Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Nous sommes le Jeu 27 Avr 2017, 14:56



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 171 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9
Auteur Message
 Sujet du message: Re:  Bienvenue dans la quatrième dimension
MessageMessage posté...: Mer 01 Mar 2017, 18:39 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 01:00
Messages: 11384
PX:
 Une indéchiffrable sensation de plénitude envahissait quiconque plongeait son regard dans le Désert-Infini. Les deux autochtones étaient peut-être un peu moins fascinés, mais ils semblaient tout de même apprécier le spectacle.
 « Nous verrons Pouferque, alors, répondit Tiphaine Marjane à Hercrone, avant que Varelun ne s’avançât au bord du désert et ne commençât à s’y intéresser.
 — Je crois que cinq ou six jours de marche, pour ceux qui sont revenus, fit alors Olaf Mauricette.
 — Six jours, oui. Mais personne n’est pas allé loin, en fait. Déjà, il y a que ça n’avance pas le chemin parcouru : plus on continue vers le milieu, on ne l’atteint pourtant pas. Et il y a aussi que des animaux sont cachés et attaquent. Il y a aussi des… pas des visages… des visions ! On voit des choses qui sont impossibles : des lumières de nulle part, des monstres… »
 En parlant de monstre, on précisa qu’il y avait quelques prédateurs : lions, loups, ours, crocodiles… mais que très peu s’en prenaient aux gens. Il suffisait de les laisser tranquilles.
 « Et il y a la tarasque, aussi. Mais elle est seule sur une grande ile. Des… des botanistes ? des botanistes vont la voir de temps en temps.
 — La tarasque ? demanda Tordak. Elle est ici depuis quand ?
 — Eh bien… depuis toujours !
 — Impossible : elle a été vue à Féérune pendant le temps des troubles. Et… elle ne peut pourtant pas passer d’un plan à l’autre. »
 En effet, les compagnons de Tordak se rappelaient bien des histoires concernant l’immense monstre immortel et capable de dévaster tout sur son passage, sans haine ni malveillance, juste parce qu’il avait prévu de passer à cet endroit. Robert, de son côté, ne voyait pas bien de quoi il parlait.
 « En tout cas, moi, ce que je vois, fit-il quand même, c’est que ce truc, c’est surement notre porte de sortie. Dommage que j’ai dû échanger le bidule planaire pour obtenir le charriot… »


    :HRP: Je viens de me rendre compte que la tarasque avait des modificateurs de compétence particulièrement pourris !

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  Bienvenue dans la quatrième dimension
MessageMessage posté...: Mer 01 Mar 2017, 23:48 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 19 Juin 2013, 22:04
Messages: 444
PX: 10000
Hercrone a un hoquet de surprise.

- Quoi ? Tu as échangé l'objet capable de nous ramener sur notre plan ?!?

Hercrone sent une grosse bouffée de colère monter à vitesse grand V et serre les poings pour la contenir...Encore un peu.

_________________
http://www.gemmaline.com/forum/viewtopic.php?f=5&t=4889
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  Bienvenue dans la quatrième dimension
MessageMessage posté...: Dim 05 Mar 2017, 01:07 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 01 Oct 2014, 19:31
Messages: 745
PX:
Dans son coton mental, l'ensorceleuse trouva tout de même la force de s'alarmer sans un mot des propos varelunesques. Ses paroles semblaient indiquer qu'il envisageait une expédition dans cet immense désert... Elle le contempla, les yeux écarquillés, en espérant que la réponse de l'autochtone compact calmerait ses ambitions.

Ce paysage à perte de vue fourmillait donc de prédateurs sournoisement embusqués et de mirages, à ce qu'il semblait. Sans doute les conséquences du soleil torride qui devait y taper en journée, déréglant la cervelle des inconscients qui s'y aventuraient, les rendant peu à peu aliénés à mesure qu'ils se déshydrataient. Raison de plus pour s'en éloigner au plus vite.

Au moins, la faune locale semblait se comporter à peu près normalement dans le reste de ce monde. La Crinti épuisée étouffa un bâillement puis s'étonna concernant la tarasque. N'était-elle pas censée être une créature unique ? Lorsque Robert suggéra que ce monstre pût être leur porte de sortie, elle arqua encore plus haut les sourcils. Cela faisait sens, si lui seul avait su voyager entre les plans, mais... Ils n'allaient tout de même pas tenter de la chevaucher pour espérer que, dans l'improbable hypothèse où elle ne les eût pas jugés dignes de son estomac avant, elle se décidât à regagner une zone hasardeuse en Faerûn avant qu'ils ne mourussent tous d'inanition.

Ou alors, Robert parlait du désert. Ce qui était à peine moins inquiétant...

Tout à coup, ramenée à la réalité par le cri d'Hercrone, elle se redressa, affolée, en manquant de s'étrangler. Également à deux doigts de la colère médusée, elle s'exclama sur le ton d'une mère réprobatrice demandant des comptes, tout en fixant le gnome de ses yeux ronds comme des billes :


— Sieur Robert !!?

_________________
Image
Enso 2 (7/5 ; CHA) :
    • 0 : Fatigue, Hébétement, Manip dist., Noir, Son imag.
    • 1 : Armure mage, Proj magique
Evoc' 1 (5/3 ; INT), préparés :
    • 0 : Choc élec., Manip' à distance, Hébétement, Ouv/Ferm, Claque son.
    • 1 : Chambre froide Darsson, Lame pers. Shelgarn, Transfert blessure

PM (Héritage Drow) : Lumières dansantes, Lueur féérique, Ténèbres.
Ayan
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  Bienvenue dans la quatrième dimension
MessageMessage posté...: Mer 15 Mar 2017, 04:24 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 26 Oct 2014, 00:03
Messages: 637
Localisation: Dublin
PX: 3000
Plume de Scribe: 1 Plume
Varelun plongeait le regard dans le désert profond, toujours absorbé par cette magnifique énigme qu’il avait sous les yeux. Six jours de marche, trois pour l’aller, trois pour le retour. L’exploration du désert n’était donc pas conséquente, même si l’on avait une bonne vue. Trouver une porte dimensionnelle était déjà une épreuve en soi, alors dans un désert immense… Et beau… Et intriguant ! Toutes ces rumeurs sur son contenu, ses légendes… Oui, il lui faudrait aller le visiter.

* Des crocodiles ? Dans un désert ? Il ne doit pas y avoir tant de désert que ça. * Pensa le façonneur. Il parlaient aussi de la tarasque. Varelun se souvenait de ce monstre horrible. Et aussi de comment il l’avait maintes fois vaincu (dans ses meilleurs rêves). Une légende de plus qu’il aurait aimé observer de ses yeux, mais d’assez loin…

− La TARASQUE !?!

Cria-t-il en se retournant vers ses compagnons, de concert avec les exclamations d’Hercrone et Ayan. Un frisson lui parcouru l’échine, malgré la chaleur ambiante. Un monstre… LE monstre ! Ici ! Non loin ! Surtout que Varelun devait être goût, avec tout le sel qu’il ingurgitait. Il s’imaginait déjà tenter de sortir de l’estomac de la Bête à coup de dague. Non, ça n’était pas plaisant. Mais une idée lui vint. Levant un doigt, ignorant les exclamations de ses collègues quant à la boussole, il se rapprocha du chariot et s’adressa à Robert :

− Je suis d’accord avec toi, ce désert est important pour la suite de notre voyage.

Il mentait, mais à peine, et il le savait. Rien ne disait que leur prochain portail était dans ce désert, mais l’espoir de le visiter était suffisamment attrayant. Il se tourna vers Tordak, les mains dans le dos, le ton professoral.

− Sieur Tordak, ce que vous dites est fort sensé. Mais il y a trois possibilités, non exclusives, que vous n’envisagez pas. (L’une de ses mains refit son apparition et il leva l’index) La première est que la Tarasque, créature magique et puissante, puisse effectivement traverser les plans, naturellement ou par le portail que nous cherchons. La seconde (son majeur suivit) est que cette Tarasque en est une autre, un alter ego de celle de notre plan. La dernière (son annulaire se leva finalement) est que cette tarasque a été influencée par le plan comme l’ont été les orques que nous poursuivons… Et je citerai pour argument que des scientifiques vont la voir sans peur et ce de façon régulière.

Tout en remontant dans le chariot, car il ne pouvait aller explorer ce désert sans préparations et n’avait donc rien de plus à faire ici, il tourna la tête vers Olaf et Tiphaine avant de leur demander sur un ton entendu :

− Je pense que vous parliez de biologistes, mes chers hôtes ?

* Une chose est sûre,* pensait-il en son for intérieur,* c’est qu’il fait une chaleur de tous les diables, et que cette nausée permanente n’aide pas.* Il réprimait l’envie de régurgiter son repas, mais essayait de contenir tant bien que mal.

    :HRP: Bizarrement, je croyais avoir répondu à ce RP depuis longtemps… Mes excuses. Je vais me mettre un rappel à l’avenir.
    Test de Connaissances (Mystères) (+6) pour savoir ce que je sais exactement de la tarasque stp :)

_________________
Fiche perso de Varelun (Façonneur 3 ; NB)
Chroniques fantastiques

Image
Influx : (4/4) | (2/2) | 0 | 0 | 0 | 0 – Réserve créative : 60
Pouvoirs : Comm. avec les animaux / Lumières dansantes / Prestiditruc / Son imaginaire
Temps gemmalien : jour 16


Autres moi : Zandaar / Arkeïos / Ætherion ; merci d'envoyer vos MP à Ætherion
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  Bienvenue dans la quatrième dimension
MessageMessage posté...: Dim 19 Mar 2017, 01:33 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 01:00
Messages: 11384
PX:
 « Oh ! là, là ! Ce que vous êtes susceptibles ! Mais non, je l’ai pas échangé, le bidule planaire ! Essayez un peu de rigoler, quand même ! Par contre… j’en ai échangé une pièce. Mais inquiétez-vous pas ! C’est juste un morceau de métal que je vais faire remplacer par du mithral dès que je le pourrai. Et je sais exactement comment faire ça. »
 Un rapide clin d’œil adressé à Varelun semblait lui dire « Et comme ça, on explique pourquoi le bidule ne fonctionne plus pour le moment, malin ! » Sauf que le discret signe fut remarqué par Ayan et un Tordak qui se passa la main sur le visage d’un air dépité (et non décapité).
 « Robert, Varelun, c’est quoi, ce clin d’œil ? Encore une blague débile ou quoi ? Montrez-nous cet objet, qu’on ait la preuve de vos dires.
 — Vos désirs sont des ordres ! »
 Aussitôt, le gnome brandit le boitier magique et le présenta.
 « Vous voyez : il ne fonctionne plus. À vrai dire, pour être honnête… la pièce que j’ai échangée était abimée. En arrivant dans le plan, j’ai été précipité au sol et… ça l’a tordue, rendant l’utilisation du bidule impossible. Mais je sais le réparer, ne vous en faites pas ! »
 Les arguments étaient convaincants et le nain acquiesça en silence.
 « Et puis, de toute manière, comme ce désert est surement notre porte de sortie, on n’a pas forcément besoin de ça. Et n’oublions pas que même si on passe un an ici… sept ou huit heures seulement se seront écoulées chez nous ! On a tout notre temps pour percer ce mystère ! Sans compter que le bidule n’est pas la clé… c’est comme si était rendu inutilisable un étrier : non seulement il se change, mais surtout, au pire, on peut monter à cru ! »

 De son côté, Varelun se souvenait qu’en plus d’être un énorme monstre qui avait effectivement parcouru Féérune pendant le temps des troubles en ravageant de nombreuses terres avec la tranquillité d’une vache au pacage, la tarasque avait deux têtes et exhalait une odeur de fromage confit dans le sel gemme. Enfin… ça, c’était les histoires des anciens, mais tout le monde savait que le fromage se faisait confire dans le sel de mer et pas dans le sel gemme…


    :HRP: Test de discrétion de Robert : 15 (d20) + 6 = 21.
     Test de détection d’Ayan : 18 (d20) + 4 = 22 contre DD 21 => réussite.
     Test de détection de Hercrone : 2 (d20) + 5 = 7 contre DD 21 => échec.
     Test de détection de Tordak : 20 (d20) + 3 = 23 contre DD 21 => réussite.

     Test de connaissances des mystères de Varelun : 8 (d20) + 6 = 14 contre DD 10 + 48 (DV) = 58 => échec. (Je trouve que c’est un peu abusé, ce DD, en fait : 10 + FP, c’est peut-être déjà plus raisonnable que 10 + DV, quoique… il faudra que je me penche sur la réalisation d’une règle maison à ce sujet. Quoi qu’il en soit, 14, c’est quand même trop peu.)

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  Bienvenue dans la quatrième dimension
MessageMessage posté...: Dim 19 Mar 2017, 23:04 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 19 Juin 2013, 22:04
Messages: 444
PX: 10000
Le clin d’œil des deux gnomes passe inaperçu pour la rôdeuse et l'affaire aurait pu en rester là. L'intervention de Tordak dévoile le pot aux roses...Et alimente la méfiance de la rouquine. Elle plisse les yeux et lance un regard soupçonneux aux deux compères avant de pincer les lèvres. Elle ne dit pas un mot mais son regard prouve que la colère couve.

Elle regarde le chemin, ignorant le désert, espérant presque apercevoir les habitations de la cité qu'elle sait pourtant être encore hors de vue. Comme le temps lui parait long soudain. Elle voudrait déjà être là-bas pour accélérer le temps et rentrer au plus vite sur son plan.

°° Shaundakul, Tymora, aidez-nous à retrouver notre chemin au plus vite...De grâce ! °°

_________________
http://www.gemmaline.com/forum/viewtopic.php?f=5&t=4889
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  Bienvenue dans la quatrième dimension
MessageMessage posté...: Mar 28 Mar 2017, 15:09 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 26 Oct 2014, 00:03
Messages: 637
Localisation: Dublin
PX: 3000
Plume de Scribe: 1 Plume
Varelun, observant l’échange courtois entre ses différents camarades d’un œil bienveillant, hochait la tête pour appuyer les propos de Robert. Il avait, selon lui, fait ce qu’il fallait, et il n’avait rien à se reprocher. Alors quand son comparse lui fit se clin d’œil, il renvoya un sourire discret mais complice, signifiant qu’il avait bien comprit. Oui, la boussole était cassée, maintenant tous le savaient, ce qui n’était pas plus mal. Après, les circonstances accidentelles du « comment » importaient peu… C’était bien rattrapé ! Ils avaient ainsi pu conserver la confiance de leurs équipiers. Après-tout, ils étaient les plus digne de confiance ici, aussi leur mentir avait été la bonne chose à faire. Ils n’auraient de toute façon pas comprit pourquoi la boussole s’était brisée, ni comment la réparer. Laisser ça aux experts, et ne pas les inquiéter, voilà une bonne chose.

Ce qui le gênait un peu plus, et même un peu plus à chaque minute, c’était la confiance de Robert quant à leur sortie située dans le désert. Surtout si une bête à l’haleine délicieuse le gardait… Certes, cela lui donnait faim, et doublement faim, vu le nombre de têtes, mais un monstre pareil… Et Varelun qui était si délicieux… La Bête ne pourrait pas résister à vouloir le croquer. Malgré la chaleur, un frisson lui parcouru l’échine. Il regarda les autres :


− Bien, moi, j’ai faim. On a pas de gâteau au cinq sels, et j’espère qu’ils en ont en ville…

_________________
Fiche perso de Varelun (Façonneur 3 ; NB)
Chroniques fantastiques

Image
Influx : (4/4) | (2/2) | 0 | 0 | 0 | 0 – Réserve créative : 60
Pouvoirs : Comm. avec les animaux / Lumières dansantes / Prestiditruc / Son imaginaire
Temps gemmalien : jour 16


Autres moi : Zandaar / Arkeïos / Ætherion ; merci d'envoyer vos MP à Ætherion
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  Bienvenue dans la quatrième dimension
MessageMessage posté...: Mar 04 Avr 2017, 22:13 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 01:00
Messages: 11384
PX:

 L’incident ne semblant pas créer plus de vagues, surement à cause de la fatigue qui gagnait tout le monde. Tordak se passa la main sur le visage en grommelant, préférant faire semblant de croire aux explications du gnome, tandis que les deux autres nains ne comprenaient pas vraiment ce qui se passait. Tout au plus avaient-ils compris que l’ambiance était tendue et proposèrent-ils d’arriver au plus vite à Pouferque, afin que soient réglés au plus vite les problèmes qui pourraient y être réglés.
 « Vu comme vous dormez, nous serons à la ville cette nuit. »
 Les deux parties de la phrase d’Olaf Mauricette n’avaient pas vraiment un grand rapport, mais surement la traduction avait-elle fait perdre une partie du sens… Toujours était-il qu’on leur proposait d’arriver au plus vite en ville.

 La caravane se remit donc en branle sous la chaleur qui devenait de plus en plus torride. Heureusement que les fontaines d’eau fraiche se faisaient de plus en plus régulières sur la route et que l’approche de la grande ville impliquait aussi l’accroissement de la densité de la population et donc des bâtiments et des zones d’ombre. Certaines portions de la route étaient même entièrement couvertes d’élégantes tonnelles. Du moins, c’est ce que purent voir ceux qui luttaient contre le sommeil. Cheminant cahincaha, la carriole qui abritait les épipédonautes les berçait tranquillement sur la route, dont le revêtement s’améliorait au fur et à mesure qu’on approchait de Pouferque. Tout ceci leur permit de se reposer convenablement et c’est en fin de journée, alors que la nuit tombait qu’ils se réveillèrent frais et dispos, à quelques heures, à peine, de la cité.
 Ceux qui avaient jeté de temps à autre un œil sur le chemin purent voir que la ville de Pouferque était proprement gigantesque. Elle s’étendait d’un bout à l’autre de l’horizon alors même que ses portes n’étaient pas encore discernables. D’un autre côté, une fois qu’elles auraient pu l’être, ils purent se rendre compte du fait qu’elle n’en avait tout bonnement pas : aucune muraille ne séparait la cité de la campagne ou de ses faubourgs.
 Voyant tout le monde éveillé, Tiphaine Marjane étouffa un bâillement et montra la ville qui commençait à briller de mille feux dans la nuit.

 « Pouferque ! Dans la nuit, nous arrivons dans une maison libre pour les voyageurs. Et demain matin, vous pourrez faire ce que vous voulez. Sauf si… peut-être vous dormirez. Alors il faudra faire la nuit. Mais je ne sais pas si tout que vous voudrez sera là. »

 Les derniers kilomètres jusqu’à l’arrivée à la maison libre dont parlait Tiphaine Marjane furent un ravissement pour les yeux et les oreilles. Partout, l’architecture rivalisait avec ce que tous avaient pu voir de plus beau à Féérune. Des palais aux tours élancées qui fendaient les cieux jusqu’aux nuages, des jardins grands comme des forêts seigneuriales abritaient des bassins et des torrents glougloutant, même les habitations les plus simples paraissaient plus exotiques et riches que les maisons nobles de Portcalim, chaque bâtiment était décoré de vitraux à faire pâlir les prêtres de Kossuth des Royaumes… çà et là, des kiosques résonnaient de styles musicaux tous plus étranges les uns que les autres aux oreilles des voyageurs, mais de ces musiques exotiques, nulle cacophonie ne se créait : même si, pris individuellement, chaque son était surprenant, l’ensemble formait un tout harmonieux qui semblait fait pour cette ville. Bien vite, Robert lui-même avait arrêté de parler, de comparer Pouferque à la cité de Sceau, située dans le plan des Terres-Extérieures : ce qui l’impressionnait le plus était l’absence de magie dans ce joyau.
 De toute cette ambiance se dégageait une impression de mystères et de douceur, baignés de calme et de plénitude. Les jardins n’étaient pas enclos et les grands bâtiments étaient tous ouverts aux quatre vents, comme des invitations à aller profiter des bancs bordant les bassins ou des cuisines d’où s’échappaient de délicieuses odeurs de pain chaud ou de ratatouille.

 « On demandera les musiciens de cesser le bruit pour la nuit, si vous voulez dormir ou se reposer. »
 La maison était un petit manoir inoccupé, mais meublé, entourant une cour arborée et abritant en son sein ce qui semblait être une salle de jeu de paume ou quelque chose d’équivalent. Chacun pouvait avoir sa chambre, un bureau, une salle d’eau et une cuisine particulière, mais une cuisine et une salle à manger communes se trouvaient aussi au rez-de-chaussée. Tiphaine Marjane leur signala que le sous-sol conduisait à un réseau de canaux permettant aussi de se déplacer d’un quartier à l’autre en ville, ce qui était pratique les jours de pluie.

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  Bienvenue dans la quatrième dimension
MessageMessage posté...: Jeu 06 Avr 2017, 00:40 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 19 Juin 2013, 22:04
Messages: 444
PX: 10000
Fraîche et dispose autant que l'on puisse l'être après une journée si caniculaire, Hercrone n'aspire qu'à un bon bain pour se décrasser et d'un repas copieux pour se requinquer. La découverte de la cité l'émerveille et elle ouvre de grands yeux curieux devant ce lieu aussi paisible que est populeux. L'absence de remparts et de portes pour protéger la cité l'étonne tout d'abord.

°° Incroyable qu'une cité de cette importance n'ai pas de quoi se protéger ! °°

Puis, se rappelant les particularités de ce plan, elle se ravise.

°° Finalement, non, cela n'a rien d'étonnant. La bonté semble être la norme ici alors pourquoi se protéger ? Et de qui ou contre quoi ? °°

Elle sourit, ne sachant pas exactement si ce qu'elle voit lui plait ou l'inquiète. Elle hausse les épaules, continuant d'admirer les lieux sans plus se poser de questions. L'arrivée au manoir la laisse bouche bée.


- C'est ici la maison libre des voyageurs ?!? Ben mes aïeux !

Elle siffle son admiration avant de sauter à bas de la charrette. Elle entre et se laisse guider pour la petite visite des lieux, ravie de ce qu'elle voit. Une fois le tour du propriétaire fait, elle choisit une chambre et s'y dirige tout en disant.

- Je vais prendre un bain...On se retrouve en bas pour le repas ?

Elle grimpe les escaliers avec souplesse, heureuse à l'idée de passer la soirée dans ce lieu enchanteur mais encore plus contente à l'idée de régler au plus vite leur affaire et de repartir vers Faérûn.

_________________
http://www.gemmaline.com/forum/viewtopic.php?f=5&t=4889
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  Bienvenue dans la quatrième dimension
MessageMessage posté...: Ven 14 Avr 2017, 01:44 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 26 Oct 2014, 00:03
Messages: 637
Localisation: Dublin
PX: 3000
Plume de Scribe: 1 Plume
La seule réponse que Varelun obtint à sa complainte fut le bruit de son estomac gargouillant comme un dragon mâchonnant un nain. Il tentait bien de dissimuler cela en se mouvant et attribuant les bruits au grincement du bois de la charrette, mais personne n’était évidemment dupe. Donc tout le monde l’était ! Il restait persuadé de l’efficacité de son stratagème quand il s’endormit d’un coup, ronflant autant que son ventre ne gargouillait. Il ne daigna se réveiller que pour quelques haltes aux fontaines, et peu avant d’entre dans la ville.

Ses cheveux lissés comme s’il sortait de chez le barbier, sa moustache aussi ordonnée que s’il se l’était peignée à coups de bourrasques, il maugréait, mais s’arrêta bien vite en observant Pouferque se dessiner devant leurs yeux, des yeux pétillants de curiosité et d’admiration. Varelun était tout bonnement fasciné par ce faubourg-cité, et que d’aventures et d’anecdotes devait-elle receler !
* Oui, bon, enfin… S’ils sont tous aussi gentils, qui sait ce que serait la plus palpitante des anecdotes… * Pensa-t-il, sceptique. Il tournait la tête, regardait devant, derrière, à droite, à gauche, au-dessus. Il regardait la faune, la flore, l’architecture, tout, tout ce qu’il pouvait distinguer dans la nuit. Un petit gnome aux fêtes du solstice d’hiver… Même la musique était là, même si aussi étrange qu’étrangère, il se laissait tenter à l’apprécier. Ce lieu devait être une bonne résidence pour une bonne retraite. Après tout, et si les Dieux avaient eu la même idée ? Un lieu neutre, bienveillant, sans magie permettant d’imposer sa loi. Un lieu idéal pour se reposer de tout son soûl, un paradis. Cela restait une énième théorie, invérifiable, mais tellement plaisante pour l’esprit. Il la reprendrait sûrement dans ses mémoires, qui savait.

− Non, non, inutile de faire cesser la musique, Dame Tiphaine. Nous ne voudrions pas importuner. Et mes oreilles sont ravies d’entendre ses sons.

Il accompagnait son discours d’un sourire et de gestes englobant les alentours, et désignant ses oreilles. Il était sincère dans ses paroles, pour une fois son cerveau ne lui jouait pas un tour — il était à ce point gnome que même sa matière grise se jouait de lui. Mais pas cette fois, et il en oublierait presque le but de leur voyage… Il se retrouvait dans l’exclamation d’Hercrone, et voyait en effet ce palace comme un luxe. Mais, après tout, pourquoi ne pas en profiter !

− Très bien, Dame Hercrone. (Il se tourna vers le reste de ses compagnons) Quant à moi, je vais visiter les lieux.

Et il repartit en sifflotant. Il était tard, mais il ne se sentait pas vraiment fatigué, alors il partit à la chasse. Il fouina ça et là, cherchant le moindre détail, la moindre petite chose, le moindre petit secret croustillant à se mettre sous la quenotte. S’il trouvait une bibliothèque, bingo ! Mais vu la dernière fois qu’il avait lu un livre local, il n’espérait pas grand chose. Il irait ensuite se poser dans le jardin central pour bricoler un peu avant d’aller dîner.

    :HRP: Fouille + discrétion ? Sans vraiment déranger quoi que ce soit, ni trop pousser, et en évitant de vexer les autochtones. Et s’il y a une bibli, trouver un livre qui nous serait utile, mais j’y croit pas trop.

_________________
Fiche perso de Varelun (Façonneur 3 ; NB)
Chroniques fantastiques

Image
Influx : (4/4) | (2/2) | 0 | 0 | 0 | 0 – Réserve créative : 60
Pouvoirs : Comm. avec les animaux / Lumières dansantes / Prestiditruc / Son imaginaire
Temps gemmalien : jour 16


Autres moi : Zandaar / Arkeïos / Ætherion ; merci d'envoyer vos MP à Ætherion
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re:  Bienvenue dans la quatrième dimension
MessageMessage posté...: Lun 17 Avr 2017, 14:53 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 01:00
Messages: 11384
PX:
 Un peu à contrecœur, tant supporter Varelun ne l’enthousiasmait guère, Tordak se mit à fouiner avec lui.
 « Je suis curieux de voir ce qu’il peut y avoir ici. »
 Personne n’étant fatigué, hormis les locaux, il fut possible d’occuper son temps à prendre connaissance des lieux. Il n’y avait que du linge propre, mais rien à manger, souci qui fut vite réglé lorsque deux voisins se présentèrent pour porter des fruits, du pain et de la viande séchée, qui fut déposée par Olaf Mauricette et Tiphaine Marjane dans la cuisine, avant qu’ils n’aillent se coucher, non sans avoir discuté et mangé un peu avec les deux visiteurs, en compagnie de Robert, qui semblait commencer à baragouiner quelques mots de leur langue.

 Hercrone eut toutes les difficultés du monde à trouver un baquet pour son bain avant de comprendre que ce qui semblait être des bassins d’agrément d’intérieur, dans deux des pièces communes, étaient, en réalité, de grandes baignoires. Le problème suivant fut d’en chauffer l’eau, mais avec un peu de temps, grâce à un fourneau situé en-dessous, elle put finir par prendre le bain tant attendu : savon, linge de bain, peignes, brosses à cheveux, rasoirs, ciseaux à ongles et à cheveux, tout était à disposition dans les armoires des salles d’eau.
 Dans leur exploration du manoir, Tordak et Varelun ne trouvèrent aucune porte dérobée, aucun secret honteux dissimulé sous un tapis… il y avait bien une pièce qui ressemblait à une bibliothèque, mais elle n’était pas vraiment chargée en livres. À vrai dire, on trouvait des ouvrages un peu partout et traitant d’un peu tout : dans un des bureaux, il y avait même un livre érotique chargé en images de toutes sortes. La plupart étaient beaucoup plus sobres ; à voir les illustrations, certains traitaient de sciences naturelles ou de mathématiques, d’autres, reconnaissables à leur mise en page, devaient être des recueils de poèmes, ceux qui restaient, quant à eux, étaient surement des romans ou des chroniques. Certains n’étaient composés que d’images accompagnées d’un peu de texte, images qui racontaient manifestement une histoire suivie. Mais, bien évidemment, tous restaient particulièrement muets quand on cherchait à les comprendre.

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 171 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: