Vaasie

Capitale : aucune
Population : 145 440 (humains 60%, nains 30%, orques 9%)
Gouvernement : aucun.(ancienne dictature)
Religions : panthéons nain et orque
Importations : armes, nourriture
Exportations : fourrures, gemmes
Alignement : CM, LN, N

Ces terres, désertiques de landes et de toundras gelées étaient le siège du pouvoir de. la liche maléfique Zhengyi le Roi-Sorcier jusqu'à ce qu'elle soit vaincue par un groupe d'aventuriers. La Vaasie est à nouveau un pays isolé où sont disséminées de vieilles fermes et de nombreux humanoïdes maléfiques et autres monstres. L'hospitalité quasi nulle du pays est contrebalancée par sa richesse inexploitée car les montagnes de Vaasie regorgent de métaux et de gemmes, en particulier des héliotropes. Des kilomètres de versants montagneux n'ont jamais été touchés par la civilisation et de nombreux prospecteurs bien armés s'y rendent en espérant découvrir des gemmes, aussi grosses que le poing d'un homme — et survivre suffisamment longtemps pour pouvoir les revendre.

Vie et société

La Vaasie est un lieu morne au climat froid, son sol pauvre et impropre à ta culture ne peut accueillir de grandes colonies sans aide magique. Durant l'été relativement court, la terre gelée se transforme en une boue épaisse, rendant les voyages encore plus difficiles qu'en période hivernale où les traîneaux tirés par des chiens et les individus à ski sont courants. De nombreux groupes d'humanoïdes chassent dans les plaines et les montagnes à la recherche de gibiers, principalement des caribous et de petits herbivores. Les autres humanoïdes se contentent de consommer les morts des tribus ennemies.
Les villages humains sont bien protégés ou sont isolés dans des lieux où ils ne risquent pas d'être découverts. La vie est difficile et la population est rude, silencieuse et farouche. Les peuples des plaines parlent un mélange de langue commune et de nain, tandis que les habitants des colonies isolées montagneuses (et ceux qui sont proches de Palischuk) utilisent principalement des mots originaires de la langue orque.

Caractéristiques géographiques principales

Entourée de montagnes et du Grand glacier, la Vaasie est virtuellement isolée du reste de Faerûn.

Grand glacier

Créé par le collier de glace magique de la divinité Ulutiu, ce glacier recule constamment depuis des siècles. Il recouvrait la Damarie et la Vaasie il y a encore trois cents ans. Des tribus humaines (les Ulutiuns) vivent dans des zones isolées du glacier et voyagent parfois jusque dans les « terres chaudes » pour y trouver viandes et armes en fer. La chaîne de montagnes des Novularond, située dans le territoire recouvert par le glacier, est une région qui abriterait des cités perdues qui ne seraient pas prises dans les glaces.
Le Grand glacier abrite des dragons blancs, des remorhazs, des fleurs des neiges (des plantes comestibles qui voltigent au gré des vents glacés), des « vers des glaces » (des choses de la longueur d'un bras d'homme recouvertes d'une fourrure blanche et se nourrissant de neige fondue et de fleurs des neiges), des roths des neiges ou fantômes et même des gélugons errants. Ils forment les « griffes glacées d'Iyracléa », les serviteurs de l'ancienne et puissante prêtresse humaine qui se fait appeler la « reine des glaces ».
Iyracléa est la maîtresse du Grand glacier. Depuis son royaume caché sous les glaces, elle enlève grâce à sa magie de jeunes magiciens vigoureux afin d'accomplir des desseins inconnus mais certainement sinistres. Iyracléa vénère Aurile la Fille du gel et contrôle une magie très puissante qui inclut des sorts de sa propre création comme lame de glace, poing de glace et griffes de glace. Peu de personnes ont pu voir son château de glace sculptée et survivre pour pouvoir le décrire.

Marécage insondable

Ces vastes zones marécageuses difficilement repérables de boue et de plantes broussailleuses en décomposition constituent des pièges mortels pour les individus non avertis car elles peuvent. ensevelir un individu fort avec une poigne aussi puissante que celle d'un géant. Quelques-unes de ces zones se forment autour de sources d'eau chaude, certaines d'entre elles étant soi-disant nourries par une source magique. L'eau de ces sources a la réputation d'augmenter les facultés des individus, de soigner les blessures ou de donner des pouvoirs magiques encore plus puissants.

Sites importants

Malgré ses dangers, Château-Péril est le lieu le plus impressionnant et le plus visité de Vaasie, un pays aujourd'hui quasi-désert.

Château Péril

Plusieurs décennies auparavant, la Vaasie se transforma en un foyer de malfaisance lorsqu'une forteresse de pierre noire apparut en l'espace d'une seule nuit grâce aux travaux de nombreux démons. Château-Péril, situé sur les rives du Lac des larmes, était le siège du pouvoir de la liche Zhengyi qui se proclama Roi-Sorcier de Vaasie. Avec l'aide de ses démons, il rassembla une horde de loups sanguinaires, de géants, de gobelins, d'orques et de morts-vivants pour conquérir la Damarie.
Cet ancien château imposant n'est plus qu'une ruine dans laquelle errent des monstres et des aventuriers pleins d'espoir recherchant la magie de Zhengyi. Le château tomba lorsque Gareth Tueurdedragons conduisit un groupe de héros en Vaasie afin de mettre fin à la puissance de la liche. Des dragons nichent souvent au sommet de Château-Péril, mais ils se font tuer ou chasser par les aventuriers ou par une chose errante et terrifiante qui se nourrit apparemment de créatures aussi imposantes et puissantes que les grands dracosires.

Darmshall (grande ville, 5 333 habitants)

Le groupe d'aventuriers des Dix lames fonda ce village forteresse dans le sud de la Vaasie, à quelques lieues des Montagnes des galènes méridionales. Il résista à l'ascension et à la chute de Zhengyi, et Darmshall est aujourd'hui le centre d'un petit , territoire en expansion de fermes et de villages agricoles.
Darmshall la fortifiée abrite des greniers à blé souterrains, des armureries et une force armée de cinq cents soldats dirigée par l'infatigable guerrier Gelgar Gardegriffe. Il y a peu de femmes à Darmshall et Gelgar a dépéché des recruteurs au Bief du dragon, à Telflamme et à Impiltur afin qu'ils trouvent des épouses pour les hommes du village. .

Delhalls

De récentes fontes des neiges le long du Glacier de la piste gelée ont mis .à jour deux mines naines prises sous les glaces depuis longtemps. Elles contiendraient de riches veines d'héliotropes, d'émeraudes et de rubis, ainsi que des veines de fer et de cuivre exploitabl

Palischuk (grande ville, 9 211 habitants)

Cette ville située à l'est de Château-Péril est une grande forteresse moins puissante, une cité qui fut reconstruite par des demi-orques. Les demi-orques ont travaillé dur pour se faire accepter des communautés voisines - et ils y sont parvenus. Ils commercent de façon pacifique et honorable avec la Porte héliotrope, Darmshall et leurs voisins nains, bien que les humains continuent à les considérer avec méfiance.

Talagbar

Cf . Delhalls

Histoire de la région

Pendant la majeure partie de son existence, la Vaasie a été on pays gelé à peine capable d'accueillir des peuples civilisés. Seuls des tribus humanoïdes et des chasseurs, trappeurs et fermiers disséminés ont vécu sur ces terres pendant des siècles. L'arrivée de Zhengyi et la création de sa forteresse en 1347 CV ont transformé la Vaasie en une nation guerrière de gobelinoïdes, d'orques, de géants, de morts-vivants, de démons, de bandits et d'assassins habiles ayant tous l'ambition de conquérir d'autres nations.
Les armées de la Vaasie ont attaqué et vaincu le peuple de Damarie, divisant cette nation en petites baronnies. Le Roi-Sorcier disparut quelque temps et un groupe de héros se forma pour vaincre ses serviteurs démoniaques, puis finalement la liche elle-même, causant ainsi la chute de Château-Péril. La Vaasie actuelle est retournée à ses anciennes amours, des groupes de monstres errant dans le pays sans aucune autorité centrale. Des bandits et des assassins seraient cachés quelque partons le pays, préparant leur revanche.


Retour à la page sur Les Terres gelées
Retour à la carte de Faerûn

Valid XHTML 1.0 Strict