Résinien

Plante de taille M

Source : Manuel des Monstres 2

Dés de vie : 3d8+3 (16 pv)
Initiative : +0
Vitesse de déplacement : 9 m (6 cases)
Classe d’armure : 14 (+4 naturelle), contact 10, pris au dépourvu 14
Attaque de base/lutte : +2/+3
Attaque : aiguilles (+2 distance, 1d12+1) ou griffe (+3 corps à corps,1d4+1)
Attaque à outrance : aiguilles (+2 distance, 1d12+1) ; ou 2 griffes (+3 corps à corps,1d4+1)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : —
Particularités : traits des plantes
Jets de sauvegarde : Rét +1, Vig 14, Vol +3
Caractéristiques : For 12, Dex 10, Con 13, Int 6, Sag 15, Cha 5
Compétences : Déplacement silencieux +2, Détection +4, Discrétion +8*, Perception auditive +4
Dons : Discret, Vigilance
Environnement : forêts tempérées
Organisation sociale : solitaire ou bosquet (5-50)
Facteur de puissance : 2
Trésor : normal
Alignement : toujours neutre
Évolution possible : 4-9 DV (taille M)
Ajustement de niveau : +1

Bien que les résiniens semblent vaguement humanoïdes, ce sont en fait des plantes mobiles. Puisqu'ils n'ont pas de racines, les résiniens doivent absorber l'eau et les nutriments par un orifice qui ressemble à une bouche. La plupart du temps, les mouvements des résiniens sont lents et solennels. Cependant, lorsqu'ils sont en danger, ces créatures sont capables d'être aussi rapides et agiles qu'un humain.
Les résiniens sont bipèdes, verts et glabres. Leur corps est couvert d'un pelage fin et raide, en lait constitué d'épines fines comme des aiguilles. Selon des critères humains, leur corps est extrêmement mince, voire émacié. Ils possèdent au bout des bras des mains griffues peu engageantes, et qui sont elles aussi constituées d'épines. La couleur des minuscules feuilles qui couvrent leur corps change pour leur permettre de se fondre dans le feuillage qui les entoure : vert au printemps et en été, rouge et or en automne et brun en hiver. Les résiniens sont à feuilles caduques. Ils perdent leur feuillage et s'endorment pendant toute la saison froide. Un résinien endormi ressemble à un arbre duquel émanent deux branches maigres et au sommet duquel on trouve l'esquisse d'un visage dans l'écorce.
Les résiniens n'ont aucune culture ou société en tant que telles, ils vivent dans la forêt sans plus d'organisation sociale qu'un arbre ou un arbuste ne peut en avoir. Leurs besoins alimentaires se réduisent à absorber de la lumière, et manger un peu de terre, de l'humus et parfois un petit animal Sylvain mort. Ils se reproduisent grâce à des graines, que chaque résinien produit en automne. La cosse de ces graines est brune et couverte d'épines piquantes. Comme elles tombent aux pieds de la plante mère, des bosquets de résiniens apparaissent souvent à l'endroit même où un adulte choisit de passer l'hiver.
La seule chose qui éveille les résiniens sont les elfes, qu'ils haïssent avec passion. Les résiniens perçoivent la présence d'un elfe jusqu'à 450 mètres de distance, et lorsque cela arrive ils se déplacent toujours vers leur cible pour l'attaquer, ils sont cependant assez intelligents et rusés pour ne pas aller à une mort certaine et n'engagent pas le combat si les chances sont contre eux. Lorsqu'un résinien est en infériorité numérique, il peut choisir de suivre discrètement l'elfe jusqu'à ce que suffisamment de ses congénères l'aient repéré et rejoint pour tourner la situation à leur avantage.
Les résiniens parlent le sylvestre.

Combat

Les résiniens ne sont pas des combattants formidables au corps à corps, les petites aiguilles qui recouvrent leur corps sont aussi leurs armes préférées. Un résinier) peut chaque round projeter un essaim d'aiguilles (facteur de portée 6 mètres, portée maximale 60 mètres). Le nombre exact d'aiguilles dans un essaim importe peu : soir elles frappent toutes et infligent 1dl2 point de dégâts, soit elles ratent toutes. S'ils doivent se battre au corps à corps, les résiniens utilisent alors leurs griffes.
Même lorsqu'ils sont en groupe, les résiniens attaquent individuellement, sans aucune stratégie commune. Ils sont chacun assez malin pour déterminer quel cible serait la plus intéressante, mais ils se fichent de savoir ce que le reste de leurs semblables peut faire pendant le combat.
Compétences. * La coloration et les aiguilles d'un résinien lui fournissent un excellent camouflage dans une forêt. Dans ce milieu, il bénéficie d'un bonus racial de +16 aux jets de Discrétion s'il est immobile et de +8 seulement s'il se déplace à la moitié de sa vitesse ou moins.


Tags associés : Attaque de griffe, Discret, Facteur de puissance de 2, Forêt (environnement), Manuel des Monstres 2, Moyenne (taille), Plante, Plante (type), Vigilance

Retour à l'index du bestiaire

Valid XHTML 1.0 Strict