Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Nous sommes le Ven 23 Juin 2017, 17:38



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Article "les Classes des Joueurs" puis cochez 2 options
Fantôme 9%  9%  [ 4 ]
Clignotant 21%  21%  [ 9 ]
Le Mort Subit 2%  2%  [ 1 ]
Le Mal dans sa vie 2%  2%  [ 1 ]
Le Hors phase 7%  7%  [ 3 ]
Le Cool 14%  14%  [ 6 ]
Le Tatillon 9%  9%  [ 4 ]
Le Littéraire 12%  12%  [ 5 ]
Le no-Littéraire 5%  5%  [ 2 ]
L'impatient 9%  9%  [ 4 ]
Le perfectionniste 9%  9%  [ 4 ]
Nombre total de votes : 43
Auteur Message
 Sujet du message: Gazette N 17 - année 1 Post Apocalypse
MessageMessage posté...: Dim 13 Jan 2013, 16:33 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 8842
PX:
Image



Edition N° 17
SPECIAL POST APOCALYPSE 2012


Sommaire de la Gazette
(liens cliquables)





Mot d'Introduction

Hé les tits loups, on à survécu ! Le titre de cette édition est donc un dernier clin d'oeil à cette fin du monde annoncée pour le 21.12.2012. Je me suis demandée d'ailleurs si certains ont légèrement frissonné ce jour là, si ils ont eu une petite pensée de ce qu'ils feraient si ils étaient survivant d'une destruction massive de notre monde, si la nuit avant de s'endormir ils ont fait une prière à un dieu quelque part, prenant les devants, on ne sait jamais ça peut servir...

Cette édition contient pas mal d'articles, posés aléatoirement dans le pur chaotisme de tradition pour ce forum. Mais attention chaotisme organisé quand même, plus ou moins. Il est fait pour que vous puissiez voguer selon vos envies d'un article à l'autre, et y revenir plus tard en cliquant sur le sommaire, pour revoir un morceau qui vous a plu.

Cette année voit les dix ans de Gemmaline. Et cette année commence sur les chapeaux de roues, car déjà plein d'animations voient le jour, dont une qui pourrait bien être super géniale pour nous tous et pour le forum. J'espère que tout cela ne va que renforcer les liens au sein de notre communauté, apporter un vent de création et d'innovation inégalé sur le net et nous plonger dans un bain de jeux et de plaisirs sans cesse renouvelés.

Je vous souhaite bonne lecture, et je remercie tout les participants, qui, comme à chaque fois, mettent beaucoup de soins et de boulot pour que vous puissiez vous régaler.



De l'amertume comme on en voudrait plus souvent !

par Chapour l'Avisé


 Les riverains de la rue du Martin-Pêcheur ont pu découvrir, depuis quelques décades, une nouvelle boutique dans leur rue. Il s'agit de L'Amer de Famille de Norbert Roubeyrol, maitre confiseur gnome. Il a appris son art au Luiren, auprès des plus grands cuisiniers halfelins, mais exerçait à Athkatla jusqu'à récemment, jusqu'à ce qu'il vienne s'installer sur notre bonne ile. Mais en venant, il a abandonné la confiserie pour nous faire découvrir un nouveau produit, une épice venue du lointain Nouveau Monde et qui fait fureur en Amn : le cacao.
 Cette épice se présente sous la forme d'une poudre de couleur marron, évoquant l'humus ou la poudre de cannelle. On peut la consommer mélangée à de l'eau et des épices, en une boisson mousseuse et amère appelée chocolat, à laquelle on peut ajouter du sucre ou de la cannelle, pour les palais délicats. En effet, la fève et la poudre de cacao présentent une amertume très prononcée ! L'établissement propose de consommer sur place cette boisson, mais il est aussi possible d'acheter directement de la poudre de cacao pour la préparer chez soi.
 Mais l'originalité de Norbert Roubeyrol est qu'il a inventé un procédé révolutionnaire permettant de consommer cette épice d'une nouvelle manière : en plaques ou en bouchées de la taille d'un œuf de caille, qu'il appelle aussi chocolat et présentant aussi ce délicieux gout amer, bien qu'il en propose aussi, pour un public plus féminin, des pièces adoucies avec du sucre ou des piments légers. Bien sûr, les prix qu'ils pratiquent sont à la hauteur du cout du trajet depuis Maztica : il faut compter jusqu'à un écu la choppe de chocolat suivant la taille, une demi-douzaine d'écus la livre de poudre de cacao et bien trois couronnes la livre de chocolat à manger. Mais cela n'empêche pas les familles les plus aisées de l'ile et d'autres de condition plus modeste de se fournir chez lui, tant, comme en Amn, l'engouement provoqué par ce nouveau produit est fort.
 Premier représentant de la profession dans notre ile, il a obtenu de notre Prince, que Siamorphe l'ait en Sa sainte garde, le titre de Maitre chocolatier et la fonction de Fournisseur officiel des cuisines du Prince en cacao. Il engage aujourd'hui déjà plusieurs apprentis, dont certains issus de grandes familles d'Amn, et dirigera peut-être, à terme, la première guilde de chocolatiers, car c'est ainsi qu'il nomme son métier, de Gemmaline. La boutique, enfin, sobrement décorée de statuettes et peintures dans le style maztèque, est dépaysante et indique bien le caractère pionnier de son fondateur.



    :HRP: Note : Chaque maitre de jeu fera comme il le sentira, mais pour ma part, j'offre une livre de chocolats au premier personnage qui trouvera la boutique de Norbert Roubeyrol (mais sans tricher, hein : vous n'êtes pas censé savoir qu'elle existe, ni même que mon offre existe !).


les 'classes' de joueurs :
par Dragriff

Article humoristico-socio-psychologique


Tout comme il y a des classes de PJs, je trouve qu’il y a des classes de joueurs. Je me permets suite à une étude toute subjective et sans aucunes données statistiques dans dresser une liste non exhaustive. N’en étant qu’aux prémices de l’élaboration de cette branche des sciences humaines, je ne traite que des classes de base, reportant les classes de prestige pour un second article. Bien sur, de nombreux joueurs sont multiclassés :
note importante : bien que tout soit au masculin, le classement reste valable pour la gente féminine !!

Le Fantôme
C’est le joueur qui ne post quasiment jamais, le MJ a oublié l'aventure dans laquelle il l’a plongé, et de toute manière n'espère pas en voir la fin. Dans les cas extrêmes le MJ peut oublier la classe et la race du PJ concerné !
mon conseil : ne pas y penser.

Le Clignotant
C’est un joueur qui semble motivé, l'aventure démarre plutôt bien, il y a du rythme, puis d'un coup plus rien ! Après une ou deux relance le joueur s'excuse, explique sa vie IRL puis repart pour une dizaine de bons posts, puis ... plus rien ! Bref, il clignote
mon conseil : essayer de clignoter au même rythme.

Le mort subit
Le joueur est là, l'aventure suit un rythme convenable, puis d'un coup plus rien, mais plus rien du tout ...
mon conseil : le deuil

Le mal dans sa vie (ou moins poliment le chiant)
Pour résumer : un post = un MP minimum. Chaque action, chaque combat, chaque échange avec un PNJ, chaque regard, chaque respiration fait suite à une explication MP de 'recadrage', bref, un joueur qui ne donne pas envie de cultiver son imagination.
mon conseil : serrer des fesses en attendant que ça passe, et raccourcir au maximum l’aventure

Le Hors Phase
Joueur sympathique mais qui ne semble pas voir où le MJ veut l'emmener ! Des posts qui ne sont pas dans le rythme de l'aventure, et un besoin compulsif de faire autre chose que ce qui ferait avancer le scenario.
mon conseil : mettre des combats contre des gobelins (au moins c'est clair)

Le Cool
Joueur agréable, qui post bien, qui respecte le rythme du MJ, et qui prend des initiatives. Qui ne pinaille pas sur un point de règles, bref la classe ! peut être un futur collègue MJ !
mon conseil : lui filer des XP

Le Tatillon
Joueur plutôt sympa mais qui ne peut s'empêcher de mieux connaitre les règles que le MJ (et on lui pardonne). Il vous fera progresser dans la multitude de règles (surtout en combat).
mon conseil : limiter toutes formes de jets de dés

Le Littéraire :
Joueur qui fait d très longs posts et de qualité. C’est agréable à lire, et on se dit que le JDR via forum est vraiment fait pour lui ! Lui aussi sera peut être un futur MJ.
mon conseil : s'appliquer !!!

Le no-Littéraire
Joueur qui peut faire des posts de trois lignes voir moins la conscience tranquille. Lui il sait bien qu'il faut dix caractère minimum par post. Il résume le résumer de façon concise ce qu'entreprend son PJ, bref, il faut lui mâcher l'aventure. Attention, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas motivé, c’est juste un consommateur.
mon conseil : tenter de faire des posts encore plus court que les siens

L’Impatient
Jouer qui post souvent, et qui peine à contenir son impatience lorsque la réponse ne vient pas deux jours après. Malgré sa courtoisie et ses messages de relance à la section HRP de son aventure, on sent qu’il trépigne ! Le pauvre …
mon conseil : lui expliquer qu’être MJ ça prend du temps et que parfois on en manque cruellement !

Le Perfectionniste/Angoissé
Joueur qui envoi systématiquement un MP ou ajoute post dans la section HRP, suite à son post ‘officiel’ afin de détailler, d’expliquer ce qu’il fait entreprendre à son PJ, au cas où le MJ n’aurait pas compris.
mon conseil : rester patient

Voilà, il doit bien en rester, mais je trouve que pour une première esquisse anthropologique c’est déjà pas mal !!!
Alors ? Vous ? Vous êtes quel cocktail ?
Allez vite voter au sondage ...


par Valdaria Balmi Reporter pour la gazette de Gemmaline


En ce mois de Janvier, je présente mes meilleurs vœux à la communauté pour cette nouvelle année qui débute. Nul besoin de prendre d’autre résolution que de continuer à RP, prendre du plaisir à écrire et partager de bons moments. Pour ma part je souhaite à Gemmaline de nombreux nouveaux joueurs en espérant que ceux en place continueront à faire vivre ce forum par leur motivation, leur temps et leur imagination fertile quel qu’en soit leur rôle, ce qui ne sera probablement plus mon cas. Mais laissons place à l’interview, c’est à nouveau un Maitre de Jeu que vous allez découvrir en la personne de Dragriff. Je vous en souhaite bonne lecture.

Citation:
Dragriff marche dans l’allée qui mène à l’adresse que lui a donnée Valdaria pour l’interview. Ses pas crissent sous la neige, il suit la rangée d’arbres centenaires qui mène au lieu, le temps est froid et sec. Les rayons du soleil font briller de milles feux la fine pellicule de givre recouvrant la végétation. Après une bonne heure de marche le MJ arrivent devant une belle propriété, il y a une plaque sur le coté : ‘Le Manoir d’Argent’, c’est bien ici. Il ne s’est pas perdu, du coup il est un peu en avance, qu’importe il entre quand même.

Des grilles enclavent un jardin légèrement givré par ce temps hivernal. Dragriff les poussent découvrant un jardin peint de multiple teinte bleutée. Le long de l’allée, les arbres à nu, s’allongent vers le ciel attendant que la saison printanière ravive leurs cœurs. Au bout, un modeste manoir aux reflets étrangement argenté semble hiberner comme s’il flottait une aura magique en ses lieux. Dragriff arrive devant une porte en fer froid, finement ouvragée, la description des lieux est différente de celle reçu par son collègue. Avant même qu’il n’est le temps de frapper, fortuitement la porte s’ouvre et une rousse aux cheveux courts chaudement habillée pousse un cri de surprise.


-Ha ! Houa tu m’as fait peur. Avec un sourire et sur un ton enjouée, Valdaria pose sur le coté le sac qu’elle avait en main. Bon hé bien j’ai l’impression que les poubelles attendront. Vient, entre. Voici le Manoir d’Argent, heureuse de t’y accueillir.

- Enchanté !
Un léger sourire un peu timide en guise de bonjour, Dragriff retire son manteau et ses chaussures pour ne pas mettre de la neige partout. Il cherche du regard un porte manteau, puis y accrocher son vêtement. De son coté, Valdaria retire son écharpe et son capuchon gris pour les abandonner sur un fauteuil noir dans l’entrée. Il fait chaud en ces lieux, la demeure offre des murs aux tons sobres rappelant l’hiver pétillant d’argent et il y règne une atmosphère chaleureuse bien loin du froid de dehors. La petite femme déambule dans un petit couloir puis au détour d’une porte, les deux protagonistes arrivent dans la bibliothèque du manoir, un lieu chargé d’histoires en tout genre.

Dragriff suit la jeune femme, comparé au froid de l’extérieur la douce chaleur du manoir lui brûle légèrement le bout des oreilles. C’est agréable ! Comme c’est un grand curieux, il observe les détails du lieu, essayant d’en savoir plus sur Valdaria en inspectant son habitat : montre moi ta maison et je te dirais qui tu es, enfin, j’en aurai une petite idée !


-Voilà on y est, prend un fauteuil et installe toi confortablement. Comme tu peux le voir tu as à ta disposition thé, chocolat chaud, café ou tout ce qui peut te faire envie, ainsi que des petites pâtisseries tout droit sorti du four sur la déserte à coté de toi. Jte laisse te servir et on pourra commencer.

Puis, arrivant dans la bibliothèque il voit la petite table et se sert un café noir avec un verre de cognac. C’est bon le cognac l’hiver, ça réchauffe. Puis il s’installe dans un fauteuil et attend les questions. De son coté Valdaria sucre sa tasse de thé et y incorpore du rhum. S’installant à son tour dans le fauteuil bien douillet elle prend une gorgée de sa mixture et commence.

-Bien rafraichi nous les neurones et dit nous depuis quand tu joue sur le forum de Gemmaline ? Sans vraiment hésiter Dragriff commence.

- J’ai découvert Gemmaline il y a une petite dizaine d’années, à l’époque où tout était encore vert, dit-il avec un petit sourire. En ce temps je jouais beaucoup à NWN1 (nos lecteurs auront bien sûr reconnu les initiales de Never Winter Night), sur le serveur FF1(et là ils auront reconnu Fast French 1), où mon personnage s’appelait Droog Ragoon, un semi-orc barde/barbare, précise t-il, et puis plus tard à NWN2 sur Erethil. Comme j’écrivais déjà sur les forums de ces sites, je venais à la pêche aux renseignements sur Gemmaline, car c’était le site le mieux achalandé en la matière. Valdaria confirmant de la tête.

Puis, ayant une vie IRL trop remplie pour continuer à jouer dans ces mondes virtuels, je suis passé sur forum. Et tout naturellement je me suis lancé sur le site que je connaissais déjà bien : Gemmaline. J’y ai d’abord joué Droog le kobold, puis je suis passé MJ sous le nom de Dragriff depuis le 3 janvier 2012.

-Heureux anniversaire alors ! avec un grand sourire Bien bien, ça c’est complet comme réponse. Personnellement je t’ai découvert avec la rédaction de ton traité d’alchimie, mais présente nous un peu mieux ton petit kobold, sa vie, sont œuvre, si je puis dire…

-Pour ce qui est de son œuvre il y en effet les trois volumes sur l’Alchimie et aussi l’encyclopédie Kobold ou encore Brouillons de Joju, qui sont plus des contes, légendes et pièces de théâtres divers. Répondit–il d’un air enthousiaste. Pour ce qui est du personnage, c’est un petit kobold sympathique et un peu perdu sur cette île. Il est peureux, assez timide mais plein de projets. Valdaria regarde Dragriff amusée, j’ai envie de dire comme celui qui le joue ! Mais poursuit, je t’en prie.

-Oui, je pense que c’est un peu ça ! à la remarque de Valdaria. En ce moment il vit une palpitante et dangereuse aventure dans des cavernes des cotes de l’île. Son but serait d’ouvrir un laboratoire d’Alchimie en ville et de faire commerce de sa science avec les autres habitants de Gemmaline, et pourquoi pas entrer au service de l’école de magie ou du prince Ludrick. Mais tout cela se verra lorsqu’il sera rentré de son aventure en cours !!!
- La journaliste que je suis est curieuse de voir ça. D’ailleurs petite question, pourquoi tu n’as pas d’autre PJ ? Je sais que ça demande du travail, mais j’me suis toujours posé la question.

-Mais bien sur que si j’ai un autre PJ, il s’agit de Sarüya Bellabyss une anti-paladine au sang démoniaque pleine de vices. Ce PJ me permet de faire écrire mon coté obscur… Dragriff se ressert un verre de cognac pendant que Valdaria savoure la fin de son thé. Je te présente mes excuses, je n’avais pas vu que tu en avais un autre. Dragriff aurait donc un coté sombre, hmmm intéressant, il me faudra lire ça.

-Sinon tu fais parti de l’équipe qui anime ce forum et on peut dire que tu as fait une entrée fracassante ! Beaucoup de PJ se sont avidement jeté sur tes services, et ne fait pas le modeste ! Comment vois-tu cette fonction ?

-J’aime écrire des histoires, et selon moi être MJ c’est avant tout inventer des histoires et les faire vivre à d’autres personnes par le biais des règles de AD&D. Valdaria écoute attentivement sans mot dire et en croquant un autre morceau de gâteau. Ce qui me parait rédhibitoire est la masse de règles, mais avec tous les manuels décortiqués et mis en ligne, tout cela devient pratique. Je trouve que ce genre se site correspond bien à ma vision du JDR. Il n’y a qu’à imaginer ! Après j’aime bien ce forum de Gemmaline, je ne saurais vraiment dire pourquoi ! Surement grâce à la sympathie que j’y trouve au travers de mes relations avec les autres membres de la communauté.

-Ca me parait déjà une bonne raison. Mais est-ce que cela suffit au moins à calmer ton imagination débordante ?

-En ce qui concerne ma soif de JDR je pense que c’est bien ! J’ai des idées et Gemmaline me permet d’en expérimenter pas mal ! Donc la réponse sera oui ! D’ailleurs j’ai désinstallé NWN2 de mon PC, c’est pour dire. Après le problème c’est le temps ! Mais c’est le problème pour bien des projets. Et comme le JDR doit rester un passe temps, je remets souvent à plus tard mes idées du moment.

Valdaria prends une petite pâtisserie devant elle en croque un morceau avant de reprendre. Pour toi quel genre de MJ es-tu ?

-Voici plusieurs réponses à ta question, une seule est totalement fausse :
- Le genre qui aime faire plaisir aux joueurs.
- Le genre qui ne s’embête pas avec des lancés de dés.
- Le genre qui aime passer des heures à lire des règles toujours plus complexes.
- Le genre qui a parfois envi de tout arrêter parce qu’il se trouve un peu vieux pour jouer à ça.
- Le genre qui invente des scenarii très longs sachant que les PJ n’iront jamais jusqu’au bout.
- Le genre à jouer un kobold avec presque aucun PV.

Dragriff se ressert un cognac en trouvant que les fauteuils du manoir sont très confortables. La journaliste se raidit dans son siège et s’exclama. Ah non ! Tu crois que je vais te laisser me répondre aussi évasivement ? Aller soit un peu pédant, lance toi des fleures que diable ! Dit moi ce que tu pense de toi en temps que MJ tout ça quoi !

-Je ne sais pas trop quoi te dire ! J’essaie de ‘deviner’ les attentes des PJs et d’aller au devant, de sentir ce qu’ils cherchent au travers de leur personnage et de l’évolution qu’ils projettent dessus. Il y a plusieurs façons de ‘jouer’ aux JDR, et j’essaie de coller au mieux à l’idée que se fait un joueur de sa façon d’envisager le RP. Maintenant je peux me tromper et parfois je ‘passe à coté’ des attentes !! mais bon, c’est un jeu. Voilà, je ne sais trop quoi te dire de plus !!!

-Mais c’est parfait ! Tu vois quand tu veux ! Valdaria termine goulûment sa pâtisserie, boit un verre de jus de pomme et annonce. Hé bien nous y sommes, les questions un peu folles supposées nous dévoiler un peu ta personnalité. Donc tu réponds se qui te vient, allons y.

- Dans quel objet du quotidien aimerais-tu être réincarné ? Un casque de combinaison d’astronaute, pour aller visiter l’espace. Valdaria pense que ce n’est pas bête.
-Bain ou douche ? Douche, ou alors bain mais pas tout seul ! J’réponds ce qui me vient hein ! C’est bien le but ! Rétorqua t-elle avec un grand sourire.
-Qu’est ce qui te fait perdre ton humour ? Les gros cons. Rire.
-Si tu prends une glace 3 boules, quels parfums ? Caramel beurre salé, café, chocolat blanc. L’évocation de la glace café offre un visage d’écœurement de la part de Valdaria.
-Une odeur de ton enfance ? J’en ai pas. La journaliste est étonnée, Ah bon ? Moi c’est l’odeur des gâteaux de ma grand-mère. Dragriff : peut être que ma grand-mère ne faisait pas de gâteau !
-Si tu étais un acteur ? Gérard Depardieu pour apprendre le russe ! Hahahahahhaahha, bravo ! rétorque Val'. Mais alors plus sérieusement Vincent Lindon, certains disent que je lui ressemble, préfère ajouter Dragriff.
-Pour ou contre les nains de jardins ? Contre
-Ton top 3 des dessins animés ? Cat’s Eyes, Voyage de Shihiro, Princesse Mononoké.
-Bigonoud ou Amur ? Amur. La réponse fit sourire la journaliste mais ne demandera pas d’explications.
-Si tu étais un fromage ? Tête de moine.
-Foot ou rugby ? Rugby
-Le don que tu aimerais avoir ? Ralentir le temps qui passe.
-Tu dors à droite ou à gauche du lit ? à gauche, la place du mort quoi ! Le nez de la jeune femme frise car elle se retient de rire.
-Le comble du mauvais goût ? Jouer un elfe solaire barbare-beserker /psion /prêtre de Tyr.
-Qu’est ce que tu adore chez toi ? Mon PC !
-Métal ou Pop ? Pop
-Ton juron fétiche ? Enculé(e)(s), auquel on peut ajouter : « quand t’es né(e) ta mère a crue qu’elle avait chié ». N’en pouvant plus Valdaria se marre à cette réponse, avant de reprendre difficilement.
-Comment tu te vois dans 10 ans ? À peu près pareil, avec des douleurs un peu partout en plus et en un peu plus alcoolo.

-Rhooo mais non tu n’es pas si vieux que ça arrête ! Bon aller ton calvaire est presque fini, mais les deux dernières questions posent souvent problèmes. Ben dans dix je serais plus vieux qu’aujourd’hui quand même ! Conclu le maitre de jeu.

Elle prend une inspiration et se lance. Trois mots pour te décrire physiquement ? Dragriff réfléchit puis répond. En 1, normal puis sourit, sinon je sais pas pour le 2 et le 3. Valdaria tape sur sa cuisse et dit : Ah non tu te défileras pas, je veux des réponses ! Un peu forcé, Dragriff finit par consentir à ajouter Heu châtain foncé et tenue relaxe pour ne pas dire m’enfoutiste. La journaliste semble satisfaite et enchaîne.

-Maintenant trois mots pour te décrire psychologiquement ? J’ai pas vraiment fini de grandir, et ne compte pas le faire vraiment. Je suis timide, surtout avec les filles. Et en trois, je sais pas. La journaliste insiste, aller tu y es presque, je suis sur que tu peux le faire !

-Ben je m’énerve assez vite quand je suis fatigué, j’aime bien ne rien faire mais je n’y arrive que rarement. J’aime bien rencontrer des nouvelles personnes, et bosser avec des nouvelles équipes. Je suis plutôt cool dans mes relations sociales, mais si on passe ma limite, je deviens très rancunier. Je ne crois ni en dieu ni en rien de spécial de supérieur. Je suis un peu mystique quand j’ai bu, et pragmatique le reste du temps. Je cherche plus à me poser des questions qu’à trouver les réponses. Je ne pense pas être feignant. Voilà ! J’espère que ça ira.

-J’en demandais pas tant ! Mais c’est parfait, ainsi on te cerne encore mieux. Bien voilà il ne me reste qu’a te raccompagner, j’espère que tu as passé un bon moment, pour moi ce fut très sympathique, merci d’avoir joué le jeu.

-Merci à toi ! Et surement à bientôt sur le forum.
A au faite Bonne année à tous !!!


Vous retrouverez les écrits de Dragriff en suivant ces liens. Bonne lecture.
l’Alchimie selon Droog
L’Alchimie et la Castagne
L’Art & l’Alchimie
L’encyclopedie Kobold
Brouillons de Joju



Laissez moi me poser là ... C'est que je n'ai plus l'âge de gambader comme une jeune chèvre moi... Ce n'est pas comme la kunoïchi Kikuko qui est en plein règlement de compte et qui se démène à trouver une des cibles qui lui avait fait faux bond, ou encore les trois inconscient là, quasiment monstrueux qui se promènent dans la nécropole pour trouver qui a volé des squelettes. Des squelettes ! Mais on s'en fiche qu'on nous pique des squelettes, eux de toute façon ne viendront pas se plaindre, enfin pas de suite...
Et puis il y a cette bande nains qui cherchent noises aux pas beaux de la ville, qui n'hésitent nullement à se perdre en ville rien que pour trouver une auberge ! Enfin moi ce que j'en dit hein, déjà un orongue qui fait commerce avec des humain ... Heureusement qu'il y en a qui se charge d'arrêter ce genre de monstre, sinon on serait pas dans la mouize tiens ! Nous avons un nouvel artiste en ville... Hé oui, un gnome du doux nom de Marcel qui a une verve qui me plait bien à moi. Faut dire qu'il me rappelle un Marcel que j'ai connu dans mon jeune temps, aux mains douce et à la voix des plus envoûtante. Quel coquin celui là, si je vous racontais ... Non je ne vous raconte pas, après tout c'est moi que cela regarde ! Et ne souriez pas, je les vois bien vos petites grimaces condescendantes là !

Enfin dans tout ça il y en a des fraîchement débarqués. Beaucoup cherchent à découdre du mystère du marais de Tourmaline. Je leur souhaite bien du plaisir, aller s'enfoncer les pieds dans de la terre pourrie, faut le vouloir hein ! Et puis mon ami le rôdeur a été assassiné sous les yeux de nouveaux arrivants. Comme image d'accueil sur l'île, moi je dis peut mieux faire ! Ha un dernier détail, cette Miranda là, elle semble bien joliette de partout, mais attention, je mettrais ma main à couper qu'elle va avoir des ennuis... De toute façon, mais main vous en faites ce que vous voulez après tout, moi elle m'a déjà servie...
Té, y a une drôle de rumeur là qui personnellement me fait froid au dos. Il paraîtrait qu'il parait qu'il y aurait un vampire en ville... Vous voyez là le genre de personnage tout à fait charmant, qui vous reçoit comme une reine, qui est d'un prévenant qu'on en rêverait même de l'épouser, alors qu'en fin de compte il ne cherche qu'à boire votre sang ! Et il y a bien pire ... Il est accompagné de sa favorite qui cherche à s'octroyer les services d'une tieffeline. Hé oui mes petits, l'heure est grave. Mais je fais confiance au Prince, il ne laissera pas passer ça !
Attendez, partez pas encore. J'en profite c'est la nouvelle année. Alors voilà, couvrez-vous bien, n'allez pas chercher noises aux grands de ce royaumes, occupez-vous des petits et surtout n'oubliez pas de compter jusqu'à dix avant de vous lancer dans la bataille. Y en a qui sont morts rien que d'y penser croyez moi ! 'Fin bref, bonne année !

par Dak Quori

Qui sont les forgeliers ?
En Eberron, les forgeliers sont des automates construits par la Maison Cannith, une famille d’une très grande importance, que ce soit politiquement ou économiquement, dont la spécialité est la création d’objets magiques ou non, de créatures artificielles, et autres.
Parmi toutes ces inventions technologiques et magiques, car la Maison Cannith a appris à entremêler les deux disciplines que beaucoup considèrent comme distinctes, les forgeliers sont le nec plus ultra de leurs création. A l’origine l’aboutissement d’une arme ultime à l’image de l’homme, les forgeliers acquirent accidentellement une conscience et un esprit lors des dernières trames magiques que les Façonneurs Canniths lancèrent.

Considérés comme des soldats mécaniques devant se battre à la place des hommes pour limiter les pertes, les forgeliers étaient traités comme du matériel militaire, réduits en esclavage et devenus monnaie d’échange. Célèbre pour leur habileté au combat et leur ténacité, ils faisaient en effet d’excellents soldats, obéissants et efficaces. Cependant, cette vie n’était pas à quoi ils aspiraient en leur for intérieur. Aidés par des peuples « vivants », ils réussirent à obtenir la reconnaissance de leur existence consciente et non en tant que machines serviles, entraînant l’arrêt des matrices à forgeliers. Pour ce faire, certains se révoltèrent contre leurs maîtres, eux-mêmes en guerre depuis longtemps contre différentes Maisons et Nations. Les forgeliers étaient sensés leur donner un avantage décisif dans cette guerre, qui se complexifia finalement par l’arrivée de cette nouvelle faction qu’étaient les forgeliers révoltés.

    Avec la fin de la guerre, les forgeliers purent enfin se tourner vers un avenir qui ne leur était pas imposé. Ils s’intégrèrent dans un monde nouveau : un monde en paix. Même si nombreux furent ceux qui s’engagèrent comme soldats, ou qui devinrent mercenaires, vendant leurs services au plus offrant, la plupart découvrirent la simplicité d’une vie normale. Ils devinrent paysans, artisans, mineurs, taverniers voire même marchands. D’autres se tournèrent vers des voies qui leur étaient dorénavant fermées : ils découvrirent le potentiel magique ou psychique qu’ils possédaient, se tournèrent vers la religion ou l’ascétisme, et autres modes de vie plus exotiques. Parmi ceux-ci, nombreux furent ceux qui, cherchant à s’harmoniser avec eux-mêmes, entrèrent dans les rangs de ceux qui s’intéressent aux machines. Apprenant comment les réparer, et même à les créer, ils devinrent façonneurs, techniciens, artificiers et autres Créateurs.
    Cependant, ils furent souvent considérer comme des vestiges douloureux d’une guerre terrible et sans fin, et les discriminations et rejets sociaux étaient courants.

    Qui sont-ils :
    Les forgeliers sont des automates humanoïdes un peu plus grands qu’un homme, constitué d’un assemblage de matériaux divers et varié, et l’on entrevoit souvent du bois, de l’acier et du fer, même si des alliages et des matériaux plus exotiques sont courants, comme l’argent, le mithral et le cuivre.
Malgré qu’ils soient artificiels, ils sont doués non seulement de parole mais aussi de conscience, et sont tout aussi capables de raisonner et réfléchir que des êtres « naturels ». Leur corps est complètement asexué, sans aucune caractéristique physique de l’un ou l’autre sexe. Cependant, certain considèrent qu’ils ont une personnalité féminine ou masculine, bien que pour la plupart des forgeliers, déterminer un sexe pour la personnalité n’a aucun sens.
Ils ne vieillissent pas comme le font les humains ou toutes les races habituelles, mais leur corps mécanique se désagrège petit à petit, n’étant pas conçu pour résister indéfiniment aux affres du temps, alors que l’esprit du forgelier s’aiguise avec le temps et l’expérience accumulée.

Des créatures artificielles intelligentes ? Késkispass ?
Eh oui ! C’est cela l’originalité des forgeliers. Ce sont des sortes de robots possédant un esprit humain. Leur histoire en Eberron est l’origine de leur apparition à D&D mais rien n’oblige à les jouer comme cela. LE concept à la base est bien plus large. Une expérience unique d’un façonneur dans son atelier (qui à dit un Frankenstein robot ?), ou un peuple rival des Maugs sur le plan de Méchanus dans la cosmologie D&D, voire même une création de Gond à Faerun, un esprit humain transféré dans un corps de machine après un accident le laissant handicapé, on peut imaginer ce que l’on veut, toujours est-il qu’il existe des règles pour régir ces créatures très rares que sont les créatures artificielles vivantes :

Attributs : Les créatures artificielles vivantes tirent leurs dés de vie, leur BBA , leurs jets de Sauvegardes et leurs point de compétences de leur classe de personnage.

Traits :
*Ont une valeur de Constitution qui régie les gains (et les partes) de points de vie par rapport aux dés de vie (la taille n’influe pas).
*N’ont ni la vision nocturne ni la vision dans le noir.
*Ne sont pas immunisés aux effets mentaux.
*Sont immunisés contre : poison, sommeil, paralysie, maladie, nausée, fatigue, épuisement, absorption d’énergie.
*Ne soigne pas les dégâts de manière naturelle.
*Ne sont pas immunisés aux coups critiques, aux effets nécessitant un jet de Vigueur, la mort par dégâts excessifs, les dégâts non-létaux, l’étourdissement, les effets de mort, de Nécromancie, les affaiblissements de caractéristique.
*Peuvent courir
*Sont affectés par les sorts visant uniquement les créatures artificielles et ceux affectant les créatures vivantes. Cependant, les sorts du registre de Guérison ne produisent que la moitié des effets habituels sur les créatures artificielles vivantes.
*Comme les créatures vivantes, les créatures artificielles vivantes tombent hors de combat à 0 point de vie et meurent en dessous de -9 points de vie (avec les même possibilités entre 0 et -9 points de vie).
*Ne peuvent pas être ressuscitées ou ramenées à la vie.
*Ne dorment pas mais ont besoin de 8h de repos pour préparer leurs sorts.

En conclusion, les créatures artificielles vivantes jouissent d’une bonne liste d’immunités, mais sont extrêmement dépendant de la présence de réparateurs à leurs côtés pour survivre. De plus, les forgeliers eux-mêmes possèdent des traits particuliers : +2 en Con, -2 en Sag, -2 en Cha ; Impossibilité de porter une armure, Blindage considéré comme une armure légère octroyant un bonus de +2 à la CA mais donnant un risque d’échec aux sorts profanes de 5% ; 25% de chance d’annuler les dégâts supplémentaires d’un cop critique ou une attaque sournoise.
Bien que paraissant très résistant à première vue, un forgelier seul est très vulnérable sur la durée par son incapacité de se remettre de ses dégâts, handicap difficile à surmonter sans réparateur à ses côtés.
Une particularité des forgeliers que je n’ai pas encore mentionné est leur disposition à customiser leur corps artificiel : les uns remplacent une main par une arme, les autres rajoutent des plaques de blindage à leur armure, ou ôtent tout élément métallique de celui-ci, etc… Pour les forgeliers, ce genre de customisations est l’équivalent du soin apporté aux habits, aux coiffures et autres éléments esthétiques mais aussi pratiques qui nous sont chers.

Et pour finir, si nous inventions une histoire pour nos propre forgeliers ?

Pourquoi pas ceci :

Qui sont-ils, ces êtes de métal rassemblés autour d’un chef immense ? Qui sont-ils pour se rassembler contre leurs créateurs, sur ce plan lointain, généralement paisible, où Gond laisse ses serviteurs expérimenter leurs propres créations. Ils sont nombreux, et prennent les armes contre ces mages et façonneurs leur ayant insufflé une conscience pour les traiter en esclave.

Mais, quoi ? Serait-ce le chaos sur ce plan ? Les batailles font rage et la paix est loin. Gond est en colère. Ces automates ont battus leurs créateurs, les favoris du Dieu des Inventeurs, eux qui ne sont que des créations. Mais Gond est aussi fier d’eux. Ils sont tout ce qu’il a rêvé : des créations à l’égal des créateurs. Il veut les punir, mais comment le faire sans être trop injuste ? Il a une idée : Eux qui sont l’égal des vivant, ils iront vivre avec eux, sur le Plan Matériel, mais pas immédiatement, d’abord, la punition : envoyés à travers l’espace-temps, ils se retrouvent figés dans la roche, à devoir attendre qu’on les redécouvre. Beaucoup tombèrent en stase, oubliant ce qu’ils faisaient avant, ce qu’ils étaient, mis à part la certitude d’être, et de penser.

C’est ainsi que Martus sortit de sa stase, ses yeux artificiels s’allumant en clignotant sur un gnome penché sur lui. Il est dans une caverne, et a été sorti de la roche. Tournant la tête, il aperçoit plusieurs de ses congénères encore pris dans la montagne. Il est temps pour eux de découvrir le monde Matériel.


Où donc pourrait-être cette grotte ? Dans un lieu peu connu, redécouvert depuis peu. Où donc cela pourrait-il être ? Une terre de Légendes...

Une petite rétrospective



Ce fut un moment fort plaisant et très drôle, Lumen nous ayant concocté un scénario baignant dans l'absurdité (quoique logique dès qu'on eut l'explication), qui démontrait bien ce qu'il pensait des fins du monde annoncées. La chose importante sont bien évidemment les leçons à retirer des rôle play irc, mode pas très facile à gérer, surtout pour le meujeu. Faut être déjà à la base être une vraie encyclopédie ambulante... Voici ce que personnellement et après quelques discussions j'ai pu en retirer. Notez, ce sont mes impressions, et cela n'engage que moi :
  • Le nombre de joueurs doit rester en dessous de six
  • Il faut un minimum de 4 heures pour une aventure (courte)
  • Même si les joueurs se sont amusés, ce n'est pas fun pour ceux qui ne font que lire sans jouer
  • Les combats peuvent être fort longs et difficiles à gérer (je n'ose pas imaginer un combat de plusieurs monstres sur plusieurs pj, ça doit être du genre à bien s'emmêler les pinces)
  • Il faut un minimum de temps pour qu'on arrive à bien jouer nos persos et avoir une vraie dimension rp avec les autres persos.
  • Certains écrivent plus vite que d'autres et donc ça peut provoquer un imbroglio et décaler les actions notamment en combat
Je pense qu'on devrait recommencer cet exercice au cours de l'année 2013, en prenant en compte ces divers éléments et rajouter quelques petits trucs pour que ce soit encore +mieux. J'ouvrirais donc un sujet prochainement afin que nous puissions recueillir les avis de tous, les idées et les expériences afin de trouver un compromis fun pour tout le monde.

Si on a pas vu le dragon bleu
l'épouvantail qui crachait du feu
a été proprement éventré
Dur dur la vie d'aventurier


N'Jini


Pour une première, ce concours scénario inter-forum a été un succès, tant pas l'intérêt que cela a suscité aussi bien au sein des membres de la taverne des royaumes oubliés que ici sur notre petite île. Bien sûr, nous avons en même temps eut l'occasion de voir où il fallait à l'avenir modifier les choses pour que le prochain concours soit encore plus agréable, plus juste aussi et plus fun. D'ores et déjà il y a dans le coin secret des secrets de maîtres quelques nouvelles idées.
L'intérêt résidait aussi en une rencontre entre membres des deux sites. Peut-être qu'il y manquait un espace de discussion, ou encore quelques occasion de donner son avis, cet espace devra sans nul doute être repensé. Ce fut un réel plaisir de travailler avec l'équipe de la Taverne des Royaumes Oubliés.

Le futur des scénarios écrits : alors ceux-là ne sont pas oubliés, bien loin de là. Ils ont tous été disposés dans le coin des maîtres de jeux dans un premier temps, afin que ceux-ci puissent s'en inspirer, le faire jouer et ou l'adapter à notre île (ou même sur table d'ailleurs). L'année prochaine ils seront publié à la vue de tous, sur le sommaire de Gemmaline (avec l'accord des scénaristes bien sûr)

Vous avez bien compris qu'une future seconde session sera proposée dès le premier octobre 2013, un nouveau concours qui, je l'espère, verront naître de nouveau grands talents.



Le portrait proposé par Lumen
A partir d'un avatar, vous nous ferez en automatique une rapide feuille de personnage et un court historique de background. Cela pourrait prêter à pas mal de commentaires je pense. Floodeurs, lâchez-vous !

Déshabillez-la élaboré par Valend et N'Jini
Un personne se présente à vous sous forme de dessin, complètement habillée voire caché sous quelques vêtements. Si vous voulez déshabiller cette personne, il va d'abord falloir trouver les différentes énigmes qui une fois trouvées ôteront une couche après l'autre...

Anniversaire des 10 ans à construire
Cette année le 1er avril 2013, Gemmaline aura dix ans. Etant un premier avril, une journée de congé, tout peut arriver. J'y travaillerais au secret avec les modérateurs, les maîtres de jeux et les modérateurs. Une surprise c'est toujours bon à prendre ! Rendez-vous pris, ne le manquez pas

La fabrication d'un EBook aventure dont vous êtes le héros
Cela va constituer la grande aventure de cette année. En effet vous verrez bientôt apparaître dans le forum les Parchemins d'Hypnos, une explication claire et détaillée de comment les meujeux et les admins ont saisit l'occasion de faire paraître un ou des ebook spécial Gemmaline. Nous en somme là à définir comment nous allons travailler et comment organiser, le tout sous l'oeil attentif de celui qui se propose à la publication. Je ne vous dévoile pas encore tout, le mystère sera d'autant plus agréable à dévoiler...



*Note : dernière mise à jour Fin d'année 2012
Citation:
Admins :



Citation:
Modérateurs :
  • Amur
    Ses PJ joués :

    Les PJ qu'il meujeute :


  • Bigonoud
    Ses PJ joués :
    • Silk, âme acérée changelin de niveau 2 ; actif
    • Osborn, roublard halfelin vaillant de niveau 1 ; inactif
    • Parzazar, guerrier goliath de niveau 1. inactif

    Les PJ qu'il meujeute :

    De plus, il s'occupe de la validation des fiches, avec son tampon +5 axiomatique vorpal (même si pas tranchant, c'est ça, d'être modératueur !).




Citation:
Meujeux :


Citation:
MJ disparus


Citation:
PNJ'S et animateurs
  • Ashilta Lhon, grand prêtre d'Oghma, géré par Silv'Er Djack
    Les PJ qu'il meujeute HRP :

  • Boram, maitre de l'arène, géré par Chapour l'Avisé (mais une gestion collégiale est envisageable, en évitant de mettre le bazar quand même…)
    Identifiant : Boram
    Mot de passe : *******

  • Dragonise, directeur de l'école de magie, géré par N'Jini
  • Foumage, professeur de l'école de magie, géré par personne ; inactif actuellement !
    Les PJ qu'il meujeute HRP :

  • Izuka, membre de l'école de magie, maitre du pré Mortadelle, géré par personne ; inactif actuellement !
  • Silavène Tesouris, membre de l'école de magie, gérée par personne
    Identifiant : Silavène Tesouris
    Mot de passe : ****

    Les PJ qu'elle meujeute HRP :
    • Les dormeurs du val
      • Aëgis, ensorceleur guerrier champion abjurateur humain de niveau 10 (6/2/2), joué par Valend Arabani, actif ;
      • Alrion Mordragon, élu divin guerrier de niveau 10 (8/2), joué par Mlantrobic, actif ;
      • Frère Théodemir, roublard prêtre halfelin de niveau 10 (7/3), joué par Chapour l'Avisé, actif ;
      • Muzed'In, moine demi-orque de niveau 10, joué par Dragriff, actif.

  • Rémi la fripouille, Chef de la guilde des masques, géré par les MJ
    Identifiant : Rémi la fripouille
    Mot de passe : *******

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Gazette N 17 - année 1 Post Apocalypse
MessageMessage posté...: Dim 13 Jan 2013, 16:53 
Chef Modératueur
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 22 Mar 2009, 23:09
Messages: 2445
Localisation: Dans les hautes sphères en compagnie de Ao
PX: 159860
Plume de Scribe: 1 Plume
Gazette bien sympa ^^

Pour ma part j'ai voté Clignotant (deux posts par an, on peut dire que c'est régulier ?) et Tatillon (oui, je connais mieux les règles que mon MJ :D).

Dédicace à N'Jini bien évidemment !

_________________
Veuillez respecter un certain niveau d'orthographe dans vos posts RP. Vous pouvez vous aider ici et ici.
Pour les conventions d'écriture, utilisez toujours les mêmes ou utilisez celle-ci : ici
Si vous avez des questions ou problèmes, envoyez-moi un MP !
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: