Chien du trépas

Créature magique de taille M

Source : Fiend Folio

Dés de vie : 2d10+4 (15 pv)
Initiative : +2
Vitesse de déplacement : 15 m (10 cases)
Classe d’armure : 15 (+2 Dex, +3 naturelle), contact 12, pris au dépourvu 13
Attaque de base/lutte : +2/+4
Attaque : morsure (+5 corps à corps, 1d6+2)
Attaque à outrance : 2 morsures (+5 corps à corps, 1d6+2)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : croc-en-jambe, maladie
Particularités : odorat, vision dans le noir (18 m), vision nocturne
Jets de sauvegarde : Réf +5, Vig +5, Vol +1
Caractéristiques : For 14, Dex 15, Con 14, Int 4, Sag 13, Cha 7
Compétences : Déplacement silencieux +4, Détec-+4, Discrétion +3, Perception auditive +6
Dons : Arme de prédilection (morsure)
Environnement : quelconque
Organisation sociale : solitaire ou meute (5-12)
Facteur de puissance : 2
Trésor : aucun
Alignement : généralement neutre mauvais
Évolution possible : 3 DV (taille M), 4-6 DV (taille G)
Ajustement de niveau : —

D'aucuns pensent que les chiens du trépas sont des descendants du mythique Cerbère, mais ceux-ci ne font guère de bons gardiens. Ces créatures reconnaissent volontiers l'effet déconcertant que produisent leurs deux têtes sur leur proie, avantage dont elles tirent le meilleur parti. Impitoyable prédateur nocturne ou souterrain, le chien du trépas a la taille d'un grand loup et est recouvert d'une épaisse fourrure noire ou grise qui lui permet de se fondre plus aisément dans l'obscurité. Ceux qui traversent son territoire apprennent vite à reconnaître les nombreux aboiements qui précèdent l'arrivée de la meute.

Combat

Les chiens du trépas aiment attaquer en supériorité numérique. Ils harcèlent l'un de leurs adversaires, tentant de le faire tomber pour que la meute lui saute dessus avant de l'achever. Quand ils n'ont pas spécialement faim, ils n'hésitent pas effectuer de rapides assauts pour inoculer la maladie qu'ils portent à leur victime. La peau de celle-ci prend alors une teinte jaunâtre, alors que ses yeux et sa gorge se mettent à enfler. Les chiens battent ensuite en retraite et suivent leur proie à distance, jusqu'à ce que la faim les pousse à en finir avec elle.
Croc-en-jambe (Ext). Si le chien du trépas mord la cible, il peut tenter de lui faire un croc-en-jambe (action ibre) sans effectuer d'attaque de contact ni provoquer d'attaque d'opportunité. En cas d'échec, l'adversaire ne peut faire de croc-en-jambe au chien du trépas. Maladie (Ext). Une créature mordue par un chien du trépas doit réussir un jet de Vigueur (DD 13) sous peine de contracter une maladie. La période d'incubation est de 1 journée, le mal infligeant un affaiblissement temporaire de 1d4 points de Force et un autre de 1d3 points de Constitution. Pour de plus amples détails sur les maladies, reportez-vous à la page 294 du Guide du Maître. Le DD de sauvegarde est lié à la Constitution.
Odorat (Ext). Un chien du trépas peut sentir l'approche de ses adversaires, repérer ceux qui se cachent, ou les pister à l'odeur.
Compétences. Les chiens du trépas bénéficient d'un bonus racial de +4 aux tests de Détection et de Perception auditive.


Tags associés : Arme de prédilection, Attaque de morsure, Bêtes magiques, Chien, Créature magique, Facteur de puissance de 2, Fiend Folio, Intelligence primitive, Moyenne (taille)

Retour à l'index du bestiaire

Valid XHTML 1.0 Strict