Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Nous sommes le Mer 20 Sep 2017, 00:14



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Mer 05 Oct 2016, 10:29 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 8899
PX:
Le périple jusqu'au Mont Cristal n'était pas des plus exaltant, voire même ressemblait peu à une promenade. Cela permettait aux aventuriers de mieux se connaître, ou plus exactement de mieux se supporter. Toujours attentifs à leur environnement, ils n'avaient pour l'heure trouvé nulle traces de feu le sorcier ennemi sauvagement détruit par la bande de gnoll qui le poursuivait. Leur employeur pouvait avoir tord ou alors comme certains le penseraient surement, il les avaient tout simplement envoyé au casse pipe.

Le chemin les avaient conduit dans un petit bois touffu en cette fin d'après-midi et c'est à la sortie de ce bois qu'ils aperçurent un fort bâti à flanc de montagne. Sur les indications de la carte il s'agirait d'un fort récemment bâti nommé le fort des Flèches Noires. Mais ce n'était pas tellement le fort qui attirait leur attention mais plutôt la contemplation d'un bien triste spectacle ... Trente mètre séparait le bois des murs de la première enceinte. Sur cet espace des humains écorchés pendaient en croix la tête vers le bas. Des mares de sang étaient bu par la terre qui, débordant se colorait de vermeil. Il devait bien y avoir une dizaine de ces croix de sacrifiés. A y regarder deux fois ils semblaient tous morts, la plupart étant des hommes, mais il y avait aussi trois femmes, du moins au jugé ça ils étaient difficilement reconnaissable. L'une avait des cheveux gris qui dépassait de sa jupe qui tombait au sol, laissant les jambes et le ventre sans peau. L'autre n'avait pas été écorchée mais fendue à partir de l'entre-jambe jusqu'au milieu du nombril. La troisième n'était plus qu'un amas de chair morte et noircie par le feu.

S'arrachant de force au spectacle macabre, l'attention de tous était porté l'entrée du fort où des hommes finissaient de battre des gobelins. Ils semblaient éreintés, des cadavres de ces pourritures jonchaient l'entrée du fort. Un nain à la hache de guerre ensanglantée était couverts de blessures, un homme à côté de lui pourfendait les derniers gobelins alors que les autres s'éparpillaient vers la sécurité de la montagne. Une femme lasse le visage plissé par la concentration se laissa tomber sur le sol, ivre de fatigue tandis que trois soldats posèrent leur épées pointes au sol comme des vieillards s'appuyant sur leur canne...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Sam 08 Oct 2016, 13:45 
Aventurier experimenté
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 23 Fév 2015, 16:17
Messages: 84
PX: 2230
La route avait été longue, et pourtant Gin, malgré la scène peu réjouissante qui se déroulait devant ses yeux, gardait l'ombre du sourire qu'il avait maintenu tout le long du voyage.

Tout avait commencé peu après la disparition du mage et la découverte du butin. Gin, empli d'innocence, s'était exclamé "Hé, regardez, Avelard m'a écouté et a laissé une armure pour-" liant le geste à la parole, il s'était approché de la prodigieuse armure et l'avait soulevée, déclenchant par inadvertance le mécanisme d'ouverture de l'armure. Son regard passa ensuite de l'armure "ouverture facile" à Lo-Kar, puis en sens inverse, encore et encore dans un silence éphémère que son éclat de rire rompît. Qu'est-ce qu'il avait pu avoir mal aux côtes... De rire, aussi.

Cette hilarité s'était faite discrète assez rapidement, mais ne l'avait jamais vraiment quitté. Ses compagnons purent le remarquer d'ailleurs car alors qu'il se tournait vers eux pour leur adresser quelques mots, les commissures de ses lèvres étaient légèrement relevées.

"Je vais à la pêche aux infos, essayez de tuer personne, d'accord ?"

Dire que le tourmenteur n'était pas particulièrement... Tourmenté par le spectacle aurait été un euphémisme. Il s'approcha donc de la jeune femme exténuée, à terre, et lui proposa de boire à sa gourde.

"Gin. Enchanté. On est une bande d'aventuriers à la recherche de boulot. Vous pouvez m'expliquer ce qui se passe ici ? Je préfère savoir où je mets les pieds. J'avais un oncle, Skald, lui il s'en foutait, puus un jour il est arrivé dans une auberge. Le nom ? J'me fous du nom, qu'il disait. Au Goliath Malhabile que ça s'appelait. Nous on le savait, donc quand la serveuse Goliath s'est approché avec une marmite de soupe et un sanglier entier, on s'est collés au mur. Pas mon oncle. Marié et enterré dans l'année."

Le brun se marre un peu, tristement, et laisse la soldate(?) lui répondre, charmeur comme il est.

_________________
Gin Hendrick
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Sam 08 Oct 2016, 20:22 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 07 Avr 2015, 13:13
Messages: 100
PX: 2200
Enfin, ils étaient en route ! Après tant de palabres, la lithique appelait de ses vœux l'usage de ses muscles engourdis. Le fou rire, plus tôt, de Gin, avait soulevé ses commissures à elle, sans doute pas pour les mêmes raisons, mais parce qu'elle imaginait l'humain nageant dans cette armure bien trop grande pour lui. Cela lui ferait une sorte de robe courte des plus seyantes...

En revanche, la persistance de son amusement l'intriguait. Qu'est-ce qui lui prenait, à la demi-portion ? Pendant le trajet, Lo-Kar n'avait eu de cesse de lui couler des regards perplexes, interrogeant leurs acolytes, bleuâtre et cornu, de la même façon. Ils avaient pourtant tous mangé la même chose, non ?

En tous les cas, arborant fièrement la pièce de cuir enchantée laissée par le bon magicien — car, pour faire un tel présent, il fallait nécessairement avoir grand cœur —, elle cheminait hardiment, heureuse de pouvoir se dépenser un peu mais un brin frustrée de devoir adapter son allure à celle des moins bien dotés niveau gambettes. La proximité de simulacres de montagnes la ravissait toutefois au plus haut point ; elle en avait le jabot jubilant.

Entre leurs échanges de la veille et ceux de la journée en cours, en sus d'avoir partagé un combat, la goliath commençait à cerner un peu mieux les personnalités qui l'entouraient. L'humour grinçant de Sol, la fraîche franchise de Sebi, l'éloquence matoise de Gin... Pas de doute, elle avait déjà rencontré pire, question coéquipiers. Non pas qu'elle fît souvent équipe. Non. Mais tout de même.

Lorsque la troupe disparate parvint en vue du macabre spectacle qui s'essoufflait, la rocheuse s'arrêta et croisa ses bras épais comme des jambons en contemplant la soupe fraîche de loin.


— Alors y rigolait pas, l'vieux, quand y causait de sacrifices humains... Constata-t-elle sans grand émoi.

Les guéguerres des autres peuples, en effet, l'intéressaient à peu près autant que le cours du poireau shou. Puis, comme Gin les informait de ses intentions, elle haussa les épaules en faisant craquer ses vertèbres :


— Si personne vient nous chatouiller, ça devrait pouvoir se faire.

Elle aurait bien aimé se faire chatouiller par un ou douze gobelins en goguette, pourtant. Laissant l'humain faire sa tambouille de baratineur, elle scruta les environs du fort pour tenter de dénombrer grossièrement les cadavres. Pourquoi les écorcher ?

— J'me demande si y'a dans ce gourbi un gonze qu'aime se faire des sacs en peau d'humain... C'est censé faire des trucs comme ça, les foutus vampires ? Demanda-t-elle à Sol et Sebi sur le ton de la conversation.

_________________
Image
La fiche !


Dernière édition par Lo-Kar la Chétive le Dim 27 Nov 2016, 22:04, édité 2 fois.
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Lun 10 Oct 2016, 02:23 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 06 Avr 2015, 00:15
Messages: 129
Localisation: Dublin
PX: 2205
Le vieillard s'était envolé, peut-être pas au sens strict du terme, mais du moins au sens "partit en utilisant autre chose que ses pieds". Un sort de téléportation, voilà qui n'était pas banal. Sol avait tenté d'en maîtriser un, une ou deux fois, et préférait ne pas retenter avant un petit moment… Il est vrai que se retrouver accrocher au bord d'un précipice ou épuisé sous un soleil de plomb ne donnait pas envie de recommencer de si tôt.

Décroisant les bras, il s'avança lentement vers le lieu où se tenait leur commanditaire, regardant alentours, puis en l'air, avant renifler bruyamment et esquissant un sourire. Il ramassa la statuette d'une main, la jetant et la rattrapant comme pour la soupeser, l'observa, et se retourna.


― Tiens ! (Il la jeta vers Gin) C'ton patron, c'toi qui t'le coltine.

Aucune animosité ne transperçait dans sa voix. Il avait en effet abandonné l'idée de pulvériser la personne qui tripatouillait dans son crâne. Il n'était pas suicidaire, et, surtout, entrevoir la possibilité de pouvoir déclencher une tempête de merde chez les thayens valait bien un petit sacrifice de sa part. Il en était ravi. Sans dire un mot, il dépassa ses coéquipiers, les mains dans les poches, se dirigeant vers l'escalier. Du repos lui ferait du bien.

Les murmures revinrent, plus forts, plus mauvais qu'auparavant.


* MERDE ! Vous pouviez pas m'oublier, à la fin ? * Supplia-t-il intérieurement. Extérieurement, cela se traduisit par un Arkeïos s'agrippant les deux côtés du crâne, tombant à genoux, hurlant à plein poumons, le regard dans le vide, au milieu de l'auberge pendant un temps qui lui parut infini.
La fureur, qui ne l'avait jamais vraiment quittée, était revenue, le volcan apaisé déversant à nouveaux ses litres d'acide en fusion dans son esprit. Par dépit, ou simplement par réflexe, il se cogna plusieurs fois la tête contre le sol, avant de se relever violemment et de déchaîner une partie de sa rage sur le mobilier. Il souleva une chaise et frappa l'une des tables, encore et encore, avant de donner des coups de pieds à la malheureuse. Lorsqu'il eut terminé, il partit en trombe vers l'escalier, vers sa chambre, où il s'enferma, claquant violemment la porte. Cette nuit-là, de nombreux coups résonnèrent contre les murs, des coups de poings au travers desquels il tentait vainement de conjurer le sort, d'évacuer sa colère qui n'était que partiellement sienne.

Il descendit tardivement le lendemain. Mutique, son air renfrogné habituel sur le visage, il se jeta dans l'un des fauteuils de la salle, attablé seul, avant d'entamer son petit déjeuner, grimoire sous les yeux. Il lisait, lisait, lisait. C'était la seule chose qui calmait les voix, en plus du plaisir inhérent de l'apprentissage. Son grimoire renfermait une palette complète de sortilèges, et il voulait les apprendre au plus vite. Il avait tant à faire, tant de culs à botter, tant de vies à protéger. Ce matin là, il finit de comprendre les deux pages sur lesquelles il planchait depuis quelques temps, deux sortilèges utiles de plus. Il sourit, découvrant ses canines, satisfait, une fois de plus. Son lézard familier sentit son contentement, et sortit lui-même de la poche du mage pour s'accrocher à sa chemise, puis retomber sur la table, avant d'aller piocher dans son assiette.

La découverte du matériel apparut dans le cellier ne l'étonna guère. Les autres mages avaient leurs lubies propres, ce qui l'étonnait souvent car lui ne s'en trouvait guère. Enfin, question de point de vue. Mais à peine l'effervescence entourant cet événement avait-elle démarré qu'il s'était précipité lui aussi vers les précieux trésors.
La vue du bâton lui arracha un sentiment qu'il n'avait pas souvent eu l'occasion de ressentir ― autrement dit jamais : le même sentiment qu'un enfant ressent en apercevant un cadeau faisant mouche lors des fêtes du solstice d'hiver. Sol détestait cette période, réservée à la famille et aux proches, aux cadeaux et autres joyeusetés qu'il n'avait pas l'occasion d'apprécier. Il en profitait généralement pour voyager, et profiter de la profusion de spécialités culinaires pour en déguster quelques unes à l’œil. Et bien non, il n'allait pas en acheter, car personne ne lui en vendait, il lui fallait donc en voler. Les seules choses qu'on voulaient bien lui donner quand on le voyait étaient soit des cris de frayeurs, soit des tentatives d'assassinat, soit des sortilèges de bannissement ― ce qui le faisait particulièrement rire, pour ce dernier. Mais nous digressons.

Le bâton, donc, faisait sa joie intérieure. Il le prit, le planta fièrement au sol, l'observant, fier de sa nouvelle possession. Il attrapa au vol, pendant que Gin riait d'une autre des trouvailles de toute évidence trop grande pour lui, un tube qu'il savait être un étui à parchemins. Mais ce tube était plus complexe que les vulgaires bout de bois qu'il avait déjà vu auparavant. Une étui étanche, voilà qui était pratique, et très utile. Un vulgaire sac traînait au sol, mais ce n'était pas qu'un vulgaire sac. Quand Sol s'en saisit et rangea quelques objets à l'intérieur, il sut. Le fait que l'une des épées ne butte pas sur le sol quand il la fourra à l'intérieur fut un indice ô combien révélateur. Un sac sans fond ! Il s'empressa alors de ranger toutes les affaires qu'il put y mettre. Ils auraient besoin de place pour cette véritable expédition.




Sol avait fini par comprendre pourquoi Gin riait sans cesse. Lo-Kar ne semblait pas avoir compris, et le mage ne trouvait pas ça tellement drôle, mais soit. Il n'avait pas beaucoup d'humour, il fallait dire, sauf peut-être dans son cynisme. Peut-être avait-il laissé cette part de lui dans une ancienne vie, chez un gnome… Qui savait ?

En tout cas, il resta silencieux durant le voyage, n'émettant que quelques grognements éparts comme toute réponse aux divers stimuli qu'il pouvait avoir, suivant leur pisteur bleuté dans les taillis touffus. Il se demandait bien d'ailleurs comment celui-là retrouvait son chemin sans user de magie.
Il réfléchissait à leur situation, à leur mission, et ce n'était pas joli à voir. Il était également préoccupé. Le vieux leur avait listé toute une panoplie de menaces que le mage n'appréciait guère, aussi partir à la chasse au caillou lui semblait moins urgent… Mais il n'avait pas toutes les informations. Petit à petit, à force de réflexions intérieures, il arriva à la décision qu'il voulait s'impliquer bien plus dans la protection des êtres contre le mal, quel qu'il soit. Il détestait les gens, certes, mais il ne le savait que fort bien, il y avait des gens bien parmi eux, de la trempe de celui qui l'avait sauvé, jadis, et de sa sœur. Cela l'étonnait lui-même, mais il avait un pincement au cœur en pensant à toutes ces vies perdues et/ou gâchées.
Même s'il ne le découvrirait que bien plus tard, devenir un sauveur, un protecteur, était sa raison d'être, celle de son existence. Et cette réflexion intérieure ne put qu'être renforcée en voyant le spectacle macabre du fort des Flèches noires.

Pendant une ou deux secondes, il n'avait pas réalisé. Apercevant les corps au loin, il fut sidéré, choqué. Il réprima une larme qui voulait s'échapper, en même temps que l'envie de hurler qui serrait sa gorge ― ou était une envie de pleurer ? Certainement les deux. La mort était un processus naturel, mais la torture, et la profanation des corps, voilà qui portait la marque du mal. Et qui lui faisait mal, intérieurement. Les murmures, eux, étaient ravis, ce qui ajoutait à sa peine et sa colère.
* Vos gueules. Vous, vos gueules. HA, HA, HA, HA, HA, HAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! * Riaient-elles en cœur, voix psychopathes résonnant dans un esprit incapable de les faire s'arrêter.

Le combat contre les gobelins était terminé.
* Dommage. * Pensa le tieffelin, qui était prêt à dégainer ses sortilèges pour une occasion pareille. La capture de l'un d'eux aurait permit d'éclaircir l'affaire, mais ces crevures ne faisaient en général pas de cadeaux, donc c'était certainement une bonne chose. La paranoïa inhérente du mage lui laissait envisager la possibilité que le groupe qu'ils voyaient y était mêlé, aussi gardait-il ses questions pour plus tard. Il se demandait aussi comment ces gens-là réagiraient à sa trogne, mais c'était une toute autre histoire.

Ignorant Gin et exaspéré par le manque d'émotion de Lo-Kar, il s'avança vers le fort, s'adressant à cette dernière sans se retourner.


― Eh, Gigasse ! Suis-moi !

Il ignora sciemment sa question, et n'écouta pas l'éventuelle réponse de Sébi. Sol n'avait pas le cœur à y réfléchir ou y répondre maintenant, et même s'il le voulait, il lui faudrait se renseigner auparavant. La connaissance, voilà où était le vrai pouvoir ― "Connaît ton ennemi mieux que toi-même, connaît les atrocités qu'il commet, et tu connaîtras ses points faibles". Cela aussi il le réalisait petit à petit. Même si son tempérament ne l'y prédisposait pas, il lui faudrait lire, lire et lire encore. Une bibliothèque, des livres, du savoir, des connaissances. Il devait accumuler tout cela pour pouvoir augmenter en puissance, pour pouvoir protéger les gens.

Une fois arrivé près du premier des poteaux sacrificiels, il observa une seconde le corps qui y était suspendu, une expression de dégoût sur le visage, non pas à la vue de toute cette horreur, mais à la pensée de celui qui avait fait cela. Il se tourna vers Lo-Kar, indiquant du doigt le poteau.


― T'crois qu'tu peux abatt' ça, en f'sant gaffe d'pas abîmer l'corps ? Si oui, on les descendra tous. 'leur faut une sépulture décente.

* Il en faudra une aussi à l'enfoiré qui a fait ça. * Pensa-t-il, en colère.

    :HRP: Je vais mettre à jour ma signature avec ma nouvelle liste de sorts préparés asap.
    J'ai présupposé que Sébi prendrais la tête, j'éditerai si ça n'est pas le cas.
    Désolé pour la longueur du post. :D

_________________
Fiche perso d'Arkeïos "Sol" (Mage 2 ; CN(B))
Chroniques infernales

Image


Sorts préparés :
    Niveau 0 : Langue mordue / Étincelle d'angeargent / Prestidigitation / Fatigue
    Niveau 1 : Armure de mage / Sommeil / Graisse

Autres moi : Varelun / Zandaar / Ætherion ; merci d'envoyer vos MP à Ætherion
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Mer 12 Oct 2016, 13:40 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 06 Avr 2015, 15:37
Messages: 51
PX: 2100
Les paysages que Sebi pouvait voir étaient très différents de ceux qu'il avaient connus. Des arbres en nombre, des montagnes et de l'humidité étaient autant de phénomènes nouveaux pour lui. Il connaissait bien le désert, il lui faudrait apprendre à nouveau. Ce n'était pas pour lui déplaire, mais il n'était pas spécialement en terrain conquis ici. Le spectacle monotone pour les autres était pour lui très enrichissant. Il n'y voyait que nouveautés et découvertes. Des tas de questions couraient dans sa tête et il y apportait les réponses qui lui convenaient. Il aurait pu et voulu faire durer ce voyage plus longtemps mais les cadavres inversés vinrent troubler ses observations. La mission reprenait le dessus et il allait pouvoir tester l'objet que le magicien lui avait généreusement accordé.
Il mena les curieux désireux d'en savoir plus sur les potences portant les pauvres hères qui avaient du souffrir mille morts avant de trépasser, car il espérait pour eux que c'était le cas. Il fut tout de même attentif aux alentours et surveilla que personne d'autre n'était en train de les observer tout en s'assurant que le terrain ne cachait rien de traître.


-Je prie que toutes ces croix ne portent plus d'êtres vivants. C'est une mort particulièrement atroce, même s'il n'existe que peu de belles manières de mourir.

:HRP: fouille du terrain et détection des alentours. Je vérifie aussi que tous soient décédés.

_________________
Ma fiche
Fiche temporaire
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Mer 02 Nov 2016, 14:54 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 8899
PX:
Sébi n'eut comme résultat que la vue d'entrailles déchirées, de violences corporelles dont il vaut mieux ne pas en imaginer les faits pour les avoir déchirés ainsi. Chacun avait été soit torturé, que ce soit par la brulure, les coupures, les viols ou encore doucement écorché, enlevant la peau de la chair. Les traces se révélaient être celles de gobelins avec ici et là des trainées de pieds : sans doute les prisonniers qu'on amenait à leur propre fin attaché comme du bétail.

Détacher les cadavres, les enterrer étaient peut-être la chose la plus décente à faire pour le moment. La recherche du coupable ne serait pas une mauvaise idée non plus. Ce fut Gin qui alla parler aux personnes qui semblaient avoir mené un rude combat pour soit entrer dans la forteresse, soit toute autre plan que l'on put presque deviner lorsqu'une jeune femme arriva vers eux avec à sa suite une foule de survivants éprouvés, épuisés de larmes et d'horreur. Ils s’amassèrent autour des aventuriers, comme si en ce lieu, c'était le seul refuge digne de ce nom.

Le nain, toujours appuyé sur la hache fit un signe de tête à son compagnon alors que Gin l'allure presque charmeur s'adressa à la donzelle aux yeux cernés de fatigue et aux mains couverte de sang. Elle le toisa un instant et lui répondit :
Ma foi Gin dit-elle en souriant à demi On ne serait pas trop peu pour finir de nettoyer ces lieux. Paraitrait même qu'il y aurait des sacrifices planifiés, des vilénies pas très recommandables au sein de cette tour par des démons ou quelque chose s'y approchant. On serait heureux d'un petit coup de main ....
- Ouais
marmonna le nain dans sa barbe tachée de vermeille Ces conniauds de bougre d'enfants de putes ont fait de sacrés dégâts. Mais Jenna semble avoir libéré quelques survivants : c'est bien la pt'ite suis fier de toi. 'Acré bout de femme hein ? Il est où le gros ?

A peine eut-il prononcé ces mots qu'un fracas d’une explosion tonitruante déchire l’air et le sol, suivie de violentes secousses qui lézardait violemment les murs de la forteresse. Des pans de murs commencèrent à tomber, des pierres roulaient dévalant la pente. La conversation n'était plus de mise : il fallait éviter de se faire écrabouiller. Les hommes et les femme s'éparpillèrent dans toutes les directions, certains sur des chemins plus heureux d'autres vers leur pertes.

Gin eut juste le temps de pousser la jeune femme alors que des briques pleuvaient du ciel. Yacinne avait tiré le bras de Jenna pour éviter qu'elle ne tombe dans une fissure au sol, fissure qui s'élargit à vue d'oeil. La forteresse s'écroula par son centre laissant un trou béant déversant un panache éclatant de flammes rouges, d’éclairs et de fumée, qui s’élevait dans le ciel. Les compagnons eurent du mal à tenir l'équilibre alors que parmi les réfugiés des grands cris d'horreur et de terreur fusèrent. De ce trou béant surgit une créature terrifiante : de forme humanoïde, trois fois la taille d'un homme, la peau maculée de feu et d'éclair avec dans une main un fouet de flammes et de l'autre une épée qui brillait d'un éclat blanc et mortel. Il empestait le pouvoir et le chaos, les grandes ailes déployée, terrifiant de malveillance et de monstruosité.

Quelques instants plus tard, un puissant rugissement retenti et, en même temps, une silhouette plus rassurante apparut dans le ciel encrassé de fumée de feu : un dragon d'argent scintillant, la légende vivante de Gemmaline. Alors que le sol continuait de trembler au-dessus, le dragon et le balor entamaient le combat. Celui-ci s’est terminé quelques douloureux instants plus tard. Le balor avait prit son envol et avait profondément entaillé le corps du protecteur de Gemmaline, en piquant par le haut pour stopper sa charge. Quelques coups plus tard, les deux créatures titanesques chutaient en spirale sur les ruines de la forteresse en contrebas. Tout le monde gardera en mémoire cette vision du dragon en train de s’écraser sur les décombres. À cet instant, un démon gigantesque a fait éruption à l’autre extrémité de la place, détruisant ce qu'il restait de l'édifice lors de son abrupte apparition sur ce monde. La faille qu’il créa coupa la place en deux et il n’y avait cette fois-ci aucun moyen de s’échapper : elle s’est ouverte sous les pieds de tous pour laisser place aux ténèbres.

Alors même que les aventuriers ne tombent dans cette faille, le dragon d'argent a remarqué votre situation désespérée. Même aux prises avec le Balor, il saisit sa dernière chance de sauver quelques âmes. Murmurant quelques mots et tendant une griffe ensanglantée, la magie encercla le groupe ralentissant le plongeon dans les ténèbres, telle des plumes qu'un oiseau aurait perdu. La chute était toutefois inexorable et, alors que les héros plongent dans ce qu'il leur semble être le centre de leur monde. Au loin le grondement de la bataille continuait, vous laissant dans l'incertitude. Une incertitude grandissante car la faille au-dessus de vous se referma brutalement.

Le silence fit place au fracas, les ténèbres semblaient totales....

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Jeu 10 Nov 2016, 11:28 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 20 Sep 2013, 22:11
Messages: 150
PX: 5690
Dirigeant l'évacuation, la demoiselle ne put s'empêcher de jeter un œil sur ce qui se trouvait dans l'armurerie, et elle apprécia ce qu'elle vit. Indiquant à ceux encore en état de prendre de quoi se défendre, il restait des gobelins dans les parages, autant être armé contre eux. Elle en profita pour prendre la jolie arme qui se trouvait sur l'armure, et pour accrocher cette dernière à son sac. Cela la ralentirait, mais moins que de devoir se changer au milieu d'une foule au milieu d'une forteresse envahie par les gobelins.
Le reste de l'évacuation se passa sans difficulté, et ils retrouvèrent le reste du groupe plus loin, ainsi que quelques autres. Et ce fut là que les choses dégénérèrent. Quoi qu'aient fait les gobelins, ils avaient réussi, heureusement que l'île n'était pas sans protection, même si eux, pauvres mortels, étaient certainement trop proche de l'épicentre de cette catastrophe pour espérer s'en tirer. Et le plongeon lui donna raison.
Heureusement, leur heure n'était pas encore venu, semblait-il. Bien qu'elle n'y voyait rien, la demoiselle ne voulait pas rester sans défense, elle sortit ses armes, la toute nouvelle et la large, dans le noir, et demanda aux autres :


- Bon les affreux, tout le monde va bien ?

_________________
Un gobelin dangereux qui pose problème ? Pléonasme. Deux fois.
Jenna

_______________________________________________________________________
Merci d'envoyer les mps sur Mlantrobic
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Dim 27 Nov 2016, 17:06 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 06 Avr 2015, 15:37
Messages: 51
PX: 2100
Sebi se releva calmement explorant du regard les environs. Il était encore sous le choc du combat titanesque qui venait d'avoir lieu. Tout en remerciant sa chance il se rappela les survivants. Il ne put s'empêcher de penser que ces pauvres gens avaient échappé à une mort atroce pour en retrouver une autre peut-être pire. Le destin était capricieux et parfois terrible. Fort heureusement, il ne croyait pas lui même au destin. Pour lui, tout le monde était maître de sa destinée même si parfois quelques dieux s'en mêlaient.
Il regarda les alentours, fouillant et cherchant d'autres survivants. Il fallait les aider car échapper à un tel éboulement revenait à tenter Besheba et Tymora en même temps.


Oui je vais bien, je cherche d'autres gens, quoiqu'il advienne on n'y voit pas grand chose ici. Une chance pour moi ce n'est pas mon cas. Restez sur place pour le moment ou éclairez les environs mais surtout ne bougez pas, on ne sait pas si tout est stable.

_________________
Ma fiche
Fiche temporaire
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Lun 28 Nov 2016, 00:07 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mar 07 Avr 2015, 13:13
Messages: 100
PX: 2200
Avec en mémoire la crise de rage impressionnante qui avait, la veille, conduit Sol à s'en prendre au mobilier innocent de l'auberge tout comme à son propre crâne cornu et avait quelque peu plombé la nuit de ses voisins de chambre, Lo-Kar se disait que vivre avec un tel phénomène ne devait pas être facile tous les jours.

Alors qu'elle ruminait tout cela en attendant une réponse à sa question presque rhétorique, tout en contemplant songeusement le dos du rougeaud qui s'éloignait en parlant, elle finit par grogner en revenant à elle, réveillée par la mention du surnom qu'il lui avait attribué.


― Hmm ?

Il venait de lui donner un ordre, là, non ? Elle constata que Sebi était parti devant, puis haussa les épaules et leur emboîta le pas : en effet, pourquoi rester à rouiller ici s'il y avait de l'action à quérir plus loin ?

― Vrai qu'à choisir, j'préfèrerais crever autrement qu'ces gars-là, répondit-elle au bleuâtre.

Nonchalante, elle parvint à leur hauteur, les mains dans les poches, et eut un rictus en réponse à la question du faune bizarre.


― Les descendre, pour sûr, mais sans les abîmer, ça... Chuis pas une bûcheronne, Face-de-Rubis, et en rencontrant le sol, y risquent de prendre encore plus cher. Le mieux, ça serait que l'un d'vous grimpe sur mes épaules pour être à hauteur et les détacher, et moi je les rattrape. (Elle décrocha le Papa, le cala contre le poteau, fit craquer ses vertèbres et posa un genou à terre en s'appliquant une tape sur l'omoplate.) Qui s'y colle ?

Entre-temps, une horde de survivants plus ou moins hagards était sortie de l'édifice. La lithique leur jeta un coup d’œil inexpressif tout en écoutant les propos des guerriers interrogés par Gin. *Des démons, tiens donc...*

Soudain, une explosion retentit et la goliath bondit sur ses pieds en attrapant son marteau du même mouvement, prête à combattre. Tout à coup, c'était le chaos, le ciel leur tombait sur la tête.


― Par les cavernes de Skoraeus... Souffla-t-elle, estomaquée, en contemplant la terrible créature surgie des entrailles de la terre, bientôt attaquée par... un dragon ?

En se demandant comment tout cela était possible alors qu'il n'était question que de misérables gobelins quelques instants plus tôt, Lo-Kar saisit son bouclier en encourageant mentalement la bestiole qui semblait la moins maléfique des deux, à savoir l'argentée, et fut horrifiée de la voir perdre du terrain. Une chute, un nouveau fracas cataclysmique, et brusquement le sol la happa avec tous ses compagnons. Elle n'eut que le temps de s'agripper à son arme et à son écu et de placer celui-ci devant elle, la tête rentrée dans les épaules.

Étrangement, elle ne sentit pas son corps se disloquer à l'impact, ni aucune douleur... Comme elle avait atterri sur le flanc, la grisâtre se leva lourdement en regardant autour d'elle, ne rencontrant que ténèbres, et lâcha une bordée de jurons. Qu'est-ce qui venait de se passer ?? Une voix de femme retentit, puis celle de Sebi qui comptait secourir les victimes, et la montagnarde grommela en étendant les bras pour voir si elle touchait une paroi :


― Grmbl, en mettant d'côté qu'on vient d'se faire boulotter par la foutue terre après un combat d'trucs totalement insensés, j'me porte comme un foutu charme. Une idée de ce que c'est qu'ce putain de foutoir ? Hoy, Face-de-Rubis, l'Agate, z'êtes entiers les gars ? Bon, sinon j'ai d'quoi faire prendre un feu, mais pas d'quoi bricoler une torche, moi.

Ce disant, l'oreille tendue, elle procéda par tâtonnements pour fourrager dans son sac et en extirper silex et amadou.

_________________
Image
La fiche !
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Jeu 01 Déc 2016, 07:49 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 20 Sep 2013, 22:11
Messages: 150
PX: 5690
La dame entendit des réponses à ses appels, mais il faisait plus noir que dans un four, si bien qu'elle ne savait pas qui parlait, surtout que les voix ne lui disaient rien, ni d'où exactement. Toutefois, le coin ne semblait pas être trop dangereux. Malgré tout, la guerrière mettait tous ses sens, enfin, sauf la vue, qui ne fonctionnait temporairement pas, en éveil pour tenter de déceler une menace potentiel.
Le problème de la lumière restait le plus urgent, et comme la dame avait encore son sac sur les épaules, elle avait certainement ce qu'il fallait, mais il y avait un autre problème qui en découlait, comme elle l'indiqua :


- J'ai une lampe dans mon sac, ainsi que de l'huile, mais dans ce four, ça va être coton de verser la seconde dans la première. Toi si tu vois malgré tout, tu peux venir par ici pour le faire, avec le matériel de l'autre pour allumer la mèche ?

_________________
Un gobelin dangereux qui pose problème ? Pléonasme. Deux fois.
Jenna

_______________________________________________________________________
Merci d'envoyer les mps sur Mlantrobic
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Ven 02 Déc 2016, 15:05 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 8899
PX:
Jenna et Lo-Kar mirent un peu de lumière dans cette caverne où ils étaient à présent plongé. C'était un monde étrange, presque comme si ils étaient tombé dans une fissure entre deux plans. Pourtant La surface rugueuse des parois et du plafond de cette caverne est en roche naturelle. Au dessus les compagnons entendirent le bruissement et le piaillement typique de chauves souris, dérangés dans leur sommeil. Mais aucune lumière ne provenait du plafond, celui-ci s'étant refermé sur les nouveaux occupants. Ce qui laisse penser que cette région souterraine est relativement vaste et dégagée.
Du sable et de la poussière couvrent la moindre surface et des massifs de stalagmites s’élèvent à certains endroits.

D’un côté, la paroi s’est effondrée et forme un énorme tas de gravats. Ici et là des jambes, bras voire des cheveux dépassaient de ces gravats : sans doute les victimes qui eux n'avaient pas survécu écrasé par la masse de roches. On pouvait aussi y distinguer les formes de Sol et Gin, apparemment encore sous le choc, mais indemne.

En avançant un peu la torche de Lo-Kar éclaira une une silhouette inquiétante. Presque aussi grande qu’un cheval, celle-ci ressemble à une immense araignée noire qui reste tapie, silencieuse, au niveau du sol. Mais vu l'odeur de pourriture, la goliath sut que ce n'était qu'un cadavre, qui devait avoir quelques jours. Sauf qu'au niveau de son abdomen il y avait comme des soubresauts ...

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Ven 09 Déc 2016, 13:37 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 20 Sep 2013, 22:11
Messages: 150
PX: 5690
Rangeant temporairement une arme pour porter la lampe, Jenna fit le tour, regardant si ses compagnons de l'assaut étaient toujours présents. Certes, il y avait du goliath en vue, mais c'était UNE goliath, il ne pouvait donc pas s'agir d'Aukan. De même, il n'y avait aucune trace de ceux qui avaient fait diversion pendant ce temps. Peut-être avaient-ils juste atterri quelque part plus loin, ou alors ils étaient sous les décombres.
Les cherchant ici et là, sans succès, et pourtant ils avaient montré à plusieurs reprises être capables de bien se montrer, la gentille, enfin, dans ses bons jours, dame s'approcha de l'autre source de lumière, avant que d'autres personnes n'allument des torches, pour lui demander si elle avait vu ses compagnons, et remarqua l'énorme monstruosité qui bougeait encore, même si elle restait au même endroit.


- Mais c'est horrible ! C'est énorme ! C'est génial ! s'exclama-t-elle avec un énorme sourire sur le visage.

Laissant sa lampe sur le sol, sans la lâcher pour ne pas la briser et brûler tout le monde, la demoiselle sortit une seconde lame et s'approcha plus près pour voir de quoi il s'agissait exactement, dans son usuel mépris complet du danger, tellement sûre de ses capacités à se défendre par elle-même, ou simplement cinglée sur les bords, et au milieu aussi.

_________________
Un gobelin dangereux qui pose problème ? Pléonasme. Deux fois.
Jenna

_______________________________________________________________________
Merci d'envoyer les mps sur Mlantrobic
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Sam 17 Déc 2016, 16:00 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 06 Avr 2015, 15:37
Messages: 51
PX: 2100
Sebi fut rassuré de voir que tout le monde était là. Il ne put s'empêcher de faire la grimace en voyant les corps écrasés d'inconnus et si dit qu'il aurait bien pu finir comme eux. Brutalement et subitement. Cela le renforçait dans sa conviction de vivre pleinement sa vie, sans remord ni regret.
L'énorme araignée vint troubler cette étrange transe méditative et immédiatement il empoigna son énorme épée qu'il arrivait tout juste à manier à deux mains. Il ne s'approcha pas dans l'immédiat car il se doutait bien que de se rapprocher ne pourrait qu'énerver l'arachnide.


Pas si près. Si elle reste dans son coin et nous du notre cela devrait bien se passer. Après tout, elle doit avoir peur après tout ce qui s'est passé. Son ventre ne me dit rien qui vaille en plus. Je ne la sens pas.

Lui seul compris la boutade en rapport avec l'odeur, car il pouvait complètement occulter les odeurs environnantes grâce à sa nature de génasi intrinsèque. Il resta sur ses gardes au cas où il faudrait user de ses armes pour défendre sa vie.

_________________
Ma fiche
Fiche temporaire
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Lun 19 Déc 2016, 09:10 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 8899
PX:
Jenna n'était pas de celles qui versait dans une excessive prudence, ce qui n'était pas du tout le cas du Génasi dont les narines frémissaient à l'odeur de la décomposition ambiante. L'araignée géante était morte, c'était un fait, cependant quelque chose de bien vivant habitait son abdomen.

Dérangé par les cris de ravissement (?) de Jenna qui s'approcha, sortit soudainement une sorte d'asticot blanc de taille moyenne, puis un second, un troisième aussi, suivit d'un quatrième. Ces vers préféraient la charogne, mais il faut dire que l'araignée était bien maigre repas pour tout les quatre, et que là, par un incroyable revers de bonne fortune, se présentait devant eux quelques morceaux juteux qui allaient les nourrir pendant pas mal de temps ...


Image

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Lun 19 Déc 2016, 11:27 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 20 Sep 2013, 22:11
Messages: 150
PX: 5690
S'approchant, ses deux armes bien en main, Jenna put voir les gros vers sortir, ce qui n'était ni très rassurant, ni très ragoûtant, ce qui ne l'empêcha toutefois pas de blaguer un peu à ce sujet :

- Bon bah au moins, on a trouvé le dîner.

Bien sur, cela était à la condition de ne pas être le dîner, ce qui semblait être la volonté de ces horribles bestioles. Faisant donc attention à ne pas être mordue, la demoiselle se rapprocha un peu avant de fendre l'air de son épée toute neuve.

Round de surprise : Expertise du combat -2 (la nouvelle arme) :
+4, 2d6+3, 17-20/x2
CA : 23

_________________
Un gobelin dangereux qui pose problème ? Pléonasme. Deux fois.
Jenna

_______________________________________________________________________
Merci d'envoyer les mps sur Mlantrobic
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Mer 21 Déc 2016, 15:02 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 8899
PX:
Round d'avant round 1

Jenna attaque droit devant - V3 +4 au toucher : 17(dés)+4 = (critique non confirmé) 21 Réussite
Dégâts V3 => 8 Points de Dégâts

Initiatives :

Sebi : 21
Vermine : 18
Jenna : 16
Sol : 14
Gin : 9
Lo-Kar : 1 Ca c'est fait

Au tour de Sébi ^^

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Mer 21 Déc 2016, 15:14 
Aventurier
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 06 Avr 2015, 15:37
Messages: 51
PX: 2100
POur Sebi le plus court chemin n'était pas forcément la ligne droite, mais pour cette fois ci il ferait exception. Les gros vers blancs ne lui disaient rien qui vaille mais après tout, s'ils pouvaient dévorer la charogne d'une araignée énorme ils étaient un obstacle et un danger à la fois. Car les quatre insectes se trouvaient pile entre eux la sortie. Il regarda Jenna d'un mauvais œil.

-Il faudra qu'on discute un jour le concept de discrétion et de ne pas déranger ce qui ne doit pas être dérangé.

Sebi s'approcha de la première créature juste devant lui et frappa le plus fort possible dessus. Après tout, son arme ne servait qu'à cela. Mais il se montra prudent tout de même car son armure n'était pas à tout épreuve lui qui était plus habitué à tirer de loin et sans être vu.

:HRP: combat sur la défensive (-4 à l'attaque et +2 en CA)

Attaque su V4 : 6(dés)+0 = Échec
CA = 18

_________________
Ma fiche
Fiche temporaire
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Jeu 22 Déc 2016, 11:22 
Administratrice du Chaos
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 20 Sep 2007, 17:54
Messages: 8899
PX:
Les vers blancs étaient toute dents et c'est à peine qu'on pouvait apercevoir deux petits yeux de part et d'autre de la bouche, telle des billes noire dans cette masse blanchâtre. Jenna n'avait pas attendu, par enthousiasme ou par inconscience (ou le deux) elle se précipita vers la vermine pour en faire de la chair à pâté mousseuse. Son coup porta dans cette chair flasque laissant transparaître un liquide noirâtre avec une odeur acide. De son côté, suivant le mouvement, Sébi sacrifia sa prudence à la justesse de son coup. Il rata une première fois, mais le ver qui tenta de l'encercler fut touché par son épée, infligeant de même une belle estafilade dans l'abdomen.

La bête s'éloigna non sans cracher au visage du génasi une belle giclée du contenu de son estomac : imaginons l'acide mélangés aux restes de l'araignée à moitié digéré (heu non n'imaginons pas). Le liquide était visqueux, acide et dégoulinant de bactéries. Sébi s'en retrouva assez mal, son corps ne résistant pas à l'accès de fièvre soudaine qu'occasionna ce bain de saleté.

Cependant les trois vermines restantes s'en prirent à nos valeureux héros, et même si l'une rata Jenna, l'autre Sébi, la troisième trouva prise, plantant d'énorme dents pareilles à celles des grands fauves charognards dans la cuisse de la jeune femme...


Round 1
Sebi :
    Attaque V1 sur la défensive: 6(dés)+0 = Échec
    note : Sebi CA = 18
Vermine
    Vermine 1 : se déplace
      Attaque Sébi : 4(dés)+? = Echec
    Vermine 2 : se déplace
      attaque d'opportunité Sébi : 16(dés)+0 (sur la défensive) = Réussite
      6 points de Dégâts
      Régurgitation sur Sébi / Jet de vigueur Sébi : 6 (dés)+4 = Échec
      Sébi est fiévreux pendant 1 minute.
    Vermine 3 - PV-8 :
      Attaque Jenna / Morsure : 19(dés)+? Réussite
      7 points de dégâts
    Vermine 4 se déplace.
      Attaque Jenna /Morsure : 13(dés)+? Echec

Au tour de Jenna :



Initiatives :

Sebi : 21
Vermine : 18
Jenna : 16
Sol : 14
Gin : 9
Lo-Kar : 1 Ca c'est fait


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

_________________
Image
Un rêve sans étoiles est un rêve oublié
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Jeu 22 Déc 2016, 11:51 
Aventurier vétéran
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Ven 20 Sep 2013, 22:11
Messages: 150
PX: 5690
Tranchant le corps mou de la créature, Jenna fut légèrement surprise par la texture étrange, n'ayant rien à voir avec la chair dur et les os des gobelins sur lesquels elle s'en était donné à cœur-joie tout sa vie. Suffisamment surprise pour que la bestiole puisse prendre prise dans sa jambe. Ce n'était peut-être pas l'idéal, mais cela la rendait plus vulnérable, aussi la demoiselle, qui lâcha tout de même un petit cri de douleur, fit son possible pour couper en morceau la créature de ses deux armes, sans toutefois se couper la jambe, ni perdre de vue l'autre ver qui s'en prenait à elle.

Combat à deux armes, Expertise du combat -2 :
+2, 2d6+3, 17-20/x2
+1, 2d6+1, 19-20/x2
CA : 23


Jet d'attaque 1 sur V3(-8pv) : 12(dés)+2 => 14 Échec
Jet d'attaque 2 sur V3(-8pv) : 16(dés)+1 => 17 Réussite
Dégâts : 8 points de dégâts- V3 est à PV-16

_________________
Un gobelin dangereux qui pose problème ? Pléonasme. Deux fois.
Jenna

_______________________________________________________________________
Merci d'envoyer les mps sur Mlantrobic
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Echine du Dragon
MessageMessage posté...: Ven 23 Déc 2016, 02:05 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 06 Avr 2015, 00:15
Messages: 129
Localisation: Dublin
PX: 2205
Sol regarda le dos de Lo-Kar avec une moue méprisante. Lui, monter sur le dos de quelqu'un comme un vulgaire mioche ? Et pourquoi pas lui ébouriffer les cheveux, tant qu'on y était ?

Il n'eut pas réellement le temps de pouvoir partager ses émotions à la barbare ― la communication c'est important ! ― car une suite d'événements tout aussi improbables que démentiels, plus que l'esprit torturé du semi-démon, vinrent interrompre leur conversation.

Tout avait démarré par l'apparition d'un nombre de gens dépassant largement la limite de tolérance du tieffelin ― un zéro était vite dépassé, ceci dit. Le mage misanthrope se vit cerné par de nombreuses menaces potentielles de pendaison et de crémation au bûcher, aussi sa nervosité grimpait en flèche, et sa vigilance était mise à rude épreuve. En position semi-défensive, ses mains prêtes à dégainer ses sortilèges, il tournait rapidement la tête, observant le plus rapidement possible les 360 degrés de foule autour de lui. L'envie de fuir était grande, et les possibilités de fuite minces, sans compter sur le vieillard tripatouilleur de cerveau… Il ne s'était sentit aussi coincé qu'une ou deux fois dans sa vie, et cela ne s'était jamais bien passé. Sa vue se brouillait, il y avait trop de harceleurs en puissance, et son esprit ne parvenait pas à digérer, enregistrer et évaluer tous leurs mouvements et toutes leurs intentions.

Mais tout ne faisait que commencer.

Il ne l'avait pas noté jusqu'à présent, mais ses voix intracrâniennes s'excitaient. D'un murmure, elles étaient passées au statut de voix, une seconde foule bruyante à l'assaut de son esprit déjà bien encombré. Mais le plus effrayant, mis à part l'excitation inhabituelle de ces démons d'un autre plan, était leur joie.

Les voix étaient joyeuses.

Non, pire.

Elles célébraient quelque chose.

Même s'il ignorait quoi, cela ne présageait rien de bon. Il lui fallait prévenir les autres. En proie à une crise de panique, tout ce qu'il voyait autour de lui était des visages inconnus, apeurés, comme dans ses propres souvenirs. Effrayés par son aspect, par ses origines. Il n'y pouvait rien, lui, s'il descendait du Mal en personne. Il faisait tout pour prouver qu'il n'appartenait pas à cette fange démoniaque, mais eux, les autres, s'en contre-foutaient. Ils voulaient un spectacle, un bouc émissaire, ils voulaient un bain de sang. La frayeur était contagieuse, et se transformait rapidement en haine indescriptible, presque volcanique. Non, il fallait se concentrer. Les voix, prévenir les autres. Il cherchait du regard un visage plus familier, même s'il ne les connaissait que depuis vingt-quatre heures. Mais où étaient-ils, bon sang ?!? Que foutaient-ils ? Sa vue se brouillait de plus en plus. Était-ce vraiment la foule qui le rendait malade ? Les voix s'amplifiaient tellement…


― AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH !

Il tomba à genoux, la tête dans ses mains, hurlant contre le sol. La bave coulait de sa bouche ouverte, hurlant sa douleur et son désespoir, son esprit devenant une porte dimensionnelle par laquelle les émotions du plan démoniaque surgissaient en un flot noir et douloureux.

Son cri ne fut arrêté que par l'explosion. Les voix s'étaient tues, mais ses oreilles percevaient un bruit bien plus fort. Levant les yeux au ciel, hagard, il fixa pendant une bonne seconde l'immense pan de mur se dirigeant vers lui. Son esprit revenait à lui, petit à petit. La menace d'un aplatissement imminent avait certainement joué là-dedans, et il s'écarta au dernier moment, évitant le bolide de peu. À moins de cinquante centimètres de lui, un cratère surmonté d'un rocher taillé se trouvait là où lui se trouvait quelques secondes plus tôt. Un ange passa pendant lequel Arkeïos fixait le bloc, digérant maintenant le fait que la mort l'avait frôlé.

Il se releva, observant le mouvement de panique alentour. Il lui fallait les protéger tous… Il voulu lancer un sotilège sur un groupe non loin, mais il était trop tard, un rocher l'avait devancé. Le reste était trop éparpillé alentour pour qu'il ne soit efficace. Ses connaissances ne lui servaient à rien ! Il rageait maintenant contre lui-même. Il ne servait à rien, ne pouvait protéger personne. Autant se jeter dans le torrent de flammes qui éruptait de là où se trouvait feu le fort, et ne plus y penser.

Non.

Non. Il devait réussir. Il devait accumuler plus de connaissances, plus de pouvoirs. Et alors, alors, il protègerait tout le monde. Même ceux qui le détestaient, car même s'ils n'étaient que des connards intolérants, personne ne méritait de souffrir et mourir dans les mains du Mal.

Il accourut vers les gens, les aidant à courir, leur indiquant une voie plus sûre, tout en essayant de ne pas trébucher. Il devait en éloigner le plus possible des flammes. Il avait peur de deviner ce qui se passait exactement, mais, au fin fond, il s'en doutait. Ses craintes se révélèrent exactes peu de temps plus tard : une immonde bête des abysses s'éleva. Nul besoin de la connaître pour deviner ses intentions : foutre la merde, et répandre le mal. Et bien soit. S'il devait mourir aujourd'hui pour faire gagner du temps aux autres, il le ferait. Il regarda alentour, cherchant ses compagnons du moment, espérant que son geste ne serait pas vain. Commençant son incantation, il visait la créature qu'il tentait d'identifier grâce à ses maigres connaissances.

Il s'interrompit en entendant l'arrivée d'un dragon. Par chance, celui-ci était metallique, et venait donc affronter l'Immonde, non lui porter assistance. Soit. Sol ne mourrait peut-être pas aujourd'hui, pour son plus grand bonheur. Mais il aiderait quand même. Reprenant son incantation, un sourire triomphal et narquois sur le visage, il fut ― encore ! ― interrompu dans son action. Le dragon était, au contraire de ce que prévoyait le tieffelin, en mauvaise posture. Il chutait, s'effondrant au milieu des ruines. Désolation et désespoir se lisaient sur le visage d'Arkeïos.

Le sol se déroba sous les pieds de Sol. Le vide attirait le tieffelin, comme une succube attirait l'innocent. La mort l'attendait, un tombeau de terre serait son seul legs. Mais il était prêt à se battre avant. Il avait encore toute sa palette de sortilèges, et quelques secondes. Il voyait les autres tomber avec lui. Il avait encore le temps de les aider du mieux qu'il pouvait… Mais il fut devancé. Une lueur octarine les enveloppa, ralentissant la chute, éloignant la mort certaine de leur ligne de vie. Sol tourna la tête vers le dragon, un fugace regard empli de colère, de frustration et de gratitude, et juste avant quil ne le perde de vue, il tendit la main pour crier quelque chose d'inintelligible pour les autres à l'adresse du dragon.

La faille s'était refermée, et Arkeïos était allongé sur le sol, les bras écartés, une expression neutre sur le visage, fixant le nouveau plafond de pierre.

Les ténèbres étaient totales, mais lui n'en avait cure. Il y voyait parfaitement, comme si la lumière du jour perçait les murs et venait éclairer son chemin. Il se redressa, s'epousseta, reprenant son habituelle expression renfrognée. Mutique à l'extérieur, il hurlait de rage à l'intérieur, surtout contre les murmures en fête qui s'étaient, pour le coup, apaisés.

Une inconnue ― encore une ― s'enquit de leurs nouvelles. Arkeïos évita la question en prononçant un "Tss" méprisant, avant de s'avancer dans le noir. Il laissait les autres gérer les relations publiques, tandis que lui cherchait un moyen de sortir de ce merdier. Lo-Kar venait elle aussi de lui poser la même question, mais il n'y répondit pas non plus. Il lui fallait digérer son incompétence face au Mal le plus pur qu'il avait rencontré jusqu'ici, et Sol n'était pas de nature à chercher le réconfort chez les autres.

La lumière se fit, éclairant ce que Sol avait déjà vu d'une couleur jaune-orangée. Une grotte, voilà qui ne les avançait pas, surtout si aucune sortie n'existait. Au pire, ils creuseraient leur chemin à coup d'ongles…

L'exclamation de la nouvelle venue le fit se retourner. Apercevoir ce cadavre n'était pas bon signe. De quoi était-il décédé ? Et, surtout, un cadavre qui bougeait, cela voulait dire que quelque chose de plus horrible le dévorait… Et donc qu'ils avaient à l'affronter. La nouvelle semblait apprécier cette chose, et ne tenait aucun compte du danger. Si elle était stupide, ou suicidaire, ou les deux, soit, Sol n'avait rien à y redire. Mais là, ils étaient dans la mouise, et il ne faisait pas partie de ceux qui creusaient. Sebi, lui, semblait moins idiot, mais il était trop tard. Des vers géants, trop d'entre eux ― toujours cette histoire de zéro ― sortirent réclamer un menu plus frais pour leur repas.


― IDIOTE ! Hurla le tieffelin. Si tu veux t'faire bouffer, au moins nous les ramène pas !

Mais l'heure n'était pas encore à gifler cette imprudente. Il leur faudrait tout d'abord survivre. Déjà les premiers coups d'épées filaient, et les vers vomissaient leur bile noire sur le génasi. Sol s'avança, saisissant son arbalète, et tendit le bras, sa voix grave déterminée. Le mage incanta alors l'un des nouveaux sortilèges qu'il avait apprit tantôt, et dont il était curieux de voir les effets réels…

― Lubrico !

    :HRP:
    J'aimerai savoir si Sol sait identifier / connait des trucs sur le Balor STP. Je ais un connaissances (plans) en prévision, mais je ne sais pas lequel tu préfèrerais :
    Jet de Connaissances (Plans) :
    Arkeios lance 1d20+5 et obtient un total de 25:
    20


    Pour ce qui est du round, Sol s'avance de 3 cases en dégainant son arbalète et lance (DD 15, durée 2 rounds) sur les cases englobant les vers 1 et 3 et celles derrière eux (carré de 2 cases, n'englobant pas celle de Sebi, donc).


Sol pense avoir reconnu Khorramzadeh, le Roi des tempêtes, un Balor assez balaise et connu pour mener des hordes de démons dans la terrible guerre du Sang au nom de Demogorgon. Un démon de guerre en puissance, qui est pur chaos et que même les grands seigneurs démons craignent. Tu peux raisonnablement douter que le vénérable dragon d'argent n'en viennent pas à bout, tant la puissance de ce monstre est grande. Khorramzadeh est un démon intelligent et calculateur malgré sa nature.

_________________
Fiche perso d'Arkeïos "Sol" (Mage 2 ; CN(B))
Chroniques infernales

Image


Sorts préparés :
    Niveau 0 : Langue mordue / Étincelle d'angeargent / Prestidigitation / Fatigue
    Niveau 1 : Armure de mage / Sommeil / Graisse

Autres moi : Varelun / Zandaar / Ætherion ; merci d'envoyer vos MP à Ætherion
Haut
  Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 70 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: