Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Mar 31 Mar 2020, 15:06



 [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Aube des Ombres, extraits de roman
MessageMessage posté...: Mar 05 Avr 2016, 19:55 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 19 Juin 2015, 17:06
Messages: 74
PX: 1000
Bonjour les Gemmaliens !

Je me suis arrêté de RP pour le moment dans le but d'écrire mon roman que j'ai commencé le 07 Février. Je vous propose, si cela vous intéresse de vous partager quelques extraits phares où l'on peut suivre les points marquants du roman.

Attention : ce fil ne servira qu'à moi pour mettre les extraits les uns après les autres. Vous trouverez ICI le fil pour discuter dessus, commenter, poser des questions, intéragir...

PS : Pas besoin de me dire si/quand je fais des fautes, des lourdeurs. Mon objectif est de boucler le premier jet avant de faire les corrections.

En vous souhaitant une bonne lecture !

_________________
Si tu m'as vu... c'est que j'ai fait une erreur. Malheureusement pour toi, c'est à toi de la payer.

Ma fiche de personnage


Dernière édition par Semrodia le Mar 05 Avr 2016, 20:04, édité 1 fois.
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Aube des Ombres, extraits de roman
MessageMessage posté...: Mar 05 Avr 2016, 20:00 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 19 Juin 2015, 17:06
Messages: 74
PX: 1000
1er Extrait : Présentation des protagonistes du prologue. C'est un tout petit extrait :

La contrée semblait sauvage, un vent chargé d’humidité charriait une odeur de mousse fraîche chargée de rosée aux nez de la petite équipée. Un œil averti aurait pu être surpris de constater que la file de silhouette qui se glissait hors du col Rhiwian était composée de races bien différentes. On pouvait toutefois noter qu’une demie douzaine d’entre eux étaient humains et avaient en commun les traits de ceux qui viennent de la même contrée. Ceux-là avaient le visage dur de ceux qui marchaient depuis des jours. Ils portaient fièrement la moustache et des joues glabres impeccablement rasées ainsi que des cheveux longs toujours châtains attachés par une sorte de catogan, arrivant invariablement jusqu’aux épaules. Torses nus et huilés malgré l’humidité et le froid, ils avançaient armés d’une pique pour certains, d’une épée de bronze pour d’autres ainsi que de boucliers ovoïdes en bois, cerclés de bronze et recouverts de cuir. Nul d’entre eux ne parlaient mais tous semblaient aux aguets, comme redoutant l’arrivée de quelque ennemi invisible. Il y avait aussi un être à la peau entre le sombre et le gris, de stature puissante et d’une taille impressionnante avoisinant les deux mètres et portant une hache qui faisait presque sa taille. Ses défenses partant de sa mâchoire inférieure lui donnaient un air d’animal tandis que son regard chargé d’intelligence démentait cet aspect. Un Ork. Chaque pas qu’il faisait en demandait deux au nain qui bien qu’il eut plus d’efforts à fournir pour suivre le rythme effréné soutenait le tempo sans se plaindre. Emmitouflé dans une lourde fourrure, l’on ne voyait que son visage buriné à la barbe courte et bien taillée. Les cheveux bruns et les yeux clairs, il semblait ne se concentrer que sur la poursuite de ce rythme difficile. Armé d’une arbalète, d’une petite hachette et d’une targe il ahanait à chaque pas, une volute de buée se formant à chacune de ses respirations. Seul l’elfe dans sa robe bouffante semblait ne pas se presser se conformant pourtant à la vitesse imposée par leur urgence. Son regard était droit devant, ses cheveux d’un blond profond se balançaient au vent comme un être doué de vie. Ses longues oreilles trahissaient son appartenance à la race enfantée du Soleil et de la Lune. Celui-ci ouvrait donc cette singulière marche suivi de l’Ork et du Nain. Les humains fermaient la marche dignement, protégeant les arrières d’une menace dont tous semblaient conscients. La marche s’arrêta brutalement : l’elfe venait de s’immobiliser. En contrebas une large dépression géologique se découvrait à ses yeux, doté d’une belle forêt, d’une plaine et d’un immense lac scintillant, presque une mer. Tout autour, on ne distinguait que quelques volutes de fumée trahissant plusieurs communautés douées de raison. Peut-être même des villages.

- Mes amis, lança-t-ilsans détourner le regard du contrebas, nous arrivons enfin au Lac Etoilé. Encore quelques jours et nous aurons réussi.

_________________
Si tu m'as vu... c'est que j'ai fait une erreur. Malheureusement pour toi, c'est à toi de la payer.

Ma fiche de personnage
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Aube des Ombres, extraits de roman
MessageMessage posté...: Mer 06 Avr 2016, 21:29 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 19 Juin 2015, 17:06
Messages: 74
PX: 1000
2e extrait : Quand les protagonistes du prologue viennent faire ce qu'ils doivent mais qu'il y a comme un hic.

- J’y vais souffla le Puissant, puisse Cerevyll la Miséricordieuse guider mes forces.

Chaque Homme, Nain, Ork s’écartèrent alors que le Puissant se mit à marcher avec une foulée plus digne, plus lente, empreinte d’une grâce noble propre aux sacrifices. Il s’arrêta devant l’une des Pierres qui faisait trois fois sa taille au moins. Avant de commencer il murmura de façon à ce que nul ne puisse entendre sa profession d’identité, nécessaire à la manipulation d’une très puissante magie.

- Je suis Laer El Razil Del Faith, apprenti de feu le Puissant Lak’Peith. Je m’immerge en la Magie mais je suis ce que je suis et reste ce que je suis.

Sur ces mots il déplia ses deux mains tendues, paumes en avant et avança sur les derniers centimètres. Dès que sa peau entra en contact avec les Pierres, toute l’équipée ressentit un étrange malaise suivi d’une chair de poule. Ils se regardèrent comme pour demander aux autres s’ils avaient ressenti la même chose mais n’exprimèrent rien de plus.

- Les nuages ! Hoqueta un des hommes du Seigneur Kukshillian.

Tous regardèrent le ciel. Auparavant dégagé avec quelques nuages d’altitude, ils virent que la Magie était à l’œuvre. Les nuées blanches viraient au gris sombre et grossissaient à vue d’œil, s’emplissant d’électricité.

- L’eau ! Fit un autre homme au torse nu.

Elle semblait bouillonner comme si on agitait doucement le lit de l’immense lac afin de lui faire produire des vaguelettes. Quelques hommes se signèrent, conjurant le mauvais sort. Le Nain comme l’Ork semblaient marmonner des prières à des Dieux qu’eux seuls connaissaient. L’atmosphère devint vite irréelle, des langues de feu semblaient se propager dans les nuages devenus presque noirs, l’eau claire du lac semblait plongée dans une obscurité cassée par des flashs lumineux incompréhensibles. Le Puissant avait les mains collées à la Pierre d’où l’on voyait des vagues d’énergie crépiter silencieusement.

- Que… Qu’est-ce que c’est que ce truc ? Marmonna l’Ork en montrant quelque chose en suspension proche d’une vingtaine de mètres de haut.

On eut dit que des filaments d’un noir d’encre s’aggloméraient ensemble. La température semblait descendre de quelques degrés. Venant de l’Est, d’autres sortes de fibres toutes de ce noir presque gélatineux vinrent s’ajouter à l’agglomération. L’objet en suspension semblait faire deux mètres sur un et continuait d’attirer cette étrange matière et de grossir en conséquence. L’Ork se remit à marmonner silencieusement des prières à ses dieux et sortit sa grande hache. L’objet semblait se déformer et se rapprochait d’un humanoïde. La température descendait toujours et les souffles de l’équipée devinrent buée. Vingt mètres plus haut, la silhouette terminait de se matérialiser puis une sorte de roulement de tonnerre se fit entendre. Enfin, la chose tomba.

_________________
Si tu m'as vu... c'est que j'ai fait une erreur. Malheureusement pour toi, c'est à toi de la payer.

Ma fiche de personnage
Haut
   
 
 [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Common Crawler [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: