Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Mer 17 Jan 2018, 18:52



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

La classe que vous ne jouerai jamais
Paladin. Loyal, Bon, Coincé, avec une épée à 2 mains sacrés comme seconde colonne vertébrale 25%  25%  [ 17 ]
Barde. Chiant, inutile, et en plus, ça pète les oreilles. Barde, quoi... 17%  17%  [ 12 ]
Magicien. Car se souvenir des effets de chaque sort, et en plus d'avoir une amnésie dès qu'on en balance un, c'est lourd 4%  4%  [ 3 ]
Guerrier. Tour 1 je tape. Tour 2 je tape. Tour 3 je tape. Tour 4 je tape... 3%  3%  [ 2 ]
Ombrageur. Car j'ai rien compris de comment ça marche ce truc 12%  12%  [ 8 ]
Druide. La nature, les tits ziozios, les gentils nécureils.... AU fond, c'est pire que paladin, ce truc! 7%  7%  [ 5 ]
Moine. Pas d’armes, pas d'armures, pas de sorts, pas de pouvoirs magiques qui font plein de lumière.... Pas d'intérêt. 12%  12%  [ 8 ]
Factotum. Tel le couteau suisse, tout savoir mal faire n'est pas franchement utile 9%  9%  [ 6 ]
Incarné. Car j'ai capté l'ombrageur, mais ça, pas encore... 9%  9%  [ 6 ]
Kleptomage. Car je hais avoir à me sortir con face à un gros géant qui crie "TAPER" 3%  3%  [ 2 ]
Nombre total de votes : 69
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Sam 01 Sep 2012, 22:57 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 17:54
Messages: 6172
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
ok ! tu as raison :)
je raisonnais plus en quantité de règles à lire :)

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Dim 02 Sep 2012, 08:06 
Chef Modératueur
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 22 Mar 2009, 22:09
Messages: 2451
Localisation: Dans les hautes sphères en compagnie de Ao
PX: 159860
Plume de Scribe: 1 Plume
Pour ma part j'ai répondu l'ombrageur, parce que déjà que la magie c'est pas vraiment ma tasse de thé, alors le magie de l'ombre... :D

_________________
Veuillez respecter un certain niveau d'orthographe dans vos posts RP. Vous pouvez vous aider ici et ici.
Pour les conventions d'écriture, utilisez toujours les mêmes ou utilisez celle-ci : ici
Si vous avez des questions ou problèmes, envoyez-moi un MP !
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Dim 02 Sep 2012, 09:51 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 05 Avr 2011, 00:04
Messages: 484
PX: 11700
Mon choix va au barde.

_________________
Érine Silfène ou Valdaria Balmi

Sorts du jour
Niveau0 :
Création d’eau-Assistance divine x2-Réparation-Stimulant
Niveau1 :Bouclier entropique-Brume de dissimulation-Injonction x2
Niveau2 :Silence-Restauration partielle-Immobilisation de personne
Sort de domaine niv1 :Agrandissement
Sort de domaine niv2 :Force du taureau
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Dim 02 Sep 2012, 11:05 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Mai 2011, 20:42
Messages: 1613
PX: 40327
:x à mort les bardes

_________________
Alors ils ont posté quoi de beau mes tits Pj's.Image

PLS éliminez vos fautes d'orthographe aidez vous de ceci
dico et synonymes en ligne très sympa
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Dim 02 Sep 2012, 12:50 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Mai 2010, 20:44
Messages: 905
Localisation: Paris
PX: 20666
S'il n'est pas joué comme le trublion notoire, moi, pour le coup, je la trouve super intéressante cette classe.
Le coup de l'artiste itinérant garant d'un savoir, espion ou assassin possible, faiseur de légende, je trouve que niveau RP y'a du potentiel...

Bon après, j'ai rarement vu quelqu'un le jouer autrement que façon ménestrel débile, mais j'ai bon espoir :lol:

_________________
Fiche de la rouquine
What will we do with a drunken sailor?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Dim 02 Sep 2012, 14:37 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 12352
PX:
Toi, t'as jamais vu Marcel ! :p

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Dim 02 Sep 2012, 14:37 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Mai 2011, 20:42
Messages: 1613
PX: 40327
Ah c'est sur bien joué la je dis pas nonje dirais même que ce serait trop classe en plus.

_________________
Alors ils ont posté quoi de beau mes tits Pj's.Image

PLS éliminez vos fautes d'orthographe aidez vous de ceci
dico et synonymes en ligne très sympa
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Dim 02 Sep 2012, 20:45 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 22 Juil 2010, 21:38
Messages: 810
Pour ma part, je vote " paladin " car c'est une classe que je trouve trop restrictive et trop stricte.

_________________
Dans le livre que je tiens dans mes mains est écrit ton avenir. Dois je te laisser une chance de le modifier ?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Dim 02 Sep 2012, 23:15 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Mai 2010, 20:44
Messages: 905
Localisation: Paris
PX: 20666
Ardan Neigebois a écrit:
Pour ma part, je vote " paladin " car c'est une classe que je trouve trop restrictive et trop stricte.


Alors à l'époque de ADD, il existait plein de classes de paladin différentes, qui étaient toutes aussi intéressantes à jouer si on ne se limitait pas à la première définition du livre de base.
Il y avait le "Tueur de Ver" qui était le Chasseur de Dragon, l'Inquisiteur, le chevalier errant, la bête de guerre, le Pieux qui était l'espèce de croisé/jedi ayant fait voeux de pauvreté, le chasseur de mort-vivant, le paladin déchu etc.
Je ne me rappelle plus de tout, mais toute les déclinaisons s'écartaient un peu du bourrin bas du front ou du jeune premier ultra-bright qu'on retrouve partout.

_________________
Fiche de la rouquine
What will we do with a drunken sailor?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Lun 03 Sep 2012, 10:11 
Apprenti aventurier
Hors ligne

Inscription: Mar 08 Mai 2012, 12:52
Messages: 23
Moi, j'ai voter moine. Je m'explique.
Comment peut-on résister au plaisir de taper son ennemi avec une bonne vieille épée, ou de lui jeter des sorts en pleines figures. Certes, on peut faire très mal avec ses pieds et ses mains, mais quand même. Moi je ne renoncerai pas à une épée à deux main, un arc, ou même une boule de feu ( Sauf si je perd un pari :) ). J'ai vraiment du mal à comprendre comment on peut choisir cette classe. Mais ce n'est que mon avis personnel.

_________________
Imaginer le pire permet de ne jamais être surpris quand le pire vous arrive...
Sauf quand vous manquez d'imagination !!

Fiche de Fäenor Taurandir
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Lun 03 Sep 2012, 10:12 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 05 Avr 2011, 00:04
Messages: 484
PX: 11700
Korgana Kazur a écrit:
S'il n'est pas joué comme le trublion notoire, moi, pour le coup, je la trouve super intéressante cette classe.
Le coup de l'artiste itinérant garant d'un savoir, espion ou assassin possible, faiseur de légende, je trouve que niveau RP y'a du potentiel...

Bon après, j'ai rarement vu quelqu'un le jouer autrement que façon ménestrel débile, mais j'ai bon espoir :lol:


Oh je l'ai vu excellemment bien joué par un ami sur table, très loin du trublion, vraiment très classe et il l'a rendu très intéressant et très utile au combat (on a fini la campagne niveau 21) mais ça ne changera absolument pas mon choix. :)

_________________
Érine Silfène ou Valdaria Balmi

Sorts du jour
Niveau0 :
Création d’eau-Assistance divine x2-Réparation-Stimulant
Niveau1 :Bouclier entropique-Brume de dissimulation-Injonction x2
Niveau2 :Silence-Restauration partielle-Immobilisation de personne
Sort de domaine niv1 :Agrandissement
Sort de domaine niv2 :Force du taureau
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Jeu 06 Sep 2012, 17:03 
Webmestre de Gemmaline
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 01 Avr 2003, 18:00
Messages: 9970
Localisation: Chez moi
PX:
Fiche: Ange du Destin
Moi, je le joue en armure lourde et 1 ou 2 niveaux de guerrier.
C'est fout comme certains oublient que les sorts les plus marrants ainsi que la musique de barde n'ont pas de composantes gestuelles, et donc pas de malus avec un harnois

_________________
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Jeu 06 Sep 2012, 17:27 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 12352
PX:
Ouais, mais le harnois, c'est quand même -6 aux tests (-3 s'il est en mithral) et c'est lourd… donc si tu le multiclasses pas guerrier ou barbare, comme tu le fais, c'est pas terrible, quand même. Un barde, c'est pas non plus ce qu'il y a de mieux pour le combat, dans l'absolu, et c'est plutôt fait pour être agile. Enfin, c'est comme ça que je le vois (lorsqu'il est monoclassé !).

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Lun 10 Sep 2012, 10:11 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 01 Fév 2012, 15:28
Messages: 27
PX:
J'ai voté Moine et la description du vote est criant de vérité...

J'ai rarement vue des classes aussi personnel et inutile dans un groupe. Quand on pense à 4 personnages qui peuvent bien s'entraider et faire un groupe à la fois hétéroclite et homogène et ben y a jamais de moine dedans :D

C'est un perso pour GB obnubilé par l'idée de vouloir survivre à toutes les situation (même la vieillesse)

_________________
Fiche de Kalten De Volgen

Lathandre est mon dieu, La vie est mon sacerdoce.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Sam 13 Oct 2012, 15:28 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 11 Oct 2012, 19:00
Messages: 51
PX:
Perso, j'aurai mis barbare, mais comme y a pas, j'ai mis ombrageur :o

_________________
Fiche: http://www.gemmaline.com/forum/viewtopic.php?f=5&t=4540
Rp en cours: http://www.gemmaline.com/forum/viewtopic.php?f=8&t=4551
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Ven 16 Nov 2012, 13:09 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 25 Fév 2012, 09:59
Messages: 321
PX: 2940
Pour la classe paladin, personnellement je pense que c'est peut être une classe pour des débutants, car ses actions st relativement réduites si l'on respecte son dogme et pour éviter de déchoir.
De plus cette catégorie ne doit pas vraiment s'occuper de beaucoup de paramètres (des don magiques qui arrive sans devoir faire de choix)

_________________
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Ven 16 Nov 2012, 13:45 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 00:00
Messages: 12352
PX:
Patouraleur a écrit:
Pour la classe paladin, personnellement je pense que c'est peut être une classe pour des débutants, car ses actions st relativement réduites si l'on respecte son dogme et pour éviter de déchoir.
De plus cette catégorie ne doit pas vraiment s'occuper de beaucoup de paramètres (des don magiques qui arrive sans devoir faire de choix)


 Je suis d'accord ; c'est d'ailleurs avec un paladin que j'ai commencé à jouer à D&D (le maitre de jeu m'a même dit : « ce sera plus facile pour toi, parce que t'es déjà un peu loyal bon dans la vraie vie » ^^ ). Néanmoins, même pour un joueur confirmé, je pense que ça doit pouvoir aussi être intéressant, si ton maitre de jeu te présente certains choix : vas-tu aider le gnome qui vient de faire une chute grave à vélo sur un étal de maraicher ou vas-tu arrêter le demi-elfe, là-bas, poursuivi par un gros marchand qui le traite de voleur ? (Dédicace spéciale pour Kalten. ^^ ) Mine de rien, le voleur en question, c'est peut-être juste un mec qui crève de faim… et le gnome, il peut tomber dans le coma et pendant ce temps, le maraicher en profite pour lui faire les poches !
 Et puis aussi, si t'as envie de pas trop faire dans la subtilité, sans non plus tomber dans le gros bourrinage du barbare… paladin, c'est l'idéal ! Parce qu'en plus, t'as des sorts de soins. (Là, on va me dire : « Ben… et le rôdeur, il pue des pieds ? » et je vais répondre : « Ben… en l'occurrence, ouais ! ».)

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Sam 17 Nov 2012, 16:52 
Héros épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Mai 2010, 20:44
Messages: 905
Localisation: Paris
PX: 20666
Le paladin a un côté "Don Quichotte" assez sympa à jouer : un type qui a des convictions presque romantiques, "chevaleresque" dira t-on et qui va tenter de les vivres dans le monde réel, malgré les difficultés, les crises existentielles, les choix pas forcément manichéens qui vont être amené à lui.

Comme toujours, c'est la caricature plus que le rôle qui joue en défaveur d'une classe plus que d'une autre.
Généralement, il est joué comme inquisiteur borné, étroit d'esprit etc.
Alors qu'en réalité, avec son Charisme, je le vois beaucoup plus comme le type droit qui fait rêver les gamins, parce qu'il incarne un idéal presque désuet en comparaison de l'évolution du monde et qu'il va "faire vivre" cet idéal par ses actes au quotidien.

En le jouant de manière humaine, c'est à dire en tenant compte des contradictions et de la dualité de l'âme humaine, ce peut être quelque chose de très beau à jouer.

Moi ce qui me déplaît le plus dans les tendances actuelles, c'est surtout l'image du héros invincible qui est au-dessus du mortel de base et auquel on ne peut pas s'identifier ou par pur fantasme de toute puissance.
C'est assez valable pour le "bad boy" de service, qui est le redoutable "tueur très froid qui n'a pas de sentiment mais que personne n'arrive à buter", car il est exactement ce que je reproche à notre orientation de société : la recherche de la perf', quitte à enlever tout ce qui est humain, voire faible en nous et qui donne toute la saveur d'un héros.

Sa motivation ? L'argent, la vengeance...En réalité, ces objectifs sont assez faibles, on en a fait plusieurs fois le tour. Je n'admire ou ne m'attache pas au gars qui vit pour le fric (j'aurais même plutôt tendance à le conchier, pour rester poli, mais non en fait) ou qui n'est animé que par le mal (parce que dans ce cas, c'est un sociopathe, le vrai, le médical...).
Je vais m'attacher au gars qui va être obligé de faire le mal pour un objectif que lui-même juge noble et dont il paiera les pots cassés plus tard, au moment où il réalisera ce qu'il est devenu.
Je vais m'attacher au gars qui va être confronter entre un choix moral cornéliens : respecter mes idéaux, sauver ma peau, faire le bien moral à l'encontre du "bien légal".
Je vais m'attacher au régent qui sera face à "sacrifier deux pour sauver mille" ou "faire appliquer la loi pour l'équilibre social avec une brutalité que la morale/ses valeurs réprouve".

A ce tarif, toutes ces classes sont intéressantes, en particulier lorsqu'elles sont bien définies, finalement par une ligne de conduite.
Quelques une me semblent complètement artificielles, mais ne figurent pas dans la liste proposée.

_________________
Fiche de la rouquine
What will we do with a drunken sailor?
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Sam 17 Nov 2012, 22:46 
Maître aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Déc 2010, 16:53
Messages: 201
PX: 9875
Voter magicien, parce que j'ai une véritable aversion pour les lanceurs de sort et les classes que ne font que ça.

Bon, j'ai pourtant joué un prêtre de Waukeen (un duo avec avec une autre prêtresse de Waukeen) avec qui j'ai d'excellent souvenir (dans le genre à parcourir tout le donjon, arriver devant le boss final et lui dire 'Bonjour monsieur! J'ai cru comprendre que vous étiez actuellement dans une passe difficile, laissez nous vous présentez les opportunités commerciales qui s'offre à vous.)

Une barde/roublarde/Cloaked Dancer avec laquelle je faisais peur à tout le groupe à cause de ma fourberie.

Un spadassin/Wu Jen qui se servait de ses sorts pour des bêtises (ou comment charger sous le doux son de trompette illusoire)


Mais... Je n'aime pas jouer les personnages qui ne font que lanceur de sorts

_________________
Le monde est divisé en deux catégorie, ceux qui ont l'arbalète chargé et ceux qui creusent. Mais faut pas oublier que celui qui creuse il a une lourde pelle à la main.

Allume un feu pour un homme et tu le garderas au chaud pour une journée.
Met le feu a un homme et tu le gardera au chaud pour le reste de sa vie.

Fiche d'Eleanor Avel

Début de son aventure

Il raconte

-Elle parle

Elle pense aussi il parait.
Eleanor, musique d'ambiance
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: La classe que vous ne jouerez jamais
MessageMessage posté...: Sam 17 Nov 2012, 23:21 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 11 Oct 2012, 19:00
Messages: 51
PX:
La paladin... Je serai curieux de voir ce qu'il s'en dit sur DD3.5. Tout ce que je puis dire, c'est ce qu'était, ce qu'est, le paladin dans AD&D. Une classe en réalité dure à jouer, bien plus dure que guerrier ou cavalier, car soumise à d'assez sévères restrictions, et un personnage dur à incarner.

Pour comprendre déjà les caractéristiques, il faut se rappeler que les caractéristiques allaient de 3 à 18 (comme dans DD2 et les Baldur's Gate). Un charisme de 18, c'était l'équivalent de ce qu'avaient ou ont probablement (sans jugement de valeur sur eux mêmes ou leur actes) des hommes comme Jules César, Napoléon, Hitler, Lenine, Charles de Gaulle, Gandhi ou Mao Tsetung (peut être même certains allaient jusqu'au charisme semi-divin, 19-20).
Pour être paladin, il fallait non seulement avoir une force, une dextérité, une constitution tout à fait honorables, une intelligence au moins moyenne, une sagesse élevée, et surtout un charisme d'au moins 17.

Le Paladin, c'était la recherche systématique de la perfection, d'être un modèle vivant d'excellence et de détermination. C'était à la fois être humble et être absolument sûr de sa propre valeur. C'était être un être absolument privilégié, car bénéficiant de la grâce même de sa divinité, mais par là même borné et cherchant à imposer ses vues. C'était être riche des pouvoirs puis sorts accordés par sa divinité, mais pauvre des restrictions de richesse et d'objets magiques qu'il s'auto imposait (moins que le moine, certes).

C'était un rôle moins libre que maintenant, puisque la divinité d'un paladin était forcément loyal bonne ( prêtres comme paladins suivaient strictement le dogme de leurs dieux, ils ne l'adaptaient pas à leur sauce ). Cependant, deux paladins de deux divinités différentes ne se jouaient pas du tout de la même façon:

Imaginons un paladin voyant un combat entre un démon et un diable:
- Paladin de Tyr (dieu nordique de la justice, de la vérité et du courage, entre autres) : "L'un comme l'autre sont des créatures détestables, je vais de ce pas les pourfendre toutes les deux!"
- Paladin d'Athéna (déesse grecque de la sagesse, de la protection du foyer et de l'art de la guerre) : "Dès que l'un des deux achève l'autre, je vais combattre l'autre, maximisant ainsi les chances de victoire et de pourfendre le mal!"
- Paladin d'Heimdal (dieu nordique de la lumière et des gardiens) : "Le démon, en plus d'être mauvais, est d'essence chaotique. Je vais donc aider le diable à combattre le démon, avant de défier le diable en duel".

Là encore, la conception que le joueur, le MJ et le paladin ont de cette divinité peuvent jouer, de même que l'expérience de vie, la sagesse, la psychologie et l'intelligence du personnage, et bien entendu les circonstances. Chacune des trois actions décrites ci-dessus est loyale bonne, mais aucune ne se ressemble ni ne part du même raisonnement.

De même, le paladin n'était pas juste un "guerrier saint". C'était un "sous-type" de cavalier, c'est à dire quelqu'un extrait de la caste noble de la société, ou y accédant par ce biais. Le paladin était un être pétri d'honneur et de noblesse.
Vous ne le verrez pas utiliser des armes de lâche ou de manant, telles que l'arbalète, l'arc, un bâton, une faux, toute arme à projectile. Le javelot, en revanche, propulsé par sa seule force et non par le biais d'une corde ou d'un mécanisme, était tout à fait honorable.
De même, comme tout chevalier médiéval occidental, le blason de sa famille ou de son suzerain était inscrit sur son bouclier, et c'était être lâche ou déshonoré de ne pas l'arborer. L'utilisation d'une arme ne permettant pas d'arborer son bouclier, comme une arme à deux mains, ou une arme dans chaque main, le dégoûtait rien qu'à l'idée. Combattre à la dague (mais de face, pas en frappant dans le dos comme un vulgaire voleur) était parfaitement acceptable, pas l'épée à deux mains. Et l'épée bâtarde, utilisée comme une épée longue ça allait, mais pas à deux mains comme un bâtard sans maisonnée (d'où le nom de l'épée d'ailleurs).
Et l'armure... Au singulier, oui, car ce serait faire preuve de vanité et d'avarice que de chercher à en posséder plusieurs. L'armure, donc... Mieux valait rester en vêtements qu'arborer ce que manants, lâches et tournes casaque appelaient armure, comme les armures de cuir ou les broignes. Jamais de la vie! Et pourquoi choisir une cotte de maille +5, quand un harnois complet même non magique était tellement plus seyant et représentatif de son statut?

Un paladin ne ment jamais. Cela ne signifie pas qu'il doit toujours dire la vérité, il peut très bien fermer sa gueule ou ne dire qu'une partie de la vérité. Loyal bon n'est pas loyal con.

Le paladin a le bien pour coeur et l'honneur pour colonne vertébrale. Cela signifie qu'il se comportera toujours avec honneur face aux êtres honorables ou respectant les règles de l'honneur. Cependant, ça ne veut pas dire que l'on doit défier dans les règles une guêpe gênante ou un chien enragé: l'honneur ne vaut que face aux êtres honorables. Attaquer sans sommation un slaad ou un démon, rien de déloyal à cela. Par contre, si le paladin s'engage dans les règles de l'honneur, il doit s'y tenir, peut importe face à qui. Un serment fait stupidement à un démon, ou un duel lancé par un slaad et accepté, ont doit cependant s'y tenir. Une seule parole. Un honneur. Ne pas s'engager à la légère pour n'importe quoi ou face à n'importe qui...

Cela signifie qu'il doit particulièrement peser chacun de ses mots afin de ne pas se projeter lui-même dans une impasse, ce qui est si facile à longueur de temps. Je ne détaillerai pas cela ici, mais vous imaginez sans doute à quel point il peut être dur pour un paladin de veiller à ce que son honorabilité, ses convictions, son voeu de ne jamais mentir ne puissent jamais se retourner ou se faire utiliser contre lui.

Le paladin ne connait pas le doute. Il sait qu'il n'est pas encore parfait et cherche à s'améliorer, mais ne doute jamais de sa voie, de ses convictions, de sa divinité, de son honneur. Il connait sa voie et n'en dévie pas. Un paladin qui commet un acte chaotique ou trahit les règles de l'honneur perd complètement son statut de paladin s'il ne passe pas par une terrible expiation, devenant un simple guerrier, sans même l'avantage de la spécialisation martiale. Un paladin qui commet sciemment un acte maléfique perd immédiatement son statut de paladin et devient un cavalier.
Nul retour n'est possible.

Aux yeux du paladin, sa voie est la meilleure de toutes. Cependant, il sait qu'un voleur peut être utile au groupe et servir sa cause, ou même un barbare à tendance chaotique. Tant que leur moralité ne sera pas trop éloignée de la sienne, il acceptera volontiers que de tels aventuriers se joignent à son groupe, car il sait que même le meilleur de tous ne peut pas tout faire seul.
Plutôt que de les rabaisser ou de faire du prosélytisme, le paladin va chercher, par l'exemple, par son charisme, par la force de sa personnalité, à pousser les autres à le considérer comme un exemple, un exemple à suivre.
S'il respecte la nature différente d'autrui, il n'en reste pas moins paladin et serviteur de sa divinité: il cherchera systématiquement à imposer ses vues sur ce qui doit être fait ou ne pas être fait, et ne tolérera aucun acte contraire à sa morale, ainsi que la plupart du temps à être le leader du groupe. Le joueur a intérêt à avoir, IRL, un charisme assez prononcé pour pouvoir tenir son rôle en tant que paladin.

Enfin, un paladin n'est pas un con. Si il voit une armée de morts vivants, il ne va pas foncer se suicider dessus. Il va chercher, par tous les moyens servant la cause du bien et respectant son devoir et son honneur, la façon la plus efficace d'anéantir cette armée, quitte à chercher du renfort, des alliés, ou autre.

Bref. Si on s'en tient au gameplay de DD3.5, oui, peut être le paladin est-il une classe simple à jouer si l'on manque de profondeur roleplay. Permettez-moi de vous dire que c'était une classe avancée dans AD&D, et que, pour peu que le MJ soit talentueux et imaginatif, cela peut tout à fait l'être dans DD3.5.

_________________
Fiche: http://www.gemmaline.com/forum/viewtopic.php?f=5&t=4540
Rp en cours: http://www.gemmaline.com/forum/viewtopic.php?f=8&t=4551
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 73 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: