Aurile

froid, hiver

Symbole : un flocon de neige, blanc entouré d un cercle blanc sur fond de losange.gris

Déesse mineure, NM

Aurile est une divinité du Mal capricieuse et orgueilleuse. Elle a un cœur de pierre et s'assure l'adoration de ses disciples en entretenant le règne de la terreur. Elle ne connaît ni l'amour ni les nobles sentiments ni l'honneur. Elle aime jouer avec ceux qui l'offensent, les piégeant au milieu de tempêtes de neige avant de les rendre fous en leur offrant des visions d'un foyer chaud et confortable. Elle affiche une beauté froide et mortelle, en quelque sorte celle d'une femme insensible, à jamais préservée dans un bloc de glace.

Histoire et relation

À l'instar de Malar, d'Umberlee et de son supérieur, Talos, Aurile compte parmi les dieux- de la fureur. Dernièrement, Talos a miné une grande partie de son pouvoir. En représailles, elle fait de l'hiver une saison particulièrement rigoureuse dans le Nord. Elle peut compter sur Umberlee, mais elle méprise Malar, qui le lui rend bien. Elle a entrepris de dérober sa puissance au somnolent Ulutiu, sans pour autant le réveiller. Dans quelques années, quand elle l'aura tué, elle continuera d'accorder des sorts en son nom.

Culte et clergé

Aurile est crainte et on lui rend hommage dans l'espoir que cela amoindrira la sévérité des hivers qu'elle impose à Faerûn. Trappeurs, mineurs et habitants du nord, barbares du Grand Glacier, mais aussi occupants des régions limitrophes la vénèrent pour apaiser son courroux. Depuis quelques années, les hivers sont de plus en plus longs et froids, ce qui explique que les prières à Aurile se multiplient, comme le préconisent ses prêtres. Quelques clans de géants du givre sont dirigés par des chamans qui l'adorent.
Prêtres et prêtresses d'Aurile arpentent Faerûn de long en large. On les voit plus fréquemment dans les Terres Gelées, mais ils sont de plus en plus nombreux à s'aventurer dans les Contrées du Mitan. Le clergé d'Aurile comprend quelques hommes dans ses rangs, mais la déesse est presque exclusivement servie par des femmes. Les prêtres du mythe, que l'on nomme frères (ou sœurs) des glaces, constituent un tiers du clergé. Ils entretiennent une excellente relation avec les clercs. L'organisation de l’Église est tout, sauf stricte et ses membres sont libres de se déplacer et d'agir indépendamment. La plupart des prêtres se font juste appeler par le titte Main d'Aurile ou Fils/Fille du Gel, sauf dans les temples (comme la Maison du Souffle d'Aurile, à Glistère), où chacun reprend son titre honorifique normal. Par ordre d'importance, ceux-ci sont : Postulant, Frisson, Vent de Glace, Sœur/Frère des Tempêtes, Doigts de Givre, Dame/Seigncut du Froid, Dame/Seigneur du Grand Hiver et Grande Main de Glace.
La nuit du solstice d'hiver est l'événement majeur pour le clergé d'Aurile. Elle est fêtée par de longues heures de danse sur glace, au cours desquelles les prêtres peuvent s'amuser, tout en faisant leur possible pour convertir d'autres mortels.
Les postulants reçoivent une certaine instruction concernant la déesse, suite à quoi ils doivent se prêter au rituel le plus sacré d'Aurile s'ils veulent être admis dans son clergé : l'Etreinte. Cette cérémonie très personnelle peut se dérouler à n'importe quelle période de l'année mais, si elle a lieu en été, le mortel doit partisans le Grand Nord ou les montagnes pour y trouver une tempête de neige. L'Etreinte consiste en une coutse folle dans la rempête. Le postulant doit courir toute la nuit durant, uniquement vêtu de bottes (pouvant monter jusqu'aux cuisses) er d'une fine chemise. Il faut également que son corps soit couvert de peintures représentant les rites d'Aurile. S'il ne périt pas de froid, il est secouru par la déesse, laquelle lui donne l’Étreinte.
Les prêtres et druides d'Aurile prient pour obtenir leurs sorts à minuit ou quand la température se trouve à son plus bas niveau durant la journée. .Pour ce faire, ils s'allongent dans la neige ou dans un cours d'eau glacé, toute la nuit si possible. Nombre de prêtres et de druides se multiclassent en disciples divins ou rôdeurs.
Vêtements sacerdotaux. Les prêtres d'Aurile portent une robe du blanc le plus pur, bordée par un liseré bleu. Ils se ceignent la taille d'une large bande d'étoffe gris pâle dans laquelle ils glissent leur hachette de glace, qu'ils doivent porter pour toute cérémonie. L'arme arbore le symbole d'Aurile. Un serre-tête vient compléter l'ensemble.
Vêtements de tous les jours. Lorsqu'ils partent à l'aventure, la plupart des prêtres d'Aurile conservent au moins leur serre-tête, leur ceinture et leur hachette de glace. Ils choisissent généralement des habits seyants, même s'ils sont en contradiction avec le climat. Ils ne s'encombrent jamais d'habits lourds ou de matériel de couchage, préférant voyager léger pour bénéficier d'un maximum de mobilité.

Dogme

Recouvrez toutes les terres de glace. Eteignez tous les feux que vous voyez. Accueillez les vents et le froid à bras ouverts. Abattez les brise-vent, percez les murs et les toits pour laisser entrer mon souffle. Déchaînez les ténèbres pour que le soleil maudit soit voilé et que le froid d'Aurile tue. Ne prenez la vie d'une créature arctique qu'en cas d'absolue nécessité, mais terrassez les autres sans retenue. Faites en sorte que Faerûn craigne la Vierge de Glace. Vénérez la Déesse du Froid et chantez ses louanges lorsque souffle une brise hivernale. Ne levez pas la main sur les autres prêtres d'Aurile.


Plan de résidence : Cœur de la Fureur
Domaines : Air, Froid, Hiver, Mal, Tempête
Armes de prédilection : Hache d’arme
Autres noms : Saukunik (dans le Grand Glacier).

Dons lié à Aurile : Initié d’Aurile



Retour à la page des dieux

Valid XHTML 1.0 Strict