Dragon blanc

Dragon [Froid]
Source : Manuel des Monstres

Environnement : montagnes froides
Organisation sociale : dragonnet, très jeune, jeune, adolescent et jeune adulte : solitaire ou couvée (2–5) ; adulte, âge mûr, vieux, très vieux, vénérable, dracosire ou grand dracosire : solitaire, paire ou famille (1–2 et 2–5 petits)
Facteur de puissance : Dragonnet 2, Très jeune 3, Jeune 4, Adolescent 6, Jeune adulte 8, Adulte 10, Âge mûr 12, Vieux 15, Très vieux 17, Vénérable 18, Dracosire 19, Grand dracosire 21
Trésor : normal (x3)
Alignement : toujours chaotique mauvais
Évolution possible : Dragonnet 4-5 DV, Très jeune 7-8 DV, Jeune 10-11 DV, Adolescent 13-14 DV, Jeune adulte 16-17 DV, Adulte 19-20 DV, Âge mûr 22-23 DV, Vieux 25-26 DV, Très vieux 28-29 DV, Vénérable 31-32 DV, Dracosire 34-35 DV, Grand dracosire 37+ DV
Ajustement de niveau : Dragonnet +2, Très jeune +3, Jeune +3, Adolescent +5, autres —

Les dragons blancs, qui restent les plus petits et bestiaux, ainsi que les moins intelligents des dragons véritables, affectionnent les climats les plus froids, en particulier les régions polaires, mais aussi les montagnes d'extrême altitude, surtout l'hiver. Les dragons blancs montagnards entrent parfois en conflit avec les dragons rouges des parages, mais les premiers ne sont pas assez stupides pour aller défier les puissants cracheurs de feu. Les dragons rouges considèrent d'ailleurs les blancs comme des adversaires sans valeur et se contentent de laisser ces derniers déguerpir à leur passage pour mieux se faire oublier.
Leurs antres sont généralement des cavernes de glace ou de profondes salles souterraines s'ouvrant à l'abri des rayons du soleil. Ceux qui vivent dans un donjon préfèrent les zones les plus fraîches et rôdent souvent près de l'eau, où ils se cachent et chassent.

L'intense férocité résolue du prédateur transparaît sur la face du dragon blanc. Sa tête est bien profilée, avec un petit bec tranchant au bout du museau et un menton en pointe. Une crête soutenue par un simple piquant recourbé en arrière se dresse sur son crâne. Les pommettes sont écailleuses, les fanons recouverts d'épines et la gueule, même fermée, laisse apparaître quelques dents.
Vu de dessous, le dragon présente un cou trapu et une tête sans détail marquant. Les ailes paraissent émoussées à leur extrémité. Le bord de fuite présente une teinte rose ou bleue et sa membrane se rattache au corps au niveau des membres postérieurs, environ à mi-cuisse.
Les écailles d'un dragonnet blanc brillent d'un blanc immaculé. Au fil des années, cet éclat disparaît, au point que, quand le dragon est très vieux, des écailles grises et bleu pâle sont venues se mêler aux blanches.

Le dragon blanc ne consomme que de la nourriture congelée. En général, il s'agit de créatures tuées par son souffle, dont la dépouille est encore aussi froide que rigide. Ses autres victimes sont conservées ensevelies dans des congères à proximité de son antre (parfois dedans), jusqu'à ce qu'elles aient atteint la bonne température. La présence d'un tel garde-manger trahit souvent celle d'un dragon blanc dans les parages.
Les dragons blancs adorent l'éclat et le miroitement froid de la glace et restent friands de richesses présentant ces mêmes qualités, comme les diamants.
Ils rejettent avec mépris la compagnie de leurs congénères, à l'exception des membres du sexe opposé. Les dragons blancs raffolent des plaisirs de la chair et ne s'accouplent souvent que pour le plaisir. Ils prennent rarement soin de leurs œufs, mais les pondent souvent à proximité de leur antre où l'un des parents (parfois les deux) laisse grandir la progéniture. Les rejetons sont censés se débrouiller seuls, mais ils bénéficient d'une certaine protection et éducation que leur apporte la proximité des parents.
Considérer les dragons blancs comme stupides serait une erreur. Les plus vieux d'entre eux sont au moins aussi intelligents que des humains, et les plus jeunes sont bien plus futés que des prédateurs animaux. Bien que peu prévoyants, les dragons blancs s'avèrent particulièrement inventifs dans la manière de chasser ou de défendre leur antre et leur territoire. Ils connaissent les meilleurs coins de chasse à l'affût à des kilomètres de rayon de leur demeure et sont suffisamment malins pour choisir favorablement leurs cibles et concentrer leurs attaques sur le même adversaire jusqu'à ce qu'il tombe, avant de passer au suivant. Ils préfèrent les attaques surprises dans lesquelles ils s'abattent depuis les cieux où jaillissent des eaux, de la neige ou de la glace. Ils libèrent alors leur souffle de givre, avant de tenter de neutraliser un de leurs adversaires dans la foulée.
Bien qu'ils ne représentent pas des monstres d'intellect, les dragons blancs sont dotés d'une bonne mémoire, en particulier pour tout ce qui concerne les événements dont ils ont été directement témoins ou acteurs. Ils se souviennent du moindre affront et de chaque défaite essuyés, et l'on sait qu'ils ont l'habitude d'exercer un jour ou l'autre des représailles regrettables contre tout être ou groupe qui a pu les blesser dans leur orgueil.

Combat

Le dragon blanc est un adepte de l’attaque surprise, qu’il pratique en fondant sur ses proies ou en jaillissant d’un monticule de neige dans lequel il se tenait caché. Il commence par utiliser son souffle puis concentre ses attaques sur un adversaire unique.
Souffle (Sur). Le dragon blanc ne dispose que d’un seul souffle : un cône de froid.
Marche sur la glace (Ext). Ce pouvoir fonctionne comme le sort pattes d’araignée, mais uniquement sur la glace ou les surfaces gelées. Il est actif en permanence.
Brouillard gelant (Mag). Un dragon blanc vieux ou plus âgé peut utiliser ce pouvoir 3 fois par jour. L’effet est semblable à celui de brouillard dense, si ce n’est qu’une fine couche de givre se forme sur toutes les surfaces touchées par la brume. Ces dernières deviennent glissantes, comme sous l’effet du sort graisse. À noter que le dragon ne risque pas de perdre l’équilibre grâce à son pouvoir de marche sur la glace.
Autres pouvoirs magiques. Nappe de brouillard (adolescent ou plus âgé), bourrasque (adulte ou plus âgé), mur de glace (vénérable ou plus âgé) 3 fois par jour ; contrôle du climat (grand dracosire) 1 fois par jour.
Compétences de classe. Les compétences suivantes sont des compétences de classe pour un Dragon blanc : Déplacement silencieux, Discrétion, Natation.

Dragon blanc
ÂgeTailleDV (pv)ForDexConIntSagChaAttaque de base/lutteMod. d’attaqueMod. de RéfMod. de VigMod. de VolSouffle (DD)DD de présence terrifiante
DragonnetTP 3d12+3 (22)1110136116+3/-5+5+3+4+31d6 (12)
Très jeuneP 6d12+6 (45)1310136116+6/+3+8+5+6+52d6 (14)
JeuneM 9d12+18 (76)1510156116+9/+11+11+6+8+63d6 (16)
AdolescentM 12d12+24 (102)1710158118+12/+15+15+8+10+84d6 (18)
Jeune adulteG 15d12+45 (142)1910178118+15/+23+18+9+12+95d6 (20)16
AdulteG 18d12+72 (189)231019101110+18/+28+23+11+15+116d6 (23)19
Âge mûrTG 21d12+105 (241)271021121312+21/+37+27+12+17+137d6 (25)21
VieuxTG 24d12+120 (276)291021121312+24/+41+31+14+19+158d6 (27)23
Très vieuxTG 27d12+162 (337)311023141514+27/+45+35+15+21+179d6 (29)25
VénérableTG 30d12+180 (375)331023141514+30/+49+39+17+23+1910d6 (31)27
DracosireGig 33d12+231 (445)351025141516+33/+57+41+18+25+2011d6 (33)29
Grand dracosireGig 36d12+288 (522)371027181918+36/+61+45+20+28+2412d6 (36)32


Pouvoir d'un Dragon blanc
ÂgeVitesse de déplacementInitiativeCAPouvoirs spéciauxNiveau de lanceur de sortsRM
Dragonnet18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 45 m (moyenne)+014 (+2 taille, +2 naturelle), contact 12, pris au dépourvu 14Immunité contre le froid, marche sur la glace, vulnérabilité au feu
Très jeune18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 45 m (moyenne)+016 (+1 taille, +5 naturelle), contact 11, pris au dépourvu 16
Jeune18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 60 m (médiocre)+018 (+8 naturelle), contact 10, pris au dépourvu 18
Adolescent18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 60 m (médiocre)+021 (+11 naturelle), contact 10, pris au dépourvu 21 Nappe de brouillard
Jeune adulte18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 60 m (médiocre)+023 (-1 taille, +14 naturelle), contact 9, pris au dépourvu 23Réduction des dégâts (5/magie)16
Adulte18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 60 m (médiocre)+026 (-1 taille, +17 naturelle), contact 9, pris au dépourvu 26Bourrasque118
Âge mûr18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 60 m (médiocre)+028 (-2 taille, +20 naturelle), contact 8, pris au dépourvu 28Réduction des dégâts (10/magie)320
Vieux18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 60 m (médiocre)+031 (-2 taille, +23 naturelle), contact 8, pris au dépourvu 31Brouillard gelant521
Très vieux18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 60 m (médiocre)+034 (-2 taille, +26 naturelle), contact 8, pris au dépourvu 34Réduction des dégâts (15/magie)723
Vénérable18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 60 m (médiocre)+037 (-2 taille, +29 naturelle), contact 8, pris au dépourvu 37Mur de glace924
Dracosire18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 75 m (déplorable)+038 (-4 taille, +32 naturelle), contact 6, pris au dépourvu 38Réduction des dégâts (20/magie)1125
Grand dracosire18 m, nage 18 m, creusement 9 m, vol 75 m (déplorable)+041 (-4 taille, +35 naturelle), contact 6, pris au dépourvu 41Contrôle du climat1327

Tags associés : Attaque de griffe, Attaque de morsure, Attaque de souffle, Blanc, Dragon, Dragon (type), Epique, Facteur de puissance de 10, Facteur de puissance de 12, Facteur de puissance de 15, Facteur de puissance de 17, Facteur de puissance de 18, Facteur de puissance de 19, Facteur de puissance de 2, Facteur de puissance de 21, Facteur de puissance de 3, Facteur de puissance de 4, Facteur de puissance de 6, Facteur de puissance de 8, Force surhumaine, Forte armure naturelle, Froid, Manuel des Monstres, Montagne (environnement), Pouvoirs magiques, Trésor supérieur, Vitesse de creusement, Vitesse de nage, Vitesse de vol, Vulnérable au Feu

Retour à l'index du bestiaire
Retour à la page sur Les dragons

Valid XHTML 1.0 Strict