Créatures de Kemak

La Flamme prismatique Kemak n'est pas seulement un des plus grands créateur s d'objets magiques de Gemmaline. Il est aussi un créateur de créatures, domaines que certains lui reprochent, essentiellement à cause de problèmes éthiques. La plus part de ces créatures n'existent qu'à quelques exemplaires. Kemak est encore trop jeune pour avoir créé des espèces s'étant étendus. Il n'est néanmoins aps impossible que dans sa jeunesse, il en ait vendu quelques unes...

Blob bleu

Vase [Eau] de taille TP

Source : Manuel du Joueur de Gemmaline

Dés de vie : 1/2d8+3 (5pv)
Initiative : +2
Vitesse de déplacement : 4,50 mètres (3 cases)
Classe d’armure : 13 (+2 taille, +1 Dex), contact 13, pris au dépourvu 12
Attaque de base/lutte : +0/-4
Attaque : jet d'eau (+2 distance, 1 non-léthal)
Attaque à outrance : jet d'eau (+2 distance, 1 non-léthal)
Espace occupé/allonge : 75 cm/0 m
Attaques spéciales : jet d'eau
Particularités : extinction des feux, traits des vases, vision aveugle (18 m), vulnérabilité au dessèchement
Jets de sauvegarde : Réf +2, Vig +0, Vol +2
Caractéristiques : For 4, Dex 15, Con 11, Int 2, Sag 11, Cha 11
Compétences : Détection +2, Perception auditive +2
Dons : Robustesse
Environnement : quelconque
Organisation sociale : solitaire
Facteur de puissance : 1/4
Trésor : aucun
Alignement : toujours neutre
Évolution possible : —
Ajustement de niveau : —

Cette créatures informe ressemble à une gelée bleutée et semi-transparente. Elle avance lentement sur le sol, semblant glisser sur celui-ci.
Loin de ses dangereuses cousines, le blob bleu est une vase petite, dotée d'une intelligence animale et dépourvu du moindre acide. Il s'agit de la première création de Kemak, qui souhaitait un familier sortant véritablement de l'ordinaire.
Bien que el corps d'un blob bleu soit imperméable, celui-ci contrôle sa membrane et peut la rendre perméable, lui permettant d'il le souhaite de mouiller son environnement ou d’éteindre un petit feu.
Le blob bleu est aussi une de ses créations s'étant le plus reproduit : dans un milieu suffisamment humide, un blob bleu est capable tous les deux ans de créer un second blob bleu, en tout point identique. Cette créature n'ayant besoin que d'eau, et en quantité semblable à un animal de sa taille, il n'a pour le moment perturbé aucun éco-système, bien qu'il n'ait pas de prédateurs naturels.
Un blob bleu typique mesure entre 20 et 30 cm et pèse entre 3 et 5 kilos. Il ne parle pas et n'émet que de petits clapotis.

Combat

Un blob bleu est sans-défense face à des agresseurs, mais il est capable de tirer un petit jet d'eau, souvent suffisant pour faire s'éloigner un animal sauvage.
jet d'eau. Un blob bleu peut une fois par round tiré un jet d'eau à haute pression à une portée de 3 mètres. S'il touche, il inflige 1 point de dégâts non-létaux. Ce jet peut éteindre un feu de taille TP au plus (comme une torche).
Vulnérabilité au dessèchement. Un blob bleu subit les effets des sorts et effets de dessèchement comme s'il était un élémentaire doté du sous-type Eau.
Extinction du feu (Ext). Le contact d'un blob bleu éteint automatique les feux non-magiques de taille TP ou moins.

Gelée positive

Vase de taille M

Source : Manuel du Joueur de Gemmaline

Dés de vie : 2d8+2 (11 pv)
Initiative : +1
Vitesse de déplacement : 9 m (6 cases)
Classe d’armure : 14 (+1 Dex, +3 naturelle), contact 11, pris au dépourvu 13
Attaque de base/lutte : +1/+0
Attaque : coup (+0 corps à corps, 1d6-1)
Attaque à outrance : coup (+0 corps à corps, 1d6-1)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : souffle
Particularités : corps positif, guérison accélérée 2, surcharge positive, télépathie (18 m), vision aveugle (18 m)
Jets de sauvegarde : Réf +1, Vig +1, Vol -1
Caractéristiques : For 9, Dex 13, Con 13, Int 11, Sag 8, Cha 14
Compétences : Art de la magie +6, Premiers secours +8
Dons : Souffle façonné
Environnement : quelconque
Organisation sociale : inconnu
Facteur de puissance : 2
Trésor : normal
Alignement : toujours neutre bon
Évolution possible : par une classe de personnage
Ajustement de niveau : +4

La créature qui avance vers vous à un haut du corps humanoïde, mais ses traits sont indistincts. Mais au bas de son corps, au lieu de jambes se trouve une masse compacte de couleur blanche avec une lueur dorée. Alors qu'elle s'avance plus, il devient clair que ce corps n'est pas humain, ne serait-ce car il est translucide et semble n'être composée de cette matière blanc-doré.
La gelée positive est la dernière des créatures créées par Kemak, si on excepte les machines qu'il construit toujours. Il s'agissait à la base d'une commande, une créature capable de manier l'énergie positive, et même d'être faite de cette matière. Kemak créa 10 de ces créatures. Et par un étrange effet, qu'il suppose du à l'énergie positive utilisée, il comprit qu'il n'avait pas créé des créatures sans conscience, ni même avec une simple intelligence animale. Les gelées positives sont aussi intelligentes qu'un humain, et Kemak se mit à se lier d'amitié envers ces créatures qui le voyaient comme un dieu. beaucoup de page aurait abusé de cette situation, mais Kemak, lui, sentit qu'il avait fait quelque chose qu'il n'aurait jamais du faire. Il se refusa à vendre ces créatures comme convenu et leur inculqua la base de la magie. Lorsqu'il estima que ces créatures étaient capables de se gérer seules, il leur laissa son demi-plan, avec sa tour et sa bibliothèque, mais après avoir détruit son laboratoire. Huit année plus tard, l'une de ces créatures qu'il avait nommé Méandril avait atteint une connaissance de la magie suffisante pour se téléportée en-dehors du demi-plan où les siens continuaient à étudier la magie et à vivre en paix, ayant acquis un goût pour l'aventure en lisant les livres que Kemak avait laissé.
Les gelées positives fonctionnent comme il avait été demandé à Kemak : elles sont capables de souffler de l'énergie positive afin de soigner les alliés et blessés les morts-vivants et relativement résistantes. L'apparence exacte d'une gelée positive peut varier, mais le haut de son corps ressemble toujours à un humanoïde, mâle ou femelle, et généralement elfique ou humain.
Une gelée positive mesure entre 1m60 et 1m80 et pèse près de 50 kg. Elle ne parle pas, mais comprend le commun et est capable de communiquer par télépathie.

Combat

Bien que Kemak n'ait jamais fait participer ses gelées positives au combat, celles-ci sont faites pour être des soigneurs, et rester derrière les premières lignes pour les soigner dès que nécessaire. Face à des morts-vivants, elles sont néanmoins capables d'être au front.
Corps positif (Sur). Le corps d'une gelée positive est faite d'une matière semi-liquide composée en grande partie d'énergie positive. Bien que la membrane soit solide et capable de s’auto-régénérée, une créature vivante qui inflige des dégâts tranchants ou perforants à une gelée positive avec une attaque naturelle regagne 1d4 points de vie par l'énergie positive qui le traverse alors. Un mort-vivant dans cette situation subit 1d4 points de dégâts.
Lorsqu'une gelée positive meurt, toute l'énergie qu'elle contient est relâchée. Toute créature vivante dans un rayon de 4,50 mètres est soignée de 1d8 points de dégâts par DV. Un mort--vivant subira à la place 1d8 points de dégâts par DV et a le droit à un jet de Réflexes (DD 16) pour réduire les dégâts de moitié. Le DD est lié à la Constitution
Souffle (Sur). Tous les 1d4+1 rounds, une gelée positive peut souffler un nuage d'énergie positive en forme de cône de 3 mètres. Toute créature vivante dans la zone est soignée de 1d6 points de vie. une créature mort-vivante subit 1d6 points de dégâts à la place et a le droit à un jet de Réflexes (DD 14) pour réduire les dégâts de moitié. Le DD est lié à la Constitution.
Surcharge positive (Sur). Si une créature est soignée par une gelée positive alors qu'elle est au maximum de ses points de vie, elle gagne des points de vie temporaire pour 20 rounds (2 minutes) à la place. Contrairement à des points de vie temporaires normaux, ceux-ci se cumulent sans limite. Une créature ayant des points de vie temporaire de cette façon doit au début de chacun de ses rounds réussir un jet de Vigueur (DD égal au nombre de points de vie temporaire) ou mourir dans une explosion d'énergie positive. Les gelées positives sont immunisées à cet effet et ne gagnent pas de points de vie temporaire de cette façon.
Compétences Une gelée positive reçoit un bonus de +4 à ses tests de Premiers secours.

Golem de molacier

Créature artificielle de taille M

Source : Manuel du Joueur de Gemmaline

Dés de vie : 12d8+10 (64 pv)
Initiative : +0
Vitesse de déplacement : 6 m (4 cases)
Classe d’armure : 19 (+9 naturelle), contact 10, pris au dépourvu 19
Attaque de base/lutte : +9/+15
Attaque : coup (+9 corps à corps, 2d6+6 non-létaux)
Attaque à outrance : 2 coups (+9 corps à corps, 2d6+6 non-létaux)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : aura ramolissante, coup non-létaux
Particularités : immunité à la magie, réduction des dégâts (10/(tranchant ou perforant) et adamantium), trait des créatures artificielles, vision dans le noir (18 m), vision nocturne
Jets de sauvegarde : For 22, Dex 10, Con —, Int —, Sag 11, Cha 1
Caractéristiques : Réf +4, Vig +4, Vol +4
Compétences : —
Dons : —
Environnement : quelconque
Organisation sociale : solitaire
Facteur de puissance : 8
Trésor : aucun
Alignement : toujours neutre
Évolution possible : 13–18 DV (taille M), 19–33 DV (taille G)
Ajustement de niveau : —

Cette créature humanoïde semble métallique, mais son corps n'a pas la rigidité du métal et semble mou. Elle marche d'un pas lent, son visage inexpressif ne montrant aucune émotion.
Le golem de molacier est une création de Kemak, premier mage à avoir cru aux vertus du molacier trouvé dans les mines de Gemmaline. Bien que celui-ci ne s'oppose pas à la divulgation de ce golem, il semble n'exister pour l'instant en un unique exemplaire, créé par Kemak. Néanmoins, il semble qu'il ait vendu à au moins deux reprises la méthode de fabrication de cette créature...
Le golem de molacier a une taille quasi-humaine, à l'inverse du golem de fer. Il est solide, résistant et capable d'endurer des attaques contondantes à l'inverse de nombreux golems. néanmoins, il est incapable de tuer une créature, son corps trop mou fait que ses coups ne sont pas mortels.
Le golem de molacier mesure 2 mètres et pèse près de 700 kg. Il ne parle pas.

Combat

Un golem de molacier n'est pas fait pour tuer, mais pour capturer. Il ne fait qu'obéir aux ordres de son maître et tente d'attaquer le mieux possible les adversaires qu'on lui désigne.
Coups non-létaux. Les attaques de coup d'un golem de molacier inflige des dégâts non-létaux.
Immunité contre la magie (Ext). Ce golem est immunisé contre tous les sorts et pouvoirs magiques affectés par la résistance à la magie. De plus, certains sorts et effets spécifiques affectent différemment la créature. Voici les sorts et leurs effets :
Le golem de molacier est affecté normalement par toutes les attaques provoquant la corrosion, comme le sort rouille et le contact d’un oxydeur.
Les attaques magiques infligeant des dégâts de feu lui rendent 1 point de vie tous les 3 points de dégâts qu’elles devraient normalement infliger. Si le nombre de points de vie rendus dépasse le total maximal du golem, l’excédent est converti en points de vie temporaires. Par exemple, un golem de molacier touché par une boule de feu infligeant 18 points de dégâts récupérera en fait 6 points de vie. Le golem de fer ne joue jamais de jet de sauvegarde contre les attaques de type feu.
Aura de ramollissement. Toute créature à 3 mètres ou moins du golem de molacier subit un malus de -4 à son armure naturelle (pour un minimum de +0).


Tags associés : Attaque de souffle, Bleu, Créature artificielle, Créatures de Kemak, Eau (type), Evolution par classe, Facteur de puissance de 2, Facteur de puissance de 8, Facteur de puissance inférieur à 1, Gelée, Golem, Guérison accélérée, Immunité à la magie, Intelligence animale, Manuel du Joueur de Gemmaline, Moyenne (taille), Robustesse, Télépathie, Très petite, Vase (type), Vision aveugle

Retour à l'index du bestiaire

Valid XHTML 1.0 Strict