Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Dim 18 Fév 2018, 20:51



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Sam 06 Jan 2018, 17:35 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Dim 13 Aoû 2017, 19:57
Messages: 153
Localisation: France
PX:
Cirsh s'était bien appliqué à viser le long du fil, un coup inratable pensait-il. Las! Après avoir admiré la trajectoire de sa flèche il la vit avalée par les couleurs chatoyantes qui semblèrent se moquer un peu de lui.
Un bref instant plus tard il mettait son piège en place et se concentrait sur son deuxième tir. Attendre, attendre qu'ils soient à bonne distance, écouter son coeur dans sa poitrine et penser au soulagement de la victoire pour le ralentir, penser au mouvement des cheveux d'Eirynna, à Gorellik le sauveur, expirer et lâcher sa flèche comme une pensée vers lui. Touché ! Mais ces squelettes ont une veine pas possible !

Pendant qu'il rangeait son arc en gardant un oeil sur leurs ennemis il entendit presque le cri de la javeline qui se perdait dans les profondeurs, un cri qui déchira ses entrailles de collectionneur d'armes.

Il eût à peine le temps de sentir le sang lui monter aux oreilles qu'il était temps d'actionner son piège : il tira sur la boucle. Un de moins ! Les dieux qui veillaient sur le duo les encourageaient à poursuivre.

Le dieu de l'Illuskienne était sans doute tout près, elle avait fait mouche avec aisance, un tir en cloche, sur un fil, quelle artiste cette femme ! Et quelle voix ! Une vois enveloppante qui lui massait les os du crâne et irriguait ses muscles d'un liquide frais comme un lendemain qui chante. Il frappa en confiance et atteint son but comme rarement dans sa vie. Pourtant le petit corps très malade parût presque ne pas avoir souffert. La moutarde lui montait au nez. Tant de talent gâché ! Il sentît la chaleur d'un liquide et une douleur aigüe. Les os avaient déchiré sa peau et ça faisait une sale impression. Rien à voir avec la coupure nette d'une griffe. Il eût envie de cracher à la figure des assaillants.

Mais il avait la bouche sèche. Il lui faudrait de l'eau. Cracher... l'eau ... L'eau bénite! Contre ces choses qui semblaient magiques un petit coup de pouce ne ferait peut-être pas de mal. Mais tant que la ruse fonctionnait ça attendrait. Gaspiller les ressources loin de toute terre habitée lui semblait hasardeux.


- " Retraite! " Souffla-t-il à sa camarade, la voix heurtée par la douleur.
- " Passe-moi la corde et le grappin dans mon sac si tu veux bien, ces trucs sont increvables, il faut s'en débarasser par la ruse on va rester hors de portée. Tout va bien? Ta voix est vraiment magnifique ! "

Puis il fit retraite en prenant soin de remettre en place le piège qui avait si bien fonctionné une première fois. La créativité c'est bien mais la survie c'est pas mal non-plus.

:HRP:
Si Eirynna est d'accord, Cirsh effectue 'retraite' à vitesse normale (9m) puis actionne son piège de nouveau quand les squelettes ont dépassé la boucle, il prend 10ml d'eau bénite dans sa bouche pour la cracher en jet sur les squelettes. Si les squelettes s'approchent trop, pas de placement en arrière. Cirsh va ensuite accrocher son grappin à sa corde et tenter d'accrocher un des squellettes avec puis de tirer pour le faire tomber.

_________________
_............................................................_
C'est dans le besoin qu'on reconnaît ses amis.
Fiche de Cirsh
Le Fil d'Art : partie 1 : le grand livre gris
Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil


Dernière édition par Cirsh le Mar 13 Fév 2018, 15:13, édité 1 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Mer 10 Jan 2018, 18:52 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 08 Nov 2017, 16:02
Messages: 112
PX:
La jeune femme fût soulagée en voyant que la javeline avait encore fait son petit effet. Cirsh lui même en fut fort aise vu le regard en coin qu'il lui lançait. Elle était satisfaite d'un côté mais d'un autre, elle voyait bien que n'importe quelle arme physique ne semblait égratigner qu'à peine leurs adversaires morts vivants.

- Oui.. euh je crois que ça va, je te remercie. Enfin, on passera sur le fait que je déteste les bestioles là devant. J'aimerai que ma voix puisse les transpercer, les anéantir, elle est peut être mélodieuse mais pas d'une grande utilité sur ces trucs. Ok, si tu as un plan je te fais confiance alors. Ca a plutôt bien marché la dernière fois.

La rouquine ne put s'empêcher de lâcher un petit rire nerveux, adressant brièvement une prière à Milil tout en reculant légèrement pour passer à l'action et passa la corde et le grappin à Cirsh avant de se reculer.

- Si tu veux leur faire un piège c'est une excellente idée. Ils sont peut être résistant mais qui nous dit qu'ils n'ont pas du sable à la place de ce qui leur sert de cerveau. Enfin, Milil est sans doute avec nous en ce moment alors il faut se dire qu'on ne craint rien hein.

L'Illuskienne essayait de se persuader elle-même avant toute chose pour éviter de céder à la peur. Au pire, se dit-elle, ils avaient vu pire. N'était pas tout le monde qui pouvait se targuer d'être toujours vivant sur un fil tendu dans le pays imaginaire enfermé dans un bouquin. Mais soudain une logique la frappa:

- Cirsh, je suis sure que la prêtresse était au courant. Elle nous a passé de l'eau bénite ce n'est sans doute pas pour rien. S'ils approchent trop on pourrait peut être.. Enfin après tout si je sais viser avec une javeline ça ne doit pas être plus dure avec de l'eau bénite. Et puis bon si elle est sacrée, peut être que Milil me donnera un coup de pouce. Je me demande si lui et Llira ne se sont pas associés pour me faire arriver là. Tu crois qu'ils pourraient vivre dans un tel monde? Enfin bref... Je viens d'avoir une idée, si jamais ça tourne mal, n'as tu pas penser à enduite quelques flèches d'eau bénite? J'ai une petite idée derrière la tête pour les distraire le temps que cela se fasse.

Elle sourit, une lueur d'espoir rêveur dans son regard. Elle savait que sa voix lui serait d'une utilité dans n'importe qu'elle situation.

:HRP: Recule de 9M derrière Cirsh. Lancera Berceuse si les squelettes ne marchent pas au piège

_________________
La Fiche

Rp en cours :
Le Fil d'Art Partie 1 [FINI]
Le Fil D'Art Partie 2[SUITE]
MJ: DRAGRIFF
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Sam 13 Jan 2018, 23:08 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 17:54
Messages: 6234
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
retraite de Cirsh et Eyrinna
S1 avance
S3 lance "projectile magique" sur Eyrinna : Eyrinna perd 2pv

Cirsh installe un piège :
test de maîtrise des cordes : 11(d20)+3 = bof
test sabotage : 16(d20)+2 = pas mal => DD du piège 11
Eyrinna ?

S1 avance JS réflexe : 6(d20)+? = raté : S1 tombe dans le vide coloré
S3 lance un sort long ...

S3 : X/X
Cirsh : 5/9
Eirynna : 5/7



Le piège de Cirsh avait fonctionné, il avait réussis à faire tomber l'un des squelettes, mais il s'en était fallu de peu ! Bien que beau ce monde n'en était pas moins dangereux. Surtout que ces squelettes en plus d'être assez résistants aux attaques d'armes classiques, pour certain savaient se servir de magie ! La preuve l'un d'eux, celui du fond, venait d'envoyer un vilain "projectile magique" sur Eyrinna. Elle reçu la vilaine boule de lumière dans le visage et aurait pu tomber ! Heureusement ce ne fut pas la cas.

Bon, il ne restait plus qu'un de ces mort-vivants, la situation semblait tourner en la faveur de nos héros, encore ne fallait-il pas qu'ils manque de chance ou d'astuce.

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Jeu 01 Fév 2018, 04:29 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Dim 13 Aoû 2017, 19:57
Messages: 153
Localisation: France
PX:
" Les dieux vivent partout ma belle! Les tiens sont sûrement tout près de ... OH! "

Une boule crépitante passa juste au-dessus de l'épaule de Cirsh pour atteindre sa compagne de fil en plein visage. Le rôdeur pêta un plomb et se rua sur le squelette devant lui, lui empoignant les mains pour éviter qu'il ne finisse son mouvement. Il bavait de rage, cramoisi, ses lèvres tressautantes laissèrent échapper un flot de colère froide:

" Toi, le mal-nourri, t'as re-signé ton arrêt de mort."

Il n'hésita pas et voulut sauter dans le vide avec sa proie. Il comptait sur sa ligne de vie pour le maintenir, pendant qu'il lâcherait le tas d'os dans les nuages.
Ce n'est pas les trous dans ses os qui l'aideraient à voler.


En cas de problème ou s'il lui arrivait malheur, la barde pourrait toujours verser de l'eau bénite sur le décharné, ou aurait le temps de fuir, ou... en fait il n'y pensait pas vraiment, la rage avait pris le dessus.

:HRP:
Je pense à un truc genre 'lutte' pour que Cirsh empoigne les avant-bras du squelette, saute dans le vide avec lui et le lâche pour qu'il tombe.

_________________
_............................................................_
C'est dans le besoin qu'on reconnaît ses amis.
Fiche de Cirsh
Le Fil d'Art : partie 1 : le grand livre gris
Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Lun 05 Fév 2018, 20:33 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 17:54
Messages: 6234
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Cirsh se jeta sur le dernier squelette et l'entrainant dans sa chute le fit tomber dans ce vide coloré mais visiblement sans fonds. Le sac d'os disparu sans bruit et il n'y eut aucun son pour indiquer un quelconque fond. C'était presque à se demander s'il n'allait pas réapparaître juste au dessus !

De son coté Cirsh ne connu pas le même destin puisque attaché à une corde dont le nœud tenait bon : ouf ! Il remonta sur le "Fil" et pu rejoindre la belle rousse.

Au même moment le funambule apparu au loin en courant, essoufflé il se rapprocha de nos deux héros :


-Hey ! Mes amis, j'espère que tout va bien, j'ai fait du plus vite possible !!!

Constatant que chacun était vivant il enchaîna :

-Mes pauvres, vous voilà tout blessés, je suis navré mais j'avais une autre urgence, une nouvelle arrivante encore plus mal lotie que vous !

Puis s'approchant de Cirsh il lui dit à voix basse d'un air intrigué :

-Mais on se connait nous ! Non ? J'ai l'impression qu'on s'est déjà croisé ? Non ? Votre air me dit quelque chose ...

Puis reprenant pour les deux :

-Mais si vous le voulez bien suivez moi, je vais vous conduire en un lieu sûr où vous pourrez vous soigner et vous reposer. Et puis vous verrez l'autre fille qui vient d'arriver avec son petit loup, un vrai petit chaperon !

Souriant il commençait déjà à faire demi-tour, jetant un œil pour voir si les deux le suivait.

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Mer 07 Fév 2018, 23:58 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Dim 13 Aoû 2017, 19:57
Messages: 153
Localisation: France
PX:
Une bordée de jurons fleuris accompagna la disparition de l'osseux dans le néant coloré. Cirsh revint de sa colère pour demander à la rousse si elle allait bien, il avait eu très peur pour elle.
L'adrénaline le poussa jusqu'en haut de la corde. Il se planta devant la poétesse pour finir de se rassurer.
À peine allait-il penser à la douleur qu'elle s'éloigna à la vue du maître-acrobate, remplacée par l'attente d'une pirouette. Le semi-orc était à présent comme un enfant qui a vu le pot à friandises en haut de l'armoire.
Après avoir manqué exploser de joie quand le funamble au chapeau les eût appelés "amis" il se reprît pour le rassurer et répondre à sa question :


- " J'ai pas mal bourlingué dans ma vie alors il se peut que..."

Puis il l'observa et se dît que ce gars-là avait la peau aussi noire que la sienne était blanche, des cheveux longs, qu'ils collectionnait les dagues dans ses bottes bref, qu'il était en quelque-sorte son frère jumeau inversé.

-" On a croisé le chemin de trois ex-squelettes mais on s'en est débarassés. Eirynna a été formidable, comme d'habitude!" Il se retourna pour faire un clin d'oeil à la joueuse de luth.

-" Merci de nous avoir prévenus quand on s'est croisés tout à l'heure, grâce à vous on étatit prêts à les recevoir. Quand à nos blessures ce n'est pas grand-chose même si ça pique un peu. J'espère pour la nouvelle vusuteuse qu'elle s'en est bien tirée aussi, ce dont je ne doute pas vu que vous étiez à ses côtés. Avez-vous fait quelque acrobatie pour la sauver? Il faudra me montrer les ficelles du métier à l''occasion."

Cirsh ne se méfia absolument pas de l'homme dont il admirait trop la manière de se mouvoir. Il le suivit sans hésitation après avoir proposé à Erynna de l'aider si elle en ressentait l'envie ou le besoin.

-" Quand vous dites petit loup, c'est d'un masque de carnaval dont vous parlez? Le genre avec lequel on fait ce qui nous plaît ou bien c'est un vrai? Comment ça marche sur un fil un loup d'ailleurs? Vous voulez un peu d'eau? "

Une fois les autres désaltérés et près avoir bu une bonne lampée Cirsh frotta sa blessure avec de l'eau pour la nettoyer ce qui le fît grogner un peu puis observa attentivement la manière si particulière qu'avait leur guide de poser ses pieds sur le fil et essaya de l'imiter. Il était joyeux.

-" Au fait, j'espère que votre fille va bien. Sous le coup de la surprise tantôt j'ai malheureusement oublié votre nom.. et puisqu'on parle nomenclature comment donc s'appelle ce pays? Et j'aurais une question très importante à vous poser : le fait que des gens arivent ne semble pas vous surprendre mais savez-vous s'ils repartent ? Et si oui, comment ? "

Cirsh comptait sur le prénom pour avoir une idée plus précise de l'agile personne. Il ne savait s'il devait faire usage de galanterie à son encontre ce qui le perturbait un peu. Il se demandait si leur hôte ou hôtesse pourrait les conduire à la dépouille de Thésée, mais vu qu'il/elle leur proposait des les héberger il aurait sans doute le temps de l'ennuyer avec tout cela plus tard. Il s'adressa à Eirynna :

-" J'aurais bien attrapé un de ses os troués pour te faire une flûte mais la gravité en a décidé autrement! "

Chemin faisant, il remerciait son dieu de l'avoir tiré de là en lui prêtant un poil de colère, tout en se promettant de lui faire un joli sacrifice dès qu'une belle charogne se présenterait.

_________________
_............................................................_
C'est dans le besoin qu'on reconnaît ses amis.
Fiche de Cirsh
Le Fil d'Art : partie 1 : le grand livre gris
Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil


Dernière édition par Cirsh le Lun 12 Fév 2018, 22:17, édité 1 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Lun 12 Fév 2018, 14:04 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 17:54
Messages: 6234
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
L'hôte du Fil répondit à Cirsh :

-Appelez moi comme vous voulez, me m'importe ! Pour le petit loup, c'est unvrai animal, avec quatre pattes et deux oreilles vous voyez ? mais en petit. Sinon, oui, ma fille va bien, mais vous savez elle a besoin de beaucoup d'attention, elle est fragile ! Et tant de gens lui veulent du mal !

Puis sans trop donner d'autres explication, notamment sur les gens qui partent et arrivent il passa à la suite :

-je vous emmène là où vous pourrez vous reposer, vous avez donc une voisine mais blessé, je pense qu'elle devrait passer un temps à se soigner. Vous ensuite, profitez en pour vous reposer aussi.

-On fera une fête quand tout le monde ira bien ! Et là j'aurai le temps de vous expliquer tous ce que vous voudrez !

Le trio arriva en face de quelques cordes pendues dans les airs, apparemment accrochées à rien du tout. Explications :

-Montez ces cordes, vous arriverez chacun dan une sorte de petite cabine où il y a tout le confort que je puis mettre ici ! dormez, soignez vous et redescendez, je serai dans le coin, je vous sentirai poser le pied sur le Fil ! J'ai la sensation !

Cirsh et Eyrinna montèrent chacun à une corde et découvrir un local fort confortable. Même si c'est assez petit, le fait de voir des murs autour d'eux et de sentir un "vrai" sol sous leurs pieds leur font du bien. La "zone" est plutôt une petite pièce de 3m par 3m sur 3m. Il y a un coin avec une table et de la nourriture, des fruits, de la viande séchée, du pain et quelques rations de voyage ainsi que de l'eau et du vin. Rien de bien culinaire, mais de quoi ne pas mourir de faim.

Sur un autre coté un lit en hauteur et en dessous un baignoire, ce qui assure le couchage et l'hygiène.

Sur une tablette, juste à coté une potion avec une étiquette "soin important".

Il n'y a pas vraiment de décoration, les murs sont d'un gris plutôt harmonieux et la lumière est donnée par une sphère lumineuse que l'on peut déplacer à volonté. De part sa connaissance des Arts l'ensorceleuse remarque qu'elle peut changer la couleur de la lumière ainsi que l'aspect des murs.

Rien de bien extraordinaire, mais ce lieu permet de se reposer en toute sécurité, ce qui somme toute est déjà pas mal. Chacun chez soi, nos héros pouvaient en toute quiétude reprendre un peu de leurs esprits suite à toute cette aventure un peu folle.

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
MessageMessage posté...: Mar 13 Fév 2018, 15:12 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Dim 13 Aoû 2017, 19:57
Messages: 153
Localisation: France
PX:
Décidément, leur hôte était bien étrange, Cirsh regardait ses pieds tout en essayant de mémoriser son odeur. Il s'appliquait à sentir les glissements de l'air sur ses doigts pour affiner son sens de l'équilibre. De temps en temps il relevait la tête pour voir le bord de son chapeau vibrer doucement alors que ses bras à la peau de jais semblaient aspirer toutes les couleurs alentour.

- " Puisque vous me laissez la liberté de choisir je vous apellerai Pah, car vous êtes sans nul doute passé maître dans l'art du pas. "

Il allait falloir continuer à essayer de communiquer de manière non-genrée avec cet être. Un exercice de subtilité qui n'était pas pour lui déplaire.
Sa ligne de vie pulsait doucement, rassurante. Son mentor aurait été fier de lui d'avoir pensé à s'assurer avant de s'engager sur le fil. Il lui adressa une pensée.
Une autre pulsation était celle de la déchirure de ses chairs. Elle se rappelait à son souvenir, puis il la chassait par une pensée agréable avant qu'elle ne revienne. Sa nouvelle amie, la perspective de voir un loup, la proximité du repos.

Il pensa à la fille du demi-drow. Beaucoup de gens parlaient de leurs familiers comme de leurs enfants. Il se plût à imaginer que sa fille était en fait une gigantesque araignée ayant tissé ce fil qui leur servait de pont. Il les voyait tous deux en train de l'entretenir dans un moment de complicité.


- " Ah, il y a des aigris partout. Et j'imagine que si c'est votre fille elle doit avoir les soins adéquats et les moyens de sa défense. Vous lui passerez le bonjour à l'occasion? S'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour vous rendre votre générosité n'hésitez pas à me le faire savoir. "

Puis il se dit que leur hôte semblait préoccupé et le laissa à ses pensées. Il fit de petites blagues à Eirynna pour la distraire un peu, et lui demanda si elle chanterait à la fête. Pure formalité car il était sûr qu'elle se ferait une joie de laisser vivre ses nombreux talents.

Une fois atteinte leur destination il monta à la corde sans se faire prier.

- " À tout à l'heure! Lança-t-il à la cantonnade, bon repos ! "

Une fois seul il se délesta de toutes ses affaires et se déshabilla. Il inspecta sa blessure, détacha une feuille d'un fruit puis traça sur sa surface lisse une figure maladroite à l'aide de sang frais. Une fois cette effigie de son dieu prête, il posa dessus un petit morceau de viande séchée et le remercia profusément pour la colère salvatrice qu'il lui avait offerte et la pureté bestiale de l'instinct de survie qu'il lui avait prêté tantôt. Il déplaça le tout dans un coin de la pièce et s'occupa d'enduire de salive sa chair à vif. Puis il trouva de quoi se faire un bain.
Une fois que la piqûre de l'eau chaude eût laissé la place à une douce relaxation, il croqua quelques fruits et ferma les yeux. Ils se réveilla dans l'eau froide, régénéré et heureux.
Sa couverture posée sur le globe lumineux pour en atténuer la clarté il se posa sur le lit et s'endormît de nouveau en se demandant où il avait bien pu croiser le chemin de Pah. Cette fois il rêva de la femme-hyène des toits de Gemmaline faisant la fête avec Pah sur le dos d'une araignée géante, pendant que la niverne Yaöngle fumait en lui racontant des histoires de fils à démêler.

Quand il redescendit le fil il chercha des yeux ses nouvelles compagnes et Pah, à qui il voulait demander la permission de gober un peu de la potion posée sur la table.
Il rattacha sa ligne de vie et prît le temps de se présenter à la nouvelle venue ainsi qu'à son jeune loup à qui il offrît le dos de sa main pour qu'il le sente après s'être mis à sa hauteur. Il avait envie de caresser la bête mais s'en garda bien.
Il lui demanda comment elle était arrivée là et lui raconta brièvement leurs péripéties Gemmaliennes. L'estrade, les gobelins, la taverne et Kof-Kof le Kobold. Puis il la questionna sur les ennemis rencontrés sur le fil et partagea avec elle ses découvertes sur les squelettes et comment s'en débarasser. Il lui proposa aussi de lui montrer comment se harnacher si elle avait une corde.

Il avait en fait hâte que la fête commence.

_________________
_............................................................_
C'est dans le besoin qu'on reconnaît ses amis.
Fiche de Cirsh
Le Fil d'Art : partie 1 : le grand livre gris
Le Fil d'Art : partie 2 : premiers pas sur le fil
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: