L’Elu

Humanoïde monstrueux de taille M

Source : Monstres de Faerun

Dés de vie : 3d8 (13 pv)
Initiative : +1
Vitesse de déplacement : 9 m (6 cases)
Classe d’armure : 13 (+1 Dex, +2 naturelle), contact 11, pris au dépourvu 12
Attaque de base/lutte : +3/+3
Attaque : griffe (+3 corps à corps, 1d4)
Attaque à outrance : 2 griffes (+3 corps à corps, 1d4), morsure (+1 corps à corps, 1d8 plus venin)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : venin
Particularités : —
Jets de sauvegarde : Réf +4, Vig +1, Vol +4
Caractéristiques : For 11, Dex 13, Con 11, Int 6, Sag 12, Cha 10
Compétences : Détection +5, Escalade +2, Perception auditive +5
Dons : Attaques multiples, Vigilance
Environnement : terre ferme
Organisation sociale : solitaire, groupe (3-8), bande (9-20) ou horde (21-40)
Facteur de puissance : 2
Trésor : aucun
Alignement : toujours chaotique mauvais
Évolution possible : —
Ajustement de niveau : +4

Les élus son! des parodies contrefaites d'êtres humains créés à partir d'esclaves pour servir de gardes du corps et de soldais.
Les sorts qui permettent de créer les élus ies transforment en même temps en une caricature hideuse d'être humain. Leur visage est déformé, leurs dents sont longues et acérées et leur peau épaissit en prenant l'aspect du cuir. Leurs mains deviennent noueuses et s'allongent pour se terminer par des griffes affreuses et répugnantes.
Mus par la rage, les élus cherchent à se venger de ceux qui leur ont infligé de telles souffrances, mais leur fureur, qui devrait naturellement se retourner contre son créateur, est magiquement redirigée contre une autre cible. En conséquence, un élu est magiquement forcé de considérer tout un chacun, à l'exception de son créateur et de ses compagnons, comme étant la cause de sa souffrance : il attaquera donc tous les autres êtres avec une fureur que rien ne pourra arrêter.

Combat

Les élus attaquent sans manifester la moindre peur en cherchant à mordre leur adversaire et à le déchiqueter avec leurs griffes répugnantes. Ils obéissent du mieux qu'ils peuvent aux ordres de leur maître. Il arrive parfois qu'un élu deviennent berserk en récupérant d'une façon ou d'une autre une partie des souvenirs de son existence passée et des souffrances que son maître lui a infligées. Pour chaque round de combat au-delà du cinquième, il y a un risque cumulatif de 1 % que l'élu concerné ne devienne berserk et ne se mètre à pousser des cris horribles et quitte le lieu du combat pour se mettre en quête de son créateur.
Venin (Ext). Tout personnage mordu par un élu doit réussir un jet de Vigueur (DD 11) s'il ne veut pas que la créature lui inocule son venin. Effet initial : perce temporaire de 1d4 points de Constitution ; effet secondaire : perte temporaire de 2d4 points de Constitution.

Création d'Elu

Créer un Elu demande le lancement du sort Création d'Elu. Ce sort est quasiment inconnu en-dehors des Mages Rouges de Thay.

Dans les Royaumes

Ce sont les sorciers rouges de Thay qui créent des élus pour qu'ils protègent leur domicile ou d'autres endroirs importants, tels que laboratoires, cache de trésor et châteaux. L'instabilité de circonstance de ces créatures est un prix que les magiciens sont prêts à payer pour disposer d'esclaves aussi utiles. De nombreux magiciens rouges et tharchions ont déjà imaginé créer des légions entières d'élus avant de les lancer contre la Rashéménie et l'Aglarond, mais jusqu'à présent, l'instabilité politique de Thay les en a empêchés. Les magiciens rouges continuent d'établir des comptoirs dans tous les Royaumes et leurs esclaves les accompagnent : on peut aujourd'hui apercevoir ces créatures partout où l'on peut voir les robes rouges de leurs maîtres.


Tags associés : Attaque de griffe, Attaque de morsure, Attaques multiples, Aucun trésor, Facteur de puissance de 2, Humanoïde monstrueux, Monstres de Faerun, Moyenne (taille), Venin, Vigilance

Retour à l'index du bestiaire

Valid XHTML 1.0 Strict