Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Nous sommes le Ven 20 Oct 2017, 05:31


Règles du forum


Image


Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Ayla
MessageMessage posté...: Mer 05 Avr 2017, 22:20 
Aventurier novice
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 04 Avr 2017, 18:17
Messages: 8
Localisation: Quebec, Canada
PX:
Parlez-nous de vous ! a écrit:
Prélude : Je viens de passer presque une journée entière à lire, écrire, penser à des choses, en lien à D&D, Gemmaline et un personnage. Je suis un peu excessive...

Prénom : Alyssa

Âge : Un chiffre "trop grand" :? ... enfin, d'ici quelques années.
->(sauf si le chiffre est trop grand (grand est un chiffre supérieur à 30, eh oui, c'est dur je sais... :D))

Ville : Saguenay (En région, au Québec, Canada)

Genre: F

Hobbies : Jeux vidéos (WoW, LoL, WoT, AoE, etc), Préparer des trucs / fouiller sur D&D, Réécouter mes films / émissions préférés et en écouter des nouveaux qui ont l'air bon / sont jugés cultes, écouter ma musique préférée (progressif - rock ou metal - comme Rush, Opeth, Dream Theater, aussi Iron maiden!) en faisait un tour d'auto ou jouant à l'ordinateur. Coder et programmer des trucs pour m'amuser.[/b]

Connaissances de D&D? Oui... :
J'ai commencé sur la version 3 quand j'était jeune (il semblerait, j'avais aucune idée de la version à laquelle on me faisait jouer à l'époque), mais dès mon premier livre, j'ai acheté la 3.5. Ça fait plus de 10 ans que j'y joue.

On m'a fait essayer la version 2, j'ai déjà été un peu familiarisée à la tac0. Mais je serais triste sans les dons de la 3.x. Je me suis contentée de "détester à distance" la 4 : je n'ai jamais essayé. Je n'ai jamais ouvert un livre de la 4.
J'ai juste lu et entendu les commentaires.

J'ai joué un peu à la 5. C'est sans dire la pente qui est remontée de la part de WotC après la 4, et à mon avis un très bon jeu, mais personnellement je préfère largement la 3.5.

Mon premier personnage important fut mon elfe mage. Je devais avoir entre 15 et 17 ans. Je l'ai joué jusqu'au niveau 8 ou 9 à l'époque.

Ensuite j'ai découvert le plaisir d'avoir une tonne de dons de combat et une force incroyable avec mes 2 guerriers rendus niveau ~14. Dont l'un avec attaque en rotation à la faux. Puis j'ai aussi découvert que 10-14 niveaux de guerriers avec quelques niveaux de barbares sont faibles à comparer d'un rayon ardent au même niveau avec la métamagie..! J'ai ensuite principalement joué des mages, Théurge Mystique(mage archiviste).

Ces dernières années j'ai eu quelques folies de "powergaming" où j'en suis arrivée à, dans les niveau 8 à 10, fournir 90% du DPS d'un groupe de 4 à moi seule, battre un dragon de FP ~10 seule, entamer un combat à la charge en fournissant presque 10 attaques instantanément pour plusieurs centaines de dégâts, atteindre 60 de CA, donner plus de 10 "buffs" à la fois à mon groupe, diriger plusieurs dizaines de NPC à la fois, etc... ce qui était triste au final.

Depuis, quand je passe des heures et des heures à peaufiner un "build" de personnage, c'est pour atteindre un archétype particulier, exacte, et non plus la puissance. Têtue comme je suis je déteste les trucs "homemade", alors, je suis toujours rendue à fouiller dans les dragons magazine, sur une tonnes de livre différents, pour trouver ce qui y correspond le plus tout en étant dans les règles, et aussi pour trouver les liens logiques et de backgrounds à tout ça.

Entre autre, chaque fois que j'ai entendu parler d'un truc qui m'intéressait, sur un forum par exemple, je dois toujours trouver la source ensuite, voir, lire, comprendre par moi même, sinon je n'utilise pas.

Au final ça m'a fait lire des tonnes et des tonnes de trucs sur D&D3.5 en générale. Et ça me dérange pas, parce que j'aime "tout connaitre et tout comprendre". Par contre, je n'ai encore jamais entièrement lu le livre du joueur 1 et le livre du maître 1 au complet..!


Connaissances de Faerûn (RO) ? Peu ._. J'ai surtout joué / fait joué dans des campagnes avec leur propre univers. Je me suis inscrite ici tout à l'heure hier (oui, j'édite ce message depuis hier!).

Je voulais surtout m'y faire un compte pour pouvoir discuter avec les gens ici, après tant d'années à venir chercher de infos techniques, et essayer le système de création de fiche, et avec un peu de chance éventuellement jouer avec d'autres d'ici. Au final me voilà à lire sur un peu tout et rien, et j'aime bien ça. J'ai déjà cerner mon Dieu préféré, et je commence à lire sur quelques régions. J'ai aussi lu sur quelques Dieux, ainsi que sur une plusieurs régions d'où peuvent être issus les humains, durant la sélection de ces derniers pour mon personnage. J'ai aussi déjà remarqué de subtiles différences entre le contenu auquel je suis habituée et celui de Gemmaline.

Dites nous comment vous êtes arrivé(e)(s ?) ici ? Au fil des années, en faisant des recherches pour D&D, Gemmaline est parmi les sites web sur lesquels je suis tombée le plus souvent. Puis, aujourd'hui, sur mon fil Facebook je tombe sur un post en faisant mention. Ça fait quelques temps déjà que j'espère pouvoir jouer en ligne avec d'autres, alors en voyant ça j'ai réalisé qu'ici aussi je pourrais, je n'y avait juste pas pensé avant!

Êtes-vous MJ ailleurs / sur table ? Oui ... :
Malheureusement, oui.... lol je dis malheureusement, parce que, semblerait que mes amis aimaient comment je dirigeait les parties..... alors, jouer, pour moi c'était rendu quasi impossible >.<
Bref oui, depuis plusieurs années je suis MJ pour D&D 3.5. Les groupes pour lesquels j'ai été MJ le plus:
-Petit frère et ses amis, niveaux 1 à 4, et 1 à 7, environ
-Mon ex, avec parfois un ami, et rarement plus que ces 2 là, niveau 1 à 14
-Un groupe d'amis ~1 à 8

Bref autant entant que joueur ou entant que MJ, je n'ai jamais attendu les hauts niveaux.


Aimez-vous les pingouins ? Au risque de m'exposer au problème suivant : je ne suis pas encore assez informée sur le site, la communauté ou ses "insides", je vais simplement me risquer à répondre franchement et simplement (ce qui est déjà trop tard vu la taille de la réponse) : oui, je trouve ces petites bêtes cocasse et "cutes" (mignonnes).

Profession / Étudiant quel domaine ? Programmation informatique

Avez vous un frère/sœur/neveu/ami(e) qui pourrait se connecter sous la même ip que vous ? Oui : partenaire... et qui sait, peut être mes chats?

Passerez-vous régulièrement ? A quel rythme ? Difficile à dire pour le moment. Si j'intègre un groupe, fort probablement, sinon, je ne sais pas encore.
Update : Déjà, je viens de passer approximativement 12 heures en 2 jours ici ^.^

Êtes vous un Floodeur ? Non, mais il m'arrive de répondre à plusieurs sujets en peu de temps quand je passe quelque part.

Votre personnage sera ? a écrit:
Race : Humaine

Nom : Daehl Lya Cossec

Classe : Parangon humain
http://www.gemmaline.com/parangonhumain.htm

Alignement : Neutre
(Était neutre bonne dans le passé)

Niveau : 1

Une petite idée de background ? Euh oui, voilà la totale :

Trigger warning
Abus
Traumatismes
Violence explicite
Cruauté détaillée
Auto-destruction

Écrire, relire, corriger, et modifier ce texte, malgré que ce n'était pas l'intention au départ, s'est révélé plutôt intense et lourd pour moi. Alors, soyez avertis, surtout si vous avez aussi vécu des traumatismes.
Background :
Enfance

Jeune, j'étais vue comme différente et bizarre. J'ai toujours eu le sentiment d'être incomprise. À la fois incapable de saisir le fonctionnement des autres enfants en général, j'ai su finir par développer des techniques pour me faire apprécier des autres, et faire ma place, le plus souvent en cherchant à les faire rire et les rendre joyeux, tentant du mieux que je pouvais d'être une bonne vivante.

Très tôt, je réalisait que mes seules forces seraient la ténacité, ma capacité de raisonnement, quoi que lente, mais suffisamment forte pour y baser mon intuition, et que mes lacunes seraient la crédulité, les interactions sociales.


Provenance

Venant d'une petite famille modeste, mon père, réparateur de charrettes, attelage, et autres outils tenant son propre commerce conjointement avec un réparateur d'armes et outils, il me fallu aider la famille. Étant la seule lente d'apprentissage, gaffeuse, toujours dans la lune et semblant incapable de comprendre une situation comme les autres ou bien y réagir, il fallait me trouver quelque chose à faire. Ayant tendance à tout trop analyser, être pensive, une bonne instruction semblait idéale, mais était inaccessible. On m'envoya donc au temple de Heaum de mon village à 10 ans.

Quoi que l'idée de protéger les plus démunis, analyser son ennemi et le maniement des armes et armures m'appela facilement, je n'arriva pas à faire preuve de suffisamment d'obéissance, principes, pureté et rigueur dans mes promesses. Je fut tout de même plus tard proposée comme assistante aux archives du villages, tenues par le temple, vu ma rigueur, ténacité, et assiduité.

Aspirations

Bien que sans envie d'apporter des changements au habitudes quotidiennes et simples qui s'étaients installées à cette époque, j'avais discerné ce qui m'aurait intéressé un jour, si l'occasion se serait présentée. Étudier la magie, telle une magicienne. Le savoir et les connaissances m'appelaient plus que les arts martiaux. Mais je ne savais pas comment j'aurais pu m'y prendre, et continua ma vie comme tel en attendant.

Destin

Ce fut lorsque j'avais 13 ans que ma vie bascula. Pendant quelques temps, le puits du village était contaminé, alors je devais me rendre à la rivière chaque matin.

Un matin, tout ce dont je me souvient après avoir emprunté le chemin du retour, c'est de m'être réveillée dans un endroit sombre, froid, et humide, un douleur lancinante à l'arrière du crane, la tête qui tourne, et de cette voix calme, grave, et implacable.

Impossible de retrouver les mots que j'entendis. Mais un sentiment de peur exécrable, quant à lui, est encré pour toujours. S'y est associé une sensation d'impuissance, de faiblesse, formant une douleur qui m'accompagne aussi depuis ce moment.

Quelques jours après ma disparition, au petit matin, on me retrouva droguée et laissée pour morte près de la rivière. Il me fallut une journée entière avant de revenir à moi. C'est à ce moment que la vrai horreur débuta. Tenter de récupérer, physiquement, psychologiquement, comprendre ce qui venait de se produire, se faire questionner, les pleures, la douleur...

Au fil des jours qui passèrent, peinant encore à réaliser la situation, l'épouvante continua. De nouveaux symptômes, plus étranges les uns que les autres, surgirent.


Épreuve

Désormais affublée de cauchemars, constamment tourmentée de voix malfaisantes, j'étais aussi secouée de spasmes. Une manie s'installa pour rester : gratter, griffer et pincer ma peau de façon compulsive. Seulement me cogner ou frapper mon point sur une surface dure permi de l'atténuer momentanément.

Ce qui fit le plus peur aux gens, fut le sang coulant de mes narines et mes oreilles dès que mon cœur battait plus vite, par stress, peur ou effort physique.

Qui plus est, mon goût de vivre, rire, aider les autres, rendre joyeux, sembla s'estomper. Certains le perçurent comme effet du traumatisme. Mais au fond de moi, quelque chose avait drastiquement, catégoriquement changé.


Déchéance

Lentement, je perdu la confiance de presque tous. La peur d'un sombre destin m'accompagnant, d'une maladie contagieuse, ou des forces du mal qui pourraient s'emparer de moi, les uns préférèrent m'éviter, les autres agirent complètement différement face à moi, certain allant jusqu'à me demander de ne les approcher.

Je fut exclue de toute activité du temple, que ce soit le perfectionnement physiquement, l'apprentissage martial, les récits théologiques, ma simple présence devenait de plus en plus lourde.

Je me reclus peu à peu, évitant les aires communes, le dortoire du temps, les endroits où je risquais de ne pas y être seule.

Les voix étaient présentes dans la nuit aussi. Dormir était une souffrant, et bruyant pour les alentours. Je me suis mise à repousser le sommeil, cherchant aussi à éviter de dormir à nuit pour ne pas réveiller les autres.

La nuit, je déambulais dans le village, allant parfois à la bibliothèque, ou à la boutique de mon père.


Renaissance

La seule personne qui ne semblait pas dérangée par ma présence fut l'associé de mon père. Plus âgé, il ne travaillait plus qu'occasionnellement.

Il avait habitude de passer ses temps libres à la boutique. Il fut mon seul ami pendant ces 3 années de décadence.

Il avait été aventurier dans sa jeunesse. Il n'avait pas de famille, ni d'amis à ce que je sache. Des rumeurs circulaient à son égard, selon lesquelles il aurait été impliqué dans de sombres histoires. Je n'en ai jamais rien su de plus. De la sorte, nous étions un peu comme 2 âmes perdues en ce bas monde.

Ce fut lui qui réussi à m'apprendre à garder mon calme, combattre mes démons, et avoir des projets d'occuper mon esprit.

De la sorte il m'initia à toutes sortes de choses que les clercs du temples n'abordaient pas. Je découvrit une passion dans l'art de la subtilité. Il m'enseigna certains rudiments de la fourberie, J'apprie aussi à manier une arme plus raffinée que la lourde épée des prêtres.

Pendant tout ce temps, quelque chose germait en moi. La peur et la douleur se transformère peu à peu en haine, puis en envie de vengeance.

Suite aux profonds changements que je vivais, ma foi envers les Dieux qui me semblaient si important, et puissant dans le passé, se vue ébranlée. Un nouvel appel devenait de plus en plus fort.


Volonté

Au cours des années à travailler avec toutes sortes de documents ecclésiastiques, Hoar ne m'était pas du tout inconnu, ainsi que sa mission. Les liens se tissèrent sans que je ne le réalise vraiment. Une lecture par ci, une pensée par là, en discuter avec Tdhor, mon seul ami. Lui, s'il s'en rendit compte, se garda bien d'emmètre quelconque jugement, malgré mes copies de parchemins, la gravure au pommeau de mon arme, ou mes sombres pensées à voix haute.

J'en vins qu'à développer une haine envers l'injustice, trouver que la vengeance justiciable, la vindicte acceptable. Resurgit l'idée de retrouver celui qui m'avait affligé toute cette souffrance, pour le punir. Consciente que, si les gens du coin ne l'avaient jamais retrouvé dans le passé, je n'avait quasiment aucune chance. Je ressentis donc aussi le besoin de venger d'autres victimes de crimes similaires.

Nouvelles aspirations

À nouveau surgit l'envie d'apprendre l'art de la magie un jour. Mais cette fois ci, en adhérante au culte de Hoar, et en étudiant la magie divine, même si je n'avais aucune idée de quelle façon y arriver.

Projet

Cela me prendrait sans doute des années, mais j'avais l'intention de trouver le coupable. Il me faudrait cependant de l'aide, et pas seulement pour ceci, mais aussi pour venger d'autres victimes. Comme j'avais pu le constater avec Tdhor, certaines personnes peuvent être dignes de confiance et vous accepter malgré votre passé. De plus, affligée de mes tourmentes, la solitude commençait à me sembler dangereuse : seule dans mes pensées pour trop longtemps, le mal semblait à risque de s'emparer de moi.

Me peaufiner devenait aussi une raison de partir à l'aventure, comme tant d'autres. Trouver des compagnons d'armes de confiance faisait parti de ce projet, dans le but d'échanger nos forces et arriver à nos buts plus facilement.

Cependant, chercher des aventuriers doués socialement, charismatique, tout en étant moi même crédule, incapable de lire une personne, je connaissais le risque. Je préféra donc attendre qu'une opportunité se présente.


Point de non retour

C'est à l'aube de mes 16 ans que Tdhor fut affecté d'une terrible fièvre, qui lui enlèverait son dernier souffle. Au milieu d'une nuit passée à son chevet, ses toussotements et râlements nous réveillèrent.son heure semblait proche. .

Sous les yeux de mon père et de l'aide soignant qui nous accompagnait, il me demanda de m'approcher. Il lui fallu un moment, non pas par manque de force, mais puisqu'il semblait tourmenté ou incertain. Un sourire se dessinant sur les lèvres, un frisson parcouru mon épine dorsale. Il me saisit le bras, m'approcha de force, et me dit à voix basse Je sais qui t'a fait ça. Choquée, je restai bouche bée.

Son air devint soudainement amusée. Mes yeux se mirent à aller de gauche à droite, regardant la couette, son visage, l'oreiller, son collier, la mèche de cheveux folles sur son front. Comme cherchant un point sur lequel m'encrer, mon regard continuait pourtant à se perdre dans le vide, voulant fuir la réalité, ignorer ce que je venais d'entendre, nier ce que mon esprit commençait à craindre avoir compris.

Me rapprochant à nouveau, il reprit, On s'est bien amusés avec toi. Tu t'souviens?. Le son de mon cœur battant violemment écrasait mes tympans. Une expression de dégoût apparu sur mon visage à mesure que s’abattait sur moi cette envie de vomir. Je tenta de me libérer d'un coup sec, mais il réussi à me retenir. Les 2 autres, n'ayant probablement rien compris, lui suggérèrent d'économiser ses forces.

La sensation de fraîcheur que cause un simple déplacement d'air le long du sang qui perle de mes oreilles et de la sueur sur mon front, j'essuyai mon nez alors qu'une goûte venait de tomber sur le drap gris, laissant une tâche foncée. Prête à exploser, ma vision devint flou, mes yeux aux bords des larmes, le corps tremblant, uniquement en attente d'être enclenchée, ou désamorcée.

Il continua, cette fois-ci d'une voix grave, stoïque, implacable, m'étant exécrablement familière, reste calme. Tient. Bois ça. Tu t'en souviens?

Comme un poignard déchirant la peau, laissant le sang et les entrailles se vider, ces paroles me transpercèrent et firent jaillir les souvenirs.Terreur, douleur, pleures, impuissante...
Auxquels une rage incontrôlable répondit. Dégainant mon Kukri, je fit plonger la lame au centre de son ventre. Il laissa échapper un cri, puis se mis à rire, toussotant et crachant du sang. Appuyant sa main sur la blessure, il me rapprocha encore plus avec l'autre.

Le temps sembla alors s'arrêter. Je ne s'aurais dire si la suite à eu lieu en quelques secondes ou quelques minutes, mais elle paru durer des heures pour moi. Les heures les plus longues et horribles depuis mes 13 ans, mais à la fois satisfaisantes et libératrices, emportant au loin une part de mes douleurs, mais aussi de moi, avec elles, et imprimant toute la scène à jamais au plus profond de moi même, pour qu'elle rejoue en boucle et en boucle dans le futur, dans mes cauchemars, éveillée, dans les moments de peur, de terreur, de solitude, de remords, de regrets, de haine, de douleur...

Décontenancés par la tournure des événements, mon père fut le premier à réagir alors que l'aide resta immobile. Il tenta de m'éloigner du lit, mais je le repoussai violemment de ma main libre, sans même regarder. Un bruit de bois se fracassant se mélangea à la tourmente de cris et de rires qui s'élevaient dans ma tête, en concert avec ceux de Tdhor, accompagnés des battements assourdissants de mon cœur et de la longue plainte sourde et aiguë provenant du plus profond de mon ventre que je laissai échapper.

Dans un bref relent d'énergie, il se mit à gigoter, ce que je n'aurai reconnu que plus tard comme étant des élans de bassins. Transformant son rire en une espère de plainte gutturale hhhhhnnnnnrrrrrrrrrnnnnn, il parvint à s'esclaffer oh.... oui.. vraiment... bonnne...espèce de... salll..

Retirant la lame, je lui assaini un coup à l'entre jambe, cette fois en tentant de déchirer les chairs vers le bas. De lui ne jaillirent plus que des cris ininterrompu. Je repoussai d'un coup rapide de Kukri l'aide soignant, voyant une effluve de sang touchant le mur. Mon père sembla s'occuper de lui plutôt que de moi ensuite.

Ses cris, désormais ressemblant trop à la voix, je frappai, frappai... et frappai encore, et encore, de l'endroit où ils provenaient, jusqu'à ce qu'ils se turent.

Je me tournai vers mon père, lançant c'était lui. Tout ce temps. Il m'la dis. Avec d'autres, sais pas qui. Sa mâchoire se crispa. Son visage de terreur pris un air lourd, ses yeux se perdant dans le vide.

Puis, en regardant rapidement mes mains pleines de sang, je criai avec toute la rage qui m'habitait, jusqu'à en vider mes poumons, voire noire, sentir une douleur et une chaleur dans la gorge. Mon cœur se refermant, sembla à nouveau mourir de l'intérieur et de plus belle, je dis j'dois partir!

Sans battre d'un cil, il répondit simplement ça va aller.


Épilogue

Avant que le jour ne se lève, j'étais déjà rendue très loin du village, complètement essoufflée, la bouche et le cou ensanglantés malgré m'être nettoyée, cette fois ci le mien, provenant de mon nez, mes yeux et mes oreilles. Ses paroles, ses rires, sa voix se répercutant sans cesse dans ma tête, ponctués des voix démoniaques habituelles, tels l'un répondant à l'autre, secouée de spasmes incontrôlables, les ongles plantés au sang dans les plaies que je vient de m'infligées sur les bras, tentant de me garder au chaud, et de me consoler dans cette accolade solitaire et douloureuse.

L'aventure n'était plus un choix.


Désormais empruntant le nom Daehl Lya Cossec, on me connaissait auparavant sous le nom d'Ayla Cozeka.


========

Si vous êtes arrivés à passer au travers de cette lecture, d'abord merci d'avoir pris le temps. Ensuite, désolée pour les erreurs. J'ai travailler à les éliminer, mais il est possible qu'il en reste.

Je suis ouverte aux critiques, et, mes personnages n'ont pas tous un background aussi cruel.

Je ne m'attend pas particulièrement à voir celui-ci être utilisé rapidement, ou même tout court. Mais ça vous donne un apperçu de ce que j'arrive à faire lorsque j'en ai le cœur.



Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ayla
MessageMessage posté...: Mer 05 Avr 2017, 23:07 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 5721
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Salut et bien venu ;)


Une journée pour penser à son PJ c'est bien !!! Mais tu vas voir ça devient comme une drogue et au final tu y penses tout le temps :)

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ayla
MessageMessage posté...: Jeu 06 Avr 2017, 00:04 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 26 Oct 2015, 15:49
Messages: 35
Bienvenue.

(Quel dynamise.)

_________________
Fiche.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ayla
MessageMessage posté...: Jeu 06 Avr 2017, 01:01 
Aventurier novice
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 04 Avr 2017, 18:17
Messages: 8
Localisation: Quebec, Canada
PX:
Dragriff a écrit:
Salut et bien venu ;)


Une journée pour penser à son PJ c'est bien !!! Mais tu vas voir ça devient comme une drogue et au final tu y penses tout le temps :)


Parfois j'arrête de vivre pour créer un personnage (entre autre choses). Ça me manque comme phénomène.

Ethaine a écrit:
Bienvenue.

(Quel dynamise.)


merci ^.^
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ayla
MessageMessage posté...: Jeu 06 Avr 2017, 09:19 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 01:00
Messages: 11986
PX:
 Rebienvenue parmi nous ! :)

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ayla
MessageMessage posté...: Jeu 06 Avr 2017, 12:41 
Aventurier experimenté
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 04 Mar 2017, 19:14
Messages: 76
Bienvenue à toi, et sur ton île peut être prochainement.

J'ai déjà fanné toutes mes blagues minables sur les stéréotypes québécois (si t'en as une sous le chapeau je suis preneur).

Te souhaites de belles et riches aventures parmi nous :)

_________________
Connais toi toi-même, et tu danseras dans mes filets
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron