Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Nous sommes le Mer 26 Avr 2017, 11:58


Règles du forum


Image


Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Daehl Lya Cossec
MessageMessage posté...: Lun 10 Avr 2017, 18:24 
Aventurier en devenir
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 04 Avr 2017, 18:17
Messages: 5
Localisation: Quebec, Canada
PX:
Image


¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Daehl Lya Cossec
________________

Nom : Daehl Lya Cossec
Alignement : Neutre strict
Race : Humain
Âge : 16 ans
Taille : 1,75 m
Poids : 65 kg
Sexe : féminin
Classes : parangon humain 1 (avec l'intention de prendre Archiviste au niveau 2, puis à nouveau Parangon humain pour les niveaux 3 et 4)
Divinité : Hoar
Région : Turmish

Vitesse de déplacement au sol : 9 m, soit 6 cases, par round

Expérience : 0 / 1 000


Statistiques
    Force : 13 (+1)
    Dextérité : 15 (+2)
    Constitution : 12 (+1)
    Intelligence : 17 (+3)
    Sagesse : 8 (-1)
    Charisme : 8 (-1)

    Points de vie : 9 (1d8 + 1 (constitution))


CA
    Classe d’armure : 14 = 10 + 2 (dextérité) + 2 (armure de cuir)
    Contact : 12 = 10 + 2 (dextérité)
    Prise au dépourvu : 12 = 10 + 2 (armure de cuir)

Initiative :+2 = 2 (Dex)


Armes


Jets de sauvegardes


Langues connues
  • Commun
  • Draconien
  • Ignieux
  • Chondathien
  • Turmic


Aptitudes de classe
  • Apprentissage adaptatif (acrobaties).
  • Maniement d’une arme de guerre (Kukri).


Dons


Caractéristiques raciales
  • Humanoïde [Humain]
  • Taille M : En tant que créature de taille moyenne, les humains ne possèdent ni bonus, ni malus.
  • Don bonus : Un don supplémentaire au niveau 1, car c’est des touche-à-tout qui apprennent particulièrement vite.
  • Quatre points de compétence supplémentaires au niveau 1, et un point de compétence supplémentaire à chaque niveau par la suite, pour les mêmes raisons (les quatre points de compétence additionnels du niveau 1 sont ajoutés après multiplication, pas avant).
  • Vitesse de déplacement de base : Leur vitesse de déplacement au sol de base est de 9 m par round.
  • Langues : D’office : commun ; supplémentaires : suivant la région du personnage.
  • Ajustement de niveau : +0
  • Classe de prédilection : Spécial


Compétences
  • Liées à la force
      Escalade* : 1 = 0 + 1 (force)
      Natation* : 1 = 0 + 1 (force)
      Saut* : 1 = 0 + 1 (force)
  • Liées à la dextérité
      Acrobaties : 6 = 4 + 2 (dextérité)
      Crochetage : 6 = 4 + 2 (dextérité)
      Déplacement silencieux* : 6 = 4 + 2 (dextérité)
      Discrétion* : 6 = 4 + 2 (dextérité)
      Équilibre* : 2 = 0 + 2 (dextérité)
      Équitation* : 2 = 0 + 2 (dextérité)
      Escamotage : 6 = 4 + 2 (dextérité)
      Évasion* : 2 = 0 + 2 (dextérité)
      Maîtrise des cordes* : 2 = 0 + 2 (dextérité)
  • Liée à la constitution
      Concentration* : 2 = 1 + 1 (constitution)
  • Liées à l’intelligence
      Art de la magie : 4 = 1 + 3 (intelligence)
      Artisanat (tout)* : 3 = 0 + 3 (intelligence)
      Connaissances (mystères) : 5 = 2 + 3 (intelligence)
      Connaissances (religion) : 7 = 4 + 3 (intelligence)
      Contrefaçon* : 3 = 0 + 3 (intelligence)
      Désamorçage/sabotage : 7 = 4 + 3 (intelligence)
      Estimation* : 3 = 0 + 3 (intelligence)
      Fouille* : 3 = 0 + 3 (intelligence)
  • Liées à la sagesse
      Détection* : 3 = 0 + 3 (intelligence4)
      Perception auditive* : 3 = 0 + 3 (intelligence4)
      Premiers secours* : 3 = 0 + 3 (intelligence4)
      Psychologie* : -1 = 0 - 1 (sagesse)
      Survie* : 3 = 0 + 3 (intelligence4)
  • Liées au charisme
      Bluff* : -1 = 0 - 1 (charisme)
      Déguisement* : -1 = 0 - 1 (charisme)
      Diplomatie* : -1 = 0 - 1 (charisme)
      Intimidation* : -1 = 0 - 1 (charisme)
      Renseignement* : -1 = 0 - 1 (charisme)
      Représentation (toute)* : -1 = 0 - 1 (charisme)

    En gras les compétences de classe et avec un astérisque les compétences innées (utilisables même avec un degré de maîtrise égal à 0).

    4. Le bonus d’intelligence remplace celui de sagesse pour les tests de détection, perception auditive, premiers secours et survie, grâce au don .


Équipement
  • Porté
  • Sac à dos (1 + 13,5 kg ; 2 po) contenant :
    • Outils de cambrioleur (0,5 kg ; 30 po)
    • Grimoire (1,5 kg ; 15 po)
    • Paillasse (2,5 kg ; 0,1 po)
    • Plume d’écriture (— ; 0,1 po)
    • Fiole d’encre (— ; 8 po)
    • Flasque d’huile (0,5 kg ; 0,1 po)
    • Lampe (0,5 kg ; 0,1 po)
    • Sifflet (— ; 0,8 po)
    • Silex et amorce (— ; 1 po)
    • Torche (0,5 kg ; 0,01 po)
    • Outre (2 kg ; 1 po)
    • 3 bougies (— ; 3×0,01 po, total : 0,03 po)
    • 2 morceaux de craie (— ; 2×0,01 po, total : 0,02 po)
    • Corde en soie de 15 m (2,5 kg ; 10 po)
    • Grappin (2 kg ; 1 po)
    • 2 rations de survie (2×0,5 kg, total : 1 kg ; 2×0,5 po, total : 1 po)
    • Or : 0 pp, 1 po, 13 pa, 6 pc
  • Étui à carte ou à parchemin (0,25 kg ; 1 po) contenant :
    • 7 feuilles de parchemin (— ; 7×0,2 po, total : 1,4 po)


Niveaux de charge
Poids total de l'équipement : 24,75 kg (charge légère)
    Charge légère : jusqu’à 25 kg ;
    Charge intermédiaire : de 25,5 kg à 50 kg ;
    Charge lourde : de 50,5 kg à 75 kg


Background :
Aussi disponible formatée à mon goût ici.
Trigger warning : abus, traumatismes, cruauté, violence explicite, auto-destruction.

Acte 1

Jeune, j'étais vue comme différente et bizarre. J'ai toujours eu le sentiment d'être incomprise. À la fois incapable de saisir le fonctionnement des autres enfants en général, j'ai su finir par développer des techniques pour me faire apprécier des autres, et faire ma place, le plus souvent en cherchant à les faire rire et les rendre joyeux, tentant du mieux que je pouvais le d'être une bonne vivante.

Très tôt, je réalisai que mes seules forces seraient la ténacité, ma capacité de raisonnement, quoi que parfois lente, mais suffisamment forte pour y baser mon intuition, et que mes faiblesses seraient la crédulité ainsi que les interactions sociales.

Provenance
Venant d'une petite famille modeste, mon père, réparateur de d’attelage, outils et ferblanterie tenait son propre commerce conjointement avec un fabriquant d'armes. Il me fallu aider la famille. Étant la seule lente d'apprentissage, gaffeuse, dans la lune et apparemment incapable de comprendre ou réagir à une situation comme elle le devrait, il me fallait trouver quelque chose à faire. Ayant tendance à trop analyser, facilement absorbée, penser plutôt q’agir, m’envoyer suivre une instruction semblait l’idéal, mais était aussi inaccessible.

Vers 10 ans, on m'envoya au temple du village, où l’on enseignait le culte du Dieux Heaum. Quoi que l'idée de protéger les plus démunis, analyser son ennemi et le maniement des armes m'appelèrent facilement, je n'arriva pas à faire preuve de suffisamment d'obéissance, principes, pureté et rigueur dans mes promesses. Je fut tout de même plus tard reléguée comme assistante aux archives du villages, tenues par le temple, vu ma rigueur, ténacité, et assiduité.

Aspirations
Bien que sans envie de bousculer la routine qui s’était installée, j'avais discerné ce qui m'aurait intéressé un jour, si j’en avait l’occasion. Étudier la magie, en tant que magicienne probablement, tel que j’en avait découvert l’existence, ainsi que la distinction via des ensorceleurs, à travers les écrits historiques. Prier les Dieux et leur faire offrande en échange de quelconque pouvoir ou magie me semblait une méthode irrationnelle. De plus, le savoir et les connaissances m'appelaient plus que les arts martiaux. Mais je ne savais pas comment j'aurais pu m'y prendre, et continua ma vie comme tel en attendant.

Destin
Ce fut lorsque j'avais 13 ans que ma vie bascula. Pendant quelques temps, le puits du village était contaminé, alors je devais me rendre à la rivière chaque matin.

Un matin, tout ce dont je me souvint après avoir emprunté le chemin du retour, fut de m'être réveillée dans un endroit sombre, froid, et humide, une douleur lancinante à l'arrière du crane, la tête qui tourne, et de cette voix calme, grave, et implacable. Impossible de retrouver les mots que j'entendis alors, mais un sentiment de peur exécrable, quant à lui, s’encra pour toujours. S'y est associé une sensation d'impuissance, de faiblesse, formant une douleur qui m'accompagne aussi depuis ce moment.

Épreuves
Quelques jours après ma disparition, au petit matin, on me retrouva droguée et laissée pour morte près de la rivière. Il me fallut une journée entière avant de revenir à moi. C'est à ce moment que la vrai horreur débuta. Tenter de récupérer, physiquement et psychologiquement, tout en voulant comprendre ce qui venait de se produire.

Questionnements, pleures, douleur... Au fil des jours qui passèrent, peinant encore à réaliser la situation, l'épouvante continua. De nouveaux symptômes, plus étranges les uns que les autres, surgirent.

Perversion
Désormais affublée de cauchemars, constamment tourmentée de voix malfaisantes, j'étais aussi secouée de spasmes. Une manie s'installa pour rester : gratter, griffer et pincer ma peau de façon compulsive. Seulement me cogner ou frapper mon point sur une surface dure permettait de l'atténuer momentanément.

Ce qui fit le plus peur aux gens, fut le sang coulant de mes narines et mes oreilles dès que mon cœur battait plus vite, par stress, peur ou effort physique.

Qui plus est, mon goût de vivre, rire, aider les autres, rendre joyeux, semblait avoir brusquement disparu. Certains le perçurent comme effet du traumatisme. Mais au fond de moi, quelque chose avait drastiquement, catégoriquement changé.

Rejet
Lentement, je perdu la confiance et l’appui de presque tous. La peur d'un sombre destin m'accompagnant, d'une maladie contagieuse, ou des forces du mal qui pourraient s'emparer de moi, les uns préférèrent m'éviter, les autres agirent complètement différemment face à moi, certain allant jusqu'à me demander de ne plus les approcher.

Solitude
Je fut exclue de toute activité du temple, que ce soit le perfectionnement physique, l'apprentissage martial, les récits théologiques, ma simple présence devenait de plus en plus lourde. Je me reclus peu à peu, évitant les aires communes, le dortoir du temple, tout endroit où je risquais de ne pas y être seule.

Déchéance
Les voix résonnaient à tout instant dans ma tête. Dormir était souffrant, qui plus est bruyant pour les gens alentours. Je repoussai toujours plus loin le sommeil, évitant ainsi la nuit pour dormir, afin de ne réveiller personne.

Le soleil tombé, je déambulais dans le village, allant de la bibliothèque du temple, aux archives du village, biffurquant parfois jusqu’à la boutique de mon père.

Présence
Le seul qui ne sembla pas troublé par ma présence, fut l'associé de mon père. D’un âge avancé, il ne travaillait plus qu'occasionnellement. Malgré cela, il passait tout son temps à la boutique, vivant principalement de nuit lui aussi.

Ayant un sombre passé d’aventurier, il n'avait pas ou plus de famille, ni d'amis à ce que je sache. Des rumeurs circulaient à son égard, selon quoi il aurait été impliqué dans de louches histoires. Je n'en su jamais rien de plus, et ça ne m’importa pas du tout. De la sorte, nous étions un peu comme 2 âmes perdues en ce bas monde.

Décadence
Distants l’un de l’autre, nous ne faisions que nous croiser à la boutique au départ. La nuit tombée, il quand il ne passait pas des heures replié sur lui même, il consommait alcool et autres substances, traficotant un vieux marteau ou moulinant une arme dans les airs, alors qu’il n’avait pas vraiment de travail.

De mon côté, je me contentais généralement de bricoler sur un fragment de bois, lire un parchemin secrètement emprunter, lacérer de coup de dague la cible de pratique, frapper mon poing contre la brique pour calmer ma manie compulsive ou dessiner à la lame sur ma peau, quand je n’étais pas aux prises avec mes démons intérieurs. Petit à petit, la présence de l’autre ne se remarquait plus pour l’autre. Lui s’habituant à mes délires, moi l’accompagnant parfois lorsqu’il consommait. Il fut mon seul ami pendant ces 3 années de décadence.

Renaissance
Ce fut lui qui réussi à m’aida à garder mon calme, combattre mes démons, et avoir des projets afin d’occuper mon esprit. De la sorte il m'initia à toutes sortes de choses que les clercs du temples n'abordaient pas. Je découvrit une passion dans l'art de la subtilité. Il m'enseigna certains rudiments de la fourberie. J'appris aussi à manier une arme plus raffinée que la lourde épée des prêtres.

Pendant tout ce temps, quelque chose germait en moi. De la peur et la douleur s’étant peu à peu transformés en haine, émergea une envie de vengeance. Suite aux profonds changements que je vivais, ma foi envers les Dieux qui me semblaient si importants, puissants, par le passé, avait été ébranlée. Un nouvel appel devenait de plus en plus fort.

Volonté
Au cours des années à travailler avec toutes sortes de documents ecclésiastiques, Hoar ne m'était pas du tout inconnu, ainsi que sa mission. Les liens se tissèrent sans que je ne le réalise vraiment. Une lecture par ci, une pensée par là, en discuter avec Tdhor, mon seul ami. Lui, s'il s'en rendit compte, se garda bien d'emmètre quelconque jugement, malgré mes copies de parchemins, la gravure au pommeau de mon arme, ou mes sinistres pensés à voix haute.

J'en vins qu'à développer une haine envers l'injustice, trouver que la vengeance justiciable, prôner la vindicte. Resurgit l'idée de retrouver celui qui m'avait affligé toute cette souffrance, pour le punir. Consciente que, si les gens du coin ne l'avaient jamais retrouvé dans le passé, je n'avait quasiment aucune chance. Je ressentis donc aussi le besoin de venger d'autres victimes de crimes similaires.

Fascination
À nouveau surgit l'envie de suivre la voie de l'art de la magie. Mais cette fois ci, suivant le culte de Hoar, en étudiant la magie divine, même si je n'avais aucune idée de quelle façon y arriver.

Je m’affairai à trouver tout ce qui entourait la magie parmi les écrits qui m’étaient accessibles, m’efforça d’en capter chaque bribe. Seulement ralentie par mes handicaps, et mon intérêt envers l’enseignement de Tdhor, me laissant moins de temps.

Réflexion
Cela me prendrait sans doute des années, mais j'avais l'intention de retrouver le coupable. De la sorte, il me faudrait de l'aide. Pas seulement pour cette raison, mais aussi pour assouvir cette soif de vengeance en rendant justice à d'autres victimes. Comme j'avais pu le constater avec Tdhor, certaines personnes peuvent être dignes de confiance et faire fi des défauts ou du passé des autres. Ainsi, d’autres m’accepteraient peut-être.

De plus, affligée de mes tourments, la solitude se resserrait comme un étau. Au fil du temps, j’avais compris que naviguer seule dans cette tempête ne ferait que laisser plus d’emprise au mal sur mon corps et mon esprit.

Projet
Mettre à l’épreuve et améliorer ce que m’avait enseigné Tdhor devint aussi une bonne raison d’affronter de nouveaux horizons. Ainsi, trouver des compagnons d'armes auxquels je pourrais faire confiance devint un projet en soit. En échangeant nos forces, peut être qu’à deux, trois ou même plus, nous arriverions plus facilement à nos buts. De plus, cela me permettrait de quitter cette décrépitude.

Cependant, rechercher des aventuriers doués socialement et charismatiques, lesquels me seraient primordiaux pour débuter tout investigation, s’avérait risqué. Je n’aurait rien eu pour me prémunir d’eux, s’ils auraient voulu se servir de moi. Je préféra donc attendre qu'une opportunité se présente.



Acte 2

C'est à l'aube de mes 16 ans que Tdhor fut affecté d'une terrible fièvre, qui, semblait-il, lui enlèverait son dernier souffle. Au milieu d'une nuit passée à son chevet, ses toussotements et râlements nous réveillèrent, moi, mon père et l’aide soignant qui nous accompagnait. Son heure semblait proche.

Crachant du sang, il semblait pourtant serin face à la mort. Par contre, au fil que la nuit avançait, quelque chose changea dans son visage, comme s’il attendait quelque chose, devenant peu à peu fébrile.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Déstabilisation
________________

Éventuellement, Tdhor demanda que je m'approche. Au dessus de lui, il me fit signe de me pencher, sans doute voulait-il me parler. De cette position, je percevais le râlement de ses poumons, sentais l’odeur infectieuse émanant de son souffle, ressentait le faiblesse qui s’en prenait à mon ami. Il lui fallu un moment semblant hésitant.

Puis, un sourire se dessina sur ses lèvres. Je restai bouche bée. Brusquement, il me saisit le bras, m'approcha, et susurra à mes oreilles je sais qui t'a fait ça.Instantanément, mon corps se raidit, un frisson parcourant mon épine dorsale.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Subversion
________________

Son visage prit subitement un air amusé. Mes yeux se mirent à aller de gauche à droite, le fixant, puis la couette, l'oreiller, son collier, et la mèche de cheveux folle sur son front. Comme cherchant un point sur lequel m'encrer, mon regard continuait pourtant à se perdre dans le vide, voulant fuir la réalité, ignorer ce que je venais d'entendre, nier ce que mon esprit craignait comprendre.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Aversion
________________

Me tirant vers lui de nouveau, il reprit, on s'est bien amusés avec toi. Tu t'souviens? Le son de mon cœur battant violemment s’accentuait. Une expression de dégoût apparu sur mon visage à mesure que s’abattait sur moi CETTE envie de vomir. Je tentai de me libérer d'un coup sec, mais il réussi à me retenir. Les 2 autres, n'ayant probablement que vu ses gestes sans rien entendre, lui suggérèrent d'économiser ses forces.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Éveil
________________

Léchant mon cou, tel une douce caresse, de mes oreilles il perlait lentement. Zébrant mes joues, avec délicatesse, de mes yeux s’écoulait le sang. Tapissant mon dos de froide sueur, sur toute ma peau s’étendait la moiteur. D’un revers de manche, j’essuyai mon nez, tombée sur la couette blanche, une goûte sombre l’avait taché. Gonflant mes yeux, je retenais mes pleurs, le regard vitreux, s’exacerbait l’horreur. La gorge nouée, j’avais des hauts-le-cœur, la mâchoire serrée, plongée dans ma torpeur. Redoutant les mots, j’étais prête à exploser, sinon éclater en sanglots, espérant avoir halluciné.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Rupture
________________

Il continua, cette fois-ci d'une voix plus grave, stoïque, implacable, m'étant horriblement familière,reste calme. Tient. Bois ça. Tu t'en souviens?
Le temps sembla alors s'arrêter. Je n’eu su dire si la suite eu lieu en quelques secondes ou quelques minutes, mais elle paru durer des heures. Les plus longues et sordides depuis mes 13 ans, quoi que satisfaisantes, et libératrices. Emportant au loin une part de mes douleurs, mais aussi de moi, avec elles. S’imprimant au plus profond de moi même, la scène rejouerait en boucle dans le futur, dans mes cauchemars, éveillée, dans des moments de peur, de terreur, de solitude, de remords, de regrets, de haine, de douleur...


¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Point de non retour
________________

Comme un poignard déchirant la peau, laissant le sang et les entrailles se vider, ses paroles me transpercèrent et firent jaillir les souvenirs. Terreur, douleur, pleures, impuissante... Auxquels une rage incontrôlable répondit. Dégainant mon Kukri, je fendis l’air de sa lame, dans un mouvement vers le haut, tailladant de la pointe son bras au passage, me libérant momentanément de sa prise. Presque aussitôt, mon bras s’abaissait, enfonçant le corps de l’arme au centre de son ventre.

Il laissa échapper un cri, puis se mis à rire, toussotant et crachant du sang. Appuyant sa main sur la blessure, il me saisit à nouveau et me rapprocha encore plus avec l'autre.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Stupéfaction
________________

Décontenancés par la tournure des événements, mon père fut le premier à réagir alors que l'aide resta immobile. Il tenta de m'éloigner du lit, mais je le repoussai violemment de ma main libre, sans même regarder. S’en suivit un bruit de bois fracassé, estompé par le tumulte résonnant déjà à l’intérieur de moi, lequel devint soudainement frappant :

La tourmente de cris et rires, les uns provenant de Tdhor, les autres de l’intérieur même de mon crane... Les assourdissants battements de mon cœur... Les beuglements de mon père... Cette longue plainte aiguë, semblant jaillir du plus profond de mon âme, échappée sans m’en rendre compte....

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Mépris
________________

Dans un bref relent d'énergie, il sembla gigoter, ce que je ne reconnaitrai que plus tard comme étant des élans de bassins. Transformant son rire en une espère de plainte gutturale hhhhhnnnnnrrrrrrrrrnnnnn, suivit de ce que l’on pu discerner oh.... oui.. vraim... bonnne...spèce de... sal-...

D’un geste, je fis voler la couette. Retirant la lame, je lui assaini un coup à l’aine, enfonçant l’arme à l’encoche, lacérant vers le haut, frayant un chemin jusqu’à sortir au dessus du pubis. De lui, ne jaillirent plus que des cris.

Je repoussai, d'un coup rapide de Kukri, l'aide soignant, qui s’approchait à son tour, une effluve de sang, décorant le mur au passage.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Débridement
________________

Ses cris, désormais ressemblant trop à LA voix, ne semblaient plus que demander une chose. Je frappai, frappai... frappai encore, et encore, l'endroit d’où ils provenaient, jusqu'à ce qu'ils se turent.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Justification
________________

Je me tournai vers mon père, lançant c'était lui. Tout ce temps. Il m'la dis. Avec d'autres, sais pas qui. Sa mâchoire se crispa. Son visage de terreur pris un air lourd, ses yeux se perdant dans le vide.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Libération
________________

Regardant mes mains pleines de sang, je criai avec toute la rage qui m'habitait, jusqu'à en vider mes poumons, voir noir, sentant une chaleur douloureuse au fond de ma gorge.

Mon cœur se referma, semblant à mourir de l'intérieur, une fois de plus. et de plus belle, je lança j'dois partir!

Sans battre d'un cil, il répondit simplement ça va aller.



Épilogue

Avant que le jour ne se lève, j'étais déjà rendue très loin du village, complètement essoufflée, la bouche et le cou ensanglantés, malgré m'être nettoyée, cette fois ci le mien, provenant de mon nez, mes yeux et mes oreilles.

Ses paroles, ses rires, sa voix se répercutant sans cesse dans ma tête, ponctués des voix démoniaques habituelles, tels l'un répondant à l'autre, secouée de spasmes incontrôlables, les ongles plantés jusqu’au sang. Des plaies auto-infligées aux bras, cherchant à me garder au chaud, je tentais de me consoler dans cette accolade solitaire et douloureuse.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
L'aventure n'était plus un choix.
________________

Désormais empruntant le nom Daehl Lya Cossec, on me connaissait autrefois sous le nom d'Ayla Cozeka.



Description :
Cheveux : noirs, courts, emmlèlés
Yeux : amandes

Accoutrement : visage voilé par une cape à capuche, tenue de voyage, armure de cuire visible par l’entrebâillement de la cape.

Allure : distante, stoïque, angoissante à regarder

Autres détails :

Spasmes
Lorsque l'on se tient suffisamment près d'elle, on peut remarquer qu'elle est sporadiquement saisie de légers spasmes. Si l'on vient qu'à la connaître davantage, on réalise qu'elle n'a aucun moyen de les contrôler.

Éruption sanguine
Dès que son cœur bât trop vite, stress, peur, exercise par exemple, du sang se met à couler de ses yeux, son nez et ses oreilles.

Manie compulsive
Si on à la chance de l'observer attentivement, et suffisamment longtemps, on pourra remarquer qu'elle se gratte constamment la région des triceps et le haut des omoplates, se griffe l'intérieur des cuisses, et parfois le reste des jambes lorsqu'en position assise, et se pince les bras, les jambes et le ventre.

Lorsque personne ne la regarde ou est près, elle ira jusqu'à frapper violemment les poings sur une surface dure, et idéalement rugueuse, ou encore se frapper elle même de dessous du poing, sur les cuisses, à plusieurs reprises, ce qui, dans un cas comme dans l'autre, semble calmer ses manies pour un instant.

Faible
Une personne ayant la chance d'engager une conversation poussée avec elle pourrait réaliser, avec un minimum de psychologie, qu'elle est anéantie, qu'elle semble avoir perdu toute volonté quant à son sort. Cet effet est du à la persistance des voix démoniaque qui l'accompagne constamment.

Marques
Pour un regard avertis, il sera possible de remarquer la présence de nombreuses marques de blessures causées par ses manies compulsive. Elle seront visibles principalement sur ses jambes, et sur une partie de ses bras.


Lien vers la fiche automatique utilisée pour aider à la création du personnage : http://www.gemmaline.com/fiches/affichage.php?id=7035
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daehl Lya Cossec
MessageMessage posté...: Mar 11 Avr 2017, 00:00 
Apprenti aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 26 Oct 2015, 15:49
Messages: 18
Je vais pinailler (c'est compulsif, enfin presque) : tes titres de chapitres ne sont pas les mêmes dans les deux actes (dans le second ils sont centrés/gris/cerné d'une ligne au-dessus et au-dessous, contraire au premier) sinon c'est très joli :)
C'est peut être voulu, pour marquer le changement ou la progression, je relève juste.

Les caractéristiques impaires m'ont intriguées, mais bien goupillé en fin de compte.

_________________
Fiche.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daehl Lya Cossec
MessageMessage posté...: Mar 11 Avr 2017, 00:07 
Aventurier en devenir
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 04 Avr 2017, 18:17
Messages: 5
Localisation: Quebec, Canada
PX:
Ethaine a écrit:
Je vais pinailler (c'est compulsif, enfin presque) : tes titres de chapitres ne sont pas les mêmes dans les deux actes (dans le second ils sont centrés/gris/cerné d'une ligne au-dessus et au-dessous, contraire au premier) sinon c'est très joli :)
C'est peut être voulu, pour marquer le changement ou la progression, je relève juste.

Les caractéristiques impaires m'ont intriguées, mais bien goupillé en fin de compte.


Oui c'est voulu pour les titres. Actuellement je ne planifait pas mettre autre choses que des titres en gras pour l'acte 1 au départ.

Et oui, ce personnage me ressemble sur l'aspect de haut QI mais nulle dans les capacités à comprendre ce qui l'entour comme les autres, et à y réagir. (Pour le reste... soyons francs, beaucoup de force ou dex, et un minimum de consti = gg)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daehl Lya Cossec
MessageMessage posté...: Ven 14 Avr 2017, 09:17 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 8791
PX:
Kikou

Une petite remarque concernant les souillures.
C'est une règle optionnelle à l'intention des maitres de jeu. Je ne sais pas si tu t'es mis d'accord avec l'un de nos excellents chefs d'aventures ? Si ce n'est pas le cas, ne soit pas déçue si les correcteurs te demandent gentiment de l'enlever ;)

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daehl Lya Cossec
MessageMessage posté...: Ven 14 Avr 2017, 09:47 
Aventurier de passage
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 08 Mar 2017, 11:44
Messages: 47
Pour ma part, je préférais la première mouture du background en présentation peut-être, mais il me semble que tu en avais écris un moins découpé, je le trouvais plus fluide et plus agréable à lire. Après, je l'ai peut-être rêver et qui suis-je pour faire ce genre de remarque.

C'est plutôt intelligent les statistiques impairs, ça permet de faire un changement de modificateur plus facilement (surtout pour le 17 en intel.)

_________________
Réza Kulenov

Vestige : none for the moment.

Signe :

[spoiler]Influence :

Effet :


Modification:

[/spoiler]
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daehl Lya Cossec
MessageMessage posté...: Sam 15 Avr 2017, 07:29 
Aventurier en devenir
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 04 Avr 2017, 18:17
Messages: 5
Localisation: Quebec, Canada
PX:
N'Jini Mchawi a écrit:
Kikou

Une petite remarque concernant les souillures.
C'est une règle optionnelle à l'intention des maitres de jeu. Je ne sais pas si tu t'es mis d'accord avec l'un de nos excellents chefs d'aventures ? Si ce n'est pas le cas, ne soit pas déçue si les correcteurs te demandent gentiment de l'enlever ;)



J'ai cherché à trouver s'il y avait quelque chose de précisé quant aux souillures et la création d'un personnage.

J'ai décider de me lancer dans la création du personnage et du background en fonction d'en avoir malgré ne pas avoir été sure que je pouvais. Donc je me doutais bien qu'il était possible qu'on me demande de les enlever.

Retirer tous les détails spécifiques à la souillure et ne garder que l'aspect rôleplay en lien aux raisons qui animent mon personnage, ainsi que les séquelles psychologiques qui peuvent être présentes, semble tout à fait faisable tout en gardant l'idée de base.

J'attends donc la suite et suis prête à faire ce qu'il faudra. Jusqu'à créer complètement un autre personnage s'il on me demande de commencer par quelque chose de plus simple. J'aime créer des personnages et des backgrounds (et des "settings" aussi ^.^)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Daehl Lya Cossec
MessageMessage posté...: Lun 17 Avr 2017, 22:03 
Maître Floodeur, Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Mar 25 Oct 2011, 01:00
Messages: 11381
PX:
 Je ne demanderai pas de retirer la souillure, mais bon… pour un personnage de niveau 1, est-ce vraiment possible ? Bah ! on va me dire que oui et que j’ai qu’à lire l’histoire, de toute manière. Quoi qu’il en soit, l’essentiel est que le futur MJ soit d’accord.

 Passons donc à la correction.

 Ton modificateur de force s’applique aux jets de dégâts à la fronde. C’est corrigé.

 Je me permets un conseil : plutôt que d’utiliser dix-mille balises d’ancre, peut-être qu’une petite mention entre parenthèses suffirait, non ? Genre « Distance : +0 = 0 + 2 (dextérité) - 2 (spasmes, souillure) », éventuellement avec un lien ; pareil pour les compétences qui changent de caractéristique liée : peut-être suffit-il de les indiquer avec celle de la carac’ en question, non ?

 Pour ce qui est du poids et du prix de la tenue de voyage, il n’est peut-être pas nécessaire de mettre un lien vers le sujet de Bigonoud qui en parle : après tout, c’est dans les règles de base.
 Attention : 1 po = 10 pa, donc les sept feuilles de parchemins coutent 7 × 0,2 = 1,4 po et pas 0,14 po. C’est corrigé.
 Je trouve qu’il te reste 2 pc de plus que le compte que tu donnes. J’ai la flemme de tout recompter, donc je te les rajoute.

 Question bête : à 25,25 kg et 50,25 kg, c’est quoi, comme charge ?


 Je me suis permis d’ajouter quelques balises de liste, histoire d’isoler un peu mieux les différentes parties de la fiche. J’espère que ça ne pose pas de problème.

_________________
Frère Théodemir (Aussi joueur de feu Râourgh l’Éclateur de crânes, Marcel Fasnières, Kerrarc’h Doublesix et Méline l’érudite)

Chapour et ses règles perso (Ne pas hésiter à les consulter régulièrement en cas de nouveauté ou pour rappel !)
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: