Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Dim 09 Déc 2018, 22:22



Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Dragonise, Impitoyable Impultur]Sherazade
MessageMessage posté...: Mar 13 Juin 2017, 18:00 
Super Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Sam 10 Juin 2017, 12:58
Messages: 58
Nom : Sherazade
Alignement : Neutre Strict
Race : Élian (Aberration)
Âge : 6 ans (35 ans in fact)
Taille : 1.80 m
Poids : 68 kg
Sexe : féminin
Classes : Nomade 6/Dragon de Diamant 1
Divinité : Oghma
Région : Calimshan

Vitesse de déplacement au sol : 9 m (+3 sous focalisation psionique [cf rapidité psionique])

Expérience : 21 000 / 28000

Statistiques
Force : 12 (+1)
Dextérité : 17(16 + 1(ascendant draconique) ) (+3)
Constitution : 12 (+1)
Intelligence : 19 (16 +1 (passage de niveau) +2(bandeaux d'intelligence) )(+4)
Sagesse : 14 (+2)
Charisme : 10 (+0)

Points de vie : 40 (1d4 (plein) + 5d4(3/4) + 1d8(3/4) + 7 (Constitution) + 8 (Corps psionique) )

Classe d'Armure : 15 = 10 + 3 (Dextérité) +1 (Anneau de protection)+1(Amulette d'armure naturelle)
Contact : 14= 10 + 3 (Dextérité)+1 (Anneau de protection)
Pris au dépourvu : 12 = 10 +1(Anneau de protection)+1(Amulette d'armure naturelle)
Initiative : +5 = 3 (Dex) + 2 (Harmonie cristalline)

Corps à corps : +4 = 3 + 1 (Force)
  • Dague de maître : +7 corps à corps, 1d4+1(+2d6[2pp](1min ou jusqu'à utilisation))/19-20/x2
  • Bâton : +4 corps à corps, 1d6/1d6+1/x2
Distance : +6 = 3 + 3 (Dextérité)
  • Dague de maître : +7 distance, 1d4+1(+2d6[2pp](1min ou jusqu'à utilisation))/19-20/x2(facteur de portée :3m)
  • Arbalète légère : +6 distance, 1d8+0/19-20/x2(facteur de portée :24m)

Jet de Réflexes : 9 = 4 + 3 (Dextérité)+2(Cape de confort)
Jet de Vigueur : 5 = 2 + 1 (Constitution) +2(Cape de confort)
Jet de Volonté : 11 = 7 + 2 (Sagesse) +2(Cape de confort)

Langues connues
  • Commun
  • Nain
  • Draconien
  • Alzhedo

Aptitude de classe
    Nomade
  • Dons supplémentaires (Harmonie cristalline, Rapidité psionique).
    Dragon de Diamant
  • Augmentation draconique (+1Dextérité).
  • Neutralisation draconique. Sherazade est capable de surmonter un effet de sommeil magique ou de paralysie, en canalisant les pouvoirs mentaux des dragons cristallins. En action immédiate, au moment où Sherazade devrait être endormi ou paralysé magiquement, il peut dépenser 1 point psi pour en annuler l'effet.

Facultés
Facultés de Nomade : Niveau 6 de manifestation. Le DD des sorts est lié à Intelligence
Liste des facultés connues
  • Faculté de niveau 1 (DD 15) : , , , ,
  • Faculté de niveau 2 (DD16): , , , , (DD+1/3pp)
  • Faculté de niveau 3 (DD17) : , (DD+1/2pp),
Points psi : 49 (35 + 12 (caractéristique élevée [Nomade]) + 2 (racial) )

Dons
  • (Preste)(don psion)
  • (don niv1)
  • (don niv 3)
  • (Psionniv5)
  • (don niv6
  • (famillier)

Caractéristiques raciales
    Type : Aberration.
  • -2 Charisme
  • Les élians, à l'inverse de la plupart des aberrations, ne bénéficient pas de la vision dans le noir.
  • Psionique de naissance. Les élians reçoivent 2 points psi supplémentaires au niveau 1. Cet avantage ne leur confère pas la capacité de manifester quelque faculté psionique que ce soit s'ils ne l'ont pas reçue par le biais d'une autre source, telle que des niveaux dans une classe psionique.
  • Résistance (Sur). Les élians peuvent se servir de l'énergie psionique pour améliorer leur résistance à diverses formes d'attaque. Au prix d'une action immédiate, l'élian peut dépenser 1 point psi pour recevoir un bonus racial de +4 aux jets de sauvegarde jusqu'au début de son prochain tour de jeu.
  • Résilience (Sur). Quand un élian subit des dégâts, il peut dépenser des points psi pour en modérer la sévérité. Au prix d'une action immédiate, il peut réduire les dégâts reçus de 2 points par point psi dépensé.
  • Satiété (Sur). Les élians peuvent se sustenter sans apport d'eau ou de nourriture. Il leur suffit de dépenser 1 point psi pour se passer de manger et de boire pendant 24 heures.

Compétences

  • Lié à Force

      Escalade* : 1 = 0 + 1 (Force)
      Natation* : 1 = 0 + 1 (Force)
      Saut* : 1 = 0 + 1 (Force)

  • Lié à Dextérité

      Déplacement silencieux* : 3 = 0 + 3 (Dextérité)
      Discrétion* : 3 = 0 + 3 (Dextérité)
      Équilibre* : 3 = 0 + 3 (Dextérité)
      Équitation* : 3 = 0 + 3 (Dextérité)
      Évasion* : 3 = 0 + 3 (Dextérité)
      Maîtrise des cordes* : 3 = 0 + 3 (Dextérité)

  • Lié à Constitution

      Concentration* : 11 = 10 + 1 (Constitution)
  • Lié à Intelligence

      Artisanat (Autre)* : 4= 0 + 4 (Intelligence)
      Art psi : 16 = 10 + 4 (Intelligence) + 2 (synergie [Connaissances (Psionique)])
      Connaissances (Géographie) : 12 = 8 + 4 (Intelligence)
      Connaissances (Mystères) : 8 = 4 + 4 (Intelligence)
      Connaissances (Psionique) : 13 = 9 + 4 (Intelligence)
      Contrefaçon* : 4 = 0 + 4 (Intelligence)
      Estimation* : 4 = 0 + 4 (Intelligence)
      Fouille* : 4 = 0 + 4 (Intelligence)

  • Lié à Sagesse

      Autohypnose : — = 0 + 2 (Sagesse) + 2 (synergie [Concentration])
      Détection* : 2 (4)= 0 + 2 (Sagesse) (+2 vigilance (Gérard à 1m50)
      Perception auditive* : 2(4) = 0 + 2 (Sagesse) (+2 vigilance (Gérard à 1m50)
      Premiers secours* : 2 = 0 + 2 (Sagesse)
      Profession (Autre) : — = 0 + 2 (Sagesse)
      Psychologie* : 2 = 0 + 2 (Sagesse)
      Survie* : 9 = 7 + 2 (Sagesse) ;11 pour éviter de se perdre ou pour éviter des dangers (synergie [Connaissances (Géographie)])

  • Lié à Charisme

      Bluff* : = 0 + 0 (Charisme)
      Déguisement* : = 0 + 0 (Charisme)
      Diplomatie* : = 0 + 0 (Charisme)
      Dressage : = 0 + 0 (Charisme)
      Intimidation* : = 0 + 0 (Charisme)
      Renseignement* : = 0 + 0 (Charisme)
      Représentation (Chant)* : = 0 + 0 (Charisme)
      Représentation (Danse)* : = 0 + 0 (Charisme)
      Représentation (Déclamation)* : = 0 + 0 (Charisme)
      Représentation (Farce)* : = 0 + 0 (Charisme)
      Représentation (Instruments à clavier)* : = 0 + 0 (Charisme)
      Représentation (Instruments à cordes)* : = 0 + 0 (Charisme)
      Représentation (Instruments à vent)* : = 0 + 0 (Charisme)
      Représentation (Percussions)* : = 0 + 0 (Charisme)
      Représentation (Scène)* : = 0 + 0 (Charisme)
      Utilisation d’objets magiques : = 0 + 0 (Charisme)
      Utilisation d’objets psioniques : = 0 + 0 (Charisme) ; 2 liés aux pierres psioniques (synergie [Art psi])

  • En gras les compétences de classe : Nomade, Dragon de diamand, les deux, le reste;et avec un astérisque les compétences innées (utilisables même avec un degré de maîtrise égal à 0).

    Techniques astucieuses
    Equipement
    • Bandeau d’Intelligence (coût : 4000 po)
    • Dague de maître en cristal des profondeur (poids : 0.5 kg) (coût : 1302 po)
    • Tenue d’explorateur (poids : 4 kg) (coût : 10 po)
    • Cape de confort (+2) (effet d'endurance aux énergie)(poids : 1 kg) (coût : 6000 po)
    • Ceinture à monnaie (coût : 50 po)
    • Arbalète légère (poids : 2 kg) (coût : 35 po)
    • Bâton (poids : 1 kg)
    • Anneau de Protection (coût : 2000 po) (+1 CA)
    • Amulette d'armure naturelle (+1) (coût : 2000po)
    • Carreaux d’arbalète (x10) (poids : 0.5 kg) (coût : 2po)
    • Cristaux condensateur (1pp) (poids 0.5kg) (coût : 1000 po)
    • Havresac d’Hévard (poids : 2.5 kg) (contient 31.75/60kg(coût : 2000 po)

      • Outre (poids : 2 kg) (coût : 1 po)
      • Corde elfique, 15 m (poids : 2.5 kg) (coût : 50 po)
      • Cire à cacheter (poids : 0.5 kg) (coût : 2 po)
      • Habit d’érudit (poids : 3 kg) (coût : 5 po)
      • Carreaux d’arbalète (x20) (poids : 1.0 kg) (coût : 4po)
      • Tente, 1 personne (poids : 5 kg) (coût : 5 po)
      • Hache-marteau. (poids : 1 kg) (coût : 1 po)
      • Couverture d’hiver (poids : 1.5 kg) (coût : 0.5 po)
      • Lanterne sourde (poids : 1.5 kg) (coût : 12 po)
      • Pierre à aiguiser (poids : 0.5 kg) (coût : 0.02 po)
      • Écritoire de voyage (poids : 4 kg) (coût : 30 po)
      • Encre, la fiole (*4) (coût : 64 po)
      • Étui à carte ou à parchemin (poids : 0.25 kg) (coût : 1 po)
      • Papier, la feuille (*10) (coût : 8 po)
      • Plume d’écriture (*3) (coût : 6 po)
      • Silex et Amorce (coût :1po)
      • Ration de survie (3 jours)(poids 1.5kg) (coût :3po)
      • Huile, la flasque (*3) (poids 1.5 kg) (coût :6 pa)
      • Journal de Bord (poids 1.5kg) (15po)
      • "Géographie Hazardeuse et Hostile par le Pr. Archibald Rincedent"(Traité) (poids 1.5 kg) (coût : 20po)
      • "Guide de survie et de cuisine en milieu hostile par Maître Samagace"(Traite)(poids 1.5 kg) (coût : 20po)
      • "Mille et une nuit" (Recueil de comte)(poids 1.5kg) (coût : 20 po)
      • Or possédé : 336.88po

    Poids total de l'équipement : 43.75 kg. Porter réellement 12kg (charge légère)
    Charge légère : 0 kgà 21.5; Charge intermédiaire : 21,5kg à 43kg; Charge lourde : 43 kg à 65kg.

    Background :
    Sherazade sortit de sa transe, prit une posture assise et commença à méditer, elle s’astreignait à cet exercice jours après jours, espérant domestiquer son impatience qui, selon Alphonso, était son principale ennemi, l’empêchant et la détournant de l’Art invisible.
    Elle sourit, elle devait beaucoup à Alphonso, il lui avait offert son amitié, une nouvelle vie non menacé par une mort pouvant survenir à n’importe quelle moment, et la possibilité de se rapprocher à la fois de l’art quelle avait refusé des années plus tôt, et de comprendre les dragons.
    Les dragons la fascinaient depuis toute petite, sa tribu shaar racontait que à sa naissance, les éclaireur avaient vu un d’airain et bleu se battre la victoire du premier, improbable, fut interpréter comme un bon présage et associé à sa naissance : on lui avait donc offert un nom magnifique, celui de l’héroïne la plus présente dans les mythes de Calimshan.
    Sherazade, un beau nom que voilà, il n’avait guère été prémonitoire : si elle avait vécu dans l’insouciance jusqu’à ses 8 ans, enfin à un ou deux ans près, sa vie s’était assombris. Oh, il y avais probablement eu des prémices mais elle n’aimait pas se remémorer lors de ses méditations, la période d’avant l’accident, elle ne voulait pas se confronter à l’introspection de ses années : elle avait peur de trouver les regards en coin parfois sceptique, parfois mauvais, et parfois les pires, ceux chargés d’espoir qui seraient déçue.
    La tribu, selon son mythe fondateur était né de l’union d’un dragon d’airain et d’une des filles de la mythique Sherazade, la victoire du dragon était donc tout sauf anodine, tout comme le nom donnée à la nièce du chef, elle était porteuse d’un certain espoir pour une tribut qui avait fait du dragon d’airain, son totem.

    L’accident, en soit, s’était déroulé lors d’une rencontre avec une autre tribu, elle ne se souvenait pas des raisons de la rencontre, d’ailleurs, peu lui importait, non ce qui était important, c’était Le Souvenir, celui-ci vif et douloureux comme une lame laissée dénudé au zénith, brûlante et déchirant la chair, ce souvenir qui occultait le reste de la journée, le vieil homme sec, courbé sur elle comme un vautour, ses yeux tel de rubis pulsant d’un lumière glauque, les trois piercings d’os à l’arcade sourcilière gauche, et l’ongle long, sale et émoussé dont la corne avait été jauni par le temps qui s’incrusta dans la chair de son bras, traçant en une éternité de silence un sillon, et la douleur vif et lente en même temps. Elle devait passer outre celle-ci, aller au-delà du souvenir, voir le reste de la journée, mais il y avait le vieil homme sec, et elle impuissant comme ne le serait jamais un dragon.

    Du jour au lendemain, tout avait changé, de porte-bonheur, elle était porte-malheur, si depuis sa naissance, la tribu avait connu une opulence rare, elle vivait des heures sombres, on l’avait amenée vers un homme sage, un Sha’ir et celui avait révélé la nature du mal, un kyste boursouflait la plaie plongeant ses filaments dans le corps de Sherazade, la condamnant à une mort imprévisible et l’homme sage, malgré l’aide des djinns, s’était montré incapable de la guérir.

    Et la tribu avait périclité, lentement mais sûrement, les bêtes était de plus en plus souvent malade, plusieurs femmes périr en donnant naissance à des enfants mort-nés et si, au début, elle fut considéré comme une victime, le ressentiment s’installa, qu’avait elle fait au vieil homme ? Des rumeurs courait au sein de la tribu que Sherazade, pour survivre, volait les vie à venir, tant et si bien que on l’ostracisa, on l’éloigna d’abord doucement puis avec haine. Se fut pire quand dans sa solitude et sa frustration, les choses se mirent à se déplacer autour d’elle, et qu’elle se mit à rêver de dragon, elle fut humilié et agressait alors elle prit exemple sur le jeune d’airain et pris la fuite à 12 ans.

    C’est à Portcalim, qu’elle arriva affamée et assoiffé, si pour une jeune fille dans l’éternelle Portcalim, il y a toujours du travail parfois peu enviable, elle comprit vite où était sa place : comme shaarienne, en bas, comme femme, en bas, comme pauvre, en bas, là ou l’unique différence avec l’esclave, c’est qu’on en porte pas le nom. Sherazade survécut, avec l’idée qu’elle avait sauvé sa tribu d’elle, elle avait fait l’acte le plus noble à ses yeux et à ceux des siens, elle avait éloigné le mal, en l’emportant avec elle. Et les raids glorieux de son oncle sur différentes caravanes, le pacte qu’il avait conclu avec les autorités pour protéger les caravanes, toutes ses nouvelles, prouvaient que son choix avaient été bons : elle avait même entendu que son oncle avait retrouvé le vieil homme, et l’avait laisser sécher au soleil. Bref, là où d’autre entendait de terrible nouvelle, elle les accueillait avec une joie dissimulé, pour survivre à Portcalim, elle avait étouffé ses pouvoirs naissant, une shaarienne enchanteresse ? Quelle horreur ! Elle avait donc étouffé, ce quelle croyait être de la magie, à l’époque, pour rester à sa place.

    Néanmoins, Shérazade, dans son malheur se félicitait de sa chance : le kyste avait cessée de grandir et était aisément dissimulable, elle avait échappé à la prostitution et au viol, car les shaariennes avaient réputations d’êtres porteuses de maladies vénériennes, et elle avait trouvé rapidement une place enviable dans la maison des cartographes, comme servante : ces hommes étaient certes trop occupée par les cartes, pour être amical, mais aussi pour se montrer désagréable ou trop prévenant, par ailleurs la plupart était plus tolérant et ouvert : la maison de carte, abritait en secret, une confrérie d’arpenteur d’horizon, c’est voyageurs n’était pas de simple érudit mais aussi des explorateurs, ayant rencontré tant de culture différente que même les plus obtus ne sourcillait pas à une servante plus jaune que brune.

    C’est, au milieu de ce lieu de savoir que Sherazade entendit plusieurs mille et une histoire dont certaine sur une figure montante chez les arpenteurs : Archibald Rincedent, mage raté mais chanceux, voyait, dans ce milieu particulier, se faire reconnaître des qualités certaines, un talent de cartographe, une description des us et coutume pleine de justesse et il fallait reconnaître que, avec son compagnon de route, le maître halfelin Samagace, ses aventures, tendant vers la farce, ne manquait pas de piquant, notammant….. Elle s’égarait, Sherazade appris beaucoup de ces géographes, et l’un deux l’a pris en affection, oh, ce n’était pas gratuit où par bienveillance, elle avait appris à écrire auprès d’un vieux scribe honorant Oghma et avait une calligraphie rapide et élégante. Le vieux cartographe l’avait surpris avec sa tablette de cire à s’entraîner sur des runes draconique, elle n’en comprenait pas le sens, en ce temps là, mais ses runes dures à styliser, était un bon exercice pour améliorer la fluidité de son trait. L’homme, rongé par la vieillesse, avait la main tremblante, et était chargé de consigné les divers rapports en recueil, il rémunéra Sherazade, pour qu’elle écrive à sa place, au fil du temps un complicité s’instaura, le vieil homme appréciait raconté ses anecdotes de jeunesse et elle était un meilleur public que ces collègues lassé des répétition du doyen. L’une d’elle, la marqua particulièrement : elle mentionnait des dragons dont elle n’avait jamais entendu parler, des dragons de cristal, d’améthyste, des dragons dans l’esprit de la jeune fille forcément supérieur aux autres : cela faisait cinq ans qu’elle était à PortCalim, qu’elle vivait et s’imprégnait de la culture Calishite, et notamment de son idéal dérisoire d’opulence et les gemmes, ça rapporte plus que l’airain.

    Trois ans plus tard, elle vécut le temps des troubles aux premier loges, habitante de Portcalim, elle assista au règne de Sharess, comme première concubine (les ragots du palais faisaient souvent parti des conversations, et le sauvetage de Sharess de Shar par Sunie, fit grand bruit.

    C’est toujours, au sein de la maison de cartographe, en tant qu’aide semi-officiel du vieux doyen, qu’elle vécut entre mépris et respect, durant encore quatre ans, l’année de ses vingt-quatre ans alors que le vieux doyen se mourrait, qu’elle rencontra Alphonso, qui était, à priori, à l’époque, le jeune cousin, de la sœur par alliance du vieux scribe d’Oghma qui lui avait enseignait à écrire et lire.
    Il faut dire que Oghma, qui lui était inconnu avant d’arriver à Portcalim, avait pris une grande place pour la jeune fille, qui voyait, en lui un bienfaiteur, un protecteur comme le dragon d’airain de sa tribu, c’était probable lui qui l’avait guidé vers la maison de la cartographie, lui avait offert le savoir à travers son scribe, en bref Oghma lui avait offert le bonheur dans son malheur en lui apportant la connaissance.
    Ils se fréquentèrent, et devinrent vite inséparable, il était grand presque aussi grand qu’elle, à une peau pâle comme les marbres du palais, sa crinière de cheveux s’enflammait sous le soleil comme le crépuscule, il était brillant bref, il la fascinait.

    Alors quand, il lui proposa de l’accompagner, dans son pèlerinage vers La Maison des Nombreux Tomes, elle accepta, le voyage fut plaisant et ce ne fut que lorsque la destination fut atteinte puis après que les premières discutes éclatèrent, comme souvent sur les non-dits, les sujets évités.

    D’un côté, Sherazade peinait à se détacher de la culture déterministe de Calimshan dont elle s’était imprégné pour survivre, elle n’osait donc s’imposer face à l’homme du duo, mais elle était d’un autre côté naturellement enthousiaste et toujours sur la brèche, pleine d’attente et pressée par cette menace boursouflé à son bras, dont elle n’avait pas parler à Alphonso de peur de nouveau se faire rejeter, elle se trouvait incapable de se poser un jour de peur de mourir le lendemain.
    Alphonso, lui était bien plus posé, tranquille, comme si le temps lui-même, n’était pas une menace et comprenait mal que Sherazade, l’élement le plus remuant, refuse de prendre les décisions, il y voyait une incohérence qui l’énervait au plus haut point.

    C’était, elle, Sherazade qui finit par prendre l’initiative, alors que Alphonso venait de refuser ses avances, elle exigea des explications et c’est dans une crise de rage sans précédant qu’ils se jetèrent leurs quatre vérités voire leurs cinq, et qu’il se révélèrent leur histoire personnelle.
    A posteriori, l’amorce de Alphonso, encore en colère, quand il révélât, oscillait encore entre la gamin colérique et ridicule et la mégalomane égoïste : « Je m’en carre de tes malheurs, j’ai plus de 100 ans et je suis immortel ». Ce qui avait mis fin la dispute, était une saillie vulgaire et fort peu poétique de Sherazade «  Et si je te les coupe et que je t’étouffe avec, tu seras toujours immortel, connard ? ».
    Ils s’étaient calmé et avaient discuté de tout, Alphonso était un élian soit, pour elle et après la discussion , un truc vaguement immortel et qui soulevait des rochers avec son cerveau.
    Au cour de la dernière année de Sherazade, Alphonso expliqua un grand nombre de chose sur les psion et les élians mais surtout lui fit un cadeau, par un moyen inconnu de Sherazade, réussit à convaincre le conseil des élians que Sherazade était digne de devenir un élian.

    Ce fut le plus beau cadeau qu’on pouvait faire à Sherazade, elle était libéré de la peur de la mort et découvrait les pouvoirs des psions, ce fut aussi le poison qui tua son couple nouveau avec Alphonso. Il devint son tuteur pour la guider dans la maîtrise de son esprit, mais très vite des tensions nouvelles se firent, l’une d’elle fut la création du cristal de Sherazade que Alphonso désapprouva, une autre fut que Sherazade se fascina pour le temps et l’espace, le déplacement suivant la voie du nomade, ce qui lui valut quelque remarque, lui était un savant mais surtout Alphonso était fasciné par l’Esprit Dorée et sa philosophie.
    Sherazade, elle, n’adhéra pas du tout à cette discipline, nomade et s’étant rapprocher des Egoïstes, au court de certain débat, elle estimait que le corps n’était pas un fardeau, que la raison commandai de respecter le corps, et de vivre en harmonie avec celui par lequel on pouvait ressentir le monde et apprécié ses voyages, elle-même, au sein des nomades, trop éludés, certains privilégiai la vitesse, considérait le voyage comme une simple application de leur maîtrise du temps et de l’espace, elle se tenait dans un aspect plus romantique du voyage comme découverte, et le corps une nécessité pour l’apprécier.
    Par ailleurs, Sherazade avait lentement pris conscience de ses défauts et qualités mais aussi de la prison mentale dans laquelle, elle s’était enfermé en Calimshan, Alphonso avait ouvert la porte et elle avait pris son envol, elle refusait d’obéir ou de suivre aveuglément Alphonso dans une direction qui lui semblait fausse et chercha sa propre voix et suivit les rumeurs sur les dragons de diamant, des être privilégiant un psionnisme inspiré des dragons, lui rappelèrent ses anciennes réverie.
    A sa grande surprise, elle trouva rapidement des informations parcellaires, et se mit à avancer prudemment, se renseignant sur les dragons et leur mode de pensée, tentant de créer un lien avec l’énigmatique « collectif psionnique des dragons » et finit par y arriver : lors d’une de ses transes, elle rencontra en un rêve demi-éveillé, un dragon d’émeraude avec qui elle discuta toute la nuit, de tout et rien, et un peu de philosophie.
    Sherazade était si heureuse de sa réussite qu’elle en parla à Alphonso, chose qu’elle avait évité de faire auparavant, celui-ci se moqua d’elle, la comparant à une courtisane bassement attaché au monde matériel, la dispute prit des proportions épiques, ils se bâtirent et vidé finalement de leur réserve, finir la bataille comme deux ivrognes à coups de poing, Sherazade éclata le nez de Alphonso, le laissant seul au milieu de débris de leur salle à manger et lui prouvant par l’exemple de l’utilité du corps.

    « Tu as enfin finis ? » lui demanda Gérard le preste, interrompant, « c’est que on a d’autre chose à foutre, hein ? Comme chercher c’est foutu bouquin, plus de trois mois, qu’on leur courre après pour tes recherches, c’est long tes conneries »

    « Oui, j’ai finis, Gérard, tes bouquins c’est pas rien : le « Draco Mystère » et un exemplaire du « Sûtra de pensée tranquille », on pourrait courir l’éternité derrière que ce serait valable.»

    « Peut-être mais l’éternité, c’est long et on a pas le temps »

    Sherazade, suivait les rumeurs vers ses deux artefact et récemment celle-ci provenait d'un seul et vaste lieu, l'Impultur.

    Description :
    La première chose qu'on voit chez Sherazade est sa grande taille, elle est grande en tant normale, et dans son ethnie les shaariens, elle passe pour une géante.
    Elle a de long cheveux noirs qui tombe sur un visage long, et un nez assez plats, son teint jaune, a pris la teinte d'un bronze polie sous les effets de sa vie fait de voyage régulier et de sa vie sous le soleil de Calimshan.
    Elle marche à grand pas presser et semble toujours faire quelque chose, ne serait-ce que lire, l'impression qu'elle laisse est ne pouvoir se poser. Cet impression est amplifié par son cristal psi qui même priver de mouvement semble vibrer, laisser libre, celui-ce se balade dans le camps ou semble de l’extérieur asticoter son propriétaire ou les autres d'ailleurs.

    Sherazade est aussi rigoureuse que impatiente, elle aime faire les choses bien mais s'impatiente rapidement, ce qui ne la rend pas des plus facile à vivre.
    Elle est nettement moins à cheval sur la politesse quelle le fut et à tendance à penser que les phrases longues se prélassant dans une politesse et une étiquette ne sont que au mieux du vent et au pire, du venin dans du miel.
    Elle est donc franche mais polie dans la sobriété, à l'image de son dieu Oghma, elle n'apprécie que peu les mensonges et estime très peu l'Eglise de Sembie, non en raison de leur position sur la question du patriarche qui lui passe par dessus lla tête mais sur celle de la gestion de la connaissance : celle-ci doit aller en son entier à tous, mensonge et rétention d'information sont les apanage des dieux noir comme Shaar.
    Sherazade est une voyageuse sachant se débrouiller seul, et appréciant et explorant son corps renouvelée, sa tenue vestimentaire se compose d'élément d'origine varié mais l'ensemble ne dénote pas, elle apprécie beaucoup l'or et les gemme et de manière générale tout ce qui dénote d'une certaine opulence ou pouvant magnifier le physique, il s'agit d'un vieux reste de sa vie à Portcalim.
    Sa grande passion, après le psionnisme et avant les dragons, est la géographie, hélas, elle s'est aperçut que le rite élian a fait oublier à son corps, les mouvement de la calligraphie et cartographie, son écriture reste soignée.


    Gérard, le cristal psi :
    Dés de vie :7DV (20pv)
    Initiative : +2
    Vitesse de déplacement : 9 m (6 cases), escalade 6 m*
    Classe d’armure : 19 (+4 taille, +2 Dex*+3 Armure Naturelle), contact 16, pris au dépourvu 17
    Attaque de base/lutte : +0/-17
    Jet de Réflexes : 7= 4 + 3 (Dextérité)
    Jet de Vigueur : 3= 2 + 1 (Constitution)
    Jet de Volonté : 9 = 7 + 2 (Sagesse)
    Espace occupé/allonge : 30 cm/0
    Particularités : créature artificielle, pouvoirs des cristaux psi (autopropulsion, esquive extraordinaire, lien télépathique, personnalité, transfert d'effet psionique, vue,Conduit psionique, Communication télépathique), solidité (8)
    Caractéristiques : For 1*, Dex 15*, Con —, Int 9, Sag 10, Cha 10
    Compétences : Déplacement silencieux +6, Détection +6, Escalade +14*, Fouille +3, Perception auditive +6, Concentration +10, Art psi + 11, Connaissances (Géographie) +7, Connaissances (Mystères) +3, Connaissances (Psionique) : +8, Survie* : +7.
    Dons :
    Alignement : Neutre stricte
    Gerard est icosaèdre, rouge translucide au coeur pulsant d'une lumière solaire



    Edit :
    Pour le lecteur : Background et description d'ici jeudi, si vous avez des conseils, je suis prenneur.

    _________________
    Sherazade

    Point psi (49/49)

    Énigme sybilline en attente

    Joueur de Réza Kulenov, l'évasif et Itarillë


    Dernière édition par Sherazade le Jeu 29 Juin 2017, 20:07, édité 15 fois.
    Haut
      Profil  
     
    Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
    Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 

    Heures au format UTC + 1 heure


    Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


    Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
    Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

    Rechercher:
    Aller à: