Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Dernière visite le il y a moins d’une minute Nous sommes le Ven 23 Oct 2020, 04:11



 [ 122 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Ven 09 Jan 2015, 22:47 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 06 Sep 2012, 00:20
Messages: 1350
Localisation: Nantes
PX:
Si les premiers jours dans la forêt d'Emeraude s'était révélés être simplement de longues marches pénibles, cette fin de soirée rappela bien au groupe pourquoi après tant de temps l'île était encore sauvage et si peu explorer.

La décision de rester étant prise, le prêtre fit son office et guéri la plus grande partie des blessures reçu par ses prières. Imposant ses mains sur les plaies les plus graves seulement, le reste leur ferait de belle cicatrice à exhiber. Il expliqua pourquoi ce choix.


Si les loups devait attaquer ce soir, je préfère garder quelques réserves. Manger bien se soir, ça aidera à remettre sur pied votre corps.

L'halfelin prit alors la parole.

Je vais prendre un double tour de garde, reposez vous un maximum. Faudra juste que vous me laissiez dormir demain matin hein, pendant que vous rangerez le camp. Là je vais aller chercher du bois en plus grande quantité.

Puis il s'en alla en trottant vers les bois les plus proches. Polon sitôt guéri s'empressa de tendre à nouveau les cordes des tentes. Il se proposa également pour faire une double garde à la suite de d'Etilien, et qu'il réveillerait Clévarep pour prendre la suite. Les deux camarades semblait connaitre les besoins des individus doués d'aptitudes particulières.

Et il en fut donc ainsi et le groupe s'endormit dans ses conditions. La nuit fut tranquille, mais de temps en temps un hurlement se faisait entendre, rappelant la présence de la meute. C'est la pluie qui avait rapidement envahie l'espace sonore de la clairière, principalement le bruit qu'elle faisait sur la toile

Lorsque Polon réveilla Clévarep, les nuages étaient toujours là mais l'on voyait le ciel azur au delà. L'herbes était trempé et des grandes flaques boueuses s'étaient formées là où les monstres avaient surgis.

_________________
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Mar 13 Jan 2015, 23:29 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Oct 2008, 13:49
Messages: 670
PX: 5860
Sa période de transe terminée, Clévarep prit son tour de garde comme les autres. Il garda son arbalète armé près de lui au cas où, même s'il ne pensait pas vraiment s'en servir. Il garda un œil sur les trous d'où avaient jailli les monstres persuadés qu'ils allaient revenir un jour où l'autre. Il s'attela à garder le feu actif en dépit de la pluie car cela semblait avoir une certaine efficacité sur les loups et les autres animaux de la forêt jusqu'ici. L'attente était longue et stressante, mais après tout comme il se le disait à lui même. Il avait toujours le temps. Alors attendre un peu plus ou un peu moins n'y changeait rien. il en profita pour réfléchir à ce qui avait pu se passer aujourd'hui. Entre Zhalem qui ne subissait pratiquement pas les coups et les loups qui surveillaient d'un peu trop près leur groupe, il y avait de quoi réfléchir.

*On joue avec le feu là. On dort sur des bestioles qui auraient pu nous couper en deux d'un seul coup. Enfin sauf peau de métal là et toi qui flottait en l'air. D'ailleurs tu serais resté combien de temps en l'air comme ça hein ?

Clévarep ne prit même pas la peine de répondre car Chrysalis connaissait la réponse à sa question. Il se dit néanmoins que leur groupe recélait des surprises inattendues et qu'il faudrait l'observer plus attentivement Alors que le matin était sur le point de venir, il commença à ranger le campement juste avant de réveiller les autres. Plus vite il partirait, plus vite il se sentirait mieux.

_________________
Le voyage que j'ai préféré ? C'est toujours le prochain que j'entreprendrai certainement.

Ma fiche
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Jeu 15 Jan 2015, 22:12 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Aoû 2009, 01:23
Messages: 586
Localisation: promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
PX: 5760
L'élian s'était enfoncé dans sa tente avec une confiance que la plupart ne partageaient pas. Il connaissait pour sa part, les habitudes de ces bestioles et était convaincu qu'elles ne reparaîtraient pas de sitôt. Quant aux loups, s'ils avaient voulu les attaquer, ils n'auraient pas pris la peine d'attendre la nuit : c'était des animaux, des prédateurs, ils étaient sur leur territoire et en supériorité numérique. Ils n'avaient aucune raison de s'être détournés comme ils l'avaient fait. Ils n'avaient donc aucune raison d'attaquer plus tard dans la nuit.

La vraie question qui le tourmentait bien davantage était de savoir quelle frontière ils ne devraient pas dépasser sous peine de se voir assaillis par les meutes... Sera-ce une limite physique, géographique ? Ou le respect d'un pacte de non agression, une mutuelle entente tacite ?

Sa transe régénératrice avait refermé une partie de ses plaies mais ses forces psychiques avaient trop été malmenées pour lui permettre d'aller au bout du processus. Il avait été plus important de veiller à reconstituer l'intégralité de sa réserve de puissance en vue des épreuves inconnues à venir que de se concentrer sur des bobos certes douloureux mais non létaux. Une belle cicatrice rosée ornait donc son cou et sa joue, là où l'acide de l'ankheg l'avait frappé, lorsqu'il salua Iliane :


_ Bien le bonjour, Iliane. Vous avez bien dormi ? Demanda-t-il. Clévarep, salua-t-il son confrère psion d'un signe de tête.

Il prit place près des braises du feu de camp et extirpa de quoi grignoter de sa besace. Et entre deux bouchées, il fit part de ses réflexions à ses camarades :


_ Si les loups ne nous ont pas attaqués cette nuit, quelque chose me dit que nous devrions prendre garde au chemin que l'on empruntera. Ils gardent le territoire de quelqu'un ou quelque chose qui les empêchent de nous dévorer. Il serait avisé de nous efforcer de ne rien abimer de vivant dans ce territoire : s'ils nous voient comme des ennemis, on risque d'avoir des ennuis. Probablement davantage encore que la mésaventure d'hier soir. Peut-être est-ce là l'erreur qu'ont commise les membres du groupe précédent ?

La cicatrice de sa joue lui fit tirer la grimace : mastiquer fit craqueler la berge de la plaie et un filet sanguinolent s'en échappa. Zahlem sortit un mouchoir pour tamponner le sang bien rouge.

_ Avez-vous prié ce matin, mes frères ? Demanda-t-il, troquant le funeste sujet pour quelque chose de plus réjouissant. Je n'en pas encore eu le loisir pour ma part. Pourquoi ne pas joindre nos hommages ? Si vous le voulez, tant que les autres se reposent, nous devrions communier avec Oghma. Qu'en dites-vous ?

_________________
"La connaissance confère le pouvoir et le pouvoir apporte la liberté."
Zahlem, télépathe [ points psi : 15 / 19 ]
Rahzel
Ménagerie d'Izual Rhenius


Zauntii
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Dim 18 Jan 2015, 01:28 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 06 Sep 2012, 00:20
Messages: 1350
Localisation: Nantes
PX:
Iliane émergea de sa tente la mine enfariné, ce qui assorti à son jeune age dénotait terriblement dans cet environnement sauvage.

Bon sang qu'elle nuit épouvantable. J'aurais du prendre ces tentes elfique comme ils l'ont fait. On aurait trop eu à se soucier des attaques de nuit. Hum, j'ai l'impression d'avoir trente ans. Mais il me plairait de prier avec vous. Laissons dormir les autres.

Installant sa couverture sur l'herbe proche encore mouillé il invita d'un geste ce qui le souhait à prendre place. Bien que silencieux se moment fut une profonde communion. Sur la fin de la séance une image s'imposa au participant, un parchemin leur apparut en esprit et il sembla commencer à brûler par le centre, doucement un trou noir s'y forma.

C'est signe que nous devons nous hâter. Nous n'avons pas le choix de toute façon. Nous sommes sur LA route maintenant.

Le prêtre et seulement lui avait l'aire essouffler et finissant sa phrase en un murmure il attraper son outre toute proche et en versant de l'eau dans sa main il s'en tapota le visage. Puis il se leva, accélérant les préparatifs de départ.

Etilien et Polon furent réveiller les derniers et Florin était capable de marcher au moins à la vitesse de l'halfelin dit il. Et c'est avec une heure d'avance sur l'horaire habituel du départ que le groupe se remit en marche sur l'ordre du rôdeur. Il avait du pour cela s'expliquer pour mettre tout le monde d'accord.


Les loups ont déjà eu à faire aux ankhegs, c'est sûr. C'est étonnant que votre homme n'en parle pas dans son journal, mais avec tout le bruit que doit faire un expédition pareil, ça se comprend. C'est peut être aussi pour ça que les loups les ont attaqués. Hum, il n'y a pas q'un loup de mort à leur tête Iliane. Nous avons deux jours avant de pouvoir trouver la grotte qu'ils ont prise vos gars. Ce soir nous nous attacherons aux arbres en hauteur. Faisons un maximum de route en plein jours, c'est là ou c'est le plus sûr.

.........

C'est seulement quand le soleil disparut, une demi lune brillant dans un ciel dégagé, que des arbres furent trouver pour y passer la nuit. Chose remarquable, aucun loup ne semblait poursuivre la troupe. Florin stoppa la compagnie fit monter tout le monde pour la nuit. Iliane jeta un sort d'alarme et dit à tout le monde de se reposer.

Je vais vérifier les noeuds de tout le monde. Une chute de cinq mètre ça peut faire mal.

C'est Etilien qui venait de parler. Polon lui regarda tout le monde se demandant tout à coup si il voulait monter finalement. Il semblait fatigué.

_________________
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Mer 21 Jan 2015, 06:27 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Aoû 2009, 01:23
Messages: 586
Localisation: promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
PX: 5760
La prière du matin le remplit d'allégresse : ça n'était pas pareil de rendre louange à sa divinité en solitaire. La célébration évoqua des souvenirs agréables à l'esprit du psion, des souvenirs d'une autre vie qu'il prisait et s'évertuait à maintenir vivants bien qu'ils s'effilochassent avec le temps. C'était le triste sort que réservait la nouvelle vie d'élian à la mémoire de l'humain qu'il avait été.

Triste ? Certes, pour Zahlem. Bien qu'il tira une grande fierté de sa nouvelle nature. Ses dons de télépathe lui avaient néanmoins permis de conserver en bien meilleur état cette mémoire en voie d'extinction ; nombre des camarades de sa génération avaient abandonnés ou simplement perdus tout souvenir de leur ancienne vie dans le processus. Lui, faisait de gros efforts et disposait de la maîtrise des méandres de l'esprit, ce qui ne manquait pas de l'avantager dans cette tâche.

Et il se souvenait parfaitement qu'il avait été à deux doigts d'embrasser la prêtrise aux côtés de son vieux mentor, le prêtre scribe Partalmus. Un vieux gaillard plein de sagesse et un conteur hors pair. Le destin en avait décidé autrement...

Toute la sainte journée, il les avait guettés se retournant souvent et sursautant au moindre bruit suspect. Mais pas un des canis lupus aperçus la veille n'avait pointé le bout de son nez que déjà ils voyaient la lune poindre dans la luminosité déclinante. C'était étonnant... Comme s'en était douté le psion, ils étaient retenus par quelque chose. Il avait interrogé le rôdeur au sujet de sa mention d'un "loup de mort", une créature qu'il ne connaissait pas. Du moins, l'avait-il cru avant qu'il ne la lui décrive : il avait l'insigne "honneur" d'en avoir déjà rencontré un, aux côtés de Ishaa, de Kate et des anciens compagnons qu'il avait dû quitter précipitamment. C'était donc cette bête-là qui irradiait d'une lueur malsaine, qu'ils avaient combattus dans une autre partie de cette forêt insulaire...

La journée s'achevant, ils optèrent cette fois pour le refuge des arbres. Le plan lui semblait bon et il approuvait grandement pour sa part l'idée de ne pas traîner sur ce sol humide et dangereux. Zahlem ne savait pas vaincre la pesanteur comme son confrère Clévarep et n'avait de surcroît jamais été bon grimpeur. Une gageure pour arriver jusque sur les solides branches, hôtesses de leur nuit. Mais une fois installé, il goûta rapidement un peu de repos.

Il proposa de prendre sa veille quatre heures après : il argua du fait qu'il n'arrivait pas à trouver le sommeil bien longtemps en ces lieux sauvages, précisant que ses dons particuliers n'appelaient pas davantage de repos, pour justifier un repos si court. Quatre heures lui suffisaient de toute manière : c'était sa nature d'élian.

Bien installé, il se laissa dériver dans les projections psycho-corporelles qu'il avait appris à maîtriser depuis plus d'une décennie à présent. Il prit possession de ses mécanismes de régénération, orientant le flux vital vers les zones meurtries, tendues ou fatiguées par l'usage courant. Avec une intention parfaite de rééquilibration des processus vitaux, il infusa son essence charnelle d'énergie ressentant chaque parcelle la plus infime de son être : son corps et son esprit seraient bientôt comme neuf...

_________________
"La connaissance confère le pouvoir et le pouvoir apporte la liberté."
Zahlem, télépathe [ points psi : 15 / 19 ]
Rahzel
Ménagerie d'Izual Rhenius


Zauntii
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Dim 25 Jan 2015, 20:48 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Oct 2008, 13:49
Messages: 670
PX: 5860
Clévarep se joignit à la cérémonie religieuse respectueusement. Il ne se rappelait plus vraiment pourquoi, car il avait perdu une partie de son passé mais il savait que cela était important. L'être quasi immortel qu'il était rendait hommage au dieu qui selon lui le représentait le plus.
Bien après tout cela Clévarep regarda tout le monde vaquer à ses occupations. Le sujet qui revenait sans cesse était les loups. Si présents et pourtant absents du journal comme il l'avait été remarqué. Était-ce parce qu'ils étaient arrivés ensuite ? Ils auraient pu tout aussi bien être là comme ils l'avaient fait avec eux. Spectateurs attentifs et privilégiés. Cependant, toutes ces considérations ne répondait pas à la question du pourquoi de leur présence actuelle. Ne pensant pas trouver la réponse à sa question, il passa la journée à divaguer et à s'occuper du convoi qu'ils formaient.
Le soir venant il fit comme tout le monde. Il s'installa dans l'arbre, s'attacha juste pour ne pas tomber et se prépara pour son repos. Dans ses souvenirs, il se rappelait comment il dormait quand il était encore humain. Il se rappelait un ciel étoilé, la chevelure de Séluné et l'étrange paysage qui se dessinait autour de lui. Seulement ce rêve n'allait jamais plus loin, comme si volontairement il avait voulu l'oublier. C'était pour cela qu'il parcourait le monde. Il voulait se souvenir.

_________________
Le voyage que j'ai préféré ? C'est toujours le prochain que j'entreprendrai certainement.

Ma fiche
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Mar 27 Jan 2015, 05:13 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 06 Sep 2012, 00:20
Messages: 1350
Localisation: Nantes
PX:
La situation n'était pas confortable pour se groupe dont le but était déjà de porter secoure. Mais Iliane faisait parler ça foi et si le groupe pouvait se nourrir ce soir, c'était de son fait.

Les rations étaient fini et Florin n'avait pas chercher de nourriture vu le rythme de marche de la journée. D'autant que ses efforts pour avancer lui donnait à peine la cadence d'Etilien. Et si la corde à noeuds avait faciliter l'escalade et leur donnait une certaine sécurité, les branches de leurs refuges étaient tout sauf confortable. D'autant que les hurlements ponctuels leur offraient une nuit peu reposante sans heure de sommeil continu.

Bien que la nuit se passa sans conflits, les groupes s'éveilla bien las. Et la journée reprit comme la précédente, à fuir cette menace. Lorsque qu'ils firent halte pour manger le midi à la demande de l'halfelin, celui ci allait s'effondrer sous l'épuisement à cause du rythme soutenue. Le reste du groupe n'en menait pas large non plus et d'un hurlement les loups se rappelèrent à leur bon souvenir, mais allaient t'ils attaquer aujourd'hui.

Après une demi heure d'arrêt, Iliane demanda de se remettre en route, la vision qu'il avait eu lors de la prière faite en groupe le troublait.


:HRP:
Vous subissez l'altération épuiser du fait d'une marche forcé demander par Iliane pour trouver le refuge, une grotte, que mentionnent les documents récupéré sur le voyage précédent.

Épuisé: Le personnage voit sa vitesse de déplacement réduite de moitié et il subit un malus de –6 en Force et en Dextérité. Un personnage épuisé redevient fatigué au bout d’une heure de repos total. Un individu fatigué devient épuisé dès qu’il fait quoi que ce soit de fatigant.

Fatigué: Un personnage fatigué est incapable de courir et de charger. Il subit un malus de –2 en Force et en Dextérité. La fatigue disparaît au bout de 8 heures de repos total. Un individu fatigué devient épuisé dès qu’il fait quoi que ce soit de fatigant.

_________________
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Mar 27 Jan 2015, 21:21 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Aoû 2009, 01:23
Messages: 586
Localisation: promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
PX: 5760
L'aventure n'avait rien d'une promenade de santé... C'était ce genre de pensées qui traversait l'esprit du télépathe lorsqu'il laissait libre court à l'expression spontanée de son dialogue intérieur. Cela et un amoncellement de plaintes et de doutes de toutes sortes, fruits de douleurs articulaires et de fatigue généralisée dans un contexte de manque de repos. La mauvaise humeur...

La mauvaise humeur... C'était ainsi que les hommes-médecines herboristes des régions rurales désignaient les fluides autant que l'état émotionnel. Pour eux, ils étaient intimement liés, le psychisme perturbant le fluidique, le fluide empêchant la clarté du psychisme. Zahlem avait pu vérifier durant son éducation en tant que Nouveau-Créé à quel point cette constatation était fondée : durant les premiers temps après le Rituel, il avait été soumis à toutes sortes d'épreuves mentales et physiques exténuantes visant à éveiller les potentiels intrinsèques de sa nouvelle essence éliane. Il fallait maltraiter le corps et l'esprit pour que la volonté découvre ces ressources cachées. Il fallait autant tuer l'humain physiquement que mentalement, le pousser au-delà de tout ce qu'il croyait que sa chair et son esprit pouvait encaisser afin qu'il ne reste plus que le recours aux dons secrets de l'essence éliane : c'était ainsi que l'on pouvait dépasser les limites résiduelles héritées de l'esprit humain, celles qui soufflaient encore au Nouveau-Créé dans les premiers temps qu'il ne pouvait les supplanter sans mourir.

Et dans ces états de souffrance, exténué, brisé, physiquement et moralement, le "mauvais sang" était autant le produit des maltraitances que des mauvaises pensées. La plainte, le doute, le regret, la haine contre son bourreau, la culpabilité... toutes les influences psychiques les plus avilies engloutissaient alors le flux des pensées et s'insinuaient en son sein y délivrant continuellement des litanies désespérantes. Il fallait pouvoir supporter l'affaiblissement physique tandis que le dialogue intérieur vous soufflait sans cesse à quel point tout cela était douloureux, injuste et insupportable...

Les dons psioniques naissaient d'une parfaite maîtrise de l'esprit. Et la porte menant à leur compréhension n'était accessible que lorsque l'on parvenait à faire taire ses pensées. Du silence naissait le vide, un vide qui purgeait subséquemment la conscience de toute plainte, du souci de soi. Et ce vide pouvait alors accueillir le pouvoir. Aussi, pour un psion, était-il aussi simple de faire taire ses pensées que de se gratter la tête. Mais ce flux babillard était tenace et à la moindre déviation de la concentration il ressurgissait comme une fuite qu'il fallait sans cesse colmater d'une main ferme. A fortiori, dans un contexte de souffrance physique.

Aussi poussée que fut sa maîtrise de ses processus cognitifs, Zahlem n'en était pas moins physiquement exténué. Il n'avait pas pu se reposer convenablement et ils devaient maintenant avancer à toute allure, poussés toujours plus avant par la vision d'Iliane. En y regardant de plus près, il constata que certains de ses compagnons souffraient bien davantage que lui. Il était maigre et gringalet mais il était endurant contrairement à ce que laissait suggérer son apparence. Un physique taillé pour les efforts long et réguliers.

Inquiet, il décida qu'il devait parler au jeune prêtre. Au moment du repas, il le prit à part et lui exprima ses doutes à voix basse.


_ Iliane... commença-t-il, hésitant, nous sommes épuisés. Regarde Florin notre guide et le petit Etilien... Si les loups ou d'autres dangers choisissent cette soirée pour nous tomber dessus nous aurons bien des difficultés à nous défendre correctement. Il faut qu'on se repose. Penses-tu réellement que nous atteindrons un refuge viable pour cette nuit ?

_ L'autre option consiste à commencer dès maintenant à chercher une position aisément défendable afin de passer une bonne nuit et repartir demain dans de bonnes conditions... J'ai bien conscience que le temps presse mais... à quoi cela servirait-il d'arriver à bon port si la moitié de notre équipe a été décimée ?

_________________
"La connaissance confère le pouvoir et le pouvoir apporte la liberté."
Zahlem, télépathe [ points psi : 15 / 19 ]
Rahzel
Ménagerie d'Izual Rhenius


Zauntii
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Dim 01 Fév 2015, 01:49 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 06 Sep 2012, 00:20
Messages: 1350
Localisation: Nantes
PX:
Le prêtre regarda ses camarades, et soupirant aux sages paroles du psion, acquiesça. Réfléchissant il finit par dire.

En effet, la grotte aurait été pour demain. On aura pas d'abris d'ici là. On sera aussi bien ici. Faisons un peu de ménage ici. Préparons plusieurs foyers et faisons sécher des branches pour qu'elles prennent feu vite, si on est attaqué, ça les maintiendra à l'écart. Evitons les tentes mieux vos ne pas être pris par surprise dedans. Clévarep tu pourrais voler là haut? Cette arbre est grand et les branche large et solide on dirait, Etilien tirer de là.

Iliane avait vite repris ses esprits et s'organisait maintenant. Florin avait approuvé ses choix et s'en était aller à quelques mètres voir ce qu'il pouvait trouver, et le regard plein de malice de l'halfelin en disait long sur ce qu'il pensait. Polon enleva son armure posant le tout contre un arbre et fit des petits tas de bois avec ce qu'il trouvait à proximité.

Restait voir ce qu'en pensait les deux autres têtes pensantes du groupe, mais le terrain était finalement de qualité pour ce poser. En effet le groupe s'était arrêté dans une dépression légère en haut d'une petite butte. La visibilité était bonne en journée et on voyait assez loin.

Il ne fallut pas longtemps à Florin pour trouver des traces de loups, et fraîches datant au plus d'un jours. Une demi douzaine de loups était passé par là finalement. Cette information, le disciple d'Oghma ne savait qu'en retirer.

_________________
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Dim 01 Fév 2015, 21:00 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Aoû 2009, 01:23
Messages: 586
Localisation: promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
PX: 5760
Satisfait que sa suggestion ne soit pas tombée dans l'oreille d'un sourd, l'estime de Zahlem pour le jeune prêtre s'en trouva renforcée : il ferait un excellent meneur avec un peu plus d'expérience, pour le clergé du Lieur.

Après un frugal repas, il aida à la collecte du bois, répartissant les tas de la manière la plus judicieuse possible. Disposant des broussailles, des écorces et autres matériaux facilement inflammables, il veilla à ce que les feux soient conçus de telle sorte qu'ils s'embrasent rapidement en cas d'attaque.

Puis, il proposa de fabriquer des murs végétaux avec les branchages de buissons épais afin de camoufler leur campement. Ce n'était guère compliqué : il suffisait de couper de jeunes branches et des les entremêler grossièrement à la manière des tisserandes, pour obtenir des pans verdoyants qui, disposés debout, masqueraient le gros de leur campement aux yeux des prédateurs. A défaut de les soustraire à leur odorat...

Il s'activa un bon moment, jouissant d'une meilleure forme que certains de ses camarades et quand ils estimèrent avoir assuré la sécurité, il demanda à récupérer son manque de repos.


_ Je ne dors pas beaucoup. Laissez-moi quatre heures et je veillerai toute cette nuit. Je peux allumer les feux en un instant en cas de problème.

_________________
"La connaissance confère le pouvoir et le pouvoir apporte la liberté."
Zahlem, télépathe [ points psi : 15 / 19 ]
Rahzel
Ménagerie d'Izual Rhenius


Zauntii
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Mar 03 Fév 2015, 01:01 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Oct 2008, 13:49
Messages: 670
PX: 5860
Voler ? Pas encore mais oui c'est dans mes cordes. Je pourrais même vous permettre de faire comme moi si un jour vous le souhaitez.

Clévarep profita du temps qui lui restait ensuite pour se reposer. Il se sentait vidé de ses forces et était tout heureux de cette période de repos. Il aida du mieux qu'il le put quand même afin de soulager et surtout de réduire les efforts de chacun. Après cela, il se prépara à la nuit. La proposition d'Izual était généreuse. Lui même dormait peu, et par expérience il savait que, elfe mis à part, seuls ceux de sa race dormaient à peine quelques heures. Cependant, il avait déjà entendu parlé d'objet magique qui permettait de raccourcir le temps de sommeil et se demandait si Izual ne possédait pas l'un d'eux. Cela aurait pu aussi expliquer sa spectaculaire guérison en si peu de temps.

Un objet bien pratique. Il faudrait en savoir un peu plus ou à défaut s'en procurer un aussi. Il faudra en discuter.

L'idée trottait dans la tête du nomade. Une solution pour pouvoir discuter avec Izual serait de l'accompagner dans sa vieille. Après tout, lui aussi n'avait que quatre heures à "dormir".

Et bien pour éviter que vous ne soyez seul je pourrais veiller avec vous.

_________________
Le voyage que j'ai préféré ? C'est toujours le prochain que j'entreprendrai certainement.

Ma fiche
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Mar 03 Fév 2015, 03:09 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Aoû 2009, 01:23
Messages: 586
Localisation: promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
PX: 5760
Zahlem tourna vers Clévarep un regard curieux dans lequel se lisait un mélange d'étonnement et de satisfaction : quelque chose dans cette proposition lui suggérait qu'elle relevait davantage de la recherche d'une occasion pour discuter avec son homologue que d'une organisation stratégique des tours de garde. Le télépathe était un fin psychologue. Il acquiesça d'un signe de tête entendu : il était vrai qu'ils n'avaient pas eu beaucoup d'occasion d'échanger concernant leur Art commun. Ils badinaient certes... comme avec chacun des autres compagnons de cette quête. Mais ils parlaient de tout et de rien, s'attardant surtout sur des options tactiques ; cheminer, poser les camps et s'inquiéter des prédateurs suffisaient déjà à satisfaire leurs maigres besoins de converser...

_ Ainsi soit-il. Avec plaisir, Clévarep, confirma-t-il à son homologue. Je vais de ce pas prendre du repos, alors. A tout à l'heure.

Puisque l'affaire était entendu, si personne n'y voyait d'inconvénient, il alla s'installer sur sa paillasse enseveli sous sa chaude couverture de laine. Il avait de gros déséquilibres internes à évaluer et corriger, ses tissus charnels étant chargés de toxiques et son essence subtile circulait mal. Rien d'insurmontable néanmoins pour ses dons d'élian. Il serait bientôt pareil à son premier jour dans cette nouvelle forme de vie psionique...

_________________
"La connaissance confère le pouvoir et le pouvoir apporte la liberté."
Zahlem, télépathe [ points psi : 15 / 19 ]
Rahzel
Ménagerie d'Izual Rhenius


Zauntii
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Mar 03 Fév 2015, 19:09 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 06 Sep 2012, 00:20
Messages: 1350
Localisation: Nantes
PX:
Le groupe finit les préparatifs pour tenter de passer la nuit la plus tranquille possible. Florin prit la peine de réaliser la proposition de Zahlem. Il améliora l'idée d'une armature qu'il confectionna à l'aide de morceaux de ficelles.

La légère dépression dans laquelle ils s'installaient semblait être une cuvette assez large avec son point le plus bas au centre. Etilien informa ses camarades d'une étrangeté. Venant du nord la frondaison semblait dense à l'exception d'une sorte de tunnel légèrement obstrué dont les limites étaient bordé de branches brisées.

Trois feus entouraient le campement et des torches artisanales était prêt à l'emploie à côté. Des tas de bois bien remplie permettraient de tenir les feus jusqu'au petit jours. Le problème tournait autour de la nourriture. Le rôdeur n'avait pas réussit à trouver de la nourriture pour chacun aujourd'hui. Il en manquait pour une personne. Il avait également installer au mieux l'halfelin et le prêtre. La nuit s'annonçait proche quand les compagnons n'avait plus rien à faire. Mais la fatigue était toujours présente. Et il était l'heure du repas quand Florin dit avec un sourire mis figue mis raisins.


Y'en à un qui n'a pas faim?

_________________
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Jeu 05 Fév 2015, 19:11 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Aoû 2009, 01:23
Messages: 586
Localisation: promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
PX: 5760
La remarque de Florin ulcéra le psion : qu'était-ce donc que cet esprit de camaraderie qui pousserait un groupe à laisser jeûner l'un des siens tandis que les autres mangeraient à leur faim ? Depuis quand, lorsque la nourriture venait à manquer, faisait-on d'un compagnon un laissé pour compte ? Ne suffisait-il point de rationner tout le monde d'une petite partie pour que chacun n'ait point le ventre vide plutôt que quelques privilégiés l'aient bien plein ?

Regardant d'abord le rôdeur avec une certaine animosité, Zahlem, qui se savait pouvoir se passer de nourriture, constata combien maigres étaient leurs ressources : il ne s'agissait guère d'un vrai repas mais plutôt déjà d'une ration de survie minimale et, effectivement, c'était compliqué de nourrir tout le monde avec si peu. Mais cela ne justifiait nullement ce comportement de crevard !


_ Alors tu penses que l'un de nous ne mérite pas sa part peut-être, Florin ? Et qui donc a démérité selon toi ? Qui donc se passera de nourriture ? N'avons-nous pas tous trimé ensemble aujourd'hui et les jours passés ?

Il le regarda avec un air farouche, ses yeux verts émeraudes étincelant dans la luminosité crépusculaire ; ce regard pénétrant, surnaturel devait remémorer au rôdeur les étranges pouvoirs du gringalet rouquin dont il avait fait la démonstration sur les ankhegs. On ne badinait pas avec les psions surtout lorsqu'ils pouvaient broyer votre esprit en un clin d’œil...

Enfin... ce n'était nullement l'intention de Zahlem : il n'avait pour souci que l'équité, seul gage d'équilibre et de bonne entente dans le groupe et elle devait être préservée coûte que coûte. Les privations, si elles étaient partagées, rendaient chacun plus fort. On se serrait les coudes dans l'adversité ; cela pouvait être le ciment d'une solide camaraderie. Mais si ces privations ne devaient s’appesantir que sur une seule tête, elles ne feraient qu'attiser jalousie et rancœurs. Un très mauvais calcul pour l'harmonie de l'ensemble...


_ Quand bien même il ne devait y avoir qu'une seule pomme à partager ce soir, il y aurait six part, reprit-il calmement mais d'un ton ferme. Pas une de moins. Tout autre option est inenvisageable. Sommes-nous d'accord ?

Ce n'était ni un ordre ni une menace mais ça avait toute l'apparence de l'irrévocable. Bien que pas spécialement porté sur les bondieuseries, Zahlem avait un grand sens de l'équité. Ce genre de favoritisme l'outrait profondément...

_________________
"La connaissance confère le pouvoir et le pouvoir apporte la liberté."
Zahlem, télépathe [ points psi : 15 / 19 ]
Rahzel
Ménagerie d'Izual Rhenius


Zauntii
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Jeu 05 Fév 2015, 19:49 
Maitre de Jeu
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Jeu 06 Sep 2012, 00:20
Messages: 1350
Localisation: Nantes
PX:
Le rôdeur n'avait même pas eu le temps de sourire après sa remarque, qui peut être n'était pas des plus fine. Mais s'était sans compter sur son épuisement. Il n'avait même pas la force de levé là main pour arrêter le télépathe de parler, aussi le laissa t'il finir avant de prendre la parole.

Rah Zahlem s'est bon, je suis épuisé là. Détends toi, j'ai tué personne. Désolé je voulais faire un brin d'humour, bien sûr qu'on partage. Allé repose toi tu seras moins ronchon.

Florin se laissa tombé au sol et tendit le bras en signe d'apaisement.

Si ils viennent maintenant, je sais pas si je pourrais lever mon épée. Aller reposez vous et servez vous.

Tout le monde repris son activité, principalement être assis, seul Iliane qui avait laché son livre durant l'échange se leva pour parlé.

Ce soir nous mangerons bien, reprenez des forces.

Après une longue prière de plusieurs minutes, un grand nombre d'aliments et d'eau apparut sur la couverture qu'il avait étendu et dans les divers récipient qu'il avait placé là.

Nous devrons avancé vite demain.

_________________
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Jeu 05 Fév 2015, 20:10 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Aoû 2009, 01:23
Messages: 586
Localisation: promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
PX: 5760
Devant les gestes apaisants de leur guide, Zahlem se sentit un peu bête d'avoir pris trop facilement la mouche : l'humour n'avait jamais été sa spécialité à lui le rat de bibliothèque. Il n'avait pas su saisir le trait d'esprit de son camarade. Et il s'en voulut :

_ Désolé... je suis un peu à cran, faut croire... avec ces satanés loups qui rôdent... enfin, tu comprends... dit-il avec un pauvre sourire aux dents tordues en s'éloignant du rôdeur.

Il s'affala sur le sol et attendit que la promesse de libations correctes soit exaucée par le divin patron d'Iliane. Et lorsque le miracle s'accomplit, il mangea de bon cœur avec le reste de la troupe. Une fois rassasié, il s'allongea complètement s'élançant vers sa transe quotidienne.

_________________
"La connaissance confère le pouvoir et le pouvoir apporte la liberté."
Zahlem, télépathe [ points psi : 15 / 19 ]
Rahzel
Ménagerie d'Izual Rhenius


Zauntii
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Sam 07 Fév 2015, 14:39 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Oct 2008, 13:49
Messages: 670
PX: 5860
Celà étant dit. Si cela arrange tout le monde bien entendu, je peux prendre une de mes rations personnelles. Oui, par expérience des longs voyages j'ai toujours un peu de nourriture en réserve au cas où on se trouverait exactement dans la situation où l'on se trouve. Comme cela tout le monde mangera à sa faim. Cependant, cela ne fait que repousser l'échéance à plus tard. Il faudra trouver de quoi nourrir tout le monde demain.

Tout le monde semblait un peu à cran. La tension était même presque palpable mais il fallait prendre sur soit pour éviter tout débordement. Clévarep mangea et pris son tour de repos en même temps que Zalhem. Le moment venu, ils pourraient enfin parler tranquillement tous les deux. Clévarep avait quelque questions à lui poser, car il devait bien se l'avouer, Zalhem avait éveillé son sens de la curiosité, qui n'avait pas besoin d'être beaucoup stimulé pour l'être.

_________________
Le voyage que j'ai préféré ? C'est toujours le prochain que j'entreprendrai certainement.

Ma fiche
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Sam 07 Fév 2015, 20:32 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Aoû 2009, 01:23
Messages: 586
Localisation: promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
PX: 5760
Lorsque sa régénération avait été complétée, un sentiment de profonde quiétude envahissait le corps et l'esprit de l'élian qui avait l'impression d'être plongé dans un bain de douceur. Son corps était si léger qu'il ne semblait plus soumis à la pesanteur. La projection mentale qu'il pouvait habituellement en avoir, le schéma corporel, se faisait lui aussi malléable quand à son esprit il semblait saisir tout en même temps sans toutefois s'attarder sur rien. Un sentiment de complétude bercé de vagues énergétiques, une marée allant et venant dans son essence subtile d'un mouvement ondulatoire harmonieux.

Ce moment de perfection signifiait l'accomplissement de la Transe qui permettait aux élians de recouvrer la jeunesse éternelle, celle du premier instant suivant le Rituel. Certains l'appelaient la Première Floraison, en référence à un poème élian ; Zahlem se souvenait de ce poème qui comparait leur stase quotidienne au cycle du bourgeon et de la fleur. Par cette image le poète identifiait la fleur comme la vie éveillée de l'élian qui allait éclore le matin pour se faner le soir tandis que la Transe ramenait la fleur fanée vers le bourgeon dans un voyage de retour dans le temps. Ce qui n'était point si éloigné de la réalité du phénomène : pour l'essence charnelle et psychique de l'élian, la vie était un éternel recommencement de la même journée, cette Première Floraison, qui se rejouait à l'infini...

Le bourgeon parfaitement refermé, il était temps de laisser à nouveau se rouvrir la fleur sur le jour suivant. C'était alors le moment de rassembler sa totalité vaporeuse afin de recouvrer la rigidité de sa personnalité éveillée : Zahlem ouvrit des yeux apaisés et se redressa avec souplesse. Il signifia en silence à ceux qui ne sommeillaient pas encore qu'il prenait son tour de garde et entreprit de grimper dans l'arbre qui surplombait leur campement. N'ayant pas les talents de son confrère pour vaincre la gravité, il s'aida de la corde que ses camarades avaient installée sur la branche haute et se retrouva perché à scruter les environs.

Les ombres de la nuit avaient déjà dévoré la verdoyante forêt de Gemmaline. Le psion scrutait ces ténèbres en tendant l'oreille : il n'y voyait guère mieux qu'un humain mais il y mettait toute l'attention dont il était capable. Dans le campement au-dessous, on entendait déjà les ronflements des derniers éveillés. Puis, peu après, Clévarep vint le rejoindre sur sa branche en empruntant le même chemin. D'un signe de tête, il salua l'arrivée de son confrère en lui indiquant gentiment une place un peu plus égale, un peu plus confortable sur le tronc noueux. Le silence nocturne s'installa tranquillement entre les deux êtres qui se ressemblaient plus qu'ils ne le soupçonnaient quand finalement, certain que leurs comparses au sol s'étaient tous endormis, ce fut Zahlem qui fit le premier pas :


_ Alors, mon ami, mon confrère psionique, y-a-t-il quelque chose dont vous souhaiteriez vous entretenir ? Demanda-t-il en chuchotant presque et sans tourner autour du pot pour une fois, en invitant paisiblement Clévarep à exprimer ses doutes.

_________________
"La connaissance confère le pouvoir et le pouvoir apporte la liberté."
Zahlem, télépathe [ points psi : 15 / 19 ]
Rahzel
Ménagerie d'Izual Rhenius


Zauntii
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Dim 08 Fév 2015, 23:22 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Mer 22 Oct 2008, 13:49
Messages: 670
PX: 5860
Et bien pour tout dire en fait ce sont quelques détails qui m'intriguent. Je voyage depuis quelque temps déjà et j'ai appris à faire très attention aux détails. Ce sont souvent eux qui vous permettent de rester en vie. Cela et bien entendu de quoi combattre ou fuir un danger. D'ailleurs laissez moi vous féliciter du combat contre les ankhegs. Quelle maîtrise de l'Art invisible. C'est à se demander ce qui pourrait vous résister. Mais ce n'est pas tellement ceci qui m'intrigue. Voyez-vous je suis toujours à la recherche d'objets de puissance en tout genre. Je suis un peu collectionneur à mes heures perdues. Et j'ai noté que lors du combat, les blessures ne semblaient que peu vous affecter. J'en ai déduis qu'il se pourrait que vous possédiez un objet pouvant vous protéger d'une certaine manière. Je me posais donc la question de savoir comment vous aviez pu acquérir un tel objet et surtout où que je puisse m'y rendre à mon tour. S'agissait-il d'un cadeau ? Un achat dans une boutique peut-être ?

Clévarep restait fixé sur son idée de talisman ou quelque chose de semblable permettant d'accélérer la guérison. Sa curiosité pour la magie en général le menait dans ses choix de destination. Il préparait toujours son prochain voyage à l'avance. Après tout, il aurait le temps de visiter le monde entier et ce même plusieurs fois. Il trouverait bien ce qu'il cherchait afin de retrouver ce qu'il pensait avoir perdu. Car son véritable objectif restait encore secret aux yeux du monde même si son cristal savait de quoi il retournait.

_________________
Le voyage que j'ai préféré ? C'est toujours le prochain que j'entreprendrai certainement.

Ma fiche
Haut
   
 
 Sujet du message: Re: Un petit tour dans les bois
MessageMessage posté...: Lun 09 Fév 2015, 01:23 
Héros
Avatar de l’utilisateur
Hors ligne

Inscription: Lun 10 Aoû 2009, 01:23
Messages: 586
Localisation: promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
PX: 5760
Zahlem soupesait les paroles de Cléavrep comme un joailler la grenaille de métaux précieux, évaluant leur contenu explicite, implicite ainsi que les intentions de son confrère. Il était passé maître dans l'art de discourir et percer les sous-entendus était essentiel en ce domaine. Ce soir, Zahlem avait envie de parler : cela faisait des jours qu'ils n'utilisaient leur capacité à vocaliser que pour les choses utilitaires de la vie courante d'aventuriers en vadrouille. Une certaine frustration était née de cet état de fait et cette occasion offerte par Clévarep de papoter n'était pas pour lui déplaire :

_ Vous me flattez, Clévarep, répondit-il en gloussant. Je ne suis pourtant qu'un novice comparé à certains... il s'apprêtait à dire Éternels en référence aux plus anciens de sa race mais se retint, anciens que j'ai pu côtoyer. Je m'efforce d'ailleurs de combler ces lacunes du mieux que je le puis. Et je dois dire que vous n'avez pas démérité non plus ; j'aimerais tant savoir léviter comme vous le faites ! Avoua-t-il avec un brin d'envie enfantine. J'ai déjà essayé, vous savez... mais rien à faire ! Je ne décolle pas d'un pouce.

Il rit de bon cœur en se remémorant les heures de méditation durant lesquelles il avait cherché à vaincre la gravité comme l'un de ses amis élians de la même génération que lui pour qui cela avait été aussi simple que de respirer.

_ Nos dons respectifs sont très spécifiques à notre nature profonde. Ils reflètent ce que l'on est, l'essence "cristalline" de nos esprits. S'il on naît "rubis" on ne sera jamais "saphir" quoi que l'on fasse pour aller en ce sens. C'est une chose qui apparaît peut-être de manière plus flagrante aux télépathes et telle est mon inclination personnelle. Les vicissitudes de la psyché me sont moins obscures que pour certains de mes confrères mais je suis incapable de déplacer mon corps ou des éléments solides. Je ne m'y entends guère en télékinésie à mon grand désarroi ! Et il rit à nouveau. Enfin... l'herbe paraît toujours plus verte chez le voisin, n'est-ce pas ? On désire ce qu'on ne peut pas avoir...

Se tournant vers son compagnon, il chercha son regard, l'étudiant fixement pendant quelques instants avant de reprendre en ne le lâchant pas de ses yeux émeraudes.

_ Vos inclinations pour le voyage, votre esprit "aérien" que j'ai pu toucher lors de notre première rencontre, ce goût pour la découverte et vos dons pour la lévitation me soufflent que vous auriez des affinités puissantes avec la discipline de la psychoportation. Vos démonstrations pyrotechniques contre les ankhegs suggèrent également une grande maîtrise des forces élémentaires par la psychokinésie. Mais si je m'en tiens à mon ressenti, votre essence cristalline est plus proche de celle de ceux qu'on nomme "nomade" que de ceux qu'on appelle "savants". Je n'en mettrais pas ma main au feu mais... pas loin !

_ Quant à moi, pour répondre très franchement à votre question, je ne suis pas assez riche pour bénéficier d'un objet de pouvoir qui puisse refermer les blessures aussi rapidement que ce qu'il s'est produit lors de l'affrontement. Un tel objet est affreusement exorbitant : d'après mes souvenirs, nous parlons de dizaines de milliers de pièces d'or ! C'est malheureusement bien au-delà de ce que je puis m'offrir en l'état...

_ Tout comme, je le suppose, vous avez des notions de psychokinésie tout en n'étant pas spécialiste de ce domaine, j'ai des notions en psychométabolisme tout en étant profondément un télépathe. Et entre autres talents, je puis refermer mes blessures de manière très efficace dans le feu de l'action. Mais cela a un coût. Je ne vais pas vous mentir, j'étais à deux doigts de l'Extinction de Pouvoir après cette bataille qui m'a rudement éprouvé. Une morsure ou un jet d'acide de plus et j'aurais bien davantage que des rougeurs à supporter, croyez-moi. Rien que d'y songer j'en ai encore des frissons...

L'Extinction de Pouvoir faisait référence à cet état particulier où il ne subsistait plus une once de potentiel d'énergie dans l'esprit du psionique. C'était un drame pour un télépathe qui, plus que ses capacités surnaturelles, perdait sa concentration, sa focalisation psionique. Pour le télépathe, l'ordre parfait de sa psyché n'était accompli que lorsqu'il était focalisé. La focalisation était un processus de centrage unique qui donnait à l'esprit une clarté exceptionnelle, une sensation de disponibilité et de maîtrise. Pour le télépathe, ne pas être focalisé faisait naître un sentiment de confusion très désagréable et il s'efforçait immédiatement de remédier à cette situation. C'était systématiquement la première chose que Zahlem entreprenait en quittant sa transe nocturne le matin. Mais lors d'une Extinction de Pouvoir, il ne disposait plus de la volonté suffisante pour réorganiser sa focalisation : c'était ce qu'il craignait le plus... sans compter l'impotence psionique et les blessures qu'un tel état aurait immanquablement signifié dans le contexte du combat contre les ankhegs

_________________
"La connaissance confère le pouvoir et le pouvoir apporte la liberté."
Zahlem, télépathe [ points psi : 15 / 19 ]
Rahzel
Ménagerie d'Izual Rhenius


Zauntii
Haut
   
 
 [ 122 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Common Crawler [Bot] et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à: