar lui attendait poliment que chacun se soit exprimé. Puis d'un air taquin répondit :

Et la gloire ? Une entrevue avec un Prince reconnaissant de vos grands actes d'héroïsme ? Cela vous irait-il comme récompense ? Il était évident qu'il taquinait quelques personnes autour de la table. Déliandre eut un rire joyeux
Alménivar ne peut s'empêcher de taquiner. dit l'elfe d'une voix douce. Pour ma part, j'ai la solde que mon employeur ... Lui dit-il en montrant clairement Alménivar du doigt a mit en place lors de mon embauche. Cela me fait une petite somme de vingt pièces d'or par semaine, et bien sûr je peux me garder tout butin d'aventure. Jusqu'à présent je n'ai pas à me plaindre ... Il fit un clin d'oeil vers Alménivar qui sourit à son tour
Pas moyen de plaisanter avec toi Déliandre... dit le vieillard d'un air dramatique levant les yeux pour prendre les dieux en témoin.Mais tu oublie aussi que pour des missions précise, si matériel précis est nécessaire, je le fournis aussi ! Mais c'est bien ce que je propose bien sûr. Cette mission précise d'ailleurs est en fait financée par le trésor public. Le Prince Ludrick a toujours été pointilleux sur ce point. Donc en final votre employeur c'est le maitre du moins des humains sur notre île. De plus il a rajouté une prime individuelle en cas de succès qui monte à cinq cent pièces d'or chacun... Ceci dit ... Il se resservit un verre, prit une petite gorgée et continua

Deliandre viendra avec vous, moi je ne peux vous accompagner. J'ai beaucoup de choses urgentes qui demandent mon attention. Je connais néanmoins la place exacte de l'ancienne ville, son nom étant Omalvesth la Bleue. A ce nom, Elassa eut un petit choc intérieur. Elle avait déjà entendu ce nom, un nom qui apparait dans un mythe concernant l'époque de la dracorage. Il était question d'une bataille entre un dragon mort-vivant et un grand dracosire. La légende prétendait que la bataille dura plus de dix jours et qu'elle se termina dans les profondeurs de la terre, où le dracosire offrit sa vie afin de défaire son ennemi. Ne resterait aujourd'hui que les restes du puissant dragon, et une unique flaque de son sang aux puissances magiques qui offrirait une longue vie à tout ceux qui auraient le courage d'en boire... Cela expliquerait surement le temple au dragon, un édifice funéraire pour une grande légende...

Impavide Alménivar continua
Il vous faudra un plan pour y pénétrer et explorer ces ruines sachant qu'elles sont infestées de pirates et que la discrétion reste votre meilleure arme. Ou alors vous vous déguisez en pirates cherchant du travail, mais là ce serait un jeu extrêmement dangereux. Personnellement je le déconseillerais...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Ven 02 Déc 2016, 20:38 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 22:06
Messages: 352
PX: 6130
Elassa ne voulait pas spécialement mettre dans l’embarras par ces questions mais plutôt à se faire une idée sur ces futurs compagnons de route par rapport à leurs réponses. Pouvait leur faire confiance ? Pourtant c’est ce qu’elle se devait. C’était important pour elle.

- Les Illuskiens sont des gens remplis de bon sens, chez nous dans le désert, les routes sont souvent dénuées de tout chemin mais je vois où ils veulent en venir. J’avoue aussi que ma question était plus pour connaitre le prix que tu fixais à ta vérité. En tous cas, je te souhaite de la trouver rapidement et si je peux t’aider dans ce sens par mes connaissances ou autres, j’en serais ravie.

Toujours vers la fenêtre, l’ensorceleuse jeta un coup d’œil aux alentours avant de rejoindre le groupe à table pour la fin de la discussion et la fin du repas. Il restait encore le dessert et l’ensorceleuse n’allait pas laissée sa part aux chats. Un bol d’air frais et le regard de la Dame d’Argent suffisait à Elassa à la rendre heureuse. Petit à petit, elle se sentait comme à une réunion de famille avec des cousins éloignés que l’on ne voit pas souvent.

- Je dois avouer que c’est la première fois que je me joins un groupe d’aventuriers avec autant de points communs. Je trouve ça très étrange mais ça me plait bien. J’espère pouvoir vous faire confiance et gagner la vôtre.

Sa voix était douce et tranquille. Alménivar rentra dans le vif du sujet. Ces propositions semblaient honnêtes. A l’évocation de la cité Bleue, les yeux de d’Elassa se révulsèrent et devinrent laiteux, sa respiration s’accéléra. Sa voix alors si douce se voila quelque peu. Elle s’exprima en draconique d'un manière plus que scolaire.

- Je ferais tout pour vous empêcher de boire ce sang ! Que la Dame d’Argent m’en soit témoin ! Elassa accepte ta proposition… Alménivar

L’ensorceleuse confuse se leva de table pour retourner sous les yeux de son astre. Elle tutoya Alménivar. Confuse un bref instant, il devait se doutait qu’elle était sous le choc de la révélation et que aussi dans le désert il était peu courant de se vouvoyer.

Sorosh a du sang draconique, acceptes tu de le prendre sous ton aile si toutefois l’occasion se présenter ? Peut-on avoir un écris du prince Uldrick qu’il ne lui sera rien fait si il change de voix ? C’est ce genre de chose qui t’occupe en ce moment.

Elle sourit intérieurement. Ses yeux se plissèrent pour observer les alentours de la ruelle. Elle laissa à chacun son temps de parole avant de répondre plus concrètement. Elle reprit en commun.

- Askarion tu aimes quoi comme dessert ? Moi c’est un bon thé à la menthe et des petits gâteaux au miel que l’on trempe dans le … le miel ou le thé… mais aussi dans le miel ET le thé… Elle rigola ouvertement, mais ici il y a pas ça !

Elle retourna à sa place, se positionna à table maladroitement, attendant le miracle. Un gout acide dans la bouche, Elassa salivait.

- Pourquoi pas faire les deux, se déguiser en pirate et investir les lieux discrètement, il n’y a pas qu’un chemin comme le dit les Illuskiens.
Elle fit un petit clin d’œil à Siliis observant ses jolis vêtements, les comparants avec les siens. Elle se sentit gênée. L’ensorceleuse se leva pour aller toucher la matière de la cape de la roublarde d'un geste naturel.

- Ils nous faut donc des vieux vêtements de pirates. Deliandre, il me tarde de te voir dedans. Une longue vue, une bouteille de très bon rhum et une moins bonne, une potion pour nager sous l’eau, et une cape pour que je sois encore plus belle …regardez mes habits, je ne m’en sépare pas ils me sont très chers, mais j’ai un peu honte à côté de Siliis il vaut mieux que je les cache …oui par une belle cape.

_________________
Elassa
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Ven 02 Déc 2016, 21:58 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 17 Oct 2016, 16:02
Messages: 26
Siliis trouvait certes Elassa étrange, mais elle était assez attachante dans son genre. Lorsqu'elle s'approcha pour toucher le tissu de sa cape, elle lui sourit. Elle savait pertinemment que l'ombreline était aussi rare que chère. Et elle était très, très chère. Alors elle comprenait l'intérêt qu'on pouvait lui porter.

- On dit que c'est littéralement du tissu d'ombre... je n'en suis pas sûr, mais ce ne serait guère étonnant. Une fois, je me suis allongé dans un coin d'une ruelle pour échapper à des gardes, ils me sont passer autour sans me voir.

Elle se leva et pris délicatement la cape, la présentant à Elassa, si jamais elle voulait l'essayer puis croisa ses mains derrière son dos et fit quelques pas pour réfléchir. Elle était plus que confiante en ses capacités quant à passer sous les yeux de quelques marins rustauds. Mais, si les pirates avaient put s'attirer l'aide d'un dragon, ils étaient plus que ça. Elle manquait de données pour établir un plan pour elle même, et encore moins pour quatre personne. Quatre personne dont elle ne connaissait pas les compétences. Peut-être qu'Elassa pourrait se fondre dans le décor, à condition qu'elle n'ouvre pas la bouche. Askarion avait un visage suffisamment original pour être un chef bandit, mais un simple pirate... elle en doutait. Quant à Déliandre, elle en doutait fortement.

- C'est... plus compliqué que ça. Des déguisements ne suffiront pas. Les pirates comme les bandits ont beaucoup plus de codes que le pense la plupart des gens. Si vous ne les maîtrisez pas, ils auront tôt fait de vous prendre sur le fait. Non, elle parcourut la pièce, un doigt sur le menton, ses cheveux laissant une trainée lumineuse derrière elle,je pense que je pourrais me faufiler seule, mais certainement pas à quatre comme ça.

A son tour, elle s'arrêta devant la fenêtre. Le ciel était certes beau mais il lui manquait quelque chose. Cela faisait des années qu'elle n'était pas retournée dans le Nord, et autant d'année qu'elle n'avait pas vu ces rideaux de lumières célestes propres à ses terres natales. Petite, son père lui racontait qu'ils étaient les traces des vols draconiques qui se battaient ici depuis des générations. Elle avait grandit, et elle savait maintenant que c'était une légende... mais elle ne savait toujours pas d'où ils venaient. Elle essaya de voir le port, et une stratégie commença à germer dans son esprit. Elle se retourna vers eux.

- Vous n'auriez pas de vin d'Hiver par hasard ?, elle savait pertinemment qu'on en trouvait peu hors de Padhiver, mais autant essayer. Elle avait plus ou moins été élevée au vin de glace.A vrai dire les plus à même à se faufiler seraient Elassa et moi... mais certainement pas en pirates, et je doute que ce soit excessivement agréable. Mais il faudrait en savoir plus. Alménivar, est ce que vous savez si ces pirates sont en cales ? Où si on peut trouver certains des leurs quelque part ? Je pourrais aller jeter un œil, histoire d'en savoir plus, et ensuite on pourra élaborer une tactique efficace. Et puis, leurs bâtiments seront nécessairement un problème pour nous. Il faut trouver un moyen de les garder en cale. J'ai quelques idées... rien de sûr. Gemmaline à des artificiers ?

_________________
Fiche de Siliis
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 13 Déc 2016, 10:33 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9218
PX:
Aux demandes des jeunes femmes Alménivar prit un air mystérieux et se leva laissant ses convives discuter d'un plan. Déliandre prit tout à fait naturelle le rôle de guide. Tapotant sa cuillère de bois sur son assiette il semblait plongé dans une intense réflexion, intéressé par les suggestions des filles : En effet, dit-il, je connais un endroit où les voleurs et sans doute pirates viennent dépenser leur or. Il est au nord est de la ville, un endroit un peu comment dire ... difficile pour des femmes délicates. Ce repaire j'y suis allé pour prendre des renseignements. J'ai d'ailleurs fait connaissance d'une des dames de heu ... d'escorte dirons nous. Une femme forte et fragile à la fois qui connais bien ses clients.

Alménivar revint avec un plateau. Il était joyeux comme un papa qui s'apprêtait à donner des cadeaux à ses enfants lors de la longue veillée d'équinoxe où il était de tradition de se réunir en famille. Elassa reconnut des gâteaux au miel fondant et l'exquise senteur de thé à la menthe emplissait ses narines. Toute poussiéreuse une bouteille de vin sans étiquette entouré de quelques verres tintait doucement alors qu'il déposa le plateau. Alménivar déclara solennellement que l'heure du dessert était de mise. Il servit chacun de thé et de vin, posant quelques gâteaux de miel pour chacun accompagné de fruits, l'un étant ce qu'il nommait "orange", fruit que seule la bédouine pouvait reconnaitre. Pendant ce temps Déliandre continuait sur ses dires
Il va falloir bien sûr laisser tout votre équipement de valeur ici. Après oui, Siliis, il y a un groupe d'artificiers à Gemmaline, mais j'ai bien peur de ne pas savoir où les trouver ni comment les aborder ... Mais pour cela nous avons quelqu'un qui peut nous obtenir un rendez-vous finit-il en regardant Alménivar.
Des artificiers ? Pourquoi faire ? dit Alménivar d'un air surpris

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 13 Déc 2016, 12:07 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 17 Oct 2016, 16:02
Messages: 26
La jeune femme saisi un verre de vin et se rassit. C'était pourtant évident, on allait pas chez des artificiers pour acheter des bonbons à la menthe.

- Pour commencer, parce qu'il paraît qu'ils sont capable de produire de la poudre ayant le même effet qu'une brume épaisse, et je voudrais voir à m'en procurer. Ensuite parce que, le meilleur moyen d'empêcher des pirates de sévir, c'est de couler leurs bâtiments. Et le meilleur moyen de couler un navire, c'est de faire un gros trou dans la coque.

Elle faisait tourner le vin dans son verre, l'examinant à la lumière. Elle doutait un peu de sa qualité, les vieilles bouteilles pouvaient être aussi proche de l'ambroisie que de la pisse d'âne. Sans encore boire, elle se rapprocha de Déliandre et lui susurra à l'oreille, suffisamment fort pour que tout le monde entende, et avec une certaine sensualité :

- Les dames sont les seules vraies patronnes des rades miteux mon beau, elle se redressa, et d'ailleurs, je peux me transformer en mousse si besoin est.

Elle fini par hausser un sourcil avant de boire, espérant une bonne surprise.

_________________
Fiche de Siliis
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 13 Déc 2016, 23:29 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 22:06
Messages: 352
PX: 6130
Almenivar avait l’air distrait. Il avait complétement éludé la question d’Elassa sur Sorosh. L’avait-il fait exprès, l’ensorceleuse ne le saura jamais, son esprit fut vite accaparé par la cape en ombreline. La bédouine s’y connaissait un peu en tissu, dans le désert c’était même un signe de richesse. Elle ne résista pas et essaya l’étoffe sombre tendue. Elle tourna sur elle avec une certaine grâce, essayant de capter certains regards. Tout le contraire que ce tissu pouvait provoquer comme réaction étant plus destiné à se fondre dans le noir.

Sa nature chaotique la rattrapa au galop, le vrai miracle était arrivé : le dessert. Elle se rassit précipitamment en commençant à saliver. Elle gouta le thé. Il était bon mais pas aussi bon que celui de sa grand-mère, une sorcière Netherisse qui lui avait appris la langue. Elle se brula les lèvres. Elle trempa les gâteaux dans le thé, le miel, le thé le miel, le thé et le miel en écoutant la conversation.

Déliandre paraissait être plus canaille qu’il le paraissait. Elassa attrapa l’orange et y planta ses griffes pour enlever la peau d’un geste habitué. Savourant le fruit, se délectant surtout de son acidité, elle se demanda si les autres allaient le manger avec le couteau et la fourchette.


- Chez nous celui qui mange pas l'orange avec les mains, c’est un étranger !

Elle sourit avec malice. Elassa détestait les moments où il fallait envisager une certaine organisation. C’est au moment où Déliandre parlait de laisser ces objets de valeurs qu’elle se rendit compte qu’elle portait encore la cape de la roublarde. Elassa ne possédait pas vraiment d'objet de valeur. Elle sourit à nouveau gentiment, confuse une nouvelle fois, reposant la cape derrière la chaise de Sillis. La draconqiue pressa l’écorce qu’elle venait d’éplucher dans l’œil de la blondinette avant de vite retourné s’assoir comme si de rien n’était.

- Je t’ai eu Siliis , ce tissu est magnifique, combien ?

Face à Sillis, l’ensorceleuse pressa la peau de l’agrume en la regardant et en désignant son voisin de la tête. Après les assiettes, elle espérait qu’elle se prête au jeu et qu’elle ne le prenne pas mal.

- Cette orange est si..acide…un régal. Oui très bon pour se nettoyer les yeux, on peut mâchouiller l’écorce et ça devient encore plus acide encore oui bien plus acide…

La bédouine pressa maintenant une écorce près du feu d’une bougie, un petit pschitt en jaillit laissant planer une odeur assainissante.

Les citrons, ca oui c’est acide, pas de citron pour ce soir, se transformer en mousse ? quelle drôle d’idée…

Une ébauche de plan se dessinait. De toute manière l’improvisation serait de mise comme d’habitude mais il fallait bien une base, un départ à cette nouvelle d'aventure d'Elassa.

_________________
Elassa
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Jeu 15 Déc 2016, 10:22 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9218
PX:
Voyez vous ça ! dit Alménivar en souriant. Ce serait facile en effet ma chère Siliis. Vous oubliez cependant le dragon. Ce qu'on veux éviter justement c'est la force brute. Sorosh est intelligent, il est de notre sang aussi. Cela rejoint votre question Elassa : si on pouvait acquérir sa loyauté, le pirate se transformerait en corsaire. Quel intéressant atout pour la défense de Gemmaline !

Il était évident qu'il y avait plusieurs facettes à cette mission la première partie étant de découvrir le secret de cette ville mystérieuse et des pouvoirs qu'elle contenait. Il y avait aussi la question de ce dragon qui apparemment aidait Sorosh mais sous quelles conditions ? Soumis ou libre ? La suite serait plus compliquée encore amener Sorosh a défendre les intérêts de Gemmaline.

Le dessert termina le repas de leur convive. Le silence n'était interrompu que par l'intérêt d'Elassa pour la soierie, la réflexion pensive d'Askarion qui s'était mis à l'aise sur sa chaise et qui écoutait chacun
.

Donc ... commença Déliandre On est d'accord en un premier temps d'aller à la pêche aux informations à la Sirène Bleue ... Vous voulez y aller ce soir ou plutôt demain ?

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Jeu 15 Déc 2016, 12:18 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 17 Oct 2016, 16:02
Messages: 26
La roublarde haussa un sourcil. Décidément, le prêtre était tant bridé par sa propre idée qu'il en oubliait les intérêts de son employeur. Si pour Alménivar, le premier des buts était la libération du dragon, pour ce dernier, c'était surtout l'arrêt des pirates, la jeune femme en était certaine. Et elle n'avait envisagé de faire sauter les bateau qu'en tout dernier lieu, une fois le reste de leurs objectifs accomplis, afin que la... garde, elle imaginait qu'il y en avait une, puisse cueillir les pirates immobilisés. Du reste, elle se doutait bien que le prêtre voulait libérer le dragon sans violence à raison. Mais avant de faire part de ses réflexions, elle devait se venger du petit jeu d'Elassa. Elle réfléchit, puis se rappela de la nature auparavant timide de la femme et un sourire carnassier s'étala sur son visage. Elle alla vers la bédouine et lui chuchota à l'oreille dans l'un de ses moment d'immobilité.

- Un baiser, et je pourrais éventuellement considérer un prix...dit elle avec sensualité.

Puis elle revint vers Alménivar et Déliandre, et se contenta de regarder le premier en haussant les épaules.

- J'ai bien saisi que le dragon devait être libéré sans violence. Et je ne compte pas non plus décimer les équipages en même temps que les bâtiments, non. Mon idée était plutôt de libérer notre... ami, si possible, puis d'endommager suffisamment les navires pour les empêcher de bouger, afin que votre Prince puisse les cueillir sans mal, ce qu'il, j'en suis certain, vous revaudra, et fera substantiellement augmenter ma prime.

Elle se tourna ensuite vers Déliandre.
- Ce soir, on pourrait y aller ce soir, mais il me faudrait vêtements, maquillage et perruque. Il ne s'agirait pas que nos futurs adversaires connaissent déjà notre minois, et ça vaut aussi pour vous, si vous m'accompagnez.

_________________
Fiche de Siliis
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Sam 17 Déc 2016, 21:53 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 22:06
Messages: 352
PX: 6130
Même si gouine rimait avec bédouine, Elassa n’avait pas ses penchants là. Par contre tout comme son ancêtre draconique, elle aimait jouée et se doutait bien que cette petite vengeance de Siliis était une réponse à ses gamineries. L’ensorceleuse douta quand même, la roublarde avait l’air plutôt sincère sur sa proposition et la cape était si belle. Elassa rougit, sa beauté était telle qu’elle pouvait aussi plaire à la gente féminine. Elle ne s’offusqua pas bien au contraire trouvant la une occasion de s’amusé un peu plus. Elle lui sourit en lui répondant sincèrement.

-Dis-moi ton prix jolie blonde et s’il me convient j’achète. Tu auras ton baiser et en prime la langue.

La draconique sortit sa langue et l’agita dans tous les sens comme le ferais un reptile en prononçant :

- Siiiiillliiiisssssss Siliiiisssssssssss .

Le plan avait l’air simple, trouver des renseignements supplémentaires étaient une bonne idée et surtout permettait de sortir un peu ce soir. Mais en avaient-ils besoin ? Déliandre semblait déjà savoir où aller. Toujours son arme à la main, l’ensorceleuse pschitta un petit coup dans l’œil de son voisin Askarion, sait-on jamais cela pourrait le réveiller.

_________________
Elassa
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Lun 19 Déc 2016, 12:09 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9218
PX:
Citation:

Askarion se retrouva malgré lui un peu à l'écart de tout les plans pour commencer leur future mission. Il réfléchissait surtout à l'implication de la responsabilité donné par Alménivar, c'est à dire devenir responsable d'une toute nouvelle cellule et pourquoi pas un temple dédié à Bahamut. La responsabilité était grande, et l'oeuvre colossal, mais ce n'était pas pour déplaire au prêtre. Déjà un noyau intéressant pouvait porter le culte à une reconnaissance au sein de gemmaline, surtout avec un formidable soutien que seul Alménivar pouvait apporter.

Bien ! dit-il enfin faisant presque sursauter toute l'assemblée. Je pense qu'une petite promenade serait tout à fait de mise pour terminer cette soirée. Déliandre tu nous mène donc vers cette sirène. Le déguisement ne doit pas être trop recherché à mon avis, on risquerait de justement se faire remarquer. On aura l'air d'une bande d'amis à la recherche d'un peu de sensations fortes. Qu'en pensez-vous ? Autant faire penser que nous sommes des proies faciles et niaises...

Askarion cacha son médaillon sur sa poitrine et mit sa dague dans sa botte. Il se leva et salua Alménivar prêt à partir
.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Sam 24 Déc 2016, 12:06 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 22:06
Messages: 352
PX: 6130
L’ensorceleuse écouta la génialissime proposition du prêtre. Il avait l’air bien sûr de lui. Un petit sourire malicieux se dessina à nouveau sur son visage.

Ho hé Askarion…mais nous sommes des proies faciles ! Ne l’oublions pas avant de nous jeter tête baissée dans cette taverne à pirate ! La pêche aux renseignements dans un établissement qui porte le nom de Sirène Bleu cela me semble prédestiné. J’espère que l’on ne rentrera pas bredouille !

La bédouine attaqua son sixième gâteau avec gourmandise.

Allons-y, une petite balade digestive nous fera du bien. Si je continue à engouffrer ces sucrerie au miel je risque de plus rentrer dans mes affaires, j’ai l’impression d’avoir repris du poids non ?

Elassa se leva de table et s’étira si elle ne bougeait pas maintenant elle allait surement sombrer dans une catharsis pas très productive. Elle n’avait pas vraiment d’objets de grande valeur dans son sac, plutôt des encombrants, et ses deux arbalètes, elle laissa le tout sur place comme le reste du groupe était en train de le faire.

_________________
Elassa
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Sam 24 Déc 2016, 13:29 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 17 Oct 2016, 16:02
Messages: 26
La roublarde soupira. De toute évidence, la discrétion n'était pas vraiment l'activité la plus courante de ses compagnons. Elassa était un peu trop étrange pour passer inaperçue, quant à Askarion, il semblait trop gentil. Enfin, qu'à cela ne tienne, quitte à crever dans un rade, autant le faire en bonne compagnie. Elle s'éloigna et disparu dans le couloir pendant quelques minutes.

Au retour, elle avait réajusté vêtements et armes. Plus de traces de son arbalète, maintenant camouflé dans l'ample manche d'une chemise de voyage. Délassée sur plusieurs centimètres, son armure laissait désormais apparaître avec subtilité une gorge exquise et séductrice. Sans enlever ses jambières, elle avait plié et placé de manière complexe les jupes qu'elle n'utilisait habituellement pas pour paraître moins bretteuse et plus reine de la nuit. Ses dards et dagues étaient camouflés dans les plis du tissus et seule sa rapière s'affichait désormais négligemment le long de sa hanche. Ses cheveux ne volaient plus au vent mais étaient attachés en une tresse assez épaisse qui correspondait à la mode actuelle. Reprenant son manteau, elle le mit sur ses épaules, sans passer les bras dans les manches. Puis elle pris un peu de cendre au bord de la cheminée, et s'en servi pour ternir un peu l'éclat de ses cheveux : pas suffisamment pour devenir banal, mais assez pour ne plus être exceptionnelle.

Finalement, elle ressemblait plus à une courtisane bien équipée qu'à une voleuse en quête de renseignement.


- Allons y.

_________________
Fiche de Siliis
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 27 Déc 2016, 13:48 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 9218
PX:
Rassemblant leurs affaires le groupe mené par Déliandre firent leur adieux à Alménivar et sortirent dans la nuit. Les rues de Gemmaline étaient faiblement éclairée quelques luminaires ici et là projetant un rond de lumière trouvant les ombres. Le ciel était couvert, ne permettant pas aux étoiles et à la lune d'éclairer les ruelles. Ici et là des volets mal fermés laissaient passer un rai de lumière douce ou rougeoyante.

Bien vite ils se retrouvèrent dans le quartier des marchands où seul une auberge semblait animé, même si elle n'était pas fort bruyante. Le calme des rues permettaient une marche tranquille, presque une promenade digestive. Après une petite dizaine de minutes ils arrivèrent dans les quartiers un peu plus peuplés, ceux qui dorment le jour mais se réveillent la nuit. Ici et là des promeneurs, certains ivres, d'autres racolant les hommes ou les femmes, promettant un moment inoubliable, un barde au coin de rue le chapeau sur la route jouait un air lancinant d'un instrument à corde.

La Sirène Bleue déversait des flots de lumière par les fenêtres et au vu du bruit, on ne s'y ennuyait pas. La plupart des joyeux drille semblaient être des gens du peuple et des mercenaires venus là pour passer la soirée. Les tables étaient lourdes d'échoppes, bien peu de victuailles d'ailleurs. A la porte d'entrée un demi-orque semblait être employé à sortir ceux qui devenaient trop fébriles. Au fond un grand bar où entre ceux qui étaient assis devant, on pouvait voir un nain gris. Le mobilier était plus que sommaire, des tables et des chaises en bois sans fioritures, peut-être le valait-il mieux, moins cher à remplacer ...


Alors le proprio est le nain gris que vous voyez là, Brog. Il n'aime pas les questions, sauf si celle-ci sont drôlement bien payée. Korzak le demi-orque sera celui qui vous sortira manu militari si vous faites des embrouilles. Les deux serveuses sont pas commodes, des vraies matrones, il le faut pour rester entières dans cet endroit. On y va ? Son sourire était taquin, il est vrai qu'on avait l'impression d'entrer à l'arène ...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: La Chapelle de Bahamut
MessageMessage posté...: Mar 27 Déc 2016, 22:55 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 18 Juin 2009, 22:06
Messages: 352
PX: 6130
Elassa ne se sentait pas très à l’aise sur le trajet. Non pas que les ruelles étaient trop sombres ou sordides mais plutôt à cause de Sélune qui jouait son petit jeu de cache. L’élue divine accordait toujours de l’importance à sa divinité et préférait la voir quand elle levé la tête. L’élu d’Elah voyait là un signe pas très encourageant pour la suite de la soirée.

- Brrr j’espère que le ciel va s’éclaircir un peu, ha nous y voilà. Ca à l’air bruyant, il y a du monde, je n’entends pas de musique. Déliandre je suis sûr que tu danses comme un…oui allons y tu as raison, on verra dedans...

D’un tempérament fonceur, Elassa prit le bras de Déliandre et lui emboita le pas laissant le choix Silis d’en faire autant avec Askarion ou pas. La bédouine espérait que la roublarde serait plus à même de gérer cet individu au milieu de tout ce brouhaha.

- On va avoir du mal à trouver une table de quatre non, pas grave tu me prendras sur tes genoux…

Elassa ne savait pas pourquoi mais elle avait du mal à imaginé Askarion depuis le début dans cet endroit. Elle allait le surveiller de prés.

_________________
Elassa
Haut
   
 
 [ 114 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Common Crawler [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: