Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Mer 19 Déc 2018, 15:00



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Mar 10 Avr 2018, 21:29 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 17:54
Messages: 6603
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Celui ou celle que Cirsh nommait "Pâh" bouillait en son for intérieur. Il lui fallait manifestement cette orbe et quoi qu'ai demandé l'albinos elle l'aurait fait. Aussi dans un geste précipité il attacha corde comme le demandait Cirsh, puis se lança dans un saut sans art aucun, et qui se voulait fait pour atterrir sur la guêpe.


_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Mer 11 Avr 2018, 00:36 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 13 Aoû 2017, 19:57
Messages: 405
Localisation: France
PX: 1000
Si il y avait une chose que le demi-orc savait estimer, c'était les trajectoires. Aussitôt que la créature noire s'élança il fît s'enrouler la corde qui reliait sa monture au fil.
Le relâchement soudain de la tension aida la bête à faire l’embardée que Cirsh lui intima d'accomplir. Elle recula de deux bons mètres par rapport à la route qui fendait les cieux. Pah n'étant plus attaché que par la taille, et sa cible ayant changé de place à son arrivée, il continua sur son élan jusqu'à ce que la corde se tende. Le jeune rôdeur alors suggéra à la guêpe de suivre le mouvement tournant jusqu'à ce que l'équilibriste de génie se trouvât pendu par la taille au bout de la corde. Loin de son fil et aussi proche de la mort que l'albinos le souhaitait.


- " Désolé cher hôte, votre situation gênante va le devenir encore plus. Si vous tenez à la vie s'entend. Croyez bien que je ne prends nul plaisir à ce que je me prépare à accomplir. Simplement vous faites trop de mystères pour que je me sente à l'aise. Mon allure me fait souvent passer pour un benêt, que je sais être quand je laisse la colère me dominer. Le benêt qui tient votre existence dans sa main veut des réponses.
Il veut aussi j'en ai peur se sentir à l'aise pendant qu'il les obtient. Vous n'êtes attaché que par la taille, je vais vous passer une sorte de panier où vous allez mettre toutes - et je dis bien toutes - vos affaires. Croyez bien que ce n'est pas dans le but de vous humilier mais bien parce-que je vous estime sans doute à votre juste valeur, et que par conséquent je vous crains. Commencez par vos armes, y compris les dagues que vous avez dans vos bottes. Ne vous avisez pas de faire un seul mouvement brusque, ou trop rapide, ou de prononcer une seule parole. Si je décèle la moindre attitude suspecte vous faites le grand plongeon. Si je vois débarquer le moindre point à l'horizon il pourrait aussi vous en cuire. "


Cirsh attacha par les quatre coins le bout de tissu qu'il avait toujours sur lui à sa deuxième corde, celle qu'il venait d'enrouler par un prodige qu'il ne comprenait pas, et descendit ce panier de fortune à Pah pour que cet être étrange qui il y a peu encore était leur hôte y dépose toutes ses affaires, armes et vêtements. Cirsh les remonta pour les mettre dans son sac.

Il ressentit une pointe de pitié que l'odeur ferreuse de l'adrénaline qui coulait dans ses veines dissipa promptement. Il déglutit avant de parler d'une voix posée et forte. Une voix où l'autorité et l'assurance se faisaient sentir.


- " Maintenant que tout le monde peut réfléchir posément vous allez me dire ce qui me trame exactement ici. Et ne tentez pas de mentir j'ai des informations qui devront correspondre au récit que vous me ferez. Dans le cas contraire, je perdrai le respect que j'ai pour vous, et mon attitude risque d'en souffrir. Personne ne le souhaite j'en suis certain.

Commençons par votre nom. Comment vous appelez-vous ?

Je le dis pour nous hôtes aussi qui l'ignorent peut-être mais vous avez une fille dont vous dites vous occuper. Qu'est-elle exactement? Il vous faudra la décrire en détail.
Une jeune femme nommée Ariane vit sur une plate-forme à une extrémité du fil. Elle a perdu son amour qui se nomme Thésée. Vous me l'avez décrit comme mort. Où est-il exactement et qui l'a tué ?
Quelles étaient vos intentions en nous hébergeant ici?
Comment sort-on de ce monde haut en couleurs certes, mais qui ne regorge pas de distractions, pour rejoindre d'autres plans?
Et bien entendu, pourquoi donc voulez-vous tant cette boule qui vous aura fait perdre bien des équilibres ?

Voici pour mes premières questions. Prenez vos aises il y en aura d'autres. "


Cirsh regarda les deux nouveaux sur le fil. Il rajusta sa ceinture et s'adressa à Azuil au regard doux comme la mousse qui tapisse le sol des forêts.

- " Si vous voulez savoir quoi que ce soit, c'est le moment, ma dame, de commencer à réfléchir. Je vous propose de poser vos questions une fois que les miennes auront trouvé réponse. "

Il fît un clin d’œil à son loup pour lui exprimer sa sympathie.

Il aurait eu envie de poser des questions au couple mais il voulait que Pah comprenne que tous trois faisaient désormais équipe. Ne pas lui donner l'idée que la discorde pourrait entraver leur détermination.

Concentré, il écouta les premières réponses de cet asticot tout noir qui pendait au bout de sa ligne.

_________________
_............................................................_
C'est dans le besoin qu'on reconnaît ses amis.

Fiche de Cirsh

Fiche de Brom

Le Fil d'Art : partie 1 : le grand livre gris
Gelatine à Gemmaline partie 4 : au coeur du cube
::::::::::::::
Super Zéros
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Mer 11 Avr 2018, 12:14 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 17 Fév 2016, 21:19
Messages: 349
PX: 4000
Le coeur d'Azuil fait un bond dans sa poitrine lorsque la drow s'élance dans le vide en direction de la guêpe géante. Quel que soit le plan du semi-orque, les dés sont jetés et rien ne peut plus l’arrêter. Elle grimace, espérant sincèrement que le jeune albinos sait ce qu'il fait.

°° Pourvu que son plan se déroule comme il l'a prévu. Cette drow ne me semble pas du genre à faire dans le sentimental. °°

Cette constatation augmente son inquiétude et met un peu plus ses nerfs à rude épreuve. Pourtant, quelques secondes plus tard, Azuil sent sa tension nerveuse s'apaiser. Un mouvement de la guêpe couplé à celui d'une des cordes fait rater son saut à Pah qui se retrouve à pendouiller dans le vide, apparemment sans défense. Elle reste méfiante, sachant bien que les apparences peuvent être trompeuses. Elle laisse Cirsh poser ses questions, trouvant les précautions qu'il prend fort à propos pour garantir leur sécurité à tous. Lorsqu'il propose qu'elle réfléchisse à des questions qu'elle aimerait poser à Pah, elle acquiesce d'un hochement de tête gracieux.


- Certainement, merci.

Elle sourit à Cirsh et le laisse mener son interrogatoire tout en écoutant attentivement les réponses que va donner Pah. De toute manière, le jeune semi-orque a posé la question la plus importante aux yeux d'Azuil : comment sortir de ce monde ?

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Mer 11 Avr 2018, 17:01 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 17:54
Messages: 6603
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Le semi-drow ne fir aucun bruit en tombant, comme s'il s'y attendait. Une fois au bout de sa corde il écouta Cirsh et d'un air très tendu, visiblement extrêmement vexé il s'expliqua :

-Bien, je vois que vous n'aimait pas mon univers, sachez que j'en suis désolé mais pas responsable. Malgré vos intentions suspects, je ne vous ferez pas de mal, mettant de tels actes sur le compte de la peur plus que de la méchanceté.

L'humanoïde dans un large mouvement de corps ondulant se débrouilla pour reprendre la corde qui entourait sa taille dans sa main et d'une autre corde sorti visiblement de nul par se fit comme une sorte de balancelle où il pouvait s'assoir de façon plus "digne" que pendu comme un simple jambon au bout de son crochet.

Il reprit la conversation avec son air calme et affable :


-Noter mon cher que je ne vous trouve aucun des qualificatifs que vous vous prêtez, j'ai une grande estime de vous et de votre intelligence. Alors j'espère vraiment que vous saurez comprendre ce que je vais vous expliquer, cela m’ennurait de devoir vous faire vraiment du mal.

Il ou elle commença donc :

-Vous voulez l'orbe ? Très bien gardez là, donner là à cette jeune demoiselle et son loup qui n'en est pas un et vous pourrez ainsi tous les trois disparaitre à jamais de ce monde.


Il sourit d'un air de dire "c'est simple non ?"

-Pour le reste je ne puis rien vous dire de plus ! Et j'en suis bien désolé, mais toute curiosité n'est pas bonne à rassasier, et toute réponse ne laisse pas indemne celui qui pose la question.

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Mer 11 Avr 2018, 20:16 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 13 Aoû 2017, 19:57
Messages: 405
Localisation: France
PX: 1000
Perché sur sa guêpe, le blondinet n'en menait pas large.

Il comprît quand sa proie matérialisa de nulle-part une corde et s'en fît un siège que s'il observait ses manœuvres avec admiration en se demandant comment il avait fait tout ceci si gracieusement et si vite, c'était pour occuper son esprit et oublier qu'il n'avait pas eu - malgré ses promesses - le courage de l'envoyer à la mort. Une si belle créature, si habile et spirituelle, ce n'était pas comme occire un gobelin crasseux ou un sanglier au détour d'un bosquet.

Une menace que l'on ne met pas à exécution n'en est plus une. Décrédibilisé, il se sentait bête. Il essuya d'un mouvement de poignet une goutte de morve qui perlait à sa narine. Puis se rassura en se disant que si Pah avait voulu le tuer il serait sans doute déjà mort.
Il écouta ensuite le noiraud qui changeait d'avis comme de chemise. Ce qui n'était pas une surprise : la constance n'avait jamais été son fort.
Les motivations du funambule resteraient donc un mystère? Pourquoi pas? La vérité des uns n'appartient pas aux autres, il pourrait s'en satisfaire. Il songea avec un pincement au cœur à Ariane qu'il faudrait laisser tomber. Il pourrait toujours lui annoncer la nouvelle en retournant à la boutique de Kof-Kof pour lui parler depuis le livre.
Pendant qu'il réfléchissait le vent faisait doucement bouger ses cheveux et les tresses impeccables de l'artiste du vide, dans un curieux dialogue capillaire. Cirsh se détendît et laissa les vibrations de la selle l'envahir pour évacuer les tensions inutiles et comprendre ce qui lui semblait clocher.
La réponse était simple : il ne voulait pas se retrouver seul. Cet univers était morne mais s'il revenait à Gemmaline ou ailleurs à Faërun et qu'Azuil partait avec l'orbe et son loup la boucle de la solitude reprendrait. Sa vie ne pouvait être ce chien qui courait après sa queue. Il faudrait qu'il pense à demander à un autre dieu de venir aider Gorellik à s'occuper de lui.

Il leva la tête et regarda Azuil. Comme si elle avait le pouvoir de dénouer ce fatras d'émotions.

_________________
_............................................................_
C'est dans le besoin qu'on reconnaît ses amis.

Fiche de Cirsh

Fiche de Brom

Le Fil d'Art : partie 1 : le grand livre gris
Gelatine à Gemmaline partie 4 : au coeur du cube
::::::::::::::
Super Zéros
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Ven 13 Avr 2018, 20:42 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 17 Fév 2016, 21:19
Messages: 349
PX: 4000
En voyant la drow se contorsionner avec souplesse et faire apparaitre une corde de nulle part pour s'en servir de balançoire, Azuil grimace.

°° Aïe, aïe ! °°

Elle se tend un peu plus en voyant l'air vexé qui se peint sur le visage de Pah.

°° Hou là, ce n'est pas bon, ça ! °°

Elle se tient prête à incanter pour parer une éventuelle attaque...qui ne vient pas. Leur hôtesse se contente de parler au grand soulagement de la jeune femme.

°° Ouf, elle ne semble pas vouloir attaquer. °°

Les paroles de la drow ravivent immédiatement la méfiance d'Azuil cependant. Pourquoi soudain accepte t-elle de leur laisser prendre l'orbe avec eux ? Avec eux ? Azuil sourit intérieurement en se rendant compte qu'elle inclut déjà le jeune albinos parmi eux sans le connaitre. Elle n'approfondit pas plus sa réflexion sur le sujet pour le moment car elle vient de réaliser ce qui la dérange dans les propos de Pah.

°° Elle veut bien nous donner l'orbe mais refuse de répondre aux questions de Cirsh sur Thésée ou même sur la façon de sortir de ce plan et menace de nous faire du mal si on insiste. °°

La situation lui semble bloquée et elle ne voit pas comment se sortir de cette mauvaise passe. Avoir l'orbe ne suffit plus désormais, il faut d'abord et avant tout récupérer le corps du défunt Thésée et le rendre à sa bien-aimée. Peut-être même emmener les deux avec eux pour les sortir de là. Azuil se mordille la lèvre, indécise, quand elle croise le regard de Cirsh. Elle sent son cœur se serrer en découvrant l'océan d'émotions qui envahit les prunelles du jeune albinos. Il semble tellement vulnérable qu'elle ne peut que réagir au plus vite pour tenter de le rassurer. Elle se redresse soudain, lui sourit, avant de hocher la tête et de regarder Pah. Elle parle d'une voix calme mais assurée.


- Ma dame, vous savez donc ce qu'il est advenu de Thésée. Pourquoi vouloir cacher comment le pauvre homme a péri ? La dame Ariane n'a t-elle pas le droit de savoir ce qu'il lui est arrivé ? Ne peut-elle donc pas récupérer le corps de l'élu de son cœur afin de lui offrir de dignes funérailles ? Comprenez combien il est important pour une personne aimante de récupérer la dépouille mortelle de son compagnon de vie et de l'accompagner dans sa dernière demeure afin de l'honorer.

La jeune femme espère que ses paroles vont toucher le cœur de leur hôtesse et la rendre compatissante.

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Sam 14 Avr 2018, 14:28 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 17:54
Messages: 6603
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
La dame qui pouvait être un monsieur regarda Azuil d'un air étonné :

-Mais cette histoire d'Ariane et Thésée, c'est de la foutaise ! Tout cela n'est qu'illusion pour vous attirer ici ! Vous avez une chance de sortir d'ici sans dommages, alors profitez en ! je ne vous cache pas que ça peut m'arranger aussi, mais ne trainez pas ...


L'humanoïde regarda autour de lui d'un air inquiet :


-D'ici peut des tas de choses vont venir pour m'aider, c'est ainsi fait, ma fille ne me laisse jamais seul(e) quand je suis en danger ...

Souriant d'un coup il ou elle ajouta :

-Et puis si vous voulez, vous pourrez repassez me voir ! Vous avez le livre pour entrer

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Lun 16 Avr 2018, 15:43 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 13 Aoû 2017, 19:57
Messages: 405
Localisation: France
PX: 1000
Cirsh se sent un peu trop désorienté à son goût.

-" Ici une chose est réelle, puis elle ne l'est plus la seconde d'après ! "

Proteste-t-il, dépité, presque boudeur. Puis il se reprend et se tourne vers les deux nouveaux. Ne sachant trop si le loup le comprend il s'adresse plutôt à Azuil, mais regarde souvent son acolyte pour lui faire sentir qu'il ne le considère pas comme matière négligeable. C'est une belle bête, son regard n'est cependant pas qu'animal, pas plus que sa manière de se mouvoir. Son poil ondoyant sous les jeux de la brise attire un moment le regard de l'albinos, des souvenirs de son enfance revenus en cet instant gratter la surface de sa conscience et qui étirent un sourire triste sur son visage.

- " Faisons, alliance, vous gagnez l'orbe et moi des compagnons qu'en dites-vous ? Si ça vous va, prenez-donc la corde pour monter jusqu'au premier abri, je viendrai vous y chercher avec la guêpe qui peut, c'est certain, nous porter tous les trois. Du seuil vous monterez en selle et quand à vous Pah, vous n'aurez qu'à rejoindre votre fil chéri de là et nous faire sortir de ce monde. Après tout vous avez raison, nous en connaissons désormais l'entrée. Si l'envie nous prenait de revenir vous voir nous savons où vous trouver. Vous semblez ne pas trop aimer les guêpes alors soyez aimables de laisser partir aussi cette noble monture si elle désire nous accompagner, nous la libérerons plus tard si elle le souhaite. "

Le jeune rôdeur envoie une flopée de sentiments positifs à l'insecte géant. Tout en lui flattant la chitine il se mord doucement la lèvre en espérant que son offre sera acceptée et qu'il ne se retrouvera pas seul. Dame Azuil semble héberger des sentiments d'une noblesse rassurante, qui lui donnent envie de mieux la connaître. Il attend en poursuivant une crête de volutes colorées du regard, gravant dans sa mémoire les effets de ce monde si intriguant au cas-où il ne le reverrait plus.

- " En tout cas Pah, une chose est sûre c'est que ce monde fait une sacrée impression sur les sentiments comme sur les pensées. "
Dit-il doucement, presque à lui-même, jouant à entrouvrir la porte à la mélancolie tout en sachant que le moment ne s'y prêtait pas.

_________________
_............................................................_
C'est dans le besoin qu'on reconnaît ses amis.

Fiche de Cirsh

Fiche de Brom

Le Fil d'Art : partie 1 : le grand livre gris
Gelatine à Gemmaline partie 4 : au coeur du cube
::::::::::::::
Super Zéros
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Mer 18 Avr 2018, 16:49 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 17 Fév 2016, 21:19
Messages: 349
PX: 4000
Azuil se sent tout aussi désorientée que le jeune albinos. Elle fronce les sourcils lorsque Pah explique que l'histoire de Thésée et Ariane n'est qu'illusion.

°° Est ce vrai ? N'est ce pas un piège ? Un mensonge pour détourner notre attention et pouvoir s'accaparer l'orbe plus facilement ? °°

Elle hésite, doute tandis que Cirsh prend la parole. Elle hausse les sourcils, surprise de la réaction du semi-orque. Elle fixe le jeune homme un instant avant de hocher la tête.

°° Il semble être là depuis bien plus longtemps que moi et doit mieux connaitre les choses de ce plan et cette drow. °°

Elle décide de faire confiance au jugement de Cirsh et lui sourit avant de lui répondre.


- J'accepte votre offre, Cirsh.

Elle regarde la drow, le regard toujours aussi méfiant avant de poursuivre en la saluant courtoisement malgré tout.

- Au revoir Pah, puisse vos jours être longs et heureux et vous comblez de bonheur.

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Mer 18 Avr 2018, 17:47 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 17:54
Messages: 6603
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Suivant le plan de Cirsh, Azuil et Tharag toujours sous forme de petit loup, remontèrent vers leur "abri" et purent ainsi monter sur la guêpe géante et volante. L'albinos remarqua que Pâh comme il le ou la nommait avait un regard triste en les voyant faire. L'albinos sentie comme une onde de solitude sortir du tréfonds de l'âme de cet être sombre faire échos à son propre passé.

Mais à peine Azuil eut elle touchée la fameuse "orbe de l'air", qu'un éclaire frappa la monture volante et ses trois cavaliers.

Aussitôt un noir envahie leur yeux, leurs oreilles et leur âme ...

Mais que venait il de se passer ?

Une odeur de moisie envahissait leurs narines, une infection ...




<la suite>

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: