Heures au format UTC + 1 heure


Nous sommes le Jeu 15 Nov 2018, 00:44



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 320 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
MessageMessage posté...: Dim 17 Jan 2016, 23:26 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 25 Mar 2015, 20:04
Messages: 477
PX: 7253
La jeune Imaskari observa l'explosion et aperçu grâce à sa lumière l'envolée de deux corps. L'un d'entre eux grognait, tandis que le second ne bougeait pas. Elle lâcha ses affaires, et se précipita vers Frissa avec son outre. Elle versa un peu d'eau sur le dos de la Goliath en marmonnant ce qui ressemblait à des excuses.

- Je ne pas connaitre sort qui soigne. Je travailler. Mais pas réussite.

Elle ne comprenait pas bien sa propre réaction. Pourquoi chercher à aider quelqu'un qui ne vous apprécie pas. Est ce ce que l'on appelle l'instinct de survie ? Le besoin d'avoir des personnes avec vous ? L'esprit de groupe ? Dans la difficulté, avoir quelqu'un sur qui compter ? C'était en effet un sentiment nouveau et étrange, qu'elle se devait d'étudier. Elle n'avait pas de réponse logique, et elle détestait cela.

Un coup d’œil au majordome lui suffit à voir que rien ne pouvait être fait pour lui. Elle observa alors autour d'elle. Driss se trouvait à ses côtés, et le nain étrange se trouvait sur son bel aigle. Mais elle ne voyait nulle part le sombre guerrier.

- LUMOS ! dit elle fortement.

Le cristal attaché au bout de son bâton se mit alors à luire puissamment, éclairant les alentours(1). Elle se rapprocha de l’éboulement. Quelques petits cailloux déboulaient de ci de là, mais aucune lumière ne filtrait. Ils étaient pris au piège. Enfermés dans une cité abandonnée depuis les dieux seuls savent quand.

La jeune femme ne paniqua pas. S'ils avaient été enfermé dans les profondeurs de l'Outre-Terre, elle se serait certainement permis cet excès. Mais ce n'était pas le cas. La seule chose qui pouvait l’inquiéter pour le moment était leur ravitaillement. Ils trouveraient certainement de l'eau. Les nains semblaient à l'origine de cette cité, ils devaient y avoir pensé. Mais trouver de la nourriture dans une ville oubliée...

Comme d'habitude son esprit s'égarait. Elle finit par se rappeler qu'elle cherchait trace de leur compagnon, mais n'en trouvât aucune. Elle ne l'avait guère côtoyer durant leur trajet. Taciturne et pas très agréable. Mais il aurait certainement fait un bon compagnon dans l'épreuve qui les attendait maintenant. Respectueuse des traditions, elle posa sa main sur l'un des rochers effondrés et honora la mémoire du disparu.

[Roushoum]
Lorsque sonne ton heure,
Puisses tu trouver ton dernier cadeau.
Celui de l'éternel repos,
et la paix dans ton cœur.


Elle revint vers le groupe, son bâton lumineux en main. Elle fronça les sourcils, réfléchissant à ce qu'elle allait dire.

- J'ai information sur cité d'ici. Dans les carnets. Je vous laisserai lire. Nous être loin en haut. Sortie unique ici. Nous devoir chercher autre. Longue route.

Elle s’énerva contre elle même. Son commun s'améliorait, mais lui posait problème lorsqu'elle devait parler beaucoup ou donner des détails.

- Il y a nombreux lieux pour se reposer pendant descente. Nous devoir nous reposer avant de chercher sortie. Que penser vous ?


Elle posa son regard sur le corps de celui qui devait les guider. Elle regarda autour d'elle ne sachant trop quoi faire.

- Que pouvons faire pour lui ?

Elle n'avait pas encore pu s’émerveiller de l'architecture. Malgré son envie de l'étudier, elle savait qu'il y avait avant tout des priorités. Et en haut de sa liste: Survivre.



:HRP: (1) éclaire vivement sur 18 mètres et faiblement sur 18 mètres.

_________________
Kathana e'Marish'Chala (Mage 3/Archiviste 2)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
MessageMessage posté...: Lun 18 Jan 2016, 23:53 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 29 Mar 2015, 09:22
Messages: 128
PX: 955
Une fois à distance sure de l'explosion, Driss s'arrêta de courir pour reprendre son souffle. Il était rassuré de voir Frissa atterrir à ses côtés avec le majordome, mais un rapide tour d'horizon lui indiqua que Roarick était manquant. Deux morts en quelques minutes, si Hoar s'acharnait à prolonger l'ironie du sort, ils seraient bientôt tous décimés.

Le calme revenu, il s'approcha à son tour de la barbare, constatant à la fois ses blessures et sa propre incapacité à les soigner.


-Personne ne possède la moindre connaissance en soins ?

Pendant que Kathana allumait une nouvelle source de lumière, il se pencha sur le corps du majordome et chercha s'il pouvait encore avoir une potion quelconque.

-Il me semble qu'il avait plusieurs potions, peut-être l'une d'elles pourrait soigner. Je ne pense pas qu'il verrait un sacrilège au fait que dans la mort, il puisse soulager la douleur de l'un des nôtres.

Même s'il essayait de se montrer froid et serein, à l'intérieur, Driss bouillait. Ils avaient été attaqués sans sommation, et deux des leurs avaient été tués. Mais il n'était pas en droit de laisser son émotion parler, sans quoi, il le savait, il s'exposait à laisser son pouvoir s'exprimer à sa place. Il devait contenir cette colère pour le bon moment, celui où il pourrait frapper ses adversaires. Se relevant, il écouta les propos de Kathana et s'attarda enfin à regarder le décor qui les entourait. S'il n'avait été contrarié par la situation, il se serait extasié d'émerveillement. Ces ruines étaient à la fois magnifiques et intimidantes. Comment des personnes si petites arrivaient-elles à construire des édifices aussi grands ?

Tiré de sa pensée par la question de Kathana sur le majordome, il reprit la parole :


-Nous devons lui offrir les derniers sacrements. Certes nous n'avons pas de prêtre et nous ne connaissons pas sa confessions, mais...

Il fît un rapide tour de l'équipe : un nain, une barbare, un femme toute pâle semblant venue de nulle part. Visiblement, c'était lui le plus proche, en termes de culture, du majordome parmi eux.

-Je peux probablement réciter une prière pour lui et pour notre compagnon qui n'a pas pu sortir à temps de l'éboulement. Dame Kathana, pouvez-vous préparer un peu le corps pour qu'il soit présentable ? Par exemple, en bouchant la plaie avec quelque tissu pour qu'elle arrête de couler ? Compagnon Inuik, voyez-vous de votre hauteur un endroit qui serait plus constitué de terre que de roche, ou du moins où la roche serait en morceaux suffisamment petits pour que nous puissions construire un petit tertre funéraire ? Dame Frissa, pouvez-vous m'accompagner pour que nous préparions l'endroit que trouvera Inuik ?

Il savait que rien n'indiquait qu'il se promeuve chef, mais en l'absence de proposition des autres, il préférait donner son point de vue, quitte à ce qu'il soit discuter collégialement.

_________________
Arrêtez de penser, je dois réfléchir.
Driss Belhacen
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
MessageMessage posté...: Mar 19 Jan 2016, 20:34 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 11 Mar 2015, 06:49
Messages: 398
PX: 13009
La beauté des lieux fit oublier à Inuik qu’il était accompagné des aventuriers qu’il venait de rencontrer et qui partagé à présent ses aventures ou plutôt ses mésaventures. Il se sentait si libre quand il volé avec ma Belle. C’est le bruit d’une explosion qui le sortit de sa contemplation alors qu’il se trouvait nez à nez avec une effigie d’un de ses cousins lointains.

- Par ma barbe qu’est ce que c’est que ça encore ?

Le cavalier rassura sa monture peut habituer à voler dans des endroits avec plafonds et si en plus ils étaient susceptibles de s’effondrer cela n’aller pas arranger les choses. Occupé à diriger Ma belle, le cavalier décrivit un cercle au dessus du gouffre pour revenir à proximité du groupe. Il put se rendre compte que Roarick n’était plus présent et que la barbare était à terre. Les gens s’activait autour d’elle et du corps du majordome. Heureusement que le calme était présent et que les sons portaient ce qui permis au nain polaire de percevoir certains brides de paroles tout en tenant fermement la bride de son volatile avec assurance. Ce qu’il entendit et qu’il comprit par déduction au vue de la situation c’était que Driss lui demandait de rechercher de quoi enterrer quelqu’un. Le guerrier se demanda un court instant si ce personnage n’était pas un simple d’esprit ou alors peut-être que l’explosion lui avait fait perdre le sens de toute logique. Et oui quand il y a une explosion, il y a tout une multitude de petits gravas autour dont il pourrait se servir. Quoi qu’il en soi et pour ne pas froisser ce Monsieur, le duo atypique s’engagea dans le gouffre afin de trouver autre chose qui pourrait éventuellement servir à cette sépulture de fortune. Regardant de par et autres, le nain en profita également pour chercher un endroit pour se poser.

_________________
Inuik
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
MessageMessage posté...: Mar 19 Jan 2016, 23:40 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 15 Avr 2015, 23:14
Messages: 118
PX: 4934
Frissa fut étonnée des dernières secondes qu’elle eut avec Roarick. Cet humain qui n’avait pas été très loquace ni même aimable avait tenté de l’aider à ramener la dépouille du majordome et il s’était même élancé sur un bandit qui arrivait sur eux. Malheureusement l’explosion des liquides vint mettre un terme à ce combat et surtout à la fuite de la petite troupe d’aventuriers avec cet éboulement de rochers à l’entrée de la caverne. La barbare se mit en boule afin de se préserver le plus possible des dégâts et projectiles. Le souffle de la détonation l’avait projetée plusieurs mètres au loin en ayant le cadavre dans ses bras.

Le choc de l’événement l’avait un peu sonné et ne retrouva ses esprits lorsqu’elle sentit que de l’eau lui était versé sur son corps afin d’éteindre les flammes qui léchaient ses vêtements. Elle entendit ensuite la voix de ses compagnons qui tentait de lui prodiguer les premiers secours en s’excusant de ne pas pouvoir faire plus. La semi-géante se releva péniblement en se touchant le crâne et le lithoderme manquant dans son dos, se qui vint lui remettre un souvenir pénible en tête. La lionne fut néanmoins rassurée de voir que le châle de son père était en bon état.

- M’ci vous autres… J’crains qu’l’autre gars, y soit resté en v’lant n’sauver tous… C’était un brave dans l’fond… Paix à son âme…


La jeune femme pâme illumina les environs avec la magie de son bâton et bien que de terribles épreuves se soient produit, la guerrière intrépide ne put que s’émerveiller devant l’architecture nanique qui se dressait devant eux. Il fallait le dire, les nains avaient un savoir faire certain en ce qui concernait la construction. La Goliath regardait aussi l’aigle qui volait entre les différentes colonnes gigantesques, elle le percevait à peine avec la pénombre du lieu.
Le barbu aux yeux perçants vint mettre fin à ses rêveries, il prit les choses à bras le corps en chargeant chacun d’une mission afin de réaliser l’enterrement et du guide. La jeune Ogolakanu n’objecta en rien ses paroles et acquiesça d’un signe de tête approbateur en ajoutant :

- Laisse tomber l’politesse avec moi, Frissa s’ffit amplement.

La grande grise posa sa grande paluche sur l’épaule de son interlocuteur en affichant un sourire discret. Le temps n’était pas aux lamentations et il fallait faire les funérailles. La femme aux cheveux bruns remit son écharpe sur sa tête et se mit à chercher un endroit propice dans les environs afin de s’installer le plus confortablement possible pour faire ce qui devait être fait. Les sens aux aguets elle avançait lentement dans ce lieu emprunt de mystère.

_________________
Mes ancêtres seront vengés !!

Fiche de la barbare
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
MessageMessage posté...: Mer 20 Jan 2016, 23:18 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 03 Mai 2015, 23:10
Messages: 3135
PX:
Fiche: Mes quêtes
Plume de Scribe: 1 Plume
La prière de Kathana se fondit dans les ténèbres, paroles perdues dans les ombres des rochers et de la cité noire, tandis que Driss fouillait précautionneusement le cadavre du majordome. Bougeant ses membres comme ceux d'un patin désarticulé, il put noter que la veste du défunt contenait en réalité de nombreuses poches ; il était en réalité mieux préparé que ce qu'il n'avait l'air. Toutes ses poches intérieures étaient en fait conçues pour transporter des fioles, comme il put le constater. En effet, la plupart s'y étaient brisées, répandant leurs liquides dans le tissu sombre, maintenant légèrement moucheté et humide. D'autres emplacements étaient vides, probablement ceux des liquides ayant causé l'explosion. Seules huit précieuses fioles étaient encore intactes, dont une plus grande que les autres ― mais dont le liquide présentait de grosses bulles de deux couleurs différentes, et différente également du liquide en question. Le seul objet de valeur que portait le majordome était un anneau en argent, mais ébréché, visiblement impacté par le traitement de choc que le corps de son porteur avait subi. Driss ne put malheureusement rien trouver d'autres aux alentours.

À la puissante ― mais diluée dans les ombres ― lueur des cristaux de lumière du calishite et de l'imaskari, Frissa et Driss n'eurent pas à aller bien loin pour trouver un emplacement idéal pour une sépulture de fortune. En effet, la première porte qu'ils voyaient non loin donnait sur une simple pièce vide aux murs nus, d'une hauteur de plafond aussi élevée que le couloir, avec pour seul mobilier une grande table centrale creusée à même la roche. Cette pièce pourrait peut-être servir de caveau funéraire, s'ils le désiraient. Il ne suffirait que de boucher l'entrée, et ils avaient effectivement suffisamment de débris autour d'eux pour le faire.
Inuik, dans sa chevauchée presque fantastique, descendait en décrivant des cercles, comme un rapace cherchant une proie. Sa lente descente lui permettait de constater la grandeur des lieux. Il voyageait depuis déjà quelques minutes que pas même quatre étages étaient passés. Il commençait maintenant à distinguer un peu plus de la statue ― qui représentait effectivement un guerrier armé d'une hache. La colonnade en elle-même semblait monotone de là où il se trouvait, mis à part les fresques et inscriptions et de nombreuses, très nombreuses portes situées à intervalles réguliers tout le long du couloir.


    :HRP:
    Test de Fouille de Driss (fioles au sol) : 4 (d20) + 2 = 6
    Majordome : 8 potions non identifiées (dont une double) + un anneau en argent ébréché.

_________________
Image

Mon meujeutage & mes règles maison (version : 14/12/2017)
Mes quêtes et les cartes


Mes personnages : Varelun / Zandaar / Arkeïos / Killian / Eir
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
MessageMessage posté...: Ven 22 Jan 2016, 12:14 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 29 Mar 2015, 09:22
Messages: 128
PX: 955
Avec les diverses potions du majordome entre les mains, Driss réalisa qu'il était bien incroyable d'en déterminer le contenu. Peut-être Kathana saurait-elle quoi en faire. Il les laissa donc à côté du corps au moment de confier ce dernier aux bons soins de la magicienne. Du moins pensait-il quelle était magicienne, car l'utilisation d'un parchemin ne prouvait rien sur ses pouvoirs à elle.

En ressentant cette grosse main sur son épaule, le conseiller croisa les yeux de la grande barbare et trouva étrangement du réconfort dans ses mots. Elle avait raison sur au moins un point : il fallait aller de l'avant, et ne pas présumer d'une défaite avant qu'elle n'arrive.

La pièce vide ferait un parfait tombeau pour le majordome, ou du moins devrait-il s'en satisfaire, faute de mieux. Roarick, pour sa part, devrait se contenter d'une inhumation, ou plutôt d'un ensevelissement sous une montagne de rocher, ce qui garantirait que son corps ne serait pas profané. Indiquant la pièce, il invita ses camarades à venir placer le cadavre et à se réunir pour une prière.


-Vous pouvez le déposer ici, je pense que ça fera l'affaire. Il faudrait le mettre dans une position qui donne une image de quiétude et de repos, même si ses derniers instants n'ont pas été les plus calmes de sa vie.

Il plaça son cristal de lumière entre le groupe et le corps, installant un étrange jeu d'ombre qui glorifiait l'ambiance morose de la situation. Baissant les yeux et joignant les mains, Driss commença a prononcer les paroles qui lui venaient à l'esprit.

-Anachtyr, nous te recommandons l'esprit de nos camarades tombés ce jour au combat. Qu'ils puissent trouver du réconfort dans ta main juste et que la justice s'abatte sur leurs détraqueurs, afin que leur âme ne subissent pas les tourments de la vengeance inassouvie. Que la fortune nous apporte le combat qui nous permettra de rendre le sang versé afin que nous devenions nous-mêmes l'instrument de cette justice, ton instrument. Que notre peine se transforme en force qui nous pousse à continuer, et que dans la maison de la Triade, nos deux camarades puissent observer notre victoire, en leur nom.

Ne sachant vraiment s'il devait être fier ou non de cette prière, il laissa quelques secondes s'écouler, puis se tourna vers ses camarades et les interrogea du regard.

-Si l'un de vous veux ajouter quelque chose…

A la fin de la cérémonie, il récupéra sa pierre de lumière, et participa au murage de ce caveau funéraire improvisé, apportant une à une des pierres de taille moyenne, en espérant que Frissa pourrait en ajouter de plus importantes. Il regarda une dernière fois la pièce sombrer dans les ténèbres avant qu'ils ne placent la dernière brique à leur édifice.

Cette tâche terminée, il se tourna vers les autres.


-Dame Kathana, vous parliez du contenu d'un carnet, n'est-ce pas ? Est-ce que vous pourriez nous en dire un peu plus ?

_________________
Arrêtez de penser, je dois réfléchir.
Driss Belhacen
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
MessageMessage posté...: Ven 22 Jan 2016, 18:03 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 11 Mar 2015, 06:49
Messages: 398
PX: 13009
Inuik devait se rendre à l’évidence. Ces ruines étaient gigantesques, la statue tout autant avait était taillée à même la pierre. Il devait y avoir un sacré paquet d’artisans et ouvriers pour réaliser une œuvre aussi colossale. C’était peut être la raison de la présence de toutes ces portes le long du chemin qui serpentait en descente. Le duo atypique quand à lui continuer sa lente descente toujours de la même manière en décrivant des cercles, passant à chaque fois devant la statue, s’extasiant du travail titanesque accomplie par ses cousins nains. L’habitant du Grand Glacier était persuadé que juché sur son aigle polaire il avait vraiment la meilleurs vue pour admirer toute la splendeur des lieux. Le carnet qu’il avait trouvé sur le campement faisait mention d’une statue de 5 km de hauteur. S’il ne l’avait pas vu de ses propres yeux, le guerrier aurait pensé qu’il s’agissait là d’une exagération mais non ! Elle était bien là. Ce qui laissait croire à la véracité du reste du calepin. En tous cas une chose était sur c’est que l’entrée était maintenant condamnée et qu’il fallait en trouver une autre ou du moins trouver des outils pour la dégager.

Inuik remarqua également l’absence de vie mentionné dans le récit. Où était passé les nains qui avaient construit cette effigie. Ils devaient être nombreux. Que c’était –il passé ici pour les décimer eux mais aussi l’expédition précédente. En tout cas il restait bien un nain vivant dans ses ruines et surement le plus petit que ce lieu avait pu recueillir.

Les compagnons rencontrés auparavant devaient-être là pour résoudre ce mystère. Inuik décida de leur prêtait main forte.
A la base le guerrier avait quitté sa terre natale car un mal commençait à la ronger. Depuis l'arrivée de Zhengyi et la création de sa forteresse en 1347 CV, la Vaasie s’était transformée en une nation guerrière de gobelinoïdes, d'orques, de géants, de morts-vivants, de démons, de bandits et d'assassins habiles ayant tous l'ambition de conquérir d'autres nations. Il fallait réagir. Rester sur place et se battre mais aussi prévoir une solution de repli, chercher du soutien, voire s’exiler. Rechercher un autre coin propice à la vie n'allait pas être chose aisée. Et ce fut précisément cette tâche que l'on attribua à Inuik et ses deux frères. Finalement, les trois frangins partirent en ignorant que la liche maléfique Zhengyi le Roi-Sorcier avait déjà été vaincue par un groupe d'aventuriers, causant ainsi la chute de Château-Péril. Ils ne savaient pas que la Vaasie actuelle était retournée à ses anciens amours - à savoir : de nombreux groupes de monstres errants dans le pays sans aucune autorité centrale. Il devait rester néanmoins des tas de bandits et d'assassins dispersés partout dans le pays, préparant leur revanche.

C’est une fois arrivé à la ville de Luskan qu'ils apprirent la nouvelle. Ils étaient venus jusqu’ici car ils avaient entendu parler d’une île au nord ouest, au-delà de la grande mer, qui abritait l’un des plus haut sommets de tout Faerun. Plus de 7500 mètres ! Et surtout, c'était également un endroit réputé pour être une terre d’accueil pour toutes les races, un endroit de paix où il aurait pu se faire dorer au soleil tranquille, l’un des passes temps préféré des nains polaires. Que fallait-il faire ? Retourner auprès des siens ? Le voyage avait duré tant d’année...

Ses deux frères prirent la décision de rentrer retrouver les leurs mais Inuik, qui avait pris goût à l’aventure, décida de partir de son côté à l'assaut de l'inconnu dans cette nouvelle terre d'asile prometteuse. Chevaucher un aigle ouvre de nouveaux horizons : quand on a un rapace et qu'on peut voler toute une journée sur des dizaines de kilomètres ça vous donne envie de voir autre chose, de découvrir le vaste monde...

Justement il venait de découvrir un lieu propice en cas de représailles des ennemis de son peuple. Enfin rester quand même à déterminer et surtout à comprendre tout les mystères qui l’entouraient…

_________________
Inuik
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
MessageMessage posté...: Ven 22 Jan 2016, 21:40 
Aventurier épique
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 25 Mar 2015, 20:04
Messages: 477
PX: 7253
La jeune femme se contenta simplement de suivre ces compagnons. Elle n'était pas au fait des coutumes mortuaires des "humains". Elle pensait encore comme si elle était différente d'eux. Ses origines l'étaient, et depuis tous ces millénaires, elle même ne savait pas vraiment dans quelle catégorie ranger son peuple. Étaient-ils toujours humains ? Ou quelque chose d'autre ? La question la taraudait depuis son arrivée et la ferait réfléchir encore longtemps...

Elle observa ce que faisait Driss, et écouta avec attention ce qu'il disait. Simple spectatrice, si proche mais pourtant si distante.

A l'invitation de l'homme au teint halé, elle répéta la bénédiction du passage tel qu'elle l'avait fait pour Roarick.

[Roushoum]
Lorsque sonne ton heure,
Puisses tu trouver ton dernier cadeau.
Celui de l'éternel repos,
et la paix dans ton cœur.


Elle aida alors Driss et Frissa à murer le dernier lieu de repos de leur guide.

Reprenant ses affaires, elle prit les potions et les observa un instant. Elle était surtout intriguée par celle qui avait plusieurs couleurs. Elle les rangea délicatement dans son sac et dans ses poches en attendant de trouver mieux. Elle avait pensé à son coffret, mais pour le moment il était déjà plein.

Elle acquiesça lorsque Driss lui parla.

- Oui je peux.

Elle chargea ses affaires sur son dos et commença à descendre.

- En marchant, je vais expliquer vous. Quand repos nous prendrons, je donnerai vous carnets. Longue route devant nous. Venez.

Et elle repris sa marche, lentement. Et pendant qu'ils marchaient, elle leur expliqua, avec son étrange façon de parler, ce qu'elle savait .




:HRP: Donc je te laisse copier/coller pour le carnet Aetherion. :)

_________________
Kathana e'Marish'Chala (Mage 3/Archiviste 2)
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
MessageMessage posté...: Sam 23 Jan 2016, 00:32 
Aventurier confirmé
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 15 Avr 2015, 23:14
Messages: 118
PX: 4934
En même temps que la recherche de pierres et d'un endroit approprié, l'Ogolakanu se pansa rapidement ses blessures les plus graves en attendant de pouvoir prendre du repos pour mieux s'en occuper. Elle pestait intérieurement de pas avoir rendu la monnaie de leur pièces à leurs assaillants.

*Tâterons d'ma lame si j'les retrouve ces idiots.*

Une fois le lieu idéal trouvé, ils purent commencer les funérailles. Frissa regarda respectueusement la dernière demeure de leur guide, c’était un caveau digne des plus grands rois sous la montagne. La grande grise écouta le discours des autres avec déférence.et compassion. Elle repensa encore à l’acte héroïque de Roarick et lui accorda une autre pensée. La barbare était très mauvaise avec les mots, mais tenta quelque chose pour lui rendre hommage à sa manière.

- Qu’ils puissent trouver gloire et honneur dans l’haut delà.

La lionne participa aussi le groupe afin de sceller la sépulture à l’aide de gros rochers que les autres ne pouvaient soulever. La goliath espéra que la mission puisse réussir, car elle n’oubliait pas son objectif à terme. Cependant celle-ci éprouvait tout de même une sensation étrange qu’elle avait déjà ressentie auparavant lorsqu’elle chassait en groupe dans les lointaines montagnes Rachémites. En repensant à ses vieux souvenirs, elle fut sortit de sa réflexion lors de la descente par la discussion entre les deux adeptes de la magie. Il était question de carnet ou de choses écrites, ces choses la même que la jeune Ogolakanu ne savait déchiffrer, même en y mettant sa volonté la plus grande. Un jour peut être qu’elle prendrait le temps d’apprendre à lire ne serait ce que pour comprendre une carte ou d’autre choses importantes. Néanmoins la guerrière farouche écoutait le compte rendu que la jeune femme au teint pâle faisait.

- J’reste derrière au cas où un autre nous refais l’coup d’taleur.

La grande grise avait reprit son arme à la main et avait glissé les provisions dans son propre sac de voyage. Elle restait aux aguets malgré la pénombre environnante, il y avait eu assez de mort dans les rangs de ses coéquipiers valait mieux faire preuve de prudence dorénavant.

_________________
Mes ancêtres seront vengés !!

Fiche de la barbare
Haut
  Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
MessageMessage posté...: Dim 24 Jan 2016, 04:14 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Dim 03 Mai 2015, 23:10
Messages: 3135
PX:
Fiche: Mes quêtes
Plume de Scribe: 1 Plume
Le trio

Une fois la cérémonie funèbre achevée, Driss, Frissa et Kathana entamèrent leur long chemin vers le fond de la caverne. Ce furent, pendant les quelques heures de leur cheminement, de longues minutes de marche dans un couloir sans fin. De nombreuses portes jalonnaient leur parcours. Elles contenaient toutes approximativement la même chose : rien. Seuls quelques éléments de mobiliers taillés dans la roche, mais rien d'autre. Les salles devaient avoir été au préalable fouillées et vidées par l'équipe d'archéologues. Au dessus d'eux, maintenant jusqu'au plafond, la série de fresques continuait. Elles représentaient toutes un même personnage, un nain ― probablement le héro de la statue ― dans diverses situations. Sûrement une biographie imagée, extrêmement travaillée. Mais Driss voyait bien plus là dedans. Cette gigantesque "salle" n'était pas seulement dédiée au héro. Elle était probablement le cœur de la cité, une sorte d'autel dédié au culte de cette personnalité ― dont l’ego devait être aussi grand que sa propre statue. Pour être aussi respecté, il devait avoir réussi un exploit reconnu de tous ; et le calishite devait bien se douter que cela avait dû être particulièrement difficile. Kathana parvint à la même conclusion. Les connaissances religieuses qu'elle avait engrangées durant toutes ces années lui permettaient de faire le parallèle ; le héro nain ressemblait presque à une Icône, une figure vénérée parmi les siens. Et qui disait religion, disait faiseur de miracles. Mais quel miracle lui vallu cette reconnaissance ?

À un moment donné, l'une des portes se révéla finalement utile. En effet, elle contenait un escalier court qui permettait de descendre directement à l'étage du dessous. Ils purent ainsi l'emprunter, et gagner du temps… Jusqu'à ce que Kathana puisse émettre un bémol sur cette déduction. Elle avait déjà rencontré ce genre d'architecture auparavant. Ils étaient dans une structure dite "à double hélice" : deux couloirs qui serpentaient le même mur, mais ne se croisaient jamais. Un célèbre savant de son peuple en avait fait une des spécialités de l'une des plus prestigieuses bibliothèques de Noire Imaskar. Ils venaient donc de descendre d'un étage, mais aussi de changer de couloir. Ce qui se dénota par l'aspect des fresques ; la magicienne put remarquer qu'elles étaient effectivement identiques à leur point de départ.

Pendant les longues minutes de marche, Kathana put décrire à ses deux compagnons le contenu desdits carnets ; le premier appartenait à Runben, mais n'était pas d'une précision remarquable ; le second était un journal de bord du frère du majordome, et au vu du contenu, probablement un des responsables de mission. Mais ce carnet était abîmé, de nombreuses pages étaient illisibles.


    :HRP: Vous voulez monter un campement, ou faire autre chose (continuer, etc…) ?

    L'escalier à double hélice de… Leonardo Da Vinci. ; )

    Test de Connaissances (noblesse) de Driss : 12 (d20) + 3 = 15 => cf texte.

    Les *nombreux* tests de connaissance de Kathana :
    • Connaissances (architecture et ingénierie) : 13 (d20) + 6 = 19 => cf texte.
    • Connaissances (exploration souterraine) : 4 (d20) + 6 = 10 => bof bof.
    • Connaissances (histoire) : 6 (d20) + 6 = 12 => bof bof.
    • Connaissances (noblesse) : 3 (d20) + 6 = 9 => bof bof.
    • Connaissances (religion) : 12 (d20) + 6 = 18 => cf texte.

    Test de Détection de Driss : 4 (d20) + 3 = 7 => RAS
    Test de Détection de Frissa : 9 (d20) + 1 = 10 => RAS
    Test de Détection de Kathana : 19 (d20) - 2 = 17 => cf texte.

Résumé du contenu :
Les fouilles ont trouvé beaucoup d'artefacts dans la première salle visitée, qui est immense (vraiment, VRAIMENT immense). L'accès par la montagne se situe sur le plafond de la salle. Elle s'apparentait à un forum pour la ville, était cylindrique, une place ronde à la base et de nombreuses pièces qui s'étalaient dans un chemin à pente douce qui serpentait le long des murs sur plusieurs kilomètres. Au milieu du cylindre, un peu excentré, une immense statue de marbre d'un héro local dont ils ne savent encore rien.

Quand ils ont finalement atteint le bas ― il leur a fallut du temps pour passer en revue les salles ― ils y ont trouvé quelques accès bouchés, sauf un qui menait à une sorte de sous-sol. Ils en ont visité une partie (note : plan dessiné ci-dessous), et avançaient lentement et prudemment, en récoltant les infos et artefacts.

Pour ce qui est de l'histoire de la cité, tout ce qu'ils savent c'est qu'elle a été fondée par le héro de la statue à la suite d'un événement hyper-important appelé mystérieusement "L'avènement des 14", et que depuis la cité sert de forteresse de protection pour les sous-sols de la "prison". Ils n'ont pas encore pu accéder à un cimetière / crypte, mais ça les étonne de ne pas avoir retrouvé de corps pour le moment.

Carte dessinée :
Symbole des portes : Image
Image
Les […] indiquent une fraction illisible du texte.
Jour 6
Les travaux avancent bien. Nous avons enfin réussi à agrandir l'entrée en évitant un éboulement. […] pas de corps, ce qui est étrange. Je dois avouer qu'il me paraît étrange de ne pas en avoir retrouvé à ce stade, surtout si la cité est aussi grande que ce que nous soupçonnons. Je reste quand même perplexe sur le fait que la roche ne ressemble pas à celle de la montagne, selon Moroc. Nous devrions la faire analyser plus précisément. J'ai adjoint un échantillon dans le prochain convoi, en espérant avoir un retour de résultats intéressant.
Jour 14
[…] statue de marbre semble représenter un héros du peuple. Il me semble que c'est le fondateur de la cité, mais je n'ai encore aucune preuve de cela. Eärel n'est pas d'accord mais […]
Jour 54
Nous pouvons enfin voir le fond de la première salle. Selon nos estimations, le plafond se situe à 5km du sol. Ce qui est incroyable est que la statue fait la même hauteur, et semble faite d'un seul bloc ! Nous allons tout d'abord finir de visiter les pièces du forum, ce qui devrait nous prendre 3 jours, puis nous descendrons visiter la base.[…]
Jour 60
Cela fait trois jours que nous explorons ce que j'ai nommé précédemment la "place du marché", à la base de la statue. Malgré le fait que nous ayons trouvé de nombreux effets personnels, constructions, artefacts, biens précieux et autres durant toute l'exploration, pas un seul corps ou être vivant n'a été vu. J'ai un mauvais pressentiment sur ça…
Jour 62
Nous avons trouvé ! Je suis heureux de pouvoir l'affirmer maintenant, la cité a bien été fondée par l'homme de la statue. Son nom n'y est pas mentionné, seul son […]. Je pense que son nom devait être très connu parmi son peuple, et sa statue commémorait à la fois son acte héroïque et l'avènement de la cité. Je me demande de quelle "bête" il est fait mention. Nous aurons sûrement plus d'information quand nous atteindrons une bibliothèque.
Jour 78
L'accident d'Eärel, bien que tragique, nous a ouvert une voie vers les niveaux inférieurs. Vue la disposition générale, je dirais que la salle de la statue est le niveau supérieur de la cité. Étant donné sa taille, Dolgarek suppose que la cité était gigantesque. Vu sa récence, il est étonnant de ne pas en avoir entendu parler.

Les investigations on déterminé finalement l’éboulis qui a causé la mort d'Eärel est dû à une faute d'inattention grossière de la part de Père Liscis. Nous n'avons malheureusement toujours pas retrouvé les parties manquantes du corps. Merci Eärel, ton sacrifice involontaire aura fait avancer nos découvertes. Je veillerai à ce que le temple d'Oghma prenne soin de ta famille. Je veillerai également à ce que cet incompétent soit radié du temple. Je ne sais même pas pourquoi ils l'ont engagé à la base. C'est un pathétique […]
Jour 93
Liscis a disparu depuis 24h maintenant. J'hésite sincèrement à continuer les recherches pour le secourir. C'est un incompétent notoire, et sa perte nous ferait avancer d'autant plus vite dans nos fouilles. Il […]
Jour 95
[…] entendu des bruits dans les couloirs. Je suppose que les bières qu'il a ingurgité ce matin là ont bien aidé.
Nous avons retrouvé l'amulette du Père Liscis, pleine de sang. Je commence à me demander sincèrement ce qui a pu lui prendre.
Jour 101
Nous en sommes à la troisième disparition. Dolgarek suggère d'arrêter les fouilles, et je suis d'accord. Nous allons envoyer les gardes dans les souterrains pour vérifier si quelque chose […]
Jour 103
Seul un garde est revenu, et complètement fou. Nous devrions arrêter les fouilles complètement et revenir avec plus d'hommes et de mages. Il faudrait que no


Le carnet se finit sur ça. Le reste des pages est vierge. L'auteur a bien tenté d'écrire le prochain mot mais n'a pas pu. Une grosse trace d'encre sur la page, comme si son bras avait été poussé alors qu'il écrivait.


Inuik

La descente du nain fut longue, très, très longue. Plusieurs heures ― du moins il sentit le temps passer comme tel ― s'écoulèrent avant qu'il n'aperçoive le sol. Les ruines étaient bien conservées, mais la colonnade avait tout de même quelques trouées qu'il aurait pu utiliser pour atterrir. Qu'à cela ne tenait, il le pouvait, autant descendre rendre visite au sol ! Il put ainsi admirer toute la beauté et la grandeur de la statue, ainsi que son socle d'une dizaine de mètres de haut couvert de gravure et de symboles dethek. La colonnade était en réalité composée de deux chemins, dont tous les deux prenaient naissance à la base de la… Tour, si l'on pouvait qualifier cette salle comme cela, les proportions étant gigantesques. Les deux chemins ne se croisaient pas, de ce qu'il pouvait déduire de ses observations, et chacun d'eux serpentait le long de la paroi jusqu'au sommet. Comme ils l'avaient vu au sommet, de nombreuses portes parsemaient la route que ses compagnons empruntaient, donc autant de salles et de possibles découvertes en perspectives. Peut-être que l'une d'entre elles mènerait à la surface ? Le nain polaire n'avait en tout cas pas vu pointer la lueur du jour, un mauvais signe quand on cherche une sortie.
Le sol devait être autrefois une sorte de place, de marché ou de forum. Un sol en pierres travaillées qui aurait dû être plat, et qui était maintenant défoncé ; des carrés de terre contenant des cadavres asséchés d'arbres ; des étals, des bancs, des fontaines asséchées, le tout taillé à même la roche ; tout cela était disposé ça et là, dans une sorte de symétrie dont son parcours aérien lui laissait deviner la perfection. Mais, à l'heure actuelle, tout semblait mort. Plus aucune vie humanoïde ou végétale n'animait cet endroit qui sentait maintenant l'humidité, le renfermé, le pourrissement. Une chaleur lourde envahissait l'air, peut-être due à la profondeur qu'il venait d'atteindre sous la montagne.

Rien ne semblait comestible à première vue. Enfin, pour Inuik, car lui-même et sa monture ressemblaient bougrement à un festin de Roys pour les locataires actuels, qui montrèrent, au bout de quelques minutes à peine, leur petits museaux, griffes et dents. Ils étaient des dizaines, des centaines, et arrivaient de tous côtés…




Initiative :
  1. Inuik : 20 (d20) + 1 = 21
    • Indemne
    • Pris au dépourvu
    • Ma Belle :
      • Indemne
      • Pris au dépourvu
  2. Nuée de rats : ?
    • Indemne
    • Pris au dépourvu

Round 0 :

    Au tour d'Inuik

    Notes : Je n'ai pas trouvé utile pour le moment de dessiner une carte, dis-moi si tu en veux une. La nuée est à 2x ta vitesse de déplacement de toi, donc tu peux les atteindre en te déplaçant en charge, sinon elle est sur toi dans 3 tours.

    Pas de carte

    _________________
    Image

    Mon meujeutage & mes règles maison (version : 14/12/2017)
    Mes quêtes et les cartes


    Mes personnages : Varelun / Zandaar / Arkeïos / Killian / Eir
    Haut
      Profil  
     
     Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
    MessageMessage posté...: Dim 24 Jan 2016, 09:25 
    Aventurier épique
    Avatar de l’utilisateur
    Hors ligne

    Inscription: Mer 25 Mar 2015, 20:04
    Messages: 477
    PX: 7253
    Le temps passait vite lorsque vous le passez à expliquer ce que vous savez à vos compagnons. Ces derniers devaient supporter le babillage de professeur de Kathana et cela pouvait leur remémorer le trajet en chariot... Mais il y avait des améliorations par rapport à ce moment là:

    - Premièrement, son commun s'améliorait. Ce qui la rendait forcement plus compréhensible, même si il y avait toujours son ton guindé et qu'elle continuait à inverser des mots.

    - Deuxièmement, ils n'étaient plus enfermés dans un chariot, mais dans une gigantesque cité superbement bâtie. Et même si comme dans le chariot, ils ne pouvaient s'en échapper, au moins leurs esprits pouvaient vagabonder et, leurs yeux se repaitre de l'architecture et des fresques.

    - Et enfin, cela leur permettait de mieux saisir l'ampleur de la tache qui les attendait. Il n'y avait qu'une sortie connue, et malheureusement elle était désormais inutilisable. Il leur faudrait donc en trouver une autre, mais aussi survivre, entre la nourriture, peut être l'eau, mais aussi les possibles créatures ou habitants qui se terraient quelques parts.


    Ses explications terminées, la jeune femme commença à s'intéresser aux fresques et en tira ses conclusions. Souvent ses camarades devaient la sortir de ses "absences" lorsqu'elle s'intéressait trop longtemps à quelques choses. Ils devaient descendre et trouver une sortie !

    Elle eu un moment de nostalgie en repensant aux escaliers "magiques" de l'une de ses bibliothèques préférées et, fut alors prise d'une envie de s'enfermer dans une étude et de "dévorer" un nombre conséquent de livres. Peut être ces ruines renfermaient elles aussi une bibliothèque quelque part.

    Jetant un regard à Frissa:

    - Blessures feu ?

    Elle ne devait certainement pas connaitre le mot "brulure" mais le sens ne devrait pas échapper à ses compagnons.

    Ils devaient aussi penser à se reposer et à établir un plan pour essayer de se sortir de cette cité morte. Sans compter qu'elle voulait étudier ces potions, mais aussi le petit anneau qui tintait joyeusement dans sa poche intérieur.

    _________________
    Kathana e'Marish'Chala (Mage 3/Archiviste 2)
    Haut
      Profil  
     
     Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
    MessageMessage posté...: Dim 24 Jan 2016, 22:58 
    Aventurier épique
    Avatar de l’utilisateur
    Hors ligne

    Inscription: Mer 11 Mar 2015, 06:49
    Messages: 398
    PX: 13009
    Au fur et à mesure de sa descente, l’air était devenu vicié par le manque certain d’aération des lieux. Le duo atypique pouvait encore respirer convenablement mais pour combien de temps encore. En tant que nain, Inuik put déterminer à quelle profondeur il se trouvé par rapport à l’entrée. Le chiffre qui était annonçait dans le carnet ne semblait pas erroné au vue, de cette longue descente, de la taille de la statue et de son estimation plus que précise. Cette profondeur était tout bonnement vertigineuse.

    Quelques gouttes de sueur sur le front légèrement ridé d’Inuik commençait a perlé, peut être justement en raison de ce chiffre qu’il avait en tête mais aussi de la forte chaleur qui à présent flotter sur le bas de la cavité.
    Les bruits n’avaient plus les mêmes sons qu’au dehors. La couleur était absente. Il jeta un dernier regard sur le minuscule point lumineux qui émanait de tout en haut avant d’entamer les derniers dizaines de mètres qui le séparait de la terre ferme.

    La symétrie des éléments carrés du bas du gouffre était digne de la rigueur naine ce qui contrasté avec la parfaite rondeur des cercles que ma belle décrivait dans se descente le long de la colonnade. Le duo n’avait jamais volé si longtemps. Ce qui était le plus surprenant c’est qu’il avait voulu le faire du haut du Mont Cristal alors qu’il volait dans ses entrailles les plus sombres. Une première à coup sur pour un aigle polaire.


    « moins…4952m.. .4960m…»

    Plissant les yeux, Inuik put commençait à distingué quelque constructions, quelques mobiliers qui en avaient plus que le nom et quelques …rats…beaucoup de rats...trop de rats…

    « deux rats-3rats…aie,aie,aie »

    Rapidement, il ne put plus compter le nombre de la nuée grouillante, la vermine avait pris possession du sol. Le guerrier ne pouvait pas les entendre mais il connaissait leurs petits bruits horripilants, leurs habitudes de vie. Il détestait ces rongeurs en revanche il en connaissait une qui en raffolait.
    Ulutiu avait surement entendu l‘habitant du Grand Glacier au campement et lui avait livré la suite de l’encas de son volatile sur un plateau géant.

    Ma belle réagit en premier et cela sans même obéir aux ordres de son cavalier. Elle avait aussi son caractère et était très désobéissante parfois, surtout quand son instinct de chasse refaisait surface. Elle poussa un cri tonitruant avant de fondre dans le tas, serres en avant. Inuik fronça ses gros sourcils blancs, elle allait entendre parler de lui …s’ils en réchappaient.

    Immédiatement et par habitude, le guerrier colla ses deux petits pieds dans les étriers et serra les cuisses pour ne pas dire autre chose afin de ne faire qu’un avec sa monture. Brandissant sa hache de guerre, Inuik espérait de toutes ses forces que…

    _________________
    Inuik
    Haut
      Profil  
     
     Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
    MessageMessage posté...: Lun 25 Jan 2016, 23:39 
    Aventurier confirmé
    Avatar de l’utilisateur
    Hors ligne

    Inscription: Dim 29 Mar 2015, 09:22
    Messages: 128
    PX: 955
    Alors que la procession descendait l'escalier en hélice, Driss remarqua la splendeur de la statue, et la démesure avec laquelle ce personnage était représentait. Il était évident à ses yeux qu'il ne pouvait s'agir d'un personnage fictif tant les traits étaient détaillés et en même temps avec des petites irrégularités qui ne correspondaient en rien à ce qu'on aurait représenté d'une divinité ou d'une allégorie conceptuelle.

    Qui que fût ce nain, il était représenté glorifié, dans une majesté quasi surnaturelle, ce qui laissait croire qu'il devait être élevé au rang de noble ou de dirigeant suprême du peuple qui vivait ici autrefois. Il avait dû accomplir un grand exploit pour obtenir une telle reconnaissance, ou alors avait-il lancé un culte de la personnalité au point d'abrutir toute la population.

    Driss s'apprêtait à partager ses réflexions, quand, aux lectures de Kathana, il pût constater que ses hypothèses étaient confirmées par les carnets qu'ils avaient trouvés dans le campement de l'expédition disparue. Une certaine satisfaction l'emplit un moment d'orgueil, lui faisant esquisser un léger sourire, puis il revint à la réalité en se rappelant la situation telle qu'elle était vraiment : ils étaient enfermés dans des ruines, avec un stock de nourriture limité, et, pour l'instant, aucun indice sur une quelconque autre sortie possible. De plus, d'après, les carnets, une malédiction semblait pesait sur l'autre expédition qui avait perdu ses membres les uns après les autres. Et en regardant honnêtement leur propre groupe, ne suivaient-ils pas exactement leurs traces ? Après deux éléments déjà perdus, combien de temps avant d'en perdre un autre ?

    C'est alors qu'une angoisse lui monta l'esprit, il accéléra le pas.


    -J'ai un mauvais pressentiment. Les explorateurs que l'on recherche ont disparu les uns après les autres. Nous avons déjà perdu deux personnes, et maintenant, nous sommes aussi séparés du nain sur son oiseau. Il a prévu un signal pour nous prévenir s'il était en danger, mais nous n'avons rien pour le prévenir, lui. Nous devons le retrouver immédiatement, sans quoi nous risquons de devoir finir cette expédition à trois...

    ...Jusqu'à la prochaine disparition. Nous devons éviter à tout prix de nous séparer si nous ne voulons pas finir comme les autres.

    _________________
    Arrêtez de penser, je dois réfléchir.
    Driss Belhacen
    Haut
      Profil  
     
     Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
    MessageMessage posté...: Mar 26 Jan 2016, 21:25 
    Aventurier confirmé
    Avatar de l’utilisateur
    Hors ligne

    Inscription: Mer 15 Avr 2015, 23:14
    Messages: 118
    PX: 4934
    La Goliath avait écouté d’une oreille les propos sur les carnets, elle n’avait pas voulu y jeter un coup d’œil car elle ne savait pas lire et savait qu’elle n’aurait rien comprit. Lors de la descente la semi géante restait calme, son épée au poing et son esprit concentré sur toutes les indications lui paraissant suspectes. La taille de l’endroit était vraiment gigantesque et elle supposa que l’on pouvait se perdre aisément sans un minimum de précaution. Essayant de mémoriser les derniers endroits visité, elle fut sortit de sa réflexion par la magicienne au teint d’albâtre. Celle-ci parlait de mieux en mieux la langue commune depuis qu’elles s’étaient rencontrées pour la première fois dans le bureau de leur commanditaire. En y repensant la peau bleutée trouva là un certain respect pour la capacité d'apprentissage impressionnante de la suivante des arcanes. Elle demandait si les blessures étaient du au feu, ce à quoi Frissa s’empressa de répondre.

    - Ouep des brûlures, c’pas bien grave, j’connu pire. Après j’dis pas non pour qu’on s’trouve un p’tit coin pour s’reposer un peu.

    En disant ces mots, l’Ogolakanu se frotta aux endroits qui lui provoquait de petites douleurs vives en serrant légèrement les dents. Le barbu quand a lui devait cogiter dur et semblait lui aussi sur ses gardes. La barbare était entièrement d’accord avec ces propos, valait mieux éviter de se séparer dans cet endroit surtout que personne ne savait vraiment se repérer facilement ici.

    - C’possible que les autres soient tombés sur des monstres. Courant dans c’genre d’endroits. Les notes disent rien d’sus ?

    _________________
    Mes ancêtres seront vengés !!

    Fiche de la barbare
    Haut
      Profil  
     
     Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
    MessageMessage posté...: Jeu 28 Jan 2016, 20:07 
    Maitre de Jeu
    Avatar de l’utilisateur
    Hors ligne

    Inscription: Dim 03 Mai 2015, 23:10
    Messages: 3135
    PX:
    Fiche: Mes quêtes
    Plume de Scribe: 1 Plume
    Le trio

    Une marche interminable attendait les trois compères qui s'enfonçaient dans le gouffre sombre des ruines. Bientôt, il ne purent distinguer ni le fond ni le plafond, et ne faisaient que parcourir un escalier comme suspendu au bord d'un abîme. De la faible lueur de leurs cristaux, ils perdaient parfois de vue la statue immense, puis la retrouvaient lorsque le couloir passait derrière elle. Deux jours durant ils marchèrent, sans rencontrer âme qui vive. L'atmosphère se faisait plus lourde, plus moite et plus chaude. Après tout, ils s'enfonçaient au cœur d'une montagne… Quelques moisissures s'étaient développées dans les couloirs, recouvrant peu à peu les fresques.

    Ces dernières, comme ils l'avaient deviné auparavant, contaient l'histoire ― probablement romancée ― du nain de la statue. Avec le temps et l'observation accrue qu'on lui connaissait, Kathana, le nez toujours en l'air, avait pu noter que quelques personnages réapparaissaient régulièrement, pour ne finir que par être dans presque toutes les fresques. En comptant le nain, quatorze figures étaient là, une sorte de compagnie hétéroclite qui, tous ensembles, vivaient quelques aventures palpitantes dans lesquelles le nain avait une place prépondérante. Cependant, quelque chose clochait.
    Vers la fin de leur parcours, alors qu'ils devinaient les bruits de Ma Belle et d'Inuik, et percevaient même quelques ombres du fond, les fresques semblaient devenir plus… Lugubres, plus froides, plus graves. Malheureusement, l'événement qui mena à ce changement avait été masqué par un effondrement partiel du plafond sur plusieurs mètres de distance ― effondrement douteux, car reproduit à l'identique dans les deux couloirs. Les quatorze partaient dans ce qui semblait être un désert profond, pour en revenir victorieux. Cette victoire, célébrée durant plusieurs lunes, laissa la place à des scènes de meurtres, d'abandon, de délitement du groupe.
    Les fresques s'arrêtèrent ensuite, laissant plusieurs centaines de mètre de pierre nue les remplacer. L'ouvrage était certainement en cours de réalisation, soit parce que le nain était encore en vie, soit parce que les centaines de kilomètres à graver de manière si fine étaient un ouvrage digne de titans.

    La magicienne eut l'occasion, durant leurs pauses, de s’adonner à l'observation des effets personnels du majordome. Les différentes potions, elle n'en reconnu qu'une seule, une huile qui permettait à une arme de blesser les êtres mauvais plus facilement. Certainement utile contre les agents du mal, mais il fallait espérer n'en rencontrer aucun. L'anneau, lui, était tout aussi intéressant. Il était empreint de puissante magie, c'était certain, mais elle n'avait pour l'instant pas les moyens de savoir laquelle. Peut-être trouverait-elle ce qui lui manquait dans la cité ?

    En tout cas, toutes les salles qu'ils trouvaient étaient vides ; de tailles variables, leur mobilier généralement taillé dans la roche, elles étaient sobres, et certainement pas utilisées comme habitations. Probablement l'équipe d'archéologue avaient vidé l'endroit, salle par salle ; après-tout, ils avaient eu le temps de le faire. Mais aucune trace de potentielles victimes, aucun objet, aucune trace de sang, rien qui laissait penser que l'endroit avait été visité auparavant. Malheureusement, aucune d'elle ne menait vers la surface, et tout au mieux servait de passage entre les deux couloirs.

    Ils rencontrèrent finalement le fond, arrivant sur le côté d'une immense place, autrefois marché ou forum. La symétrie particulière des nains transparaissait dans cet édifice, et même le sol, bien que défoncé par endroits, avait été autrefois plat, proche de la perfection. Quelques carrés de terre abritaient des arbres asséchés par le temps et le manque d'eau ― autrefois amenées par des rigoles maintenant asséchées ―, des bancs de pierres taillaient trônaient ça et là, et des fontaines égayaient le tout. Le socle de la statue était immense, gravé et travaillé, une dizaine de mètre de haut de pur marbre en continuité avec la figure quasi-divine posée dessus.


      :HRP: Bon, comme précisé en HRP, on va attendre quelques posts que je fasse la partie avec Inuik, je vous indiquerai quand vous le rejoindrez.

      Test de Détection de Driss : 5 (d20) + 3 = 8
      Test de Détection de Frissa : 5 (d20) + 1 = 6
      Test de Détection de Kathana : 18 (d20) - 2 = 16

      -2 rations pour tout le monde (prises sur celles de Frissa)

      Identification des potions de Kathana :
      1. 8 (d20) + 9 = 17 contre DD 25 => Échec
      2. 7 (d20) + 9 = 16 contre DD 25 => Échec
      3. 9 (d20) + 9 = 18 contre DD 25 => Échec
      4. 9 (d20) + 9 = 18 contre DD 25 => Échec
      5. 5 (d20) + 9 = 14 contre DD 25 => Échec
      6. 18 (d20) + 9 = 27 contre DD 25 => C'est une huile d' (bonne, NLS 3)
      7. 11 (d20) + 9 = 20 contre DD 25 => Échec
      8. 10 (d20) + 9 = 19 contre DD 25 => Échec
      Détection de la magie sur anneau :
      1. Présence d'aura(s) magique(s)
      2. Une seule aura magique puissante
      3. Une aura magique puissante associée à l'anneau
        • Test d'art de la magie : 2 (d20) + 9 = 11 contre DD 15 + ? => Échec


    Inuik

    Alors qu'ils descendaient en trombe sur le tas d'immondes créatures cherchant à les accueillir à coup de dents, Ma Belle, toute excitée par la quantité de proies à se mettre dans le bec, fit un véritable carnage. De nombreux petits corps tombaient sans vie sous ses coups de griffe, et son premier passage fut extrêmement fructueux ― elle avait même pu récupérer quelques unes de ses victimes, un frugal repas pour les prochaines heures. Inuik put profiter du rase-motte de sa monture pour l'aider, plongeant simplement sa hache dans la masse grouillante, ils découpa les carcasses avec sa hache comme s'il la plongeait dans du beurre mou. Le reste des rongeurs ne demanda pas plus pour s'enfuir dans les ténèbres, laissant la place libre au nain polaire et à son aigle pour atterrir. Ils seraient tranquilles, pendant un temps au moins.

    Initiative :
    1. Inuik : 20 (d20) + 1 = 21
      • Indemne
      • Ma Belle :
        • Indemne
    2. Nuée de rats : ?
      • dispersée

    Round 0 :
    • Inuik :
      • Ma belle :
        • Test d'équitation : — (d20) + 14 + 2 = too much contre DD 10 => Réussite
        • Attaque en piqué : 19 (d20) + 7 = 26 contre ? => Réussite
          • Dégâts : [5, 3, 4] (d6 ; charge plongeante) + 4 = 16/2 (RD) ; la nuée est à X-8/X pv
      • Attaque au càc : 3 (d20) + 6 = 9 contre ? => Réussite
        • Dégâts : [5] (d8) + 4 = 9/2 (RD) = 5 ; la nuée est à X-13/X pv ; la nuée se disperse

    Notes : N/A

    Pas de carte

    _________________
    Image

    Mon meujeutage & mes règles maison (version : 14/12/2017)
    Mes quêtes et les cartes


    Mes personnages : Varelun / Zandaar / Arkeïos / Killian / Eir
    Haut
      Profil  
     
     Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
    MessageMessage posté...: Jeu 28 Jan 2016, 23:15 
    Aventurier épique
    Avatar de l’utilisateur
    Hors ligne

    Inscription: Mer 11 Mar 2015, 06:49
    Messages: 398
    PX: 13009
    Immédiatement le duo atypique entama un manœuvre d’atterrissage. Le nain était en colère contre Ma Belle. Malgré son efficacité, elle lui avait une fois encore désobéi ou plutôt agit de son propre chef. Le nain bouillonnait, l’adrénaline, ces vermines, les morts, la chaleur ? Allez savoir en tous cas il transpirait à moins que ce soit cette moiteur des bas-fonds qui s empreignez petit à petit dans les tissus de ses vêtements. Il pestait aussi marmonnant dans sa barde.

    - Vilaine…Ma belle…Vilaine…Tu sais que ce n’est pas bien! Pas bien du tout ! Du tout, noon mais je vais te …clouer le bec si tu continues …je veux plus t’entendre !

    Le rapace émit un léger piaillement aigue, presque étouffé. La colère du nain monta d’un cran. Il fallait qu’elle comprenne.

    - Non mais tu écoutes ce que je te dis !

    Le cavalier descendit de sa monture. Marmonnant encore, cela devenait incompressible, mélange de nain, de langue uluik, de géant, grossièreté, de sonorités gutturales venues de sa région. Bref il était en colère contre Ma belle. En posant les pieds à terre, la vue des rats l’écœura et lui fit comme on dit remettre les pieds sur terre. Quelle terre ? Il y avait quelque chose dans cette terre, déjà à l’entrée le nain avait remarqué quelque chose. Il rangea sa hache et prit une javeline. Ne jetant même pas un regard à sa monture, il lui lâcha un
    - PROTEGES !

    qui en disait long sur son montée en pression. Ma Belle ne broncha pas, plutôt occupée à plonger son bec dans un rongeur.

    _________________
    Inuik
    Haut
      Profil  
     
     Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
    MessageMessage posté...: Dim 31 Jan 2016, 22:03 
    Maitre de Jeu
    Avatar de l’utilisateur
    Hors ligne

    Inscription: Dim 03 Mai 2015, 23:10
    Messages: 3135
    PX:
    Fiche: Mes quêtes
    Plume de Scribe: 1 Plume
    Inuik

    Les hordes de rats se terraient, Inuik le percevait. Il les voyait, grouillants, se tenant à l'écart, évitant le super-prédateur qu'était Ma Belle à leurs yeux. Tant qu'elle serait là, Inuik semblait ne rien craindre de leur part, encore faudrait-il qu'il ne s'en éloigne pas trop.

    La place était, somme toute, inintéressante du point de vue d'un aventurier. Pratiquement rien n'avait survécu aux affres du temps, aux fouilles archéologiques, et aux rats. Non loin de la statue, dans un renfoncement, Inuik parvint à dénicher un lieu visiblement en train d'être fouillé. Quelques outils de la compagnie avaient été délaissés, autour de ce qui ressemblait à une charrette, ou plutôt à une échoppe mobile. Elle vendait probablement des armures et armes, Inuik retrouvant quelques têtes de marteau et de hache, mais dont le bois, rongé par le temps, n'avait pas résisté au poids du métal. Il put toutefois retrouver un marteau qui y avait résisté, mais un peu particulier. Le manche était en marbre, apparemment le même que celui de la statue, et la tête d'un acier rougeoyant mais étonnamment recouvert d'un croûte de sel assez développée… Du kheferu ! Un acier forgé à partir de substance extraite de météores. Ce métal ne valait pas forcément beaucoup d'or, mais il pouvait se rendre utile en certaines occasions.

    Le socle de la statue présentait plusieurs faces gravées, toutes en langage nain. Sur la face avant, seul un titre, en gros caractères, comme s'il voulait être imposé à la vue de tous : « Protecteur des ténèbres ». Le reste des faces visibles consistait en une longue liste de ses exploits et fonctions. Sous son titre, en une police si petite qu'il fallait se pencher le nez presque sur la roche pour la lire, une inscription disait « Fondateur de Dolthodur, Meneur des Quatorze Tueurs de la Bête. Que cette statue rappelle à jamais ce jour de gloire éternelle, cet Avènement des Quatorze. »

    Au pieds de l'immense effigie, Inuik put trouve la source des différents canaux d'irrigation, tous asséchés. L'atmosphère était pourtant humide, mais cela ne provenait visiblement pas de là. Trouver une source d'eau fraîche serait certainement compliqué dans les jours qui venaient, et cet assèchement ne présageait rien de bon.

    Enfin, au détour d'un énième cheminement de l'immense place, Inuik tomba par hasard sur une porte au sol. Un éboulis avait rendu l'endroit peu fiable, l'état du sol et de la porte de pierre défoncés en témoignant ; mais elle restait praticable, un échafaudage et des poutres de soutien étant en place, indiquant que l'équipe les avaient devancé. Inuik put également noter, non loin, le tas de pierres de l'éboulis, ainsi qu'une ancienne bougie usée, comme si ce tas représentait la tombe de quelqu'un.


      :HRP:
      Test de Fouille (échoppe mobile) : 15 (d20) + 2 = 17
      Test de Fouille (Place) : 14 (d20) + 2 = 16
      Test d'Artisanat : 19 (d20) + 4 = 23 => Marteau de guerre en Kheferu

      Si tu veux que je rajoute quelque chose, dis-le moi en HRP et j'éditerai.

    _________________
    Image

    Mon meujeutage & mes règles maison (version : 14/12/2017)
    Mes quêtes et les cartes


    Mes personnages : Varelun / Zandaar / Arkeïos / Killian / Eir
    Haut
      Profil  
     
     Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
    MessageMessage posté...: Lun 01 Fév 2016, 18:06 
    Aventurier épique
    Avatar de l’utilisateur
    Hors ligne

    Inscription: Mer 11 Mar 2015, 06:49
    Messages: 398
    PX: 13009
    A l’aide de sa javeline, Inuik piquait les cadavres de rats qu’il trouvait sur son passage pour en faire une brochette. Telle une petite fouine, il furetait dans les bas fonds des ruines de Doldothur. Cela s’avéra assez fructueux. Il est vrai que lorsqu’on a les yeux plus prés du sol que la moyenne ça permet de ne pas passer à coté de certaines choses.

    Les lieux, ici bas, d’après le carnet et de part sa propre constatation avaient été retournés, fouillé de fonds en comble. Il ne restait pas grand-chose d’utile. Tout était que pourriture, vermoulure et autre mot en ure qui n’était pas d’une grande valeur. Tout à l’exception de ce petit marteau que le nain polaire trouva prés d’une ancienne charrette ravagée par le temps. Le guerrier ôta le sel qui le recouvrait et s’en servit d’assaisonnement pour la brochette. La tête de l’arme ainsi mise à nue, le nain polaire reconnut immédiatement le minerai forgé de fer et de carbone.

    Un peu plus loin, arrivée au pied la statue, déjà qu’il ne se sentait pas grand, Inuik se sentit encore plus petit que d’habitude. Effectivement 77 cm contre 5 km, la différence était si l’on peut dire ainsi de taille.

    Chassant d’un revers de la main cette démesure, le nain ravala sa salive au vue du desséchement de la source. Il pesta à nouveau et se remit à chercher de quoi se rincer le gosier. Il avait lu dans le carnet qu’un des types de la précédente expédition avait un penchant pour la bière et depuis il cherchait le divin breuvage comme un fou, les yeux exorbités.


    " A voila ça doit être la dessous, mais où est ce qu'il les a planqué, satané soiffart, il a tout bu le salopiaud, il a rien laisser pour le bon Inuik, allez juste une petite pour la route, dommage que je n'ai plus mon gobelet en glace bleu, oui bien fraiche, bien mousseuse... "

    Le nain obnubilé par sa soif ne fit pas attention au monticule d'où il faisait valser à présent les pierres sous le regard étonné de Ma Belle.

    _________________
    Inuik
    Haut
      Profil  
     
     Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
    MessageMessage posté...: Jeu 04 Fév 2016, 00:58 
    Maitre de Jeu
    Avatar de l’utilisateur
    Hors ligne

    Inscription: Dim 03 Mai 2015, 23:10
    Messages: 3135
    PX:
    Fiche: Mes quêtes
    Plume de Scribe: 1 Plume
    Une fourmi aux bottes d'un titan de marbre, le sentiment d'Inuik pouvait se justifier. Le nain évoluait dans une salle gigantesque d'une cité encore plus grandiose ; il ne pouvait pas même voir au-delà des chevilles de la statue, tant la démesure atteignait des proportions presque ridicules dans cet environnement totalement noir.

    Plusieurs heures étaient passées, il pouvait le voir au fait que ses compagnons progressaient dans la descente. Ils avaient avalé pratiquement la moitié du chemin, selon son estimation. Un gros problème se faisait sentir lentement, au fur et à mesure des heures s'écoulant dans le sablier du temps. Combattre, être sur ses gardes, la fatigue que cela engendrait, le sel de son repas ― que certains gnomes auraient adoré ―, tout cela donnait soif. Inuik fouillait les lieux, son délire asséché montant. Un nain sans une bière dans l'estomac depuis quelques heures devenait victime de puissantes hallucinations, c'était bien connu. Le monticule funéraire en fit les frais, le nain le désossant petit à petit, pierre après pierre. Et quelle riche idée ! Si riche qu'il y trouva son bonheur. Après avoir déblayé quelques grosses pierres, un petit tonnelet apparu, bien calé, comme posé là consciemment. Il contenait toujours la bière qui y avait été entreposée ― offrande probable à un mort regretté. Mais ce n'est pas tout ce qu'il y trouva ; sous le tonnelet reposaient une demi-douzaine de bouteilles de vin, quelques bijoux d'une valeur certaine, ainsi qu'une amulette de bois.

    Maintenant, Inuik pouvait en être sûr, il s'agissait bien d'une tombe, ou d'un lieu sacré du moins, l'absence de corps sous les décombres ne lui laissant pas le loisir de choisir entre les deux. La nécessité de la boisson était compréhensible, mais irait-il jusqu'à profaner plus avant cette stèle par la bassesse de l'appât du gain ?


      :HRP:
      Test d'Estimation (bijoux) : 15 (d20) + 4 = 19 => 1000-1500 po en pierres et métaux précieux dans les offrandes.
      Test d'Estimation (vin) : 7 (d20) + 2 = 9 => une demi-douzaine de bouteilles de vin jolies à regarder. : )

      Je suggérerais de me dire en HRP si tu veux trouver plus de choses dans cette salle. Un dernier post, et j'introduit l'arrivée des autres dans ma réponse.

    _________________
    Image

    Mon meujeutage & mes règles maison (version : 14/12/2017)
    Mes quêtes et les cartes


    Mes personnages : Varelun / Zandaar / Arkeïos / Killian / Eir
    Haut
      Profil  
     
     Sujet du message: Re: Les ruines de Doltoduhr
    MessageMessage posté...: Jeu 04 Fév 2016, 18:36 
    Aventurier épique
    Avatar de l’utilisateur
    Hors ligne

    Inscription: Mer 11 Mar 2015, 06:49
    Messages: 398
    PX: 13009
    De ces petites mains et pieds, de tout sont corps, il fouillait, déblayait, poussait les pierres qui roulaient sur le bas du monticule. Le guerrier avait de la force malgré sa petite taille. Sa respiration s’accélérait, il transpirait à grosse goutte à présent. Avec la moiteur du tréfonds il commençait à sentir le nain pas très propre. Alors qu’il pensait avoir trouvé un garde mangé dans ce qui lui paraissait être un éboulis, Inuik s’arrêta dans son investigation à la vue d’objets de valeurs. Les choses prenaient une autre tournure.

    L’Inugaakalikurit pensait avoir trouvé la réserve du Père Liscis, ce qui n’était nullement le cas, quoi que. Ma Belle émit un dernier piaillement plus strident que le précédent. Ce qui eu l’effet de sortir Inuik de son état second. Heureusement car le nain venait de profaner quelque chose et sans cette alerte, il allait continuer à fouiller encore et encore. Il est toujours difficile d’étancher la soif d’un nain surtout leur soif de richesse.

    A présent face à ce tonneau, la tentation était si forte qu’un fil de bave apparut sur la commissure de ses lèvres charnues. Il épousseta ses mains l’une contre l autre et s’assit sur un petit caillou face à ses trouvailles, la mine plutôt inquiète.
    Conscient de la chose, il s’en voulait. A sa décharge il fallait dire que ce coin n’avait pas vraiment l’allure de ce qu’il était. Il remarqua et ramassa le reste de la bougie qui était tombé en contre bas.


    «La cupidité est un vilain défaut ! »

    Cette phrase mainte fois répétée par la mère d’Inuik résonnait de sens lorsque le guerrier approcha sa main tremblante de ses trouvailles. Il la retira immédiatement comme quand sa mère lui mettait une petite claque sur le dos de la main quand il se servait avant tout ses frères lors de la distribution de l’argent de poche. Il se caressa la main machinalement, la matriarche tapait si fort.

    Le guerrier était plutôt du genre réfléchie, il avait une certaine intelligence et compris qu’il ne devait pas prendre sans donner, sans honorer. Alors sur la pointe des pieds, il déposa la bougie sur le haut du tonnelet bien à la vue de tous ce coup ci et entama quelque mot.


    - Liscis, père Liscis, ceux qui t’ont enterré ici ne l’on pas fait à la hauteur de l’homme que tu étais, ni avec les honneurs, ni je suis sur comme tu aurais aimé qu’on le fasse. Tu avais l’air d’aimer les bonnes choses de la vie, le bon vin et la bonne bière.
    - Tu n’avais pas l’air d’être aimé de tous ici bas. Pourquoi ? Pourtant je suis sur que Dolgarek devait t’appréciait lui et qu’il aurait aimé partager un dernier verre avec toi.

    Le guerrier se saisit du marteau et du coté de la panne frappa fort sur le haut du tonnelet faisant jaillir la bière comme un geyser. Immanquablement le nain ne résista pas et se positionna dessous pour boire une bonne rasade puis il laissa l’alcool se reprendre comme une offrande, coulant dans les interstices de la pierre.

    - Et bien voila pour toi Père Liscis, que la bière coule à flot en ton honneur, je suis sur que c’est comme ça que tu aurais aimé qu’on célèbre ta mort. Repose en paix, personne ne meurt pour rien. Je t emprunte une bouteille que je boirais avec mes amis. Nous aussi avons eu des pertes et un peu de joie fera du bien à tout le monde. Ces quelques babioles aussi sont pour moi, avoue que je l’ai bien mérité en t offrant ce dernier verre et ces quelques mots. Père Liscis repose en paix tu l’as bien mérité.

    _________________
    Inuik
    Haut
      Profil  
     
    Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
    Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 320 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16  Suivante

    Heures au format UTC + 1 heure


    Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


    Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages
    Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
    Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

    Aller à: