Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Sam 16 Fév 2019, 00:00



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Nureim
MessageMessage posté...: Mer 30 Jan 2019, 10:24 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 29 Oct 2011, 16:31
Messages: 6217
PX:
Dans la ville de Qelifu, 8 Duodecir 569 ApF, bien avant l’aube
Là où chacun a passé la nuit, Beorth, Erédin, Freya, Sébastian
Selon à qui on aurait posé la question, il était soit très tôt, soit très tard cette nuit-là, mais par le froid qui régnait au nord par cette nuit de début de printemps, il n’y avait pas grand-monde à qui poser la question. Dans la réalité, le lever de l’astre soleil était certainement plus proche que son coucher, mais l’écart n’était pas non plus particulièrement important, et il faudrait déjà que le ciel ne se dégage s’il l’on voulait pouvoir apercevoir celui-ci en ce jour.
Par ce froid glaciale, les rues de la ville étaient presque désertes, à cette heure, si l’on exceptait les patrouilles qui rendaient la ville sûre. Bien sur, ici et là pouvait-on trouver quelque habitant vaquant à ses occupations, probablement illégales pour avoir lieu à cette heure, mais même ainsi les rues étaient presque vides, le froid et la fine bruine qui tombait sur la ville incitait même les voleurs à rester chez eux, dans des maisons bien isolées où des feux rendaient la vie agréables, même une fois ces derniers éteints pour la nuit. La vie était calme, et ce n’était pas la guerre à l’autre bout du monde qui allait changer cela, pour les rares qui s’en préoccupaient. Et encore, dans cette minorité, nombreux étaient ceux qui se souvenaient de la dernière guerre, et particulièrement tous les avantages qu’elle avait amené ici, relativement loin du front, avec les soldats en permission qui dépensaient leur solde et faisaient profiter la ville d’un apport constant d’argent frais. Pour sur, de nombreux gens étaient morts, mais c’était la vie, et cela n’avait jamais empêché les marchands en tout genre de vendre tout ce qu’il pouvait à qui voulait bien acheter.
Tout était calme donc, et la majorité des habitants dormaient, et même les autres ne valaient guère mieux lorsque les habitants eurent le droit à un réveil expéditif, pour ceux qui le purent : des cris venait de l’ouest de la ville, et on pouvait voir qu’un incendie formidable s’était déclenché, le genre qui nécessite des moyens magiques pour s’arrêter, ou risque de faire de gros dégâts. D’autres illuminations éclairaient la nuit, très faibles en comparaison, semblant se diriger vers une forme surplombant la ville, difficile à discerner malgré la lueur en dessous.
Ce ne furent toutefois point ces bruits qui réveillèrent les aventuriers dispersés dans la ville, car il fallait du temps à un évènement pareil pour traverser la ville suffisamment pour réveiller des gens. En effet, il n’avait pas fallu longtemps entre le début des troubles et le moment où quelqu’un vint tambouriner à leur porte pour les réveiller, sans respect ni pour leur sommeil, ni pour celui de leur voisin.


- Madame/Messire, disait la personne en même temps qu’elle frappait, selon la personne qui devait se trouver à l’intérieur, ouvrez, c’est urgent !

_________________
Pourquoi faire survivre un PJ ?
Parce que le tuer veut dire chercher une nouvelle victime.

Les règles et adaptations de règles par Mlantrobic MAJ : 18/02/2018
Personnages jouées : Snoutlingthrower (le bon), Jenna (la brute), Nelac Gwirered (le truand), Mag'Barg (super-héros)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nureim
MessageMessage posté...: Mer 30 Jan 2019, 23:54 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
En ligne

Inscription: Dim 11 Nov 2018, 15:30
Messages: 13
Sébastian était arrivé à Qelifu il y a de cela trois jours déjà, son ordre l'avait mandaté sur une simple mission d'escorte et celle ci étant menée à bien, il profitait d'être dans la grande ville pour répandre la bonne parole. Après tout, lorsqu'un Serviteur Hospitalier ne recevait pas d'ordre direct, prêcher et faire le bien restait leur devoir premier tout comme sa volonté première si bien que si très peu eurent vent du prénom du moine, beaucoup savaient qu'un fidèle de Fimil arpentait les rues pour y dispenser ses miracles et logeait, comme souvent, chez l'habitant.

La veille, le clerc n'avait pas chômé : grâce aux dons divins accordés certains purent retrouver la vue, boire à leur soif et manger à leur faim, travailler avec le moins d'efforts possible, guérir de leur maux, etc ... Pour cela, pour ce qui était œuvré dans le sain nom de Fimil, aucun versement ne fut réclamé mais la simple promesse de prêter à leur tour main forte à ceux qui en avait besoin. Cette promesse, jamais Sébastian n'irait la vérifier, accordant sa confiance purement et simplement, et cela encourageait bien des fois ses "débiteurs" à tenir leur parole par bonne volonté. Entre autres miracles, il avait hier soigné un jeune paysan atteint de pneumonie, ravissant père et mère heureux de savoir leur fils sauver. La petite famille le convia donc pour le souper et la nuit dans leur demeure en bordure de ville, fier de partager leur repas avec un membre de l'Ordre qui, par respect pour ses hôtes et par habitude, se satisfit d'une soupe à l'oignon bien chaude et de pain sec à y faire tremper avant de gagner sa couche tôt dans la soirée, mais pas sans avoir partager quelques parties d'un jeu local.

Levé en sursaut, le prêtre fut tiré de son paisible sommeil par cette voix tambourinante. Il se redressa, sur ses gardes, avant de retrouver ses repères et se précipita pour s'informer de ce que l'on pouvait lui vouloir. Il en avait bien une idée car sans doute une aide divine serait réclamée, c'était là surtout ce que l'on savait de lui en ville où il n'avait rarement recourt à la force, et bien entendu, il serait prêt à l'accorder ... si toutefois ce qui lui restait de magie le lui permettait ...

_________________
Fche de Sébastian, par Wellby
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nureim
MessageMessage posté...: Jeu 31 Jan 2019, 10:26 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 01 Nov 2018, 18:39
Messages: 9
8 Duodecir 569 ApF, voila deux mois que Erédin Fumdor avait été engagé par la ville de Qelifu dans un escadron spécial sensé s'occuper des problèmes trop grand, ou trop étrange pour les simples hommes de la garde. L'halfelin avait accepté, attiré par la promesse d'aventures et de conflits que le poste promettait. Mais le moine de Roen était déçus et pensait à démissionner.

Il avait certes eu à rattraper à la courses des voleurs de grand chemins qui échappaient à la garde depuis longtemps et à combattre quelques animaux sanguinaires qui s'attaquaient aux populations dans les champs autour de la ville.

Mais rien de tout cela n'était de nature à passionner le bouillant fidèle de Roen. La ville était trop calme et la guerre trop loin, cependant Erédin continuait à s’astreindre à une discipline de fer. Cela n'était en rien une obligation stricte du culte de Roen, après tout les guerriers sont de tous type mais la vie monacale est souvent réglée comme ça. Les moines n'ont, quelque soit leur culte, que rarement de temps à perdre.
Les journées d'Erédin lorsqu'il n'avait pas de missions étaient toute très semblable: couché avec les poules, levé avant l'aube pour un petit déjeuné et des exercices physiques intense jusqu'à ce que le reste de la ville se réveille.
Puis des patrouilles régulières, dans les rues de la ville le matin et depuis les toits l'après midi.

Erédin vivait dans une grande chambre loué au mois au dernière étage d'une auberge de qualité situé plus ou moins au centre de Qelifu, le tout était payé par la ville. C'était une de ses rares exigence quand il était arrivé plein d’entrain à l'idée de se battre. La position centrale permettait d'intervenir au plus vite n'importe ou, le dernière étage facilitait le passage par les toits permettant à quelqu'un d'aussi agile que le moine de Roen d'atteindre en un temps record en sautant de toit en toit n'importe quel point stratégique de Qelifu

Lorsqu'on tambourina sur sa porte Erédin n'était pas encore réveillé mais il était bien plus proche de la fin de sa nuit que de son début si bien qu'il ne lui fallut que quelques secondes pour que son esprit ne se mettre en route et répondes à l'injonction de son interlocuteur.

Tout en se levant et en commençant à enfiler quelques vêtements Erédin répondit.


- Entrez, ne perdez pas de temps à frapper une porte, que se passe t'il ?

Le temps que l'inconnu n'explique même en quelques mots l'urgence de la situation le moine serait largement équipé pour la guerre.

_________________
Erédin en statistique.
Erédin en image.
Image
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nureim
MessageMessage posté...: Lun 04 Fév 2019, 17:00 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 30 Oct 2018, 09:48
Messages: 7
Endormi dans la chambre qu’il louait, Beorth se réveilla par le ruit à la porte, qui ne tarda pas également à réveiller la dame à côté de lui. Une dame de petite vertue, mais après tout, il était à Qelifu pour passer du bon temps en attendant de retourner au front, et ce qu’il faisait de sa solde ne regardait que lui. Qui pouvait donc bien venir le déranger ici et à cette heure ? Il était en permission ! Mais bon, il semblait que c’était pour lui, et si ça tapait ainsi, tout portait à croire que la personne ne partirait pas d’elle de si tôt.
L’établissement était correct, dénué de maladie et d’insectes dans la literie, ce qui était déjà bien plus que ce que pouvaient dire bons nombres d’endroits, et en plus la professionnelle connaissait son métier, aussi cela ne faisaient guère trop longtemps qu’il s’était endormi, et voilà qu’un hurluberlu venait frapper à sa porte.
Se levant, il indiqua à la dame de rester au lit, peut-être pourraient-ils continuer plus tard ce qu’ils avaient interrompu un peu plus tôt, vu qu’ils étaient réveillé maintenant, et après avoir enfiler rapidement quelque chose pour être décent, il ouvrit la porte pour demander, d’une voix encore partiellement endormie :


- Qu’est-ce que vous voulez à cette heure ? J’avais demandé à ne pas être dérangé !

_________________
Fiche de Beorth
Posture en cours : (+2 JS, +5 Perception, Vision aveugle à 9m)
Manœuvres dépensées : aucune
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nureim
MessageMessage posté...: Mar 05 Fév 2019, 02:20 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 20 Oct 2018, 22:29
Messages: 8
La cérémonie avait été parfaite. Après un long voyage épuisant, passé à entendre des gens, des humanoïdes, piailler sur leurs problèmes insignifiants et regardant plus leur nombril que les plaines et bois magnifiques par lesquels ils passaient, Freyja était heureuse de pouvoir se poser dans un environnement plus familier. Même si Vlad était nerveux du fait du nouvel habitat temporaire, il se calma vite, surtout quand il vit que la rivière non loin débordait de poisson frais. C'était comme une seconde maison pour eux, ou plutôt c'était comme se retrouver chez soi après une longue balade, et ce chez soi était la nature environnante.

Freyja, au contraire de son compagnon animal, n'eut toutefois pas le loisir de se reposer, car la préparation de la cérémonie vint rapidement. Rituels sacrés sur rituels sacrés, elle tenait à tout achever à la perfection, non pas par défit, mais par fierté. Elle voulait que son intégration officielle se passe au mieux, elle tenait à respecter les traditions à la lettre.Vint finalement la grande cérémonie en elle-même, à l'aube du jour même de son anniversaire. Le rituel l'avait tant fascinée qu'émerveillée. Tout le conseil était présent, ainsi que son ancien mentor. Tous s'étaient placés en rond autour d'elle dans un petit bosquet, et observaient la druidesse pendant qu'elle récitait les incantations ancestrales. À la fin, ils l'accompagnèrent. C'était comme si toute la vie de la forêt était synchrone, tous les cœurs battant à l'unisson. Les animaux venaient, curieux, et observaient le rituel. Même Vlad était là, fixant le centre du cercle, sans trop savoir pourquoi, mais il savait qu'il devait observer. les oiseaux chantaient, les ours grognaient et les loups hurlaient. Une série de lumière chatoyantes emplirent momentanément la clairière, avant de disparaître subitement. Le rituel venait de prendre fin, le silence se fit dans les bois, les animaux repartaient à leur occupation première.

Maintenant l'assemblée reconnaissait ses talents de druidesse. Elle en était fière et le montrait, qu'elle le veuille consciemment ou non. Elle avait même reçu un présent de son mentor, un piercing empreint de magie naturelle, en guise de cadeau d'anniversaire et cérémonial. Elle était aux anges.

La cérémonie terminée, Vlade et elle déambulaient dans les rues de la ville, observant avec dédain les coutumes des animaux qui lui étaient le moins sympathiques. La présence de l'ours faisait un peu tâche, mais celle de son amie, dû-t-elle passer pour son maître, calma les esprits. Freyja espérait, en arrivant en ville, qu'une caravane reparte rapidement en direction de son bosquet, mais elle ne fut guère étonnée d'apprendre qu'il lui faudrait attendre plusieurs jours. Prenant son mal en patience, elle décida de repartir dans les bois pour y dormir. Mais les habitudes des humanoïdes étaient étranges, eux qui fermaient les chemins à l'aide de lourdes portes la nuit et refusaient de les ouvrir, de peur que le croque-mitaine ne vienne les mâchonner pendant leur sommeil. Freyja hésitait sur l'origine de cette paranoïa : était-ce parce qu'ils ne savaient pas correctement se défendre, faibles qu'ils sont, ou tout simplement parce que leur avarice les avait tellement poussé à tout détruire qu'ils en étaient venu à se méfier de tout de peur que la nature ne se rebelle ?

Enfin, ces questions philosophiques non débattues -- elle savait très bien où elle considérait la place de toute chose, et préférait profiter de sa journée spéciale -- la barbadruide chercha un coin tranquille en ville pour y passer la nuit. Il fallait dire que se balader avec un ours d'une tonne n'était pas un fait qui ouvrait toutes les portes, et Freyja n'était pas non plus friande de dormir sous un toit...
* À tous les coups, ça va s'effondrer ces machins... * Vlad et elle s'arrêtèrent donc dans une ruelle calme, un peu à l'écart, pour s'y installer pour la nuit à la belle étoile. Une petite palissade de bois séparait l'artère attenante et la ruelle, ce qui faisait un bon poste d'observation, et surtout un bon appui moins froid que la pierre des maisons. Le pelage de l'ours et quelques planches de bois ramassées ça et là suffiraient pour la protéger temporairement du froid et de la pluie, et les dents et le flair de son compagnons des importuns qui auraient des envies de suicide nocturnes.

Elle s'endormit donc sur son oreiller de garde de mille kilos, et fut éveillée brusquement alors qu'un-dit suicidaire venait tambouriner sur la palissade. L'adrénaline redescendait à peine alors qu'elle se remit sur ses pieds, toisant l'énervé, elle même en passe de frapper aussi brusquement qu'il ne l'avait fait sur le nez de ce casse-pieds.


- Tout doux, Vlad, dit-elle à son ours sur les nerfs tout en lui caressant calmement le dos, surtout pour éviter d'avoir à justifier un mort aux gardes. Tu veux quoi ? enchaîna-t-elle sur un ton bien peu amical à l'autre, la voix encore un peu cassée de son réveil brutal.

_________________
Fiche de Freyja, de Vlad, et sorts du jour préparés



Forme animale : 4/4
Rage : 4/4
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nureim
MessageMessage posté...: Jeu 14 Fév 2019, 15:56 
Grand Maître de Jeux
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 29 Oct 2011, 16:31
Messages: 6217
PX:
Dans la ville de Qelifu, 8 Duodecir 569 ApF, bien avant l’aube
Là où chacun a passé la nuit, Beorth, Erédin, Freya, Sébastian
Les accueils différaient selon les lieux, Freya et Beorth donnant un accueil pour le moins dénué de chaleur, à se demander s’ils n’allaient pas agresser la personne qui se tenait face à eux, alors qu’Erédin et Sébastian acceuillaient leur messager avec bien plus de politesse. Montrant à qui la fenêtre, à qui le ciel où se reflétait l’incendie, chacun des hommes en livrée du palais du gouverneur, aisément reconnaissable à quiconque l’avait déjà vu, avec ses couleurs vives et le blason sur la poitrine, au niveau du cœur chez ces humains, indiqua à son interlocuteur :

- Le gouverneur vous a fait mendé, avec d’autres personnes, il n’a pas été précis, mais ça doit avoir un rapport avec le chaos qui s’abat sur la ville cette nuit, je pense. Vous voulez bien me suivre ?

Une fois les personnes en question décidée à suivre leur guide, ces derniers les amenèrent au sous-sol du palais (sauf pour l’ours à qui on demanda de rester à l’extérieur, faute d’escaliers adaptés), où régnait une agitation qu’on aurait pas cru possible à cette heure : des serviteurs allaient et venaient aussi vite que possible, des personnes en armures faisaient de même, dans une discrétion des plus relative, et on les fit venir dans une salle derrière une lourde porte, où s’occupaient plusieurs personnes, l’une d’entre elle, une dame de grande taille qui portait une lourde armure d’une grande finesse arborant le symbole de Roen qu’Erédin identifia aisément comme Muel Standabelof, la générale en charge de la garnison locale et de toute la frontière nord, les voyant arriver, elle demanda :

- C’est tout ? Où sont les autres ? Bon, on fera avec ce qu’on a. L’un d’entre vous peut lire ça ? S’arrêtant une seconde, elle cria sur un des serviteurs : Bordel ! Où est mon fontu traducteur ! Dites-lui de bouger son cul et plus vite que ça ou je lui ferais faire le trajet retour d’un seul coup de pied !

Elle leur montra un papier présent sur la table, dont l’écriture particulièrement fine formait un message relativement court, mais dont seul Freya put reconnaître les caractères, à défaut de les lire, il s’agissaient des mêmes que ceux de l’ignée, mais arrangé d’une manière que peu de mots faisaient sens, indiquant soi un code, soit un chiffre.

_________________
Pourquoi faire survivre un PJ ?
Parce que le tuer veut dire chercher une nouvelle victime.

Les règles et adaptations de règles par Mlantrobic MAJ : 18/02/2018
Personnages jouées : Snoutlingthrower (le bon), Jenna (la brute), Nelac Gwirered (le truand), Mag'Barg (super-héros)
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Sébastian et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: