Ghaunadran

Aberration [Métamorphe] de taille M

Source : Monstres de Faerun

Dés de vie : 5d8+8 (30 pv)
Initiative : +6
Vitesse de déplacement : 9 m
Classe d’armure : 19 (+2 Dex, +7 naturelle), contact 12, pris au dépourvu 17
Attaque de base/lutte : +3/+4
Attaque : pseudopode (+4 corps à corps, 1d6+1 plus paralysie) ou épée longue (+4 corps à corps, 1d8+1)
Attaque à outrance : 2 pseudopodes (+4 corps à corps, 1d6+1 plus paralysie) ou épée longue (+4 corps à corps, 1d8+1)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : paralysie, regard captivant
Particularités : change-forme, désarmement, vision aveugle, immunités; réduction des dégâts (5/perforant ou tranchant)
Jets de sauvegarde : Réf +5, Vig +6, Vol +8
Caractéristiques : For 13, Dex 14, Con 13, Int 13, Sag 12, Cha 16
Compétences : Bluff +9, Déguisement +9*, Diplomatie +11, Discrétion +8, Intimidation +5
Dons : Robustesse, Science de l’initiative
Environnement : souterrains
Organisation sociale : solitaire
Facteur de puissance : 5
Trésor : normal
Alignement : toujours chaotique mauvais
Évolution possible : par une classe de personnage
Ajustement de niveau : —

Ces créatures abominables sont les loyaux serviteurs de Chaunadaur, la divinité drow des vases, des boues et autres gelées. Très similaires aux vases par leur aspect, les ghaunadrans sont par contre assez intelligents et peuvent prendre une forme humanoïde.
Sous sa forme naturelle, le ghaunadnin ressemble à une vase, telle que la gelée ocre ou le limon vert, la créature peur se glisser, à demi-vitesse, à travers de petites fissures, les grillages ou sous les portes et peut également se déplacer en suintant le long des murs ou de plafonds.
Un ghaunadran peut, une fois par jour et pour une durée maximale de quinze heures, prendre la forme d'un humanoïde charmant : cette apparence est propre à chaque spécimen. La plupart prennent la forme d'un homme, mais on sait que d'autres prennent celle de femelles drows. Sous cette forme, la créature porte des vêtements et une armure (avec une préférence pour les couleurs bariolées des prêtres de Ghaunadaur : cuivre, ambre, orange, brun doré et une gamme de violets) et des armes. Cette transformation requiert une action complexe.
Les ghaunadrans s'installent souvent près d'autres types de vases et leur servent de chefs. Ce sont des serviteurs actifs de leur divinité répugnante.
Les ghaunadrans parlent l'infernal et le commun des profondeurs. Ceux qui fréquentent les cités humaines apprennent d'ordinaire le commun en sus.

Combat

Sous sa forme namrelle, le ghaunadran attaque avec deux pseudopodes, qui infligent des dégâts contondants et recouvrent sa victime d'une humeur paralysante. Sous sa forme humanoïde, la créature préfère se servir d'armes, mais doit utiliser une action de mouvement pour transformer ses mains en pseudopodes avant d'attaquer normalement ensuite.
Paralysie (Ext). L'attaque d'un ghaunadran sous sa forme naturelle peut paralyser l'adversaire touché. Ce dernier doit réussir un jet de Vigueur (DD 13) pour ne pas être paralysé pendant 1d4+1 rounds.
Regard captivant (Sur). Sous sa forme humanoïde, le ghaunadran dispose d'une attaque de regard. Les personnages qui croisent le regard de la créature doivent réussir un jet de Volonté (DD 12) : ceux qui le ratent considèrent le ghaunadran comme s'il avait une valeur de Charisme supérieure de 2d4 points à ce qu'elle est réellement. Ce pouvoir est inutile en situation de combat, mais permet à la créature de tirer grand parti des compétences dépendant de cette caractéristique (Bluff, Diplomatie et Déguisement). L'effet de ce pouvoir dure tant que le ghaunadran reste sous forme humanoïde et dans le champ visuel de sa victime.
Change-forme (Sur). Une fois par jour et par une action complexe, un ghaunadan peut prendre la forme d’un humanoïde séduisant pour une durée maximale de quinze heures.
Désarmement (Ext). Sous sa forme naturelle, le ghaunadran peut renoncer à tous ces modes d'attaque d'un round pour, à la lace, tenter de se mouler autour de l'arme de l'un de ses adversaires ; si l'attaque de ce dernier contre le ghaunadran porte, l'arme s'enfonce dans son organisme, la créature durcit alors sa peau autour de l'arme, la bloquant dans sa masse corporelle. Le personnage doit réussir un jet de force (DD 20) pour libérer son arme.
Vision aveugle (Ext). Comme les autres vases, le ghaunadran n'a pas d'yeux, mais tout son corps lui sert d'organe sensoriel et lui permet de percevoir son environnement jusqu'à une portée de 18 m.
Immunités (Ext). Les ghaunadrans bénéficient de bon nombre des immunités propres aux vases. Ils sont immunisés contre le poison, le sommeil, la paralysie, l'étourdissement, la métamorphose, les coups critiques et ne peuvent être pris en tenaille. Ces immunités fonctionnent sous forme naturelle ou humanoïde.

Dans les Royaumes

On peut trouver des groupes de ghaunadrans dans les régions où sont à l'œuvre les ennemis de Ghaunadaur- y compris toutes les autres divinités des drows et la grande majorité des autres divinités associées à l'Outreterre. Plusieurs ghaunadrans ont installé leur repaire dans Montprofond, l'immense souterrain situé sous Eauprofonde, d:où ils montent une garde vigilante sur le temple de Eilistraée (près de la cité souterraine de Port-crâne). Selon des rumeurs récentes, des ghaunadrans sous forme humaine seraient à l'œuvre dans Eauprofonde même.


Tags associés : Aberration (type), Attaque de regard, Change-forme, Épée longue, Evolution par classe, Facteur de puissance de 5, Métamorphe, Monstres de Faerun, Moyenne (taille), Réduction des dégâts (perforant), Réduction des dégâts (tranchant), Robustesse, Science de l’initiative, Souterrains (environnement), Vision aveugle

Retour à l'index du bestiaire

Valid XHTML 1.0 Strict