Akyanzi

Mort-vivant [Feu] de taille P

Source : The Dread Codex

Dés de vie : 1d12 (6 pv)
Initiative : +3
Vitesse de déplacement : vol 9 m (bonne)
Classe d’armure : 16 (+3 Dex, +1 taille , +2 naturelle), contact 14, pris au dépourvu 13
Attaque de base/lutte : +0/-4
Attaque : morsure (+4 corps à corps, 1d4)
Attaque à outrance : morsure (+4 corps à corps, 1d4)
Espace occupé/allonge : 1,50 m/1,50 m
Attaques spéciales : Destruction d'armes magiques, destruction profane
Particularités : Détection de l'acier, immunité au feu, traits des morts-vivants, vision dans le noir (18 m), vulnérabilité au froid
Jets de sauvegarde : Réf +3, Vig +0, Vol +4
Caractéristiques : For 10, Dex 16, Con —, Int 11, Sag 14, Cha 10
Compétences : Connaissances (mystères) +3, Détection +7, Discrétion +8, Fouille +3, Perception auditive +7, Psychologie +5
Dons : Attaque en finesse (S), Science de la destruction (S), Vigilance
Environnement : quelconque
Organisation sociale : solitaire ou groupe (2-5)
Facteur de puissance : 1
Trésor : aucun
Alignement : toujours chaotique mauvais
Évolution possible : 2-3 (taille P) ; 4-5 (taille M)
Ajustement de niveau : —

Une tête humanoïde désincarnée charge dans les airs vers vous. Ses yeux et sa gorge brillent d'un éclat cramoisi, soulignant sa peau noire charbon, sans autres traits. Ses dents acérées semblent prêtes pour le combat.
Les akyanzis sont les têtes de lanceurs de sorts qui sont tués par une arme de feu. Après avoir été tués (et probablement décapités) par des guerriers victorieux, l’énergie négative provient de la colère du lanceur après avoir été vaincue par un non-lanceur de sorts et n’anime que la tête. Curieusement, ce n’est pas la mort du guerrier que l’akkyanzi désire, c’est la destruction de l’arme et, dans une plus grande mesure, de toutes les armes magiques. Les morts-vivants croient que sans armes, les non-lanceurs de sorts ne peuvent espérer atteindre des positions de pouvoir dans le monde. De toute évidence, les akyanzis n’ont pas réussi à éliminer toutes les armes magiques, mais cela ne les dissuade pas d’essayer. Les akyanzis se trouve à proximité de la civilisation. Ils attaquent les forgerons à vue et font souvent la même chose avec les gardes de caravane et autres porteurs d'épées. Ils réservent une inimitié particulière à ces forgerons experts en fabrication d'armes magiques : les nains.

Combat

Un akyanzi a une stratégie particulière au combat : il attaque les armes, se moquant des créatures. Il va vers le combattant qu'il juge le plus puissant, car il est celui qui a le plus de chance d'avoir une arme magique puissante à détruire. Un fois qu'il considère avoir détruit toutes les armes, il fuit le combat.
Destruction d'armes magiques. le simple contact d'un akyanzi est disruptif pour les armes magiques. Lorsqu'un akyanzi attaque ou est attaqué par une arme magique, celle-ci perd tout pouvoir pour 1d4 heures, comme s'il se trouvait dans une zone d'antimagie. L'arme est donc considérée en tout point comme une simple arme de maître durant cette période.
Destruction profane (Sur). L'attaque de morsure d'un akyanzi inflige des dégâts aux armes et boucliers comme s'il était d'une taille supérieure (soit 1d6 pour un akyanzi typique). De plus, il ignore la solidité de ces objets. Enfin, il dispose d'un bonus racial de +8 à ces jets d'attaque.
Ce pouvoir ne fonctionne que contre les armes et boucliers, pas contre les autres objets.
Détection de l'acier (Sur). Un akyanzi détecte automatiquement la présence d'objets en acier à moins de 30 mètres. Ils sont en mesure de déterminer l'emplacement général des objets en acier, aussi petits soient-ils, mais ne disposent d'aucun moyen spécial pour localiser avec précision des cachettes ou voir à travers des déguisements. Cette capacité ne détecte aucun autre matériau.


Tags associés : Attaque de morsure, Attaque en finesse, Facteur de puissance de 1, Feu (type), Immunité au feu, Mort-vivant, Petite (taille), Science de la destruction, Vigilance, Vitesse de vol, Vulnérable au Froid

Retour à l'index du bestiaire

Valid XHTML 1.0 Strict