Les dons



Liste des dons

Nom du donConditionDescription rapide
Ami animal Cha 15, aptitude de classe de empathie sauvage.Les animaux réagissent favorablement à l’aura de Bien qui émane du personnage.
Apaisement du profane For 13, Attaque en puissance, Coup retentissant, bonus de base à l’attaque de +8.Les plus puissantes attaques du personnage affaiblissent les adversaires d’alignement mauvais.
Arme sanctifié Faculté de lancer arme alignée.Le personnage investit son arme d’une puissance sacrée.
Attaque intuitive Bonus de base à l’attaque de +1.Quand il se bat, le personnage compte davantage sur sa foi que sur sa force brute.
Attaque naturelle sanctifiée Au moins une attaque naturelle, bonus de base à l’attaque de +5.Le personnage investit ses attaques naturelles d’une puissance sacrée.
Auréole de lumière  Le personnage baigne dans une lueur qui tend à démontrer qu’il s’agit d’un serviteur des plus purs idéaux. Tous ceux qui le voient savent sans aucun doute qu’il compte parmi les champions du Bien et les élus des puissances des plans supérieurs. La nimbe prend la forme d’un nuage qui enveloppe son corps ou d’un anneau de lumière autour de sa tête.
Baiser de la nymphe  En entretenant une relation intime avec une fée d’alignement bon (comme une nymphe ou une dryade), le personnage acquiert certains traits de celle-ci.
Châtiment du mal à distance Aptitude de classe de châtiment du Mal.Le personnage peut user de châtiment du Mal dans le cadre de ses attaques à distance.
Châtiment exalté Aptitude de classe de châtiment du Mal.Le pouvoir de châtiment du personnage est investi d’une énergie sacrée.
Chevalier des étoiles  Le personnage prête allégeance à la Cour des Etoiles, constituée de tous les parangons des éladrins. Agissant pour le compte de ces derniers, il acquiert certains pouvoirs.
Contact du givre mordoré Con 13.Le contact du personnage est délétère pour les créatures du Mal.
Coup martial sanctifié Cha 15, Arme de prédilection (avec l’arme spécifiée)Les attaques que le personnage porte à l’aide d’un certain type d’armes sont investies d’une puissance sacrée.
Coup retentissant For 13, Attaque en puissance, degré de maîtrise de 7 en Intimidation.Les plus puissantes attaques du personnage intimident ses adversaires.
Coup sacré Aptitude de classe de attaque sournoise.L’efficacité des attaques sournoises du personnage est accrue grâce à la foi inébranlable dont il fait preuve.
Courroux du vertueux Aptitude de classe de rage de berserker.La rage du personnage s’accompagne d’une fureur divine.
Destrier céleste Paladin de niveau 4.Le destrier du personnage est une créature des cieux.
Don de la foi Sag 13.Le personnage est persuadé que la providence divine agit constamment dans le sens du Bien.
Don de la grâce Aptitude de classe de grâce divine.En leur conférant une partie de sa grâce divine, le personnage est capable d’améliorer les sauvegardes de ses alliés.
École renforcée (Bien) Alignement bon.Les sorts du personnage qui présentent le registre du Bien voient leur efficacité augmenter.
Elu des compagnons  Le personnage prêtre allégeance à Talisid ou à l’un des Cinq Compagnons, les parangons des guardinals. Agissant pour le compte de ces derniers, il acquiert certains pouvoirs.
Forme animale exaltée Aptitude de classe de forme animale, niveau 8 dans une classe possédant le pouvoir de forme animale.Le personnage est capable d’utiliser son pouvoir de forme animale pour se transformer en créature magique d’alignement bon.
Frappe assujettissante  Le personnage est passé maître dans l’art d’infliger des dégâts non-létaux, même à l’aide d’armes normales.
Frappe ki sainte Cha 15, Science du combat à mains nues, aptitude de classe de frappe ki (Loi), Frappe ki sanctifiée.Les attaques à mains nues du personnage infligent des dégâts supplémentaires aux créatures maléfiques.
Frappe ki sanctifiée Cha 15, Science du combat à mains nues, aptitude de classe de frappe ki (Loi).Les attaques à mains nues du personnage sont investies d’une puissance sacrée.
Mains de guérisseur Cha 13, aptitude de classe de imposition des mains.L’imposition des mains du personnage soigne davantage de dégâts que la normale.
Némésis Aptitude de classe de ennemi juré.Le personnage est le fléau des créatures d’un type précis.
Poing des cieux Sag 15, Coup étourdissant, Frappe ki sanctifiée.Une puissance céleste investit les attaques étourdissantes du personnage.
Potentiel magique consacré Création de baguettes magiques ou Création de bâtons magiques; aptitude de classe de renvoi des morts-vivants.Le personnage canalise la puissance sacrée au travers d’un objet à potentiel magique, comme une baguette ou un bâton.
Potentiel magique purifié Création de baguettes magiques, Aptitude de classe de renvoi des morts-vivants.Le personnage canalise la puissance sacrée au travers d’un objet à potentiel magique, comme une baguette ou un bâton.
Pouvoir magique consacré Alignement bon.Le personnage investit ses pouvoirs magiques d’un soupçon de puissance sacrée.
Pouvoir magique purifié Alignement bon.Le personnage investit ses pouvoirs magiques destructeurs d’une énergie céleste qui n’affecte pas les créatures d’alignement bon.
Rayonnement saint Cha 15, Auréole de lumière.Le personnage augmente l’intensité de son aura lumineuse pour terrasser les morts-vivants.
Relique ancestrale Alignement bon, niveau global de 3.Le personnage possède une babiole ancestrale qu’il peut investir de pouvoirs.
Renvoi exalté Aptitude de classe de renvoi des morts-vivants.Le personnage renvoie les morts-vivants avec une telle énergie que ceux-ci subissent des dégâts.
Résistance à la magie exaltée Cha 15, résistance à la magie.Le personnage résiste particulièrement bien aux sorts du Mal.
Serviteur des Paradis  Le personnage prête allégeance à l’un des Archons des Contaces qui gouvernent les Sept Paradis. Agissant pour leur compte, il acquiert certains pouvoirs.
Sort purifié Alignement bon.Le personnage investit ses sorts destructeurs d’une énergie céleste qui n’affecte pas les créatures d’alignement bon.
Stigmates Auréole de lumière.Le personnage porte les marques de blessures qui font de lui un martyr vivant.
Subjugation sainte Frappe assujettissante.Le personnage transforme ses dégâts supplémentaires en dégâts non-létaux.
Verbe de la création Int 15, Cha 15, bonus de base de Volonté de +5.Le personnage connaît quelques-unes des paroles qui furent prononcées à la création du monde.
Vœu de chasteté Vœu pieux.Le personnage a fait le vœu pieux de ne jamais se marier et de ne pas avoir de relations sexuelles.
Vœu de non-violence Vœu pieux.Le personnage a fait le vœu pieux de ne pas user de violence contre des humanoïdes.
Vœu de paix Vœu pieux, Vœu de non-violence.Le personnage a fait le vœu pieux de ne pas faire le moindre mal aux créatures vivantes.
Vœu de pauvreté Vœu pieux.Le personnage a fait le vœu pieux de renoncer à toute possession matérielle.
Vœu de pureté Vœu pieux.Le personnage a fait le vœu pieux de ne pas toucher de cadavre.
Vœu d’abstinence Vœu pieux.Le personnage a fait le voeu pieux de ne pas absorber de boissons alcoolisées, de drogues et autres stimulants, comme la caféine.
Vœu d’obéissance  Le personnage a fait le vœu pieux de vivre aux ordres d’autrui, habituellement un supérieur religieux.
Vœu pieux  Le personnage est au service d’une divinité ou d’une cause bonne, s’interdisant de mener une vie ordinaire pour servir au mieux ses idéaux.

Description des dons


Les dons sont présentés de la manière suivante :


Nom du don [type de don]

Condition : La valeur de caractéristique minimale, le (ou les) dons préalables, le bonus de base à l’attaque minimal, le degré de maîtrise minimal dans une (ou des) compétence ou le niveau de classe que le personnage doit avoir pour prétendre au don. Cette ligne est absente si le don ne s’accompagne d’aucune condition. Certains dons s’accompagnent de plusieurs conditions.
Avantage : Ce que le personnage peut faire grâce au don. Sauf indication contraire dans la description, les avantages apportés par un don ne sont pas cumulatifs. En règle générale, prendre un don à plusieurs reprises revient à ne l’avoir qu’une seule fois.
Normal : Les restrictions rencontrées par un individu n’ayant pas le don dans le même cas de figure. Si l’absence du don n’entraîne aucun handicap, ce paragraphe est absent.
Spécial : Des informations supplémentaires sur le don qui peuvent vous aider à faire votre choix.
Source : Source du don.

Ami animal [Exalté]

Les animaux réagissent favorablement à l’aura de Bien qui émane du personnage.
Conditions : Cha 15, aptitude de classe de empathie sauvage.
Avantages : Le personnage bénéficie d’un bonus exalté de +4 aux tests d’empathie sauvage visant à modifier l’attitude des animaux et des créatures magiques d’alignement bon (ce qui inclut notamment les chiens esquiveurs, les licornes, les pégases et les animaux pourvus de l’archétype céleste). Dans le cas des créatures magiques d’alignement bon, ce bonus élimine simplement le malus dont on est normalement victime quand on a affaire à des créatures magiques’ et non à des animaux.
Source : Chapitres Sacrés


Apaisement du profane [Exalté]

Les plus puissantes attaques du personnage affaiblissent les adversaires d’alignement mauvais.
Conditions : For 13, Attaque en puissance, Coup retentissant, bonus de base à l’attaque de +8.
Avantages : Lorsque le personnage porte un coup critique à une créature d’alignement mauvais à l’aide d’une arme de corps à corps dont il connaît le maniement, son adversaire doit réussir un jet de Vigueur (DD 10 + 1/2 niveau du personnage + son modificateur de Cha) sous peine de subir un affaiblissement temporaire de 1d4+1 points de Force. Dans le cadre de ce don, on considère qu’un moine qui frappe à mains nues est équipé d’une arme de corps à corps.
Source : Chapitres Sacrés


Arme sanctifié [Exalté]

Le personnage investit son arme d’une puissance sacrée.
Conditions : Faculté de lancer arme alignée.
Avantages : Chaque fois que le personnage lance arme alignée, l’objet visé est sanctifié. Une arme sanctifiée inflige 1 point de dégâts saints supplémentaires aux créatures d’alignement mauvais, voire 1d4 points aux Extérieurs et morts-vivants maléfiques. En outre, les créatures pourvues de l’archétype corrompu sont incapables de soigner les points de dégâts infligés par une arme sanctifiée via quelque moyen de guérison naturelle que ce soit, ce qui inclut la guérison accélérée.
Source : Chapitres Sacrés


Attaque intuitive [Exalté, Guerrier]

Quand il se bat, le personnage compte davantage sur sa foi que sur sa force brute.
Conditions : Bonus de base à l’attaque de +1.
Avantages : Quand il use d’une arme courante de sa taille ou d’une arme naturelle, le personnage peut ajouter aux jets d’attaque son modificateur de Sagesse à la place de son modificateur de Force.
Source : Chapitres Sacrés


Attaque naturelle sanctifiée [Monstrueux, Exalté]

Le personnage investit ses attaques naturelles d’une puissance sacrée.
Conditions : Au moins une attaque naturelle, bonus de base à l’attaque de +5.
Avantages : Chaque fois que le personnage porte un coup à l’aide d’armes naturelles, il inflige 1 point de dégâts supplémentaire aux créatures d’alignement mauvais, voire 1d4 points aux Extérieurs et morts-vivants maléfiques. En outre, on considère ce type d’attaque comme une arme d’alignement bon pour ce qui est de passer outre la réduction des dégâts des adversaires.
Source : Chapitres Sacrés


Auréole de lumière [Exalté]

Le personnage baigne dans une lueur qui tend à démontrer qu’il s’agit d’un serviteur des plus purs idéaux. Tous ceux qui le voient savent sans aucun doute qu’il compte parmi les champions du Bien et les élus des puissances des plans supérieurs. La nimbe prend la forme d’un nuage qui enveloppe son corps ou d’un anneau de lumière autour de sa tête.
Avantages : Les créatures d’alignement bon reconnaissent immédiatement l’aura comme un signe de pureté et de dévotion envers les puissances du Bien. Le personnage bénéficie d’un bonus de circonstances de +2 aux tests de Diplomatie et de Psychologie quand il interagit avec des créatures bonnes.
La lueur éclaire vivement dans un rayon de 1,50 mètre et faiblement sur 3 mètres. Le personnage peut la faire disparaître ou réapparaître à volonté (action libre).
Source : Chapitres Sacrés


Baiser de la nymphe [Exalté]

En entretenant une relation intime avec une fée d’alignement bon (comme une nymphe ou une dryade), le personnage acquiert certains traits de celle-ci.
Avantages : Les créatures féeriques considèrent le personnage comme l’un des leurs. Il bénéficie donc d’un bonus de circonstances de + 2 aux tests liés au Charisme et d’un bonus de +1 aux jets de sauvegarde contre les sorts et pouvoirs magiques. A compter du niveau où vous choisissez ce don, votre personnage gagne 1 point de compétence supplémentaire par niveau.
Source : Chapitres Sacrés


Châtiment du mal à distance [Exalté]

Le personnage peut user de châtiment du Mal dans le cadre de ses attaques à distance.
Conditions : Aptitude de classe de châtiment du Mal.
Avantages : Le personnage est capable d’investir ses projectiles (flèches, carreaux, billes, etc.) du pouvoir de châtiment du Mal. Cela compte alors comme une utilisation quotidienne du pouvoir.
Source : Chapitres Sacrés


Châtiment exalté [Exalté]

Le pouvoir de châtiment du personnage est investi d’une énergie sacrée.
Conditions : Aptitude de classe de châtiment du Mal.
Avantages : Quand le personnage use de son pouvoir de châtiment du Mal, on considère que son arme est d’alignement bon pour ce qui est de passer outre la réduction des dégâts de son adversaire.
Source : Chapitres Sacrés


Chevalier des étoiles [Exalté, Anarchique]

Le personnage prête allégeance à la Cour des Etoiles, constituée de tous les parangons des éladrins. Agissant pour le compte de ces derniers, il acquiert certains pouvoirs.
Avantages : Une fois par jour, quand il réalise une bonne action, le personnage peut faire appel à son parangon tutélaire (un éladrin) pour bénéficier d’un bonus de chance de +1 à un jet ou à un test.
Spécial : Dès lors que le personnage a choisi ce don, il lui est impossible de le prendre de nouveau par la suite. Du reste, il ne peut pas davantage prendre les dons Serviteur des Paradis ou Élu des Compagnons car on ne prêtre allégeance qu’à un seul type d’entité.
Source : Chapitres Sacrés


Contact du givre mordoré [Exalté]

Le contact du personnage est délétère pour les créatures du Mal.
Conditions : Con 13.
Avantages : Si une créature d’alignement mauvais touche le personnage à mains nues, à l’aide de ses poings ou d’une arme naturelle, elle contracte le givre mordoré.
Source : Chapitres Sacrés


Coup martial sanctifié [Exalté, Guerrier]

Les attaques que le personnage porte à l’aide d’un certain type d’armes sont investies d’une puissance sacrée.
Conditions : Cha 15, Arme de prédilection (avec l’arme spécifiée)
Avantages : Quand le personnage manie un type d’arme précis, il inflige 1 point de dégâts supplémentaires aux créatures d’alignement mauvais, voire 1d4 points aux Extérieurs et morts-vivants maléfiques. En outre, on considère cette arme comme une arme d’alignement bon pour ce qui est de passer outre la réduction des dégâts des adversaires.
Spécial : Ce don peut être choisi plusieurs fois, mais ses effets ne se cumulent pas. Il s’applique à chaque fois à une arme différente.
Source : Chapitres Sacrés


Coup retentissant [Général, Guerrier]

Les plus puissantes attaques du personnage intimident ses adversaires.
Conditions : For 13, Attaque en puissance, degré de maîtrise de 7 en Intimidation.
Avantages : Lorsque le personnage porte un coup critique à une créature d’alignement mauvais à l’aide d’une arme de corps à corps dont il connaît le maniement, son adversaire doit réussir un jet de Volonté (DD 10 + 1/2 niveau du personnage + son modificateur de Cha) sous peine de se recroqueviller sur lui-même pendant 1 round.
Dans le cadre de ce don, on considère qu’un moine qui frappe à mains nues est équipé d’une arme de corps à corps.
Source : Chapitres Sacrés


Coup sacré [Exalté]

L’efficacité des attaques sournoises du personnage est accrue grâce à la foi inébranlable dont il fait preuve.
Conditions : Aptitude de classe de attaque sournoise.
Avantages : Quand le personnage use de son pouvoir d’attaque sournoise contre un adversaire d’alignement mauvais, les d6 de l’attaque se transforment en d8 et les dégâts sont d’alignement bon pour ce qui est de passer outre la réduction des dégâts.
Source : Chapitres Sacrés


Courroux du vertueux [Exalté, Rage]

La rage du personnage s’accompagne d’une fureur divine.
Conditions : Aptitude de classe de rage de berserker.
Avantages : Lorsque le personnage use de rage de berserker et porte sa première attaque contre une créature d’alignement mauvais à l’aide d’une arme de corps à corps, son adversaire doit réussir un jet de Volonté (DD 10 + 1/2 niveau de classe du personnage conférant la rage de berserker + son modificateur de Cha) sous peine d’être secoué. Si la créature n’est pas affectée lors du premier coup porté, le don n’est plus d’aucune utilité pour le reste de la rencontre.
Tant que la rage fait effet, le personnage conserve une maîtrise de soi inhabituelle chez les barbares. Ainsi, il peut infliger des dégâts non-létaux, mettre un terme à ses attaques et distinguer un ami d’un ennemi au plus fort du combat.
Source : Chapitres Sacrés


Destrier céleste [Exalté]

Le destrier du personnage est une créature des cieux.
Conditions : Paladin de niveau 4.
Avantages : Le destrier du personnage acquiert l’archétype d’une créature céleste. Il gagne le pouvoir de châtiment du Mal 1 fois par jour, vision dans le noir sur 18 mètres, diverses résistances (acide, électricité et froid) selon le nombre de total de ses dés de vie, ainsi qu’une réduction des dégâts et une résistance à la magie qui augmentent avec ses dés de vie. Pour plus de détails, reportez-vous à la description de l’archétype céleste.
Source : Chapitres Sacrés


Don de la foi [Exalté]

Le personnage est persuadé que la providence divine agit constamment dans le sens du Bien.
Conditions : Sag 13.
Avantages : Le personnage bénéficie d’un bonus de +2 aux jets de sauvegarde visant à résister à la terreur, au désespoir (comme le sort désespoir foudroyant) ou quelque autre effet mental similaire. Cela ne concerne cependant pas les effets de charme et de coercition (comme les sorts de charme-personne et de domination).
Source : Chapitres Sacrés


Don de la grâce [Exalté]

En leur conférant une partie de sa grâce divine, le personnage est capable d’améliorer les sauvegardes de ses alliés.
Conditions : Aptitude de classe de grâce divine.
Avantages : Le personnage a le droit de renoncer à une partie du bonus de sauvegarde que lui confère le pouvoir de grâce divine afin d’en faire profiter autrui. Pour ce faire, il en sacrifie tout ou partie, jusqu’à concurrence de son bonus de Charisme. Il peut répartir ce bonus entre tous les alliés qu’il touche, jusqu’à un maximum de un par niveau. Par exemple, si votre personnage est un paladin de niveau 5 doté d’un bonus de Charisme de +3, celui-ci peut conférer un bonus de +1 aux sauvegardes de trois alliés, un bonus de +3 aux sauvegardes d’un allié, un bonus de +1 à deux alliés (ce qui lui permet de conserver un bonus de +1), ou procéder à quelque autre répartition de son bonus de +3. Ce partage de grâce divine dure une journée ou jusqu’à ce que le personnage le révoque (au prix d’une action libre).
Source : Chapitres Sacrés


École renforcée (Bien) [Exalté]

Les sorts du personnage qui présentent le registre du Bien voient leur efficacité augmenter.
Conditions : Alignement bon.
Avantages : Le DD de sauvegarde de tous les sorts du Bien que lance le personnage augmente de +2.
Spécial : Ce +2 s’applique également au DD d’un fiélon possesseur qui cherche à se cacher des sorts du Bien du personnage, comme détection du Mal ou détection de la magie.
Source : Chapitres Sacrés


Elu des compagnons [Exalté]

Le personnage prêtre allégeance à Talisid ou à l’un des Cinq Compagnons, les parangons des guardinals. Agissant pour le compte de ces derniers, il acquiert certains pouvoirs.
Avantages : Une fois par jour, quand il réalise une bonne action, le personnage peut faire appel à son parangon tutélaire (un guardinal) pour bénéficier d’un bonus de chance de +1 à un jet ou à un test.
Spécial : Dès lors que le personnage a choisi ce don, il lui est impossible de le prendre de nouveau par la suite. Du reste, il ne peut pas davantage prendre les dons Serviteur des Paradis ou Chevalier des Étoiles car on ne prêtre allégeance qu’à un seul type d’entité.
Source : Chapitres Sacrés


Forme animale exaltée [Exalté, Forme animale]

Le personnage est capable d’utiliser son pouvoir de forme animale pour se transformer en créature magique d’alignement bon.
Conditions : Aptitude de classe de forme animale, niveau 8 dans une classe possédant le pouvoir de forme animale.
Avantages : Le personnage peut utiliser son pouvoir de forme animale pour se transformer en chien esquiveur, aigle géant, hibou géant, pégase ou licorne. Il a également la possibilité d’assumer la version céleste d’un animal dont il peut normalement adopter la forme. (À la discrétion du MD, d’autres formes de créatures magiques sont possibles. En général, cela ne concerne que les monstres dont le FP est inférieur ou égal à 3.) Le personnage acquiert les pouvoirs surnaturels et extraordinaires de la créature. Ce pouvoir compte comme une utilisation du pouvoir de forme animale et fonctionne sur le même principe.
Source : Chapitres Sacrés


Frappe assujettissante [Général, Guerrier]

Le personnage est passé maître dans l’art d’infliger des dégâts non-létaux, même à l’aide d’armes normales.
Avantages : Le personnage peut infliger des dégâts non-létaux à l’aide de n’importe quelle arme de corps à corps sans subir le moindre malus au jet d’attaque. S’il s’agit d’un roublard, il peut infliger des dégâts non-létaux via son attaque sournoise, même s’il manie une arme de corps à corps normale. Ce don ne permet cependant pas d’infliger des dégâts non-létaux à l’aide d’armes à distance.
Normal : Si votre personnage manie une arme de corps à corps normalement conçue pour infliger des dégâts létaux, il subit un malus de -4 aux jets d’attaque quand il manifeste le souhait d’infliger des dégâts non-létaux. Les roublards ne peuvent habituellement utiliser que la matraque et les coups à mains nues pour infliger des dégâts non-létaux via leur attaque sournoise.
Source : Chapitres Sacrés


Frappe ki sainte [Exalté]

Les attaques à mains nues du personnage infligent des dégâts supplémentaires aux créatures maléfiques.
Conditions : Cha 15, Science du combat à mains nues, aptitude de classe de frappe ki (Loi), Frappe ki sanctifiée.
Avantages : Les attaques à mains nues du personnage infligent 2d6 points de dégâts saints supplémentaires aux créatures d’alignement mauvais. On les considère comme des armes saintes, ce qui signifie qu’elles passent outre la réduction des dégâts de certains Extérieurs mauvais. Ces dégâts ne sont pas cumulables avec ceux du don Frappe ki sanctifiée.
Source : Chapitres Sacrés


Frappe ki sanctifiée [Exalté]

Les attaques à mains nues du personnage sont investies d’une puissance sacrée.
Conditions : Cha 15, Science du combat à mains nues, aptitude de classe de frappe ki (Loi).
Avantages : Les attaques à mains nues du personnage infligent 1 point de dégâts supplémentaires aux créatures d’alignement mauvais, voire 1d4 points aux Extérieurs et morts-vivants maléfiques. En outre, on les considère comme des armes d’alignement bon pour ce qui est de passer outre la réduction des dégâts des adversaires.
Source : Chapitres Sacrés


Mains de guérisseur [Exalté]

L’imposition des mains du personnage soigne davantage de dégâts que la normale.
Conditions : Cha 13, aptitude de classe de imposition des mains.
Avantages : Lorsque vous déterminez le nombre de points de vie que votre personnage peut restaurer à l’aide du pouvoir d’imposition des mains, augmentez sa valeur de Charisme de 2 points. Par exemple, un paladin de niveau 7 doté d’un Charisme de 16 pourra soigner jusqu’à 28 points de dégâts par jour à l’aide de ce don.
Source : Chapitres Sacrés


Némésis [Exalté]

Le personnage est le fléau des créatures d’un type précis.
Conditions : Aptitude de classe de ennemi juré.
Avantages : Choisissez l’un des ennemis jurés de votre personnage. Ce dernier sent leur présence dans un rayon de 18 mètres et est capable de déceler leur emplacement exact. Barrières et obstacles normaux n’entravent pas ce pouvoir surnaturel, ce qui permet au personnage de sentir la présence de ses ennemis derrière portes et murs, par exemple. Néanmoins, ce don ne permet pas de voir les créatures invisibles ou cachées (mais il n’en permet pas moins de cerner leur emplacement).
En plus de cette forme de perception, le personnage inflige 1d6 points de dégâts supplémentaires aux jets de dégâts des armes effectués contre les représentants d’alignement mauvais de son type d’ennemi juré.
Spécial : Ce don peut être choisi plusieurs fois, mais ses effets ne se cumulent pas. Il s’applique à chaque fois à un ennemi juré différent.
Source : Chapitres Sacrés


Poing des cieux [Exalté, Guerrier]

Une puissance céleste investit les attaques étourdissantes du personnage.
Conditions : Sag 15, Coup étourdissant, Frappe ki sanctifiée.
Avantages : Le DD de sauvegarde du Coup étourdissant du personnage augmente de +2 quand il se sert de ce don contre une créature d’alignement mauvais. Si l’attaque à mains nues porte, la créature est chancelante pendant 1 round après le round où elle est étourdie.
Source : Chapitres Sacrés


Potentiel magique consacré [Exalté, Divin]

Le personnage canalise la puissance sacrée au travers d’un objet à potentiel magique, comme une baguette ou un bâton.
Conditions : Création de baguettes magiques ou Création de bâtons magiques, aptitude de classe de renvoi des morts-vivants.
Avantages : Quand le personnage utilise un objet à potentiel magique, comme une baguette ou un bâton, il peut utiliser l’une de ses tentatives de renvoi des morts-vivants quotidiennes pour activer celui-ci. Une charge n’en est pas moins dépensée. Le sort ainsi lancé est modifié comme s’il bénéficiait du don Sort consacré.
Source : Chapitres Sacrés


Potentiel magique purifié [Exalté]

Le personnage canalise la puissance sacrée au travers d’un objet à potentiel magique, comme une baguette ou un bâton.
Conditions : Création de baguettes magiques, Aptitude de classe de renvoi des morts-vivants.
Avantages : Quand le personnage utilise un objet à potentiel magique, comme une baguette ou un bâton, il peut utiliser l’une de ses tentatives de renvoi des morts-vivants quotidiennes pour activer celui-ci. Une charge n’en est pas moins dépensée. Le sort ainsi lancé est modifié comme s’il bénéficiait du don Sort purifié.
Source : Chapitres Sacrés


Pouvoir magique consacré [Exalté, Monstrueux]

Le personnage investit ses pouvoirs magiques d’un soupçon de puissance sacrée.
Conditions : Alignement bon.
Avantages : Un pouvoir magique modifié par le biais de ce don acquiert le registre du Bien. S’il inflige des dégâts, la moitié de ceux-ci (arrondir à l’entier inférieur) émanent d’une source divine et ne sont pas sujets à une résistance ou une immunité contre les attaques d’énergie destructive. Par exemple, si l’éclair consacré jeté par un avoral inflige 31 points de dégâts, 16 de ceux-ci seulement relèvent de dégâts d’électricité. Une créature non bonne qui est immunisée contre cette forme d’énergie destructive subira malgré tout 15 points de dégâts si elle rate son jet de Réflexes.
Chacun des pouvoirs magiques du personnage peut être consacré jusqu’à 3 fois par jour, mais ce don ne permet pas de dépasser le nombre habituel d’utilisations quotidienne d’un pouvoir. Par exemple, si un tulani choisit d’associer ce don à son pouvoir d’éclair multiple, il peut utiliser le version consacrée de celui-ci jusqu’à 3 fois par jour. Ensuite, rien ne l’empêche d’user de la version normale de son pouvoir (puisqu’il peut s’en servir à volonté), ou de consacrer un autre de ses pouvoirs magiques, comme nuée de météores.
Source : Chapitres Sacrés


Pouvoir magique purifié [Exalté, Monstrueux]

Le personnage investit ses pouvoirs magiques destructeurs d’une énergie céleste qui n’affecte pas les créatures d’alignement bon.
Conditions : Alignement bon.
Avantages : Un pouvoir magique modifié par le biais de ce don acquiert le registre du Bien. S’il inflige des dégâts, les créatures neutres ne subissent que la moitié de ceux-ci, voire le quart si elles réussissent leur jet de sauvegarde (le cas échéant). De leur côté, les créatures d’alignement bon n’en subissent aucun. Par contre, les Extérieurs d’alignement mauvais subissent des dégâts supplémentaires. Le type de dé de dégâts augmente alors d’un cran (chaque d6 devient un d8, chaque d8 devient 2d6, etc.). Par exemple, un éclair purifié lancé par un avoral inflige 8d6 points de dégâts d’électricité aux créatures mauvaises, demi-dégâts aux créatures neutres et ne fait aucun mal aux créatures bonnes. Enfin, les Extérieurs d’alignement mauvais subiront 8d8 points de dégâts (à moins qu’ils ne soient immunisés contre l’électricité).
Chacun des pouvoirs magiques du personnage peut être purifié jusqu’à 3 fois par jour, mais ce don ne permet pas de dépasser le nombre habituel d’utilisations quotidienne d’un pouvoir. Par exemple, si un tulani choisit d’associer ce don à son pouvoir d’éclair multiple, il peut utiliser la version purifiée de celui-ci jusqu’à 3 fois par jour. Ensuite, rien ne l’empêche d’user de la version normale de son pouvoir (puisqu’il peut s’en servir à volonté), ou de purifier un autre de ses pouvoirs magiques, comme nuée de météores.
Source : Chapitres Sacrés


Rayonnement saint [Général]

Le personnage augmente l’intensité de son aura lumineuse pour terrasser les morts-vivants.
Conditions : Cha 15, Auréole de lumière.
Avantages : Le personnage est capable de transformer l’aura de lumière qui l’entoure en une lueur embrasée (action libre), à volonté. Celle-ci éclaire vivement dans un rayon de 3 mètres (et faiblement sur 6 mètres). Tous les morts-vivants situés à 3 mètres ou moins subissent 1d4 points de dégâts par round d’exposition.
Source : Chapitres Sacrés


Relique ancestrale [Général]

Le personnage possède une babiole ancestrale qu’il peut investir de pouvoirs.
Conditions : Alignement bon, niveau global de 3.
Avantages : Le personnage choisit l’un de ses objets. Celui-ci doit être de qualité de maître et avoir appartenu à un membre de sa famille. Cependant, il est également possible qu’il ait appartenu à un autre individu auquel il est lié d’une façon ou d’une autre, comme un membre de son Église.
À tout moment, le personnage peut se retirer en un lieu saint ou consacré et prier de manière à éveiller les esprits qui habitent la relique ancestrale. Le processus exige le sacrifice d’objets dont la valeur est égale à la différence entre le prix de vente de l’objet magique recherché et le prix de vente réel de la relique. Il ne s’agit pas nécessairement d’or. Le personnage peut sacrifier des objets magiques ou autres plutôt que de vendre des biens (à la moitié de leur valeur) tant que la somme requise est atteinte. Tout ceci demande 1 jour par tranche de 1 000 po de sacrifice. Durant ce laps de temps, le personnage doit passer 8 heures consécutives par jour (sans manger ni se reposer) en prière et méditation.
Par exemple, une paladine de niveau 4 hérite de l’épée bâtarde de maître de son grand-père. Elle fait un sacrifice d’une valeur de 2 000 po et passe 2 jours à prier et à jeûner dans le temple d’Héronéus.
Table 4-2 : Relique ancestrale
Niveau globalValeur maximaleNiveau globalValeur maximale
31 350 po1244 000 po
42 700 po1355 000 po
54 500 po1475 000 po
66 500 po15100 000 po
79 500 po16130 000 po
813 500po17170 000 po
918 000po18220 000 po
1024 500 po19290 000 po
1133 000 po20380 000 po
Quand elle en ressort, sa dévotion lui a permis d’éveiller la magie inhérente à l’arme, ce qui en a fait une épée bâtarde +1. Au niveau 7, elle retourne dans le temple pendant 6 jours, sacrifie des objets dont la valeur atteint 6 000 po et fait ainsi de son arme une épée bâtarde +2 (prix 8 000 po). Au niveau 11, elle en fait une épée bâtarde +2 sainte en sacrifiant 24 000 po d’objets (32 000 moins 8 000) et passe 24 jours à prier.
Comme le montre la Table 4—2, le niveau du personnage détermine la valeur maximale de la relique ancestrale.
Aucun personnage ne peut en posséder plusieurs.
Source : Chapitres Sacrés


Renvoi exalté [Exalté, Divin]

Le personnage renvoie les morts-vivants avec une telle énergie que ceux-ci subissent des dégâts.
Conditions : Aptitude de classe de renvoi des morts-vivants.
Avantages : Tout mort-vivant repoussé par le personnage subit 3d6 points de dégâts en plus des effets habituels du renvoi.
Source : Chapitres Sacrés


Résistance à la magie exaltée [Exalté, Monstrueux]

Le personnage résiste particulièrement bien aux sorts du Mal.
Conditions : Cha 15, résistance à la magie.
Avantages : Face aux sorts qui présentent le registre du Mal et pouvoirs magiques des Extérieurs d’alignement mauvais, la résistance à la magie du personnage augmente de +4.
Source : Chapitres Sacrés


Serviteur des Paradis [Exalté, Axiomatique]

Le personnage prête allégeance à l’un des Archons des Contaces qui gouvernent les Sept Paradis. Agissant pour leur compte, il acquiert certains pouvoirs.
Avantages : Une fois par jour, quand il réalise une bonne action, le personnage peut faire appel à son parangon tutélaire (un archon) pour bénéficier d’un bonus de chance de +1 à un jet ou à un test.
Spécial : Dès lors que le personnage a choisi ce don, il lui est impossible de le prendre de nouveau par la suite. Du reste, il ne peut pas davantage prendre les dons Chevalier des Etoiles ou Elu des Compagnons car on ne prêtre allégeance qu’à un seul type d’entité.
Source : Chapitres Sacrés


Sort purifié [Exalté, Métamagie]

Le personnage investit ses sorts destructeurs d’une énergie céleste qui n’affecte pas les créatures d’alignement bon.
Conditions : Alignement bon.
Avantages : Un sort modifié par le biais de ce don acquiert le registre du Bien. S’il inflige des dégâts, les créatures neutres ne subissent que la moitié de ceux-ci, voire le quart si elles réussissent leur jet de sauvegarde (le cas échéant). De leur côté, les créatures d’alignement bon n’en subissent aucun. Par contre, les Extérieurs d’alignement mauvais subissent des dégâts supplémentaires. Le type de dé de dégâts augmente alors d’un cran (chaque d6 devient un d8, chaque d8 devient 2d6, etc.). Par exemple, un éclair purifié lancé par un magicien de niveau 7 inflige 7d6 points de dégâts d’électricité aux créatures mauvaises, demi-dégâts aux créatures neutres et ne fait aucun mal aux créatures bonnes. Enfin, les Extérieurs d’alignement mauvais subiront 7d8 points de dégâts (à moins qu’ils ne soient immunisés contre l’électricité).
Une sort purifié mobilise un emplacement de sort d’un niveau de plus que son niveau réel.
Source : Chapitres Sacrés


Stigmates [Exalté]

Le personnage porte les marques de blessures qui font de lui un martyr vivant.
Conditions : Auréole de lumière.
Avantages : Le personnage peut soigner les maux et blessures d’autrui en puisant dans ses propres réserves. Quand il active ce pouvoir (action libre), il subit sur-le-champ un affaiblissement temporaire d’au moins 2 points de Constitution. Tant qu’il reste conscient et en vie, cet affaiblissement peut être aussi important qu’il le souhaite. Dès l’apparition des stigmates, le personnage peut toucher ses alliés pour les soigner. La guérison s’élève à 1 point de vie par niveau du bénéficiaire et par tranche de 2 points d’affaiblissement temporaire de Constitution. Si la cible est victime d’une maladie, elle a droit à un nouveau jet de sauvegarde accompagné d’un bonus de sainteté égal à l’affaiblissement temporaire de Constitution. En cas de réussite, elle est guérie.
On peut user de ce pouvoir sur un allié par point d’affaiblissement temporaire de Constitution. A l’instar d’un sort de contact, il est possible de toucher jusqu’à six alliés au prix d’une action complexe. Une même personne ne peut bénéficier qu’une seule fois de ’activation des stigmates, mais celle-ci dure 1 heure.
Par exemple, en sacrifiant 4 points de Constitution, le personnage peut conférer à quatre alliés un nombre de points de vie égal à deux fois leur niveau. Tous ceux qui sont atteints d’une maladie ont droit à un nouveau jet de sauvegarde accompagné d’un bonus de sainteté de +4. Si seulement deux des sujets sont blessés au moment de l’apparition des stigmates, il est possible de mettre en réserve l’effet pendant 1 heure pour ce qui est des deux autres. Par contre, si les créatures déjà soignées sont blessées pendant ce laps de temps, elles ne peuvent profiter de nouveau des stigmates.
Quand on utilise ce pouvoir, les blessures qui se manifestent sur le corps du personnage saignent proportionnellement à l’affaiblissement temporaire de Constitution subi. L’hémorragie dure 1 heure durant laquelle rien ne saurait restaurer la perte de Constitution. Une fois l’hémorragie enrayée, le personnage peut de nouveau activer les stigmates, qu’il ait recouvré ou non sa Constitution tant que sa valeur de caractéristique lui permet d’utiliser le pouvoir.
Source : Chapitres Sacrés


Subjugation sainte [Exalté, Guerrier]

Le personnage transforme ses dégâts supplémentaires en dégâts non-létaux.
Conditions : Frappe assujettissante.
Avantages : Quand le personnage utilise son arme pour infliger des dégâts non-létaux, il a la possibilité de transformer les dégâts supplémentaires issus d’une arme sainte, de l’aptitude de classe de châtiment du Mal ou du pouvoir accordé de châtiment (voir le domaine de prêtre de la Destruction) en dégâts non-létaux eux aussi.
Source : Chapitres Sacrés


Verbe de la création [Exalté]

Le personnage connaît quelques-unes des paroles qui furent prononcées à la création du monde.
Conditions : Int 15, Cha 15, bonus de base de Volonté de +5.
Avantages : Le personnage peut user de Verbe de la création pour mettre en valeur sa musique de barde, contribuer à l’incantation de sorts du Bien et à la création d’objets magiques bons, et pour amplifier le processus de création. Voir verbe de la création pour plus d'information.
Normal : Une créature non mauvaise qui tente de prononcer les mots de la création sans les employer convenablement est affectée par un sort de débilité. Une créature d’alignement mauvais meurt sur-le-champ. Heureusement, il est impossible de forcer qui que ce soit à énoncer le verbe de la création car la prononciation en est trop astreignante.
Source : Chapitres Sacrés


Vœu de chasteté [Exalté, Vœu]

Le personnage a fait le vœu pieux de ne jamais se marier et de ne pas avoir de relations sexuelles.
Conditions : Vœu pieux.
Avantages : Le personnage bénéficie d’un bonus de perfection de +4 aux jets de Volonté contre les sorts et effets de charme et de fantasme.
Spécial : Pour respecter son vœu, le personnage doit s’abstenir de toute relation sexuelle avec quelque créature que ce soit. S’il enfreint sciemment ce vœu, il perd à jamais l’avantage que procure ce don et n’a pas le droit d’en choisir un autre pour le remplacer. Par contre, s’il enfreint ce vœu involontairement ou à la suite d’une coercition magique, il perd le bénéficie de ce don jusqu’à ce qu’il se rachète et reçoive un sort de pénitence.
Source : Chapitres Sacrés


Vœu de non-violence [Exalté, Vœu]

Le personnage a fait le vœu pieux de ne pas user de violence contre des humanoïdes.
Conditions : Vœu pieux.
Avantages : Le DD de sauvegarde de certains sorts et pouvoirs magiques dont le personnage use contre des humanoïdes et humanoïdes monstrueux augmente de +4. Cela concerne uniquement les effets qui n’infligent pas de dégâts (ce qui inclut les affaiblissements temporaires de caractéristiques, mais pas les dégâts non-létaux), ne confèrent pas de niveaux négatifs et ne provoquent pas la mort. Les sorts affectés par ce don incluent donc la plupart des abjurations, des enchantements et des illusions (mais pas assassin imaginaire, par exemple), les quelques divinations qui visent une cible et s’accompagnent d’un jet de sauvegarde (parmi lesquels détection de pensées et détection du mensonge), et les effets de nécromancie comme vagues de fatigue et rayon d’épuisement. Par contre, la plupart des évocations, des invocations et des transmutations ne sont pas concernées.
Le bonus conféré par ce don n’est pas cumulable avec celui qui découle d’École renforcée. En outre, il n’affecte que les DD de sauvegarde, pas les tests de niveau de lanceur de sorts et autres aspects de l’effet magique concerné.
L’avantage que procure le don s’étend même aux pouvoirs spéciaux autres que des sorts qui autorisent un jet de sauvegarde, mais seulement s’ils n’infligent pas de dégâts et ne dépendent pas de dégâts causés. Par exemple, un personnage pourvu du don Coup étourdissant peut augmenter le DD de sauvegarde de son pouvoir de +4 s’il décide d’infliger des dégâts non-létaux plutôt que des dégâts normaux. Par contre, ce don ne rendra pas le venin d’un couatl plus virulent car il inflige un affaiblissement temporaire de caractéristique. De plus, le monstre doit forcément infliger des dégâts pour inoculer son poison.
Spécial : Pour respecter son vœu, le personnage ne doit pas faire de mal ou causer de souffrances aux humanoïdes et humanoïdes monstrueux. Il ne doit pas leur infliger de dégâts ou d’affaiblissements temporaires de caractéristique via sorts et armes. Toutefois, les dégâts non-létaux ne lui sont pas interdits. Il ne doit pas viser ces adversaires à l’aide d’effets de mort, de désintégration, d’effets de douleur et autres sorts susceptibles de provoquer mort, souffrances ou blessures tangibles.
La pureté du personnage est telle que tout allié terrassant un ennemi sans défense dans un rayon de 36 mètres éprouve un grand remords. Celui-ci subit alors un malus de moral de -1 aux jets d’attaque pendant 1 heure par niveau du personnage qui a fait le vœu. Pour chaque adversaire sans défense ainsi tué, le malus à l’attaque augmente de 1 point, jusqu’à concurrence du niveau global du possesseur du don. La durée de ce malus débute au moment de la dernière exécution.
Le personnage peut également demander à ses alliés de lui promettre de ne pas achever un adversaire sans défense. S’ils lui donnent leur parole et reviennent dessus par la suite, ils subissent le malus évoqué ci-dessus, que le personnage soit présent ou nom au moment de l’acte. Si le personnage laisse ses alliés abattre un adversaire sans défense, on considère qu’il a enfreint son vœu. En échange de sa vie, il peut aussi demander à un ennemi vaincu de se rendre et de se constituer prisonnier. Si celui-ci est d’accord mais revient ensuite sur sa parole, le personnage pourra laisser ses alliés faire de cet adversaire ce qu’ils veulent sans enfreindre son vœu de non-violence.
S’il enfreint sciemment ce vœu, le personnage perd à jamais les avantages que procure ce don et n’a pas le droit d’en choisir un autre pour le remplacer. Par contre, s’il enfreint ce vœu involontairement ou à la suite d’une coercition magique, il perd le bénéfice de ce don jusqu’à ce qu’il se rachète et reçoive un sort de pénitence.
Source : Chapitres Sacrés


Vœu de paix [Exalté, Vœu]

Le personnage a fait le vœu pieux de ne pas faire le moindre mal aux créatures vivantes.
Conditions : Vœu pieux, Vœu de non-violence.
Avantages : Ce vœu pieux confère d’importants avantages surnaturels, mais le prix à payer en est élevé.
Premièrement, le personnage est en permanence entouré d’une aura apaisante d’un rayon de 6 mètres. Les créatures qui s’y trouvent doivent réussir un jet de Volonté (DD 10 + 1/2 niveau du personnage + son modificateur de Cha) sous peine d’être affectées par un sort d’apaisement des émotions. Celles qui quittent la zone d’effet pour y revenir ensuite peuvent alors effectuer un nouveau jet de sauvegarde. En cas de réussite, la créature n’est pas affectée tant qu’elle reste dans la zone d’effet, mais il lui faut réussir un autre jet de sauvegarde si elle y entre de nouveau par la suite. Cette aura est une coercition mentale et surnaturelle.
Deuxièmement, le personnage bénéficie d’un bonus d’armure naturelle de +2 à la CA, d’un bonus de parade de +2 à la CA et d’un bonus exalté de +2 à la CA. Ce bonus exalté ne s’applique pas face aux attaques de contact et n’est d’aucune utilité contre les attaques de contact intangibles. Par contre, il conserve toute son efficacité contre les armes de lumière. Il n’est pas cumulable avec un bonus d’armure. Si le personnage possède également le don Vœu de pauvreté, ces trois bonus augmentent de +2. Si une créature le frappe à l’aide d’une arme manufacturée, cette dernière doit réussir un jet de Vigueur (DD 10 + 1/2 niveau du personnage + son modificateur de Con) sous peine de se briser en le touchant sans lui infliger de dégâts.
Enfin, le personnage bénéficie d’un bonus exalté de +4 aux tests de Diplomatie.
Spécial : Pour respecter son vœu, le personnage ne doit pas causer de mal aux créatures vivantes (ce qui n’inclut évidemment pas les créatures artificielles et les morts-vivants). Il ne doit pas leur infliger de dégâts ou d’affaiblissements temporaires de caractéristique via sorts et armes. Toutefois, les dégâts non-létaux ne lui sont pas interdits. Il n’a pas le droit d’user de sorts pour affaiblir ou mettre hors d’état de nuire des êtres vivants afin que ses alliés puissent les achever. Dans ce cas, il doit les faire prisonniers.
S’il enfreint sciemment ce vœu, il perd à jamais l’avantage que procure ce don et n’a pas le droit d’en choisir un autre pour le remplacer. Par contre, s’il enfreint ce vœu involontairement ou à la suite d’une coercition magique, il perd le bénéfice de ce don jusqu’à ce qu’il se rachète et reçoive un sort de pénitence. (Les personnages qui ont fait Vœu de paix utilisent généralement un filtre pour ne pas avaler de petits insectes par accident.)
Source : Chapitres Sacrés


Vœu de pauvreté [Exalté, Vœu]

Le personnage a fait le vœu pieux de renoncer à toute possession matérielle.
Conditions : Vœu pieux.
Avantages : Le personnage bénéficie de bonus à la CA, aux valeurs de caractéristique et aux jets de sauvegarde, sans oublier des dons exaltés supplémentaires, tous dépendant de son niveau. Pour plus de détails, reportez-vous à Personnages ascètes.
Spécial : Pour respecter son vœu, le personnage ne doit ni posséder ni user de biens matériels, à l’exception de ce qui suit. Il a le droit de porter et d’utiliser des armes courantes (à l’exclusion des armes de maître et des armes magiques), se contentant habituellement d’un bâton qui lui sert de canne, il a également le droit de porter quelques vêtements (une simple robe, voire un chapeau et des sandales) dénués de propriétés magiques. Il peut aussi porter une bourse à composantes. Par contre, il n’a pas le droit d’utiliser le moindre objet magique, ce qui ne doit pas l’empêcher de bénéficier des effets de certains. Par exemple, il peut parfaitement boire une potion de soins importants que lui remet un ami, bénéficier d’un sort de baguette, de parchemin ou de bâton, ou prendre place sur la mouche d’ébène d’un compagnon. En revanche, il ne peut « emprunter » la cape de résistance d’un camarade, ne serait-ce que pour 1 round, et ne peut lancer un sort à partir d’un parchemin, d’une baguette ou d’un bâton.
S’il enfreint sciemment ce vœu, il perd à jamais l’avantage que procure ce don et n’a pas le droit d’en choisir un autre pour le remplacer.
Source : Chapitres Sacrés


Vœu de pureté [Exalté, Vœu]

Le personnage a fait le vœu pieux de ne pas toucher de cadavre.
Conditions : Vœu pieux.
Avantages : Le personnage bénéficie d’un bonus de perfection de +4 aux jets de Vigueur contre les maladies et effets de mort.
Spécial : Pour respecter son vœu, le personnage doit éviter tout contact avec des cadavres, ce qui inclut la viande destinée à être consommée. Il lui est donc interdit de poser la main sur ses défunts adversaires. Il a le droit de livrer combat aux morts-vivants, mais doit ensuite se purifier aussi promptement que possible. Il peut toucher un mort pour le rappeler à la vie (via rappel à la vie ou quelque autre sort nécessitant un contact physique avec un défunt), mais cela s’arrête là.
S’il affronte des morts-vivants ou touche accidentellement un cadavre, il doit exécuter un rituel de purification précis qui demande 1 heure. Le personnage doit également se munir d’une fiole d’eau bénite.
S’il enfreint sciemment ce vœu, il perd à jamais l’avantage que procure ce don et n’a pas le droit d’en choisir un autre pour le remplacer. Par contre, s’il enfreint ce vœu involontairement ou à la suite d’une coercition magique, il perd le bénéfice de ce don jusqu’à ce qu’il se rachète et reçoive un sort de pénitence.
Source : Chapitres Sacrés


Vœu d’abstinence [Exalté, Vœu]

Le personnage a fait le voeu pieux de ne pas absorber de boissons alcoolisées, de drogues et autres stimulants, comme la caféine.
Conditions : Vœu pieux.
Avantages : Le personnage bénéficie d’un bonus de perfection de +4 aux jets de Vigueur contre les poisons et les drogues (du moins, s’il les absorbe contre sa volonté).
Spécial : Pour respecter son vœu, le personnage ne doit pas consommer de substances enivrantes, stimulantes, calmantes ou hallucinogènes (ce qui inclut l’alcool, la caféine et autres drogues). S’il enfreint sciemment ce vœu, il perd à jamais l’avantage que procure ce don et n’a pas le droit d’en choisir un autre pour le remplacer. Par contre, s’il enfreint ce vœu involontairement ou à la suite d’une coercition magique (une drogue versée dans son verre, par exemple), il perd le bénéfice de ce don jusqu’à ce qu’il se rachète et reçoive un sort de pénitence.
Source : Chapitres Sacrés


Vœu d’obéissance [Vœu]

Le personnage a fait le vœu pieux de vivre aux ordres d’autrui, habituellement un supérieur religieux.
Avantages : Le personnage bénéficie d’un bonus de perfection de +4 aux jets de Volonté contre les sorts et effets de coercition.
Spécial : Pour respecter son vœu, le personnage doit obéir aveuglément à tous les ordres de son supérieur et vivre en harmonie avec les règles de son organisation. S’il enfreint sciemment ce vœu, il perd à jamais l’avantage que procure ce don et n’a pas le droit d’en choisir un autre pour le remplacer. Par contre, s’il enfreint ce vœu involontairement ou à la suite d’une coercition magique, il perd le bénéfice de ce don jusqu’à ce qu’il se rachète et reçoive un sort de pénitence.
Source : Chapitres Sacrés


Vœu pieux [Exalté, Vœu]

Le personnage est au service d’une divinité ou d’une cause bonne, s’interdisant de mener une vie ordinaire pour servir au mieux ses idéaux.
Avantages : Le personnage bénéficie d’un bonus de perfection de +2 aux tests de Diplomatie.
Spécial : Ce don est la condition requise pour l’obtention d’autres dons, parmi lesquels Vœu d’abstinence, Vœu de chasteté, Vœu de non-violence, Vœu d’obéissance, Vœu de paix, Vœu de pauvreté et Vœu de pureté.
Source : Chapitres Sacrés


Retour à l'index des dons