Fenmarel Mestarine

elfes sauvages, parias, boucs émissaires, isolement

Symbole : paire d yeux elfes dans les ténèbres

Dieu mineur, CN

Fenmarel Mestarine est toujours maussade et sérieux, tout le contraire du joyeux Erevan Ileserë. Il ne communique avec les membres d'autres panthéons que lorsque cela est absolument nécessaire. Quand il prend la parole, il est amer et cynique. Même s'il tente d'éviter toute forme d'engagement, le Loup Solitaire respecte toujours sa parole, de- bon gré ou non. Fenmarel veille sur les frontières elfes dans les forêts, jungles et autres environnements en recul, un peu comme le fait Corellon dans les contrées plus importantes. Il s'intéresse avant tout aux elfes sauvages, dissimulés au plus profond des forêts denses de Faerûn.

Histoire et relation

Le Loup Solitaire est lui même une sorte de paria au sein de la Seldarine, qui n'en reste pas moins son alliée officielle et qu'il soutient dans sa perpétuelle guerre contre les dieux drows mauvais. Fenmarel a été par le passé l'amant de Lolth et il faillit succomber à ses tentations, mais il parvint à éviter de tomber du côté obscur, ce qu'elle ne lui a jamais pardonné, pas plus que Fenmarel n'a pardonné Lolth d'avoir trahi la Seldarine.
Il ne s'entend bien qu'avec Solonor Thelandira (que l'on dit être son frère), Shevarash, Gwaeron Bourrasque et Eilistraée. Seul le bon cœur de Sehanine Archelune ramène parfois le Loup Solitaire près de la Seldarine.

Culte et clergé

L'Eglise de Fenmarel est principalement constituée de parias et de petites tribus d'elfes sauvages. Du coup, elle ne s'encombre guère de hiérarchie. Les parias de la société elfe qui parviennent à se tailler une place au sein d'une autre culture sont habituellement des fidèles laïques, et non des prêtres. Les membres du clergé instruisent leurs semblables dans l'art des compétences qu'enseigne leur dieu, parmi lesquelles l'espionnage, la survie, la tromperie, la guérilla et l'utilisation du poison, histoire de se débarrasser de leurs ennemis en toute subtilité. En fait, hormis leur propre personne, ils n'ont guère de responsabilités.
Les prêtres et les druides de Fenmarel prient pour obtenir leurs sorts au crépuscule, lorsque l'obscurité commence à tomber sur le pays. L'Église de Fenmarel ne célèbre pas de jours sacrés con nus. En fait, les individus ou groupes d'individus vénèrent le Loup Solitaire en le servant personnellement, selon leur imagination. 'De nombreux parias marquent le jour de leur bannissement personnel par une contemplation privée. De leur côté, les tribus d'elfes sauvages soulignent les anniversaires d'événements importants dans le cadre de leur histoire orale, la plupart correspondant à des phénomènes astronomiques visibles à l'œil nu.
Vêtements sacerdotaux. Parmi les elfes sauvages, la tenue sacerdotale de Fenmarel Mestarine est juste le corps couvert de boue et recouvert de feuillage. Chez les elfes plus civilisés, il s'agit d'une armure de peau, décoré de dents et griffes.
Vêtements de tous les jours. Lorsqu'ils s'aventurent, les prêtres de Fenmarel Mestarine préfèrent les armures de cuir et de peau. Mais ils n'ont aucun problème à utiliser les meilleures armes et armures disponibles.

Dogme

Dogme. Le monde est dur et impitoyable. Il exige des compromis de la part de ceux qui souhaitent emprunter leur propre voie. Ne comptez que sur vous-même pour vous protéger, car la trahison est facile. Usez de camouflage, de tromperie et de secret. Suivez la voie du Loup Solitaire, car c'est celle de l'indépendance.


Plan de résidence : Arvandor
Domaines : Chaos, Elfe, Faune, Flore, Voyage
Armes de prédilection : Dague



Retour à la page des dieux

Valid XHTML 1.0 Strict