Gardien sylvestre

Plante de taille M

Source : Monstres de Faerun

Dés de vie : 4d8+11 (29 pv)
Initiative : +0
Vitesse de déplacement : 6 m (4 cases)
Classe d’armure : 16 (+6 naturelle), contact 10, pris au dépourvu 16
Attaque de base/lutte : +3/+5
Attaque : griffe (+5 corps à corps, 1d4+2)
Attaque à outrance : 2 griffes (+5 corps à corps, 1d4+2)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : pouvoirs magiques
Particularités : plante, vision nocturne
Jets de sauvegarde : Réf +1, Vig +6, Vol +4
Caractéristiques : For 15, Dex 10, Con 14, Int 7, Sag 16, Cha 11
Compétences : Déplacement silencieux +5, Discrétion +4*, Survie +5
Dons : Discret, Robustesse
Environnement : forêts tempérées, souterrains
Organisation sociale : solitaire, paire ou groupe (8)
Facteur de puissance : 4
Trésor : aucun
Alignement : généralement chaotique bon
Évolution possible : 5-6 DV (taille M)
Ajustement de niveau : +4

Ces créatures, chargées de protéger les secrets des bois elfes, égarent Jes intrus dans la forer jusqu'à ce que leurs maîtres en disposent comme bon leur semble.
Les gardiens sylvestres ressemblent à des elfes de 2,10 m de haut formés de buissons et de feui lies. Malgré leur grande taille, ils pèsent seulement entre 35 et 40 kg de moyenne. Leurs membres sont faits de branche solides et leurs braS sont hérissés de grandes épines qui leur servent de griffes. Bien entretenus, les gardiens sylvestres sont taillés pour ressembler à des elfes, sinon ils arborent des coiffures fantaisistes. Abandonnés à eux-mêmes, ces créatures sont touffues et en bataille, un état qu'ils préfèrent cependant, même s'ils ne l'admettront jamais. Leur personnalité est limitée.
Ils parlent l'elfe et au moins quelque mots de commun.

Combat

Les gardiens sylvestres ont tendance à éviter le combat, préférant se servir de leurs pouvoirs pour alerter d'autres défenseurs tout en désorientant les intrus et les faisant s'endormir. Acculé, un gardien sylvestre se défendra avec ses bras aux rameaux acérés mais fuira à la première occasion. En temps normal, la créature ne blessera pas un adversaire endormi ni n’attaquera une créature déjà désorientée. Un maître qui voudrait qu'un gardien sylvestre tue un adversaire sans défense pourra convaincre une de ces créatures de dévier de sa ligne de conduite habituelle, mais la majorité des gardiens sylvestres sont trop paisibles pour prendre de tels ordres au sérieux et laissent les autres créatures répandre le sang.
Sommeil (Mag). Un gardien sylvestre peut, tous les 1d3 rounds, créer un effet magique similaire à celui du sort de sommeil lancé au niveau 4 de lanceur de sorts. Toute créature réussissant un jet de Volonté (DD 11) contre l'effet de ce pouvoir magique bénéficie d'un bonus cumulatif de +2 à ses jets de sauvegarde suivants contre ce pouvoir au cours de 24 heures qui suivent. Le DD est lié au Charisme.
Confusion (Mag). Un gardien sylvestre peut, tous les 1dé rounds, créer un effet magique similaire à celui du sort confusion lancé par un ensorceleur de niveau 8. Toute créature réussissant son jet de Volonté (DD 14) contre l'effet de ce pouvoir magique bénéficie d'un bonus cumulatif de h-2 à ses jets de sauvegarde suivants contre ce pouvoir au cours de 24 heures qui suivent.
Alerte (Mag). Un gardien sylvestre peut, deux fois par jour et à la condition de se trouver dans un environnement naturel (forêt, souterrain...), déclencher l'alerte dans une zone donnée au titre d'une action simple ; les effets de ce pouvoir magique sont similaires à ceux du sort alerte lancé au niveau 3 de lanceur de sorts. Le son donnant l'alarme est audible, pas mental et ressemble à l'appel d'un oiseau, long et lugubre, au lieu du son d'une cloche.
Compétences. * Les gardiens sylvestres bénéficient d'un bonus racial de +12 à leurs de jets de Discrétion dans les bois.

Dans les Royaumes

Quand les elfes ont quitté la grande forêt de Cormanthor pour se réfugier sur l'île d'Étemelle-rencontre, ils ont laissé derrière eux pléthore de gardiens sylvestres, qui détournent les intrus de leurs bosquets sacrés, leurs lieux d'inhumation et autres zones devant rester secrètes. Les gardiens sylvestres n'ont jamais quitté le cceur de la forêt au cours des siècles. Jusqu'en 1371, année au cour de laquelle des Valiens se sont plaints que les gardiens sylvestres poussaient jusqu'à l'orée de la forêt. Selon certains comptes rendus, les créatures installées à la lisière de la foret étaient plus agressives que lorsqu'elles protégeaient le cceur de Cormanthor et mutilaient les humains qui avaient succombé à leur pouvoir magique de sommeil.


Tags associés : Attaque de griffe, Aucun trésor, Discret, Facteur de puissance de 4, Forêt (environnement), Gardien, Monstres de Faerun, Moyenne (taille), Plante (type), Pouvoirs magiques, Robustesse, Souterrains (environnement)

Retour à l'index du bestiaire

Valid XHTML 1.0 Strict