Les myconides

Les myconides, qu'on appelle parfois des hommes-thallophytes, sont des champignons intelligents et mobiles, et ces créatures sont parmi les plus étranges que l'on puisse rencontrer dans les profondeurs de la terre. Ils sont paisibles, calmes, timides et pensifs. Ils se méfient des étrangers qu'ils considèrent tous comme des fauteurs de troubles et de destruction. Pour s'assurer de vivre en paix, ils établissent leurs agglomérations assez loin des passages souterrains les plus fréquentés.
Les myconides mesurent entre 60 cm et 3,60 m de haut. La caractéristique physique qui permet de les distinguer le plus facilement d'un simple bolet géant est leurs membres. Leur pied se sépare en deux jambes et deux bras sont situés juste en dessous de leur « chapeau ». Le chapeau abrite aussi deux yeux, qui sont parfaitement indécelables lorsque le myconide les ferme. Leurs mains semblent avoir un nombre aléatoire de doigts et de pouces. On rencontre parfois des individus ayant plus de deux bras ou de deux jambes.
L'espérance de vie d'un myconide est d'à peu près vingt-quatre ans. Lorsqu'ils viennent d'éclore, ils ressemblent à des bolets géants. Ils deviennent matures et mobiles à l'âge de quatre ans. Leur apparence change assez peu après cela.

Combat

Les hommes-thallophytes préfèrent se soustraire aux regards des étrangers et ne se battent qu'en dernier ressort. S'il doit se battre, un myconide peut se servir de spores comme d'attaque à distance ou donner des coups au corps à corps.
Spores (Ext). Par une action simple, un myconide peut relâcher un nuage de spores, il existe plusieurs variétés de spores, qui sont décrites ci-dessous. À chaque nouvelle étape de son évolution (lorsqu'il obtient un dé de vie supplémentaire), un myconide apprend à générer un nouveau type de spores, mais sans perdre l'accès aux types précédents. Un myconide peut utiliser chaque type de spores un nombre de fois par jour égal à son nombre de dés de vie. Par exemple, un vieil ouvrier à 3 DV a accès aux trois premiers type de spores (appel de détresse, reproduction et liaison) et il peut utiliser chaque type trois lois par jour chacun. Les spores peuvent être relâchées soit dans une étendue de 36 mètres de rayon, soit comme un rayon de 12 mètres de portée visant une seule cible, comme indiqué dans leurs descriptions individuelles.
Appel de détresse. Ces spores alertent tous les myconides dans la zone d'effet qu'un danger est proche. Biles sont relâchées dans une étendue de 36 mètres de rayon.
Reproduction. Ces spores germent et deviennent en fin de compte un nouveau-né myconide. Elles sont relâchées dans une étendue de 36 mètres de rayon et n'ont aucun effet sur d'autres créatures que des myconides.
Liaison. Les myconides ne parlent pas, mais ces spores leur permettent d'établir une liaison télépathique entre eux ou avec des étrangers. Un jet de Vigueur (au DD variable ; voir la description des différents myconides) annule cet effet, qui est cependant inoffensif. La liaison dure pendant 30 à 60 minutes avec un étranger, mais jusqu'à 8 heures avec un autre myconide. Les spores de liaison peuvent être relâchées soit comme une étendue de 36 mètres de rayon, soit comme un rayon d'une portée de 12 mètres. Dans les deux cas, la portée de la liaison télépathique est ensuite de 36 mètres une fois qu'elle est établie.
Pacification. Ces spores sont relâchées comme tin rayon d'une portée de 12 mètres. La cible doit réussir un jet de Vigueur (DD variable ; voir la description des différents myconides) ou devenir passive pendant 1 minute. Les créatures passives sont comme hébétées, à la différence qu'elles peuvent entreprendre une action partielle par tour, à condition qu'elle ne consiste pas à attaquer. C'est un effet mental de type coercition.
Hallucination. Ces spores sont relâchées comme un rayon d'une portée de 12 mètres. La cible doit réussir un jet de Vigueur (DD variable ; voir la description des différents myconides) ou souffrir d'envoûtantes hallucinations qui ont les mêmes effets qu'un son de confusion pendant une durée d'une heure.
Animation. Seul un souverain myconide a accès à ces spores. Lorsqu'elles sont relâchées sur un cadavre, les spores d'animation entament un processus qui couvre le corps d'une moisissure pourpre. Après 1d4 jours, le cadavre s'anime et devient un serviteur zombi. Il a toutes les caractéristiques d'un zombi de la taille de la créature d'origine, à la différence qu'il conserve son type précédent et qu'il ne peut être renvoyé ou affecté comme un mort-vivant. Au cours des ld6 semaines suivantes, un cadavre animé par un myconide se décompose lentement. À la fin de cène période, il s'écroule en un tas de poussière.
Plante. Un myconide est immunisé contre le poison, le sommeil, la paralysie, l'étourdissement et la métamorphose. Il ignore les coups critiques et les effets mentaux. Il possède également la vision nocturne.
Compétences et dons. Un myconide obtient des points de compétence et des dons comme s'il était de type fée. En ce qui concerne le calcul des DV sup,, un myconide compte toujours pour une fée de taille TP quelle que soit son espèce.

Jeune ouvrier myconide

Plante de taille TP

Source : Manuel des Monstres 2

Dés de vie : 1d8 (4 pv)
Initiative : +2
Vitesse de déplacement : 6 m (4 cases)
Classe d’armure : 14 (+2 taille, 12 Dex), contact 14, pris au dépourvu 12
Attaque de base/lutte : +0/-9
Attaque : coup (+1 corps à corps, 1d3-1)
Attaque à outrance : 2 coups (+1 corps à corps, 1d3-1)
Espace occupé/allonge : 75 cm/0 m
Attaques spéciales : —
Particularités : plante, spores
Jets de sauvegarde : Réf +2,Vig +2,Vol +1
Caractéristiques : For 8, Dex 15, Con 11, Int 9, Sag 12, Cha 12
Compétences : Connaissances (nature) +0, Détection +3, Perception auditive +3, Profession (fermier) +3, Survie +2
Dons : Vigilance
Environnement : souterrains
Organisation sociale : solitaire, paire ou groupe (3-5)
Facteur de puissance : 1/2
Trésor : aucun
Alignement : généralement loyal neutre
Évolution possible : —
Ajustement de niveau : +2

Ces adolescents ont entre quatre et huit ans. Ils aident les myconides plus âgés dans leurs fâches quotidiennes et constituent la première ligne de défense d'un cercle.

Combat

Spores (Ext). Les jeunes ouvriers ont uniquement accès aux spores d'appel de

Ouvrier myconide

Plante de taille P

Source : Manuel des Monstres 2

Dés de vie : 2d8+2 (11 pv)
Initiative : +2
Vitesse de déplacement : 6 m (4 cases)
Classe d’armure : 13 (11 taille, +2 Dex), contact 13, pris au dépourvu 11
Attaque de base/lutte : +1/-3
Attaque : coup (+2 corps à corps, 1d4)
Attaque à outrance : 2 coups (+2 corps à corps, 1d4)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : —
Particularités : plante, spores
Jets de sauvegarde : Réf +2, Vig +4,Vol +1
Caractéristiques : For 11, Dex 14, Con 12, Int 10, Sag 13, Cha 13
Compétences : Connaissances (nature) +2, Détection +3, Perception auditive +3, Profession (fermier) +5, Psychologie +3, Survie +3
Dons : Vigilance
Environnement : souterrains
Organisation sociale : solitaire, paire ou groupe (3-5)
Facteur de puissance : 1
Trésor : aucun
Alignement : généralement loyal neutre
Évolution possible : —
Ajustement de niveau : +2

Ces myconides ont entre huit et douze ans. Ils forment le noyaux dur de toute communauté d'hommes-thallophytes, et sont capables d'accomplir des tâches variées,

Combat

Les ouvriers adultes sont des combattants relativement compétents. S'ils sont prévenus de la présence d'un danger, ils cherchent à se cacher, soit pour tendre une embuscade, soit pour attendre que des myconides plus puissantes n'arrivent à la rescousse. Quand les renforts sont là, les ouvriers adultes utilisent l'action d'aide à quelqu'un pour appuyer leurs supérieurs.
Spores (Ext). Les ouvriers adultes ont accès aux spores d'appel de détresse et de reproduction.

Vieil ouvrier myconide

Plante de taille M

Source : Manuel des Monstres 2

Dés de vie : 3d8+6 (19 pv)
Initiative : +1
Vitesse de déplacement : 6 m (4 cases)
Classe d’armure : 12 (11 Dex, +1 naturelle), contact 11, pris au dépourvu 11
Attaque de base/lutte : +2/+3
Attaque : coup ( +3 corps à corps, 1d6+1) ; ou spores (+3 contact à distance)
Attaque à outrance : 2 coups ( +3 corps à corps, 1d6+1) ; ou spores (+3 contact à distance)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : spores
Particularités : plante, spores
Jets de sauvegarde : Réf +2, Vig +4, Vol +3
Caractéristiques : For 12, Dex 13, Con 13, Int 10, Sag 15, Cha 14
Compétences : Connaissances (nature) +3, Détection +4, Perception auditive +4, Profession (fermier) +6, Psychologie +4, Survie +5
Dons : Robustesse, Vigilance
Environnement : souterrains
Organisation sociale : solitaire, paire ou groupe (3-5)
Facteur de puissance : 2
Trésor : aucun
Alignement : généralement loyal neutre
Évolution possible : —
Ajustement de niveau : +3

Ces myconides sont âgés d'entre douze et seize ans. ils servent de contremaître pour les autres ouvriers et de troupes de choc en combat.

Combat

Au lieu de se cacher comme les myconides plus jeunes, les vieux ouvriers arrosent les intrus de spores de liaison. Ils préfèrent communiquer que d'avoir à devenir agressifs. S'ils doivent se battre, ils chercheront d'abord à éliminer les cibles les plus impressionnantes. Si des myconides plus puissants les rejoignent dans la bataille, les vieux ouvriers utilisent en gros les mêmes tactiques que les ouvriers adultes.
Spores (Ext). Les vieux ouvriers ont accès aux spores d'appel de détresse, de reproduction et de liaison (DD 12).

Garde myconide

Plante de taille M

Source : Manuel des Monstres 2

Dés de vie : 4d8+8 (26 pv)
Initiative : +1
Vitesse de déplacement : 6 m (4 cases)
Classe d’armure : 12 (11 Dex, +1 naturelle), contact 11, pris au dépourvu 11
Attaque de base/lutte : +3/+5
Attaque : coup (+5 corps à corps, 1d6+2) ; ou spores (+5 contact à distance)
Attaque à outrance : 2 coups (+5 corps à corps, 1d6+2) ; ou spores (+5 contact à distance)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : spores
Particularités : plante, spores
Jets de sauvegarde : Réf +2, Vig +6, Vol +3
Caractéristiques : For 14, Dex 12, Con 15, Int 11,Sag 15 ,Cha 14
Compétences : Connaissances (nature) +3, Détection +4, Intimidation +5, Perception auditive +4, Profession (fermier) +6, Psychologie +4, Survie +4
Dons : Arme de prédilection (spores), Vigilance
Environnement : souterrains
Organisation sociale : solitaire, paire, patrouille (3 5), ou groupe mixte (3-5, plus 3 5 ouvriers)
Facteur de puissance : 4
Trésor : aucun
Alignement : généralement loyal neutre
Évolution possible : —
Ajustement de niveau : +4

Ces myconides ont entre seize et vingt ans. Ils sont chargés de la défense du cercle.

Combat

Les gardes sont relativement agressifs en combat, du moins selon les standard myconides. Leur arme préférée est leurs spores de pacification, mais ils peuvent aussi donner des coups au corps à corps si nécessaire.
Spores (Ext). Les gardes ont accès aux spores d'appel de détresse, de reproduction, de liaison et de pacification (DD 14 pour les deux dernières).

Meneur de cercle myconide

Plante de taille M

Source : Manuel des Monstres 2

Dés de vie : 5d8+15 (37 pv)
Initiative : +1
Vitesse de déplacement : 6 m (4 cases)
Classe d’armure : 12 (-1 raille, +1 Dex, +2 naturelle), conracr 10, pris au dépourvu 11
Attaque de base/lutte : +3/+10
Attaque : coup (+5 corps à corps, 1d8+3) ; ou spores (+6 contact à distance)
Attaque à outrance : 2 coups (+5 corps à corps, 1d8+3) ; ou spores (+6 contact à distance)
Espace occupé/allonge : 3 m/ 3 m
Attaques spéciales : spores
Particularités : spores, plante
Jets de sauvegarde : Réf +2,Vig +7, Vol +4
Caractéristiques : For 16, Dex 12, Con 17, Int 11, Sag 16, Cha 15
Compétences : Connaissances (nature) +3, Diplomatie +4, Intimidation +5, Perception auditive +5, Profession (fermier) +7, Psychologie +6, Survie +6
Dons : Arme de prédilection (spores), Vigilance
Environnement : souterrains
Organisation sociale : solitaire, paire, patrouille (3-5), groupe mixte (3-5 et 35 ouvriers) ou cercle (4 jeune:ouvriers, un total de 20 ouvriers adultes, vieux ouvriers, gardes et meneurs de cercle)
Facteur de puissance : 6
Trésor : aucun
Alignement : généralement loyal neutre
Évolution possible : —
Ajustement de niveau : +5

Les meneurs de cercles sont âgés d'entre vingt et vingt quatre ans. Comme leur nom le suggère, ils dirigent et gèrent les cercles myconides.

Combat

Les meneurs de cercles ne rentrent en lice que s'ils pensent que c'est nécessaire pour assurer la survie de leurs subordonnés, ils utilisent alors leurs spores d'hallucination dès qu'ils en ont l'opportunité. Comme les autres myconides, ils répugnent à se battre au corps à corps, mais peuvent donner des coups si besoin est.
Spores (Ext). Les meneurs de cercles ont accès aux spores d'appel de détresse, de reproduction, de liaison, de pacification et d'hallucination (DD 15 pour les trois dernières).

Souverain myconide

Plante de taille G

Source : Manuel des Monstres 2

Dés de vie : 6d8+21 (48 pv)
Initiative : +1
Vitesse de déplacement : 6 m (4 cases)
Classe d’armure : 12 (-1 taille, +1 Dex, +2 naturelle), contact 10, pris au dépourvu 11
Attaque de base/lutte : +4/+12
Attaque : coup (+7 corps à corps, 1d8+4) ; ou spores (+8 contact à distance)
Attaque à outrance : 2 coups (+7 corps à corps, 1d8+4) ; ou spores (+8 contact à distance)
Espace occupé/allonge : 3 m/3 m
Attaques spéciales : spores
Particularités : fabrication de potions, plante, spores
Jets de sauvegarde : Réf 13, Vig +8, Vol +5
Caractéristiques : For 18, Dex 12, Con 17, Int 12, Sag 17, Cha 17
Compétences : Connaissances (nature) +4, Déplacement silencieux +3, Détection +7, Intimidation +6, Perception auditive +7, Profession (fermier) +8, Profession (herboriste) +7, Psychologie +6, Survie +6
Dons : Arme de prédilection (spores), Préparation de potions (S), Robustesse, Vigilance
Environnement : souterrains
Organisation sociale : tribu (1, plus 5-10 serviteurs zombis et 3-10 cercles)
Facteur de puissance : 7
Trésor : aucune pièce, aucun bien précieux, objets normal (uniquement des potions)
Alignement : généralement loyal neutre
Évolution possible : —
Ajustement de niveau : +6

Un souverain myconide est âgé d'au moins vingt quatre ans. il dirige une tribu, conseillé par les plus anciens meneurs de cercle. Les souverains de régions voisines tâchent de maintenir des communications régulières entre les tribus et ils se rencontrent occasionnellement pour discuter des problèmes qui pour raient affecter plusieurs tribus.

Combat

Les souverains utilisent les mêmes lactiques que les meneurs de cercles, mais ils ont aussi souvent quelques cadavres animés ou serviteurs à leurs ordres. Dans les rares cas où ils doivent se battre personnellement, ils le font entourés d'un rempart de serviteurs, de meneurs de cercle ou des deux.
Spores (Ext). Les souverains ont accès aux spores d'appel de détresse, de reproduction, de liaison, de pacification, d'hallucination (DD 15 pour ces trois dernières) et d'animation.
Fabrication de potions. Bien qu'ils ne soient pas des lanceur de sorts, les souverains myconides peuvent créer différentes potions qui imitent des sorts de prêtres et de druides. Un souverain peut dupliquer les effets suivants, chacun une lois par jour (mais uniquement pour créer des potions) : délivrance de la paralysie, endurance aux énergies destructives, endurance, force de taureau, guérison de la cécité/surdité, guérison des maladies, invisibilité pour les animaux, morsure magique aggravée, morsure magique, neutralisation du poison, protection contre l'énergie négative, protection contre les énergies destructives, ralentissement du poison, résistance aux énergies destructives, restauration partielle, soins importants, soins légers, soins modérés. Niveau de lanceur de sorts 6, jets de sauvegarde DD 12 + niveau de sort.

Société des myconides

lin cercle de myconides contient un nombre égal d'individus à 1, 2, 3, 4 et 5 DV Chaque journée est strictement découpée en trois périodes de huit heures : une de repos, une de travail aux champs de thallophytes et une dernière d'amalgame, qui est un état de fusion mentale par le biais d'une transe hallucinogène et transcendantale. Un amalgame ne peut être interrompu que par des spores de détresse.
Les myconides cultivent des thallophytes pour se nourrir. Une tribu possède généralement plusieurs fermes, où les ouvriers travaillent avec un zèle presque religieux. Ces créatures connaissent les moisissures et les champignons sur le bout des doigts, y compris les conditions de culture idéales selon l'espèce, et le rendement auquel s'attendre selon la zone. Les myconides savent aussi fabriquer divers objets à base de thallophytes. La plupart de ces objets ne seraient d'aucune utilité à d'autres qu'eux.
Les tribus de myconides sont constituées de plusieurs cercles vivant à coté les uns des autres. Les cercles d'une tribu se disposent généralement de façon à ce que les spores d'appel de détresse de leurs voisins puissent atteindre au moins un membre d'un autre cercle de la tribu.
Lorsque l'on rencontre un myconide seul loin de son cercle, il est sans doute en mission pour ses supérieurs. Ces missions consistent généralement à rechercher des signes d'intrusion, ou à trouver des déchets pour fertiliser les bars de thallophytes. Si un myconide tombe au tours d'une mission sur un corps susceptible d'être animé, il le rapport alors à son cercle.
Le souverain est le seul myconide de 6 DV dans la tribu. Il organise les cercles, surveille la tribu, la protège des influences extérieures, anime des protecteurs et prépare des potions. Lorsqu'il meurt, le plus vieux des meneurs de cercle survivant de cette tribu devient le nouveau souverain.


Tags associés : Arme de prédilection, Facteur de puissance de 1, Facteur de puissance de 2, Facteur de puissance de 4, Facteur de puissance de 6, Facteur de puissance de 7, Facteur de puissance inférieur à 1, Garde, Grande (taille), Jeune, Manuel des Monstres 2, Meneur, Moyenne (taille), Myconide, Ouvrier, Petite (taille), Préparation de potions, Robustesse, Souterrains (environnement), Souverain, Très petite, Vieil, Vigilance

Retour à l'index du bestiaire

Valid XHTML 1.0 Strict