Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Jeu 20 Fév 2020, 08:33


Règles du forum


Image


 [ 102 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Dim 02 Sep 2012, 09:27 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 7305
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Renvoi de mort vivant

-Test de renvoi 14(d20)+2=16 Erine peut renvoyer des morts vivants de niveau 3, le niveau d’Erine n’est pas deux fois supérieur à celui du MV donc, ce dernier n’est pas détruit

-Test d’efficacité du renvoi :9(2d6)+1(lvl)+2(cha)=12 (12DV de MV est affecté)

Reste 5 tentatives

? Erine incante « bouclier de la foi » ? car le sort ne dure pas très longtemps et il n’y a plus de monstres en vu ??



La jeune prêtresse pris son symbole d’une main et sa foi dans l’autre et se lança dans une incantation à son dieu afin d’intimider la créature, qui visiblement faisait bien parti de la famille des revenants. C’était la première fois qu’elle avait à user de ce pouvoir dont on lui avait parlé ; avec un peu d’appréhension, elle mit tout de même toute sa croyance et ses convictions à l’entreprise. Et bien lui en fit, car le fantôme pris peur et au lieu de continuer à vouloir l’attaquer, il prit la fuite, et disparu entre deux planches percées, allant rejoindre les mystères du pont inferieur. Dame Silfène remarqua qu’un autre de ces monstres, qui était caché derrière un rouleau de corde, s’enfuit lui aussi à travers le plancher … Cela ne présageai rien de bon pour la suite.

Elle remarqua que le fantôme avait laissé tombé dans usa fuite, une autre petite feuille de papier, ressemblant fortement à celle qu’elle avait déjà trouvé. Elle le pris, et l’examinant, elle pu y lire :


-Journal de bord : -jour 2-
Nous avons embarqué depuis un jour et tout va bien. Il fait beau, et l’ambiance sur le bateau est bonne. Le nouveau membre d’équipage est efficace et ne boit pas trop ! Ce petit mousse m’a l’air très dégourdi, je vais le former et le garder.


Le mystère restait entier …

La nuit tombait pour de bon, et seule la petite lumière de la torche donnait un halo de clarté dans cette masse obscure. Erine pouvait voir devant elle le pont, désert et en ruine. Des amas de cordages pourris, des tonneaux à demi éventrés, des voiles déchirée, des planches pourries … Il y avait le pont supérieur à inspecter, les cabines au fond, où devait se trouver les lieux de résidence des passagers et du capitaine. Il y avait le pont inferieur et la trappe par laquelle semblait avoir disparu Serpentino. Ce n’était pas les lieux d’exploration qui manquait.

Il y avait la mer qui à présent était calme.

Il y avait la nuit, qui n’avait jamais été aussi noire.

Il y avait Erine Silfène, qui n’avait jamais été aussi seule.


_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Dim 02 Sep 2012, 22:32 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 7305
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Image

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Dim 30 Sep 2012, 13:48 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 05 Avr 2011, 01:04
Messages: 500
PX: 11700
Au milieu de cet univers froid et inhospitalier, preuve fût faite que garder sa foi était encore la meilleure alliée de la jeune femme. Pour la première fois elle avait eut recours à la tache dont seul un prêtre jurant de faire le bien pouvait accomplir. La prêtresse pouvait se félicité d'avoir eut la lucidité nécessaire à l'accomplissement de cet acte. Bref fut le sentiment de soulagement, car en s'apercevant qu'elle avait fait fuir, non pas une, mais deux créature d'épouvante, Erine écarquilla les yeux. Se flagellant l'esprit avec la même question mais combien sont-ils?

A la lumière de sa torche, la prêtresse remarqua un nouveau morceau de papier, le prenant, elle fit le rapprochement avec le premier, soigneusement conservé dans sa poche. Celui-ci était antérieur de 6 jours au premier et pourtant le langage optimiste de cette nouvelle page de journal laissait place à de grosses angoisses 6 jours plus tard. Qu'est ce qui avait pu se passer en si peu de temps pour que la situation se dégrade? Ce nouveau mousse en était-il la cause? l'instrument ? Erine comprit que les pages du journal de bord seraient de bons indices à la résolutions de cette affaire, mais pour l'heure, Serpentino et leur survie à tous les deux, était sa priorité.

Relevant la tête du papier, la veuve eut un instant d'abattement face à l'immensité des lieux. Alors pour se donner du courage, elle chantonna à voix base une comptine jadis apprise auprès de son père. Reprenant la piste des traces de Serpentino, elle se retrouva donc de nouveau face à la tape d'où se dérobées les dernières traces humides de son compagnon de route.
Bon de toute façon, je dois le retrouver ça serait la moindre des choses. Inspirant profondément, elle entreprit de descendre par la petite échelle, gardant fermement en main sa torche elle se servait de son poignet pour le poser sur les barreaux de l'échelle Son autre main libre, lui assurant dès leur, seule, la stabilité nécessaire à sa descente. Erine s'efforçait de ne pas paniquer, Serpentino avait besoin d'elle, il ne fallait pas qu'elle flanche et qu'elle laisse entrer ses propres démons.

Durant la descente, la prêtresse cherchait encore les raisons qui avaient dégrader à ce point la situation sur ce bateau. Les possibilité étaient nombreuse, mais la première qui lui vint serait que le mal s'en soit emparée dès le départ des cotes... Puis elle cessa de réfléchir, préférant se concentrer sur ce qui l’entourait, attentive aux moindres mouvements ou bruits suspects.

_________________
Érine Silfène ou Valdaria Balmi

Sorts du jour
Niveau0 :
Création d’eau-Assistance divine x2-Réparation-Stimulant
Niveau1 :Bouclier entropique-Brume de dissimulation-Injonction x2
Niveau2 :Silence-Restauration partielle-Immobilisation de personne
Sort de domaine niv1 :Agrandissement
Sort de domaine niv2 :Force du taureau
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Jeu 04 Oct 2012, 21:33 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 7305
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
La jeune femme descendait l’échelle le cœur battant : le bois des barreaux craquait sous ses pieds et son contact froid et humide laissait une impression très désagréable au creux des mains de la prêtresse, sensation qui semblait vouloir envahir son corps tout entier. Pendant la descente, Erine cru entendre comme un bruit en dessous, sorte de claquement de porte, ou de coffre … ou peut être une poutre qui tombait au sol …

Puis elle arriva sur l’étage inferieur.

Il faisait très sombre dans les enrailles de « l’Epouventail », la torche n’éclairait qu’à peine quelques mètres autour d’elle. L’odeur de puanteur était encore plus forte, et l’air semblait encore plus lourd. En arrivant, Dame Silfène eut l’impression de déranger, comme si tout ce qui l’entourait semblait vouloir la repousser. Une grande fatigue l’envahie, ou peut être de la lassitude, ou de l’abattement … tout était si noir, si froid, si inhospitalier, il en fallait de l’énergie pour lutter contre toutes ces choses. Il en fallait juste pour ne pas prendre ses jambes à son cou et fuir comme un lapin, il en fallait ne pas perdre la raison. Et il allait en falloir ebncore plus pour continuer.

Une fois ses yeux plus ou moins acclimatés, elle constata qu’elle se trouvait dans un grand couloir qui semblait traverser le centre du navire. Sur les coté il y avait des portes de bois plus ou moins ouvertes et plus ou moins enfoncées. Elle remarqua aussi que les ‘traces’ d’eau se perdaient vers le fond de ce corridor, la faiblesse de la lumière l’empêchait de savoir jusqu’où tout cela pouvait aller.

Continuant d’observer sans bouger elle remarqua que la première porte sur sa droite, qui n’était qu’à quelques mètres d’elle, était légèrement entrouverte, sur le milieu un écriteau de travers, à moitié manger par la moisissure, indiquait « ARMURERIE ». Les autres portes étaient trop éloignées pour qu’on puisse lire ce qui était écrit dessus.

Le silence était pesant, à peine entaché d’un léger clapotis qui s’accompagnait d’un petit roulis qui aurait presque été agréable en d’autres circonstances.

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Dim 18 Nov 2012, 23:54 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 05 Avr 2011, 01:04
Messages: 500
PX: 11700
Une fois n'était pas coutume, avoir les pieds sur le plancher ne procurait aucun soulagement à la prêtresse. L'étage inférieur n'était pas du tout accueillant. La main fermement accroché à sa torche, la petite dame essayait d'occulter les émanations fétides de cet étage. Le moindre petits bruits faisait automatiquement surgirent des interrogations chez Erine. Garder un esprit logique et serein était la clef, mais la jeune femme avait ses propres démons à contenir. Pour autant, le seul indice de sa condition d'angoissée était son souffle plus rapide. Elle devait dégager une pléiades d'efforts pour ne pas succomber aux bras tendre de la panique.

Entreprenant de connaitre un peu mieux les lieux, la veuve fit d'abords un bref tour visuel des environs, elle remarqua avec joie de nouvelles traces qui pouvaient ressembler à celles de Serpentino, du moins l'espérait-elle. Sa raison lui dicta de ne pas se lancer à corps perdu dans le corridor, car toute ces portes étaient autant de pièges qui l'attendaient patiemment.

Repérant la porte entre-ouverte, Erine fit les quelques pas qui l'en séparait. Elle colla son dos à la paroi oubliant l'aspect poisseux des lieux, puis poussa du pied le bas de la porte dans un geste délicat. Enfin elle passa sa main à la torche dans l'embrasure de la porte pour qu'elle puisse voir précisément ce que cette armurerie avait encore dans le ventre. Retenant sa respiration, elle décolla son dos pour se pencher et passer sa tête dans l'encadrement. De son autre main, elle dégaina son étoile du matin prête à une robuste empoignade.

_________________
Érine Silfène ou Valdaria Balmi

Sorts du jour
Niveau0 :
Création d’eau-Assistance divine x2-Réparation-Stimulant
Niveau1 :Bouclier entropique-Brume de dissimulation-Injonction x2
Niveau2 :Silence-Restauration partielle-Immobilisation de personne
Sort de domaine niv1 :Agrandissement
Sort de domaine niv2 :Force du taureau
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Mar 20 Nov 2012, 13:03 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 7305
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes

La jeune femme entrait donc dans cette pièce nommée « armurerie ». On n’entendait le craquement du bateau et le clapotis de l’eau, le tout étant suffisamment bruyant pour masquer d’autres sons plus tenus. Aussi, il était difficile de se fier à son ouïe pour repérer la présence d’éventuels ennemis.

Toujours sur ses gardes, Erine inspecta donc le lieu à la lueur de sa torche. Il y avait des râteliers avec des sabres, une bonne dizaine, des haches de lancer, deux tridents une hallebarde et un filet. Dans un autre coin était posé une masse d’arme légère, et un écu en acier. En face on voyait une sorte de ‘penderie’ avec deux armures de cuir cloutée et une armure d’écaille de taille moyenne. Au sol de nombreuses cordes et ranger dans le fond une vingtaine de petit tonneaux portant la mention : « poudre noire ». Accroché au mur au dessus deux mousquets et trois pistolets dans un état pitoyable.

En continuant son exploration, elle découvrit un autre morceau de journal de bord, coincé entre deux planches, voici ce qu’on pouvait y lire :


-journal de bord : -jour 4-
L’équipage se porte bien, et le temps est impeccable. Les passagers peuvent profiter du soleil : à part peut être ce vieux type qui ne sort jamais de sa cabine. Il semble ne pas aimez ça le soleil ! C’est étrange, il se fait livrer ses repas, heureusement que Konrad est là, les autres ne veulent pas trop y aller ! Ce petit mousse est vraiment malin, il me rend beaucoup de services. Je lui ai alloué la petite cabine à coté de la mienne, il le mérite !

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Mer 28 Nov 2012, 09:10 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 05 Avr 2011, 01:04
Messages: 500
PX: 11700
Le cœur battant à tout rompre la proie de ces lieux pénétrait dans cette petite pièce. Instinctivement Erine avait retenue sa respiration, aussi se détendit-elle légèrement quand à la lumière de sa torche, elle pu voir qu’il s’agissait effectivement d’une armurerie. Main tendue vers l'avant, la torche révélait tour à tour les armes encore présente ici. A chaque fois que la prêtresse en découvrait une, automatiquement son esprit faisait une évaluation de se qui pourrait lui servir ou non. Depuis que son armure avait coulée, la prêtresse se sentait foncièrement moins protégée.

Nombre de ces objets étaient fort peu envisageable pour son expérience, mais les circonstances étaient telle qu'Erine devait bien reconnaitre que toute aide, même non habituelle, serait la bienvenue. La jeune femme ne put s'empêcher de sourire en voyant trident et filet. Se rappelant au bon souvenir ce qui de même la remotiva un peu. Après une brève inspection, la prêtresse s'arrangea pour poser sa torche à la verticale pour s'éclairer, puis se dirigea vers l'amure d'écaille, qui s'approchait plus de son armure précédente. Dans des gestes précis et néanmoins les plus rapides possibles, Erine se passa sa nouvelle acquisition sur le dos. Puis dans l'espoir de les donner à Serpentino, la prêtresse mit le filet dans son sac et prit le trident dans son dos. Puis elle ajouta un sabre à sa ceinture juste pour essayer. Puis elle s'approcha des barils de poudre pour voir si elle était encore sèche et donc utilisable. Visiblement c'était le cas et bien que la prêtresse soit intriguée par ces armes à poudre elle les laissa là, ne sachant pas vraiment quoi en faire. Le prêtresse retrouva avec plaisir la sensation d'être bien armé, a ajouta à sa combinaison de nouveaux jouets, l'écu d'acier qui était encore là à l'attendre et prit un baril de poudre quelle glissa dans son sac.

Par l'excitation qui l'animait, la jeune femme a failli ne pas voir une nouvelle page du parchemin. Et vu l'endroit, Erine se demandait comment elle avait pu arriver là. Elle prit un moment pour la lire, et ensuite pour réfléchir à la façon dont cette page a pu se retrouver là. Petit à petit Erine recréait dans son esprit les différentes étapes décrites dans les quelques pages du journal de bord quelle avait récupéré. Mais point le temps d'échafauder d'autres théories, elle devait retrouver son ami. La prêtresse récupéra sa flamme et sortie lentement de l'armurerie. Regardant de tous sens, la brunette se remet alors à parcourir le couloir, en étant le plus sur ses gardes possible.


_________________
Érine Silfène ou Valdaria Balmi

Sorts du jour
Niveau0 :
Création d’eau-Assistance divine x2-Réparation-Stimulant
Niveau1 :Bouclier entropique-Brume de dissimulation-Injonction x2
Niveau2 :Silence-Restauration partielle-Immobilisation de personne
Sort de domaine niv1 :Agrandissement
Sort de domaine niv2 :Force du taureau
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Dim 02 Déc 2012, 15:04 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 7305
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes

La prêtresse enfila son armure avec tout le stress qu'impliquait une telle entreprise. En effet, si un des mort-vivants qui hantait ce lieu avait choisi ce moment pour attaquer, elle aurait été bien incapable de se défendre. Mais grâce au ciel, à Heaum, ou à rien du tout, elle pu revêtir la protection d'écailles sans soucis. Cette dernière était froide et dégageait une odeur désagréable, mais elle allait faire son office, elle n'avait pas été endommagée par le temps.

Puis elle prit l'écu d'acier à son bras, le sous-pesant afin de l'équilibrer avant de le sangler à son avant bras. Elle fut fort surprise de constater qu'il était beaucoup plus léger qu'il n'en avait l'air, de plus il se mit à dégager une légère chaleur et une lumière rassurante, un bien étrange phénomène. L'écu irradiait de toute sa surface une lueur d'environ trois mètres, ce qui avait l'avantage d'éviter de porter la torche et de lui laisser une main libre pour prendre une arme en main, et cela risquait d'être plus que pratique, car nuls doutes que ce qui allait suivre allait avoir le gout du combat. L'odeur ambiante disparue aussi, ce qui permis à Erine de retrouver comme un moment d'apaisement dans toute cette noirceur. Au delà de ces divers effets positifs, elle sentit comme une présence amie, une drôle de sensation venant d'un simple bouclier, mais c'était son intuition du moment. Il y avait de la magie partout dans Faerun, même là où on ne s'y attendait pas, et surtout comme on ne s'y attendait pas. Il y avait de la chance partout dans la vie, même là où on ne s'y attendait pas, et surtout comme on ne s'y attendait pas.
Le sabre, le filet et le trident quand à eux ne paraissaient rien avoir de magique, mais étaient dans un état tout à fait correct, du moins pour ce à quoi ils allaient servir.
 
La prêtresse retourna donc dans le couloir afin de continuer l'exploration du lieu, et tenter de retrouver son nouvel ami des mers avant qu'il ne soit trop tard. La seconde porte qu'elle vit était entr'ouverte sur une pièce toute vide, qui n'avait rien de particulier, elle avait été vidée de toutes choses, et elle ressemblait à présent à rien d'autre qu'à une salle complètement vide. Elle ne s’y attarda pas.

La troisième pièce sur sa droite était elle aussi entr'ouverte, et grâce à la lueur de son écu elle pu voir un corps allongé à même le sol entouré par deux mort-vivants qui semblaient en faire leur repas. Avec horreur elle reconnue Serpentino, immobile, comme mort entre ses ravisseurs ...
A peine cette vision eut le temps de glacer le sang de Mademoiselle Silfène, qu'un choc la secoua violement. Une masse venait de se jeter sur elle, et n'avait heureusement fait que se heurter au bouclier, dans un bruit de dents venant rayer l’acier de ce dernier. Erine pu voir devant elle un horrible cadavre ambulant, semblable au deux autres il était décharné mais semblait agile et possédait une immense mâchoire qui devait être proportionnel à son appétit de chair fraiche.

Mais la tirant de sa stupeur, une voix de femme raisonna dans la pièce :


-Fichtre ! Diantre ! Par La Rouge cavalière ! Un réveil qui va me mettre de mauvaise humeur ! J’espère que ce n’est pas un canular par la sainte équidé de pourpre.

Si la situation n'était pas si critique la prêtresse aurait eut le temps de sursauter. Elle n'avait pas vraiment compris si la voix avait été réelle ou si elle l'avait simplement écoutée dans sa tête. Mais pour l'heure la réflexion devait céder la place à l'action, car un monstre venait de rater son attaque mais allait revenir à la charge et les deux autres quittaient leur repas pour se joindre au combat.


Jet de détection : 7(d20)+3 raté
Jet perception auditive : 5(d20)+3 raté
Jet de connaissance religion 11(d20)+5 = réussi : Erine reconnait des goules marines appelées Lacédon

round de surprise :
Lacedon1 :
8(d20)+? = raté

initiative :
Lacedon2 18(d20)+2=20
Erine 16(d20)+1 = 17
Lacedon1 14(d20)+2=16
Lacedon3 3(d20)+2=5
attaque lacédon2
9(d20)+2=raté
à Erine de jouer


Pour info Erine à une CA de 17 (comme au début, vu qu’elle porte armure d’écaille et écu)

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Lun 03 Déc 2012, 02:39 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 05 Avr 2011, 01:04
Messages: 500
PX: 11700
RP fait sur IRC dont je relate ici les faits.
Dragriff si tu pouvais vérifier/compléter/modifier, merci.

Quelque peu sous tension la prêtresse faisait aussi vite qu'elle pouvait pour retrouver Serpentino. Néanmoins elle s'y prenait méthodiquement ouvrant chaque portes qui se présentaient à elle. Ce nouvel écu brillait de mille feux aussi la jeune femme avait abandonné sa torche, en ayant prit soin de l'éteindre, et pu donc prendre en main sa fidèle arme. Alors que la première pièce n'avait rien donné, Erine se décomposa en entrant dans la troisième qui était tout aussi lugubre que la précédente.

Aucuns mots ne peuvent décrire ce que la veuve put ressentir à ce moment là. Le corps inerte de l'homme aquatique lui fit soulever le cœur. Un grand nombre de reproches se bousculèrent en elle, mais bien vite elle dû défendre sa vie, aussi n'eut-elle pas le temps de s'en faire plus. Puis, alors qu'elle allait faire tomber le courroux de sa frustration sur son agresseur, Erine entendit une voix de femme en faire appel à La Cavalière Rouge. Quelque peu décontenancée, la prêtresse fit appel à sa formation pour se souvenir que prier la fine stratège du panthéon des dieux, n'était pas un si mauvais signe que ça vu la situation. Cependant la minute n'était pas à la recherche mais à l'action. Et dans un élan de détermination et de rage, Erine fit appel à son guide.


Par la volonté de Heaume, je renie ce que vous êtes. Évanouissez vous et retournez dans les entrailles des ombres.

A la suite de ces paroles, les deux lacédons auprès de Serpentino se recroquevillèrent dans un coin de la pièce, le dernier profitant d'être proche de la porte pour fuir dans le couloir. Dans un réflexe, la prêtresse lui porta un coup efficace mais sans pour autant stopper net sa fuite. Considérant que la vie de son partenaire était de plus haute importance, la jeune femme laissa la créature s'enfuir se concentrant de nouveau sur le corps au sol et les deux autres créatures. Dans un accès de rage, Erine fonça sur l'un des deux adversaires au sol et abatis sa morgenstern sur l'un d'eux. La prêtresse fit mouche mais pas assez pour en être débarrassée. Ses adversaires reprirent alors leurs esprits et attaquèrent tour à tour la jeune femme, mais manquèrent leur cible, pour le bien de la servante de Heaume. Alors la petite dame chercha une nouvelle fois à frapper sa première cible et la manqua mais au même moment la voix s'exprima de nouveau.


- Bougre ! Serais-je tombée au bras d'un orc ? Ce n'est pas très malin ce que vous venez de faire !


Le temps de parer les nouvelles attaques de créature et Erine piqué au vif répondit sèchement et quelque peu agacées, à son écru fraichement aquis même si cela lui semblait fort étrange, la prêtresse avait vaguement lu des légendes parlant d'objets ayant une identité consciente propre.

- C'est bien beau de râler mais en attendant c'est moi qui agit.

Et dans le même instant la prêtresse réussie enfin à se débarrasser d'un de ses adversaires qui chuta au sol dans un bruit sourd. Ceci dit le dernier assaillant mordit Erine et tenta de l'immobiliser. Par chance, la jeune femme su se défaire de l'étreinte de la mort de justesse, ce qui lui laissa un goût de frayeur dans ses entrailles. Pourtant la prêtresse sentie naitre auprès d'elle une protection provenant vraisemblablement du bouclier. Et alors qu'elle attaquait de nouveau son adversaire, Erine par pur politesse, remercia de son aide le bouclier et pour toute réponse la veuve eut.

- Mais de rien très cher, tout l'honneur est pour moi. Et même s'il apparait que votre cerveau n'excède pas la taille d'un pois chiche, je suis forte aise de combattre le mal à vos coté.

L'étoile du matin frappa une nouvelle fois le lacédon et toucha sa cible qui résista encore et riposta mais manqua Erine. L'échange dura encore quelque temps jusqu'à ce que la prêtresse prit le dessus sur son adversaire et le terrasse enfin. Sans plus attendre, l'humaine se précipita sur son ami pour s'enquérir de sa santé. A première vue, il avait été paralysé mais pas d'autre dommages ne semblait lui avoir été fait. La voix féminine du bouclier félicita Dame Silfène et pour tout réponse Erine lui répondit sur un ton sarcastique et surtout inquiet.

- Pas si mal pour un cerveau de pois-chiche non ?

Mais bien loin de vouloir jouter avec cette voix, Erine semblait plus préoccupée par rendre à Serpentino ses esprits, aussi fit-elle son possible pour l'aider.


Jet de connaissance religion : 13 (d20) + 5 = 18
Renvoi des morts vivants : 4(2d6)+2(lvl)+2(cha) = 8 (8DV de MV sont affectés durant 10 rounds ou jusqu'à ce que tu dois à -3m)
AO sur lacédon 1 : 16(d20) + 3 = 19 réussite
Dégats sur lacédon 1 : 6(d8) + 3 = 9 Le lacédon est touché mais pas mort il continu sa fuite dans le couloir.
Erine charge lacédon2 : 13(d20) + 2 charge + 2 recroquevillement + 3 = 20 réussite
Dégâts sur lacédon 2 : 7(d8) + 2 = 9
Les deux lacédons reprennent leur esprits et attaquent Erine.
Lacédon 2 : ??(d20) + ?? = 12 rate
Lacédon 3 : ??(d20) + ?? = 5 rate
Erine attaque lacédon 2 : 5(d20) + 3 = 8 raté
Ladédon 2 : ??(d20) + ?? = 5 raté
Lacédon 3 : ??(d20) + ?? = 10 raté
Erine attaque lacédon 2 : 13(d20) + 2 = 15 touche
Dégâts sur lacédon 2 : 5(d8) + 2 = 7 Lacédon 2 est achevé
Lacédon 3 : 19(d20) + 2 = 21 touché. Attaque morsure
Dégâts sur Erine 2(d??) + 1 = 3 + Jet de vigueur contre la paralysie DD12
10(d20) + 3 = 13 passe tout juste
Le bouclier lance : Protection contre le mal : +2 aux dégâts
Erine attaque lacédon 3 : 13(d20) + 3 = 16 touché
Dégâts sur lacédon 3 : 5(d8) + 2 = 7
Lacédon 3 attaque Erine : ??(d20) + ?? = 12 raté
Erine attaque lacédon 3 : 9(d20) + 3 = 12 raté
Lacédon 3 attaque Erine : ??(d20) + ?? = 3 raté
Erine attaque lacédon 3 : 20(d20) + 3 = 23 touche
Dégâts sur lacédon 3 : 5(d8) + 3 = 8 achevé
Jet de premier secours sur Serpentino, pour savoir ce qu'elle peut faire pour l'aider.

_________________
Érine Silfène ou Valdaria Balmi

Sorts du jour
Niveau0 :
Création d’eau-Assistance divine x2-Réparation-Stimulant
Niveau1 :Bouclier entropique-Brume de dissimulation-Injonction x2
Niveau2 :Silence-Restauration partielle-Immobilisation de personne
Sort de domaine niv1 :Agrandissement
Sort de domaine niv2 :Force du taureau
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Ven 21 Déc 2012, 23:34 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 7305
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
Erine s’approcha du corps étendu de l’homme de la mer. Il semblait totalement immobile, comme mort. Pourtant en s’approchant, elle pu avec soulagement le voir péniblement essayer de soulever sa poitrine pour respirer. Après un bref examen, et ayant eu vent des créatures mortes-vivantes du type qu’elle venait de combattre, la prêtresse réalisa que Serpentino s’était fait mordre et qu’il était tout simplement paralysé. Grace à ses connaissances en la matière elle su instinctivement ce qu’il fallait faire : en lui frottant énergiquement le dos et les muscles des bras elle réussie à lui rendre sa mobilité. Elle n’en revint même pas ! Son dieu avait du lui donner un petit coup de pouce, ou peut être était-ce autre chose ? Sa méthode fut si efficace que l’homme pu bientôt se relever et lui offrit son plus beau sourire. Après quelques étirements il avait retrouvé toutes ses capacités. Il prit alors la parole :

-Hey ! Tu m’a sauvé la vie : tu es femme esprit !

Il avait l’air si sincère et si heureux que pendant une fraction de seconde Erine en oublia presque la situation dans laquelle ils étaient. Puis la réalité repris ses droits, et l’homme reprit son air de statue, observa les alentours, puis dit simplement :

-On fait quoi ?

Il avait l’air démuni, sans armes, sans armures, et sans idée. Mais pas pour autan paniqué !

Test de connaissance (religion : mort-vivant) 11+5 = réussi
Test de premiers secours 20(critique) !

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Sam 29 Déc 2012, 19:12 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 05 Avr 2011, 01:04
Messages: 500
PX: 11700
Par un simple examen de la situation ou par la volonté de dieu, Erine avait réussie à trouver les bons gestes pour sortir son compagnon de se torpeur. Et même par dessus ses espérances, car il semblait que l'homme poisson se porter comme un charme, fidèle à lui même souriant et prêt à poursuivre. Dans un élan de soulagement et sans même répondre à sa question, la prêtresse se pendit à son cou pour être sur qu'elle ne rêvait pas. Que c'était réconfortant de ne plus se sentir seule dans cet endroit maudit.

Puis revenant à la normal, Erine souri à Serpentino et fouillant dans son sac, elle en sorti le trident et le filet qu'elle avait prit un peu plus tôt dans l'armurerie.


Tiens, ils ne sont pas les tiens, mais je suis sur que tu seras aussi t'en servir. Peut être souhaiterais-tu autre chose, si tu veux je peux t'emmener dans l'endroit où j'ai prit ces armes ?

Et en sortant les armes pour Serpentino, la prêtresse tomba sur un des bout de journal de bord, et en parla immédiatement à l'homme.


Depuis notre arrivée ici, je retrouve des bout de parchemin comme celui ci, tu sais que les marins font toujours un livre de chaque jour de leur voyage, non ? Et bien j'en ai trouvé quelques pages par ci par là. Est ce que tu sais lire ?

_________________
Érine Silfène ou Valdaria Balmi

Sorts du jour
Niveau0 :
Création d’eau-Assistance divine x2-Réparation-Stimulant
Niveau1 :Bouclier entropique-Brume de dissimulation-Injonction x2
Niveau2 :Silence-Restauration partielle-Immobilisation de personne
Sort de domaine niv1 :Agrandissement
Sort de domaine niv2 :Force du taureau
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Mar 08 Jan 2013, 23:03 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 7305
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
L’homme des mers pris le trident, le soupesa et fit signe à Erine que cela lui allait très bien. Puis, il inspecta méticuleusement les mailles du filet … le temps semblait s’être arrêté … Visiblement convenable, la vie pu reprendre son cour.

Est ce que tu sais lire ?


Serpentino éclata de rire, et répondit un brin espiègle :

-Bien sur que je sais lire ! J’ai une tête à ne pas comprendre quoi que ce soit ? Tu me prends pour un barbare qui mange de l’ours cru ? Ha ha ha !!! Je sais lire dans les vagues de la mer ! Je sais lire dans le ciel, je sais lire dans tes yeux ! Je sais lire partout où il y a quelque chose d’intéressant à lire

Puis reprenant un ton plus calme, et apparemment enjoué par sa réponse il ajouta :

-par contre je ne sais pas lire les petits bout de papiers …Qu’est il écrit dessus ? Ça raconte quoi ce livre de bord ? Peut être qu’on pourrait y trouver la raison de ce bateau naufragé ? Et ce qu’on fait ici ? L’écriture vient de la mort qui marche ou pas ? Le papier sent il le cadavre ? Un piège ? ici tout est piège et illusion voulant masquer la mort qui nous attend au détour de chaque planche …

L’homme reprit son sérieux et son calme habituel, on le sentait aux aguets. Visiblement les armes fournies par la prêtresse lui convenait, il sortait déjà dans le couloir, méfiant, et inspectait la suite de ce dernier. Il fit signe à Erine de le suivre, apparemment il n’y avait plus personne par ici, du moins c’est ce qu’il semblait croire.

Ils continuèrent donc jusqu’au bout du couloir, où ils arrivaient à une lourde porte qui semblait encore solidement fermée. Les armatures en acier et le gros verrou montraient que ce qu’il y avait derrière devait être important, ou du moins donnait accès à une zone du bateau plus noble. Le hic était que cette porte était fermée. L’autre solution pour ‘faire le tour’ était bien évidement de rebrousser chemin, de ressortir et de passer par le pont supérieur. Serpentino semblait réfléchir à tout ça en silence, inspectant chaque millimètre de la porte et de son huis.

Une petite voix étouffée raisonna aux oreille de dame Silfène, elle reconnu la voix péremptoire venant du bouclier, qui cette fois ci se faisait beaucoup plus discrète :


-C’est qui celui là ? Un homme sardine ? Il ne sent pas très bon…






J’ai fait comme si tu le suivais directement, ce qui ne t’empêche pas de continuer à parler, mais c’était histoire de pas passer trente posts à sortir de la pièce pour arriver à la suite ! Dis moi si cela te convient

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Dim 13 Jan 2013, 21:48 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 05 Avr 2011, 01:04
Messages: 500
PX: 11700
Qu’il était bon d’entendre un rire amical dans ce fond de cale. L’insouciance et la jovialité de Serpentino avaient d’un coup redonné motivation à la prêtresse. Elle se surprit même à rougir quand il évoqua de lire dans ses yeux. Heureusement le ton espiègle qu’il employait rassura Erine quant à un possible impair causé par sa question. Ceci dit la deuxième partie de sa réponse fut vraiment celle à laquelle s’attendait la jeune femme. Erine aurait bien voulu éviter d’expliquer complètement ce qu’ils étaient en train de découvrir en le laissant lire. Mais puisqu’elle devait lui en faire un résumer, elle jugea que ça n’était pas le moment et fit un signe de dénégation.

Sans mots dire, la prêtresse suivi son cher partenaire retrouvé. Essayant de se faire comprendre par des gestes, elle lui indiqua la zone qu’elle avait déjà explorée et sécurisée. Et l’encouragea à progresser dans le sens inverse. Ce qu’ils firent jusqu’à être bloqué devant une sacré porte. Face à la recherche de solution de Serpentino, Erine eut un petit sourire mutin. Fouillant dans son sac, elle prit le baril de poudre qu’elle avait prit dans la réserve, et alors qu’elle allait proposer une solution à l’homme, une nouvelle fois la voix féminine se fit entendre.

Le problème étant que même si le bouclier pouvait lui parler discrètement, il n’en était pas vraiment de même pour Erine. Comment justifier devant son partenaire, qu’elle parlait à un bouclier, déjà qu’il la prenait pour une inhabituelle, là il en serait advenu quoi de son jugement à son propos. Dans le souci de ne pas froisser son ami, la prêtresse fit quelques pas en arrière et chuchota en approchant le bouclier à ses lèvres.


Cet homme est un ami, sans qui je n’aurais su venir à vous. Tout comme moi, vous apprendrait à le connaitre.

Puis elle reprit plus haut pour Serpentino, en espérant également avoir l’approbation ou l’avis du bouclier. Elle finirait par faire les présentations, mais elle cherchait encore comment faire pour ne pas perturber l'homme poisson.

J’ai de la poudre, on pourrait en disposer un peu dans la serrure et avec mon allume feu, on pourrait la faire sauter, qu’est ce que tu en penses ?

_________________
Érine Silfène ou Valdaria Balmi

Sorts du jour
Niveau0 :
Création d’eau-Assistance divine x2-Réparation-Stimulant
Niveau1 :Bouclier entropique-Brume de dissimulation-Injonction x2
Niveau2 :Silence-Restauration partielle-Immobilisation de personne
Sort de domaine niv1 :Agrandissement
Sort de domaine niv2 :Force du taureau
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Mer 20 Fév 2013, 20:40 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 7305
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes

Serpentino fronça les sourcils, mais il semblait faire confiance à sa partenaire. Aussi, Erine alla chercher un tonneau de poudre, le cala contre la porte en ayant pris soin de laisser une trainée de poudre pour y mettre le feu. L’homme des mers était resté caché dans la pièce où se trouvaient les armes, il ne semblait pas rassuré du tout. Il regardait la prêtresse comme si elle manipulait une chose extrêmement dangereuse, son regard mélangé de peur et de respect avait changé, pour la première fois il perdait de son assurance et semblait envahie par de la peur.
Sans tenir compte de ces états d’âme Erine mit son plan à exécution. Une fois le dispositif installé, elle alla se réfugier dans la pièce d’à côté et mis le feu aux poudres comme le dit l’expression. L’effet ne se fit pas attendre. Dans une odeur de soufre une énorme explosion retentit, laissant un trou béant à la place de la porte.

Une fois le calme revenu, Serpentino et Erine purent voir le couloir. Le décor y était plus luxueux, une dizaine de portes de chaque cotés donnaient sur les cabines des passagers. Tout au fond une autre porte semblait donner sur la suite de l’artère principale du bateau. Pas un bruit ne raisonnait après ce grand ‘boum’. Serpentino fronçait toujours un peu les sourcils, et adressa un petit sourire crispé à sa compagne, manifestement il n’oublierait pas de sitôt cet évènement !

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Mer 20 Mar 2013, 16:43 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 05 Avr 2011, 01:04
Messages: 500
PX: 11700
La jeune prêtresse vit bien le malaise qu'elle avait suscité chez son compagnon mais ne préféra pas en faire état. Seul un geste appuyé sur l'épaule de l’humanoïde, refléta le réconfort qu'elle lui octroyait. De toute façon depuis quelques temps, il la mettait sur un piédestal, un peu plus ne changerait pas grand choses à leur rapport. Erine s'en amusa même un peu, c'est vrai qu'en y pensant ses actions n'avaient rien d’ordinaire. Mais n'était-ce pas non plus la situation qui la poussait à faire des choses hors du communs. Après un temps de latence, où la brune profita de détailler la suite de son parcours du combattant, elle se remit en marche.

Ce qu'elle tenait pour acquis, c'est que l'explosion avait sûrement dû faire fuir quelque bestioles qui auraient pu les attendre. D'un autre coté, d'autre au contraires devaient maintenant se tenir sur leur garde. Quoique la suite de l'édifice leur réservait cet événement avait forcément eut un impact. De la même façon que pour le début du couloir, la veuve avança méthodiquement, ouvrant chaque cabines afin de s'assurer qu'aucune mauvaises surprise ne viendrait perturber une possible retraite. Elle avait rangé son arme à son flan afin de pouvoir porter en main une torche lumineuse éclairant ainsi sa progression. Dans son autre main, le bouclier restait silencieux, Erine profita du calme relatif, pour le reprendre en main le gardant bien fermement.

Sans mot et dans des gestes expressifs, la dame Silfène expliqua à Serpentino ce qu'il devait faire en même temps qu'elle. A savoir s'être plaqué dos contre un mur, ouvrir la porte en grand et jeter un œil rapide pour s'assurer que la cabine était vide avant d'y pénétrer et de vérifier qu'il n'y a rien pour faire progresser son enquête. Pour Erine c'était un technique sûre pour une progression certes lente mais obligatoire. Chacun de son coté, elle a droite, lui a gauche, ils progresserait ainsi, jusqu'à la cabine du fond.

Pour autant l'esprit de la servante de Heaume n'était pas inactif. Elle essayait de mettre bout à bout les éléments qu'elle avait en sa possession. Le piège s'était refermé sur eux, il lui incombait de les en sortir. Visiblement un mal étrange avait prit possession des l'équipage et des passagers du navire. Mais bien mal lui en était, Erine avait beau chercher, aucune solution ne venait à son esprit. La mine de la jeune femme était morose et son moral au plus bas. Mais elle se forçait à ne pas le montrer à Serpentino, pour ne pas l'angoisser ou le perturbé outre mesure. Elle devait bien se rendre à l'évidence, elle était perdue et son caractère volontaire lui martelait qu'elle avait été bien imprudente. Bientôt ils se retrouvèrent au fond du couloir. Elle prit la même précaution et tenant son bouclier bien en avant et a hauteur d'yeux, la veuve poussa cette porte.


J'espère que tu me diras si j'ai découvert des choses, ou des obstacles dans ma progression, Erine cherche tous ce qui lui permettrait de faire avancer son enquête. Je pense que tu es comme moi tu souhaite avancer. Désolée pour le temps, je cherchais une idée lumineuse, qui n'est finalement jamais venue...

_________________
Érine Silfène ou Valdaria Balmi

Sorts du jour
Niveau0 :
Création d’eau-Assistance divine x2-Réparation-Stimulant
Niveau1 :Bouclier entropique-Brume de dissimulation-Injonction x2
Niveau2 :Silence-Restauration partielle-Immobilisation de personne
Sort de domaine niv1 :Agrandissement
Sort de domaine niv2 :Force du taureau
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Mer 27 Mar 2013, 22:57 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 7305
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes

La prêtresse avançait dans le couloir ouvrant les portes, d’un coup elle entendit murmurer une voix à ses oreilles, elle reconnu aussitôt les paroles de son écu parlant :


-Vous vous entêtez à poursuivre votre chemin avec ce malfaisant ! Faites comme bon vous semble, mais ne venez pas vous plaindre le jour où il vous plantera son poignard dans le dos ! je vous aurait prévenue. Sinon lâchez donc cette ridicule torche, je brille dans la nuit, et de bien plus belle couleur que ce ridicule feu de pacotille.

Tendit qu’Erine écoutait les paroles de son bouclier, elle ouvrait machinalement les portes, derrière chacune d’elle une cabine, dans un état de délabrement plus ou moins avancé. Il s’agissait manifestement de cabines de passagers. Il y avait de la place, des placards, des tables et des chaises, bref de quoi ‘vivre’ pendant une traversée. Toutes les cabines semblaient vides, tout y était cassé, fait de bois pourrie et dégageai une odeur infecte qui ne donnait pas envie d’en savoir plus. Ce travail d’exploration se faisait de plus en plus mécanique au fur et à mesure de l’avancée dans le couloir. Pourtant, à la dernière cabine avant la porte qui devait donner encore plus vers la proue du bateau, surement les quartiers de commandement, une sombre surprise fit tressaillir dame Silfene lorsqu’elle ouvrit machinalement.

Une silhouette noire comme la nuit d’environ deux mètres de hauts, un visage cadavérique, et des mains squelettiques sortant d’une robe noire en lambeau faisait face à la prêtresse. On ne sait lequel des deux paru la plus surprise ! Erine réussi à se contrôler et à maitriser sa peur. Mais sentant tout le mal que dégageait cette créature, sont corps se tétanisa quelques secondes. La ‘chose’ ne fut pourtant pas agressive, elle se contenta de prononcer lentement et d’une voix extrêmement grave un « Ho ! » de surprise tout en inclinant la tête, ce qui aurait presque pu lui donner un air amical, enfin, toutes proportions gardées.

Serpentino rappliqua de suite, et resta quand à lui pétrifié de terreur derrière la prêtresse. Le temps semblait s’être suspendu, la voix du bouclier vint aux oreilles d’Erine, ce qui la ramena à la réalité et allait lui permettre d’agir rapidement :


-Ou la la ! On risque bien d’avoir des problèmes … Je ne saurais trop vous recommander de ne pas foncer tête baissé …

Jet de volonté contre terreur :
Erine 12(d20)+8=20 réussi (de justesse)
Serpentino 14(d20)+3 raté

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Ven 07 Juin 2013, 19:30 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 05 Avr 2011, 01:04
Messages: 500
PX: 11700
Dans la tête d’Erine, Serpentino ne pouvait pas être une menace. Ils avaient vécu trop de choses pour que cet homme quelle connaissait certes, à peine, puisse se retourner contre elle. A moins de perdre le contrôle de son esprit. La voix dans le bouclier sema doucement le doute en elle, à son corps défendant. Continuant à avancer la jeune femme ne répondit pas au début de l’intervention de la voix, en revanche elle éteignît sa torche en espérant que la lumière émise par le bouclier serait suffisante. Dans la tête de la prêtresse c’était un bon compromit.
Erine aurait dû mesurer la portée de ses gestes, mais machinalement elle ouvrit la porte de la cabine qui semblait être celle du commandant. Et ce trouva nez à nez avec un être détestable. Ils furent tous les trois surpris au point que Serpentino perdit ses moyens. Aux conseils de son bouclier Erine répondit en prenant son symbole divin et en incantant une liturgie.

Hrp : renvoi des MV sur la créature qui me fait face
Désolée mais je ne vois pas du tout quoi faire d'autre.

_________________
Érine Silfène ou Valdaria Balmi

Sorts du jour
Niveau0 :
Création d’eau-Assistance divine x2-Réparation-Stimulant
Niveau1 :Bouclier entropique-Brume de dissimulation-Injonction x2
Niveau2 :Silence-Restauration partielle-Immobilisation de personne
Sort de domaine niv1 :Agrandissement
Sort de domaine niv2 :Force du taureau
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Dim 09 Juin 2013, 14:53 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 7305
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes

Erine prononça ses incantations religieuses plus machinalement que par conviction, mais la situation avait plus ou moins bloquée son imaginaire, et on la comprend la pauvre ! Etait-ce pour cela ou pour une autre raison ? Toujours est-il que rien ne sembla se produire une fois son vade-retro prononcé. La créature avança mollement vers la prêtresse, puis se mit à lui parler d’une voix très profonde et très lente :




-Mademoiselle, je conçois que vous cherchiez à me nuire, mais je vous en conjure, aidez moi, aidez nous, aidez vous ! Seule une femme esprit peut sauver l’Epouvantail !




Tandis que cette créature parlait elle s’approchait et allait presque être au contact d’Erine. Elle sentait à son bras le bouclier vibrer de façon presque douloureuse, la voix de ce dernier semblait lui chuchoter à l’oreille :

-Ecoutez ma mie, cette chose est la plus effrayante, la plus nécrotique et la plus malsaine que je n’ai jamais fréquentée. Je m’en vais lui envoyer un de mes sorts solaire des plus efficaces, cela m’affaiblira mais devrait surement l’occire, ou du moins l’affaiblir suffisamment pour que vous puissiez l’achever de votre bras doux et puissant. Positionnez moi au devant de son facies afin que ma magie soit plus efficace ! Puis sautez sur le coté et attaquez la dans le dos. Allez à trois on y va …

De son coté Serpentino semblait toujours aussi pétrifié, et ne pouvait ni bouger ni parler.

un, deux , trois …

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Sam 15 Juin 2013, 23:10 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 05 Avr 2011, 01:04
Messages: 500
PX: 11700
Probablement stressée au plus haut point, Erine ne put exercer son talent comme elle avait réussi à le faire un peu plus tôt. Et la créature face à elle se trouvait être d’une intelligence certaine car capable de comprendre ce qu’elle avait essayé de faire. Pour autant le petit bout de femme essaya de garder la tête froide. Douloureusement le bouclier pesait sur son bras tel une enclume. La voix semblait vouloir agir sans délai et sans faire de détail. Qu’avait bien pu vivre ce bouclier pour avoir a ce point envie de détruire ce qui était devant eux.

Mais la prêtresse ne s’en laisserait pas guider ainsi, au prix d’un gros effort, elle essaya de détourner le bouclier vers un coin de mur et cria d’une voix autoritaire : Non ! Pas maintenant, je veux entendre ce qu’il a à dire !

En effet, toute créature maléfique qui pouvait se trouver devant elle, Erine savait qu’elle serait la source de toutes ses interrogations et par expérience, la jeune femme savait que toute personne, bonne ou mauvaise, avait toujours envie de se justifier ou de conter son histoire avant de se lancer dans un combat. Aussi la prêtresse suggéra à la créature, toujours sur le même ton autoritaire, de parler.

Vos explications ont intérêts à me convaincre.

_________________
Érine Silfène ou Valdaria Balmi

Sorts du jour
Niveau0 :
Création d’eau-Assistance divine x2-Réparation-Stimulant
Niveau1 :Bouclier entropique-Brume de dissimulation-Injonction x2
Niveau2 :Silence-Restauration partielle-Immobilisation de personne
Sort de domaine niv1 :Agrandissement
Sort de domaine niv2 :Force du taureau
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: L'Epouvantail
MessageMessage posté...: Lun 15 Juil 2013, 12:51 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 03 Jan 2012, 18:54
Messages: 7305
Localisation: à se faire les griffes sur des PJs
PX:
Plume de Scribe: 2 Plumes
La créature restait laconique face à la panique ambiante. Pourtant la tension montait : peu à peu Serpentino retrouvait ses esprits et prenait son trident de façon menaçante, l’écu au bras d’Erine vibrait de désapprobation et l’ambiance morbide du lieu amplifiait le dramatique du moment. Pourtant, la prêtresse réussi à imposer sa volonté, et chacun se tue pour écouter ce que la créature avait à dire. Cette dernière, en prenant son temps énonça des phrases de façon simple et précises, comme si elle avait étudié depuis des millénaires ce qu’elle dirait le jour où on lui demanderait des explications :


--j’ai trouvé un grimoire incroyable, renfermant le secret de la vie éternel, mais pour l’ouvrir il faut une formule, sinon une grande malédiction s’abats sur celui qui ouvre le livre.

-quelqu’un m’a volé le livre !

-et a du l’ouvrir !

-vous devez retrouver le livre et le refermer, puis me l’apporter et alors je vous aiderait à le détruire.


Le silence retomba. Comme erine avait imposée le silence, c’était à elle de le lever ! On est chef ou on ne l’est pas. Mais une force de son dieu lui dit qu’elle avait bien fait d’agir comme elle l’avait fait.


Tu gagnes un +2 à tes JS de volonté pour la fin de cette aventure : bonus divin (et tu va en avoir bien besoin !)

_________________
"L'écriture est toujours une conséquence" (A. de St Exupery)
Haut
   
 
 [ 102 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Common Crawler [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: