La momie

Momie

Mort-vivant de taille G

Source : Manuel des Monstres

Dés de vie : 8d12+3 (55 pv)
Initiative : +0
Vitesse de déplacement : 6 m (4 cases)
Classe d’armure : 20 (+10 naturelle), contact 10, pris au dépourvu 20
Attaque de base/lutte : +4/+11
Attaque : coup (+11 corps à corps, 1d6+10 plus putréfaction de momie)
Attaque à outrance : coup (+11 corps à corps, 1d6+10 plus putréfaction de momie)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : désespoir, putréfaction de momie
Particularités : mort-vivant, réduction des dégâts (5/—), vision dans le noir (18 m), vulnérabilité au feu
Jets de sauvegarde : Réf +2, Vig +4, Vol +8
Caractéristiques : For 24, Dex 10, Con —, Int 6, Sag 14, Cha 15
Compétences : Déplacement silencieux +7, Détection +8, Discrétion +7, Perception auditive +8
Dons : Robustesse, Vigilance, Vigueur surhumaine, Science de l’initiative, Science du critique
Environnement : quelconque
Organisation sociale : solitaire, escouade de gardiens (2–4) ou détachement protecteurs (6–10)
Facteur de puissance : 5
Trésor : normal
Alignement : généralement loyal mauvais
Évolution possible : 9–16 DV (taille M), 17–24 DV (taille G)
Ajustement de niveau : —

La momie est un cadavre embaumé et animé grâce à des rituels enseignés par d’anciens dieux du désert dont tout le monde a heureusement oublié le nom.
La plupart des momies mesurent entre 1,50 m et 1,80 m, et pèsent 60 kg environ.
Elles parlent le commun mais y ont rarement recours.

Combat

La momie donne des coups terribles. Sa force physique et sa détermination sans faille en font déjà un terrible adversaire, mais elle possède aussi de nombreux autres pouvoirs.
Désespoir (Sur). Quiconque aperçoit une momie doit réussir un jet de Volonté (DD 16) pour ne pas être paralysé de désespoir pendant 1d4 rounds. Que le jet de sauvegarde soit réussi ou non, la créature ne peut plus être affectée par la vision de cette momie pendant 24 heures. Le DD de sauvegarde est lié au Charisme.
Putréfaction de momie (Sur). Maladie surnaturelle ; coup, jet de Vigueur (DD 16), temps d’incubation, 1 minute ; effet : affaiblissements temporaires de 1d6 points de Con et 1d6 points de Cha. Le DD de sauvegarde est lié au Charisme.
Contrairement aux maladies normales, celle-ci se poursuit jusqu’à ce que le malade meure (en tombant à 0 de Constitution) ou soit soigné comme cela est décrit ci-dessous.
La putréfaction de momie est une puissante malédiction, pas une maladie naturelle. Tout personnage tentant de lancer une invocation (guérison) sur une créature frappée par ce mal doit réussir un test de niveau de lanceur de sorts (DD 20) sans quoi le sort n’a aucun effet.
Pour soigner la putréfaction, il faut briser la malédiction à l’aide d’une annulation d’enchantement ou d’une guérison des maladies (test de niveau de lanceur de sorts, DD 20), après quoi il n’est plus nécessaire d’effectuer de test de niveau de lanceur de sorts pour lancer des sorts de guérison sur la victime. En outre, ce mal peut être soigné comme n’importe quelle maladie normale.
Si le malade succombe, son corps pourrit très rapidement et se transforme en sable et en poussière emportés au premier coup de vent.

Créature momifiée

Source : Libris Mortis

Les momies sont des morts-vivants embaumés selon de vieux procédés nécromantiques. Habituellement chargées de protéger des sites sacrés, elles défendent l'endroit qu'on leur a confié jusqu'à la destruction.
Quand une momie ne peut s'acquitter de cette tâche, elle devient une sorte d'esprit vengeur totalement irrationnel et entreprend de traquer tous ceux qui ont profané le site en question.
La momie est une créature desséchée dont les traits sont cachés sous des bandelettes funéraires parfois vieilles de plusieurs siècles. Elle se déplace lentement, d'un pas traînant, et gémit comme si le poids des siècles l'accablait. Cette horrible créature est généralement marquée du symbole du dieu qu'elle vénérait jadis. Si beaucoup de morts-vivants ont une odeur de charogne, celle de la momie est généralement acre en raison des herbes et poudres ayant servi à son embaumement.

Création d'une créature momifiée

L'archétype acquis « créature momifiée » peut être ajouté à n'importe quel géant, humanoïde ou humanoïde monstrueux tangible (appelé ci-après « créature de base »).
La créature momifiée parle toutes les langues qu'elle connaissait de son vivant. De plus, elle conserve le profil de la créature de base, à l'exception de ce qui suit.
Type et taille. Le type de la créature devient mort-vivant et elle gagne le sous-type altéré. Ne recalculez pas le bonus de base à l'attaque, les sauvegardes et les points de compétence. La taille ne change pas.
Dés de vie. Deviennent des d12.
Vitesse de déplacement. La vitesse de déplacement au sol de la créature momifiée est réduite de 3 mètres (jusqu'à un minimum de 3 mètres). Les vitesses correspondant aux autres types de déplacement restent inchangées.
CA. Le bonus d'armure naturelle d'une créature momifiée est égal à +10 ou à celui de la créature de base s'il est plus élevé.
Attaques. La créature momifiée conserve toutes les attaques de la créature de base et gagne une attaque de coup si elle n'en a pas déjà une. Si la créature de base est capable d'utiliser des armes, la créature momifiée l'est également. Une créature momifiée pourvue d'armes naturelles conserve celles-ci. Une créature momifiée combattant sans armes a recours à son attaque de coup ou à son arme naturelle principale (le cas échéant). Une créature momifiée équipée d'une arme utilise son attaque de coup ou son arme, au choix.
Dégâts. La créature momifiée a une attaque de coup. Si la créature de base ne possède pas cette forme d'attaque, reportez-vous à la valeur de dégâts indiquée dans la table ci-dessous en fonction de sa catégorie de taille.

TailleDégâtsTailleDégâts
Taille I (Infime)1d2Taille G (Grande)2d6
Taille Min (Minuscule)1d3Taille TG (Très grande)2d8
Taille TP (Très petite)1d4Taille Gig (Gigantesque)2d10
Taille P (Petite)1d6Taille C (Colossale)4d8
Taille M (Moyenne)1d8 

La créature momifiée peut transmettre la putréfaction de momie à son adversaire (cf. ci-dessus) à l'aide de ses armes naturelles.
Attaque à outrance. Une créature momifiée combattant sans armes a recours à son attaque de coup (cf. ci-dessus) ou à ses armes naturelles (le cas échéant). Si elle est équipée d'une arme, elle utilise habituellement celle-ci au titre d'attaque principale et porte un coup ou utilise une autre arme naturelle en guise d'attaque secondaire.
Attaques spéciales. La créature momifiée gagne les deux attaques spéciales décrites ci-dessous. Sauf indication contraire, les jets de sauvegarde ont un DD égal à 10 + 1/2 dés de vie de la créature momifiée + son modificateur de Sagesse.
Désespoir (Sur). Quiconque aperçoit une créature momifiée doit réussir un jet de Volonté sous peine d'être paralysé de terreur pendant 1d4 rounds. Que le jet de sauvegarde soit réussi ou non, la créature ne peut ensuite plus être affectée par la vision de cette momie pendant 24 heures.
Putréfaction de momie (Sur). Maladie surnaturelle, coup, Vigueur (DD comme ci-dessus), temps d'incubation 1 minute ; affaiblissement temporaire de 1d6 points de Constitution et de 1d6 points de Charisme.
Contrairement aux maladies normales, celle-ci se poursuit jusqu'à ce que le malade meure (en tombant à 0 en Constitution) ou soit soigné comme décrit ci-dessous.
La putréfaction de momie est une puissante malédiction, pas une maladie naturelle. Tout personnage tentant de lancer une invocation (guérison) sur une créature frappée par ce mal doit réussir un test de niveau de lanceur de sorts (DD 20) sans quoi le sort n'a aucun effet.
Pour soigner la putréfaction, il faut briser la malédiction à l'aide d'une annulation d'enchantement ou d'une délivrance des malédictions (test de niveau de lanceur de sorts, DD 20), après quoi il n'est plus nécessaire d'effectuer de test de niveau de lanceur de sorts pour jeter des sorts de guérison sur la victime. En outre, ce mal peut alors être soigné comme n'importe quelle maladie normale.
Si le malade succombe, son corps pourrit très rapidement et se transforme en sable et en poussière emportés au premier coup de vent.
Particularités. La créature momifiée gagne les particularités suivantes :
Réduction des dégâts (Ext). Le corps d'une créature momifiée est robuste, ce qui lui confère une réduction de dégâts (5/—).
Vulnérabilité au feu (Ext). Les attaques de feu infligent 50 % de dégâts en plus aux créatures momifiées.
Caractéristiques. Les caractéristiques d'une créature momifiée sont modifiées comme suit : For+8, Int-4 (jusqu'à un minimum de l), Sag +4, Cha +4. En tant que mort-vivant, la créature momifiée n'a pas de valeur de Constitution.
Environnement. Quelconque.
Organisation sociale. Solitaire, gardiens (2-4) ou sentinelles (6-10).
Facteur de puissance. Comme la créature de base +3.
Alignement. Toujours loyal mauvais.
Ajustement de niveau. +4.

Personnage momifié

Devenir une momie est un acte généralement involontaire. Cependant, en exprimant un tel souhait aux prêtres concernés et en payant les frais afférents, il est possible de les convaincre de ramener un personnage à la vie en tant que momie, surtout si des alliés s'assurent que les prêtres respectent les consignes du requérant. La momie conserve toutes les aptitudes de classe qu'elle avait de son vivant, à condition que ses nouvelles valeurs de caractéristique lui permettent encore de les utiliser (un magicien risque de ne plus avoir accès à certains niveaux de sorts, par exemple). Une perte d'Intelligence n'a aucun effet rétroactif sur les points de compétence d'une créature momifiée.
Les personnages momifiés ont pour classe de prédilection celle qu'ils possédaient de leur vivant. Si la modification d'une valeur de caractéristique ou d'alignement les empêche de continuer dans cette classe, leur classe de prédilection devient guerrier.


Tags associés : Archétype, Convocation de morts-vivants V, Création de mort-vivant, Facteur de puissance de 5, Grande (taille), Libris Mortis, Manuel des Monstres, Momie, Mort-vivant, Réduction des dégâts (universel), Robustesse, Science de l’initiative, Science du critique, Vigilance, Vigueur surhumaine, Vulnérable au Feu

Retour à l'index du bestiaire

Valid XHTML 1.0 Strict